Tokélaou

Tokélaou

Aperçu du pays Flake TokelauArmoiries des TokélaouHymne TokelauForme de gouvernement: Monarchie constitutionnelle Territoire: 10 km2 (261e au monde) Population: 1 411 personnes. (239ème au monde) Capitale: Nukunon Monnaie: dollar néo-zélandais (NZD) Fuseau horaire: UTC + 12 Plus grande ville: AtafuVVP: 1,5 million $ (228ème dans le monde) Domaine Internet: .tk Code téléphonique: +690

Tokélaou - Le territoire sous le contrôle de la Nouvelle-Zélande, composé de trois petites îles situées dans l'océan Pacifique entre la Nouvelle-Zélande et les îles Hawaii. Le territoire dépendant des Tokélaou fait partie du Royaume de Nouvelle-Zélande.

Histoire

En 1889, les îles ont adopté un protectorat de la Grande-Bretagne.

À partir de 1916, ils font partie de la colonie britannique de Gilbert Island et Ellis. En 1925, transféré sous le contrôle de la Nouvelle-Zélande.

Les Tokélaou appartiennent actuellement à la Nouvelle-Zélande et sont régies par la loi sur les Tokélaou (1948), telle que modifiée entre 1963 et 1999. Selon ce document, la Nouvelle-Zélande assure la défense des îles.

Structure politique

Le chef de l'Etat est le monarque de la Nouvelle-Zélande, représenté dans le pays par l'administrateur (administrateur anglais des Tokélaou; depuis 2011 - Jonathan Kings). À partir du 6 février 1952, la reine Elizabeth II est le monarque de la Nouvelle-Zélande.

Le chef du gouvernement, Kuresa Nasau (depuis 2007), préside le soi-disant Conseil de Faypool, qui comprend trois dirigeants des atolls. Le conseil remplit les fonctions du gouvernement. Il comprend également les anciens des trois colonies.

L'administrateur est nommé par le ministre des Affaires étrangères et du Commerce de la Nouvelle-Zélande et le chef du gouvernement est choisi parmi les trois dirigeants des atolls pour un an.

Le pouvoir législatif appartient au parlement monocaméral (20 sièges) - général Fono. Le Conseil des anciens des atolls (Taupulega) élit des représentants pour un mandat de 3 ans.

Depuis 2002, les autorités tokélaouanes, de concert avec le Comité de la décolonisation des Nations Unies et les autorités néo-zélandaises, ont élaboré un plan de création d'un État indépendant sur la base d'un accord de coopération avec la Nouvelle-Zélande. Le Parlement des Tokélaou a voté pour l'indépendance, tandis que le Parlement de la Nouvelle-Zélande et les Nations Unies ont reporté la décision sur cette question jusqu'à la tenue d'un référendum parmi la population des îles.

La proposition des Tokélaou d’autodétermination sous forme de libre association avec la Nouvelle-Zélande a été soumise à un référendum le 11 février 2006, qui a été supervisé par l’ONU. Aux termes du référendum, 66% des votes (615 personnes) devaient être obtenus en faveur d'une association libre, mais seulement 60% de ceux qui avaient voté ont soutenu une telle décision. Le second référendum, organisé du 20 au 24 octobre 2007 en présence d'observateurs de l'ONU, contrairement aux attentes d'un résultat proche de 100%, n'a donné que 64,5% des voix en sa faveur (n'ayant obtenu que 16 voix aux 2/3 requis). Ainsi, les Tokélaou ont conservé l’ancien statut de territoire non autonome sous contrôle externe.

Division administrative

Les Tokélaou sont divisées en trois atolls: Atafu, Nukunonu et Fakaofo. Chacun d'eux a le même centre administratif.

Données géographiques

Les îles Tokélaou comptent trois atolls: Atafu, Nukunonu et Fakaofo. Géographiquement, l’atoll Swains, qui fait partie administrativement des Samoa américaines (orientales), appartient également aux Tokélaou. Les atolls sont constitués de grands récifs annulaires sous-marins, surmontés de nombreuses petites îles coralliennes. Les îles ne s'élèvent qu'à 3 ou 4 mètres d'altitude. La surface des îles est composée de fragments de corail et de sable corallien. Sur les sols calcaires pauvres, seuls poussent les pandanus, les cocotiers et les arbustes. Le climat des Tokélaou est constamment chaud, alizé et humide. En décembre et mars, les ouragans sont fréquents.

Fuseau horaire

Le territoire des Tokélaou est situé dans le fuseau horaire appelé UTC + 12. Tokelau ne passe pas l’été. En 2011, les autorités des Tokélaou ont décidé d'annuler la journée du 30 décembre 2011 (à compter du 29, elles basculeront immédiatement vers le 31 décembre) et de modifier ainsi le fuseau horaire UTC-10 en UTC + 12 (pour une seule heure de la Nouvelle-Zélande) à partir du 31 décembre 2011. .

Économie

Les habitants des îles vivent de la pêche et des fonds envoyés par des parents de l’étranger. Une aide financière substantielle est fournie par la Nouvelle-Zélande. Certains revenus amènent la libération de timbres-poste et de pièces de monnaie souvenirs. Une partie importante des revenus du pays est constituée par la zone de domaine national .tk. Les revenus de la publicité dans cette zone de domaine représentent environ 20% du produit brut du territoire. Noix de coco, fruit à pain, papaye, bananes sont cultivés. Les porcs, les chèvres et les volailles sont élevés.

Jusqu'en 2012, l'électricité était générée par des centrales au diesel. Le coût d'achat du carburant diesel était d'environ 1 million de dollars par an. Depuis novembre, les îles Tokélaou ont complètement basculé vers l’énergie solaire. Le projet a coûté 8,5 millions de dollars, dont sept millions ont été alloués par les autorités néo-zélandaises. Selon le rapport de la CIA pour 2001, les Tokélaou clôturent la liste des pays en termes de PIB paritaire.

Population

La population est 1411 personnes. (estimation pour juillet 2011).

Composition ethnique: Polynésiens, un petit nombre de métis anglo-polynésiens.

Langues: Tokelaun (polynésien), anglais.

Religions: Chrétiens, y compris les congrégationalistes (70%), les catholiques (28%).

Atoll atafu

Coral Atafu Atoll considéré comme le plus septentrional et le plus petit des trois atolls des Tokélaou. Il est composé de quarante-deux îlots "motu". Leur superficie totale est de 3,5 kilomètres carrés. À l'est et au nord-est, les anciens récifs se rejoignent pratiquement, ce qui forme une longue bande de Hakataga-Motu.

Informations générales

Aujourd'hui, à Atafu, l'industrie de la construction navale, telle que la création de grandes pirogues avec l'aide desquelles les anciens colons qui habitaient cette région, ont conquis les étendues sans fin de l'océan, était hautement respectée.

Sur l'atoll, un grand intérêt des touristes peut être à l'origine d'une quantité impressionnante des structures habituelles du "fossé". Fait intéressant, parce que le bois ici est considéré comme extrêmement coûteux, la plupart des maisons ici ont été construites en pierre et autres matériaux de construction.

Le lagon intérieur de l'atoll Island est riche en crustacés et en poissons, ce qui en fait un lieu idéal pour la plongée en apnée et la plongée en apnée.

De plus, sur les murs extérieurs du récif, les voyageurs auront l'occasion de rencontrer des représentants de la faune et de la flore locales de l'océan. Ceci est facilité par le fait que la profondeur augmente assez lentement et que la transparence est élevée.

Des équipements de plongée peuvent être loués, sur l'atoll, embarquez sur des bateaux. Il est pratique de réserver une journée entière pour un circuit afin de ne pas limiter le temps de plaisir.

Atoll Fakaofo

Atoll Fakaofo est une petite île dont la superficie totale n’est que de 2,63 km²; Cependant, la population est d'environ 500 personnes. Au cours de la marée haute depuis Fakaofo, seul le dôme gris-vert dense d'une épaisse cocoteraie est visible au-dessus de la mer. L'île est située dans le Pacifique Sud, c'est le plus méridional des trois atolls de Tokelau.

Informations générales

L'atoll a été décrit pour la première fois en 1841 par Horatio Hale, membre de l'expédition de recherche américaine. Il a nommé cet atoll en l'honneur de Nathaniel Bowdich, auteur d'un livre sur la navigation maritime connu dans le monde anglophone (Bowdich Island et l'un des noms les plus répandus de l'atoll).

Un fait intéressant est que l'atoll de Fakaofo se situe à neuf degrés au sud de l'équateur, sur le trajet de plusieurs ouragans. Alors que des ouragans inondent les îlots voisins, les habitants de Fakaofo se sentent en sécurité. Et le problème, c’est que les marins polynésiens ont entouré l’île d’un mur de récifs coralliens et ont fait un talus au milieu, élevant la surface de leur île à près de cinq mètres au-dessus de la marée. Ainsi, les indigènes, dépourvus de tout mécanisme, se sont créés un refuge pour eux-mêmes.

Le centre administratif de l'atoll est le village de Fakaofo dans le Motu Fenua Fala (c'est la deuxième colonie de l'atoll fondée en 1960). Il y a un monument de corail dédié à Tui Tokelau, le dieu vénéré sur l'atoll. 2 km du village de Fakaofo est la plus grande colonie du territoire - Fale sur l'île de Fale. Les motu les plus importants de l'atoll sont Teafua, Nukumatau, Nukulakia, Fenua Loa, Saumatafang, Motu Akea, Matangi, Lalo et Mulifenua.

Le conseil des anciens Fakaofo est composé de résidents de plus de 60 ans.

Atoll Nukunonu

Atoll Nukunonu - Un des trois atolls de Takelau, situés dans le Pacifique Sud. C'est l'atoll le plus peuplé des Tokélaou. En 2006, 426 personnes y vivaient. Sur sa côte se trouvent de nombreuses plages. Des excursions en bateau sur un canoë vous permettent de profiter des vastes étendues de l'océan Pacifique. Ici, toujours dans la pêche marine, des méthodes de pêche anciennes sont utilisées, notamment la pêche au requin «Sur le sac» ou la pêche au poulpe «Sur la cruche».

Informations générales

Le pionnier de l'atoll de Nukunon était le capitaine de la frégate anglaise "Pandora". À la mi-juin 1791, alors qu'il recherchait une destination inconnue du navire disparu "Bounty", Edwards découvrit soudainement l'anneau d'un atoll inconnu, l'appelant l'île du duc Clarence.

Un hôtel a été construit sur l'atoll de Nukunon à son époque. Au cours de ses visites à l'atoll, il est visité par de hauts responsables, le gouverneur général et le Premier ministre de la Nouvelle-Zélande. Les villageois achètent les produits les plus nécessaires dans un magasin situé sur l'île. Certaines maisons sont équipées de la télévision par satellite.

Dans la partie sud-ouest de l'atoll se trouve un village moderne qui mène une vie calme et mesurée. Il se trouve sur deux îles - Nukunonu et Motuhaga, reliées par de simples ponts. Tous les villageois sont catholiques. Voici un magasin. Certaines maisons du village de Nukunonu disposent de la télévision par satellite. Au nord-ouest de la banlieue du village se trouve une petite église dont le dôme domine les palmiers de l'île.

Loading...

Catégories Populaires