Puerto Rico

Puerto Rico

Aperçu du pays drapeau Porto RicoArmoiries de Porto RicoHymne de Porto RicoForme de gouvernement: territoire non incorporé des États-Unis Territoire: 9 104 km2 (169e au monde) Population: 3 725 789 habitants. (130ème au monde) Capitale: San Juan Monnaie: Dollar américain (USD) Fuseau horaire: UTC -4 Plus grande ville: San JuanVP: 77,4 milliards de dollars (70ème dans le monde) Domaine Internet: .pr, .us Code téléphonique : +1 787, +1 939

Puerto Rico - Pays des Caraïbes, une des colonies espagnoles du passé, qui a aujourd'hui le statut d'État librement associé, mais qui se trouve en même temps sur le territoire contrôlé par les États-Unis. Malgré l'indépendance formelle, l'influence de l'Amérique dans ces endroits est encore assez perceptible: l'anglais y est enseigné, le catholicisme est pratiqué, calculé en dollars - en général, ils font tout pour plaire à leur voisin plus fort. Porto Rico est une nation insulaire dont la majorité de la population vit sur l’île du même nom. Les régions les moins importantes du pays comprennent les îles de Vieques, Dececeo, Caja de Muertos, Culebra et Mona.

Les touristes

Pour la plupart des voyageurs, cette région chaude d’Amérique centrale est principalement associée à des plages agréables, à la teinte ultramarine de la surface de la mer, à la pin colada et à des rythmes de salsa animés. Malgré le fait que la popularité de Porto Rico soit toujours inférieure à celle de la République dominicaine voisine, vous pouvez vous détendre ici tout aussi bien. Oui, et l'exotisme notoire, qui attire généralement les touristes des Caraïbes, dans ce pays est assez abondant, que ce soit la nature locale ou la cuisine nationale. Ajoutez à cela l'héritage architectural du passé colonial, les carnavals obligatoires d'Amérique latine et le meilleur rhum du monde, et vous comprendrez pourquoi la plupart des rétrogradeurs s'efforcent de l'obtenir à Porto Rico.

Histoire de Porto Rico

L’histoire du pays n’est pas très différente de celle d’autres colonies des Caraïbes. Avec l'avènement des conquérants européens sur les îles, la culture indienne locale de Taino a été pratiquement détruite. La position déjà peu enviable de la population autochtone a été aggravée par les conquistadors espagnols, qui ont déclaré les territoires de Porto Rico leur propre colonie et y ont amené des esclaves noirs, ainsi que de nouvelles maladies. En conséquence, la plupart des Indiens sont morts des suites d’épidémies et de travaux forcés dans les plantations de roseaux. Peu à peu insignifiants, vestiges de la culture taino mélangés avec des européens et des esclaves africains, donnant ainsi un élan à l’émergence d’une nouvelle nation - les Portoricains.

Le nom "Puerto Rico" se traduit par "port riche". Au début, c’était le nom du centre administratif de la colonie, mais peu à peu la phrase sonore s’attachait à toute l’île. En 1898, après le conflit armé, l’Espagne a cédé cette partie des îles des Caraïbes américaines. À partir de ce moment, un processus actif d'émigration de la population locale vers le pays de la liberté a commencé à Porto Rico, renforcé par une très lente lutte pour l'indépendance. En 1952, une tentative d'assassinat contre le président américain, organisée par les séparatistes de Porto Rico, donna au pays la possibilité d'acquérir sa propre constitution et le statut de territoire associé, avec lequel il existe toujours.

Économie

Les économistes appellent souvent Porto Rico "l'État américain le plus pauvre". En même temps, l'État moderne n'est plus un pays exclusivement agraire, qui n'a rien à mettre sur le marché mondial, à l'exception de la canne à sucre et du rhum. Au début du XXe siècle, les industries pharmaceutique et pétrochimique ont commencé à se développer rapidement à Porto Rico, à laquelle le tourisme, qui constitue aujourd'hui le principal revenu de l'État, s'est ajouté par la suite. Cependant, le niveau de vie des insulaires est encore loin d’être adapté aux réalités américaines. En outre, Porto Rico figure sur la liste des pays débiteurs qui ne parviennent presque jamais à rembourser le montant emprunté aux créanciers. Les défaillances de cet État sont donc un phénomène courant. Noyer complètement dans la dette "port riche" ne donne pas aux États-Unis, étendant de temps en temps la main de l'aide financière d'un voisin malheureux.

Nature et climat

Pour la tendance actuelle de l'éco-tourisme à Porto Rico, si ce n'est le paradis, alors quelque chose de très évocateur. Couvertes de bosquets tropicaux infranchissables, parsemées de rivières turbulentes et baignées par les eaux chaudes de la mer des Caraïbes, les îles locales possèdent une magie d'attraction incroyable. En outre, certains d'entre eux restent inhabités à ce jour, ce qui attire les rétrogradeurs et tous les chercheurs de lieux solitaires.

Si vous avez visionné tous les documentaires de National Geographic et que vous êtes fermement convaincu de connaître personnellement tous les animaux de la planète, Porto Rico dissipera votre arrogance. Environ 239 espèces d'animaux, 16 espèces d'oiseaux et 39 espèces de reptiles et d'amphibiens vivant sur le territoire de ce petit État ne se trouvent nulle part ailleurs dans le monde. À propos, le meilleur endroit pour explorer la biosphère locale est constitué par les zones protégées et les parcs nationaux, qui sont au nombre de sept dans la petite ville de Porto Rico. Et ce n’est pas seulement la jungle tropicale traditionnelle, qui apparaît le plus souvent sur les carnets de voyage des agences de voyages, mais aussi des îles entières avec leur flore et leur faune uniques, ainsi que des zones karstiques empêtrées dans un réseau de labyrinthes souterrains.

Porto Rico appartient à la zone à climat tropical doux caractérisé par de légères fluctuations de température. Le thermomètre annuel moyen dans cette partie des Caraïbes ne tombe pas en dessous de +28 ° C. De juin à novembre, les conditions météorologiques se dégradent légèrement en raison de l’arrivée traditionnelle des ouragans de l’Atlantique.

Population et caractéristiques de la mentalité nationale

Environ 3 700 000 personnes vivent à Porto Rico. Dans la seconde moitié du XIXe siècle, un flot d’immigrants originaires d’Amérique latine s’y déversa, ajoutant au mélange hétéroclite de rituels indiens, de religiosité espagnole et de superstitions africaines une saveur sud-américaine unique. Insulaires modernes - les gens sont gais, ouverts et, malgré les conditions de vie les plus prospères, jamais abattus.

Sur l'amour des Portoricains pour toutes sortes de festivités, vous pouvez écrire un traité entier. Les carnavals, processions de défilés, concerts ici ne sont pas ostentatoires et adaptés pour les touristes, mais les vrais. Ici, ils aiment la musique. Porto Rico est légitimement considérée comme le berceau du style musical du reggaeton et de ses fascinants rythmes de salsa. Un autre trait distinctif de la population locale est le désir de sentir qu’il fait partie de quelque chose de grand et d’important, ce qui explique probablement pourquoi, lorsqu’ils se rencontrent, 90% des habitants de l’île se disent Américains, sans oublier de préciser qu’ils sont Puerto richenos. Cependant, compte tenu de la situation avec le récent référendum (la majorité des citoyens étaient favorables à l'adhésion de l'État aux États-Unis mais ne figuraient pas dans la procédure de vote), il devient clair que l'obligation et la responsabilité ne sont pas les concepts les plus courants.

Un fait curieux: les habitants de Porto Rico sont Jennifer Lopez, Ricky Martin, Marc Anthony, Don Omar et Daddy Yankey.

Vacances à la plage

Le champion absolu du nombre de plages pittoresques est l’île de Vieques. Le titre du meilleur endroit pour nager à Porto Rico est toujours derrière la plage de San Bay. Ce site est adoré par les Portoricains eux-mêmes. Ils viennent donc souvent ici pour se détendre dans une société bruyante. Le coin n’est pas sauvage, donc on trouvera toujours des cabines, des douches et des toilettes sur Sun Bay. Option plus romantique et pittoresque - Media Luna. La plage est dans une baie fermée, il n'y a donc pratiquement pas de grosses vagues. De plus, il y a une mer peu profonde qui ravira particulièrement les enfants.

Esperanza conviendra à ceux qui ne recherchent pas de solutions faciles: la plage de la ville de Vieques. Une zone plus ou moins propice à la baignade est située juste derrière la jetée. Le rivage et le fond sont rocheux ici, donc les amoureux de l'extrême apprécieront. Vous pouvez vous allonger sur le sable chaud et blanc comme neige de Navio. Même si la baignade n’est pas pour les amateurs, la mer est constamment «inquiète». Assez de fans et Playa Flamenco, sur l'île de Culebra. L’endroit est encombré (le camping est situé à proximité), il est donc peu probable qu’il se retire ici, mais vous ne vous ennuierez pas non plus.

Si vous ne voulez pas quitter San Juan, rendez-vous à Ocean Park. C’est pratiquement la seule des plages de la capitale, dont l’apparence n’a pas encore été altérée par les tours de grande hauteur omniprésentes. Vous pourrez profiter du soleil généreux des Caraïbes tout en sirotant un cocktail à l'ombre des palmiers de la plage Escambron. Il existe également un minimum d'équipements (douche + toilettes). Vous pouvez "enregistrer" et sur Isla Verde - ce n'est certainement pas idéal, mais certainement pas la pire des plages de San Juan.

Sites et animations

Tous les sites et les lieux emblématiques de Porto Rico peuvent être divisés en monuments historiques datant de l'époque de la colonisation espagnole et en travaux de nature locale. Il vaut mieux commencer à connaître l’histoire de ce morceau de sushi de la vieille ville de San Juan ou, comme l’appellent eux-mêmes les Portoricains, Viejo San Juan. En fait, ce quartier est déjà un musée en soi: rues étroites pavées dans les meilleures traditions du Moyen Âge européen, maisons colorées peintes au pastel dans toutes les couleurs de l’arc-en-ciel, plantes grimpantes grimpant sur des grilles en fonte ... Si vous ne savez pas ce que vous êtes dans les Caraïbes, pensez-vous cela devant les yeux des vues d'une des vieilles villes espagnoles. Toute cette magnificence est entourée d'un puissant mur de forteresse, vestige de l'héritage architectural des conquistadors espagnols.

Dans la partie nord-ouest de la capitale, à proximité du cap Punta del Moro, se trouve le principal lieu de rassemblement des groupes de touristes - la forteresse maritime de Fuerte San Felipe del Morro. La fortification, qui a longtemps été considérée comme la plus importante des Caraïbes, a été fondée en 1539. À un moment donné, la citadelle a résisté au complexe d'attaque le plus puissant de la flotte de pirates commandée par Francis Drake. Au nord-est de l'île se trouve une autre ancienne forteresse - Fuerte San Cristobal. Aujourd'hui, tout le monde peut se promener dans ses labyrinthes souterrains complexes.

Parmi les monuments architecturaux du passé, conservés sur le territoire de Viejo San Juan, on peut citer la plus ancienne église de l’île, Iglesia San José, construite dans le style gothique non traditionnel de l’Amérique centrale. La Casa Blanca (ancienne demeure du conquistador espagnol Juan Ponce de León), le monastère dominicain du Convento de los Dominicos, l'ancienne forteresse et aujourd'hui la résidence des gouverneurs portoricains de La Fortaleza et la chapelle de Capilla del Libro, ont également un aspect coloré.

Pour regarder les églises coloniales, vous devrez vous rendre à San Herman, la plus vieille ville de Porto Rico après la capitale. La deuxième ville la plus importante et la plus importante - Ponce - est célèbre pour sa cathédrale Cathédrale de la Guadalupe, construite en 1660. Assez ici et villas pompeuses, héritées par la ville de l'ancien "roseau" et "rois du café" des Caraïbes.

Quant aux richesses naturelles du "port riche", il est préférable de privilégier le parc national d'El Junque. Dans cette forêt tropicale humide, qui ne se dessèche pas des pluies quotidiennes, couvre une superficie d'un peu plus de 11 000 hectares, il existe environ 400 espèces de plantes uniques et un grand nombre d'animaux. Vous pouvez également écouter le «chant infernal» légendaire des grenouilles naines de la coca, devenues le symbole national de Porto Rico.

Cerro de Punta est une autre réserve appelée Togo Negro, située dans la région du plus haut sommet du pays. Il vaut mieux y aller si vous souhaitez regarder les cascades de 60 mètres et nager dans le plus haut lac de montagne du pays, le lac Guineo.

Au nord-est de Porto Rico, le rêve de tous les spéléologues du monde - la région karstique protégée de Rio Kama. Environ 200 des plus grandes grottes et une rivière souterraine à part entière, le long de laquelle des amants extrémistes locaux flottent régulièrement sur des radeaux, accueillent les visiteurs toute l'année.

Non loin de Rio Kamai, il y a un autre miracle portoricain, cependant, cette fois, un observatoire artificiel - Arecibo. L'objet est principalement intéressant en ce que le plus grand télescope du monde est situé sur son territoire, avec l'aide duquel des scientifiques américains tentent de trouver des traces de l'existence de civilisations extraterrestres. À une époque, le célèbre «Contact» avec Jodie Foster et le dix-septième film du Bondian Golden Eye ont été tournés ici.

Pour jeter un regard sur les lézards et les colonies de tortues exotiques tout en regardant de plus près le monde fascinant des récifs coralliens, visitez l'île de Mona, souvent surnommée les «Galapagos des Caraïbes». L'endroit est complètement sauvage, mais protégé, de sorte que la faune et la flore sont les plus riches. À propos, si vous voulez faire de la plongée, Mona est l'endroit idéal. L'eau au large de ses côtes est très propre et conserve sa transparence même à de grandes profondeurs. Vous pouvez faire de la plongée sur l'île de Culebra. Les infrastructures ici sont médiocres, mais il existe des centres de plongée.

Île de Porto Rico: Porto Rico fait partie de l'archipel des Grandes Antilles et se trouve à 100 km de ... Observatoire Arecibo: Arecibo est un observatoire astronomique situé à Porto Rico. Bol géant avec un diamètre de 304 mm ... Fort Fuerte San Felipe del Moro: Fort San Felipe del Morro est une citadelle espagnole du XVIe siècle située au nord-ouest de l'île ... Île Culebra: l'île Culebra est un archipel situé à l'est de Porto Rico. îles et vingt-trois ... Ile de Vieques: Vieques est la deuxième plus grande île de Porto Rico. Il n'y a que des toitures ici ... Les Caraïbes: Les Caraïbes sont une mer semi-fermée de l'océan Atlantique, entre l'Amérique centrale et l'Amérique du Sud ... Tous les sites de Porto Rico

Vacances

Les vacances à Porto Rico ne sont pas simplement une figure du calendrier, mais un carnaval à part entière, un festival ou, tout au moins, une procession de défilé. Et tout au long de l'année. Chaque ville est «assignée» à son propre saint, en l'honneur duquel sont organisées des célébrations obligatoires. Et souvent, des patrons indiens ou même africains sont ajoutés au martyr catholique. Dans la seconde moitié de janvier, San Juan est couverte de fièvre des vacances: le festival de Saint-Sébastien commence dans la ville avec ses processions et ses danses indispensables. Dans les derniers jours de juin, une autre fête locale a lieu dans la capitale - la fête de la Saint-Jean-Baptiste, au cours de laquelle des groupes musicaux de tout le pays se rendent à Porto Rico.

Vous pouvez voir des îles à cornes peintes de toutes les couleurs de l'arc-en-ciel lors du carnaval de Ponce, organisé à la veille du grand carême. Et en novembre, le rythme des tambours bouleverse les rues de la ville: à Ponce se déroule le festival Bomb-i-Capin. Si vous souhaitez modifier les événements hispano-indiens en leur attribuant une touche africaine, bienvenue à Leuts en cette fête de Saint-James. La procession de costumes la plus insolite se trouve à Hatillo (festival des Innoses): des participants au défilé vêtus d'une armure médiévale chassent les enfants à la mémoire des atrocités commises par le roi biblique Hérode.

Les achats

Le type de souvenir le plus abordable et, par conséquent, le moins original qui puisse être importé du pays du rhum et de la salsa est un t-shirt en coton avec des symboles des Caraïbes. Si vous voulez quelque chose de plus authentique, regardez les masques à cornes d'un vétéran dans lesquels les insulaires affichent des carnavals. Vous pouvez prendre une bouteille de rhum avec vous, et ce n’est pas obligatoirement de la part de Bacardi: il existe plusieurs types de potions de pirates préférées à Porto Rico.Il est logique d’acheter un sac de café local qui, selon les habitants, aurait même été livré une fois au Vatican.

Vous pouvez jouer dans un riche planteur et regarder le tabac de San Juan, The Cigar House, dont le propriétaire vous procurera les meilleurs cigares de Porto Rico. Vous pouvez obtenir un attribut classique des fashionistas des Caraïbes du siècle dernier - un chapeau blanc - dans Ole Curiosidades et choisir le panneau original avec des papillons tropicaux - dans The Butterfly People.

5 choses à faire à Porto Rico:

  • visiter l'usine de production du rhum Bacardi et participer à la dégustation de l'une des boissons les plus fortes de la planète;
  • aller au festival du café dans la ville de Maricao;
  • apprécier l'illumination fantastique de la baie phosphorescente produite par des micro-organismes marins dans la région des baies de Vieques et Fajardo;
  • prenez quelques leçons de salsa dans un local ou dans l'un des nombreux cafés;
  • trouvez un bar confortable avec une véranda ouverte et commandez-y une épingle à cheveux colada, que les Portoricains considèrent comme la boisson nationale.

Transport

Comparé aux mêmes pays d'Amérique latine, le réseau routier de Porto Rico est maintenu en bon état. Le principal aéroport du pays, Luis Munoz Marin, est situé dans la ville de Carolina, le port de mer - dans la capitale, San Juan. Mais les chemins de fer sur les îles là-bas, à l'exception de la ligne de métro de Moscou. À propos, les locaux ne bénéficient pas de la demande des locaux - cela couvre trop peu de route. Les transports publics urbains sont principalement représentés par des bus et des taxis. La communication interurbaine est extrêmement peu développée car une seule entreprise est spécialisée dans le transport de passagers. Donc, si le but de votre arrivée à Porto Rico est de voyager à travers la province, louez une voiture à l’avance. Eh bien, vous pouvez passer d’une île à l’autre à l’aide de ferries.

Information financière

Depuis que Porto Rico continue d’être la partie non officielle de l’Amérique, il est accepté de payer en dollars sur les îles. Si, malgré tout, vous atteignez le prix indiqué en pesos espagnols, prenez-le pour une blague spirituelle et atteignez sans risque les "arbres à feuilles persistantes". Dans les grands magasins aidera une carte en plastique; Nous acceptons ici les systèmes de paiement les plus connus, allant de Visa à PayPal. Il est préférable de changer d’argent avant le voyage, mais si nécessaire, vous pouvez consulter l’une des banques portoricaines ouvertes du lundi au vendredi. Le parcours en eux n'est pas le plus rentable, mais contrairement aux échangeurs de rue, ils ne cherchent pas à "gonfler" les touristes. Dans les grandes localités, on trouvera toujours au moins un guichet automatique. Les chèques de voyage ne posent pas de problème: tous les bureaux de banque les encaissent, il suffit de présenter un passeport, un permis de conduire ou une carte de crédit.

Connexion

Il existe une norme de communication CDMA / TDMA à Porto Rico, il n’est donc pas logique de prendre un téléphone GSM avec vous. La solution dans une telle situation pourrait être l’achat d’une carte SIM auprès d’un opérateur local et la location d’un téléphone à l’arrivée. Si vous êtes un heureux propriétaire d'une carte de l'un des opérateurs russes du «Big Three», vous pouvez compter à Porto Rico sur des services de communication en itinérance avec enregistrement réussi sur le réseau américain. Il est préférable de passer des appels dans le pays à l’aide d’un téléphone public. Ils paient avec une carte téléphonique facile à acheter à la poste ou dans un kiosque. En outre, de nombreux appareils acceptent les cartes internationales pour les appels téléphoniques. La situation est pire avec le Web: les cybercafés de Porto Rico sont rares et presque tous situés à San Juan. Le Wi-Fi ne peut être «capturé» que dans les grands centres d’affaires et les grands hôtels.

La sécurité

On ne peut pas dire que le désordre et le chaos règnent dans cette partie des Caraïbes: au contraire, à première vue, tout est en sécurité et pacifique à Porto Rico. Le pays dispose d'un service d'urgence 911 et les rues sont surveillées par la police touristique et la police locale. Bien que cela ne vaille pas la peine de perdre votre garde: il y a encore beaucoup de voleurs de rue dans le pays. Souvent, les touristes eux-mêmes provoquent des criminels, portant des accessoires coûteux et démontrant trop clairement leur propre bien-être financier. La règle de sécurité standard, ennuyeuse, mais néanmoins toujours en vigueur, dit: ne jamais entrer dans les bidonvilles sans accompagnement, et plus encore la nuit. Si vous ne pouvez pas vous passer des promenades nocturnes, rendez-vous dans la vieille ville de San Juan ou du moins dans le quartier côtier de La Perla.

Nourriture et boisson

Dans la cuisine portoricaine, les traditions culinaires mixtes de toutes les nationalités ont déjà habité cette partie de l'Amérique centrale. Les insulaires eux-mêmes prétendent conserver avec soin les anciennes recettes des cultures indiennes Arawaco et Taino, bien qu'en réalité les plats locaux aient une saveur beaucoup plus africaine-espagnole. La viande ici est traitée avec beaucoup de respect, alors ils la cuisinent à la première occasion avec beaucoup d'épices et de légumes. Tourtes à la viande (pastelon de carne), porc cuit avec du jambon dans un plat en terre cuite (carne-frita-con-sebolla), farci de langue de bœuf (leng-relin), poulet dans une sauce aigre-douce (polo-agridulche) - Dresser la liste des spécialités de viande préférées de chaque Porto Rico peut s’avérer très long.

Ceux qui ne peuvent pas imaginer leur vie sans premiers plats trouveront aussi de quoi séduire à Porto Rico, d’autant plus que les soupes locales sont devenues une légende de la gastronomie. Essayez un bouillon de poulet avec du riz (sopon de polo-con-arros), savourez la riche saveur unique du bouillon de porc avec des haricots à la gallienne (Kalda-gallego) et ne manquez pas de vous familiariser avec une soupe à l'okra (asopao) exotique. ). N'oubliez pas les fruits de mer: crabes aux légumes (heyes-hervidos), soupe de homard, poisson frit dans une sauce à l'huile d'olive, tomates et assaisonnements (moss-isleno).

Il est difficile d’imaginer la cuisine de Porto Rico sans épices, ce qui confère aux plats une profondeur de goût et une incroyable jutosité des nuances. Les rois de la table locale ne sont que deux mélanges d'épices: adobo et sofrito. Aux yeux des touristes, les assaisonnements ont une composition presque identique, mais le véritable insulaire vous expliquera certainement la différence.

De légumes, presque partout sont utilisés fruits à pain et citrouilles en forme de poire à chayota. Toute cette abondance se bourre du plus fort café, thé, bière et jus fraîchement pressés. La vinification à Porto Rico est pratiquement inexistante, aussi toutes les boissons alcoolisées ici remplacent-elles le rhum et les cocktails à base de rhum. À propos, 80% des Roms utilisés aux États-Unis sont produits dans cette partie des îles des Caraïbes.

Top 5 des plats nationaux à essayer à Porto Rico:

  • ragoût de bœuf braisé de Porto Rico avec légumes et racines;
  • bananes vertes frites;
  • ragoût de haricots noirs;
  • variation locale sur la soupe de queues et de têtes de poissons, parfumée de racines et de tomates;
  • petits pains de patates douces dans des chips de noix de coco.

Information de visa

Un voyage à Porto Rico nécessitera un visa américain, que vous devrez demander à l'ambassade des États-Unis. La durée d'examen des documents et d'approbation de la demande est en moyenne de 3 à 30 jours. En règle générale, le touriste a la possibilité de choisir parmi deux options de permis d’entrée pour une période de 1 à 3 ans.

Où séjourner

Trouvez un logement à Porto Rico en fonction de leurs capacités financières sur Booking.com. Dans le même temps, il est préférable de ne pas espérer franchement les options budgétaires - elles ne sont tout simplement pas là. La plupart des "cinq" se trouvent soit à San Juan ("Ritz Carlton", "Condado Vanderbilt"), soit dans des endroits pittoresques comme le Rio Grande et le Dorado. La variation des prix est substantielle: de 10 000 à 50 000 roubles. par jour Les demandes d'hôtels trois étoiles sont un peu plus modestes - une moyenne de 5 500 roubles. pour une chambre double. Nuit dans l'auberge capitale coûtera environ 1800-3000 roubles.

Comment s'y rendre

Puisqu'il n'y a pas de vols directs entre Moscou et Porto Rico, les déplacements vers le «port riche» devront être effectués de manière détournée. L'option la plus populaire est un transfert à l'aéroport de New York (États-Unis), d'où partent des vols directs pour Puerto Rico. Vous pouvez également vous rendre en République dominicaine voisine et faire un court voyage vers le port de Saint-Domingue, d'où part le ferry pour Mayaguez (Porto Rico).

Mer des caraïbes

Le lieu de l'intérêt appartient aux pays: Cuba, Venezuela, Colombie, Panama, Costa Rica, Nicaragua, Honduras, Guatemala, Belize, Mexique, Haïti, Jamaïque, Porto Rico, Trinité-et-Tobago, Dominique, Sainte-Lucie, Curaçao, Antigua et Barbuda , Barbade, Saint-Vincent-et-les Grenadines, Îles Vierges américaines, Grenade, Bonaire, Saint-Eustache, Saba, Saint-Kitts-et-Nevis, Aruba, Îles Vierges britanniques, Saint-Martin

Mer des caraïbes - la mer semi-fermée de l'océan Atlantique, entre l'Amérique centrale et l'Amérique du Sud à l'ouest et au sud et les Grandes et Petites Antilles au nord et à l'est. Au nord-ouest, elle se connecte au golfe du Mexique par le détroit du Yucatan, au nord-est et à l'est aux détroits entre les Antilles et l'océan Atlantique, au sud-ouest avec le canal de Panama artificiel avec l'océan Pacifique.

Informations générales

La superficie de la mer des Caraïbes est de 2 754 000 km². La profondeur moyenne est de 1225 m et le volume d'eau moyen est de 6860 000 km³.

La mer est située sur la plaque lithosphérique des Caraïbes. Il est divisé en cinq bassins séparés les uns des autres par des crêtes sous-marines et une série d'îles. La mer des Caraïbes est considérée comme peu profonde par rapport à d’autres masses d’eau, bien que sa profondeur maximale soit d’environ 7 686 mètres (dans le bassin Caïman entre Cuba et la Jamaïque).

La côte est montagneuse par endroits, par endroits basse; à l'ouest et les Antilles sont bordées de récifs coralliens. Le littoral est fortement en retrait; à l'ouest et au sud, il y a des baies - Honduras, Darien, Vénézuélien (Maracaibo), etc.

La mer des Caraïbes est l’une des plus grandes mers de la zone de transition, séparée de l’océan par un système d’arcs insulaires d’âge inégal, dont le plus jeune, avec ses volcans actifs modernes, est l’arc des Petites Antilles. Des arcs insulaires plus matures forment de grandes îles - Cuba, Haïti, la Jamaïque, Porto Rico avec la croûte continentale (partie nord de Cuba) déjà formée ou la croûte sous-continentale. L'arc insulaire des îles Caïmanes - Sierra Maestra est également jeune, et s'exprime principalement par la crête sous-marine des îles Caïmanes, accompagnée par le creux en eau profonde éponyme (7680 m). Les autres crêtes sous-marines (Aves, Beata, seuil de Marcelino) sont apparemment des arcs insulaires submergés. Ils divisent le fond de la mer des Caraïbes en plusieurs bassins: Grenade (4 120 m), Vénézuélien (5 420 m). Colombien (4532 m), Bartlett avec la tranchée hauturière des Caïmans, Yucatana (5055 m). Les fonds des bassins ont une croûte subocéanique. Les sédiments de fond sont des foraminifères calcaires, faiblement manganiques et calcaires dans la partie sud-ouest du pays, ainsi que divers dépôts de coraux, y compris de nombreuses structures de récifs. Le climat est tropical, influencé par la circulation des alizés et caractérisé par une grande uniformité. La température moyenne mensuelle de l'air varie de 23 à 27 ° C. Nébulosité 4-5 points. Précipitations de 500 mm à l'est à 2 000 mm à l'ouest. De juin à octobre dans le nord. des parties de la mer sont marquées par des ouragans tropicaux. Le régime hydrologique est très homogène. Le courant de surface sous l'influence des alizés se déplace d'est en ouest. Au large des côtes de l'Amérique centrale, il dévie vers le nord-ouest et traverse le détroit du Yucatan dans le golfe du Mexique. La vitesse de circulation est de 1-3 km / h, à 6 km / h dans le détroit de Yukatansky. La mer Caspienne est un bassin intermédiaire pour les eaux en provenance de l'océan Atlantique et, en quittant le golfe du Mexique dans l'océan, donne naissance au Gulf Stream. Les températures mensuelles moyennes de l'eau à la surface sont comprises entre 25 et 28 ° C; fluctuations annuelles de moins de 3 ° C La salinité est d'environ 36,0. Densité 1,0235-1,0240 kg / m3 Couleur de l'eau du vert bleuâtre au vert. Les marées sont principalement semi-diurnes irrégulières; leur taille est inférieure à 1 m. Le changement vertical des caractéristiques hydrologiques se produit à une profondeur de 1 500 m, en dessous de laquelle la mer est remplie d'eau homogène provenant de l'océan Atlantique; sa température est de 4,2 à 4,3 ° C, sa salinité de 34,95 à 34,97. Les requins, les poissons volants, les tortues de mer et d'autres espèces de la faune tropicale habitent la mer des Caraïbes. Il y a des cachalots et des baleines à bosse sur l'île de la Jamaïque - des phoques et des lamantins.

La mer des Caraïbes revêt une grande importance économique et stratégique en tant que voie maritime la plus courte reliant les ports de l’océan Atlantique et de l’océan Pacifique par le canal de Panama. Les ports les plus importants sont Maracaibo et La Guaira (Venezuela), Carthagène (Colombie), Limon (Costa Rica), Saint-Domingue (République dominicaine), Colon (Panama), Santiago de Cuba (Cuba), etc.

Le nom "Caribbean" provient des Caraïbes, l’une des tribus indiennes dominantes des États-Unis, qui vivait sur la côte à l’époque du contact de Christophe Colomb avec les indigènes à la fin du XVe siècle. Après la découverte des Antilles par Christophe Colomb en 1492, la mer des Caraïbes s'appelait la mer des Antilles, du nom des Espagnols qui ont découvert les Antilles. Dans divers pays, les Caraïbes sont encore confondues avec la mer des Antilles.

Observatoire d'Arecibo (Observatoire d'Arecibo)

Arecibo - Observatoire astronomique, situé à Porto Rico, à 15 km de la ville d’Arecibo. Il est situé à une altitude de 497 m au dessus du niveau de la mer. Le bol géant d'un diamètre de 304 m et d'une profondeur de 50 m est l'un des plus grands radiotélescopes au monde construit dans un entonnoir karstique naturel. Pour suspendre l'alimentation de l'antenne du télescope au-dessus du réflecteur, plusieurs kilomètres de câbles ont été utilisés. L'irradiateur d'antenne est mobile, suspendu à trois tours. Le télescope Homing à un point donné de la sphère céleste est réalisé en déplaçant l'irradiateur. Actuellement, le télescope est utilisé pour la recherche dans le domaine de la radioastronomie, de la physique de l'atmosphère et de l'observation radar d'objets dans le système solaire. L'observatoire d'Arecibo est également connu pour sa participation au projet SETI (Search for Extraterrestrial Mind).

Faits saillants

La recherche à Arecibo est menée par l'Université Cornell en coopération avec la National Science Foundation (USA), code d'observatoire "251". L'Observatoire est également le Centre national d'astronomie et d'ionosphère (NAIC).

Les principaux paramètres du radiotélescope

  • Plage de longueur d'onde de fonctionnement: de 3 cm à 1 m.
  • Plage de fréquences de fonctionnement: 50 MHz à 10 GHz
  • Longueur focale: 132,5 m.
  • Miroir réflecteur: surface sphérique:

Le diamètre du réflecteur miroir: 304,8 m.
Profondeur du réflecteur: 50,9 m.
Surface du miroir ≈ 73 000 m².

Histoire

La construction du radiotélescope a débuté en 1960. L'objectif initial du télescope était d'étudier l'ionosphère terrestre. Auteur de l'idée de construction: William Gordon, professeur à l'Université Cornell.

L'ouverture officielle de l'observatoire d'Arecibo a eu lieu le 1er novembre 1963.

Parmi les découvertes faites à l'observatoire, il convient de noter:

  • Le 7 avril 1964, Gordon Pettengill et R. Dyce ont précisé la période de rotation sidérale de Mercury de 88 jours à 59 jours.
  • En 1968, mesure de la périodicité d’un pulsar dans la nébuleuse du Crabe (33 ms) et mesures analogues pour des objets similaires permettant de confirmer l’existence d’étoiles à neutrons.
  • En 1974, Russell Hulse et Joseph Taylor ont découvert le premier double pulsar PSR B1913 + 16 (pour lequel ils ont reçu le prix Nobel de physique en 1993).
  • En 1982, le premier pulsar "milliseconde" PSR J1937 + 21 (Don Backer, Shri Kulkarni et autres) a été découvert. La vitesse de rotation de cet objet est de 642 fois par seconde (jusqu'en 2005, c'était le pulsar en rotation le plus rapide détecté).
  • En 1990, Alexander Volshchan découvrit le pulsar PSR 1257 + 12 dans lequel, après une étude plus approfondie, les premières planètes furent découvertes en dehors du système solaire.
  • En 1994, des surfaces présentant des propriétés de réflectivité radioélectrique similaires à celles de la glace d’eau ont été découvertes dans les régions polaires de Mercure.
  • Depuis 1999, des informations provenant de ce radiotélescope sont reçues pour être traitées par le projet SETI @ home, via des ordinateurs volontaires connectés à Internet.
  • En 2003, l'effet Yarkovsky a été enregistré pour la première fois par un groupe de scientifiques américains.
  • Depuis le 23 septembre 2008, l'observatoire Arecibo est inscrit au registre national des lieux historiques des États-Unis d'Amérique (NRHP) sous le numéro 07000525.
  • En 2004, ce télescope a ouvert le "pulsar" PSR J1906 + 0746, dont le faisceau radioélectrique a disparu en 2010 du champ de vision des télescopes terrestres en raison de la précession géodésique.

Dans la culture populaire

  • L'Observatoire a été filmé en tant que MCC dans le film "Golden Eye" (1995) de l'épopée de James Bond
  • Présent dans le jeu Battlefield 4 sur la carte "Alien Signal"
  • Apparaît dans le film "Contact" (1997), basé sur le roman de Karl Sagan

Ile Culebra (Isla Culebra)

Ile Culebra - L'archipel à l'est de Porto Rico, composé d'une grande île et de vingt-trois petites îles. Sur les îles de l'archipel, il n'y a ni rivières ni ruisseaux. L'eau douce vers l'île est livrée de Vieques. Traduit de l'espagnol, Culebra signifie "l'île aux serpents".

Informations générales

L'île a été découverte en 1493 par Christophe Colomb. À cette époque, elle était habitée par les Indiens Taino et servit de refuge aux pirates pendant plus de trois siècles. Sur l'île de Culebra, il y a environ deux mille habitants. La ville principale de cette île est la ville de Deva. L'île compte un grand nombre de plages, parmi lesquelles se distinguent: la plage Playas-Resac, la plage de flamenco blanche comme neige, la belle Playas-Zoni et la Playa Brava, fondées en 1909. Pour les amateurs de plongée, les centres de plongée sont bien organisés, mais vous pourrez également visiter le parc national de Culebra, où vous pourrez voir un grand nombre d'oiseaux et de tortues protégés et protégés par l'île.

Sur l'île, vous pouvez séjourner dans un hôtel familial confortable, louer une villa perdue dans les montagnes ou choisir un nouvel hôtel de luxe. Et le plus important est d’admirer les magnifiques récifs, dont une partie est un espace naturel peu fréquenté.

Culebra Island possède un petit aéroport qui vous permet de vous rendre sur le continent et à Vieques. Pour vous rendre sur l'île, vous pouvez également prendre un ferry depuis Fajardo, disponible 2 fois par jour.

Île de Porto Rico (Porto Rico)

Puerto Rico - une île faisant partie de l'archipel des Grandes Antilles et située à 100 km à l'est de l'île d'Haïti. L'île de Porto Rico est baignée au sud par les eaux de la mer des Caraïbes et au nord par l'océan Atlantique. Il est séparé des îles Vierges à l'est par le détroit de la Vierge et à l'ouest de l'île d'Haïti (Espanyol) par le détroit de Mona.

Faits saillants

L'origine du nom de l'île est plus qu'accidentelle. Les Espagnols ont à l'origine nommé l'île de San Juan Bautista en l'honneur de saint Jean-Baptiste, et la plus grande agglomération de l'île est Porto Rico, qui se traduit par "Rich Port". Cependant, lors de l’élaboration des cartes de la région des Caraïbes, une erreur a été commise: la ville a été désignée sous le nom de San Juan et l’île sous le nom de Porto Rico. Par la suite, lorsque l’erreur a été révélée, le nom erroné de l’île de Porto Rico lui a tenu fermement, et il a été décidé de ne pas la changer.

La superficie de l'île est supérieure à 9 000 kilomètres carrés.

À l'heure actuelle, sur l'île de Porto Rico et sur les îles Vierges espagnoles adjacentes, il existe un territoire organisé non incorporé des États-Unis, appelé État librement associé de Porto Rico.

Histoire

Les archéologues affirment que le premier peuple ortho-iroïde de l’île de Porto Rico est apparu vers 2000 av. Entre 100 et 400 après JC, des représentants des tribus indiennes igneri commencèrent à arriver dans la région de l'Orénoque en Amérique du Sud et, entre le VIIème et le XIème siècle, les tribus Arawakan commencèrent à pénétrer dans l'île, à l'origine de la culture taino. .

Pour les Européens, l'île de Porto Rico a été découverte par Christophe Colomb le 19 novembre 1493, qui a débarqué le même jour.

La colonisation espagnole de Porto Rico a commencé en 1508. Durant cette période, un détachement de conquistadors de la colonie espagnole de Santo Domingo sur l'île d'Haïti (Espanyol) passa sous le commandement de Juan Ponce de León, qui conquit facilement les tribus indiennes locales et fonda la ville fortifiée de Kaparra.

La population indienne de l'île ayant été rapidement exterminée, les Espagnols ont commencé à importer des esclaves d'Afrique pour travailler dans les plantations et dans les mines.

Aux XVIIe et XVIIIe siècles, afin de se protéger des pirates français et britanniques, des forteresses telles que La Fortaleza, le Fort de San Felipe del Morro et San Cristobal furent construites sur les côtes de l'île. (Fuerte San Cristóbal) et d’autres.

Le 25 juillet 1898, presque immédiatement après le début de la guerre hispano-américaine, des troupes américaines débarquent sur l'île de Porto Rico. Ne rencontrant pas la résistance de l'armée espagnole, l'île est rapidement capturée et, avec le traité de Paris de 1898, ainsi que les Philippines, Guam et Cuba, elle quitte légalement les États-Unis.

En 1917, tous les citoyens de Porto Rico obtiennent la citoyenneté américaine et, en 1947, les autorités américaines donnent aux Portoricains le choix du gouverneur.

Depuis les années 1960, le mouvement indépendantiste séparatiste de Porto Rico, dirigé par Filiberto Ojeda Ríos, a pris de l’ampleur, inspirant Cuba et l’URSS et passant par des épisodes de conflit armé avec les autorités.

Le 6 novembre 2012, un référendum a eu lieu sur l'île, selon lequel la majorité de la population de Porto Rico a déclaré être devenue un État à part entière.

Actuellement, l'île de Porto Rico est un centre touristique majeur dans la région des Caraïbes. Son économie repose non seulement sur le tourisme mais aussi sur les industries pharmaceutique, alimentaire, de la transformation et de l'ingénierie.

L'origine et la géographie de l'île

L’île de Porto Rico, comme les îles voisines d’Haïti, de Cuba et de la Jamaïque, est la partie superficielle de la chaîne de montagnes sous-marine des Caraïbes du Nord, qui s’est élevée au bord de la collision de trois plaques géologiques. De nombreux experts comprennent Porto Rico, ainsi que d'autres îles de l'archipel des Grandes Antilles à volcanique. Leur formation par des spécialistes remonte au début du Miocène, à environ 6 ou 7 millions d'années de notre époque.

Non loin des rives de Porto Rico se trouvent de nombreuses petites îles et récifs. Les îles de Mona (Isla de Mona) et Dececheo (Desecheo) à l’ouest de Porto Rico, Caja de Muertos (Caja de Muertos) - au sud, Vieques (Ciebra) font partie des îles les plus importantes. - à l'est. Les deux derniers font partie des îles Vierges espagnoles et sont géologiquement la partie occidentale de l'archipel de Virginie. Ce sont eux qui, de toutes les îles susmentionnées, ont une population permanente. Les autres îles côtières et récifs sont inhabités et seuls les employés du ministère des Ressources nationales de Porto Rico et les touristes en visite résident sur l'île de Mona.

L’île de Porto Rico a une forme presque rectangulaire, avec une longueur d’environ 170 mètres et une largeur de 60 kilomètres. Le littoral est relativement plat et ne forme pas de baies qui pénètrent profondément dans les terres. Cependant, on observe encore presque toute la côte pour le stationnement des navires de la baie.

Le terrain de l'île de Porto Rico est principalement montagneux, mais avec de vastes plaines côtières au nord et au sud. Le réseau de montagnes principal de l'île de Porto Rico s'appelle La Cordillère Centrale, ce qui se traduit par "Chaîne centrale". C’est dans sa composition que se situe le point culminant de l’île - le mont Cerro de Punta (Cerro de Punta), qui culmine à 1 338 mètres d’altitude. Parmi les montagnes importantes de l'île devrait également être attribuée également à la montagne El Yunque (El Yunque), hauteur de 1065 mètres.

Les rivières de l’île de Porto Rico ne sont ni trop profondes ni trop étendues. La plupart d'entre eux se jettent dans l'océan Atlantique au nord. Parmi les plus significatifs, citons San Sebastien, Araiva, Amalina, Los Jimenas et d’autres.

Le climat

Le climat de l'île de Porto Rico devrait être classé selon son type en tant que type marin tropical. Il est caractérisé par la douceur avec une légère fluctuation saisonnière de la température. Au sud, l'île est légèrement plus chaude que dans le nord et dans la région de Central Ridge, elle est toujours un peu plus froide que sur la côte. La température moyenne annuelle à Porto Rico est d'environ + 28 ° C. Il convient de noter que la probabilité d’ouragans est très élevée ici, en particulier entre le début juin et la fin novembre. Un ouragan assez puissant, connu sous le nom de "Hortensia", en septembre 1996 a non seulement entraîné des destructions catastrophiques, mais également de nombreuses pertes en vies humaines. De début mai à octobre, il pleut à Porto Rico. La plupart sont des averses de courte durée. Il est à noter que même à cette époque, l'activité solaire ne baisse pas et reste pratiquement au même niveau qu'en période sèche. Sur la côte est, davantage de précipitations sont dues aux vents humides qui soufflent sur l'île, généralement du nord-est.

Population

La population de Porto Rico compte plus de 3 700 personnes. Selon sa composition ethnique, il est divisé de manière conditionnelle en immigrants originaires d'Europe, principalement d'Espagne, d'ascendance africaine et d'Indiens. Cette division est très conditionnelle, car pendant de nombreuses années de coexistence réussie sur l’île de divers groupes ethniques, les peuples et les races de Porto Rico sont si confus qu’il est parfois parfois impossible de déterminer la nationalité d’un résident donné.

Les langues officielles et les plus utilisées sur l'île sont l'anglais et l'espagnol.

Le centre administratif de l'île, ainsi que l'ensemble de l'unité territoriale de Porto Rico, est la ville de San Juan, située sur la côte nord-est. Actuellement, la ville compte environ 400 000 habitants. Les autres villes importantes sur l'île sont les villes d'Aguadilla, Arecibo, Kayel, Fajardo, Mayaguez, Caguas, Ponce et autres.

L'île de Porto Rico et les îles environnantes font partie du territoire organisé non incorporé des États-Unis et de l'État de Porto Rico librement associé. Le contrôle administratif général est exercé par le gouverneur, qui est élu par les habitants de l'unité territoriale concernée. Porto Rico comprend également 78 municipalités, divisées en districts, eux-mêmes divisés en secteurs. Dans chaque municipalité, pour quatre ans, la population est élue par son maire, qui exerce l'administration locale.

La monnaie en circulation dans l'État librement associé de Porto Rico est le dollar américain (USD, code 840), composé de 100 cents.

Flore et faune

La flore et la faune de Porto Rico sont très diverses. Ainsi, sur la base des données de 1998, 239 espèces de différentes plantes se sont développées à Porto Rico. La faune de cette période comptait également 16 espèces d'oiseaux, ainsi que 39 espèces d'amphibiens et de reptiles, qui sont endémiques. Les grenouilles dites "Rico", également appelées "coca" (Eleutherdactylus coqui), sont le symbole non officiel de l'île. Ces créatures vivent en grande quantité dans les forêts tropicales humides, appelées forêt nationale des Caraïbes «El Yunque» (El Junque).

Un grand nombre de fougères poussent dans les forêts tropicales de l'île, dont plus d'une centaine de variétés, ainsi que des orchidées. En raison de la grande diversité de la flore, El Yunke a actuellement le statut de réserve de biosphère sous la protection de l'ONU.

À l'ouest d'El Yunke, il existe une réserve de biosphère similaire, Guanica, qui couvre des forêts tropicales sèches.

Dans les zones côtières de l'île, les forêts de mangroves ont la plus grande valeur naturaliste.

Le tourisme

Le tourisme à Porto Rico est peut-être la principale source de financement du trésor local. Pour le développement du secteur du tourisme sur l'île, il y a presque toutes les conditions. C’est une nature fabuleuse qui a présenté à l’île un climat tropical doux, des plages de sable blanc propres et des eaux côtières bleu azur, ainsi qu’une infrastructure développée comprenant un réseau international d’aéroports et de ports de mer, des hôtels à la mode et un complexe de loisirs composé de touristes et de visiteurs de l’île.

La majeure partie des touristes visitent Porto Rico en janvier, février et mars, quand il fait sec, chaud et ensoleillé. Cela inclut les passionnés de voile, les amateurs de planche à voile et les plongeurs, plongeant dans le récif de corail massif de la côte sud.

Le coût relativement élevé des services sur l'île fait en sorte que le repos des Européens n'est pas trop attractif. Pour cela, il y a toujours beaucoup d'Américains qui composent la grande majorité des vacanciers.

Ile de Vieques

Vieques - la deuxième plus grande île de Porto Rico. Il fait environ 42 kilomètres de long et 7 kilomètres de large. Lorsque la flotte américaine a quitté l’île de Vieques en 2003, après y avoir séjourné plus de 60 ans, il ne restait plus qu’une chose très spéciale: une nature intacte.

Informations générales

L'île de Vieques, autrefois utilisée à des fins militaires, est désormais définie comme une réserve nationale. Actuellement, il n’ya que quelques méga-complexes, quelques hôtels confortables, dont le célèbre Great Escape B & B, où le petit-déjeuner peut être servi directement dans la piscine. Il n'y a que deux grandes villes (de 10 000 à 20 000 habitants) - Isabel Segunda, située au nord de l'île, et Esperanza - au sud.

Le charme de l'île de Vieques réside dans les plages isolées où vous pouvez obtenir une récompense sous forme de solitude, de sable et d'eau. La plage de Chiva (Blue Beach) est connue pour son école de plongée, mais le vrai miracle est la baie de Puerto Mosquito, célèbre pour ses eaux claires et sa lueur lumineuse. Il vaut la peine de passer la nuit à regarder les milliards de micro-organismes qui teignent l’eau en une lueur bleu-vert magique et la transforment en aquarelle.

L’île de Vieques peut facilement être qualifiée de «rurale», car ses habitants préfèrent se déplacer précisément à cheval et que seuls les animaux domestiques font des embouteillages sur les routes.

Ville San Juan

San Juan - La capitale et la plus grande ville de Porto Rico. Le Vieux San Juan, site classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, est situé sur une île reliée au continent par des passages pour piétons et des ponts. Plus de 400 bâtiments coloniaux espagnols situés le long de rues pavées étroites ont été préservés dans ce quartier historique.

Histoire

On suppose qu'en 1493, Christophe Colomb s'était rendu dans cette ville et que la ville de San Juan fut fondée par des colons espagnols au début du XVIe siècle. C'est la deuxième des plus anciennes villes d'Amérique, fondée par les Européens. Parmi les principales attractions - les forts de San Felipe del Morro XVI. et San Cristobal XVII. La construction des fortifications était justifiée par le fait que San Juan était un port important, où pénétraient des navires marchands et militaires espagnols. À cette époque, les Britanniques (trois fois), les Hollandais et les Américains attaquaient souvent. San Juan n'a été occupé qu'à la fin de la guerre hispano-américaine et l'Espagne a cédé l'île à l'Amérique.

Que voir

La ville compte de nombreuses places et parcs magnifiques, dont le parc des pigeons, situé à l'emplacement du vieux mur d'enceinte. La fortification de Fortalez au 19ème siècle est devenue le palais du gouverneur.

Parmi les bâtiments les plus importants de San Juan se trouve la cathédrale Saint-Jean. L'église Saint-Joseph est une ancienne église monastique, la deuxième des plus anciennes églises catholiques de l'hémisphère occidental. À San Juan et dans les banlieues, vous trouverez de nombreux restaurants et discothèques.

Ne manquez pas

  • Trottoirs pavés et élégantes demeures du vieux San Juan.
  • Le musée Pablo Casals propose des centaines d'enregistrements audio et vidéo du célèbre violoncelliste. Casals a vécu à Porto Rico toute sa vie jusqu'à sa mort en 1973
  • Usine Bacardi (le soi-disant département des Roms) - visites en anglais et en espagnol.Dégustation Bacardi gratuite!
  • Isla Verde.
  • Ocean Park.

Devrait savoir

Porto Rico est un État autonome contrôlé par les États-Unis.

Fort Fuerte San Felipe del Moro (Fort San Felipe del Morro)

Fort San Felipe del Morro - la citadelle espagnole du XVIe siècle située au nord-ouest de l'île de San Juan. Pendant de nombreuses années, la forteresse a gardé l'entrée de la baie et a défendu la ville des attaques de la mer. Aujourd'hui, San Felipe del Morro est la principale attraction de Porto Rico et est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Informations générales

Le Fort San Felipe del Morro, qui doit son nom au roi d’Espagne Philippe II, est situé sur un haut promontoire surplombant l’entrée de la baie de San Juan. Le fort est l'un des plus grands forts construits par les Espagnols dans les Caraïbes il y a plus de 200 ans. Il a été construit entre 1539 et 1589. J'ai survécu à plusieurs guerres. En 1898, pendant la guerre hispano-américaine, le phare fut détruit puis restauré, à El Morro, le musée national consacré à l'histoire du fort, qui expose des photographies, des objets historiques et des artefacts.

Les visiteurs peuvent entrer à l'intérieur de la forteresse, composée de six niveaux et comprenant un labyrinthe de tunnels, casernes, cellules de prison, couloirs et entrepôts. À San Felipe del Morro sont conservés des canons qui gardent encore le port. De la tour d'observation, vous pourrez admirer une vue magnifique sur l'océan. Ici, vous pouvez vous promener sur les pelouses, où des soldats ont déjà marché. Les enfants par temps ensoleillé volent ici des cerfs-volants. Et beaucoup de citadins viennent ici pour un pique-nique.

Regarde la vidéo: Shy'm - Puerto Rico feat. Vegedream clip officiel (Mars 2020).

Loading...

Catégories Populaires