Lesotho

Royaume du Lesotho (Lesotho)

Portrait de pays LesothoArmoiries du LesothoHymne LesothoDate de l'indépendance: le 4 octobre 1966 (du Royaume-Uni) Forme de gouvernement: monarchie constitutionnelle Territoire: 30 355 km² (137e au monde) Population: 2 031 000 personnes. (144ème au monde) Capitale: Maseru Monnaie: Loti Zone horaire: UTC + 2 Plus grande ville: MaseruVVP: 5 106 millions de dollars (147ème dans le monde) Domaine Internet: .ls Code téléphonique: +266

Royaume du Lesotho en Afrique australe, il couvre une superficie de 30 355 km² et constitue une enclave en Afrique du Sud. Monarchie constitutionnelle. Le chef de l'Etat est le roi. Le pays fait partie du Commonwealth britannique. Les langues officielles sont l'anglais et le sesuto. Parfois, le Lesotho est appelé "Suisse africaine".

Au Lesotho, certains métiers traditionnels sont développés, par exemple la production de céramiques ornementées et de colliers en cuir et en cuir. Dans de nombreuses régions, les peintures rupestres des anciens habitants de la région sont bien préservées. Maseru est la capitale et la seule ville relativement importante au Lesotho, mais dans un certain nombre de petites localités à partir du début des années 1970, l’infrastructure touristique a commencé à se développer rapidement: réseau d’hôtels, de sports de montagne et de complexes de villégiature.

La géographie

Plateau Basuto (altitude 2300-3000 m d'altitude, point culminant - Mont Tabana-Ntlenyana, 3482 m), sur lequel la partie principale du pays, située sur trois côtés est entourée par les contreforts du Drakensberg. La partie occidentale du Lesotho est un plateau montagneux sans arbres et les chaînes de montagnes à l'est se terminent par un mur basaltique presque vertical de la grande lisière.

Climat et météo

Malgré la proximité de l'océan, le climat est continental et très rude pour ces latitudes. Le Lesotho est le seul pays africain dans lequel la quasi-totalité du territoire est recouverte de neige pendant une courte période en hiver, et même des tempêtes de neige se produisent dans les montagnes. En été, dans les vallées, l'air se réchauffe à 34 ° C et, en hiver, à la montagne, jusqu'à -16 ° C. La température moyenne est de 25 ° C en janvier et de 15 ° C en juillet. Les précipitations annuelles, principalement en été, sont de 730 mm. Sur le territoire du Lesotho sont originaires de grands fleuves du sud de l'Afrique - Orange et son affluent Caledon. Les ruisseaux qui descendent des montagnes regorgent de chutes d'eau élevées (jusqu'à 183 m).

Flore et faune

La végétation clairsemée des hautes terres est remplacée par des prairies alpines luxuriantes et, dans les contreforts - par une steppe avec des îles d'acacia. Les forêts du pays sont presque complètement absentes.

La faune est pauvre, il y a des buffles noirs, des petites antilopes. La population (environ 2,2 millions de personnes) est principalement composée de Basotho, dont les deux tiers professent le christianisme et un tiers adhère aux croyances traditionnelles.

Histoire de

La population primitive du Lesotho était composée de collectionneurs et de chasseurs parlant le khoisan. Ceux qui sont venus plus tard, les Bantous ont évincé la population autochtone.

Dans les années 20 et 30 du XIXe siècle, le pouvoir du roi Moshveshve I s'est renforcé sur le territoire du Lesotho, sous la protection de laquelle se sont rassemblés ceux des Soto, qui ont fui le pouvoir grandissant des Zoulous dirigé par Shaka pendant le prétendu Mfekan. La Grande-Bretagne a reconnu le Lesotho le 13 décembre 1843.

Le 12 mars 1868, le Lesotho devient un protectorat britannique appelé Basutoland.

Du 11 août 1871 au 18 mars 1884, le Lesotho a été annexé à la province du Cap britannique. Le 18 mars 1884, le Basutoland reçoit à nouveau le statut de colonie distincte.

Le 30 avril 1965, le Basutoland acquiert son autonomie et le 4 octobre 1966, son indépendance sous le nom de Lesotho.

En janvier 1970, le parti au pouvoir, le Basoto National Party (BNP), a perdu l'élection. Le Premier ministre Leabua-Jonathan a refusé de transférer le pouvoir au Parti du Congrès Basoto (BCP), parti victorieux. Il s'est arrogé le statut de "Tohno-kholo" (à peu près équivalent au Premier ministre de Sesoto) et a arrêté les dirigeants du BCP.

BCP a immédiatement commencé à préparer la résistance. L'Armée de libération du Lesotho (LLA), formée en Libye, a été organisée et des organisations tanzaniennes et maoïstes ont également fourni une assistance.

En 1978, une guerre de partisans a éclaté. En 1980, le chef de la BCP, Ntsu Mokhehle, a changé de camp avec le régime d’apartheid sud-africain. En 1980, le gouvernement a exercé des représailles massives sur les partisans du BCP.

Le parti BNP règne jusqu'en janvier 1986, jusqu'à ce qu'il soit partial lors d'un coup d'État militaire. Le ministre de la Guerre a remis les pouvoirs exclusifs au roi Moshveswe II, qui n'avait auparavant joué qu'un rôle cérémonial. En 1987, à la suite d'un conflit avec l'armée, le roi quitta le pays et son fils, Letsie III, fut proclamé nouveau roi.

Le prochain coup d'Etat militaire a eu lieu en 1991, lorsque le chef de la junte militaire Justin Metsing-Lekhanya a été démis de ses fonctions et que le général Elias Pisvana-Ramaemah est arrivé au pouvoir. Il a exercé ce pouvoir jusqu'aux élections démocratiques de 1993, remportées par le BCP. L'ancien roi Moshvesve II a pu revenir d'exil en tant que citoyen ordinaire. Le roi Letsi III a tenté de convaincre le gouvernement de nommer son père Moshvesve II à la tête de l'État, mais il a rejeté les revendications.

En août 1994, le roi Letsie III, avec le soutien de l'armée, a procédé à un coup d'État et a retiré le gouvernement du BCP du pouvoir. Le nouveau gouvernement n'a pas reçu la pleine reconnaissance internationale. Les pays membres de la SADC ont négocié et obtenu le retour du gouvernement du BCP, à condition que le roi-roi dirige le pays. En 1996, après de longues négociations, le parti BCP reprit le pouvoir et le roi revint en 1995. En 1996, Moshveswe mourut dans un accident de voiture. Le trône revint sur son fils Letsie III. En 1997, le parti BCP s'est scindé.

En 1997, le Premier ministre Ntsu Mokhehle a créé un nouveau parti, le Congrès pour la démocratie au Lesotho (LCD), soutenu par le Parlement et formé un nouveau gouvernement. LCD a remporté les élections en 1998, le parti était dirigé par Pacalita Mosisili. Bien que les élections se soient déroulées sous contrôle international et aient été déclarées légitimes, l’opposition a refusé de les reconnaître.

En août 1998, l’opposition a commencé à organiser des manifestations de masse et des manifestations ont donné lieu à des affrontements dont les détails ne sont pas parfaitement clairs et dont la couverture est très controversée, même en Afrique du Sud. En septembre, les forces internationales de la SADC ont décidé de prendre d'assaut la capitale. Les troupes du Botswana ont été accueillies favorablement par la population, mais la présence de troupes sud-africaines a suscité le mécontentement et des affrontements ont éclaté. Le conflit s'est approfondi lorsque les troupes sud-africaines ont levé le drapeau de l'Afrique du Sud sur le palais royal. En 1999, les forces internationales de la SADC ont quitté le pays, laissant Maseru en ruine. d'autres villes ont également été détruites. De nombreux soldats sud-africains et du Lesotho sont morts dans les combats.

En mai 2002, de nouvelles élections ont eu lieu dans le pays selon un système amélioré comprenant un système électoral proportionnel avec la participation de l'opposition à l'Assemblée. Le parti LCD a remporté une nouvelle victoire, recueillant 54% des voix, mais les partis de l'opposition ont également remporté des sièges à l'Assemblée. Ce sont les premières élections au Lesotho, qui se sont déroulées presque sans incident.

À présent, le gouvernement tente de stabiliser la situation et la structure politique du pays sur la base de l'expérience acquise à l'étranger. Le Premier ministre Pacalita Mosisili a adopté un programme de lutte contre le sida, qui touche une partie importante de la population.

Économie

Le Lesotho exporte de l’eau et de l’électricité vers l’Afrique du Sud, l’industrie et l’agriculture sont très répandues De nombreux résidents du Lesotho travaillent en Afrique du Sud. Le Lesotho exporte des diamants, de la laine et des vêtements. Au Lesotho, il existe une division jeans de Levi. Économie Le Lesotho est intégré à l'économie sud-africaine. Travail saisonnier distribué pendant 3 à 9 mois par an dans les mines d'Afrique du Sud. Plus de la moitié de la population vit de l'agriculture.

Le Lesotho reçoit une assistance économique fournie notamment par les États-Unis, la Banque mondiale, l'Irlande, le Royaume-Uni, l'Union européenne et l'Allemagne.

Une courte section de la voie ferrée relie le Lesotho à l'Afrique du Sud.

Les pays de l'Union douanière sud-africaine (SACU) - Botswana, Namibie, Afrique du Sud, Swaziland, Lesotho - sont unis dans un marché unique, tandis que tous ces pays, à l'exception du Botswana, ont une monnaie unique.

La sécurité

Selon les dernières estimations, le taux de SIDA au Lesotho atteindrait 29% et, selon les prévisions des Nations Unies, il augmentera dans 36 ans à 36%, ce qui entraînera une nette réduction de l'espérance de vie. En 2001, l’espérance de vie était de 48 ans pour les hommes et de 56 ans pour les femmes. Selon les dernières statistiques, l'espérance de vie est tombée à 37 ans.

Bien que le gouvernement ait pris conscience du danger et commencé à agir dès 1999, son succès peut être considéré comme très limité.

À partir de juin 2006, le programme de tests de population de la Fondation Clinton a été lancé, avec l’appui de Bill Clinton et Bill Gates.

Monts Drakensberg (Drakensberg)

L'attraction s'applique aux pays: Afrique du Sud, Lesotho, Swaziland

Montagnes du Drakensberg - un mur pointu de roches bleuâtres, s'élevant de manière menaçante dans le royaume montagneux du Lesotho, formant ainsi une barrière protectrice naturelle. Plus haute chaîne de montagnes d'Afrique du Sud, les montagnes du Drakensberg sont un paradis pour les randonneurs, célèbres pour leur beauté exceptionnelle.

Informations générales

L'air dans les montagnes est comparé au champagne - il a été inventé par les habitants à cause de la brise qui souffle sur les sommets de cette formation inhabituelle. De nombreux sommets dépassent les 3000 m et sont coupés par des ruisseaux et des rivières, formant ainsi des canyons incroyablement spectaculaires.

Dans les grottes situées entre les rochers, il y a plus de 40 000 dessins réalisés par les plus anciens peuples de chasseurs et de cueilleurs qui vivaient dans cette région il y a plus de 8 000 ans. Les dessins représentent des danses, des chasses et des batailles, ainsi que des relations presque mythiques entretenues par les représentants de ce peuple avec les animaux qui y vivent.

Le but de nombreux voyageurs dans ces montagnes est la vallée paradisiaque - Ndedema. La vue sur la gorge de Ndedema surpasse tout ce qui a été vu auparavant - la puissante montagne est comme coupée en deux par un cou profond. Une partie est complètement recouverte de forêt, tandis que l'autre est complètement nue.

Panorama des montagnes du Drakensberg

Ils disent que ces lieux ont inspiré Tolkien, né en Afrique du Sud, à écrire son célèbre Seigneur des anneaux.

Cette région montagneuse développe activement le tourisme. De nombreux hôtels et terrains de camping avec un service complet et des guides fournis, sont très utiles. Pour les touristes passifs, il est possible de profiter de la montagne à partir d'un hélicoptère ou d'une fenêtre de voiture. Les plus agités passeront par des cols pittoresques et des vallées montagneuses accompagnés de guides locaux; leurs bagages seront portés sur le dos par des poneys intelligents et sans prétention.

Il existe des possibilités uniques pour les voyages, l'équitation, l'observation des oiseaux. Il y a même du golf et de la pêche.

Ville de Maseru

Maseru - La capitale et seule grande ville du Lesotho. La population de Maseru était de 330 760 personnes à partir de 2016. La ville a été fondée en 1869. Son emplacement est appelé Suisse africaine. Sur les trois côtés, Maseru est isolée du monde extérieur par les crêtes des montagnes du Drakensberg. Par le pont de la ville sur la rivière Caledon, vous pourrez vous rendre en Afrique du Sud. Maseru en traduction de la langue de sesoto peut être traduit par "la place du grès rouge".

Que voir

La disposition et l'architecture de Maseru se démarquent des quartiers européens et africains. Dans le quartier européen se trouvent le palais royal, le parlement, les agences gouvernementales, les magasins, les cottages, les installations sportives. Des bâtiments modernes d'hôtels et de banques sont en construction. Il y a un aéroport international.

Dans le quartier africain, il y a des huttes ordinaires. Les habitations rectangulaires sont construites en pierre ou en briques crues et ont un toit en pignon ou en chetyrehskatnuyu. Les murs des maisons sont décorés d'un motif géométrique rouge ou jaune (motif elliptique).

Le point de repère architectural de Maseru est le Centre des métiers nationaux, construit dans la forme de la coiffe traditionnelle du peuple Southo vivant au Lesotho. On y voit des sculptures sur bois, des pichets, des boîtes à motifs géométriques, des poteries (théières, vases), des articles en fourrure animale, des colliers, etc.

Ville Taba Bosiu (Taba-Bosiu)

Taba Bosiu - un petit village du Lesotho, qui s’est développé autour de la citadelle du roi Moshoesho, célèbre pour le fait que, pour la première fois, les colonialistes ont pu occuper cette ancienne forteresse en juillet 1824. Jusque-là, la citadelle était soumise à des attaques régulières pendant 40 ans et, grâce à l'utilisation rationnelle des conditions géographiques de la région et à la résistance des défenseurs, elle ne s'était jamais rendue aux envahisseurs.

Informations générales

Taba Bosiu est situé à 16 km à l'est de Maseru.

À présent, il s’agit du site historique le plus important du pays. La montagne Taba Bosiu elle-même (la «montagne de nuit») est un centre de tourisme historique bien organisé, avec des informations soigneusement préparées pour les visiteurs, des guides officiels, des représentations théâtrales historiques et de belles vues sur la campagne environnante. Le centre de Taba Bosiu est la tour Quilone, dont les formes architecturales sont clairement inspirées du chapeau traditionnel des peuples basoto.

Regarde la vidéo: Lesotho, le royaume dans le ciel - reportage (Mars 2020).

Loading...

Catégories Populaires