Malaisie

Malaisie (Malaisie)

Aperçu du paysFlag MalaisieArmoiries de MalaisieHymne National de MalaisieDate de l'indépendance: le 31 août 1957 (du Royaume-Uni) Langue officielle: Gouvernement malais Forme: Monarchie constitutionnelle Territoire: 329 758 km² (64ème dans le monde) Population: 29 628 392 habitants. (43ème au monde) Capitale: Kuala Lumpur Monnaie: Ringgit Fuseau horaire: UTC + 8 Plus grande ville: Kuala Lumpur: 447,595 milliards de dollars (29ème dans le monde) Domaine Internet: .my Indicatif téléphonique: +60

Malaisie situé au cœur de l’Asie du Sud-Est, sa superficie est comparable à celle du Japon et compte plus de 26 millions d’habitants. Le pays est divisé en deux zones principales: la péninsule, limitée à la Thaïlande, le détroit de Malacca et la mer de Chine méridionale, et la Malaisie orientale, dont deux - Sarawak et Sabah - sont situées sur l'île de Bornéo. (Kalimantan) et séparé de la péninsule sur une bande de 800 km de la mer de Chine méridionale. Sarawak et Sabah sont de vastes étendues de forêts, de rivières et de montagnes bordant l’État indonésien de Kalimantan et le sultanat de Brunei. L'industrie et les villes sont concentrées sur la péninsule, en particulier sur la côte ouest, tandis que l'est de la Malaisie est dominé par les forêts tropicales. Dans les deux régions, le climat est chaud et humide, mais leur densité de population et leur développement urbain diffèrent considérablement.

Faits saillants

Tours Petronas

Malgré le développement rapide de la Malaisie à l’ère moderne, elle reste un pays multiethnique, multilingue et multiculturel. Le multiculturalisme est un facteur majeur de la vie économique et politique de la Malaisie. Tout y est - des plages de sable fin aux rivières larges et des forêts infinies en passant par les gratte-ciel et les grandes routes: la Malaisie ne trompe pas les attentes des clients et des touristes.

Dans le bruit des marchés nocturnes et dans les centres commerciaux modernes, les magasins et les magasins de Chinatown, les visiteurs peuvent voir à quel point les traditions se marient avec moderne. Ils peuvent admirer la magnifique architecture des mosquées, les sanctuaires chinois et hindous, et même les tours jumelles de Petronas à Kuala Lumpur. L'esprit du passé se fait sentir parmi les maisons longues (maison longue) Sabah et le Sarawak, dans la tradition du lancement de cerfs-volants, jouent à des jeux avec Kelantan et Terengganu, dans des couleurs vives inoubliables de l'art du batik.

Vous arriverez probablement en Malaisie par sa capitale, Kuala Lumpur, une ville moderne prospère, où manoirs, mosquées et temples rivalisent avec les autoroutes à grande vitesse et les gratte-ciel, où parcs et jardins équilibrent les zones urbaines.

Au nord de Bornéo Chinatown Kuala Lumpur

L'excellent réseau de routes et de voies ferrées de la côte ouest de la péninsule témoigne de la richesse relative de la Malaisie. Le revenu par habitant en Malaisie est l’un des plus élevés d’Asie du Sud-Est.

Tailles Malaisie

La Malaisie péninsulaire et orientale couvre une superficie de 329 759 km². La péninsule a une longueur de 750 km et atteint la distance maximale de 350 km. Cela ne représente que les deux tiers de la superficie de la Malaisie orientale. Environ les quatre cinquièmes de la Malaisie étaient à l’origine recouverts par la forêt tropicale. Il y a beaucoup de rivières sur la péninsule et la plus longue d'entre elles est Pahang - 475 km. Le plus long fleuve de la Malaisie orientale est le Rajang - 563 km.

Le climat

Pluies de mousson

La Malaisie est un pays tropical, la chaleur et l’humidité peuvent créer des problèmes pour les voyageurs non entraînés, surtout si vous venez d’un pays où c’est l’hiver. La température moyenne quotidienne dans la plaine varie de 22 à 35 ° C. Les précipitations sont en moyenne de 250 cm par an. Les nuits peuvent être cool.

Les pluies de mousson sont très abondantes.La mousson du nord-est, qui dure de novembre à février, a une incidence majeure sur les conditions météorologiques dans les États de l'Est - Kelantan, Terenggan et Pahang, en partie à Sabah. Certaines régions du pays peuvent devenir inaccessibles pendant la mousson, mais ceci est généralement temporaire.

Au cours de la mousson du nord-est, il n'est pas souhaitable de flotter au large de la côte est en mer ou à bord de petites embarcations. De plus, les mers en Malaisie sont généralement favorables - c’est bon pour la natation, la voile et les sports nautiques.

Villes de Malaisie

Kuala Lumpur: Kuala Lumpur est la capitale de la Malaisie et non seulement la plus grande ville du pays, mais aussi l'une des plus ... Putrajaya: Putrajaya est la capitale administrative fédérale de la Malaisie. Malacca: Malacca est une ville de Malaisie, la capitale de l'État du même nom. Situé dans la partie sud de la Malaisie ... Toutes les villes de la Malaisie

Curiosités de la Malaisie

Île de Bornéo (Kalimantan): l'île de Bornéo est la troisième plus grande île du monde où l'Indonésie possède plus de deux ... Tours Petronas: Les tours jumelles Petronas en Malaisie peuvent à juste titre être considérées comme la référence de l'architecture moderne et ... , partie d'un archipel d'environ 99 îles. Il ... Batu Caves: Batu Caves sont des grottes géantes qui se trouvent à 45 minutes au nord de ... Île Tioman: l'île Tioman est la plus grande des 60 îles volcaniques de l'archipel. Plusieurs ... Île de Penang: L'île de Penang est le site de la plus ancienne colonie britannique de Malaisie, fondée en 1786 ... Mont Kinabalu: Le mont Kinabalu est la quatrième plus haute montagne du sud-est asiatique, avec une hauteur de 4095 mètres. Situé sur ... Taman Negara: Taman Negara signifie "parc national", ce n'est pas seulement la forêt tropicale la plus ancienne du ... Gunung Mulu: Gunung Mulu est un parc national de Malaisie. La superficie de ce parc est de 53 000 hectares. Toutes les ...

Planification de voyage

Avant de voyager en Malaisie, vous devez définir vos priorités - il est très important que le voyage soit agréable et vous apporte un sentiment de satisfaction. Heureusement, de nombreuses attractions peuvent être combinées dans un sujet qui intéressera les voyageurs actifs - par exemple, une étude de la culture de la Malaisie et de son histoire ou des sports, en particulier la plongée sous-marine. Il y a souvent d'autres attraits: une forêt à proximité ou une station balnéaire.

L’infrastructure de transport bien développée de la Malaisie - chemins de fer, autoroutes et compagnies aériennes - offre également une excellente occasion de se retirer d’un voyage difficile si vous souhaitez rester un jour de plus sur la côte ou faire un peu de shopping. Des précautions doivent être prises si vous n'êtes pas habitué à un climat chaud et humide, et vous devrez probablement ajouter un peu de temps à l'acclimatation ou simplement vous détendre dans la piscine lorsque vous partez en voyage ou en randonnée.

Route du parc national Taman Negara au nord de Bornéo

Dans les villes, vous pouvez voir un mélange ethnique malaisien typique de Malais, Chinois, Indiens et Eurasiens, qui vivent côte à côte ou dans des colonies distinctes. La côte nord-est de la Malaisie, en particulier entre Kota Bharu et Kuantan, est l'un des meilleurs endroits pour explorer la vie traditionnelle malaise avec sa riche culture musulmane, particulièrement visible dans les campungs. (villages) sur les terres intérieures. Vous pouvez regarder dans l'histoire de la Malaisie dans les villes portuaires - Malacca (aussi connu comme Melaka) ou Georgetown, où les rivaux coloniaux se sont battus pour le pouvoir. Votre attention attirera sûrement la beauté de nombreuses mosquées, temples, églises et autres lieux de culte, où les croyants de ce pays vénèrent leurs divinités. À Malacca, vous pouvez regarder la vie de nonya et de baba, les plus anciennes communautés chinoises locales, et leur version plus moderne à Penang. (Baba-nonya - descendants de mariages entre des colons chinois et des femmes malaisiennes.)

Village de pêcheurs au coucher du soleil

En dehors de la ville, vous trouverez de nombreuses possibilités de profiter de la Malaisie rurale et forestière. Mais si vous ne partez pas sur la route, une promenade dans la forêt pluviale, les récifs coralliens ou les réserves marines peut vous causer des ennuis. Si vous n’avez pas d’expérience dans ce domaine, utilisez les services de l’un des nombreux voyagistes locaux de premier ordre.

Le pays a travaillé dur pour permettre aux visiteurs de se familiariser avec leur beauté naturelle et de ne pas les "cultiver" trop. Au cœur même de la péninsule se trouve l'immense parc national de Taman Negara, où vous pouvez voir les animaux et les plantes de la forêt tropicale sous leur forme naturelle. Des parcs plus «compacts» se trouvent sur les îles - par exemple, Tioman ou Langkawi.

Sur borne (Kalimantan) Vous pouvez explorer les magnifiques sites naturels - les grottes du Sarawak à Nia et Mulu - ou participer à des croisières fluviales avec des visites des "maisons longues" (longhauz), des parcs nationaux Sabah-Kinabalu et des parcs insulaires, ainsi que de la réserve d'ovalgutan à Sepilok. Préférant éviter la chaleur sur la côte, vous pouvez aller à la montagne et vous détendre dans des hôtels isolés - c’est l’occasion de profiter de ce qui était autrefois la prérogative des administrateurs coloniaux.

Des plages de sable blanc et une douce brise marine - pour la plupart des gens, c'est une excellente recette pour se détendre après une journée de travail bien remplie, et il existe de nombreux endroits de ce type en Malaisie. Que vous soyez sur la péninsule ou dans les parcs marins de Sabah et de Sarawak, les occasions de se réchauffer et de se prélasser sous le soleil tropical sont légion. (N'oubliez pas d'utiliser un écran solaire et de boire beaucoup d'eau pour éviter les brûlures et la déshydratation.).

Temple sur la mer à Melaka Dot pendant la seconde guerre mondiale sur la plage de Penang

Sur la côte ouest, les meilleures plages sont concentrées sur les stations balnéaires des îles de Pangkor et de Langkawi. Les plages les plus propres se trouvent également sur la côte est - entre Pantai Chahaya Bulan au nord de Kota Bharu et jusqu'à Beserah au nord de Kuantan. Plus au sud se trouvent les stations balnéaires des îles Tioman et Desaru. En Malaisie orientale, Kuching et Kota Kinabalu sont également de très belles stations balnéaires.

Le tourisme, bien sûr, n’est qu’une partie du passe-temps possible en Malaisie. Vous voudrez probablement faire du shopping, acheter des objets d’art et d’artisanat traditionnels à Kuching, visiter les marchés en soirée à Kuala Lumpur ou vous rendre dans plusieurs magasins d’antiquités chinois à Penang. Ceux qui le souhaitent peuvent passer leurs vacances très activement, en passant simplement d’un magasin à l’autre. Mais en Malaisie, une sorte de fête ou d’événement a lieu toute l’année.

La domination de la nature

Que vous soyez dans une station balnéaire ou dans une ville, il y aura toujours une forêt à proximité. Même à Kuala Lumpur moderne, vous trouverez une forêt de plus de cent ans.

Singes Nosachi

Le pays doit sa prospérité à ses plaines côtières, qui sont plus larges du côté ouest de la péninsule que du côté est. Au début, la Malaisie, avec le port de Malacca (Melaka), a augmenté sur le commerce avec l'Asie et l'Europe. Puis, grâce à l'extraction de l'étain, l'exploitation minière a commencé à se développer, les plantations d'hévéas se sont développées et les ventes d'huile de palme, de bois, de pétrole et de gaz ont augmenté. Partout dans le nord-ouest, autour des deltas du fleuve sur la rive est, sur les collines du Sarawak et du Sabah, il y a des rizières, où le riz malais est cultivé. Les marais de mangroves sur la côte avec des bosquets de palmiers rabougris donnent des forêts de mangroves. Les forêts tropicales les plus anciennes du monde couvrent les pentes basses mais raides des chaînes de montagnes qui traversent la péninsule d'est en ouest. Avant la construction de l'autoroute moderne, de nombreuses zones boisées pouvaient être atteintes - auparavant et parfois même maintenant - uniquement le long du fleuve.

Dans les plaines du Sarawak et du Sabah, dans l’est de la Malaisie, des plantations alternent avec des marécages, puis cèdent la place à des forêts recouvrant l’intérieur du pays.Au sud, la barrière de montagne naturelle forme la frontière avec le Kalimantan indonésien. Le mont Kinabalu se trouve près de la côte, à la pointe nord de la chaîne Crocker. (Gunung Kinabalu) D'une hauteur de 4095 m, il s'agit de l'un des plus hauts sommets de l'Asie du Sud-Est, choisi par les alpinistes.

Rizières station balnéaire

Avec le développement du tourisme sur des îles telles que Penang, Pangkor et Langkawi sur la côte ouest de la péninsule, Tioman sur la côte est et sur les îlots entourant l'état de Sabah, de nombreuses stations sont apparues près de Kota Kinabalu.

Venir en Malaisie et ne pas marcher dans la forêt pluviale signifie sauter l'une des principales attractions du pays. En y entrant, vous plongez dans la mer de sons qui courent de toutes parts: un orchestre de cigales, des bruits d'écureuils, des cris de gibbons et de rhinocéros.

Les animaux sauvages sont beaucoup plus difficiles à voir ici qu’en Afrique - contrairement à la nature sauvage des plaines africaines, la plupart des animaux de la forêt pluviale malaisienne tentent de rester discrets. Les tigres et les léopards sont rares ici, les plus petits éléphants, rhinocéros et ours vivent ici.

Types de forêts

Forêt de mangroves

En raison des différences de sol, de l'angle d'inclinaison de la surface et de la hauteur du pays, cinq types de forêts se développent:

Forêt de mangroves. Les mangroves et les arbustes poussent dans les marais côtiers en eau saumâtre - où l’eau de mer et l’eau douce se mélangent. Ensemble, ils développent un palmier nipa rabougri, dont les branches étaient traditionnellement utilisées comme matériau de toiture pour la construction de huttes dans les zones côtières.

Marais d'eau douce. Les arbres fruitiers aux fruits abondants qui poussent sur la couche alluviale fertile des plaines fluviales attirent de nombreux représentants de la faune. Là où les marais se transforment en champs asséchés, vous pouvez voir d’énormes figuiers.

Forêt de diptérocarpes

Forêt de diptérocarpes. Il tire son nom des fruits à deux "ailes" des arbres les plus hauts de la forêt tropicale poussant sur un sol sec, le plus souvent à une altitude supérieure à 900 m au dessus du niveau de la mer.

Forêt de landes. Sur les sols plats pauvres des contreforts ou des pentes sablonneuses des montagnes, seuls des arbres bas aux feuilles épaisses poussent.

Forêt de montagne. À une altitude de 1200 m et plus haut sur les pentes des chaînes de montagnes ou à 600 m d’altitude sur certaines chaînes de montagnes, de grands arbres et des vignes cèdent le pas au myrte, au laurier et au chêne.

Diversité de la population

Forêt de montagne

La Malaisie - un pays multinational - peut être fière de la coexistence à long terme de trois grandes nations et religions: les Malais (généralement musulmans)le chinois (principalement des bouddhistes) et les indiens (principalement des Indiens). Bien qu'il y ait eu des périodes d'agitation sociale en Malaisie dans le passé, les gens y vivent généralement de manière assez harmonieuse et on peut souvent voir une mosquée construite à proximité, une pagode, un temple hindou et une église. Une autre caractéristique du pays - une étonnante variété de plats nationaux - souvent au même endroit, propose des plats malais, chinois et indiens.

Enfant malais

Le multiculturalisme du pays est clairement visible dans les communautés tribales, telles que Kadazan / Dusun à Sabah, ibana à Sarawak et Orang Asli, arrivés dans la péninsule il y a au moins 11 000 ans.

Malaisiens ou Bumiputra (ce qui signifie "fils de la terre"), représentent plus de la moitié de la population, pour laquelle l’islam est la religion nationale du pays et la langue malaisienne (Bahasa Malaysia) - la langue nationale.

La plupart des Malais sont des résidents modestes de la ville et des villages, contenant chèvres et buffles, cultivant le riz et travaillant dans l'industrie, plantant des cocotiers, des hévéas, du rotin et du bambou, ils récoltent du bois. Tout comme les rituels de la cour étaient influencés par les anciennes traditions de la Malaisie préislamique (maintenant la Malaisie occidentale)et la version sunnite assez modérée de l'Islam est souvent assaisonnée des anciennes croyances des chamanes animistes.

Tolérance religieuse

Il peut parfois sembler à un étranger que la vie sociale en Malaisie soit une fête religieuse continue.En Malaisie, toutes les grandes religions du monde coexistent pacifiquement, ainsi que de nombreuses croyances mineures. Bien que l'islam soit la religion officielle du pays, la plupart des autres croyances sont tolérées ici, ce qui contraste vivement avec la confrontation ethnique au niveau politique ou économique. La libre administration de toutes les religions est garantie par la constitution.

L’islam est pratiqué par environ 60% de la population, principalement des Malais, ainsi que par des Indiens, des Pakistanais et des Chinois. Il a été introduit dans le pays par des marchands arabes et des marchands indiens de l'État du Gujarat. La première trace de l'islam est une inscription sur une pierre de Terengganu, datant du XIVe siècle. Au XVème siècle. Le sultanat de Malacca a répandu cette religion à travers la péninsule. Aujourd'hui, chaque sultan ou souverain est un chef religieux dans son État. Puisque l’islam ne fait pas de distinction entre les sphères de la vie laïque et religieuse, ses règles définissent de nombreux aspects de la vie quotidienne, de l’accueil des gens à la toilette et au repas.

Le bouddhisme est actuellement pratiqué par 19% de la population. Cette religion a été introduite dans la péninsule par d'anciens voyageurs chinois et indiens, mais elle s'est enracinée et n'a commencé à se répandre qu'au 15ème siècle, lorsque les commerçants chinois sont arrivés à Malacca. Les Chinois ont 3 500 temples, communautés et organisations. Ils pratiquent le mahayana ("Le grand char") - une forme de bouddhisme, formé au Ier siècle. BC heu Une forme plus stricte du bouddhisme, connue sous le nom de Hinayana ("Petit char"), pratiqué par les Thaïlandais à Kelantan, Kedah, Perlis et Penang. Pour la plupart des Chinois malais, la morale confucéenne et le système religieux coexistent pacifiquement avec le bouddhisme.

Lecture du Coran dans une mosquée temple bouddhiste

L'hindouisme préislamique de la caste des brahmanes était la plus ancienne religion organisée du pays, renforçant ainsi le pouvoir de la classe dirigeante indienne. Les rituels de cette époque sont préservés lors des mariages malais et autres cérémonies. L'hindouisme moderne en Malaisie a été formé au XIXe siècle. immigrants du sous-continent indien. La plupart d'entre eux étaient des ouvriers tamouls du sud de l'Inde et du Sri Lanka, et ce sont eux qui ont eu la plus grande influence sur cette religion par leur dévotion envers Shiva. Presque dans chaque plantation où travaillaient des travailleurs indiens, des temples hindous ont été construits.

Eglise à Georgetown

Les chrétiens représentent 9% de la population malaisienne. La religion chrétienne se trouve principalement à Sabah et à Sarawak. Cela est dû en grande partie au travail missionnaire des prêtres des églises catholiques et méthodistes depuis le 19ème siècle. Bien que de nombreux catholiques soient d'origine eurasienne, leurs ancêtres sont arrivés ici pendant la colonisation portugaise de Malacca. Noël est largement célébré dans tout le pays et Pâques à Sarawak et à Sabah est généralement un jour de congé.

Malgré l'harmonie interconfessionnelle et interethnique, la Malaisie est confrontée au défi de maintenir la stabilité. Sur le plan politique, les divergences entre les fondamentalistes et les musulmans modérés sont de plus en plus profondes. Le gros problème est l’écart de revenus entre les différents groupes ethniques, mais la Malaisie reste l’un des systèmes économiques les plus performants de l’Asie du Sud-Est et attire des touristes aux paysages diversifiés et aux habitants multiculturels.

Étiquette malaise

Les résidents du pays sont toujours les bienvenus pour la bonne volonté et la connaissance - bien que modeste - de la langue malaisienne. Pour une phrase simple comme "terima kasih" ("merci") on vous répondra probablement "sama-sama" ("s'il vous plait"). Vous pouvez aussi vous rappeler "Selamat Pagi" ("bonjour") ou "selamat tenga hari" ("bon après-midi").

Un résident local sur un cyclomoteur dans le village

Ne pointez pas le doigt sur ce qui vous intéresse - dans la culture malaise, cela est considéré comme un comportement grossier. Il est préférable de dessiner une brosse plate dans la direction où vous voulez attirer l'attention de l'interlocuteur.

Bateau sur la plage, près de Georgetown

La main gauche - et le côté gauche - est impoli, les musulmans et les hindous qui mangent avec la main gauche sont considérés comme sales.Utilisez votre main droite pour manger, saluer ou servir.

Lorsque vous entrez dans une mosquée, un temple bouddhiste ou hindou, vous devez retirer vos chaussures, car on pense que ces chaussures apportent des particules du monde extérieur. Vous ne devriez pas entrer dans les temples vêtus de la plage. Les musulmans proposent des vêtements de dessus pour les femmes qui viennent les épaules nues ou qui portent des shorts ou des jupes au-dessus des genoux.

Les tabous alimentaires sont moins stricts, mais vous ne devriez pas commander de plat à base de viande de porc, de repas avec des musulmans ou de bœuf hindou. Cependant, il est parfaitement acceptable de manger en présence de musulmans pendant le mois de Ramadan, alors qu'ils continuent à jeûner.

Il n'y a aucune restriction à photographier dans les temples, mais la prudence est importante car certains croyants peuvent ne pas aimer être photographiés.

Langue

Ascension du mont Kinabalu

La langue nationale de la Malaisie est le bahasa ou le malais. Mais l'anglais étant également largement parlé dans le pays, vous ne devriez avoir aucun problème de communication, à moins que vous n'ayez erré dans la nature sauvage.

De l'argent

Le nom officiel de la monnaie est le ringgit malais. (RM). Cent sen (ou cents) faire un ringgit. En circulation, des pièces de 5, 10, 20 et 50 sen, des billets de banque de 1, 5, 10, 20, 50 et 100 ringgits.

La plupart des hôtels, des grands magasins et certains magasins peuvent accepter les principales cartes de crédit. La monnaie peut être échangée dans les banques ou dans les machines à sous avec une licence (la plupart des machines à langer sous licence sont fermées à 21h30 si elles sont situées dans des centres commerciaux). Les taux de change sont différents, mais dans les machines de change, le meilleur taux vous sera proposé.

Le logement

Papillon Léopard Orfèvre

En haute saison et pendant les vacances scolaires (une semaine en janvier / février, une semaine en mars, trois semaines en juin, une semaine en août et cinq semaines en novembre / décembre) Réserver un hébergement devrait être au moins deux mois. Les week-ends et les jours fériés, des frais supplémentaires sont généralement facturés. Le reste de l'année est une basse saison et des rabais sont souvent offerts pendant cette période. (sauf le Grand Prix de "Formule 1" qui se déroule en mars). Pendant la mousson du nord-est (de novembre à février / mars) Les hôtels situés sur des îles, à l'exception de la côte est, sont généralement fermés.

Hôtels

Des hôtels de classe internationale se trouvent dans les capitales d’État et dans les stations balnéaires populaires.

Piscine du complexe à Malacca

Dans les grandes villes, les hôtels malaisiens peuvent rivaliser avec les meilleurs au monde et ravir les clients avec les services fournis. Alors que dans l’île les prix des hôtels sont assez élevés, la concurrence à Kuala Lumpur reste modérée.

La plupart des hôtels de Malaisie ont été classés de une à cinq étoiles par Tourism Malaysia. Les visiteurs veulent généralement rester uniquement dans des salles climatisées. Tous les hôtels sauf les plus petits facturent des frais de service de 10%, ainsi qu'une taxe gouvernementale de 6%. (ce dernier n'est pas accusé à Langkawi). Les prix, indiqués par les hôtels, doivent être considérés comme un point de référence. Dans tous les cas, il convient de poser des questions sur les réductions. De nombreux touristes choisissent des hôtels à des prix inférieurs sur Internet ou font appel à des agents de voyages capables de proposer des options moins chères. La plupart des hôtels acceptent certaines cartes de crédit.

Le hall de l'hôtel Sheraton à Kuala Lumpur

Chambres et chalets pas chers

On les trouve sur des îles de villégiature telles que Langkawi, Pangkor et Tioman, ainsi que sur la côte de la côte est, par exemple à Cherating, Rantau Abanga et Marange.

Maisons d'hôtes et appartements

Ceci est une propriété privée, le petit-déjeuner est généralement inclus dans le prix et la plupart des propriétaires aident également les voyageurs.

Logement dans la maison

Dans les villages et les longhaus, les touristes vivent avec la famille d’accueil et participent aux activités quotidiennes. Les informations sont disponibles sur www.go2homestay.com.

Maisons de vacances

Ce bungalow, qui appartenait autrefois à des planteurs anglais et à des représentants de l’État, a été transformé en hôtel à l’atmosphère coloniale claire.Vous les trouverez dans les hautes terres de Cameron, Taiping, Frazers Hill et dans certaines petites villes.

Hôtel de luxe Westin Langkawi Resort Hostel on Bornéo

Les auberges

L'organisation internationale des auberges de jeunesse a conclu un partenariat avec des hôtels malaisiens pour accueillir ses membres à Kuala Lumpur, Pulau Pangkor, Penang, Langkawi, Taman Negara, Malacca et Johor. Contactez Hostelling International-Malaysia, bloc 1-7, appartement Impian Kota, Jalan-Manau près de Ja-lan-Kampung-Attap, 50460 Kuala Lumpur, tél.: 03-2273-6870; www.hi-malaysia.org.my. Les affiliés du YMCA se trouvent à Kuala Lumpur, Georgetown et Ipoh.

Les vêtements

Le climat étant chaud et humide, vous devez porter des vêtements amples, de couleur claire, de préférence en coton. Il y a suffisamment de cavaliers dans les collines pour rester au chaud, mais si vous avez l'intention de visiter Gunung Mulu ou Kinabalu, prenez des vêtements plus chauds et même des gants.

Les Malaisiens s'habillent plutôt bien, même dans les restaurants à la mode. Pour les occasions formelles, portez un costume à manches longues, une cravate ou une chemise de batik. Toutefois, les sandales et les tongs dans les restaurants et les clubs ne sont pas les bienvenus. Tout convient pour la plage, à l'exception du bronzage seins nus ou de l'absence de vêtements

Mosquée de luxe dans le petit village malais de Kinabalu

Crime et sécurité

Police malaisienne

La Malaisie est généralement un pays sûr, mais, comme dans tout autre pays, il existe certaines règles de sécurité élémentaires. Dans les régions où le tourisme est développé, il y a des vols mineurs, des vols à la tire dans des centres commerciaux bondés et des trains aux heures de pointe, et certains consulats mettent en garde contre le vol et les fraudes fréquentes par carte de crédit.

Si vous êtes victime d’un crime, signalez-le immédiatement au poste de police touristique le plus proche ou au poste de police ordinaire. (tel: 999 de la ligne fixe). Si vous avez perdu votre passeport, contactez votre ambassade ou votre consulat.

Divertissement

Vie nocturne

Pour satisfaire les goûts occidentaux, les principales villes du pays - Kuala Lumpur, Georgetown, Malacca, Johor Baru, Kuantan, Kuching et Kota Kinabalu - ainsi que les stations balnéaires disposent de discothèques et de bars à cocktails avec musique live. Le jazz et la musique populaire sont principalement interprétés par des Philippins, qui frappent par leur habileté. Les chanteurs copient avec une incroyable précision les interprétations de succès modernes et anciens, tandis qu'en tant que musiciens, ils possèdent brillamment leurs instruments et l'art de l'improvisation.

Plaisir de vacances

Les Malaisiens aiment les vacances et les loisirs, et la diversité de leurs religions - islam, hindouisme, bouddhisme, christianisme et animisme primordial - leur offre de nombreuses possibilités à cet égard. Ils participent souvent à des festivals d'autres religions: les musulmans invitent des amis chinois à leur festival Hari Raya en l'honneur de l'achèvement du ramadan, et des membres de toutes les confessions participent aux processions chrétiennes de Pâques à Malacca.

Night Club Bar à Kuala Lumpur

Danse traditionnelle et théâtre

Traditionnellement, la Malaisie ne se divertit pas à la lumière du jour. Dans les bureaux d’information touristique de Kota Bharu et de Kuala Terengganu, vous pouvez être informé de l’heure de divers événements de divertissement et réserver une place. Ces informations sont également disponibles à l’Office du tourisme de Malaisie à Kuala Lumpur.

Performance de danse Mack Yong

Performance de danse Mack Yong

Cet art élégant a pris naissance il y a plus de 400 ans dans l'État malais de Pattani - il fait maintenant partie du sud de la Thaïlande - et se développe actuellement à Kelantan. Pendant la représentation, l’un des douze thèmes romantiques est interprété, accompagné de danses, de chants et d’inserts humoristiques. Rebab Orchestra (instruments à cordes), tavak-tavkov (gongs) et Gendang (baabans), joue de la musique avec une saveur distincte du Moyen-Orient.

Théâtre d'ombres Wayang-Kulit

La forme la plus populaire de théâtre d'ombres est connue sous le nom de wayang-siam, bien qu'elle soit d'origine malaise, plutôt que siamoise, et utilise des thèmes de l'épopée indienne ancienne Ramayana. Les commerçants indiens ont introduit leur culture dans la péninsule il y a plus de 1 000 ans. Ce sont des histoires sur le prince Rama et son épouse Sita, elles incluent des cannibales, des rois démons et des singes guerriers, et toute cette idée est réalisée à l'aide de marionnettes. La culture malaise, avec sa gaieté incroyable, a ajouté un élément comique qui manque au drame original.

Théâtre d'ombres de l'intérieur

Une petite scène de bois et de bambou est posée sur des échasses, un écran en coton blanc est éclairé par le haut avec une lampe suspendue au toit de ce théâtre et les ombres de la marionnette deviennent très nettes. Un dalang (marionnettiste) joue tous les rôles, jouant une histoire à différentes voix. Sa performance est accompagnée par des musiciens jouant du hautbois, de la batterie, du gong et des cymbales. Il jette un coup d'œil derrière l'écran pour évaluer l'âge et le niveau d'instruction du public et modifie le jeu en conséquence. À l'origine, toutes les marionnettes aux couleurs vives étaient fabriquées à partir de peaux de vache, de buffle ou de chèvre. Aujourd'hui, les personnages mineurs sont en plastique et en celluloïd. On pense que les couleurs vives changent l'intensité des ombres et aident à différencier les caractères des personnages.

Festivals et vacances

Précisez les dates des vacances avant de quitter votre domicile, car la durée de leur séjour en Malaisie peut varier chaque année.

Janvier / février

Salut du Nouvel An à Kuala Lumpur

Le Nouvel An est un jour férié national.
Le Nouvel An chinois est une célébration de 15 jours, accompagnée de processions avec des rubans rouges et des banderoles, ainsi que d'une danse dans un costume de lion dans le quartier chinois. Il est préférable d’être actuellement à Kuala Lumpur, Penang, Kuching et Kuala Kangsar. Taipus - festival hindou, accompagné de processions solennelles colorées. L'action principale se déroule dans la célèbre grotte de Batu.

Mars / avril

Pâques: les eurasiens et les chrétiens locaux célèbrent Pâques avec une procession le vendredi saint. La communauté portugaise de Malacca célèbre magnifiquement la fête dans l'église Saint-Pierre.
Grand Prix Formule 1 (Étape de course automobile malaisienne): la deuxième course de la saison à Sepang.

Mai

Les Cadazans célèbrent Tadau Kaamatan (fête de la récolte du riz à Sabah). Festival international de jazz à Bornéo (Miri).
Sabah Fest est une extravagance culturelle à Kuala Kangsar. Pendant le festival, ils mangent de la nourriture délicieuse, vendent de l'artisanat et dansent.
Le festival "Colors of Malaysia" est une célébration nationale de la diversité culturelle.

Juin

Dayak au Sarawak célèbre Hari Hawaii-Dayak (fête de la récolte du riz).
Festival de San Pedro (29 juin): à Malacca, les chrétiens offrent des sacrifices à Pierre, le saint patron des pêcheurs.

Juillet / août

Festival mondial de musique de forêt tropicale au Sarawak.
Hari Raya Aidel-Fitri célèbre la fin du Ramadan.
Hari Merdeka (Jour de l'Indépendance - 31 août) - jour férié national.

Septembre

Hari malaisie (Fête de la Malaisie - 16 septembre) - jour férié national.

Octobre / novembre

Deepavali (Fête des Lumières): La principale fête indienne avec des bougies, des dîners de famille et des prières dans le temple.
Marché de Kota Balud, avec d'impressionnantes compétitions de cavaliers célèbres de Bajau.

Décembre

Le festival de l'alimentation de rue et des restaurants a lieu tout au long de décembre.
La Monsoon Cup attire les marins à une course à la voile à Pulau Duyong.

Les aéroports

Les principaux aéroports internationaux sont à Sepang (Aéroport international de Kuala Lumpur ou KLIA), Selangore, Subang (Aéroport Sultan Abdul Aziz Shah)Bayan Lepas à Penang, Kuching au Sarawak, sur l'île de Labuan (centre financier offshore près de Sabah) et à Kota Kinabalu à Sabah. Vous pouvez également prendre un vol pour la Malaisie via les îles de Langkawi et Tioman.

Malaysia Airlines

Aéroport international de Kuala Lumpur (KLIA) (KUL; www.klia.com.my; tél.: 03-8777-8888) Situé à 70 km de Kuala Lumpur, il est relié à la gare centrale par le train rapide ERL - RM35, qui couvre cette distance en 28 minutes. Le premier train quitte KLIA à 5 heures du matin et le dernier à 1 heure du matin. (12h30 de la gare centrale de Kuala Lumpur), ils vont toutes les 15-20 minutes. Tout au long de la journée, transfert en limousine ou en taxi. Le coût dépend de l'endroit où vous voulez aller. Au centre ville de Kuala Lumpur (KLCC) un taxi coûte 74 ringgits (RM), limousine, voiture de luxe ou fourgonnette - plus. De minuit à 6 heures du matin, un supplément de 50% est appliqué. De 12h30 à 23h00, un bus relie KLIA à Kuala Lumpur et part toutes les 30 minutes pour 18 ringgits. Un trajet depuis la ville prend plus d’une heure, même avec un excellent système d’autoroutes à grande vitesse et une vitesse maximale autorisée de 110 km / h.

L'aéroport de Kuala Lumpur

À environ 20 km de KLIA, il y a un terminal aérien low-cost. (LCCT) (KUL; lcct.klia.com.my; tél.: 03-8777-6777) pour les compagnies aériennes à bas prix. Ces deux terminaux sont reliés par une ligne de bus auxiliaire sur laquelle les bus circulent toutes les 20 minutes. Il existe également un service de bus / ERL vers KL Sentral pour 12,50 RM (7h20-12h30; départ toutes les 30 minutes) ou SkyBus vers KL Sentral (3.00-22.00, toutes les 30 minutes) 9 RM ou 1-Utama, un centre commercial à Petaling Jaya (5h45 à 7h45; toutes les 90 minutes) pour 15 RM. Le temps de trajet est quand même au moins 75 minutes. Vous pouvez également acheter un coupon de taxi dans le hall des arrivées.

Budget du voyage

Les rues de Kuala Lumpur

Titulaires de l'identité des étudiants internationaux (CITI), L'identité internationale du jeune voyageur (IYTC) et les certificats de la Fédération internationale des auberges de jeunesse bénéficient de réductions dans certains musées et hôtels.

Voler

Voler de Kuala Lumpur à Kuching dans le Sarawak ou à Kota Kinabalu dans le Sabah peut coûter de 300 à 600 RM, selon le moment où vous voyagez et le montant de votre avance. De temps en temps, Malaysia Airlines, AirAsia et Firefly annoncent des promotions sur Internet, proposant un prix allant jusqu'à 50 RM pour les vols intérieurs, mais seulement à certaines dates.

Le logement

Les prix commencent à partir de 30 RM par nuit dans des endroits à bas prix. (climatisation, salle de bain partagée) jusqu'à 130 RM pour une chambre double moyenne et 450 RM pour une chambre de grande classe.

Nourriture

Nourriture de rue

La nourriture en Malaisie est relativement peu coûteuse, sauf pour les restaurants haut de gamme. Vous pouvez bien manger pour assez peu d’argent. Un dîner de trois plats dans un restaurant moyen coûte entre 30 et 90 RM.

Frais d'entrée dans les musées / attractions

Les musées d’État et les musées d’État facturent un prix d’entrée nominal allant jusqu’à 5 RM. Le prix d'entrée dans les musées privés est plus élevé - 10-20 RM. L'entrée dans la plupart des galeries est gratuite. Les zoos et les parcs ornithologiques sont assez coûteux - entre 20 et 45 RM.

Frais d'entrée dans les musées / attractions

Les musées d’État et les musées d’État facturent un prix d’entrée nominal allant jusqu’à 5 RM. Le prix d'entrée dans les musées privés est plus élevé - 10-20 RM. L'entrée dans la plupart des galeries est gratuite. Les zoos et les parcs ornithologiques sont assez coûteux - entre 20 et 45 RM.

Terrains de camping

Grotte profonde dans le parc national de Mulu

Il n'y a pas de réseau organisé de sites de camping pour les touristes, mais les camps de tentes sont une bonne option bon marché en Malaisie. Si vous avez tout pour organiser votre camping, il existe des campings dans les principaux parcs nationaux du pays, avec des équipements tels que des lieux de cuisson et des salles de bains. Les frais d’entrée au parc et à la randonnée sont généralement compris entre 5 et 30 RM. Certains terrains de camping populaires sont situés aux endroits suivants:

Parc national de Bako, Sarawak

Billetterie des parcs nationaux, Centre d'information touristique, Type Jalan Abang Haji Openg, 93000 Kuching, Sarawak; tél .: 082-248-088; www.sarawakforestry.com/htm/snp-np.html

Parc national de Endow Rompin, Johor

Corporation des parcs nationaux du Johor, niveau 1, Bangunan Dato 'Mohamad Salleh Perang, Kota Iskandar, 79575 Nusajaya, Johor; tél: 07-266-1301; www.johorparks.johordt.gov.my

Parc national de Taman Negara, Pahang

Mutiara Tatap Negara, Kuala Tahan, 27000 jerantut, Pahang; tél .: 09-266-3500; www. mutiarahotels.com

Location de voiture

Plusieurs sociétés de location de voitures ont des bureaux dans la plupart des aéroports, notamment KLIA, Penang, Ipoh, Johor Bahru, Kuantan, Kuching, Kota Kinabalu, Bintulu, Miri et Langkawi.Le prix varie de 100 à 1000 RM par jour, en fonction de la marque et de la cylindrée du véhicule. De plus, pendant la haute saison, le prix est plus élevé. Acceptez les principaux types de cartes de crédit et vous devez laisser un dépôt de garantie remboursable. La voiture est généralement livrée avec un plein d'essence et vous devez la remplir avant de revenir. Vous aurez besoin d’un permis de conduire international ou d’un permis valide de votre pays. (valable au moins un an). Dans la plupart des cas, les conducteurs doivent être âgés de plus de 21 ans.

Location de voiture Avis

Crowne Plaza Mutiara, Kuala Lumpur, hall principal, Jalan-Sultan-Ismail, 50250 Kuala Lum-pu; tel: 03-2144-4487; www.avis.com.my

Extra Rent-A-Car

2e étage, hôtel Beverley, Ja-lan Kemajuan, 88000 Kota Kinabalu, Sabah; Tél: 088-218-160; www.e-erac-online.com

Kasina Rent-a-Car

195 Bloc G, Mukim 12, sultan Jalan Aslan Shah, Sangay Thiram, Bayan-Lepas, 11900 Penang; tél.: 04-644-1842; www.kasina.com.my

Location de voiture Orix

Lot 8, premier étage, hôtel fédéral de Kuala Lumpur, 35 Jalan Bukit Bintang, 55100 Kuala Lumpur; tél.: 03-2142-3009, www.orixauto.com.my

Trafic routier

Sime Darby Location de voitures

Lot 2, premier étage, complexe Antarabangsa, Jalan Sultan Ismail, 50250 Kuala Lumpur; tél: 03-2148-6433; www.simedarbycarrental.com

Conduire une voiture

En Malaisie, le mouvement est de gauche - héritage du colonialisme britannique - et le port de la ceinture de sécurité est obligatoire. Les panneaux routiers sont écrits en malais, mais à Kuala Lumpur - le principal centre touristique - les destinations sont également écrites en anglais.

Le code de la route est universel, les distances sont indiquées, les limitations de vitesse sont en kilomètres. La limite de vitesse varie en fonction de l'état de la route: elle varie de 90 à 110 km / h sur l'autoroute et de 30 à 80 km / h dans les villes et leurs alentours. En voiture, il est interdit de parler sur un téléphone portable.

Les routes sont généralement assez bonnes et, entre le nord et le sud, la voie rapide reliant Singapour à la Thaïlande est conforme à la norme internationale, même si vous devez payer pour pouvoir y accéder. Les sociétés de location de voitures vous communiquent généralement le numéro de téléphone à appeler en cas de panne de votre véhicule. A la Malaysian Automobile Association (AAM) il y a un service d'urgence pour ses membres (tél.: 03-2161-0808).

Électricité

Lanternes chinoises dans le temple Hyan Hou

La tension du secteur en Malaisie est 220-240 watts. L'électricité est partout sauf dans les régions les plus reculées et dans certaines îles où des générateurs sont utilisés.

Faites attention: ici, on utilise des bouchons carrés avec trois bouchons, alors que dans certains anciens hôtels, on utilise des bouchons avec deux bouchons. Cela vaut la peine de prendre un adaptateur universel.

Informations pour les handicapés

Dans les grands hôtels, les centres commerciaux, les théâtres, les chaînes de restauration rapide et certains bâtiments gouvernementaux dans les grandes villes, telles que Kuala Lumpur, vous pouvez trouver des installations pour personnes handicapées, telles que des places de stationnement supplémentaires, des rampes pour fauteuils roulants et des toilettes. Aéroport international de Kuala Lumpur et transport en train léger (LRT) Kuala Lumpur est également dotée d'outils facilitant la circulation des personnes handicapées. Cependant, en général, la Malaisie n'est pas prête à accueillir des personnes handicapées. Les rues des villes sont inégales et il est parfois difficile de traverser des ornières, alors que les rampes d'accès sont loin d'être partout. Les taxis ne prennent généralement pas les personnes en fauteuil roulant et ne demandent pas de paiement supplémentaire

Informations pour les homosexuels

Selon la loi malaisienne, l'homosexualité est interdite. Cependant, d ** in est admis dans tout le pays, bien qu'il soit fortement recommandé de faire preuve de prudence, en particulier dans les endroits surpeuplés. Pour plus d'informations, visitez www.utopia-asia.com/tipsmala.htm

Arrivée

Monorail à Kuala Lumpur

Le vol est le moyen le plus courant de se rendre en Malaisie, la porte principale du pays est KLIA et LCCT. (terminal aérien low cost). Les avions de la compagnie aérienne nationale "Malaysia Airlines" volent dans une variété de poids du monde. KLIA a des vols effectués par de nombreuses compagnies aériennes, telles que KLM, Singapore Airlines et Cathay Pacific. Les avions de la compagnie aérienne à bas prix "AirAsia" volent également dans le pays et à l'étranger, au Moyen-Orient, en Asie du Sud, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Les avions de Firefly desservent également Singapour et plusieurs villes en Thaïlande et en Indonésie.Il est préférable de réserver des billets en ligne. Beaucoup de gens voyagent à peu de frais en Malaisie lorsque les billets sont inclus dans un forfait ou inclus dans une tournée. Vous pouvez également voyager en train ou en bus depuis la Thaïlande et Singapour.

Téléphones

Vous pouvez acheter des cartes téléphoniques et certains téléphones publics ne peuvent fonctionner qu'avec de telles cartes. Jusqu'à présent, certains téléphones fonctionnaient avec des pièces de monnaie, mais ils ne pouvaient être appelés que depuis la ville. Les appels internationaux peuvent être effectués dans les grands hôtels ou en payant à l’avance une carte IDD telle que iTalk.

Appel local

Si vous appelez au sein de l'état, ne composez pas l'indicatif régional; Si vous appelez d'un autre pays, composez d'abord l'indicatif régional. Lorsque vous appelez depuis un téléphone mobile malaisien, composez toujours le code de région.

Utilisation du téléphone portable

Itinérance est très cher. Si vous envisagez de rester dans le pays plus d'une semaine et avez l'intention de passer et de recevoir des appels locaux et internationaux, achetez une carte locale ou une carte micro-SIM auprès de Maxis, DiGi ou Celcom. Les paquets de départ coûtent plus de 8,50 RM et ont une durée limitée.

Pour appeler de la Russie vers la Malaisie, composez le:

depuis un téléphone fixe: (8-10-60) - code de la ville - numéro de téléphone de la ville (8 - accès à l'interurbain; 10 - accès à la ligne internationale; 60 - indicatif international de Malaisie); depuis un téléphone mobile: + 60 - numéro d'abonné.

Pour appeler de la Malaisie vers la Russie, composez le:

(00) - 7 - code de ville de la Fédération de Russie - numéro de téléphone de la ville; depuis un téléphone mobile: + 7 - numéro d'abonné (sans les huit premiers).

Réglementation douanière et visas

Rizières à Bornéo

Les citoyens russes et la plupart des pays de la CEI sont autorisés à entrer sans visa en Malaisie pendant un mois maximum. À l'entrée du pays, vous devez être en possession d'un passeport valable six mois à compter de la date d'entrée. Vous devez avoir votre passeport avec vous et lors de votre entrée dans les États de l'est de la Malaisie - Sabah et Sarawak, même si vous voyagez à partir d'autres États du pays. Avant de passer le contrôle des passeports, vous devez remplir une simple carte d'immigration en anglais. (il devrait être gardé jusqu'à la sortie du pays). En outre, il existe une règle selon laquelle vous devez présenter un billet de retour pour un départ / une sortie de Malaisie.

Veuillez noter que le trafic de drogue et même son transport en Malaisie sont considérés comme un crime très grave, la peine étant la peine de mort.

Coucher de soleil sur la côte dans l'état de Sabah (nord de Bornéo)

Décalage horaire

L'heure d'été en Malaisie a 4 heures d'avance sur Moscou (quand à Moscou 12h00, en Malaisie 16h00)hiver - 5 heures (du dernier dimanche d'octobre au dernier dimanche de mars).

Pourboires

Les pourboires ne sont pas acceptés, mais certains pilotes et guides peuvent ne pas se soucier des récompenses. Dans les grands hôtels et restaurants, les pourboires ne sont pas attendus, car 10% du service a déjà été ajouté à la facture. (plus 6% de taxe gouvernementale).

Les toilettes

Les toilettes publiques ne sont pas toujours propres et souvent, il n’ya pas de lingettes, beaucoup sont en mauvais état. Préparez-vous à utiliser les toilettes avec un trou dans le sol si vous n'êtes pas dans un établissement de type occidental. Les centres commerciaux de Kuala Lumpur et les grandes villes ont généralement des toilettes payantes (20-30 sen, toilettes de luxe - 2RM); elles sont bien plus propres, des serviettes sont vendues à l’entrée. Les toilettes dans la zone de villégiature le long de la voie express nord-sud ont du papier, les toilettes sont gratuites et généralement propres. Les toilettes (air bilik en malais) marqué avec des images universelles et des mots en malais - regen (femmes) et lelaki (hommes).

Guides et excursions

Fille à Johor Bahru

Des visites guidées ou des excursions dans les régions les plus reculées du pays sont utiles. La plupart des gens sont d’accord sur ce point avant leur arrivée, mais si vous ne l’avez pas encore fait, vous pouvez contacter une agence de voyage dans les grandes villes. Voici les options pour ces points:

  • Bornéo Aventure (Tél .: 082-245-175; www.bomeoadventure.com) organise des visites à Sabah et Sarawak.
  • Dev 'Adventure Tours (Portable: 019-494-9193; www.langkawi-nature.com) organise des visites écologiques de Langkawi.
  • Vert john chan (portable: 016-356-9169; www. facebook.com/greenjohnchan) Offre des excursions sur la faune et la culture avec un guide agréé
  • Crochet, ligne et plomb (tél.: 03-7725-2551; www.hook-line-sinker.net) organise la pêche au poisson de mer et d'eau douce.
  • NKS Voyage (tél.: 03-2072-0336; www.taman-negara-nks.com) organise des invités KL pour explorer Taman-Negara.
  • North Bornéo Safari (Tél .: 089-235-525; www.northborneosa.fari.com) organise des safaris-photos à Bornéo (Kalimantan).
  • Ping Anchorage Voyage et Tours (tél.: 03-4280-8030; www.pinganchorage.com.my) organise des visites domestiques.
  • Riverbug (Tél.: 088-260-501; www.traversetours.com) organise des excursions sur les rapides en kayak dans les plus beaux endroits des rivières Kiulu et Padas.
  • TYK Adventure Tours (Tél .: 088-232-821; www.tykadventuretours.com) propose des visites à vélo et des excursions sur les lieux de la seconde guerre mondiale.

Santé et services médicaux

Dans chaque ville, il y a un hôpital public et dans les grandes villes, des cliniques privées et des hôpitaux.

Thon feuille de palmier

Si vous avez un estomac sensible, soyez prudent lorsque vous commandez des aliments et des boissons à des colporteurs. Bien que l'eau du robinet soit chlorée, il est préférable de boire de l'eau bouillie ou en bouteille.

Beaucoup de pharmacies sont situées dans les grands magasins et ferment à 21h30. Les pharmaciens autorisés travaillent généralement les jours de semaine de 10h00 à 17h00.

Consultez votre médecin avant votre voyage - ne devriez-vous pas être vacciné ou prenez-vous d'autres précautions? Si vous avez récemment visité un pays où il y a un risque de fièvre jaune, consultez les dernières instructions en ce qui concerne la présentation d'un certificat de vaccination approprié.

Les cartes

Vous pouvez trouver des cartes gratuites dans les hôtels, les centres d’information touristique, les principaux aéroports et les gares. Des cartes plus détaillées peuvent être achetées dans les stations-service et dans les grandes librairies.

Les médias

Kuala Lumpur la nuit

Les journaux locaux de langue anglaise - New Straits Times, The Malay Mail, The Star et The Sun, peuvent être achetés dans tous les kiosques à journaux, The Sun est un journal gratuit. À Sabah et à Sarawak, vous trouverez également les éditions locales en anglais du New Sabah Times, du New Sarawak Tribune et du Borneo Post, de Juice, de Vision KL et de KLue - cela fait partie du mode de vie et des divertissements locaux.

Heures d'ouverture

En Malaisie, un système dual a commencé le travail des agences gouvernementales. Dans les états de Kelantan, Terengganu et Kedah, les agences gouvernementales travaillent du dimanche au mercredi de 8h à 16h15 et de 8h à 12h45. Les banques sont ouvertes du dimanche au mercredi de 15h à 16h30 et le jeudi de 15h15 à 16h00.

Dans le reste du pays, la plupart des banques sont ouvertes du lundi au jeudi de 9h30 à 16h30 et le vendredi de 9h30 à 16h00. Certaines banques des centres commerciaux restent ouvertes le week-end ou uniquement le samedi de 9h15 à 12h15, tandis que dans les aéroports et dans KL, les banques centrales sont ouvertes tous les jours, mais leurs modes de fonctionnement sont différents. Les bureaux du gouvernement sont ouverts du lundi au vendredi de 8h00 à 15h15 et le déjeuner de 12h45 à 14h00, sauf le vendredi, car l'heure de prière des musulmans est fixée de 12h30 à 14h45.

Les magasins sont ouverts tous les jours de 9h00 à 18h00 ou de 19h00, tandis que les grands magasins sont ouverts de 10h00 à 21h30 ou à 22h00. La plupart des musées ferment à 17h30.

Police

On trouve des postes de police dans presque toutes les villes de Malaisie. Les policiers des deux sexes portent un uniforme bleu foncé, tandis que les agents de police touristique portent un chapeau avec un ruban coloré, un badge rouge et bleu et la lettre "I". (information) sur une poche de poitrine. Le quartier général de la police fédérale est situé dans la rue Jalan Bukit-Aman, au jardin botanique de Perdana, au 50480 Kuala Lumpur. Appelez la police 999.

Mail

Pont aérien sur l'île de Langkawi (Langkawi Sky Bridge)

Les bureaux de la poste générale à KL sont ouverts du lundi au samedi de 8h00 à 18h00 et de 10h00 à 16h00. (www.pos.com.my). Dans les autres villes, les agences sont ouvertes du lundi au samedi de 8h00 à 17h00, à l'exception de Kelantan, Kedah, Perlis et Terengganu, où elles sont généralement fermées le vendredi et ouvertes le dimanche. Les bureaux de poste travaillent également le dimanche à Penang (12.00-16.00) et ipohe (9.30-17.00). Les timbres sont vendus dans les bureaux de poste et les hôtels, les lettres peuvent être jetées dans des boîtes aux lettres rouges - elles sont accrochées partout. Dans les grands hôtels, un papier postal vous sera proposé.

La Malaisie a un courrier express (disponible dans les principaux bureaux de poste) - Pos Laju, qui assure une livraison interne dans les 24 heures; d'autres services express livrent des lettres à l'étranger.

Information touristique

"Tourisme Malaisie" (www.tourism.gov.my) - la principale organisation touristique nationale.

La Malaisie possède des offices de tourisme dans de nombreux pays.

La Malaisie a plusieurs bureaux d’information touristique. (www.tourism.gov.my):

Kuala Lumpur

Gare centrale de Kuala Lumpur, lot 21, niveau 2, hall des arrivées, aérogare de la ville de Kuala Lumpur, Stesen KL Sentral; tél: 03-2272-5823; ouvert: tous les jours de 9h00 à 18h00.
Centre touristique de Malaisie (MaTiC)109 Jalan Ampang; tel: 03-9235-4848 / 00; ouvert: tous les jours de 8h00 à 22h00.

Langkawi

Lot SB-2S, bâtiment satellite, complexe de Jetty Point, Kuah; tél.: 04-966-7789; ouvert: tous les jours de 9h00 à 17h00.
L'aéroport international de Langkawi; Jalan Padang Matsirat; tél.: 04-955-7155; ouvert: tous les jours de 9h00 jusqu'à la dernière arrivée.

Melaka

Jalan Kota, Banda Hilir (en face de la place néerlandaise); tél: 06-281-4803; ouvert: tous les jours de 9h00 à 18h00.

Penang

11 Lebuh Pantai (près de cAmBank), Georgetown; tél .: 04-261-0058; ouvert: lun-ven 8h00-17h00, fermé pour le déjeuner 13h00-14h00.

Sabah

Terminal 1, Lapangan Tebang, Antarabangsa, Kota Kinabalu, Jalan Lapangan Terbang (Wagi)88200 Kota Kina-balu; Tél: 08-841-3359; ouvert: tous les jours de 8h00 à 23h00.

Sarawak

Parcelle 297-2-1, niveau 2, suite riveraine, Jalan Tunku Abdul Rahman, 93100 Kuching; Tél: 08-224-6575 / 775; ouvert du lundi au vendredi de 8h00 à 17h00. Kuching possède également un kiosque de l'aéroport international, niveau 1; ouvert: tous les jours de 9h00 à 22h00.

Mosquée à Putrajaya

Transport

Les trains

Le train

KL Sentral est au cœur du chemin de fer malaisien, d'où un service ferroviaire efficace débute dans tout le pays à un prix raisonnable, ainsi qu'en Thaïlande et à Singapour. Une ligne de chemin de fer relie Gemas à Tumpat, dans le nord-est de Kelantan. À Sabah, une ligne de chemin de fer relie Kota Kinabalu à Tenom. Les billets de Kuala Lumpur à Singapour sont souvent complets. Il existe également des trains électriques reliant Ipoh au KL Sentral. Dans le métro léger de Kuala Lumpur, desservi par les trains MYrapid, il existe un monorail avec des frais symboliques pour un voyage ou une carte de transport pour un voyage avec transferts.

  • Trains électriques: tel: 1-300-88-5862 (8.30-21.30) ou par téléphone au 03-2267-1200 (7.00-22.00); www.ets-tram.com.my
  • Chemin de fer malaisien: Tél .: 03-2267-1200; www.ktmb.com.my; réservation de billets: //intranet.ktmb.Sot.tu/- ticket / login.aspx
  • MyRapid: téléphone: 03-7885-2585; www.myrapid.com.my; LRT ouvert: Lun-Sam 6h00-24h00, Dimanche et jours fériés 6h00-23h30; la route du monorail est ouverte: 6h00-23,50.

Les bus

Les bus sillonnent bien dans les grandes villes. Il existe plusieurs compagnies de bus, les billets peuvent être achetés dans les gares routières plutôt fréquentées ou en ligne. Il vaut mieux commander la journée à venir. Les minibus circulent également entre les points les plus populaires, le tarif est très raisonnable. (10-30 RM).

  • Premier autocar: tél.: 03-2287-3311; www.firstcoach.com.my; départ tous les jours vers Singapour de 7h30 à 20h30 toutes les deux heures.
  • Couche supérieure: tél.: 03-2272-1586; www.plusliner.com.my; tous les jours, de 6h30 à 24h00, l’heure exacte dépend de la destination.
  • Transnational: téléphone: 1300-888-582; www.transnasional. sot.tu; départ tous les jours pour Penang de 9h00 à 11h59 toutes les heures ou deux heures, l’heure exacte dépend de la destination.

Les avions

Vieux bus

Malaysia Airlines, Berjaya Air, AirAsia et Firefly desservent un vaste réseau de vols intérieurs à destination de toutes les grandes villes de Malaisie. MASwings dessert les régions les plus reculées de Sabah et de Sarawak.

  • AirAsia: tél.: 03-2171-9222; www.airasia.com
  • Berjaya Air: téléphone: 2119-6616; www.berjaya-air.com
  • Luciole: tél.: 03-7845-4543; www.fireflyz.com.my
  • Malaysia Airlines: tél.: 03-7843-3000; www.malaysiaairlines. com
  • MASwings: tél.: 03-7843-3000; www.maswings.com.my

Les bacs

Il y a toujours un service de ferry régulier; Vous trouverez ci-dessous les vols les plus fréquents. Gardez à l'esprit que si le temps est mauvais, les voyages peuvent être annulés ou reportés à une date ultérieure.

Mersing - île Tioman (105 minutes): Bluewater Express; tél: 07-799-4811; départ de 6h30, de 10h00 à 11h00, de 12h00, de 14h00 à 15h00, de 16h30, mais le départ dépend du remplissage du traversier un jour donné; coût - 70 RM aller-retour.

Îles Lumut - Pangkor (15-20 minutes): Ferry Mesra et Ferry Duta Pangkor; téléphone: 05-683-5800; départ tous les jours de 7h00 à 20h30 toutes les 30 minutes à partir de 8h15; Un billet simple coûte 10 RM, et 19 RM aller et retour.

Sur le ferry

De Kuala Perlis (45 minutes), Kuala Kedah (1,5 heure), Penang (3 heures) à Langkawi: Services de ferry de Langkawi: www.langkawi-ferry.com. Kuala Perlis: téléphone: 04-985-2690; le ferry circule tous les jours à 7h00 et à 19h00; Un seul billet coûte 18 RM. Kuala Kedah: téléphone 04-762-6295; marche tous les jours à 7h00 et à 19h00; Un seul billet coûte 23 RM. Penang: téléphone: 04-264-2088; marche tous les jours à 8h15 à travers l'île de Payar et à 8h30; Un seul billet coûte 60 RM.

Butterworth (continent) - l'île de Penang (10-15 minutes): Ferry du port de Penang; tél.: 04-310-2377; marche tous les jours de 6h00 à 21h00; Le prix est de 1,40 RM par passager et de 7,70 RM par voiture.

Marang - île de Kapas (15 minutes): Services de bateaux Suria Link; Mobile: 019-983-9454; départ tous les jours de 9h00 à 17h00 toutes les deux heures, sauf le vendredi, lorsqu'il n'y a pas de vol à 13h00; Le billet aller-retour coûte 40 RM.

Kota Kinabalu - Ile de Labuan (3 heures): Terminal de ferry international de Labuan (LIFT), dessert KK, Lim-Bang, Lawas et Brunei; téléphone: 08-758-1006; part habituellement deux fois par jour de KK du lundi au vendredi à 8h00 et à 13h30; devrait appeler pour confirmer le départ; Un seul billet coûte 34 RM.

Transport local

Taxi

Les taxis sont principalement équipés de la climatisation et de compteurs, bien que dans certains endroits, tels que Penang, les chauffeurs de taxi n'utilisent pas le compteur. Dans ce cas, organisez un tarif avant d'atterrir. Dans les villes, un taxi peut être trouvé sur le parking ou, en agitant la main, arrêter la voiture dans la rue. Les taxis bleus premium à l'intérieur sont tout simplement luxueux, mais deux fois plus chers que d'habitude Dans ce dernier cas, le compteur est immédiatement allumé à partir de 3 RM, puis tous les 115 mètres vous devez payer 10 sen, alors que dans les taxis de luxe, le compteur commence à 4 RM, puis 20 sen tous les 200 m. Des pédicabs existent à Kuala Terengganu, à Kota Bharu, à Georgetown sur l’île de Penang et à Malacca - un moyen de transport populaire pour les touristes qui aiment les photographier. Le coût du voyage dans la ville - dans les 3-30 RM, en fonction de la distance.

Taxi (24 heures)

  • Ipoh, téléphone: 05-313-2375.
  • Johor, Comfort Radio Taxi, tél.: 07-332-2852.
  • KL, Cabine publique, tel: 03-6259-2020; www.publiccab.com;
  • Sunlight Taxi, tél.: 03-9057-5757; www.sunlighttaxi.com.
  • Kuching, téléphone 082-341-343.
  • Langkawi, Perkasa Taxi, tél.: 04-731-7464; Pertek Taxi, tél.: 04-733-6843.
  • Malacca, tel: 06-334-6262.
  • Penang, téléphone: service de taxi radio de CT, téléphone: 04-229-9467; Island Taxi and Tours, tél.: 04-226-6690.

Ambassade et Consulat

Palma sur Bornéo

Ambassade de la Fédération de Russie en Malaisie

263 Jalan Ampang, 50450 Kuala Lumpur.
Tél.: (8-10-603) 4256-0009. Fax: (8-10-603) 4257-6091.
Courriel: [email protected]; [email protected]

Section consulaire

263 Jalan Ampang, 50450 Kuala Lumpur.
Tél.: (8-10-603) 4256-3949. Fax: (8-10-603) 4252-9139.
Email: [email protected]

Services d'urgence

Composez le 999 si vous avez besoin de contacter la police ou d’utiliser l’ambulance, ou le 994 en cas d’incendie ou de sauvetage.

Vous trouverez la police touristique à Kuala Lumpur (109 Jalan Ampang, 50450 Kuala Lumpur; tél.: 03-2163-4422; 24 heures sur 24); Penang (Quartier général du contingent de police sur l'île de Penang, Jalan Penang, 10500 Penang; tél. 04-222-1728; lun-ven 8h00-17h00); Malacca (Tél .: 06-288-3732; Lot 71, Jalan Laksamana, 75000 Malacca; 24 heures sur 24; situé en face du bureau de poste); Kota Kinabalu (Siège du contingent de police de Sabah, Jalan Pahlawan, Kepayan, 88560 Kota Kinabalu; tél.: 088-450-222; lun-ven 8h00-17h00, en face de Penatig Bazaar) et à Kuching (Siège du contingent de police du Sarawak, Jalan Badruddin, 93400 Kuching; tél.: 082-250-522; tous les jours de 8h00 à 24h00, à 15 minutes de marche au sud-ouest du musée du Sarawak).

Sites Web et accès Internet

Kuala Lumpur

Nouvelles

  • www.thestar.com.my (journal "L'étoile")
  • www.theborneopost.com (journal "The Bornéo Post", avec le centre à Sabah et au Sarawak)
  • www.klue.com.my (Guide de voyage hebdomadaire de KL et de la vallée de Klang)

Le tourisme

  • www.allmalaysia.info (Chaque aspect de la vie en Malaisie est décrit)
  • www.sarawaktourism.com (Office du tourisme du Sarawak)
  • www.sabahtourism.com (Office du tourisme de Sabah)

Voyager

  • www.seat61.com/Malaysia.htm (Informations sur les voyages en train en Malaisie)
  • wwv.myrapid.com.my (portail des transports en commun à Kuala Lumpur et Penang)
  • www.met.gov.my (prévisions météorologiques touristiques; cliquez sur "Atagap Sias" pour lire les informations en anglais)

Les cybercafés avec Internet haut débit peuvent être trouvés dans la plupart des zones touristiques. (coût 2 RM par heure)mais vous pouvez accéder au haut débit sans fil (Wi-fi), au café, ce service est gratuit pour les commandes de plats. Dans certains hôtels, une connexion Wi-Fi est disponible dans le hall ou dans les chambres, dans d’autres, ce service est payant. Wi-fi est gratuit dans la plupart des grands aéroports. Vous pouvez acheter des forfaits Internet prépayés auprès des principaux fournisseurs de télécommunications, tels que Maxis, DiGi et Celcom.

Calendrier des prix bas

Mer d'Andaman

L’attraction s’applique aux pays: Thaïlande, Inde, Bangladesh, Myanmar, Indonésie, Malaisie

Mer d'Andaman - la mer semi-fermée de l'océan Indien, entre les péninsules d'Indochine et de Malacca à l'est, l'île de Sumatra au sud, les îles Andaman et Nicobar (qui se séparent de la baie du Bengale) à l'ouest. Super endroit pour la plongée. Au nord, il s'étend jusqu'au delta du fleuve Irrawaddy. Le détroit de Malacca se connecte à la mer de Chine méridionale. La superficie est de 605 000 km², la profondeur moyenne est de 1043 m, le maximum est de 4507 m, le volume d'eau moyen est d'environ 660 000 km ³. Le fond est bordé d'argiles et de sables. Du nord au sud, il est traversé par un arc volcanique actif (volcans sous-marins, les îles de Barren et Narcondam).

Informations générales

Le climat est tropical, humide, mousson. La température de surface varie de 27,5 ° C en hiver à 30 ° C en été, dans les couches profondes (plus de 1600 m) à 4,8-5 ° C. Précipitations supérieures à 3000 mm par an.

Les flux en hiver sont dirigés vers le sud-ouest et l'ouest, en été - vers l'est et le sud-est. Diffère les ondes internes à grande échelle.

La température moyenne de l'eau en février est de 26 à 28 ° C, en mai à 29 ° C. La salinité en été est de 31,5 à 32,5, en hiver de 30,0 à 33,0, dans la partie nord sous l’influence du débit des rivières et de la mousson tombant à 20-25. Les marées sont semi-diurnes, leur taille peut atteindre 7,2 m.

Un monde animal riche (environ 400 espèces de poissons), dauphin d'Irrawaddy, dugong, poisson volant, hareng du Sud, poisson de récif, voiliers, etc. La pêche se développe (maquereau indien, anchois, etc.).

Les principaux ports sont Yangon (Myanmar) et Penang (Malaisie). La route de navigation menant à Singapour passe par la mer.

En décembre 2004, un séisme dévastateur a frappé la mer, provoquant un tsunami.

Johor Bahru

Johor Baru - une ville de Malaisie, capitale de l'État de Johor. Les citoyens de Singapour viennent ici pour partir en week-end et profiter de la vie nocturne.

Informations générales

À Johor Bahru, il y a des hôtels, ici vous pouvez aller visiter des boutiques hors taxes. La ville a un terminal de ferry (De là, les ferries vont aux îles indonésiennes de Batam et Bintan) sur la rue Jalan-Ibrahim-Sultan.

En plus des restaurants et des centres commerciaux, les visiteurs peuvent visiter le vaste marché et, non loin de la piscine en plein air du Lido Waterfront, scintille avec le marbre blanc scintillant de la mosquée Masjid du sultan Abu Bakar, le musée royal d'Abou Bakar et les jardins d'Istana, l'ancien palais avec un salon de thé japonais et un zoo privé ouvert au public.

Palais d'Istana Besar (Grand Palais)construit dans un style néoclassique, maintenant utilisé pour diverses cérémonies officielles; Les sultans modernes se sont déplacés plus au nord dans l'Istana Bukit Serena moderne avec une tour de 32 m de hauteur, entre autres sites, la tour de l'horloge de style colonial dominant la place de la ville, Dataran Bandaraya. Dans la galerie d'art (Galeri Seni)construit en 1910 dans le style traditionnel de cette période, il expose des vêtements, des armes, des pièces de monnaie et des manuscrits, ainsi que des calligraphies, des céramiques et d’autres œuvres d’art.

Quartier Johor Bahru

Parc National de Rompin

Ce parc se situe à la frontière entre les états de Johor et de Pahang. La superficie du parc national Endau-Rompin s'étend sur 870 km² de forêts et de rivières. Il a rapidement acquis une excellente réputation auprès des voyageurs en tant qu'alternative au parc populaire Taman-Negara. Ce parc abrite des tigres malais, des éléphants d’Asie, des sangliers et la plus grande population de rhinocéros de Sumatra sur la péninsule malaise. Il y a également de nombreux représentants d'autres espèces d'animaux vivant ici, par exemple, les binturongs. (que ce soit des chats ou des ours)gibbon à la main blanche (Lara) - La seule espèce de singes sur la péninsule. Parmi le grand nombre d'espèces d'oiseaux trouvées ici, il convient de mentionner un oiseau rhinocéros et de grands faisans Argus. Endow-Rompin abrite également la tribu jakung du peuple Orang-Asli.

Ce parc est moins civilisé que les parcs de Sarawak et de Sabah, il semble donc plus intact. Endow Rompin est dans une certaine mesure un défi pour les voyageurs les plus aventureux. Les options d'hébergement sont limitées aux chalets, aux dortoirs et aux trois campings du parc situés à Batu Hampar, Upeh-Guling et Boya-Sangkut. Pour traverser le parc, vous devez prendre un guide ou participer à une visite générale.

De Johor Bahru, vous pouvez emprunter la voie rapide Nord-Sud en direction de Kluang et vous arrêter en vous promenant dans la ville de Kahang. De là, il y a une route de jungle de 56 km qui mène à l'entrée du parc national de Kampung Peta, accessible uniquement en voiture à traction intégrale. Il y a un centre d'accueil et une entrée dans le parc national. Il existe un autre moyen: vous pouvez vous y rendre en trois heures de bateau depuis le village de Felda Nitar II.L'entrée du parc est strictement contrôlée, il y a des instructions très strictes de comportement dans le parc national lui-même, elles déterminent également la durée du séjour là-bas.

Côte sud de Johor

Johor compte trois sites protégés par la Convention de Ramsar sur les zones humides d’importance mondiale. Contrairement au parc national de Johor à Pulau Kukup et à Tanjung Piai, il n’ya pas de promenade dans le parc Sungai Pulai à partir de laquelle vous pouvez voir l’écosystème de la mangrove avec d’innombrables représentants de la faune, comme des loutres à poil lisse, des chiens à la peau fine et des sauteurs de vase. (genre de poisson) et les martins-pêcheurs. Sungai Pulai est situé assez près du deuxième pont reliant la Malaisie (Johor) et singapour (frontière occidentale du pays). La meilleure façon d’explorer les mangroves du parc est de participer à une croisière fluviale avec un chef d'orange orang-olet-olet du peuple orang-asli.

Desaru et les îles du nord

La bande de sables dorés de 25 km de Desaru est accessible par la route Kota-Tinggi ou par l’autoroute Senai-Desaru, qui part de l’aéroport international de Senai. Si vous voyagez à travers Kota Tinggi et êtes un passionné d'oiseaux, vous devriez réserver un laissez-passer pour la réserve de Panti Bird Sanctuary, située à 8 km au nord de Kota Tinggi. Mais si vous conduisez sur l'autoroute Senai-Desaru, vous devriez appeler à Pasir-Gudang. Voici le musée de Layang-Layang, consacré à l'histoire des cerfs-volants, et au début de l'année, le festival annuel World Kite - un spectacle haut en couleurs à ne pas manquer. Il existe également des événements intéressants pour les amateurs de courses automobiles - voici les courses automobiles de Johor, où les téléspectateurs peuvent assister à des compétitions internationales.

Desaru se situe à 55 km à l’est, c’est la première grande station balnéaire conçue pour les Singapouriens. Il existe plusieurs grands hôtels et terrains de golf, mais les voyageurs disposant d'un budget plus modeste trouveront également des chalets à un prix raisonnable.

En mer, non loin des stations balnéaires de Mersing, se trouvent des îles - Pulau Rava, Pulau Tengah, Pulau Besar, Pulau Tinggi et Pulau Sibu - avec leurs plages de sable blanc, leurs récifs coralliens et leurs logements abordables. À Mersing, vous pouvez louer un bateau pour vous emmener dans l'une de ces îles isolées.

Georgetown

Georgetown - une ville de Malaisie, capitale de l'état insulaire de Penang, se distingue par la magnifique atmosphère des siècles passés - la ville a été colonisée en 1786 par l'un des marchands de la British East India Company. Situé sur la côte nord-est de l'île. Maintenant que Georgetown est appelée la dixième plus grande ville d’Asie, il existe de nombreux monuments d’architecture coloniale, ce qui n’empêche toutefois pas l’émergence de gratte-ciels modernes.

Faits saillants

Familiarité avec Georgetown devrait commencer par ses attractions historiques - les vieilles rues étroites sont perdues au milieu du tumulte du marché de la ville. L'histoire chinoise de la ville se reflète dans les magasins et les anciens hôtels, où vous pourrez savourer une cuisine délicieuse et une excellente journée de shopping.

Vous pouvez vous familiariser avec cet endroit différemment - à pied, en pousse-pousse ou à vélo - mais n'oubliez pas de mettre un chapeau, d'appliquer un écran solaire et de boire beaucoup d'eau.

Une simple promenade à travers Georgetown est le meilleur moyen d'explorer la ville. Les façades délabrées des boutiques de l'époque coloniale ornent les rues et vous aident à passer à une autre époque. De nombreux bâtiments ont été construits dans un mélange de style colonial et chinois, ce qui témoigne du mélange authentique des cultures de la ville. À Georgetown, vous pouvez voir l'une des plus grandes "collections" d'immeubles du XIXe siècle. et le début du XX siècle. en Asie du sud-est. Le manoir de Cheong Fatt Jie, lauréat du Prix UNESCO 2000 pour la préservation de l’histoire de l’Asie et du Pacifique, est un superbe exemple du mélange des cultures.Vous pouvez vous rendre dans le quartier colonial pour explorer l’architecture étonnante et, à Fort Cornwallis, pour en apprendre davantage sur la fondation de Georgetown, qui a été érigé sur le site du premier débarquement d’Européens sur l’île de Penang.

La population de Georgetown est principalement chinoise et musulmane, ce qui se reflète dans les édifices religieux de toute la ville. Plusieurs croyances y sont depuis longtemps enracinées, et certains temples et mosquées sont datés du XIXe siècle.

Georgetown est un paradis pour les gourmets, la nourriture y est excellente. Penang est célèbre pour sa cuisine, en particulier toutes sortes de fruits de mer. Choix: plats chinois, végétariens, indiens, malais.

Absolument incroyable sentiment - une visite au Temple des Serpents, érigé en l'honneur du prêtre-guérisseur bouddhiste. Le temple est habité par des serpents d’arbres verts et des vipères venimeuses.

Si vous arrivez dans la ville en mai ou juin, vous pourrez assister au festival international de bateaux-dragons de Penang. La fête dure deux jours et l'un de ses principaux événements est la compétition d'aviron.

Familiarité avec l'héritage colonial du pays

L'un des avantages du tourisme dans la partie historique de Georgetown est l'occasion d'explorer à pied de nombreuses parties de cette zone compacte. Il est préférable de commencer l'excursion à partir de l'embarcadère de ferries principal Veld. Sur la bande côtière inondée par la marée, se trouve Clan-Jetty, un village de pêcheurs sur pilotis dans lequel des maisons sont reliées par des passages en bois au-dessus de l'eau. Environ 2 000 bateliers et pêcheurs vivent dans le village, chaque groupe appartenant à son propre clan chinois.

À l'autre bout de Pengkalan-Veld se trouve la tour de l'horloge (Jam Besar), présentée à la ville en 1897 en l'honneur de son séjour de soixante ans sur le trône de la reine Victoria.

De l'autre côté de la route, vous pouvez voir le fort Cornwallis (nommé en l'honneur du gouverneur général de l'Inde, Charles Cornwallis). Il a été placé à l'endroit où le capitaine Francis Light a atterri le 17 juillet 1786. Les fortifications, à l'origine en bois et restaurées en 1810, sont entourées d'une végétation de parc et de jardin. En entrant dans le fort se trouve la statue de la lumière. En l'absence de photographies de Light, la sculpture a été réalisée à partir du portrait de son fils William (fondateur de la ville d'Adélaïde en Australie méridionale).

Le quai Jalan Tun-Sayd-Shekh-Barakbakh (également connu sous le nom d'Esplanade) se trouve en face du fort, entre la côte et Padang. Le long de l'Esplanade se trouvent de très beaux bâtiments du gouvernement colonial construits au 19ème siècle et leurs murs blancs scintillants rappelant l'époque à laquelle ils ont été construits. Les Britanniques prient dans l'église Saint-Georges (1818) dans la rue Lebukh Farukhar. C'est la plus ancienne église anglicane en Asie du Sud-Est. Au cimetière protestant voisin, envahi par des panaches, on peut voir la tombe de Francis Light, décédé des suites du paludisme en 1794, huit ans seulement après son arrivée à Penang. Les pierres tombales de nombreuses autres tombes témoignent de périodes difficiles dans la vie de la ville.

Le musée et la galerie d'art de Penang, dans la rue Lebukh Farquhar, sont situés dans le bâtiment où se trouvait l'école gratuite de Penang (1816) - la première école de langue anglaise en Asie du Sud-Est. Vous y trouverez une belle collection d’expositions historiques, de peintures anciennes, de gravures et une chambre de mariage chinoise du XIXe siècle.

L’un des monuments les plus importants de l’ère coloniale de Georgetown est l’Oriental Oriental situé à Lebuh-Farquhar, 10 ans. Même si vous ne séjournez pas dans l’une de ses grandes salles anciennes où séjournèrent Rudyard Kipling et Somerset Maugham, n'importe où dans le bar "Farquhar", en regardant la vie dans le port, où les navires viennent de partout dans le monde. Cet hôtel est composé de deux hôtels distincts: l’est, en face de l’esplanade, et l’oriental, au bord de la mer. C’est l’invention de Martin et de Tigran Sarkis, deux frères arméniens, qui ont également créé le célèbre hôtel «Raffles» à Singapour.

Sites du patrimoine mondial de l'UNESCO

Vous voudrez probablement visiter les bâtiments de Georgetown, qui ont conservé des objets d’architecture chinoise et des arts décoratifs du XIXe siècle. Nanyang (Mers du Sud). L'un des exemples les plus frappants de l'architecture chinoise du XIXe siècle. à Penang, le manoir Cheong Fat Jie de Lebuh-Leith, construit vers 1860 par l’entrepreneur chinois Thio Thaw Siat. La maison a été entièrement restaurée dans toute sa splendeur - les 38 chambres avec cinq cours intérieures - et a été reconnue en 2000 comme site du patrimoine mondial de l'UNESCO. Maintenant, voici un magasin à l'hôtel. Trois fois par jour pour une somme modique lors de la visite guidée du bâtiment.

Le musée Penang Peranakan sur Lebukh-Herydzha est situé dans un hôtel particulier construit par le millionnaire Chung Keng Kvi, qui expose aujourd'hui une vaste collection d'ornements, de costumes et de meubles anciens de peranakans chinois (Baba Nonya), descendants et colons chinois qui ont adopté certaines coutumes malaises.

Marcher dans la rue d'Hermonia

Le temple le plus visité de Georgetown est celui de la déesse Kuan Yin, rue Jalan-Masjid-Kapitan-Keling, près de l'église de Saint-George. Il est dédié à la déesse de la miséricorde, qui est identifiée au bodhisattva indien de l'abondance; Ce temple attire à la fois les riches et les pauvres qui viennent ici pour honorer la déesse et particulièrement aimer les nouveaux mariés. L'atmosphère du temple est lourde à cause de l'odeur de bougies chinoises allumées, mélangée à l'odeur de fleurs, d'huiles aromatiques, de fruits, de gâteaux et de poulets frits placés sur des autels afin que la déesse puisse aider à résoudre les problèmes familiaux.

Dans la même rue, le capitaine Kelj, la plus ancienne mosquée d’État, a été construite en 1800 pour les soldats indiens professant l’islam. Le temple Sri Maha Mariamman de Lebuh Quin a été construit en 1883 et est le plus ancien temple hindou de Penang. Il est très décoré et dédié à Subrahmanyam, le fils de Shiva et le destructeur du mal. Le temple est le centre de culte du Taypus, une fête qui se tient au tout début de l’année.

Zones historiques de l'île

Une petite enclave bordée par la rue arménienne (Lebuh Armeniam) au nord, la rue Lebuh-Kannon à l'est et le sud-ouest Aceh au sud-ouest est le lieu de rencontre des civilisations confucéenne et islamique. La maison numéro 120 dans la rue Arménienne était le siège du parti Kuomintang du dirigeant chinois Sun Yat-sen. Le premier étage est ouvert au public, vous pouvez y regarder une courte vidéo. Le Leboukh-Aceh a un bureau du patrimoine mondial de Georgetown où les touristes peuvent obtenir des informations sur la ville.

Les bâtiments résidentiels les mieux décorés de Georgetown sont les bâtiments de clan, piliers de la protection de la communauté. Les bâtiments de clan combinent des temples où les ancêtres sont vénérés et des salles de réunion où tous les problèmes locaux sont résolus: trouver un logement, travailler, soigner, aider les orphelins et se protéger contre le crime au sein de la communauté. Loin de Lebukh-Kannon - ainsi nommée en raison des trous percés dans la surface de la route par les noyaux lors du Grand Soulèvement de Penang en 1867 - se trouve la maison du clan Khu - Khu Kongsi. Vous pouvez l'approcher par une ruelle étroite près de l'intersection de Lebuh-Aceh et de Jalan-Masjid-Kapitan-Keling. À l'intérieur, vous verrez une image du saint patron du clan, Tua Sai Yahu, le célèbre général de la dynastie Qin (221-207 av. J.-C.). D'autres bâtiments voisins appartiennent au milieu du XIXème siècle. En face de la petite salle, utilisée pour des représentations d'opéra chinois et de théâtre en plein air, se trouve le temple ancestral orné de Leong San Tong. À gauche, vous verrez le sanctuaire du dieu de la prospérité, à droite - la salle du cinch (sinchoo - tablettes spirituelles), des plaques d'or en l'honneur de dirigeants importants et des dirigeants du clan, ainsi que de simples panneaux de bois pour les membres plus modestes.

Sud-ouest de Georgetown

D'autres attractions importantes sont situées à l'extérieur de Georgetown - il s'agit de la colline de Penang et des jardins botaniques.En longeant la route Jalan-Sultan-Ahmad-Shah, vous passerez devant les immenses manoirs néo-gothiques et palladiens de magnats du caoutchouc construits lors du boom de l'industrie du caoutchouc lors de la Première Guerre mondiale.

Le monastère bouddhiste Wat Chayyamangkalaram à Lorong-Birmanie est célèbre pour son Bouddha couché de 33 m de long, dont le site a été donné à la communauté en 1845 par la reine Victoria elle-même.

En quittant le temple plus à l'ouest, vous vous retrouverez dans le jardin botanique de Penang, d'une superficie de 30 hectares. Le jardin a été créé en 1844 en hommage à Charles Curtis, le surintendant, qui a recueilli de nombreux spécimens de la flore des collines voisines. Parmi les représentants de la faune, notons les singes argentés - les langurs et les macaques à longue queue.

Ensuite, suivez la rue Jalan-Dato-Keramat, puis Jalan-Air-Itam, puis l'ouest de la ville jusqu'à Suffolk House, où, au cours de la visite guidée, vous découvrirez la maison anglo-indienne de la poivrière - Sir Francis Light. Continuez vers l'ouest jusqu'à la colline de Penang, à 833 m d'altitude, au début du XXe siècle. il y avait une station de montagne coloniale. Il vaut la peine de prendre un train de cinq minutes, en passant devant des bungalows et des villas disséminés au milieu de jardins tropicaux pour profiter d’une vue panoramique époustouflante sur l’île. Les amateurs d'oiseaux peuvent regarder ici des mangeurs d'abeilles à queue bleue, des nectarnits et des nectarnits à têtes d'araignées.

Au-dessus de la petite ville d'Air-Itam se trouve Kek Lok Si (le temple du paradis ou le temple de la plus haute félicité). Il a été fondé par l'abbé Beo Lein (Beow Lean), un prêtre bouddhiste chinois de la région du Fujian en Chine, arrivé à Penang en 1887. La construction du temple a commencé en 1890 et dura 20 ans. La partie centrale du temple est la "pagode des dix mille Bouddhas" de sept étages, haute de 30 m. En substance, cette pagode est une combinaison de trois styles architecturaux: la base octogonale chinoise, le noyau central thaï et le sommet birman. À l'intérieur du sanctuaire se trouvent des statues du Bouddha Riant rayonnant de bonheur, du Bouddha Shakyamuni - l'incarnation du fondateur de la foi et de Kuan Yin, la déesse de la Miséricorde.

Quand venir

Essayez de planifier votre voyage de manière à prendre des vacances et à voir la ville de façon complètement différente. Il y a beaucoup de vacances, il y a des hindous, des musulmans et des bouddhistes.

Ne manquez pas

Un téléphérique au-dessus de Georgetown à Penang Hill: une vue imprenable sur la ville.

Devrait savoir

La largeur du détroit séparant l’île de la côte est de 2 à 13 km. L'île est reliée à la partie côtière de la Malaisie par le pont de Penang et le service de traversier.

Mont Kinabalu

Mont Kinabalu - la quatrième plus haute montagne en Asie du Sud-Est, hauteur - 4095 mètres. Situé sur l'île de Bornéo (Kilimantan), à seulement 138 km de la ville malaisienne de Kota Kinabalu. Il n’ya rien de tel sur l’île, cette masse est presque deux fois plus haute que toutes les montagnes environnantes et son sommet est bordé d’une couronne de huit pics de granit, qui portent chacun leur nom.

Faits saillants

Le mont Kinabalu ou, comme on l'appelle aussi, le "toit de Bornéo", orné d'un immense nimbe de nuages ​​blancs, a fière allure dans le vert de la jungle environnante. Le matin, jusqu'à ce que les nuages ​​aient fermé leurs sommets, il est impossible de quitter Kinabalu des yeux. La montagne est clairement visible de presque partout dans l'État malaisien de Sabah et les îles du parc national Tunku Abdul Rahman.

Kinabalu est sacré pour les peuples autochtones et vénéré comme "la demeure des morts". On a longtemps cru que les esprits des ancêtres habitaient au sommet de la montagne. Pour apaiser les âmes de leurs ancêtres décédés, des poules ont été sacrifiées.

Le mont Kinabalu est l’un des plus jeunes sommets non volcaniques au monde. Il s'est formé au cours des 10 à 35 millions d'années. La montagne continue de croître à une vitesse de 5 millimètres par an. Le naturaliste britannique Hugh Lowe fut la première personne à conquérir le sommet de cette montagne. Il dirigea une expédition de recherche dans la région en 1895.

Même si vous ne conquérez pas le sommet du Kinabalu, le territoire du parc national du même nom, qui figure sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, pourra vous surprendre avec d'autres beautés plus accessibles. Il n’est pas surprenant que de nombreux invités de Bornéo malaisien essaient de s’échapper ici du fait de la forte humidité et de la chaleur de la côte.

Le climat

La météo à des altitudes plus basses et sur le mont Kinabalu est très différente. Aux basses altitudes, le climat est tropical, les températures + 20 ° C + 25 ° C. La température au sommet peut tomber en dessous de zéro. La pluie, la bruine et le brouillard sont fréquents dans le parc et au sommet. Si lors de la montée au sommet il ne pleut pas, attendez-le dans la descente. Le temps est idéal pour l'escalade en avril, novembre et décembre, accompagné de précipitations fréquentes.

Escalade

Le mont Kinabalu est l'un des sommets les plus faciles et les plus accessibles du monde. En général, l'ascension ne prend que deux jours et les grimpeurs n'ont besoin d'aucune expérience en escalade. Toute personne ayant un niveau raisonnable de condition physique et de volonté peut grimper au sommet du mont Kinabalu. Il n'y a pas de sections particulièrement dangereuses sur la route, il vous suffit de faire preuve d'une certaine endurance.

Cependant, une ascension réussie dépend de la façon dont la personne s’est acclimatée à l’air mince. De plus, l'escalade peut être dangereuse par temps de pluie ou de brouillard. Les pentes deviennent très glissantes quand il pleut et un brouillard épais réduit la visibilité à quelques mètres.

Bien qu'il soit possible d'escalader le sommet en une journée, la plupart préfèrent une ascension de deux jours avec une nuit à Laban Rata (3272 m d'altitude). Le dernier «pic» au sommet de la montagne commence dans les premières heures du deuxième jour (environ 2h00 à 2h30 du matin) afin d’attraper le lever du soleil au sommet. Vers le milieu de la matinée, le brouillard commence à s'épaissir, obscurcissant des paysages à couper le souffle.

Chaque jour, plus de 100 personnes tentent de conquérir le sommet du plus haut sommet de l'Asie du Sud-Est.

En plus de l’attraction principale (la route vers le sommet du mont Kinabalu), le parc compte plusieurs itinéraires plus courts, des jardins botaniques, des sources thermales et d’autres lieux intéressants.

Sentiers d'escalade

Les voies d'escalade du Kinabalu

Deux chemins sont utilisés pour gravir la montagne - le sentier Timpohon Gate et le sentier Mesilau. Les sentiers se rejoignent juste au-dessus des maisons de montagne de Layang - Layang, à une altitude de 2740 m (ou à 4 km de la porte de Timpohon).

De la porte Timpohon à Laban Rata

Le sentier le plus fréquenté, long de 6 km, part de la porte Timpohon (1800 m d'altitude). Il s'agit d'une montée droite sur un sentier bien balisé avec des panneaux indiquant la distance parcourue tous les demi-kilomètres. À environ un kilomètre de distance, faites une halte pour vous reposer. En règle générale, la montée commence à 07h30-10h30. Le premier tronçon de 4 km de long présente une pente modérée, le sentier rocheux étant parfois escarpé. Les 2 derniers km de l'itinéraire longent principalement la surface de roches granitiques. Il faudra 3 à 5 heures pour atteindre Laban Rath depuis la porte de Timpohon. Les cabanes de Laban Rata sont situées à 3273 m d'altitude. La remontée verticale des bureaux de Kinabalu Park à Laban Rata s’élève à plus de 1 400 m.

De Mesilau Nature Resort à Laban Rata

Le sentier du Mesilau Trail, long de 8 km, menant à Laban Rata, est plus accidenté que le chemin décrit ci-dessus. Commencez au Mesilau Nature Resort.

De Laban Rata au sommet et à l'arrière

De Laban Rata au sommet du Low's Peak, la distance est de 2,7 km, le sentier suit un sentier rocheux et lisse. L'ascension verticale est de 800 m et commence généralement de 2 h à 2 h 30 du matin afin que les touristes puissent grimper et prendre le lever du soleil par le haut (entre 5 h 30 et 6 h 15 le matin, selon la période de l'année). Le vent est relativement moins venteux à cette heure de la journée. Il est nécessaire de surmonter plusieurs sections raides. À certains endroits, les participants à l’ascension s’accrochaient aux cordes fixes pendant la montée ou la descente. Les cabanes du refuge Sayat-Sayat sont le dernier endroit où aller. Après ces maisons ne poussent même pas de petits buissons.

Au sommet se trouve un petit plateau plat. C'est un site relativement petit, essayez donc de vous y rendre parmi les premiers, avant l'arrivée des groupes de touristes suivants. Le sommet du mont Kinabalu offre un paysage fascinant presque dépourvu de végétation et contraste vivement avec les forêts tropicales luxuriantes au début du sentier.

La descente comprend également deux parties. La première partie est généralement un retour à Laban Rata, repos et petit-déjeuner. Au moment où cela prend de 1 à 2 heures. Après Laban Rata, la descente prend généralement encore 3-4 heures. La plupart des touristes reviennent à la porte Timpohon après le dîner ou plus tard. Une fois que vous avez atteint la porte Timpohon, ramenez le minibus au bureau principal du parc national, où vous devez enregistrer votre déclaration par le haut.

Hausse en un jour

Les personnes bien développées peuvent grimper au sommet et descendre en une journée. Évidemment, cette option n’est pas très largement débattue pour forcer les gens à passer la nuit dans des maisons de montagne coûteuses. Pour organiser cette randonnée, adressez-vous au personnel du bureau du parc. L'augmentation d'un jour dépend davantage de la météo que l'option de deux jours. Pour chaque étape de l'ascension, il y a une limite de temps stricte, sinon le voyage sera interrompu et vous devrez retourner au bureau du parc. Dans tous les cas, vous devez engager un guide.

L'ascension doit commencer à 07h30 et descendre à 17h30 - heure à laquelle la porte de Timpohon est verrouillée. Considérez que le sommet de la montagne sera atteint après le lever du soleil et qu’il existe actuellement une forte probabilité de fluctuations des conditions météorologiques. Peu de temps après le lever du soleil, des nuages ​​peuvent entourer le sommet de la montagne et il est alors impossible de profiter de la magnifique vue depuis le sommet. Il est physiquement difficile de surmonter la montée qui atteint presque 2300 m en une journée.

Flore et faune

Le parc Kinabalu est connu pour sa diversité biologique. Selon diverses estimations, il passe de 5 000 à 6 000 plantes vasculaires, qui constituent 14% de la flore de la Malaisie et environ 2,5% de la Terre. Kinabalu, la plus haute montagne du sud-est de l'Asie, est l'un des facteurs importants contribuant à une grande variété d'animaux, d'oiseaux, d'insectes et de plantes vivant dans le parc. Le paysage varie d'une forêt tropicale humide verdoyante aux plus basses hauteurs du parc à une ceinture subalpine au sommet. Le parc Kinabalu a:

  • 711 espèces d'orchidées enregistrées;
  • 621 espèces de fougères;
  • 27 types de rhododendrons;
  • 9 types de nepentes (aussi appelé pichet);
  • 78 types de figues;
  • 6 types de bambou;
  • 45 types d'arums;
  • 81 types de palmiers;
  • 2 types de Rafflesia;
  • d'innombrables champignons, mousses et lichens.

Nepentes Raja est la plus célèbre plante carnivore du parc national de Kinabalu, que l'on ne trouve qu'ici et nulle part ailleurs dans le monde. Les orchidées et les plantes carnivores sont parmi les plantes les plus célèbres du parc national, bien qu'elles soient rares le long des sentiers touristiques. Les visiteurs ont la possibilité de les voir dans le parc botanique près du bâtiment du bureau principal du parc.

Le parc est habité par 90 espèces de mammifères des basses terres et 22 des montagnes, 21 chauves-souris, 326 oiseaux, 62 crapauds et grenouilles et 850 papillons. Parmi les 326 espèces d'oiseaux, 29 sont endémiques à Bornéo (c'est-à-dire qu'on ne les trouve que ici et nulle part ailleurs dans le monde). Parmi les primates se trouvent des orangs-outans, des singes à bras longs, des langurs, des lorys épais et des tarsiers.

Une variété de mammifères ne garantit pas la possibilité de les voir. De nombreux animaux sont nocturnes ou cachés au sommet des arbres. Garanti de voir stupide et les écureuils.

Informations pratiques

Le logement

Plus de 40 000 touristes escaladent la montagne chaque année, la grande majorité séjournant la nuit dans des maisons du parc. Le camping n'est pas autorisé dans le parc national de Kinabalu.

Pendant l'ascension, les touristes ont la possibilité de passer la nuit dans des maisons de montagne. Toutes sont des maisons de style auberge avec des lits superposés. Tout le monde a l'eau courante, l'électricité, des toilettes et des douches communes. Des couvertures sont fournies dans toutes les cabines.

Laban Rata - Le Laban Rata est l’hôtel le plus grand et le plus confortable à 3272 mètres d’altitude. Toutes les pièces sont chauffées. Le restaurant Laban Rata est ouvert de 7h30 à 19h30.Le matin, ouvert de 02h00 à 03h30 pour ceux qui veulent manger avant de grimper au sommet. En plus du restaurant, il y a aussi un souvenir et une épicerie, vous pouvez stocker les excédents de bagages qui ne sont pas nécessaires pour aller au sommet. Numéros de commande sur le site officiel www.labanratamountkinabalu.com

Gunting Lagandan Hut. Le refuge Gunting Lagandan est à 150 mètres de Laban Rata. Il fournit une cuisine pour préparer ses propres repas (Laban Rata propose de la nourriture dans le restaurant). A proximité se trouvent les maisons des huttes Panar Laban et Waras.

Si vous ne montez pas au sommet de Kinabalu et souhaitez passer la nuit dans le parc national, vous devez loger dans des hôtels gérés chacun par Sutera Sanctuary Lodges. Les hébergements sous forme de chalets sont principalement situés autour du bureau principal du parc. Le coût de la vie est beaucoup plus élevé que dans les autres hôtels du voisinage immédiat du parc national et comprend l’achat obligatoire de nourriture et d’autres "tricheries".

Les villes les plus proches du parc national sont Kundasang (6 km) et Ranau (9 km), où vous pouvez obtenir une chambre dans des hôtels beaucoup moins chers.

Où manger

Le café est à l'entrée du parc et dans les maisons en face du sommet. Les prix des denrées alimentaires et des produits d'épicerie à Laban Rata et dans d'autres hôtels de montagne sont assez élevés, car ils sont livrés par des porteurs. La qualité de la nourriture n'est pas mauvaise.

Pour économiser de l'argent, vous pouvez pré-approvisionner en biscuits, chocolat, noix et autres collations légères, mais riches en calories. Vous pouvez également apporter des nouilles instantanées et des sachets de thé, mais sachez qu'au café, vous recevrez 1 ringgit pour un verre d'eau chaude. Certaines maisons ont des bouilloires électriques où l'eau peut être chauffée gratuitement.

Boissons

Pendant le trajet jusqu'au sommet, il est très important de boire beaucoup. Heureusement, à chaque Pondok (lieu de repos), après 1 km du sentier, il y a un grand réservoir avec de l'eau potable gratuite, qui est alimentée en permanence par des tuyaux provenant de sources d'eau potable en haute montagne. Ainsi, il n’est pas nécessaire de transporter beaucoup de bouteilles d’eau, un litre suffira.

Que prendre avec vous au mont Kinabalu

L’un des principaux attraits de l’escalade du mont Kinabalu est son accessibilité. Les touristes n’ont besoin d’aucune expérience d’escalade ni d’équipement spécial. Cependant, les conditions météorologiques sur la montagne changent souvent rapidement. En quelques minutes, une journée claire et ensoleillée peut se transformer en forte pluie. Les grimpeurs doivent être bien préparés pour cette tournure des événements.

Toute la literie est fournie à Laban Rata, il n’est donc pas nécessaire de prendre des sacs de couchage, etc. Vous pourrez prendre vos repas au restaurant Laban Rata. L'escalade doit se faire avec un petit sac à dos avec un minimum de poids excessif.

Vêtements nécessaires à un stade précoce (avant Laban Rata), non emballés dans un sac à dos

  • shorts (ou pantalons légers);
  • T-shirt ou chemise à manches longues;
  • chaussettes de laine;
  • chaussures durables avec une bonne adhérence sur la surface (non glissante);
  • chapeau ou chapeau de soleil;
  • lunettes noires.

La montée du matin au sommet s'accompagne de conditions météorologiques complètement différentes. La différence de température entre le jour et la nuit est importante, il y aura du vent et assez froid le matin. Vous devez donc mettre des vêtements chauds dans votre sac à dos.

Après Laban Rata, lorsque vous montez, vous devez porter des vêtements de rechange.

La liste des éléments requis par chaque participant à la deuxième étape:

  • veste imperméable;
  • un sweat-shirt chaud et léger (il est préférable d’avoir plusieurs vêtements chauds; il fait froid en montant, la température au sommet peut chuter en dessous de zéro, de sorte que vous porterez les uns après les autres, en descendant, vous décollerez);
  • un pantalon chaud et léger (mais pas de denim, car il reste froid quand il est mouillé);
  • des chaussettes de rechange (pendant la pluie, les chaussures seront probablement mouillées);
  • bonnet de laine;
  • Gants en laine ou en molleton solides (ils sont nécessaires pour maintenir les cordes dans les derniers tronçons de la montée);
  • snacks (chocolat, fruits secs, noix);
  • bouteilles d'eau (au moins un litre, de préférence en petites bouteilles);
  • crème solaire;
  • un sifflet (si vous perdez de vue le groupe dans l'obscurité du matin ou par mauvais temps et par visibilité);
  • caméra
  • une lampe de poche (la lampe de poche sur la tête est idéale pour éclairer la piste tôt le matin lorsqu'il fait encore noir);
  • piles de lampe de poche de rechange.

Tout doit être rangé dans un sac en plastique imperméable en cas de pluie.

Combien de personnes conquièrent le sommet?

Selon les statistiques, plus de 95% des touristes atteignent avec succès le sommet du mont Kinabalu. Les âges vont des adolescents aux personnes âgées de plus de 70 ans. Environ 5% des personnes reviennent, incapables de faire face à un effort physique ou souffrant du mal de l'altitude.

Impact de haute altitude

Vous devez grimper à une hauteur de 2200 m en moins de deux jours. Haute altitude épuisant même les personnes physiquement fortes. Certains souffrent du mal de l'altitude plus que d'autres. En règle générale, le mal d'altitude se fait sentir lorsque la montagne grimpe les deux derniers kilomètres avant le sommet. Les participants ont un battement de coeur accru même au repos et sentent un manque d'air au sommet, ils ont un léger mal de tête. Ces symptômes peuvent être facilement surmontés en prenant du paracétamol et beaucoup d’eau.

Cependant, certaines personnes souffrent inévitablement du mal d'altitude et ne peuvent pas supporter les nausées. Le mal des montagnes est difficile à supporter si une personne y est exposée. Le seul remède contre le mal d'altitude est le retour à une altitude inférieure. Malheureusement, il n'y a pas de pilule magique de sa part. Plus la personne est développée physiquement, plus il est probable qu’il va faire face à la situation. Il est préférable de monter lentement pour ne pas épuiser le corps avec des charges excessives.

Paiement de l'entrée au parc national

  • Citoyens malaisiens: adultes 3 ringgit, personnes de moins de 18 ans 1 ringgit;
  • touristes étrangers: adultes 15 ringgits, personnes de moins de 18 ans 10 ringgits.

Permis d'escalade du mont Kinabalu

Tous les alpinistes doivent obtenir un permis au siège du parc national avant le départ. Les autorisations sont vérifiées pour Laban Rata et Sayat-Sayat Hut. Le coût de la résolution est inférieur:

  • Ressortissants malaisiens: 30 ringgits, personnes de moins de 18 ans 12 ringgits;
  • touristes étrangers: 100 ringgits, personnes de moins de 18 ans, 40 ringgits.

Les assurances

Ceux qui ont l’intention de grimper au sommet devraient souscrire une assurance d’une valeur de 7 ringgits au bureau du parc national.

Des guides

L'utilisation du guide pour accompagner pendant la montée est obligatoire. Le coût varie de 100 à 150 ringgits en fonction de la taille du groupe (plus le groupe est grand, moins cher). Mais notez que le groupe ne peut dépasser 8 personnes.

Frais supplémentaires

  • certificat souvenir: 10 ringgits;
  • bagagerie: 10 ringgits;
  • bouteille d'oxygène portable: 35 ringgits;
  • service de portier. Le porteur apportera les bagages à Laban Rata et à l'arrière. Tarif: 8 ringgits par kilogramme de bagage.
  • Transport (aller et retour). De l'entrée du parc à la porte de Timpohon, vous pouvez conduire une voiture ou un minibus: 16,50 ringgits aller simple (1-4 personnes) ou 4 ringgits par personne (5 passagers et plus). Si vous souhaitez vous rendre au début du sentier Mesilau, ce service coûtera beaucoup plus cher.

Pour minimiser les coûts, utilisez les conseils suivants.

  • Rejoignez le groupe de touristes afin de vous accorder collectivement aux services d'un guide.
  • Ne prenez pas de certificat souvenir. Il doit être abandonné d'avance. En descendant du sommet, vous devez dire au personnel des cabanes de Sayat-Sayat (à 7 km du sentier) que vous ne voulez pas prendre de certificat, sinon ils peuvent vous le donner automatiquement.

Parc national de Gunung Mulu

Gunung Mulu - un parc national en Malaisie, la superficie du parc est de 53 000 hectares, déclarée patrimoine mondial de l’UNESCO, car elle abrite l’un des plus grands complexes de grottes calcaires du monde.

Informations générales

C'est l'attraction la plus importante du Sarawak. Le complexe de grottes de 150 km de long a été étudié pour la première fois entre 1976 et 1984. Pour l'apprécier, vous aurez besoin d'au moins deux jours avec une nuitée. En outre, vous devez avoir assez d’endurance, surtout si vous décidez de partir en randonnée avec des pinacles de calcaire sur Gunung Api. (montagne de feu).

Un vol de 35 minutes de Miri à l'aéroport situé près du siège de Gunung Mulu a été organisé. Alternativement, vous pouvez rejoindre le siège du parc (par terre et par bateau) également de Miri, mais ce voyage comprend quatre étapes. Vous devez d'abord vous rendre en bus ou en taxi à Kuala Baram, l'embouchure de la rivière Batang Baram. Ici, vous devez louer un bateau à moteur à Marudi pour pouvoir prendre un bateau. Départ pour Long Teravan à midi, puis transfert vers le bateau et direction Sungai-Tutokh et Sungai Melinau jusqu'au siège du parc. C'est la seule alternative au vol, et en même temps, vous devez passer toute la journée sur la route en bus et en bateau. Voler de Miri sur la forêt tropicale dans un petit avion est considéré comme le meilleur moyen de commencer votre séjour à Mulu. Il est recommandé de revenir de la même manière.

À Gunung Mulu, quatre grottes principales sont présentées aux touristes: Deer, Lang, Clear Water et Wind. Il y a beaucoup plus de grottes «sauvages», mais elles sont trop dangereuses et vulnérables sur le plan environnemental pour pouvoir être visitées sans laissez-passer spéciaux et guides qualifiés.

La grotte de Sarawak-Chamber, considérée comme la plus grande du monde, a une superficie de 16 terrains de football. Les visites ont commencé à y être conduites depuis 1998, mais seuls les explorateurs de cavernes endurcis sont autorisés à s'y rendre. Si vous souhaitez voir cet impressionnant hall souterrain, discutez de tous les détails lors de l’achat de billets.

Les quartiers les plus proches du siège de Gunung Mulu sont les Deer Cave et Lang Cave. Dans la grotte aux cerfs avec une énorme entrée d'environ 2 km de long et jusqu'à 220 m de haut, les cerfs se sont cachés une fois. On ignore s'il a été utilisé par les gens comme lieu de sépulture pour les morts, car il y a beaucoup d'autres grottes à proximité. Comme dans beaucoup d'autres grandes grottes ouvertes, des millions de chauves-souris y vivent, les nuages ​​s'envolant au crépuscule à la recherche de nourriture. L'un des sites d'intérêt des grottes est la «douche Adam et Eve», une cascade qui tombe d'une hauteur de 120 m du plafond de la grotte. Au fond de la grotte, à environ une heure de là, se trouve une vallée verdoyante, connue sous le nom de jardin d'Eden.

A proximité se trouve la grotte de Lang, qui a été découverte par un homme de la tribu des Berawan nommée Lang, qui s'est perdu en chassant un sanglier. Bien que cette grotte soit de plus petite taille, il existe de nombreuses stalactites et stalagmites, ainsi que d’impressionnants «rideaux» rocheux.

Les grottes de Pure Water and Wind sont uniquement accessibles en bateau depuis le siège du parc Gunung-Mulu. Pure Water Cave s'étend sur 50 km. Après avoir passé les stalactites couvertes de mousse près de l’entrée, vous aurez besoin d’une bonne lampe de poche pour voir les formations calcaires. Les explorateurs de cavernes les plus endurants peuvent entrer dans la grotte des vents par le côté de la grotte Pure Water, mais les autres doivent entrer par la rive.

Pour inspecter les Pinnacles, situés à 900 mètres de Gunung Api, il faudra ajouter quelques jours à l'excursion, mais vous ne pouvez pas les voir - c'est vraiment un spectacle fascinant: des centaines d'aiguilles de pierre géantes traversant le ciel comme des fantômes endurcés cachés sous des imperméables avec une capuche tapis de forêt solide. Vous aurez également besoin de plus de temps si vous voulez essayer d'escalader Gunung Mulu. (2376 m)dont le sommet, il a vaincu avec succès en 1932Lord Shackleton a échoué après les tentatives précédentes du XIXe siècle. L'ascension du Gunung Mulu peut prendre jusqu'à cinq jours, mais les alpinistes expérimentés peuvent l'escalader en moins de deux jours.

La richesse de la flore et de la faune du parc a fait l’objet de nombreuses études scientifiques: 1 500 espèces de plantes à fleurs, 4 000 espèces de champignons, 75 espèces de mammifères, 262 espèces d’oiseaux, 50 espèces de reptiles et 281 espèces de papillons ont été découverts ici. Parmi les oiseaux, il convient de mentionner en particulier les hurials de cigognes vivant le long des rivières et les habitants de bulbul à tête jaune vivant dans les forêts.

Pour observer la faune qui se cache sous la canopée de la forêt, vous pouvez vous cacher dans une tour d'observation de 30 mètres de haut ou sur une plateforme cachée près du siège du parc, ainsi que juste en dessous du pont à charnières de 480 mètres de long.

Grottes Mulu

Avec un permis, les explorateurs de grottes expérimentés peuvent pénétrer dans les grottes moins accessibles de Mulu et patauger leurs seins dans l'eau à travers des ruisseaux souterrains. Les meilleurs guides vous donneront des casques de mineurs avec des lampes intégrées dans lesquelles vous pourrez pénétrer dans les profondeurs des grottes, où la lumière du soleil n’atteint pas. Il est nécessaire d’emporter avec vous des bottes très solides en caoutchouc et non sur la peau, avec beaucoup de chaussettes, de vieux vêtements résistants, une paire de gants et un sac de couchage léger.

Soupe au nid d'oiseau

Descendants de nomades de la tribu Penan, qui au XIXème siècle. a rouvert la richesse des nids d'oiseaux dans les grottes de Nia, divisé la grotte en "parts" jalousement protégées, qui sont transmises de père en fils. Afin de retirer les nids du plafond de la grotte, les habitants de Penan escaladent un mur de plus de 60 m de haut le long de perches de bambou balancées, attachées ensemble, ou rampent dans des cheminées étroites dans la roche. Comme le dit la vieille chanson, «beaucoup d'hommes ont réussi à le faire, mais beaucoup d'hommes sont morts» - et personne ne sait combien. Le prix élevé de cette friandise est dû au grand risque que courent les chasseurs pour cette proie.

Salanganas à ventre blanc (un type de martinets) Ils créent ces nids coûteux à partir de la même salive, sans aucune impureté, ce que la nutrition des algues rend particulièrement collants. Le produit de qualité inférieure s'appelle le "nid noir" - il est obtenu lorsque les salangans mélangent des plumes avec de la salive. Bien sûr, tout le monde n’appréciera pas un tel plat, mais les Chinois prétendent que cette soupe transparente et visqueuse est tout simplement délicieuse. Il est incroyablement populaire sur le marché chinois.

Ville de Kuala Lumpur (Kuala Lumpur)

Kuala Lumpur - La capitale de la Malaisie et non seulement la plus grande ville du pays, mais aussi l'une des zones métropolitaines les plus en développement de l'Asie du Sud-Est. Cet endroit est une interaction harmonieuse d'opposés, le contraste est observé ici dans presque tout - culture, architecture, religion, sphère sociale. De temps en temps, Kuala Lumpur semble être un labyrinthe de passages pour piétons et d'autoroutes inconfortables. Mais il y a aussi des îlots de forêt, qui sont à nouveau remplacés par des marchés animés, entourés d'immeubles, dominant les rues bruyantes de la ville.

Faits saillants

Kuala Lumpur au coucher du soleil

Kuala Lumpur intéressera sans aucun doute ceux qui ont du mal à déterminer les préférences entre la dynamique moderne de la métropole et l’histoire complexe de la vieille ville. Les Malaisiens eux-mêmes appellent souvent leur capitale simplement KL (Kay El).

La région de Kuala Lumpur avec sa banlieue est de 243 km², la ville elle-même occupe 94 km². La densité de population est très élevée (près de 7 000 habitants par km²). Au dernier recensement de 2014, le nombre total d'habitants s'élevait à près de 1,7 million dans la ville même et à 7 millions en périphérie. Kuala Lumpur est un peuple extrêmement hétérogène: les Malais représentent 44% de ses représentants, les Chinois (43%), les Indiens (11%) et les autres groupes ethniques (2%).

Il convient de noter que les Malaisiens ont choisi de séparer les concepts de "capitale" et de "centre administratif". Depuis 2005, les dirigeants du pays sont passés de Kuala Lumpur à la ville spécialement construite à cet effet, la ville de Putrajaya.La suppression des fonctions administratives de la capitale actuelle a permis d’accorder plus d’attention au développement de l’économie locale, en particulier du secteur du tourisme.

Pluie à Kuala Lumpur

Kuala Lumpur est située près de la côte ouest de la péninsule de Malacca, au confluent des rivières Gombak et Klang, et s’intègre parfaitement dans le climat équatorial. Les touristes doivent être préparés aux fortes pluies à tout moment de l’année. La pluie dans la capitale malaisienne est une chose habituelle, mais il fait chaud ici, vous n’avez donc pas besoin de geler. Les précipitations maximales se produisent en mars et la période d'octobre à janvier, les minimales en juin et juillet. Les fluctuations des températures moyennes annuelles et quotidiennes sont insignifiantes: la température moyenne est de 27,5 ° C, le maximum de 38,5 ° C (janvier de mai à août), le minimum de 18 ° C environ (mars, octobre et novembre).

Les résidents motley de Kuala Lumpur
Contrastes de Kuala Lumpur

Histoire

Le nom de la ville de Kuala Lumpur est traduit en russe par "confluence boueuse" ou "bouche sale". Mais cela n’est pas du tout dû au fait qu’il ya une mauvaise écologie, comme cela peut paraître à première vue. Le fait est que le limon au fond de la rivière Gombak est riche en composés d’étain, ce qui le rend gris sale. Les courants, qui entrent en collision au confluent des rivières, l’élevent dans la colonne d’eau, de sorte qu’il devient boueux et "sale".

Tours Petronas - l'un des principaux symboles de la ville

Cet étain a été la cause de la fondation de Kuala Lumpur. Dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, des membres de la famille dirigeante de la principauté de Selangor, une colonie britannique, envoyèrent 87 mercenaires chinois de prospection chercher du minerai dans la jungle le long du lit de la rivière Gombak. Comme vous pouvez le deviner, ils l'ont vraiment trouvé, sacrifiant la vie de 69 membres du groupe de recherche décédés du paludisme. La distribution massive de moustiques infectieux dans les marais n’arrête en rien les dirigeants avides de Selangor. En 1857, une colonie de travailleurs a été établie sur ce site, composée principalement des mêmes travailleurs chinois.

Comme cela arrive souvent dans une histoire où l’argent est trouvé, les conflits ne peuvent pas y être évités. Le jeune Kuala Lumpur ne faisait pas exception à la règle - en 1867, une véritable guerre civile avait éclaté entre les dirigeants malais avec le soutien de mineurs chinois, en raison de différends sur la possession de mines d’étain rentables. Ce n'est qu'en 1873, après l'intervention de l'armée britannique, que la guerre de Selangor pourrait être achevée. Le conflit a entraîné l'incendie presque complet de Kuala Lumpur, qui était à l'époque un village de huttes et de cabanes en activité, aux murs de bois et aux toits de feuilles.

Kuala Lumpur en 1884

Pour restaurer la ville et assurer l'ordre public, les patrons britanniques ont nommé un capitaine chinois. Le troisième capitaine, Yap Ah Loy, qui non seulement a restauré Kuala Lumpur après la guerre, mais qui l’a également menée à la prospérité, a apporté une contribution significative au développement de la ville. Par exemple, son mérite réside dans l'implication massive d'agriculteurs malaisiens, qui se sont installés dans le voisinage d'un village minier et ont fourni une "autonomie alimentaire" des travailleurs. La croissance rapide de Kuala Lumpur en tant que ville industrielle et commerciale l'a amenée à devenir en 1880 la capitale de Selangor.

Kuala Lumpur en 1900. La photo montre le bâtiment du sultan Abdul Samad

La prospérité n'a pas duré longtemps - en 1881, un incendie a gravement endommagé Kuala Lumpur. Pour le capitaine Yap, une telle nuisance a entraîné un développement encore plus rapide: la ville a été reconstruite à nouveau, mais au lieu de cabanes en bois peu pratiques, des maisons en pierre ont été construites. L'émergence de la première école et d'un refuge pour sans-abri dans la ville date de cette période. Afin de mener à bien la reconstruction dans les meilleurs délais, les travailleurs indiens ont été activement attirés par la construction. Ils se sont ensuite installés à Kuala Lumpur, créant ainsi une vaste diaspora.

Kuala Lumpur dans les années 1960 Kuala Lumpur à la fin du 20ème siècle

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la ville, comme l'ensemble de Malacca, fut capturée par le Japon et resta sous son influence pendant 44 mois.Les Japonais ont activement semé la discorde entre les représentants de la population multiethnique de la péninsule, soutenant les Malais autochtones et limitant de toutes les manières les nombreuses diasporas: chinois, indien, anglais. Ce fait, combiné au déclin de l'autorité des patrons anglais dans l'après-guerre, a provoqué des troubles populaires de masse. En 1948, les attaques d'insurgés communistes contre des civils ont commencé. Le protectorat anglais ne pouvait pas contrôler totalement la situation, même en introduisant la loi martiale sur le territoire de la colonie. L'histoire de cette période s'appelle "Malay Emergency".

Le 31 août 1957, l'indépendance tant attendue de la Malaisie et sa sortie définitive de l'influence britannique ont été proclamées. Kuala Lumpur est devenue la capitale de l'État nouvellement formé.

Rues de la ville moderne de Kuala Lumpur

Curiosités de Kuala Lumpur

Tour de la tour Petronas

Il existe un avis selon lequel la capitale malaisienne n'est pas en mesure de plaire aux touristes avec une abondance de sites intéressants. La seule exception est peut-être les célèbres tours jumelles Petronas, et même pour s'y rendre, vous devez vous pré-inscrire pendant quelques jours. On entend souvent que Kuala Lumpur est un lieu de tourisme de transit dans lequel il n’est pas nécessaire de rester plus de deux ou trois jours. Si le but du voyage est de se reposer sur les plages de sable sous le chaud soleil des tropiques, c'est peut-être parce que la côte de la mer est assez éloignée de la ville et qu'il n'y a pas d'endroit pour nager ici. Mais si le voyageur s’intéresse à l’histoire et à la culture des habitants, cela vaut la peine de rester à Kuala Lumpur.

Tours Petronas et le pont de verre qui les sépare

Commencer à connaître la ville, bien sûr, besoin de gratte-ciel Petronas. Au moment de l'achèvement des travaux de construction en 1998, il s'agissait des bâtiments les plus hauts du monde - 88 étages, 420 mètres - mais ils ne sont plus, dans les conditions de la race moderne d'architectes et d'ingénieurs, ne laissant que le titre des plus hautes tours jumelles. Cet emblème est situé au cœur de la ville, près du centre-ville de KL CC (centre-ville de Kuala Lumpur) et accueille les touristes du mardi au dimanche de 9h00 à 21h00. L'élément architectural le plus célèbre des gratte-ciel est le pont de verre à une hauteur de 170 m, qui est une plate-forme d'observation. De là, il y a une vue imprenable sur Kuala Lumpur, particulièrement belle au coucher du soleil. Il existe également une galerie d'art dans laquelle les visiteurs des tours peuvent se familiariser avec l'art national ancien et moderne. Une visite à Petronas devrait être planifiée bien à l’avance pour éviter la file d’attente fastidieuse pour les billets.

Palais du sultan Abdul-Samad

Non loin des tours jumelles, sur la place de l'Indépendance (Merdeka), se trouve un autre monument célèbre de Kuala Lumpur - le palais du sultan Abdul Samad. Construit à la fin du 19ème siècle, le palais est un mélange de deux directions architecturales apparemment incompatibles. Le style victorien strict, qui reflète la période de la colonisation anglaise, est étroitement lié au maure fantaisiste et modelé, inhérent à la population autochtone. Le palais semblait avoir disparu des pages du conte de fées sur Aladdin et il semble qu'une belle princesse est sur le point d'en sortir. En fait, le ministère malaisien de la culture s'y trouve aujourd'hui et, par conséquent, il ne sera malheureusement pas possible d'y pénétrer.

La mosquée Jamek, située au confluent des rivières, est un autre bâtiment d'une beauté fantastique. On peut le trouver à distance sur les murs blanc-rouge et les coquelicots argentés. Les touristes ne sont pas admis à l'intérieur, mais vous pourrez vous promener sur le territoire de l'unique complexe de temples mauresques, en profitant pleinement de l'ombre des palmiers pour créer un îlot d'harmonie au centre de la métropole bruyante.

Mosquée Jamek Ethan Negara Palace

Attire les voyageurs avec son luxe et la résidence du sultan de Malaisie - le palais d'Ethan Negara.Chaque matin, une foule de touristes se rassemble au palais pour assister à la relève de la garde rappelant le passé colonial anglais du pays. Les visiteurs ne sont pas admis à l'intérieur, mais vous pouvez profiter gratuitement de la verdure des pelouses et de la fraîcheur des fontaines du palais.

En raison des différences culturelles et religieuses importantes parmi la population, à Kuala Lumpur, vous trouverez également le temple hindou le plus ancien, Sri Mahamariamman, et le complexe religieux taoïste Sina Sze Xi I, situé dans le Chinatown de Kuala Lumpur. Le sanctuaire hindou est reconnaissable aux nombreuses sculptures colorées de divinités qui ont inondé tous les murs du temple. Une visite à Sri Mahamariamman est gratuite et possible tous les jours de 6h00 à 21h00, mais il est important de vous rappeler de retirer vos chaussures à l'entrée. Le temple chinois de Sina Sze Xi I a été construit par Yap Ah Loy pour protéger la ville du péché et des malheurs, comme l'indique le panneau situé à l'entrée du sanctuaire taoïste.

Temple de Sri Mahamariamman Temple de Sina Szeh See I Musée national d'histoire malaisienne

En visitant les sites touristiques de Chinatown, vous ne pouvez pas manquer l’occasion de regarder le marché, situé à côté du temple de Sina Sze Xi I. Traditionnellement, pour Chinatown, vous trouverez de nombreux souvenirs intéressants et, bien sûr, des bonnes affaires.

Planétarium de Kuala Lumpur

Kuala Lumpur propose un grand choix d’expositions, sans visites, pour lesquelles il est impossible de se forger une vision globale de la ville et de la culture de ses habitants. Le Musée national d'histoire malaisien, situé sur la place Merdeka, fournit une description détaillée de l'histoire non seulement de la ville, mais de l'ensemble du pays, des temps anciens aux derniers événements du XXe siècle. A proximité se trouve le Planétarium national, où vous pouvez écouter un tour passionnant sur la conquête de l'espace par l'humanité, voir la configuration originale de la Station spatiale internationale, regarder des films sur le mystérieux monde extraterrestre et même regarder les étoiles depuis un véritable télescope. Les amateurs de numismatique seront intéressés par la banque à la banque nationale de Kuala Lumpur. L'exposition d'art islamique familiarisera les visiteurs avec les particularités de la religion musulmane, de l'architecture, des vêtements nationaux, des rituels, des décorations, des manuscrits, des peintures, des sculptures, etc. En outre, les clients ne seront pas déçus par le musée de la police royale de Malaisie proposant une collection d'armes impressionnante, une exposition de textiles nationaux, à côté de laquelle vous pourrez acheter des vêtements de haute qualité et bon marché, ainsi qu'un musée du jade, qui plaira sûrement aux femmes, car il contient l'un des plus grands exemples de bijoux de ce type. matériel.

Panorama de Kuala Lumpur

Le Centre national des sciences de Kuala Lumpur, situé sur la colline du district de Bukit Kiara, est une autre attraction locale qui peut captiver les touristes toute la journée. Il existe 9 expositions sur le vaste territoire, occupant près de 8 hectares, destinées à populariser la science, ainsi qu’un mini-aquarium avec un tunnel sous-marin pour les visiteurs, un parc à dinosaures, un petit parc aquatique et d’autres divertissements pour toute la famille.

Centre national des sciences de Kuala Lumpur KLCC Park

Les autorités accordent beaucoup d’attention à l’écologisation de la ville et à la préservation de la diversité des espèces, de la flore et de la faune. Juste en face des jumeaux Petronas, Central Park est installé, où vous pouvez trouver 66 espèces de palmiers. Il y a aussi de nombreux parterres de fleurs, des fontaines, des allées de promenade. Pour ceux qui se soucient de leur santé, à Kuala Lumpur Central Park, il y a des tapis roulants caoutchoutés. Dans la partie ouest du parc, il y a une aire de jeux pour enfants avec une piscine extérieure.

Le lieu le plus célèbre de l’unité avec la nature à Kuala Lumpur est le parc national des lacs (Taman Tasik Perdana). C'est un endroit où vous pourrez vous détendre corps et âme, une oasis de tropiques intacts et de jungle vierge.En marchant dans des ruelles ombragées, vous pourrez découvrir un jardin d'orchidées et d'hibiscus inégalés, un parc à papillons fascinant dans lequel vivent plus de 6 000 de ces belles créatures, ou des canettes miniatures à chevrons (cerf de souris), les plus petits représentants de ce genre au monde. Dans le complexe du lac se trouve également un parc d'oiseaux - peut-être l'unique source de bruit - plus de 2 000 habitants à plumes chantent constamment leurs chansons.

Parc national des lacs

Où manger

À Kuala Lumpur, il existe un nombre suffisant de restaurants de luxe coûteux et de cafés de rue à bas prix dans lesquels il est absolument sans danger de manger. La cuisine nationale malaisienne est extrêmement diversifiée, avec une "saveur" indo-chinoise différente. Les plats principaux sont le riz et les nouilles avec des sauces chaudes, souvent des fruits de mer. En raison des différences importantes de culture et d’habitat entre les Malaisiens et les Russes, nos touristes n’aiment souvent pas notre cuisine. Afin d'éviter un tel problème, il convient d'inclure les repas dans le prix de l'hébergement: des plats européens sont servis dans les hôtels.

Kuala Lumpur cuisine
Monorail

Kuala Lumpur Transport

L’infrastructure de transport de la ville est si bien développée qu’elle peut paraître déroutante pour de nombreux touristes. Vous pouvez vous déplacer dans Kuala Lumpur en taxi, ce qui est relativement peu coûteux et équipé de compteurs, ce qui réduit le risque d'être trompé. Le réseau de bus urbains est assez étendu, mais le transport ferroviaire public mérite une attention particulière, représentée par:

  • monorail - circule uniquement dans le centre de Kuala Lumpur, le rendant particulièrement pratique pour explorer les principales attractions;
  • deux lignes du métro urbain - il est en surface ici, vous ne devriez donc pas être surpris et inquiet qu’une erreur se soit produite;
  • deux lignes de trains de banlieue - une option pratique pour visiter la banlieue ou les banlieues de la capitale.
Sur le bus à arrêts multiples

Également à Kuala Lumpur, il existe des bus touristiques spéciaux à deux étages appelés "Hop-On-Hop-Of", qui couvrent 40 sites de la ville. Ils travaillent de 8h00 à 20h30 sans jours de congé. Le prix d'un ticket à la journée est de 38 ringgits, pour 2 jours - 65 ans, les enfants de moins de 5 ans ont le droit de voyager gratuitement. L’idée de "Hop-On-Hop-Of" est qu’après avoir acheté un billet une fois, un voyageur peut descendre à n’importe quel arrêt, faire la connaissance du lieu touristique, revenir, prendre un autre bus similaire avec un billet existant et continuer.

Kuala Lumpur

Où séjourner

Chinatown Kuala Lumpur

Le choix de logements est traditionnellement large, mais à Kuala Lumpur, il y a une particularité qui ne plaît pas aux touristes. Il est difficile de trouver des hôtels de haute qualité à des prix moyens: pour un prix modéré, les clients se verront probablement proposer un service inférieur au niveau attendu. Cependant, les hôtels quatre et cinq étoiles à Kuala Lumpur sont relativement bon marché. Le nombre de 5 étoiles peut être loué pour 130-150 $ par jour. Nous vous recommandons d’avoir à l’avance le choix des chambres, d’autant plus qu’il suffit d’utiliser le service éprouvé de Booking.com. Les hébergements les plus économiques sont situés dans le district central (RL CC) et à Chinatown.

Les marchés

Les marchés de jour et de nuit sont toujours populaires auprès des Malaisiens en raison de la nourriture bon marché et de la nourriture locale excellente. C'est ici que vous pouvez sentir la saveur et l'atmosphère locales jusqu'à la fin. L'un des marchés les moins chers est celui de Chow Kit, situé au coin de Jalan Raja-Alang et de Jalan Haji Hussein. Au sud-est de Chow Kit, Kampung Baru est un marché nocturne capable de satisfaire les goûts plus traditionnels. Le marché du dimanche (Pasar Minggu) ouvre le samedi soir et se négocie jusqu'au dimanche matin.

Kuala Lumpur cuisine

Note touristique

En raison du fait que la principale religion de Kuala Lumpur est l’islam, les touristes prudents devraient suivre certaines règles.Malgré la chaleur, les hommes ne doivent pas enlever la chemise et porter des shorts courts. L'apparition de femmes dans les pays musulmans nécessite un nombre minimum de parties exposées du corps. En ville, il n'est pas habituel de boire de l'alcool directement dans la rue.

Il convient de prêter attention à la présence dans les transports en commun (trains, métros) de voitures roses. Elles sont spécialement conçues pour les femmes musulmanes. Ainsi, un homme qui y est allé y reste risque de se retrouver dans une situation extrêmement désagréable.

Le risque de rattraper les maladies tropicales à Kuala Lumpur est minime, une assurance maladie standard suffit pour visiter la ville. Si le voyage comprend une excursion dans la jungle sauvage des rivières environnantes, il est préférable de se faire vacciner contre le paludisme.

Les femmes musulmanes installées dans une burqa dans des bâtiments de style colonial côtoient des discothèques modernes.

Comment s'y rendre

En raison de l'éloignement de Kuala Lumpur par rapport à la Russie, les voyageurs s'y rendent en avion. Il n'y a pas de vols directs entre Moscou et la Malaisie, mais un grand nombre de transporteurs, y compris Aeroflot, assurent des liaisons de transit vers Kuala Lumpur. Le plus souvent, vous devez effectuer 2 ou 3 transplantations dans les pays asiatiques. Le trajet dure en moyenne 20 heures.

L’aéroport international de Kuala Lumpur étant situé à 50 km de la ville, il est très pratique de partir en taxi. Les services de chauffeurs privés sont moins chers ici que les voitures fournies par l'aéroport. En moyenne, le prix de transfert sera d'environ 75 à 120 ringgits malaisiens (1223-1747 roubles). Il est également possible de quitter l'aéroport en direction de la ville par un train de banlieue toutes les 30 minutes (coût: 35 ringgits, durée du trajet: 28 à 35 minutes).

Calendrier des prix bas

Tours Petronas (Tours jumelles Petronas)

Tours Petronas (Twin tours Petronas) - les plus hauts gratte-ciel du monde, situés dans la capitale malaisienne, Kuala Lumpur. Ces bâtiments sont un véritable chef-d'œuvre d'architecture, construit selon toutes les lois de l'art islamique. Chacune d'entre elles est réalisée sous la forme d'une étoile à huit branches avec des protubérances semi-circulaires - un symbole sacré d'intégrité et d'harmonie. Les tours jumelles de Petronas sont devenues un symbole de la Malaisie moderne, personnifiant la culture antique et les grandes opportunités de ce pays.

Faits saillants

Tours jumelles Petronas

Les jumeaux sont reliés entre eux par un pont vitré (Sky Bridge) sur rotule géante, passant aux étages 42 et 43 et faisant partie d’un système de sécurité incendie. Il est équipé d'une plate-forme d'observation offrant une vue incroyablement belle.

Le gratte-ciel est frappant par sa taille. La superficie de tous ses locaux - 213 mille mètres carrés. m., ce qui est égal à la taille de 48 terrains de football. Chaque tour contient 88 étages et occupe 20 hectares. Et pour laver toutes les fenêtres du bâtiment, cela prend au moins 30 jours.

La simplicité majestueuse des contours des tours, la vue imprenable depuis les plates-formes d'observation et le remplissage des espaces intérieurs ont fait du gratte-ciel un monument prisé des touristes et des locaux.

Histoire de la création

La construction de gratte-ciel a été donnée 6 ans, le projet a été achevé en 1998. Deux entreprises concurrentes ont pris part aux travaux, ce qui a permis d’accroître considérablement la productivité. Au début des études de sol effectuées par des géologues, il s’est avéré que la zone de développement envisagée est située sur des roches et du calcaire tendre. Après la construction de tours aussi gigantesques, cette zone serait menacée - le bâtiment pourrait s'effondrer à tout moment. Par conséquent, il a été décidé de déplacer le site pour la construction de plusieurs dizaines de mètres, ce qui a permis d’assurer la sécurité du fonctionnement des bâtiments. Une fiabilité supplémentaire assure la transition, réalisée sous la forme d'un pont. En cas d'incendie avec son aide, il sera possible d'évacuer rapidement d'une tour à l'autre.

L’ensemble du projet a coûté près de 800 millions de dollars au principal client, Petronas State Oil Corporation. Une partie de la somme a été fournie par certaines sociétés malaisiennes, qui ont divisé les espaces locatifs dans les bâtiments. Le Premier ministre malaisien Mahathir Mohamad a également participé à la création de gratte-ciel en proposant de construire des bâtiments de style islamique. Le complexe est semblable aux étoiles, qui ont huit angles, qui symbolisent l’intégrité de cette religion.

Tours jumelles de nuit Tours Petronas, vue de dessous

Caractéristiques de conception

Tours Petronas

Lors de la construction des pylônes, seuls des matériaux fabriqués en Malaisie ont été utilisés, de sorte que les ouvriers n’ont pas reçu suffisamment d’acier. Dans le cadre de ce projet, nous avons mis au point un béton durable et élastique, qui a considérablement augmenté le poids des gratte-ciel. En raison de la présence de quartz, ce matériau est capable de résister à une pression suffisamment forte - en termes de résistance, il peut être comparé à l'acier.

Tours Petronas la nuit

Les tours Petronas sont considérées comme les plus hauts gratte-ciel jumeaux du monde. La hauteur du complexe est de presque un demi-kilomètre (452 ​​m) et compte 88 étages. Les constructeurs ont délibérément utilisé des flèches spéciales pour augmenter la hauteur de la structure et dépasser les tours à l'époque de Chicago. Parmi tous les gratte-ciel de notre planète, Petronas occupe seulement la 4ème place après Burj Khalifa à Dubaï, Taipei 101 en Chine et le World Financial Center à Shanghai (à partir de 2015).

Les gratte-ciel sont soutenus par seize colonnes de soutien, ils sont capables de résister même à la destruction de trois d'entre eux. La construction se caractérise non seulement par une hauteur considérable, mais également par la complexité du tracé. La superficie totale du bâtiment est de 213 750 m², ce qui correspond à la taille de cinquante terrains de football. Il y a des auditoriums pour les conférences, les galeries d'art et les salles de concert. Le pont est situé exactement au milieu du bâtiment - au niveau de 40 à 41 étages. Il y a une terrasse d'observation spéciale avec une vue imprenable. Une caractéristique intéressante des tours - des ascenseurs à deux étages. L'un d'entre eux est destiné aux étages pairs, l'autre aux étages impairs.

Spire Towers

Équipement interne

Le gratte-ciel de Petronas abrite de nombreux bureaux et salles de conférence, qui emploient environ 10 000 personnes. Mais il existe plusieurs sites d’intérêt touristique. Dans la galerie d'art, vous pourrez voir l'exposition d'artistes malaisiens et étrangers, ainsi que des expositions de costumes et d'artisanat. Dans la salle, Dewan Filharmonik Petronas donne des concerts de l'orchestre symphonique national. Au 86ème étage des tours se trouve une terrasse d'observation qui ouvre le panorama de la ville d'une hauteur de 360 ​​mètres.

Territoire près des tours

Près des tours se trouve un parc confortable avec des tapis de course et des arbres bien rangés. Il abrite un lac artificiel Symphony Lake avec des fontaines. Le soir, il y a des spectacles au cours desquels les fontaines à jets, illuminées par des couleurs vives, bougent au rythme d'une musique forte. C'est dans le parc que vous pouvez trouver les points les plus réussis pour photographier sur le fond d'un gratte-ciel.

En outre, l'un des plus grands centres commerciaux du pays, Suria KLCC, avec le complexe de sciences et de divertissement le plus populaire et une bonne aire de restauration, a été ouvert à proximité des jumeaux Petronas.

Se garer près des tours jumelles

Information touristique

Les tours sont l'une des principales attractions de la Malaisie. Ce chef-d'œuvre de l'architecture se reflète dans l'art cinématographique. La construction est mentionnée dans le film "The Trap", "Apocalypse Code" et dans la série documentaire "Life after people". Les développeurs de jeux informatiques Hitman 2: Silent Assassin et Zero Tolerance n'ont pas oublié les gratte-ciel.

Les tours Petronas sont situées dans la zone métropolitaine du centre-ville de Kuala Lumpur (KLCC). Vous pouvez les joindre en utilisant le métro, en vous rendant à la station KLCC ou en utilisant un monorail. Dans ce cas, vous devez descendre à Bukit Nanas.

Sky Bridge Tour du rez-de-chaussée, à l'entrée

Chaque jour, des centaines de personnes visitent les gratte-ciel, plusieurs milliers de personnes y travaillent. L'afflux de touristes est si important que la direction a dû imposer des restrictions aux visites d'immeubles. Les billets doivent être achetés à l'avance, car dans la file d'attente, ils devront attendre plusieurs heures. Les guichets ouvrent à 8h30, dans le bâtiment lui-même, vous pouvez passer de 9h00 à 21h00 tous les jours sauf le lundi. Le vendredi de 13h à 14h30, les gratte-ciels sont fermés aux visiteurs. La galerie d'art située au troisième étage est ouverte de 10h00 à 20h00. Les touristes sont invités à visiter la mini-visite, au cours de laquelle seront présentés des salles d’exposition et de nombreuses installations. Il est également possible de regarder la ville à vol d'oiseau, debout sur le pont d'observation. Visiter les tours et explorer les galeries n'est possible que dans le cadre d'un groupe d'excursions dirigé par un guide. Tout cela coûtera environ 20 $.

Le personnel servant les touristes est sympathique, amical et disposé à aider. Si vous avez des problèmes ou des questions, n'hésitez pas à contacter n'importe quel employé - il se fera un plaisir de vous aider. Vous pouvez rejoindre les tours avec les transports en commun. Vous devriez trouver la station de métro la plus proche et vous rendre à la station KLCC.

Ville de Kuching (Kuching)

Kuching - La capitale du Sarawak, quatrième ville de Malaisie. On l'appelle souvent le secret le mieux gardé de l'Asie. L'atmosphère de cette ville exotique est déterminée par les cultures de divers peuples: Malais, Dayaks, Iban et Chinois. Les scientifiques discutent souvent de l'origine du nom de la ville, certains pensent qu'il vient du mot indien "port", d'autres pensent que la ville est obligée par le nom malais du mot "chat". À Kuching, il y a un musée des chats, plusieurs statues de chat incroyablement vulgaires se trouvent dans la ville et, pendant les vacances, elles sont habillées de costumes traditionnels.

Faits saillants

La ville commença à se développer en 1841, lorsqu'un certain conseiller britannique du sultan de Brunei reçut le titre de rajah de la région. À cette époque, Kuching ne pouvait être atteint que par la rivière Sarawak, sur les rives du centre-ville. Astana, l'ancienne résidence du Rajah, est devenue la maison du gouverneur, elle peut être vue de la rivière. Le bord de la rivière récemment décoré par des paysagistes vous invite à explorer des bâtiments historiques, où l’architecture coloniale se combine avec des maisons de style malais et chinois. Chaque soir, la fontaine musicale attire les familles et les touristes de la région. La tour d'observation doit absolument grimper pour admirer la ville et la rivière.

La vie bat son plein ici, mais la ville ne perd pas le charme du vieux monde. Le bazar principal est la plus vieille rue de Kuching, un lieu idéal pour acheter des souvenirs. Vous pourrez y acheter des produits en bois sculptés et d’autres objets provenant des longues maisons d’iban. L'architecture de la ville est aussi diverse que ses habitants.

Parmi les bâtiments coloniaux, le bureau de poste principal, remarquable pour son design néoclassique des années 1930 et ses colonnes, et le palais de justice méritent une mention spéciale. Le complot sur lequel se trouve le tribunal était à l'origine une mission luthérienne allemande, mais James Brooke, le premier des White Rajah, l'a transformé en bureau de l'administration judiciaire. En 1858, l’ancien bâtiment est détruit, laissant la place à un deuxième, puis à une troisième option. (de ce qui est sur cet endroit jusqu'à présent), achevé en 1874. Ici, avant 1973, des réunions du gouvernement de l’Etat avaient lieu. Il abrite aujourd'hui le complexe touristique du Sarawak. En 1883, la tour de l'horloge a été ajoutée et, chaque heure, le carillon de son horloge se répand dans toute la ville. Devant le palais de justice se trouve un mémorial de Charles Bruck, haut de 6 m, construit en 1924 en mémoire du deuxième Raj blanc.

Le long de la côte de Kuching, au nord du palais de justice, se trouve la tour carrée, où se trouvent aujourd'hui des boutiques de souvenirs.

À l'ouest du palais de justice se trouvent une zone piétonne et un complexe commercial dans la rue Jalan-India. C'est le centre musulman de la ville. Ici, en 1834, la plus ancienne mosquée indienne du Sarawak, Masjid Bandar Kuching, a été construite, mais il est prévu de la remplacer par une mosquée de trois étages qui répond davantage aux besoins de la communauté musulmane de la ville. Plus à l'ouest se trouve la mosquée Masjid Bahagian Kuching, construite en 1968 près des marchés, elle a l'air d'être mieux de l'autre côté de la rivière. Au nord de la rivière, une autre mosquée a été construite.

Malgré la présence de nouveaux immeubles de grande hauteur, les nombreuses maisons traditionnelles avec des magasins - chinois et indiens - ne nous permettent pas d’oublier le patrimoine glorieux de la ville. Les magasins chinois de la rue Jalan-Padungan ont été construits principalement pendant le boom du caoutchouc des années 1920-1930. Vous y trouverez de nombreux restaurants, cafés et magasins vendant des produits fabriqués par les mains d’artisans locaux.

Le marché du dimanche de la rue Jalan-Satok, encore plus coloré, ouvre ses portes la première moitié de samedi et est ouvert tout le dimanche matin. Ici vous trouverez beaucoup de choses étonnantes et inattendues - Dayaky vient ici pour vendre des fruits, des légumes, de l'artisanat et même des objets plus exotiques obtenus dans la forêt. Les vêtements et les articles ménagers sont conçus pour les habitants.

À l'est du palais de justice se trouvent le temple Tua Pek Kong et le musée historique chinois. Ils sont situés près d'un groupe d'hôtels cinq étoiles, qui s'étendent le long du littoral du fleuve. Le temple a été construit en 1876. C'est le temple le plus ancien et le plus actif de Kuching. Dans le musée adjacent, vous pouvez retracer la longue histoire des Chinois au Sarawak, qui y vivaient bien avant l’arrivée de James Brooke. Un autre temple - Kuek Seng Ong, qui se tient sur Lebukh-Wayang, a été construit en 1895. Contre un supplément, vous pouvez traverser la rivière Sarawak au tambang (ferry)inspecter Astana (1870) et récemment rénové fort margherita (1879). Astana (ce qui signifie "palais" en malais) était à l’origine la maison de la famille Brooke. Ce sont trois bungalows sous le même toit, construits sur des fondations reposant sur des piliers en briques. Le bâtiment possède une bibliothèque et une collection d'artisanat lié à la famille Brooke. Au rez-de-chaussée, il y avait des réceptions en plein air pour les Rajas et des prisonniers de guerre japonais y étaient également retenus pendant la Seconde Guerre mondiale. Le gouverneur de l'état, Young di Pertua Negheri, vit maintenant. Le bâtiment est situé dans un endroit d'une beauté surprenante, mais est malheureusement fermé au public.

En haut de la colline à droite d'Astana, il y a une route qui mène au fort de Margherita, où se trouve le musée de la ville. Ce bâtiment à tourelles blanches a été construit par Sir Charles Brooke à l’image d’un château médiéval anglais et a été baptisé du nom de son épouse Margaret. En 1971, il a été transformé en musée de la police, qui a été fermé en 2004. De là, vous avez une vue magnifique sur la ville située de l'autre côté de la rivière. Traverser la rivière sur un petit tambang coloré est l'une des traversées les plus graves de toute l'Asie du Sud-Est. Les bateaux peuvent partir de n’importe quel endroit du littoral.

Sur la rive sud de la rivière, dans la rue Jalan-Tun-Abang-Hadji-Opent, se trouve un autre bâtiment colonial - la tour ronde. Lors de sa construction dans les années 1880, il était prévu d'y installer une pharmacie de bienfaisance.

Dans la même rue se trouve le musée Sarawak, qui abrite l'une des meilleures collections d'art populaire, de flore et de faune du sud-est asiatique. Le musée a deux ailes - nouvelle et ancienne, elles sont reliées par un pont piétonnier, jeté sur la route. L'ancienne aile a été construite en 1891 dans le style d'un manoir normand. Son exposition est consacrée à la riche histoire du Sarawak et à ses diverses cultures.Dans l’autre aile, achevée en 1983, on trouve davantage de galeries et d’expositions archéologiques, notamment la reconstruction des premiers établissements humains dans les grottes de Nia. Il y a un magasin vendant des livres et des souvenirs.

Au sous-sol du musée se trouve le jardin botanique et le mémorial des héros, créé à la mémoire des victimes de la Seconde Guerre mondiale, du soulèvement communiste et de la confrontation avec l'Indonésie. Le musée de l'Islam à Sarawak, avec sept galeries, jouxte le musée de Sarawak.

Parmi les pièces les plus intéressantes de l'ancienne aile, la maison longue restaurée mérite d'être mentionnée: la maison longue de nationalité ibana, complétée par un mât totémique, des coiffes en plumes de calao et des crânes chassés par des chasseurs de primes. Il y a une fresque "L'Arbre de Vie du Kenya" - une copie des fresques de Longhoes à Long-Navang, des poupées du peuple Melanau, qu'ils utilisent comme talisman magique contre les maladies et un talisman qui peut attirer les animaux dans des pièges. Il contient également des spécimens d'insectes de la vaste collection d'Alfred Russell Wallace.

Les galeries de la nouvelle aile contiennent des sculptures bouddhistes et hindoues, des céramiques chinoises, thaïlandaises, japonaises et européennes ainsi que des ustensiles en cuivre, un modèle des grottes de Nia avec des oiseaux, des chauves-souris et d’autres animaux, ainsi que des artefacts datant de la pierre et des bateaux funéraires du VIIIe siècle. n heu L’histoire photographique de Kuching n’est pas moins intéressante.

Une des galeries est devenue le premier musée au monde consacré aux chats, en l'honneur de la mascotte féline de la ville.

Nom de la capitale

En malais, Kuching signifie chat, mais personne ne sait vraiment d'où vient le nom de la capitale de l'état du Sarawak. Selon une version, la ville aurait été nommée en raison du grand nombre de chats errants, qui étaient innombrables lorsque James Brooke est arrivé ici, bien que les habitants disent que la ville a été nommée d'après le courant de marée originaire de Bukit Mata. -Ku-ching, où beaucoup d'arbres fruitiers se resserrent ("oeil de chat"). Quelle est la théorie la plus probable? Brooke a appelé le port de Sarawak "Cochin", tout comme le port indien. Si vous ne le prononcez pas correctement, c'est la ruse.

Environs de Kuching

À 40 minutes de Kuching se trouvent un village de pêcheurs et la péninsule de Santubong. Vous y trouverez d'excellentes stations balnéaires et des sites touristiques, ainsi que des sentiers de randonnée, des balades à vélo et un parcours de golf. Gunung-Santubong (810 m) se dresse au-dessus de Damay avec ses stations balnéaires. À proximité se trouve le village culturel du Sarawak, un terrain de 7 hectares, où divers métiers et traditions culturelles locales sont exposés. Les guides parlent de «musée vivant», car ici, vous en apprendrez beaucoup sur la riche culture du Sarawak. Chaque année en juillet, le World Rainforest Music Festival, festival de musique et d'amitié, a lieu dans le village.

À Damay, il y a trois stations balnéaires et une station dans la forêt tropicale. Dans n'importe lequel d'entre eux, il vous sera proposé de pratiquer divers sports nautiques, de faire de la randonnée dans la jungle ou lors de certaines manifestations culturelles. Deux complexes sont situés sur la plage de Teluk-Penu, non loin du village culturel créé pour les touristes. À proximité du village, vous trouverez des Longhaus locales, une route menant au parc national de Bako, des villages de pêcheurs et plusieurs îles. Vous pouvez faire une excursion le long de la rivière pour observer les dauphins, les singes du nez et la migration de la sauvagine dans la baie de Bako-Buntal.

Au Sarawak, deux principaux centres de récupération des orangs-outans ont été ouverts. Le centre de restauration de la faune sauvage de Semenggoh est situé au sud-ouest de Kuching et accueille des singes orphelins, jeunes et adultes, élevés comme animaux domestiques. Le centre de restauration de la faune de Matanga, situé au nord-ouest de Kuching, est principalement occupé par des orangs-outans, mais il existe également des endroits clôturés pour le cerf sambar, les crocodiles, les ours malais d'ours bleu, les tsvettes et les koto-ours, et les volièresqui contiennent des calaos, des aigles et d'autres oiseaux du Sarawak.

Vous pouvez visiter les anciennes mines d’or de Baw, une ville où l’or était initialement frappée. Il est situé à 36 km au sud de Kuching. Bien que l'exploitation aurifère dans la région ait cessé en 1921, certains tentent de creuser illégalement dans les mines. A proximité se trouvent les grottes de Wind et Fairy - deux grottes qui méritent une visite.

Parc national de bako

Non loin de Kuching, il existe deux parcs nationaux - Bako et Cuba. Le plus ancien parc national du Sarawak - Bako - est également l’un des plus petits, sa superficie n’est que de 27 km2, mais on peut y voir de nombreux animaux et plantes. Parce que ce parc est situé à seulement une heure de Kuching (37 km), les visiteurs ont le choix entre une excursion d’une journée et une excursion d’une nuit dans le parc, où ils se verront proposer des dortoirs ou des chalets comme logement. Vous devez d’abord venir à Kampung Bako, où vous pourrez louer un bateau qui vous conduira au siège du parc, à Telok-Assam. L'attraction principale du parc est le singe au long nez, mais vous pouvez également voir d'autres singes ici - des langurs argentés et des macaques à longue queue, ainsi que des canchils de cerf d'Asie, des lézards et divers oiseaux.

À Bako, il y a 16 sentiers bien balisés de la couleur de la jungle, avec des ponts qui peuvent être traversés à travers les marécages et des postes d'observation d'où vous pourrez observer la vie des animaux sauvages. Douze de ces sentiers commencent à droite du siège du parc. Il vaut la peine de suivre le sentier Tanjong-Sapi - c'est une montée raide de 30 minutes qui monte jusqu'au sommet de la falaise, d'où vous pouvez voir la baie, juste en face du siège du parc.

Sur le sentier de Lintang, vous trouverez un petit site d'observation secret à Lintang-Salt Lik, d'où vous pourrez voir les animaux qui sont venus boire. En plus d'une belle vue sur la forêt depuis le sommet de la colline, sur le sentier Bukit-Tambi, vous pouvez voir plusieurs spécimens de plantes carnivores: pemphigus, sarration et piège à mouches de Vénus.

On trouve souvent des singes sur les sentiers de Telok-Delima et de Telek-Paku, car ils aiment passer la nuit dans des arbres près de la côte. Et le plus souvent, ils vous remarqueront avant que vous puissiez les voir, et si votre présence les dérange, ils ne feront que produire des sons et disparaîtront. Une fois sur la côte, ne manquez pas l’occasion de voir des loutres.

Visitez Longhaus

Si vous êtes dans ces endroits, essayez de visiter les tribus du Sarawak dans leurs maisons de forêt, mais les excursions dans certaines des Longhaus ont acquis le caractère artificiel du "parc à thème tribal". À mesure que le tourisme se développe dans le pays et que la popularité de telles expéditions augmente, il est difficile d’éviter cette tendance. La seule véritable alternative est de grimper plus loin dans les bois pour gagner de l'argent supplémentaire. Mais le fait que certains villageois utilisent des vêtements occidentaux ou des articles de haute technologie, tels que la télévision et la radio, ne devrait pas vous éloigner.

Les voyageurs particulièrement aventureux se voient offrir le choix entre une excursion d’une journée, une nuit dans une auberge près de Longhaus ou un séjour au Longhaus même. Les visites guidées au départ de Kuching commencent généralement très tôt. Au début, vous conduisez de deux à cinq heures sur le chemin de la rivière, puis vous montez une heure pour le lancement. Les voyagistes ont généralement un accord avec un certain long-courrier.

Le format de la visite varie en fonction de la durée - il peut inclure une présentation peu de temps après l’arrivée pour ceux qui partent en excursion, ou un spectacle en soirée pour ceux qui séjournent plus longtemps. Visite standard - première rencontre avec une maison longue, inspection bilik ("appartements") et sa différence de roai (zone tribale). Les groupes de touristes sont souvent accueillis avec un tuac, un vin doux à base de riz gluant et une danse de bienvenue.Le programme musical et culturel comprend de la danse traditionnelle et, en outre, vous verrez probablement un pistolet en laiton en action et en combat de coq.

Avant de partir pour l'excursion, le guide vous rappellera qu'il est nécessaire d'apporter des cadeaux - la meilleure nourriture, des vêtements ou des livres pour enfants - tout cela que vous pouvez acheter pendant l'un des arrêts de bus en cours de route. Les bonbons et les aliments de substitution ne conviennent pas. Les autorités touristiques malaisiennes peuvent également vous conseiller sur les voyagistes les plus respectés de Kuching, qui organisent des visites de manière à ne pas heurter les coutumes tribales.

Des excursions sont organisées à l'Ibana Longhaus, située près de Kuching, et au Bidayu Longhaus, situé dans les collines. Vous pouvez visiter les colonies de la communauté Iban situées le long des rivières Skrang et Batang Ai. À l'est de Kuching, vous pouvez visiter les colonies des tribus du Kenya et de Kayan. Des excursions sont organisées soit de Kuala Baram à Miri en longeant la majestueuse rivière Baram, soit de Kapit ou de Belagi en passant par Sibu et le long de la rivière Rajang. Rajang est considéré comme le plus grand fleuve de Malaisie avec une longueur d'au moins 560 km. Un voyage le long d'une telle rivière est en soi une aventure fascinante. Il faut arriver à Belaga pour surmonter les rapides de Pelagus Rapids de la rivière Rajang. Il n'y en a que sept: Bidai (grand tapis), Nabau (python), Lunggak (poignard)Pantu (sagou), Sukat (mesure), Mawang (fruit) et le plus sinistre - Rapoch (tombe).

Parc national de nia

Les visiteurs peuvent voir les premières traces d'Homo sapiens dans les grottes de Nia. (homme raisonnable) au Sarawak, qui vivaient dans ces lieux il y a environ 40 000 ans. Plus tard, les grottes ont été utilisées comme lieux de sépulture et constituent désormais un terrain de chasse pour les collectionneurs de nids d'oiseaux situés sous la voûte de la grotte. Les grottes et le parc environnant de 3 149 hectares, cachés dans les forêts entourant Miri, sont séparés de Kuching par une distance de 480 km.

L'aventurier A. Hart Everett a découvert les grottes dans les années 1870, mais ce n'est qu'en 1958 que l'explorateur local et gardien du Sarawak Museum, Tom Harrison, fit une découverte importante: il trouva un crâne humain âgé d'environ 40 000 ans et un rocher. dessins réalisés en hématite rouge, dont l'âge est estimé à 1200 ans. Des fragments du crâne, trouvés sous les anciennes couches de chauve-souris, ainsi que des outils, des pots en argile, des pichets et d'autres décorations en bronze sont exposés au musée de Sarawak.

Le parc, situé près de la ville de Batu Nia, se trouve à mi-chemin entre Bintulu et Miri. Miri est une ville créée à la suite du boom pétrolier, à la suite de l'exploration pétrolière. Les grottes sont accessibles depuis n'importe quelle ville. La route prendra au moins deux heures depuis Miri et trois heures depuis Bintulu. Le siège du parc est situé à Pengkalan-Batu et vous devrez demander un laissez-passer soit à Miri.

Ensuite, vous devez traverser la rivière Sungai-Nia sur un sampan, puis marcher 3 km le long du trottoir pour vous rendre aux grottes. N'oubliez pas de prendre une lampe de poche puissante pour visiter les grottes, des chaussures de marche solides avec de bonnes semelles et des vêtements de rechange - les températures et l'humidité sont élevées.

Premier coup d'œil à la grotte des marchands: des nids d'oiseaux et du guano sont collectés et vendus ici. La grotte principale, ou grande, est une dépression de 400 mètres de grès du plateau de Subis.

En plus des grillons géants et des scorpions (à partir de laquelle vous êtes protégé par un trottoir, posé à travers la grotte)Des millions de chauves-souris et de salangans y vivent (genre d'oiseaux du sous-ordre des martinets). C'est ici que des traces de l'homme de l'âge de pierre ont été trouvées.

Chaque jour, les chauves-souris produisent une tonne d'engrais de valeur: le guano. Mais encore plus rentables que le guano sont les nids comestibles de salangan - on y prépare généralement une soupe de nid d'oiseau - pour laquelle les commerçants chinois sont disposés à payer des centaines de dollars par kilogramme (ce sont environ 100 nids)en les revendant pour des milliers de dollars.Les autorités du parc s'inquiètent de plus en plus des conséquences d'une telle pêche sur la survie des Salangans eux-mêmes. La vue du ruisseau de salanganas entrant dans la grotte à la fin de la journée, tandis que les chauves-souris dans le même ruisseau les dépassent dans le ciel du soir, est un spectacle très excitant.

Le trottoir s'étend à travers la grande grotte jusqu'à la grotte colorée, accessible sans guide. Cette grotte a été découverte en 1958 en même temps que le crâne d’une personne raisonnable découverte il ya 40 000 000 ans. Les peintures rupestres rouges, qui sont des représentations schématiques de figures de danseurs, ont été réalisées avec un mélange de jus de bétel et de citron vert vers 700 après JC. heu Très probablement, cette grotte a également été utilisée comme chambre funéraire.

Il y a plusieurs chemins forestiers à proximité. Les sentiers de Bukit-Kazut et de Madu sont très bien balisés. Sur le chemin, vous rencontrerez peut-être des macaques à longue queue, ainsi qu'une grande variété d'oiseaux, notamment des rossignols, des oiseaux tailleurs, des perdrix couronnées, des trogons et des rhinocéros.

Quand venir

Le premier juin, un jour férié Dayak est organisé - Hawaii, alors ne manquez pas l'occasion de voir toute la ville en surbrillance.

Ne manquez pas

  • Sarawak Museum - Ce musée contient des expositions relatant en détail l'histoire et la culture de la région.
  • Port et rive - cette zone a été récemment restaurée et a reçu un nouveau nom - Narodnaya Ploschad.
  • Cet endroit semble être spécialement conçu pour les promenades du soir.
  • Le bazar principal est une série de magasins à deux niveaux situés le long de la rue la plus ancienne de Kuching.
  • Un endroit idéal pour acheter des souvenirs, des antiquités et des artisans.

Devrait savoir

L'anglais n'est pas aussi courant ici que dans la partie péninsulaire de la Malaisie.

Mer Sulawesi (Mer des Célèbes)

L'attraction s'applique aux pays: Indonésie, Philippines, Malaisie

Sulawesi - mer inter-îles dans le Pacifique occidental. Situé entre les îles de Sulawesi, Kalimantan, Mindanao, Sangihe et l'archipel de Sulu. La superficie de la mer est d’environ 453 000 km², la profondeur jusqu’à 6220 m, la température annuelle est de 27-28 ° C et la salinité environ 34,5.

Informations générales

Il existe de nombreux récifs coralliens dans l'archipel de Sulu et les basses côtes de Kalimantan sont principalement des forêts de mangroves.

Les courants de surface de la mer de Sulawesi se forment sous l’influence du courant de Mindanao. De l'autre côté de la mer de Sulawesi, les eaux de l'océan Pacifique se dirigent vers l'océan Indien.

Les marées de la mer sont semi-diurnes, hautes de plus de 3 m.

Les principaux ports de la mer sont Venang sur l'île de Sulawesi et Tarakan sur l'île du même nom.

Mer de Sulu

L'attraction s'applique aux pays: Philippines, Malaisie

Sulu - mer inter-îles de l'océan Pacifique. Le territoire de la mer de Sulu est assez clairement délimité par des îles: l'archipel des Philippines du nord-est et de l'est, la longue île de Palawan du nord-ouest, Kalimantan du sud-ouest et l'archipel de Sulu du sud-est. Entre les îles, les détroits reliant la mer de Sulu aux autres sont étroits et peu profonds. La profondeur maximale du détroit de Mindoro reliant les mers de Sulu et de Chine méridionale n’est que d’environ 450 mètres, tandis que la profondeur maximale de la mer atteint 5 576 mètres, tandis que le détroit reliant les mers de Sulawesi à Mindanao est encore plus réduit.

Informations générales

La température des eaux de surface est élevée toute l'année: elle varie de 25,5 ° C en hiver à 29 ° C en été. La salinité varie de 33 à 34,5. Dans la mer de Sulu, les marées sont irrégulières, semi-diurnes, allant jusqu'à 2 à 3 m La température moyenne quotidienne de la mer varie de 26 ° C à 29 ° C. Les précipitations diminuent de mai à décembre.

Les récifs coralliens sont communs dans la partie sud de la mer. L'atoll de Tubbatakha est une réserve marine protégée et un site du patrimoine mondial de l'UNESCO.

La pêche est bien développée chez les habitants de la côte. Les principaux ports de la mer sont Sulu - Iloilo (île Panay), Zamboanga (île Mindanao), Sandakan (île Kalimantan) et Puerto Princesa (île Palawan). Au large de la côte, les forêts de mangroves sont communes sur certaines îles.

Langkawi Island

Langkawi - une île de villégiature charmante, faisant partie d'un archipel d'environ 99 îles. Il se situe au sud de la frontière maritime avec la Thaïlande. Voici le premier géoparc de l'UNESCO en Asie du Sud-Est.

Informations générales

Étant donné que l'île compte de nombreux hôtels et complexes hôteliers, elle est de plus en plus considérée comme la plus importante île de villégiature de Malaisie.

Ceux qui sont venus par voie terrestre (et n'a pas volé de Kuala Lumpur)des ferries au départ de Kuala Perlis et Kuala Kedah. Les bacs font la navette quotidiennement depuis Penang, plusieurs fois par jour, ils se rendent à Satun, dans le sud de la Thaïlande. Il y a des vols réguliers de Singapour à Langkawi.

Depuis 1987, l’île de Langkawi est déclarée zone franche. Ceux qui arrivent par ferry entreront immédiatement dans le complexe hors taxes de Kua, tandis que ceux arrivant par avion atterriront à l'aéroport international situé à 18 km au nord-ouest de la ville. À Kua, il existe plusieurs bons restaurants et magasins chinois, thaïlandais, indiens et malais, où une grande variété de produits sont vendus en franchise de droits. Sur la place de la ville de Kua se dresse une sculpture d'aigle géant (Langkawi en malais signifie "aigle rouge").

Vous pouvez parcourir les 80 km de routes de Langkawi en louant une voiture, mais beaucoup trouvent une alternative plus agréable et moins chère aux motos et scooters, car elles vous permettent d’atteindre les parties les plus reculées de l’île. Pulau-Tuba et Pulau-Dayang-Bunting, une réserve géo-forestière comptant des espèces de marbre rares à Dayang-Bunting, sont situés au sud de Kua. Cette zone et deux autres zones forestières de l'île forment un géoparc dans lequel les roches, les plantes et les animaux sont sous la protection de l'État. Vous pouvez nager dans le lac enceinte jeune fille (Bruant Tasik Dayang) - le plus grand lac d'eau douce Langkawi. Selon la légende, la princesse Kedah s'est enivrée de l'eau de ce lac, ce qui l'a rendue enceinte. Soyez très prudent, car il y a suffisamment de singes agressifs dans la région, mendiant de la nourriture.

La plupart des complexes hôteliers et des hôtels à bas prix sont situés autour de Pantai Cenang et Pantai Tengah, à la pointe sud-ouest de l'île, près de l'aéroport international. Voici également les meilleures plages publiques. Ailleurs sur l'île, les magnifiques plages de la baie de Burau, de la baie de Datai et de Tanjung Roux restent à l'usage exclusif des clients de l'hôtel.

Le monde sous-marin de Langkawi à Pantai Cenang est considéré comme le plus grand aquarium d’Asie du Sud-Est, avec plus de 5 000 espèces marines et d’eau douce. A proximité se trouve le musée des jardins de riz. (Muzium Laman Padi)où vous pouvez apprendre à planter et à récolter du riz. Sur le chemin de l'aéroport, vous trouverez le temple de l'arbre à Bon-Ton, une collection de vieilles maisons de tout l'état. Pendant longtemps, ils ont été abandonnés et détruits. Chaque maison a été transportée ici par pièces, réassemblée et reconstruite, créant ainsi un logement luxueux. Aussi à proximité de l'aéroport se trouve le village d'artisans et artisans de Pisang, où vous pourrez voir le travail de maîtres du batik.

Dirigez-vous à présent vers le nord-ouest en direction du parc cambrien de la géo-forêt à Machincang pour visiter le centre d'information touristique du géoparc de Langkawi dans le complexe commercial Eastern Village. Vous découvrirez ici les différences géologiques entre les trois parcs géo-forestiers. Allez voir le panorama de Langkawi depuis le sommet de Gunung-Machingang - une colline de 708 m d'altitude - et marchez le long du pont céleste (pont à un support de 125 m de long)qui semble défier la loi de l'attraction. Essayez d'arriver au coucher du soleil pour profiter de la magnifique vue sur la mer d'Andaman et la Thaïlande depuis les plateformes d'observation.

Sur la côte nord de Langkawi, dans la rue Jalan-Teluk-Yu, se trouve un centre d'artisanat, le complexe Kraf Langkawi. Mais la raison la plus importante de rester ici est le Musée des coutumes et des mariages, où sont exposées les traditions de divers groupes ethniques de la Malaisie.

Les bateaux de croisière partent de la jetée du Kilim pour visiter le parc géo-forestier du Kilim Karst, au nord-est de Langkawi. Mais il est plus pratique d’inspecter ces majestueuses collines et mangroves calcaires, en faisant du kayak à travers d’étroits chenaux remplis d’eau saumâtre. En plus de la faune - des cerfs-volants brahmanes, des macaques nuisibles et des serpents lents et lents, vous pouvez également visiter Gua-Kelavar - une petite grotte peuplée de roussettes. Le Dr Ghani Hussein, qui accueille les visiteurs, vit dans la rue Jalan Air Khangat, à proximité. (y compris deux anciens premiers ministres de Malaisie) ses excursions "Herbwalk", racontant les propriétés médicinales de certaines des plantes de sa collection, qui comprend plus de 600 espèces.

Au sud de Langkawi se trouve le parc marin Pulau-Payair, où la visibilité sous l'eau dépasse rarement les 3 m. Il existe d'innombrables types d'animaux et de plantes, notamment des requins à nez noir et des fleurs de corail tendre colorées, qui «fleurissent» sur des débris dans l'eau profonde.

Geopark Langkawi

L'âge des formations géologiques de Lingkavi est supérieur à 550 millions d'années. Outre les trois parcs forestiers géologiques - Machingang, Kilim et Dayang-Bunting, il existe également quatre monuments géologiques et 10 sites géologiques protégés avec des îlots, des cascades, des lacs, des fossiles anciens, des pics, des grottes et des plages. L'âge des anciennes créatures marines pétrifiées varie de 550 à 250 Ma, elles sont parfaitement conservées dans des rochers de granit et de calcaire, les plus faciles à voir au Kilim.

Îles Spratly (Spratly)

L'attraction s'applique aux pays: Vietnam, Chine, Malaisie, Philippines, Brunei

Îles Spratly - Archipel dans la partie sud-ouest de la mer de Chine méridionale. En 1791, les vents et les courants ont amené le navire du capitaine britannique Henry Spratly dans ces eaux, du nom desquelles d'innombrables morceaux de terre au milieu de la mer de Chine méridionale ont été appelés îles Spratly en Europe. Le mot "innombrable" a littéralement un sens: le nombre exact d'objets géographiques qui composent l'archipel est inconnu et il est peu probable qu'il soit pris en compte, car les récifs ne sortent de l'eau qu'à marée basse et de nombreuses petites îles sont périodiquement faciles emportés par les tempêtes et réapparaissent tout aussi facilement.

Informations générales

À de rares exceptions près, les îles Spratly sont aussi désertes que nombreuses. La petite superficie et l'absence presque complète d'eau douce les rendent propices à la vie, à l'exception des oiseaux de mer. Malgré leur apparente inutilité, les îles de la mer de Chine méridionale sont depuis de nombreuses années une pomme de discorde dans les relations entre la RPC, le Vietnam, la Malaisie, l’Indonésie, le Brunei, les Philippines et Taiwan. Le ton dans ces débats en tant que grande puissance est défini par la Chine, dont les historiens prétendent que les îles désirées étaient déjà connues des fils de l’Empire du Milieu au cours des premiers siècles de notre ère. En Chine, le groupe Spratly s'appelle les îles Nansha. (Southern Sands) et est considéré comme le territoire de l'état moyen. D'autres candidats passionnés s'exclament sur la validité des prétentions des érudits et diplomates chinois. L’excitation autour des îles apparemment sans valeur devient claire si nous nous rappelons que l’une des routes maritimes les plus fréquentées de la planète, reliant les ports de l’Europe et de l’Extrême-Orient, passe à proximité. Le contrôle des îles Spratly signifie automatiquement le contrôle de la navigation dans les eaux de la mer de Chine méridionale. En outre, selon de nombreux géologues, le sang de la civilisation moderne coule à flots dans le fond des océans - le pétrole ...

À des moments différents et selon des méthodes différentes, tous les pays rivaux ont réussi à acquérir leurs propres «parcelles» dans des zones d’eau disputées. Les atolls contrôlés sont des postes aménagés sur lesquels défilent des drapeaux nationaux. En raison de la disparité des débats, ces structures ont une apparence différente - des cabanes à pilotis aux forts en béton, armées d'artillerie anti-aérienne et habitées par des garnisons de commandos navals.Dans les eaux environnantes apparaissent des expéditions "commerciales" et "scientifiques" soigneusement planifiées, décrivant "l'activité économique", et des démonstrations régulières du pouvoir naval ont lieu.

Il n’est pas difficile de deviner que ce type de "flexion musculaire" dans un coin isolé de l’océan entraîne de temps à autre des affrontements armés. Les relations entre la Chine et le Vietnam sont particulièrement dramatiques dans ce domaine. Pendant longtemps, les ressortissants de ces pays ont également visité les atolls Spratly, se cachant des intempéries, pêchant et perlant, ou cherchant des objets de valeur provenant de navires européens qui se sont écrasés sur des récifs. Et bien que certains ne se soient pas, à l'occasion, abstenus d'attaquer les jonques de leurs voisins par des pirates, la paix régnait dans les eaux de la mer de Chine méridionale. Jusqu'au début du siècle dernier, les atolls ne s'intéressaient pas particulièrement à la propriété de l'État. Seulement au milieu des années 1920. Les autorités de l'Indochine française, réalisant l'importance stratégique du groupe d'îles, organisèrent une expédition pour l'étudier. En 1933, la France a officiellement annoncé l'inclusion des îles Spratly dans ses possessions indochinoises. Si à ce moment-là, les Chinois n’acceptaient pas cette évolution de la situation, ils ne pouvaient toujours rien faire: une guerre civile se déroulait dans le pays divisé et les baïonnettes des armées japonaises prêtes à l’invasion luisaient. À la fin de la décennie, des postes militaires, des stations météorologiques et des phares français étaient opérationnels sur plusieurs îlots de la mer de Chine méridionale. En 1939, le Japon, qui décidait fermement de peigner toute l'Asie sous son peigne impérial, occupa l'archipel des Spratly et transforma pendant près de sept ans ses plus grandes îles en bases d'approvisionnement de sa flotte militaire. Les faibles manifestations de la France se sont rapidement noyées dans le vacarme d'une guerre mondiale ...

Le massacre de la fin du monde a coïncidé avec l’apparition des premières poussées du futur conflit territorial. En 1946, des soldats chinois et français apparurent presque simultanément sur les îles de la mer de Chine méridionale. La collision ne fut empêchée que par l'apparition des communistes chinois, ce qui attira à nouveau l'attention du généralissimo Chiang Kai-shek sur des problèmes internes. Au milieu des années 1950. les rapports de forces dans la région ont complètement changé: la France a perdu ses possessions indochinoises, le Vietnam s'est divisé en deux États belligérants et la jeune République populaire de Chine s'est rapidement renforcée. Pendant longtemps, Pékin n'a pris aucune mesure active contre le Spratlys: des soldats du régime pro-américain de Saigon étaient postés sur les atolls de la mer de Chine méridionale et leurs actions pourraient bien être conflictuelles avec le puissant Oncle Sam. Ce n'est que vers le milieu des années 1970, lorsque l'issue de la guerre de longue durée au Vietnam était déjà prédéfinie, que la Chine a décidé de faire la première démonstration de puissance. Le 19 janvier 1974, un escadron de navires de guerre chinois fait son apparition près des îles Para-Rural, un petit archipel représentant la "constellation" septentrionale des atolls de la mer Ki-Thai Sud. La marine sud-vietnamienne a offert une résistance désespérée aux extraterrestres. Pendant un certain temps, leurs frégates de fabrication américaine bien armées ont résisté aux forces rouges supérieures, mais les MiG chinois, sortis des aérodromes de l'île de Hainan, ont permis à la marine de la RPC de remporter leur première victoire. 20 janvier 1974 Les îles marines chinoises occupent les îles para-rurales qui font ensuite partie de la province de Hainan appelée îles Xisha. (Western Sands). Malgré les plaies déchirantes de Saigon et même le fait qu’un officier de liaison américain ait été emprisonné pendant plusieurs jours par les communistes chinois, les forces de la 7ème flotte américaine n’ont pris aucune part active aux événements. Dans le Hanoi communiste, qui dépendait de l’assistance économique et militaire de son voisin du nord, la "Chine" des îles Paracels était avalée silencieusement, comme une pilule amère.

Aujourd'hui, la RPC et le SRV disposent des forces militaires les plus impressionnantes de la région des îles Spratly.Les voisins s'accrochent avec ténacité aux atolls qu'ils contrôlent et se surveillent jalousement, accompagnant la tempête de protestations de tout mouvement soudain de l'adversaire. Le 14 mars 1988, environ 70 marins vietnamiens ont trouvé la mort dans une bataille navale près du récif Johnson dans le cadre de la dernière confrontation armée entre Vietnamiens et Chinois dans les eaux de l'archipel. (l'information sur les pertes de la partie chinoise n'a pas été rendue publique). Le dernier incident militaire survenu dans les eaux de la mer de Chine méridionale remonte à 1996. Selon un certain nombre de sources, les navires de la République populaire de Chine et des Philippines se sont battus pendant une heure et demi dans un duel d'artillerie dans la région de l'île de Kampones.

Étant au Vietnam, un touriste étranger ne peut pas s'attendre à avoir l'occasion de visiter les atolls de Spratly. Une tentative des autorités vietnamiennes d’organiser une excursion similaire pour les étrangers en avril 2004 a immédiatement provoqué la réaction violente de Pékin. À la connaissance de l'auteur de ces lignes, seule la Malaisie offre aux touristes la possibilité de visiter les «îlots de dispute», qui ont ouvert un petit club de plongée sur son «atoll» ...

Bornéo (Kalimantan)

L'attraction s'applique aux pays: Indonésie, Malaisie, Brunei

Bornéo ou Kalimantan Il est situé en Asie du Sud-Est et est considéré comme le troisième plus grand au monde. Il couvre une superficie de 743,33 milliers de km², soit plus que la superficie des États voisins - le Myanmar ou la Thaïlande. Presque toute l'île est recouverte de jungle avec une crête au milieu. À Bornéo, il y a relativement peu de touristes - le climat rigoureux, les vastes distances et la rareté du trafic local ont fait leur travail. Ceux qui ne craignent pas les difficultés attendent de vraies aventures: les fameuses tribus de "chasseurs de primes", les jungles humides imprégnées de lits de rivières et les centres de réadaptation pour orangs-outans.

Faits saillants

Orangs-outans à Bornéo

Bornéo est divisé en trois pays: l’Indonésie (73%) au sud, la Malaisie (26%) et le Brunei (moins de 1%) au nord. Kalimantan est le nom indonésien de l'île et les Malais préfèrent l'appeler Bornéo, et c'est ainsi qu'elle est connue dans le monde. L'île est baignée par les mers chaudes - sud de la Chine, Sulawesi, Sulu, Yavan, ainsi que par le détroit de Karimat et de Makassar. Le climat équatorial y règne, des plantes et des animaux uniques vivent.

Les Européens ont appris l'existence de Bornéo en 1521, grâce à l'expédition du tour du monde de Fernand Magellan. Actuellement, des représentants de 300 groupes ethniques parlant différentes langues vivent sur l’île. Les habitants de l'île s'appellent les dayaks. Traduit du malais "Dayak" - est un païen, c'est-à-dire qui professe de l'animisme. Ils sont considérés comme les descendants du peuple australien venu d'Asie il y a environ 3 000 ans. Les bâtiments typiques des Dayak sont des maisons longues ("maisons longues").

L’économie de l’île de Bornéo repose sur l’extraction de pétrole, de diamants et de bois d’œuvre. Un revenu considérable pour les résidents locaux apporte le tourisme. La plupart des voyageurs viennent à Bornéo pour des vacances à la plage et pour la plongée. Un nombre considérable de touristes s’arrêtent dans la partie malaisienne de l’île - dans les États de Sabah et de Sarawak.

Les stations balnéaires de Bornéo accueillent des clients toute l’année, bien qu’il y ait peu de clients dans les hôtels pendant la période de la mousson. Les habitants de l'île étant des représentants de différentes cultures, la cuisine locale a pleinement assimilé leurs traditions culinaires. Pour vous détendre à Bornéo, vous pourrez goûter à la cuisine thaïlandaise, chinoise, indonésienne et à d’autres cuisines du monde.

Island kitchen River dans la forêt tropicale Plongée à Bornéo

Origine du nom

L'île est connue sous plusieurs noms. En anglais et internationalement, il est appelé Bornéo. Ce mot est dérivé du nom du sultanat de Brunei, dans lequel les navires de F. Magellan ont jeté l'ancre, puis l'expédition l'a distribué à toute l'île sous forme de Bornéo. Il est également possible que ce mot soit dérivé du sanscrit "Váruṇa", qui signifie "océan", ou de la mythologique Varuna - le dieu de l'océan dans l'hindouisme.

Les aborigènes indonésiens, à leur tour, appellent l'île "Kalimantan", et ce mot a plusieurs versions d'origine. Selon l'un d'entre eux, il vient de "Kalamanthana", ce qui traduit du sanscrit une "île de temps orageux". Selon la théorie la plus répandue, "Kalimantan" a été transformé du nom d'une tribu locale de clémentistes. Il existe d'autres belles options de traduction: "terre de mangue" et "rivière de diamant".

Caractéristiques climatiques

L'île de Bornéo se situe dans la zone climatique équatoriale. Ici, il fait chaud et chaud toute l'année. La température moyenne de l'air varie de + 27 ° C à + 32 ° C, et seulement dans la zone du plateau de montagne, le Kelabit est plus frais.

Côte de l'île par temps clair

Il fait humide à Bornéo car il pleut beaucoup. Des précipitations annuelles de 2 000 à 3 000 mm tombent chaque année dans les basses terres de l’île, et jusqu’à 5 000 mm dans les hautes terres. Cependant, les tempêtes tropicales ennuient rarement les touristes. En règle générale, ils y vont la nuit, ce qui n’affecte en rien le programme des excursions et des vacances à la plage. La principale période de mousson à Bornéo commence en novembre et se termine à la fin du mois de février. Dans l'État de Sabah en Malaisie, la saison des pluies dure jusqu'à la mi-mars. La deuxième saison des pluies, plus courte, a lieu en octobre-novembre.

Groupe de touristes dans la forêt tropicale. Jungle après la pluie. Brouillard du matin dans la forêt tropicale.

Nature de Bornéo

L'île couvre de nombreuses montagnes dont la hauteur varie en moyenne de 1 000 à 2 000 mètres. Au nord-est de Bornéo se trouve le plus haut sommet de l'île, Kinabalu, culminant à 4095 m.

Le beau climat chaud contribue au fait que toute l'île est remplie de végétation tropicale luxuriante. La majeure partie de Bornéo est recouverte d'une jungle dense, considérée comme la plus ancienne forêt tropicale de la planète. Dans certains endroits, ils sont difficiles et ne font donc pas l'objet d'une enquête. Les biologistes sont convaincus que dans certaines parties de l'île, il existe encore des plantes et des animaux inconnus. Chaque année, des expéditions de scientifiques de différents pays, qui parviennent à découvrir de nouvelles espèces, confirment leur opportunité.

Dans les forêts de Bornéo, on trouve de nombreuses orchidées inhabituelles, la plus grande plante à fleurs du monde, la raflée d'Arnold, ainsi que des fleurs de prédateur, les nepentes, dont le menu comprend des insectes et même des petits oiseaux. Dans la jungle, vous pouvez trouver des orangs-outans, des gibbons, une espèce endémique de singes - nez, ainsi que d'éléphants, de rhinocéros, de léopards et de renards volants géants. En outre, plus de mille cinq cent espèces d'oiseaux, de nombreux serpents, crocodiles et rainettes vivent à Bornéo.

Escargot Martin-pêcheur des bois Fleurs d'arbres de canon Singe araignée Nosy Rainette Malay Butterfly de Danaid Pitta

Des plages

La température de l'eau toute l'année dans les eaux côtières est maintenue à une marque comprise entre + 25 ° C et + 30 ° C. Presque toutes les plages de Bornéo sont recouvertes de sable fin de corail blanc. La côte est protégée des vagues par les récifs coralliens et les îles, et les rives sont envahies par une végétation tropicale luxuriante. Les hôtels 4-5 * disposent de leurs propres plages aménagées.

De nombreux voyageurs préfèrent partir en bateau et en bateau à moteur vers les îles voisines et y nager. Cela se produit souvent pendant la "marée rouge". Ainsi, Bornéo est appelé la saison de reproduction du plancton, lorsque la mer devient rouge. Nager dans une telle eau peut entraîner une intoxication toxique. Les touristes choisissent donc des vacances à la plage plus sûres sur les îles. En règle générale, les "marées rouges" se produisent de février à mai et durent une à deux semaines.

Plages de sable fin de Bornéo plages de sable fin de Bornéo

Nord Bornéo. Sabah et Sarawak.

La partie nord de l'île de Bornéo appartient à la Malaisie. Il est divisé en 2 états: Sabah et Sarawak.

Sabah State

Le deuxième plus grand État malaisien de Sabah est célèbre pour son terrain montagneux et la majeure partie de son territoire est recouverte d'une dense jungle tropicale. La capitale de Sabah est Kota Kinabalu.Au centre même de cette ville se trouve le sanctuaire musulman de la Malaisie - une grande mosquée au dôme d'or dans lequel 5 000 croyants peuvent prier en même temps. Non loin de là se trouve un musée d'État. Vous pourrez y voir des exemples de logements de populations locales, des découvertes archéologiques, une riche collection ethnographique et un jardin botanique luxueux.

Kota Kinabalu, Mosquée de Kota Kinabalu, Hôtels à Kota Kinabalu, Marché

Il existe de nombreux marchés intéressants dans les colonies de Sabah, où les artisans, les cuisiniers et les agriculteurs commercent. Les marchandises sont peu coûteuses et leur gamme est très large.

Tanjung Aru est un endroit prisé pour des vacances à la plage à Sabah. La mer d'un bleu azur se fond parfaitement dans le sable blanc. Près de cette plage se trouve l'hôtel éponyme. Les voyageurs aiment également visiter le célèbre Yacht Club et le parc Prince Philip.

L'un des endroits les plus célèbres de Bornéo est la montagne et le parc national de Kinabalu, situés à 85 km de la capitale Sabah. La zone protégée couvre 754 hectares et se situe à une altitude d’environ 1500 mètres au dessus du niveau de la mer. C’est pourquoi il fait un peu plus frais ici que dans les zones côtières. Voyager à travers la vaste réserve est une occasion de voir des plantes rares, des animaux et des sources thermales.

ora arbres Kinabalu dans la réserve de Kinabalu

De nombreux touristes tentent de se rendre dans la réserve des orangs-outans, bien connue loin de l'île de Bornéo, située à Sepilok. Depuis de nombreuses années, ses employés enseignent à de petits singes, pour diverses raisons, laissés sans soins parentaux, leur survie à l'état sauvage.

Centre de réadaptation Sepilok Orangutans dans le centre touristique Sepilok

État du Sarawak

Le cœur de Kuching, situé au nord-ouest de l'île de Sarawak, a été construit près de la côte, dans la vallée de la rivière du même nom. Le nom "Kuching" se traduit par "ville du chat". Il existe de nombreux monuments historiques et architecturaux - les manoirs des bâtiments coloniaux, Fort Margaret, les pittoresques temples chinois, les anciennes églises chrétiennes et les mosquées musulmanes. Le long de la rue Jalan Gambir, une digue de la ville est posée - un endroit idéal pour faire des promenades et acheter des souvenirs. À Kuching, il est intéressant de visiter les musées d'État et de la police.

Ville de Kuching

Le Sarawak est attrayant pour ses excellentes plages, sa jungle et ses grandes grottes. Plus de 50 hôtels ont été construits pour les touristes dans cet État, qu'il s'agisse de simples pensions ou d'hôtels 5 étoiles.

Ceux qui viennent à Saravak devraient faire des excursions dans les réserves de Bako ou de Mulu. Ce dernier est devenu célèbre grâce à la plus grande grotte du monde. Ses arches atteignent 100 m, et les dimensions de la cavité souterraine sont 600 à 450 mètres.

Bornéo compte plusieurs fermes de crocodiles et une réserve marine couvrant le territoire de cinq îles côtières pittoresques. Les touristes intéressés par la culture distinctive des peuples locaux peuvent visiter des villages ethnographiques spécialement créés.

Dans la réserve de Mulu. Affleurements rocheux dans la réserve de Mulu. Le prêtre Mulu. La plus grande grotte du monde

Bornéo Ouest. Pontianak et ses environs

À l'ouest de Bornéo, la ville principale est Pontianak, l'ancien centre des mineurs d'or. Maintenant, c'est un grand port situé sur l'équateur. Un monument équatorial est établi sur la rive est de la rivière Kapuas. Vous pouvez vérifier la précision de son emplacement de manière simple - versez de l'eau dans un entonnoir en papier. Au nord du monument, il tournera dans le sens des aiguilles d'une montre, à quelques mètres au sud - contre. En plus du point de repère pour la biographie de l'intersection de l'axe de la terre dans la ville, vous pouvez manger des fruits bon marché et explorer le musée de "Negeri". (Jl. Ahmad Yani, du mardi au dimanche de 8h à 12h) et l'ancien palais du sultan Keraton Kadri, en bois. Pontianak a un aéroport avec des vols Malaysia Airlines à destination de Kuching et des entreprises locales à destination de Jakarta, Surabaya et des villes de la côte est.

Pontianak, monument équatorial

La route au nord mène à la ville malaise de Kuching.Traverser les frontières indonésienne et malaisienne est le seul point de contrôle situé entre les deux pays. Les régions situées à l'est de Pontianak, le long de la rivière Kapuas, sont intéressantes pour leurs colonies de Dayak.

En réalité, le Dayak est une image collective de deux cents tribus unies par des traditions et des rituels similaires. L'un des plus célèbres est le dévouement envers les hommes. Un jeune homme ne peut pas se marier avant d’avoir le crâne d’un homme assassiné. Seulement après cela, il est considéré comme initié aux hommes. Ce n'est pas un signe de cruauté ou d'assoiffé de sang, c'est un rituel sacré, qui pendant de nombreux siècles. Ces dernières années, le gouvernement a interdit la coutume et puni sévèrement les coupables, mais des crânes étrangement frais apparaissent parfois sur les huttes de Dayak ...

Les hommes de tribus mènent une vie de chasseur et manipulent magistralement une arme redoutable: une pipe et des flèches empoisonnées. Vous pouvez regarder des enfants de la nature aussi inhabituels et émouvants en louant un bateau sur la jetée de la ville, à Pontianak. Le chemin longeant la rivière Kapuas regorge de sources chaudes, de cascades et de grottes, sur lesquelles il est facile d’organiser de courtes pistes. Le point de départ pour eux est le village de Sanggau, où vous pouvez passer la nuit. Plus bas sur le fleuve, à l’écart de la journée, se trouve la pointe de Dayak, habitée par les Dayak, de Sintang. Poursuivant leur voyage vers l’est, les touristes s’embarquent pour Puttusibau, dernier établissement de cette route. Les environs regorgent de villages de Dayak où vous pourrez même rester en vie. Le retour est recommandé dans le bus pour accélérer le trajet et changer le paysage.

Dayak

Les plus désespérés peuvent faire un voyage digne du magazine "National Geografic", s’être rendu aux sources de la rivière Kapuas, après avoir effectué une randonnée de quatre jours à travers la crête jusqu’à Mahakam, puis le long de la côte est du Kalimantan, jusqu’à Samarind. Ce parcours nécessitera un équipement complet et une formation médicale, mais peut être considéré comme autobiographique.

Sud Bornéo. Banjarmasin et ses environs

Cette région de Bornéo est littéralement criblée de centaines de rivières provenant d'une chaîne de montagnes. L'ancienne capitale du sultanat local de Banjarmasin est connue pour ses marchés flottants, où le rôle du guichet est joué par des bateaux remplis de toutes sortes de marchandises.

Les plus célèbres d'entre eux sont Pasar Lokbaitan et Pasar Quin, au nord du centre-ville. Comme il sied à un sultanat, les ordres dans la ville sont strictement islamiques, de sorte que les vêtements ne devraient pas différer de la pensée libre. Mosquée ornée Raya Sabilal Mukhtadin (Jl. Sudirman) avec de grands dômes de cuivre et des minarets dignes d’admiration et de visite. L'aéroport est situé à 26 km de la ville et propose des vols quotidiens des compagnies aériennes "Garuda" et "Merpati" vers Jakarta, Surabaya et Balikpapan. Les navires Pelni font escale au port et emmènent les passagers à Semarang et à Surabaya.

Marchés flottants à Banjarmasin

La région autour de Banjarmasina est dans l’état permanent de la ruée vers l’or et le diamant. Après avoir parcouru 45 km de la ville jusqu'au village de Chempak, vous pourrez regarder ses victimes et passer leurs journées entières à la ceinture dans une eau boueuse avec des cuves rondes à la main. Dans la ville voisine de Martapura, les galets sont coupés et vendus beaucoup moins cher qu’à l’ouest, mais souvent sans souci de qualité.

Les agences de voyage à Banjarmasin organisent des itinéraires dans les zones les plus profondes des villages de Bornéo à Dayak, mais ils sont beaucoup moins demandés que ceux de l’est de l’île. Après une randonnée de 10 jours, vous pourrez vous rendre dans la réserve "Pelaihari Martapura" avec ses lacs, sa jungle humide et même une sorte de savane sauvage. Les touristes viennent principalement à Banjarmasin et à Bornéo pour visiter le parc national de Tanjung Piting et les centres de réhabilitation pour orangs-outans situés sur ses terres.

Bornéo central. Parc national de Tanjung Puting

Strictement parlant, cette zone est considérée comme faisant partie du centre de Bornéo.Il est relié à Banjarmasin par la route passant par Palangkaraya, où se trouve un petit aéroport local, jusqu’à l’arrêt final dans les villes de Pangkalanbun et de Kumai. Un trajet en bus sur cet itinéraire de plusieurs kilomètres est assez difficile. Le moyen le plus approprié de se rendre au parc national est donc de prendre les avions Merpati et DAS Air pour se rendre à l'aéroport près de Pangkalanbun. En raison de l'avalanche de popularité croissante des attractions introduites de nouveaux vols (jusqu'à 5 par jour) de Pontianak, Banjarmasin, Jakarta, Semarang et Joggi.

À votre arrivée à Pangkalanbun, vous devez vous inscrire et poursuivre votre voyage en minibus jusqu'à Kumai, point de départ de toutes les pistes. Alternativement, vous pouvez naviguer vers le port de Kumay sur le ferry hebdomadaire "Pelni" de Surabaya et Semarang.

Parc national Tanjung Puting, entrée sur le territoire du parc national Tanjung Puting, Varan Parc national Tanjung Puting, un bateau avec des touristes

La rue principale de cette petite ville est Jl. N.M. Idris regorge d'hôtels et de petites maisons d'hôtes où vous pouvez engager un guide pour vous renseigner sur les orangs-outans. Le meilleur moyen est de louer un bateau à moteur klotok à 35 $ par jour pour 1-4 personnes. À Kumai, vous devez faire l’approvisionnement en provisions et en eau, et le bateau servira de moyen de transport, d’hôtel flottant et de restaurant.

Le quartier le long de la rivière Sungai est très pittoresque et le premier arrêt sera le centre de réadaptation pour orangs-outang "Tanjung Harapan", qui contient des jeunes nouvellement arrivés et des singes orphelins. Ici, vous pouvez passer la nuit dans le "Sekonyer River Ecolodge" (40-50 $ / DBL) et obtenir des informations à l'agence de voyage. Plus bas sur la rivière se trouve le centre Pondok Tanggui, où vous pouvez voir des singes et leur donner à manger des bananes. Les yeux dans les yeux, de main en main - vous pouvez observer ces animaux lents et intelligents pendant des heures, en ressentant un sentiment indescriptible d'unité avec la nature.

Mais le camp principal et le plus intéressant se trouve encore plus loin et s'appelle le "camp de Lika". Il a été fondé en 1971 par Birut Galdikas, tout le monde l'appelait «professeur». Lui et ses associés ont libéré les orangs-outans, qui sont tombés entre les mains de marchands de singes et tout simplement écorchés. Dans le même temps, des recherches scientifiques ont été menées, pratiquement restreintes. Camp Leakey est bon pour ceux qui sont intéressés à voir des orangs-outans dans leur habitat naturel tout en marchant dans la jungle. Il existe des guides spécialement formés à cet effet, et le tarif est bien moindre que dans le centre similaire de Bohorok à Sumatra.

Au camp de Lika

Plus en amont, vous pouvez accéder aux habitats et explorer les probosques à long queue de singe. Les singes les plus divertissants eux-mêmes sont peut-être l’occasion d’observer la riche faune des rives du fleuve - des pythons aux crocodiles. Des pistes de durées et de niveaux de confort variables avec des nuitées dans des pavillons ou sur des bateaux sont organisées dans toutes les agences de voyages des principales villes de Bornéo.

Bornéo Est. Balikpapan, Samarinda et ses environs

Cette partie du Kalimantan est la plus développée. Les gisements de pétrole trouvés et l'exploitation forestière active ont attiré de nombreux immigrants de Java et de Madura. La plus grande ville de Balikpapan est un centre industriel typique avec un port encombré et une absence totale de lieux intéressants.

Du point de vue des touristes, son utilité n’est que d’avoir un aéroport avec des vols Silk Air vers Singapour, Malaysia Airlines vers Kota Kinabalu et des sociétés locales Garuda, Merpati et Bouraq vers Pontianak, Banjarmasin, Tarakan, Jakarta , Surabaya, Denpasar et Makassar. Les horaires des vols et les itinéraires changent fréquemment, il est préférable de contacter les agences de voyages et les représentants des transporteurs pour obtenir des informations à jour. Bien sûr, le plus grand port de l’Est Kalimantan accepte les ferries Pelni pour Java et Sulawesi. La côte est est reliée au sud de l'île et à sa capitale Banjarmasin par une route tout à fait décente, mais les transports en commun sont médiocres et sans hâte et la distance est longue (12 heures en bus de la gare routière "Batu Ampar").

Rues de Balikpapana

Une fois à Balikpapan, les touristes entreprennent immédiatement un court voyage de deux heures vers la ville de Samarind, considérée comme la capitale de la province. Le taxi est le moyen le plus pratique et rapide, mais coûteux; Une alternative sont les bus et les bateaux à passagers. Un aéroport international est en construction non loin de Samarinda et le transit par Balikpapan deviendra bientôt inutile. Le but du voyage n’est pas la ville elle-même, dans laquelle il est intéressant de passer au maximum une demi-journée, mais une piste profonde dans les terres des Dayak. Ils sont organisés par toutes les agences de voyages Balikpapan et Samarind, telles que "Borneo Discovery Tours".

Le chemin menant aux «chasseurs de primes» commence sur la jetée de la capitale provinciale et longe la rivière Sungai jusqu'à Mahakam en bateau à moteur.

City Tenggarong

Après deux heures de voyage, le premier point est Tenggarong, l'ancienne capitale du sultanat local. Ses rives regorgent de toutes sortes de biens de consommation pour le plaisir des touristes - souvenirs de Dayak, danses traditionnelles. Sortez d'ici, sur la rivière, à Kota Bangun! C'est le dernier bastion de la civilisation à Samarinda à 8 heures, avec des hôtels humains et de l'eau chaude. Ici aussi se termine la route terrestre.

De nombreux voyageurs visitent le village Dayak de Muara Muntai à proximité, avec ses impressionnantes maisons longues sur pilotis et ses aborigènes relativement paisibles vêtus de costumes nationaux. Plus bas sur la rivière commencent une série de magnifiques lacs, et la rive de l'un d'entre eux - Danau Dzhempang - est devenue un refuge du village populaire de Tanjung Isui, où les clients sont déjà attendus pour leurs dents sales.

Vous voulez déjà voir les autochtones assoiffés de sang et les crânes frais de touristes issus d’excursions précédentes? Ils doivent aller plus loin, dans les villages de Melak, célèbres pour le chic jardin d’orchidées Kersik Lyuvy, Longiram et Longbagun. Sur ce territoire, à 40 heures, le parcours de grands bateaux puissants de Samarinda, la plupart des circuits "civils" se terminent et l'aventure pour les amateurs d'aventure commence. Les zones environnantes sont riches en itinéraires pour les amateurs de tribus exotiques, mais les accompagnateurs sont un must. Soudain, des braves jeunes dayak aimeraient avoir votre crâne?

Tribus de chasseurs de primes décorées

Transport

Les principales villes de l'île de Bornéo sont reliées par voie aérienne. Les principales compagnies desservant des passagers sur des compagnies aériennes domestiques sont Air Asia et Malaysia Airlines.

Le chemin de fer existe à l'ouest de Bornéo. Il est posé entre les villes de Beaufort et Kota Kinabalu. Vous pouvez emprunter des trains express climatisés ou des trains réguliers desservant toutes les gares pendant 134 kilomètres.

Sabah Airport

Les grandes villes des États malaisiens sont interconnectées par un réseau d'autoroutes desservies par des bus express. Des minibus et des taxis circulent à l'intérieur et à l'extérieur des villes.

Les bateaux reliant les villes côtières et les villes sont une autre forme de transport populaire, qui est souvent choisie par les habitants et les touristes. À l'intérieur de Bornéo, il est de coutume de se déplacer le long des rivières à bord de longs bateaux ou de sampans.

Comment s'y rendre

Dans l’État malaisien du Sarawak, il existe deux aéroports internationaux - Kuching et Miri, desservis par des vols réguliers depuis Kuala Lumpur et Singapour.

Pour atteindre la capitale de l'état de Sabah, Kota Kinabalu peut être de Singapour, Hong Kong, Taiwan, Brunei, Kuala Lumpur, Manille et Jakarta.

Île Tioman

Île Tioman - le plus grand de l'archipel d'environ 60 îles volcaniques. Plusieurs îles sont habitées. Ils sont situés près de la côte sud de la côte est de la Malaisie. L'île elle-même a une taille de 20 x 12 km, il est intéressant de fabuleuses plages et montagnes tropicales.

Informations générales

Pour la première fois, l'île de Tioman est mentionnée dans les journaux intimes des marchands arabes au 10ème siècle. Des marchands de l'Inde, de la Perse et de la Chine se sont également arrêtés ici, car ils ont acheté du bétel, du bois de santal et du camphre sur Tioman. Les navires qui ont atteint l'île savaient que vous pouvez maintenant vous tourner vers le nord-est, vers le Cambodge.

En 1830, des pirates débarquèrent sur l'île et capturèrent 70 personnes, les transformant en esclavage - après que les insulaires eurent quitté leur foyer pendant 15 ans. Dans les années 1920, l'île a de nouveau été abandonnée après le décès de la population suite à une épidémie de paludisme. Après la Seconde Guerre mondiale, lorsque l’armée japonaise utilisa l’île comme base militaire, elle fut à nouveau oubliée et c’est seulement à la fin des années 50 que l’île fut choisie comme toile de fond pour la comédie musicale Rogers et Hammer-mat South Pacific.

L'île de Tioman est entourée de nombreux récifs coralliens, il existe plusieurs endroits pour la plongée de première classe. Vous pouvez parcourir l’île pendant quelques heures après avoir examiné la forêt le long de la route, où se trouvent de nombreuses espèces de flore et de faune.

La combinaison d'un logement de première classe et d'une nature magnifique fait de Pulau Tioman l'un des plus beaux endroits d'Asie. Ici, ils s'abstiennent de récolter du bois et la forêt tropicale reste donc aussi intacte que possible. Au centre de l'île, à 500 m d'altitude, se trouve une chaîne de montagnes accidentée, s'élevant à l'extrémité sud de deux pics de granit - "oreilles d'âne". Le plus haut sommet est Gunung Kajang - 1038 m.

Vous pouvez vous rendre à l'île de Tioman par avion depuis Kuala Lumpur (aéroport du sultan Abdul Aziz Shah) ou par bateau depuis le village de pêcheurs de Mersing. Le trajet en bateau rapide prend environ deux heures.

Sur la côte ouest de l'île, il existe un large choix de logements, allant d'appartements de luxe à des pensions modestes mais confortables, des chalets et de simples huttes sur la plage de Salang, plus proche du nord. À Tekek, le port principal de l’île, vous trouverez de nombreux restaurants, boutiques pour les plongeurs et des boutiques hors taxes où vous pouvez acheter de l’alcool et des cigarettes.

Les excursions sur l'île se font principalement par bateau et les pêcheurs paient des droits raisonnables. De Tekek, vous pouvez partir en randonnée dans les bois jusqu'au sommet d'une colline située sur la côte est. Et vous pouvez plonger dans les eaux de la cascade, en descendant du sommet de la colline, après quoi vous pourrez retourner sur la plage de Juar dans le village, où de délicieux plats de fruits de mer vous seront proposés. Ici, vous pourrez nager dans la mer et, si vous n’avez déjà plus aucune force pour un nouveau voyage, retournez à Tekek en bateau.

Les amateurs d'oiseaux peuvent regarder les pigeons impériaux colorés, les rossignols, les frégates, les fabricants de nectar et les ventouses de couleurs. Il n’ya pas de gros mammifères dans les forêts de l’île, seuls quelques reptiles ont été découverts récemment.

Batu Caves

Batu Caves - Les grottes géantes, situées à 45 minutes en voiture au nord de Kuala Lumpur, près de la route menant à Ipoh, dans des falaises calcaires cachées dans la forêt. Ils ont été "découverts" en 1878 par un groupe de chercheurs. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les partisans communistes qui se sont battus avec les Japonais se sont cachés dans les grottes. De nos jours, les grottes sont considérées comme un sanctuaire hindou et lors de la fête de Taipusa, célébrée au début de chaque année, des croyants s’y rendent.

Informations générales

Les grottes de Batu sont nombreuses et impressionnantes de grottes calcaires qui attirent les botanistes et les zoologues désireux d'explorer leur flore et leur faune uniques, mais seulement trois d'entre elles sont accessibles au grand public. Au sommet de l'escalier de 272 marches se trouve la grotte du temple - la plus impressionnante de ces trois grottes de Bout, avec ses colonnes architecturales de hautes stalactites et stalagmites. Au pied de la colline qui surplombe l'étang de Koi, un pont mène à la grotte de la Villa avec trois galeries internes - Valluvar Kottam, où des plaques de pierre contiennent des poèmes de l'ancien poète tamoul Tiruvalluvar, une galerie de reptiles et une galerie d'art avec des statues colorées des divinités du panthéon hindou. Toutes les heures, il y a un spectacle de danse de 15 minutes. En quittant la grotte du temple et en descendant les escaliers environ un tiers du chemin, tournez à droite pour participer à une visite de la grotte sombre - un écosystème et des formations géologiques. Si vous souhaitez poursuivre l'inspection de la grotte et traverser les transitions calcaires, vous devez d'abord obtenir une autorisation.

Taipusam Holiday à Batu Caves

Les grottes Batu sont le centre d'un grand festival Taypus avec une célébration du dieu hindou Murugan, qui a reçu la lance sacrée pour vaincre les sources du mal.

Chaque année en janvier ou en février (selon la phase de la lune), des milliers d’hindous se rassemblent pour se repentir de leurs péchés. Les plus ardents d'entre eux se punissent en perçant la langue ou les joues avec des aiguilles ou des crochets pointus. Certains portent également des kavadis (une conception qui comprend des plumes de paon et des statues de divinités). D'autres ont des pots de lait, d'eau de rose, de noix de coco ou de jus de canne à sucre dans leurs mains. Au cours de la Taipusa autour des grottes de Batu, environ 500 000 personnes se rassemblent.

Pour les touristes, l'ascension dans la chaleur humide de 272 marches menant à l'entrée des grottes sacrées peut constituer un repentir suffisant.

Ville de Putrajaya

Putrajaya - la capitale administrative fédérale de la Malaisie. Attire avec ses bâtiments gouvernementaux majestueux, ses mosquées et ses parcs publics situés à 25 km au sud de Kuala Lumpur. Si vous êtes habillé en conséquence, vous pouvez visiter la mosquée Masjid Putra construite dans un style persan ou descendre au bord du lac (à la fin du souk de Souk Putrajaya) où commencent les croisières Tasik Putrajaya. Le coucher du soleil est le meilleur moment pour marcher sur le lac.

Histoire

L'idée de créer la ville est revenue dans les années 80 à cause du désir du Premier ministre malaisien de débarquer de Kuala Lumpur, une ville en pleine croissance, et de transférer toutes les agences gouvernementales à Putrajay, puis de faire de la Malaisie le centre financier et commercial de la Malaisie.

La ville a été conçue selon un concept totalement nouveau. Elle incarnait toutes les idées idéalistes. Ainsi, à Putrajaya, une infrastructure aussi développée, une architecture originale, inscrite dans un paysage magnifique, une propreté respectueuse de l'environnement et l'harmonie entre la modernité et les traditions malaisiennes.

La construction de la ville a commencé en 1995 et, en moins de vingt ans, une nouvelle ville avec des bâtiments modernes et magnifiques, de nombreux parcs et réservoirs artificiels a vu le jour à côté de la capitale. Putrajaya, qui est appelée la ville du futur, a incarné deux concepts à la fois: la «ville intelligente» et la «ville jardin».

Que voir

Putrajaya est divisée en plusieurs districts, destinés aux agences gouvernementales, aux centres d’affaires et commerciaux, aux bâtiments résidentiels et aux zones de loisirs. Chacune d'entre elles a sa propre saveur unique - principalement en raison de la magnifique architecture, incarnant avec succès les caractéristiques des styles modernes et traditionnels avec une prédominance de motifs islamiques. L'un des bâtiments les plus beaux et les plus significatifs de Putrajai est une résidence gouvernementale ressemblant à un palais d'un conte oriental: voici les bureaux du Premier ministre et des membres du gouvernement.

Un autre joyau architectural de la ville est la magnifique mosquée Putra, construite en granit rose de style persan. C'est l'une des mosquées les plus grandes et les plus modernes de Malaisie. A proximité se trouve un lac artificiel, où il est agréable de naviguer, louant un bateau traditionnel malais, qui ressemble à une gondole vénitienne. Parmi les autres structures fascinantes de la ville merveilleuse se trouvent le palais royal et le palais de justice.

L'un des plus beaux endroits de Putrajaya est la place centrale de Putra, où des événements solennels ont lieu les jours fériés. Il s’agit d’un cercle de rayon de trois cents mètres au centre duquel se trouve une étoile à onze branches, symbole du nombre d’États en Malaisie au moment de l’indépendance. À l'intérieur, une étoile à 13 branches plus petite, le nombre d'angles correspondant au nombre d'états actuel.

Le titre de "cité jardin" Putrajaye offre de nombreux espaces verts, qui occupent plus du tiers de son territoire. Ceci est une série de parcs à thème avec des lacs cachés dans les profondeurs et une abondance de flore et de faune tropicales diverses.Le plus grand d'entre eux est le jardin botanique, réparti sur 92 hectares et a recueilli plus de 700 espèces de plantes exotiques.

Putrajaya attire par son rythme de vie mesuré: à la différence de la ville bruyante et animée de Kuala Lumpur, les rues locales ne sont pas encombrées et il n'y a pas de flot de voitures à l'infini.

Parc national de Taman Negara

Taman Negara signifie "parc national", ce n’est pas seulement la plus vieille forêt tropicale du monde, mais aussi le plus ancien parc national de Malaisie. Près de 4 500 mètres carrés sont sous protection. km de forêt, le parc couvre les états de Pahang, Trengga-nu et Kelantan, dans l’Alai occidental. Il n'y a pas de route ici, la seule façon d'explorer la réserve est de marcher sur des sentiers forestiers ou de faire une promenade en bateau le long des rivières.

Informations générales

L’âge de la forêt pluviale est de près de 130 millions d’années et le climat de cette région reste identique à celui des dinosaures et la période glaciaire n’a apparemment pas affecté la région. La flore et la faune y sont excellentes - rhinocéros de Sumatra, tigres, éléphants d’Asie, Birangs - ours malais, léopards, tapirs, singes et oiseaux - vous pouvez les entendre bavarder et crier haut dans les arbres. Le plus grand arbre d'Asie du Sud-Est, les toilettes, pousse également ici; il y a des cachettes dans les sentiers de la jungle, d'où, si vous êtes chanceux, vous pouvez voir des animaux sauvages.

Gunung Tahan, la plus haute montagne de Malaisie occidentale, culmine à 2187 m d'altitude dans la partie nord-ouest du parc. L'impression la plus étonnante de séjourner dans ce parc est une promenade le long du «pont» entre les arbres. Le plus long du monde (430 m) le pont passe d'arbre en arbre à 50 m du sol. De là, il y a une vue imprenable sur la végétation et les animaux qui y vivent.

Certains visiteurs peuvent décider d'agir de manière indépendante, mais la plupart des touristes préfèrent raisonnablement planifier leur visite dans le parc par l'intermédiaire d'un voyagiste. Après avoir reçu l'autorisation d'entrer, les visiteurs se dirigent d'abord vers le siège du parc, situé à 101 km au nord-est de Lanchang, sur la route qui traverse Jerantut, puis parcourent 60 km en bateau à partir de Kuala Tembeling.

Une excursion en bateau sur la rivière Tembeling sera probablement l'un des points forts de votre visite au parc. Sur le chemin, vous pourrez admirer la faune et la flore et les pêcheurs d'orang-asli - les seules personnes autorisées par le parc à rester ici. Portez un chapeau et faites le plein d’eau en bouteille. Le trajet dure habituellement environ trois heures ou plus, à l’assèchement des bords de la rivière, obligeant les passagers à marcher le long de la berge, tandis que les plaisanciers font glisser le sampan dans les rapides.

Vous pouvez également décider de conduire deux heures sur la route reliant Jerantut à Kampung-Kuala-Tahan. (village)où vous pouvez louer des logements bon marché et dans les restaurants flottants, des plats de la cuisine locale et occidentale vous seront proposés. Sur le bord de la rivière en face du village se trouve le siège du parc de Kuala Tahan, où vous sera proposé un large choix d’hébergements, allant de chalets à bungalows et dortoirs, en plus d’un restaurant et d’un petit magasin. Le siège du parc organise des soirées d’information permettant aux touristes de se familiariser avec les informations générales sur les caractéristiques de la forêt tropicale.

Sentiers forestiers

Les quartiers généraux ont indiqué les chemins menant du siège du parc à la forêt, que vous pouvez emprunter avec votre propre groupe ou lors d’une visite organisée. Il y a des excursions et des visites nocturnes pour voir que le jour est caché de la vue. Pendant cette excursion, vous pourrez observer la faune et la flore, visiter la mine de sel et les puits d’eau situés à proximité. Les arrêts de nuit sont organisés dans plusieurs points d'observation déguisés. (bumbunah), notamment à Kumbang, Yong, Tabinga, Belau et Segar-Andjinga. Si vous n'avez pas de sac de couchage, le siège du parc vous fournira des draps. La promenade la plus populaire est un pont à charnière installé à 27 m du sol.Les excursions se font à partir du siège du parc: vous partez tôt le matin, vous vous promenez à Bukit Inda, puis vous naviguez en bateau à travers les rapides jusqu'à Kuala Terengganu et revenez au siège à pied. Une autre marche est le site caché de Tabing, puis une promenade en bateau vers les rapides Lata-Bercoh et le retour au siège. Vous pouvez prendre un bateau sur la rivière Tembeling pour vous rendre à Gua-Teling. (Grotte de chauve-souris)où vous devez vous mettre à quatre pattes avant de pouvoir vous redresser complètement. Ensuite, vous vous retrouverez dans une grande grotte peuplée de centaines de chauves-souris fruitières et insectivores qui n’intéressent guère les gens. Votre apparence ne peut que provoquer un mécontentement cauchemard des crapauds géants et des petits serpents des cavernes blanches sans danger.

Les plus aventureux peuvent faire de la randonnée pour les randonneurs et les alpinistes expérimentés avec une longueur de sept à neuf jours pour monter et descendre du plus haut sommet de la péninsule malaise - Gunung-Tahan. (hauteur 2187 m). Avec un tel poids, le groupe doit être accompagné d'un guide.

Flore et faune

La forêt de diptérocarpes tropicaux locale comprend un arbre de toilette - sa hauteur est d’environ 50 m, c’est le plus grand arbre du Sud-Est asiatique. À plus de 1500 m d'altitude, vous pourrez voir des arbres de montagne de la famille des lauriers et des chênes.

Avec de la patience et de la chance pendant la journée, vous pourrez voir des cochons sauvages, des cerfs de sambar et des muntzhaks depuis la plate-forme d'observation tournante la nuit. (petit cerf), gibbons, macaques à queue de cochon, singes langur, musaraignes et écureuils volants. Les visiteurs du refuge de Kumbang ont même parfois remarqué des tigres et des léopards rares.

Pendant la période de maturation, les ornithologues ont observé près de 70 espèces d'oiseaux tout autour du siège du parc. Parmi eux se trouvent de petits pêcheurs d'aigle, des aigles serpides à crête, des faisans-prélats et des fossettes de grenat. De septembre à mars, vous pourrez également voir des oiseaux migrateurs de l’Arctique, des chasseurs à la mouche du paradis japonais et des rossignols de couleur bleue sibérienne.

Même si vous ne voyez pas la plupart des représentants de la faune mentionnés ici - mais vous verrez quelque chose, vous vivrez une nuit dans la forêt, avec ses bruits incroyables, les scintillements mystérieux des lucioles et le sentiment d’invisibilité, mais la vie et les mouvements omniprésents feront de cette aventure inoubliable.

Préparez-vous à visiter le parc

Avant de visiter le parc Taman-Negara, n'oubliez pas d'acheter des piles et des insectifuges. L'isolement du parc signifie que tout ce qu'il y a à l'intérieur est beaucoup plus cher.

Besoin de savoir

Les visiteurs doivent obtenir l'autorisation du Département des parcs nationaux et de la faune.

Regarde la vidéo: Malaisie : de Kuala Lumpur à Malacca - Echappées belles (Mars 2020).

Loading...

Catégories Populaires