Italie

Italie

Aperçu du pays Drapeau ItalieArmoiries d'ItalieHymne italienFondée le: 2 juin 1946 Langue officielle: Gouvernement italien Forme: République parlementaire Territoire: 301 340 km² (71e au monde) Population: 61 482 297 personnes (23ème dans le monde) Capitale: Rome Monnaie: Euro (EUR) Fuseau horaire: CET (UTC + 1, en été UTC + 2) Plus grande ville: Rome, Milan, Naples, Turin, Palerme, GênesVP: 1,771 billion de dollars (10ème) dans le monde) Domaine Internet: .itCode téléphonique: +39

Italie - un pays étonnant où l'histoire et la modernité sont étroitement liées, des époques variées et un riche patrimoine culturel, des traditions et de l'originalité. Monuments de l'Antiquité romaine, la romance enchanteresse de Venise, le panorama vallonné de la Toscane, les pentes méridionales des Alpes, la nature merveilleuse, le soleil, la mer, l'air - tout cela, c'est l'Italie! Bénéficiant d'un emplacement géographique unique dans la partie centrale de la Méditerranée, il est devenu le berceau de la civilisation européenne. Ici, dans les Apennins, l’ancien Empire romain était né, ce qui donnait aux scientifiques de renommée mondiale, à des artistes talentueux et au plus grand nombre d’attractions constituant le fonds d’or du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Tempérament italien

Mur de Vérone du Colisée

L'Italie est habitée par un peuple merveilleux, connu pour son tempérament chaud du Sud, son ouverture, sa cordialité, sa sociabilité étonnante, sa facilité et son hospitalité. Quelqu'un a fait remarquer à juste titre que chaque Italien est un "one-man show", ce qui implique que les habitants du pays se caractérisent par leur individualité, leur style vestimentaire, leur gesticulation unique, leur émotivité. Il semble que les Italiens soient absolument libres et ne font que ce qu'ils veulent. Et il n’est pas étonnant qu’ici, au sud de l’Europe, les touristes soient attirés comme un aimant. Pour les voyageurs en Italie, il y a tout ce que seule l'âme désire: une abondance de lieux intéressants, d'excellentes plages, de superbes sentiers, une cuisine variée et délicieuse. En un mot, bienvenue!

Voir aussi: Population de l'Italie, Bonnes règles en Italie, Politique italienne, Économie italienne

Italiens Dôme Cathédrale Santa Maria del Fiore à Florence Venise

Villes d'Italie

Rome: Rome est la capitale de l'Italie, l'une des plus anciennes villes du monde et l'ancienne capitale de l'empire romain. Les touristes avec ... Venise: Venise est le coin le plus romantique d'Europe, une ville sur l'eau. Situé sur la côte nord ... Rimini: Rimini est une célèbre station italienne sur la côte Adriatique. De juin à septembre, les plages sont sous ... Milan: Milan est le centre mondial de la mode, l '"autre capitale" de l'Italie, une ville qui vit dans le football. Cela frappe ... Florence: Florence, la fierté de l'Italie et l'une des plus belles villes du monde, s'étend dans une vaste vallée ... Catane: Catane est une ville portuaire située sur la côte est de l'île de Sicile. C'est ... Pise: Pise est une ville célèbre située dans la partie nord de l'Italie centrale, au centre de la province du même nom ... Naples: Naples est une ville italienne, capitale de la région administrative de la Campanie. Située au pied de la ... Vérone: Vérone est une ville du nord de l'Italie, située près du lac de Garde et dans le méandre de la rivière Adage ... Toutes les villes de l'Italie

La nature

La République italienne occupe la péninsule des Apennins, qui a la forme d'une botte, une petite partie des Balkans, la plaine Padano-vénitienne, les îles de Sicile et de Sardaigne, plusieurs petites îles et le versant sud des Alpes. Le territoire du pays - 309 547 mètres carrés. km Selon cet indicateur, l'Italie est à la 11ème place en Europe et dans le monde à la 71ème. Cependant, malgré sa compacité, on peut l'appeler l'un des plus beaux pays du monde. Luxe, beauté et diversité - de telles épithètes sont dignes de la nature italienne.De nombreux arbres à feuilles persistantes y poussent, tous en raison du climat subtropical doux qui caractérise cette partie de la Méditerranée.

Côte italienne supérieure de l'île d'Elbe Côte de la mer Adriatique Mer transparente au large de l'île de Capri Alpes italiennes (Dolomites)

Le paysage naturel du nord de l’Italie est déterminé par les Alpes, pays d’origine des ruisseaux, qui se jettent dans des rivières qui, à leur tour, forment un système d’artères de l’eau de la plaine de Padan. Les plus grandes voies navigables du pays sont le Pô, le Tibre, l'Arno, l'Adige, l'Adda, le Tessin et plusieurs autres rivières. Les chaînes de montagnes coupent les vallées, les prairies et les passes. Il y a beaucoup de lacs de montagne ici, aussi beaux que s'ils venaient de la peinture de paysagistes. Citons le plus grand d'entre eux: Côme, Garda, Lago Maggiore.

La plaine de Padanskaya se distingue par une fertilité des sols enviable. Qu'est-ce qui n'est pas seulement cultivé: blé et riz, sans oublier les betteraves à sucre, une variété de fruits et de légumes très différents. Une mention spéciale doit être faite des vignobles locaux: les vins fins obtenus à partir de cépages locaux sont bien connus en Europe et dans le monde.

Mont Vésuve Cinque Terre

Des collines pittoresques avec des cyprès et des oliveraies, des jardins en fleurs et des vignobles définissent le paysage de la partie centrale de la république. Mais les régions du sud ont une nature plus diverse et se distinguent par un certain contraste. L'Italie est baignée par cinq mers: la Méditerranée, la Ligurie, le Tyrrhénien, la Mer ionienne et l'Adriatique. La végétation luxuriante domine le long de la côte et dans les profondeurs de la «botte italienne», où les sols sont plus arides et moins fertiles et où il y a des montagnes, une telle émeute de flore n’est pas observée. La côte de la péninsule et de l'île de Sicile est souvent appelée le "royaume des plantes". Les olives cultivées, les figues, les agrumes, les amandes, les lauriers et les grenades poussent ici. Parmi les espèces sauvages, appelons les suivantes: palmiers, pins des Alpes, agaves, pierres à feuilles persistantes et chênes-lièges, etc.

Vignobles

La faune de l'Italie est tout aussi variée, bien que les animaux sauvages se trouvent principalement dans les réserves naturelles. Les ours et les sangliers, les loups, les chevreuils, les chamois et aussi les renards vivant principalement dans les Alpes sont tous des représentants du monde animal des Apennins. Pour un pays où règne un climat subtropical, serpents, lézards, tortues sont caractéristiques. Partout il y a des oiseaux, dont il y a environ 400 espèces. Les canards et les oies préfèrent s'installer sur les rives des lacs et les vautours, les aigles royaux, les tétras des bois, les martinets - en montagne.

Volcan etna

Sur les plaines en Italie, il n’ya pas plus d’un tiers du territoire, ce qui signifie qu’il ya beaucoup de montagnes dans cette région. En plus des Alpes, il y a aussi les montagnes des Apennins, que l'on peut appeler "l'arête du pays". Les chaînes de montagnes sont populaires parmi les alpinistes professionnels et les touristes d'escalade. Les volcans sont d'un intérêt particulier. Beaucoup sont toujours actifs, bien qu'ils ne soient pas particulièrement actifs, à savoir: le célèbre Vésuve et Etna, Stromboli. Les volcans se font sentir par des tremblements. Une activité sismique élevée est caractéristique de l’ensemble de l’Italie.

Lire aussi: Géologie de l'Italie, règne végétal et animal d'Italie, régions d'Italie

Climat et météo

Les conditions climatiques en Italie sont très variées. Deux facteurs clés sont déterminants pour leur performance: le premier est l’élongation du territoire du pays par la longitude géographique, le second est régional (c’est-à-dire que chaque province a sa propre météo). Sur les sommets des montagnes, par exemple, le climat italien se confond facilement avec le climat arctique actuel. Les côtes maritimes du sud du pays se distinguent clairement par des conditions météorologiques subtropicales. Cependant, d'une manière générale, l'Italie est caractérisée par un temps clair et chaud en été (température moyenne de 23 ° avec un signe plus) et un hiver doux et chaud (en janvier, les températures sont favorables).

Hiver en Italie Paysage d'automne Été en Sicile

L'été dans les Apennins est une période bénie. Le temps est ensoleillé et bien que les vents soient fréquents, ils ne sont ni forts ni froids. Les mers environnantes ont un impact significatif sur la météo locale.Un fait intéressant: dans aucune partie de l'Italie, pas même la plus éloignée, la distance à la côte ne dépassera pas 250 km. Les frontières maritimes sont étendues: la longueur du littoral est de 4 996 km. Comme le climat côtier est meilleur toute l'année, les stations les plus populaires sont concentrées ici. Les cordons terrestres (les frontières de l’Italie avec la France, la Suisse, l’Autriche, la Slovénie, le Vatican et Saint-Marin) ne représentent que 1932,2 km.

Article principal: Climat de l'Italie

Histoire

Empire romain sous l'empereur Adriana. Fin Ier - début IIème siècle après JC heu

L'Italie peut être fière de son passé le plus riche: son histoire remonte à 2500 ans. Un jeu intéressant de chiffres et de dates: si dans le Vème siècle avant JC. heu un puissant empire romain venait tout juste de commencer à émerger, puis, au Ve siècle de notre ère, il avait atteint son apogée, occupant de vastes territoires en Europe, en Asie et même en Afrique du Nord. À la fin du même siècle, la péninsule des Apennins fut conquise par des tribus germaniques, germaniques et gothiques qui s'y installèrent pendant plusieurs siècles. Puis, sur le territoire occupé par l'Italie moderne, apparaissent de riches cités: Venise, Gênes, Arezzo, Milan, Pise, Florence, Piacenza. Ces communes ont tranquillement et sereinement duré jusqu'au milieu du XVe siècle, jusqu'à ce que les pays voisins commencent à faire preuve d'une activité agressive, souhaitant étendre leurs biens aux dépens des Apennins.

Soldats de l'empire romain

Déjà dans la nouvelle période, à savoir en 1861, le roi de Sardaigne, Victor-Emmanuel II, proclamait la création d'un seul État italien, qui n'incluait toutefois pas les villes de Rome et de Venise. Dans les années 70 du XIXe siècle, l'Italie a trouvé des frontières presque actuelles. En été 1871, la Ville Éternelle - Rome fut proclamée capitale du royaume-uni. En 1924, le dictateur Benito Mussolini prend le pouvoir. L’Italie est en fait devenue le premier État fasciste d’Europe, puis l’allié le plus proche de l’Allemagne nazie. Le régime du Duce a existé jusqu'en 1943, c'est-à-dire jusqu'à la mort même du porteur de ce titre, Mussolini, qui a été saisi par les partisans et exécuté. La même année, les troupes alliées débarquent sur les côtes italiennes.

1946 marque le déclin de la monarchie: le roi Umberto II de la dynastie de Savoie abdique le trône et quitte le pays. La vie politique de l'Italie à cette époque était caractérisée par un changement fréquent de gouvernement, parfois plusieurs fois par an. À l'heure actuelle, l'État est une république, membre de grandes associations interétatiques telles que l'ONU, l'Union européenne, l'OTAN, l'OSCE et plusieurs autres. Par ailleurs, il convient de noter qu'en 1929, des accords du Latran ont été conclus entre l'Italie et le Saint-Siège, aux termes desquels le Vatican a été formé à l'intérieur de Rome - État indépendant et territoire auxiliaire du Saint-Siège, siège du pape de Rome et de la curie romaine.

Vues d'Italie

Canaux de venise

L'Italie est un véritable musée à ciel ouvert, un trésor historique et culturel de l'Europe. Il est difficile d'imaginer comment autant d'attractions auraient pu se rassembler sur son petit territoire, qui est devenu le berceau de la civilisation occidentale. Mais, néanmoins, il en est ainsi - à la grande joie des amoureux de l’Antiquité et de tous les voyageurs. Les ruines antiques et les palais magnifiques qui ont survécu jusqu'à nos jours, l'héritage de la Renaissance et les parcs naturels pittoresques - tout cela détermine le visage moderne de ce pays. Son énorme richesse ne peut même pas être simplement énumérée, et encore moins décrite dans un article. Par conséquent, nous allons nous concentrer sur les sites les plus célèbres de la république. Vous trouverez des endroits encore plus intéressants dans la section Sights of Italy.

Colisée romain. L'une des cartes de visite du pays est l'un des sites les plus célèbres d'Italie. Il s’appelle à juste titre l’un des meilleurs endroits à visiter et c’est souvent à partir de là que les touristes commencent à se familiariser avec le pays.Dès qu'ils appellent le Colisée: un amphithéâtre typique, un miracle technique de l'Antiquité et l'incarnation la plus brillante de la magnificence et de la cruauté de la civilisation romaine. Dans différentes villes du monde, cette structure unique a été dupliquée à plusieurs reprises, mais chaque voyageur a hâte de voir l'original - celui qui se trouve à Rome.

Article principal: Colisée à Rome

Colisée Romain

Vallée des temples à Agrigente. La Sicile est l'une des deux plus grandes îles du pays, connue pour ses plages et, hélas, comme le berceau de la mafia locale Cosa Nostra. Une fois ici, vous ferez connaissance avec l'un de ses sites les plus impressionnants - la Vallée des Temples de la ville d'Agrigente, qui s'appelait autrefois Akragas (ou Agrigentum). À la suite des fouilles effectuées ici, des fragments d'anciens temples bien conservés sont apparus. Les ruines des édifices religieux de cette vaste vallée représentent chacune de leurs époques à partir du Ve millénaire av.

Article principal: Vallée des temples d'Agrigente

Vallée des temples d'Agrigente

Parc national des Cinque Terre (Parc national des Cinque Terre). Il se compose de petites colonies dans la province de La Spezia, dans la région de la Ligurie, sur la côte du golfe de Gênes, ainsi que de terrasses artificielles. Les monuments historiques qui sont ici datent du Moyen Âge. Mais il y a ceux qui se rapportent à la période de l'empire romain. Le patrimoine culturel du parc national des Cinque Terre, en 1997, a été inclus par l'UNESCO dans la liste des objets d'histoire, de culture et d'architecture protégés au niveau mondial.

Article principal: Cinque Terre

Belle vue sur la côte des Cinque Terre

La ville troglodyte de Sassi di Matera (Sassi di Matera). Il y a dans le sud de l'Italie, dans la région de Basilicate, la ville de Matera. Et Sassi di Matera (sassi est traduit par "pierres") - c'est sa partie la plus ancienne, un règlement de roche. Il représente les grottes habituelles, superposées à la manière d'étages. Dans le même temps, la ville troglodyte est un véritable labyrinthe, où de nombreux passages et grottes cachent les vestiges de l’antiquité au fond de leurs profondeurs.

Cave City Sassi di Matera

Galerie des Offices à Florence. Ce musée de luxe a l'une des plus grandes réputations au monde! Dans ses murs sont conservées des œuvres uniques des artistes les plus célèbres de tous les temps: Léonard de Vinci, Rembrandt, Giotto, Raphaël, Botticelli, Michelangelo, Caravaggio, Mantegne, Rubens, Le Corrège.

Article principal: Galerie des Offices

Galerie des Offices

Pompéi Antique. Une fois dans cet endroit, comme si vous faisiez un voyage dans le temps dans la lointaine 79 années de notre ère. À cette époque, le formidable Vésuve ressemblait à une colline inoffensive et ceux qui vivaient dans le golfe moderne de Naples ne savaient même pas à quel point il constituait un danger terrible. Et puis un jour d'août ensoleillé, tout a changé. Le volcan réveillé a projeté un énorme nuage de cendres dans le ciel et les coulées de lave qui se sont précipitées vers le bas sont devenues le symbole d'une apocalypse pour une ville romaine prospère qui s'est transformée en ruines.

Article principal: Pompéi

Pompéi Antique

Côte amalfitaine (Costiera Amalfitana) ou Costiera-Amalfitana. C'est la côte sud de la péninsule de Sorrente, dans le sud-ouest de l'Italie, près du golfe de Salerne, dans la mer Tyrrhénienne. Protégé par l'UNESCO depuis 1997 en tant que site du patrimoine mondial. La côte amalfitaine est un paradis sur terre pour les vacanciers. Les montagnes de Lattari se trouvent directement à la surface lisse de la mer. Elles forment les entailles du littoral sur lesquelles se déploient de magnifiques villages entourés de végétation méditerranéenne. La ville d'Amalfi elle-même attire les voyageurs avec sa riche histoire, ses traditions culturelles et folkloriques.

Article principal: Côte amalfitaine

Côte amalfitaine

Basilique Saint-Marc. Un des symboles de Venise, l'endroit où est enterré l'évangéliste Saint Marc. Le temple est situé à côté de la "rue" principale de cette ville insulaire - le Grand Canal et domine la place éponyme, inspirant à la fois les habitants et les visiteurs par sa beauté unique.

Article principal: Cathédrale Saint-Marc

Cathédrale Saint-Marc

Le centre historique de Sienne. Cette ville est souvent appelée la concurrente de Florence en termes de patrimoine historique et culturel. Sienne est vraiment unique, et ici, surtout dans le centre historique, il y a quelque chose à voir. Visiter la ville dans la région de la Toscane, qui est le plus grand centre touristique d'Italie, est généralement inclus dans diverses visites touristiques. Panorama particulièrement impressionnant de la vieille Sienne, si vous regardez du temple .. Clement, Duomo de Sienne (cathédrale), la place centrale de la Piazza del Campo.

Article principal: Sienne

Ville de sienne

Forum romain (Forum Romanum). Un lieu unique dans la capitale italienne, ancienne place du centre de la Rome antique, y compris les bâtiments adjacents. Le forum se situe entre les collines du Capitole et le Palatin. En termes d'histoire et d'archéologie, il s'agit de l'une des plus grandes fouilles de la planète. Une fois que la place était le cœur de l'empire romain, tout est imprégné de son esprit et être dans cet endroit peut provoquer des émotions incroyables.

Article principal: Forum romain

Forum romain
Tour penchée

Tour penchée Un autre symbole reconnaissable de l'Italie. Situé dans la ville de Pise. La particularité de la tour est qu'elle est inclinée. De plus, pendant la construction, les architectes et les constructeurs n’ont même pas pensé que cela lui arriverait. Cependant, la tour penchée de Pise a commencé à couler, ce qui explique sa mauvaise fondation. À l'heure actuelle, des mesures sont prises pour que l'objet ne s'effondre pas sous son propre poids et que la tour soit préservée pour la postérité.

Article principal: Tour penchée

Cathédrale de Santa Maria del Fiore

Cathédrale de Santa Maria del Fiore. L'un des monuments les plus célèbres de Florence. Un édifice religieux reconnaissable rend le dôme original et les couleurs expressives. La cathédrale est devenue l'incarnation des œuvres de nombreux artistes et artistes exceptionnels. Grâce à eux, un véritable chef-d'œuvre architectural comportant de nombreuses lignes esthétiques est apparu, qui a atteint nos jours.

Article principal: Cathédrale de Santa Maria del Fiore

Fontaine de Trevi (Fontana di Trevi). C'est l'une des plus belles fontaines du monde, un véritable joyau de la capitale italienne. La fontaine de Trevi est un exemple frappant d'art baroque. Il a été construit en 1732-1762. Le rôle de l'architecte était Nicola Salvi. C'est la plus grande fontaine de Rome: elle atteint 25,9 m de hauteur et 19,8 m de largeur.

Article principal: Fontaine de Trevi

Fontaine de Trevi Région du Chianti

Route des vins "Chianti". Les touristes expérimentés le recommandent: l'itinéraire, situé entre Sienne et Florence, devrait absolument être inclus dans le programme de séjour dans le pays. Dans cette région - l'une des régions viticoles les plus célèbres du monde -, on fait un merveilleux vin "Chianti", qui peut être goûté en profitant de son goût magnifique.

Vallée d'Aoste. Les rivières alpines limpides et de nombreuses prairies fleuries définissent les paysages de la région d'Aoste, la plus petite et la moins peuplée des Apennins. Dans cette belle région montagneuse, les touristes ont un coup de foudre pour revenir ici encore et encore.

Vallée d'Aoste

Gorge de Frasassi. C'est un complexe de grottes et de passages souterrains karstiques s'étendant sur 13 km sous les Apennins. La gorge est située dans le parc naturel della Gola della Rossa e di Frasassi (commune de Genga). Le trajet prend 75 minutes et ravira tous ceux qui se trouveront ici.

Vallée d'Aoste
Lac de Côme

Lac de Côme Un très grand réservoir en Lombardie, son territoire est de 146 mètres carrés. km Ici se mêlent histoire et beauté de la nature, richesse des traditions locales et romance unique. L'endroit est si charmant qu'il attire non seulement les voyageurs ordinaires, mais aussi les célébrités.

Assise. La cité médiévale au pied du Monte Subasio, située dans la province de Pérouse dans la région de l’Ombrie. Environ 5 millions de personnes le visitent chaque année, ce qui en fait l'un des principaux centres touristiques d'Italie.Qu'est-ce qui attire les voyageurs ici? Il s’agit tout d’abord de la basilique Saint-François du XIIIe siècle dans laquelle se trouvent les reliques sacrées de .. Francis, le fondateur de la ville. Ici vous pouvez voir les magnifiques peintures murales sur la vie du saint. Et il est également intéressant de flâner dans ses vieilles rues étroites.

Article principal: Assise

Assise

Trulli à Alberobello. Commune dans la province de Bari (région des Pouilles). Fame a apporté ses trulli - bâtiments uniques, inscrits en 1996 sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Les maisons en pierre calcaire de fantaisie construites sans "participation" en ciment et surmontées de toits en forme de cônes originaux se retrouvent ici partout.

Trulli in Alberobello Coliseum: Le Colisée est le plus grand amphithéâtre romain et monument de l'Antiquité. 68 000 téléspectateurs pourraient regarder ... Sardaigne: La Sardaigne est une île de la République italienne. L'île est située au centre de la partie occidentale ... Tour penchée de Pise: La tour penchée de Pise est l'un des sites les plus célèbres et les plus populaires d'Italie ... Volcan Vésuve: Le Vésuve est un formidable, puissant, craintif, excitant et respectueux en même temps ... il est capable de satisfaire leurs clients les plus divers ... Cinque Terre: Les Cinque Terre font partie de la côte de la Riviera italienne. Il s'agit d'une petite région protégée de la province ... Lac de Garde: Le lac de Garde est situé dans le nord de l'Italie, au pied des montagnes. C'est la plus grande ... Fontaine de Trevi: La fontaine de Trevi est la plus célèbre fontaine de Rome. Elle est située au centre de la petite place de Trévi ... Pompéi: Pompéi est une ville figée dans le temps. Il a été détruit par l'éruption du Vésuve en 79 ans. Eruption ... Toutes les curiosités de l'Italie

Cuisine

Street Cafe à Taormina

La cuisine italienne est si célèbre dans le monde qu'on l'appelle souvent un monument distinct du pays. Des pizzas et des spaghettis, des pâtes et du risotto, des raviolis et des lasagnes - peut-être que tout le monde n’a pas essayé ces chefs-d’oeuvre culinaires dans leur version originale, mais rares sont ceux qui n’en entendraient jamais parler. Et bien, il n’ya rien à dire sur les beaux vins italiens: ce sont de véritables œuvres d’art viticole! On croit que chaque troisième bouteille de vin dans le monde est faite ici, dans les Apennins.

Ce qui décrit le mieux la cuisine italienne, c'est sa diversité. La diversité des plats est notée non seulement au niveau des régions du pays, mais aussi dans les différentes régions. C'est-à-dire qu'il peut y avoir un ensemble différent de produits les plus "populaires", de méthodes de préparation et de plats couronnés. Dans le nord, par exemple, les recettes à base de veau, de poulet et de porc maigre sont populaires. Habituellement, la viande hachée est utilisée pour faire des sauces et, dans d’autres plats, elle est généralement servie en portions entières. Dans la cuisine vénitienne, la «reine de la table» est le poisson. La soupe de poisson, le riz au poisson, les crevettes à la râpe, les sardines à l'huile et au vinaigre, les céphalopodes avec le porridge à la semoule de maïs et autres sont très appréciés.

Risotto aux Raviolis avec Pâtes de Fruits de Mer

Les raviolis susmentionnés (ressemblant à des raviolis russes, seulement une forme carrée), risotto, pâtes et pizzas sont communs à l’ensemble de l’Italie. Ce dernier est devenu la "célébrité" du monde, mais vous ne pouvez pas goûter une pizza aussi savoureuse qu’en Italie ou ailleurs. Seuls ses types peuvent être comptés avec une douzaine. Il s’agit de Margarita, Pepperoni, Carcofi, Napolitana, pizza sous la forme d’un pain au cresson, maçon, Go-Go, Calzone. Et ces variétés sont un plat populaire, "cultivé" des tortillas pour les pauvres, n'est pas limité.

Margarita Pepperoni Karcofi Napolitana Maçon Calzone Lasagne

Quant à la pâte, ce mot en Italie signifie différents produits à base de pâte. En plus des macaronis que nous connaissons, il existe de nombreux autres types de pâtes alimentaires: farfalle et fettucine, cappelletti et tortellini. Les restaurants locaux servent des pâtes, peintes dans les couleurs vert-blanc-rouge du drapeau national, ainsi que ... en noir, avec l'ajout d'encre de seiche. Eh bien, les sauces ne sont pas seulement une science, mais un grand nombre de variétés.On pense qu'en Italie, il y en a environ 10 mille. Il suffit d'ajouter de la sauce aux pâtes et cela se transformera en un autre plat - à la fois en apparence et en goût.

Cannellonis

Les Italiens et les cannellonis aiment beaucoup les Italiens. Le premier est une cocotte de pâte large bande avec ajout de viande, tomates, basilic, parmesan et sauce béchamel, et le second est constitué de tubes de pâte similaires à nos crêpes fourrées au fromage, jambon, épinards ou œufs. Et parmi les premiers plats que les Italiens ne mangent pas pour le déjeuner, mais pour le dîner, le plus célèbre est la soupe Minestrone. Sa préparation est tout l'art et la composition des ingrédients est "tous les sept". Cela concerne l'utilisation de sept variétés de viande, le même nombre de légumes différents et de nombreuses sortes d'assaisonnements. Pourquoi exactement 7? Il existe une légende à cet effet: on pense que le cardinal catholique a exactement tant de vertus.

Soupe minestrone à la farfalle au parmesan

Il serait faux de parler de la gastronomie nationale italienne et de ne pas rappeler ses célèbres fromages. C'est la vraie richesse de la république! Le plus célèbre de nombreux types - Parmesan, produit dans la province d'Émilie-Romagne. Il mûrit longtemps dans les caves, pas moins de deux ans, devenant sec et s'effritant. Pâtes, omelettes, carpaccio mariné - il est impossible d’énumérer tous les plats parsemés de parmesan. Autres fromages italiens bien connus: mozzarella (utilisée pour faire des pizzas), gorgonzola (sans qu'il soit difficile d'imaginer une sauce à la crème), ricotta (partie intégrante de délicieux desserts).

Article principal: cuisine italienne

Loisirs et divertissements

Rue à naples

Les touristes viennent dans tel ou tel pays non seulement pour se familiariser avec l'histoire et les sites touristiques, mais également pour passer un bon moment, se détendre, acquérir des impressions et des émotions positives. L'Italie à cet égard ne fait pas exception: ses plages et ses parcs, ses attractions et ses salles de concert attirent des voyageurs du monde entier. Vous trouverez ci-dessous une liste des 10 lieux les plus fréquentés, que les vacanciers incluent le plus souvent dans leur programme de séjour.

Villa Borghese. Dans les guides destinés aux touristes, ce parc paysager luxuriant situé à Rome sur la colline de Pincho est un site incontournable. Et ce n’est pas surprenant, car voici le musée national "Villa Julia", un des sites panoramiques de la capitale, ainsi que le zoo romain, fondé en 1911. Ce dernier n’est pas très grand comparé aux autres (il faut environ 11 hectares), mais il est très populaire parmi les touristes. Diverses attractions sont aménagées, en particulier pour les enfants, au beau milieu du lac (par exemple, "l'Arche" avec des balançoires et des toboggans).

Villa Borghese

Opéra La Scala. L’une des attractions les plus célèbres de la capitale du nord de l’Italie est Milan. L'apparence simple est compensée par une magnifique salle de concert, qui a rendu célèbre l'acoustique parfaite et la capacité d'imagination stupéfiante - plus de 2 000 spectateurs. Les premières à La Scala deviennent invariablement des événements d'importance mondiale.

Opéra La Scala

Giardini Naxos. La commune de l'île de Sicile, devenue célèbre grâce à la meilleure station balnéaire de l'île, sur la côte de la mer Ionienne. Les touristes en attente de vacances de première classe surplombant le légendaire mont Etna à l'ombre des vergers d'agrumes. Il y a une surface de mer propre, du sable fin et des hôtels confortables. De mai à octobre, vous pourrez faire du surf, du golf et de la plongée. Il y a des restaurants, des discos, des attractions aquatiques, sans oublier les différents festivals qui y sont organisés.

Jardini naxos
Plage Marina Centro

Plage Marina Centro. Ceci et d'autres plages de la ville de Rimini - l'une des plus préférées des vacanciers. La plage est libre, ce qui était l'une des raisons de sa population constante. Il est particulièrement agréable de se promener le soir, exposant le visage à une brise de mer rafraîchissante. Il y a de nombreux restaurants de poisson sur la côte, où non seulement les visiteurs mais aussi les habitants dînent avec plaisir.

Aquarium de Gênes

Aquarium de Gênes. Vous pouvez voir ici tout ce que vous avez vu auparavant à la télévision - raquettes, vrais piranhas à dents, manchots et de nombreux autres représentants de la faune de notre planète. La superficie totale de l'aquarium de Gênes, le deuxième en importance en Europe, est de 70 réservoirs, contenant un total de 6 millions de litres d'eau.

Musée Ferrari à Maranello

Musée Ferrari à Maranello. Dans cette ville près de Modène, il n’ya pas seulement un musée, mais aussi une usine de voitures produisant cette marque de renommée mondiale. Le musée regorge d'expositions uniques, y compris des voitures de course participant à la Formule 1 et leurs moteurs, des pneus glacés des voitures de course, des prix décernés par d'éminents coureurs, de nombreuses photographies.

Temps d'ascenseur (ascenseur de temps). Situé à Rome et est un cinéma 5D, équipé des dernières technologies. Ici, chaises volantes, écrans panoramiques et acoustique surround moderne. Tout cela permet de donner une impression virtuelle, mais très réaliste, du voyage dans le temps. Imaginez: vous avez soudainement fait demi-tour en arrière et vu comment Remus et Romulus ont fondé Rome ou comment Brutus a trahi Jules César, tandis que Michelangelo a travaillé à peindre la chapelle Sixtine.

Ascenseur de temps

Parc de loisirs Rainbow Magic Land. Situé près de la capitale, à seulement 60 km. C'est la meilleure solution pour les loisirs toute la journée, tant pour les adultes que pour les enfants. De l'abondance d'attractions pour tous les goûts, littéralement les yeux courent. Mais les plus populaires sont Shock (qui rappelle les montagnes russes, qu'on appelle "Russes") et Winx City (en particulier pour les filles, associées aux poupées populaires Winx et à leurs homologues Barbie).

Parc de loisirs Rainbow Magic Land

Baie de Sorgeto (île d'Ischia). Dans une baie isolée sur une île volcanique de la mer Tyrrhénienne, il existe un véritable paradis pour ceux qui souhaitent préserver leur santé, leur beauté et leur jeunesse. Des sources thermales locales s’échappent des fonds marins pour former un salon de spa naturel composé d’énormes rochers. Il est extrêmement inconfortable de patauger là-bas, mais que ne pouvez-vous pas faire pour la jeunesse éternelle? Parmi les divertissements, la cuisson des œufs dans de l’eau minérale bouillante et la cuisson de la viande dorée dans le sable chaud sont très populaires.

Golfe du sorgho

Parc aquatique "Aquafan". Il est situé près de la ville de Rimini et est célèbre pour ses piscines: elles sont au nombre de cinq et elles sont tout simplement gigantesques. L'une est tout à fait impressionnante, équipée de vagues artificielles et à juste titre appelée "Océan en miniature". Le parc aquatique comprend également une plage artificielle, un jacuzzi avec hydromassage et l'attraction "Water Slides". Ceux qui souhaitent enseigner des cours de plongée.

Parc aquatique "Aquafan"

Voir aussi: Vacances actives en Italie, Vacances à la plage en Italie, Vacances et week-ends en Italie

Les achats

La randonnée dans les magasins, les supermarchés, les boutiques et les centres commerciaux italiens est une excellente combinaison d’utile et d’agréable (ou vice versa). L'essentiel est de savoir à l'avance où il est préférable de faire des achats et quand les ventes saisonnières commencent.

Comptoir d'épicerie à Florence

Les boutiques les plus chères de la capitale se trouvent sur la Place d’Espagne (Piazza di Spagna), ainsi que dans les rues avoisinantes. Une fois à Milan, ne manquez pas de visiter la rue Montenapoleone, où se trouvent de nombreuses boutiques de créateurs italiens à la mode.

Salon de thé Plaza de España

Les magasins italiens sont généralement ouverts de 8 à 9 heures du matin et fonctionnent jusqu'à 19h-19h30, heure du déjeuner - de 13h à 15h. Week-ends - dimanche et lundi matin. Les petites salles d'exposition, parfois, ne fonctionnent pas déjà à partir de la seconde moitié du samedi. Les magasins locaux sont intéressants pour les acheteurs étrangers, non seulement avec des produits de haute qualité, mais aussi avec des ventes régulières (ce que l’on appelle sconti).

Galerie Victor Emmanuel II à Milan

Les réductions saisonnières sont particulièrement prisées: l'hiver commence le 7 janvier et dure jusqu'au 1er mars, celui d'été: du 10 juillet au 31 août. Les remises sur les marchandises commencent à 15% et atteignent 70%.Les touristes sont également choisis par les points de vente (points de vente) - centres commerciaux, vendant des produits de marques populaires toute l'année à bas prix.

Boutique de masques à Venise

Qu'est-ce qui est le plus souvent amené d'Italie? En plus des célèbres fromages, des vins fins et des vêtements de marque de touristes en l'honneur du vase, des verres, des bijoux en verre de Murano. Il est plus lourd que le verre ordinaire, donc si un faux est détecté, même un non-spécialiste peut le détecter.

Non loin de Venise se trouve l'île de Burano, où, en guise de souvenir, des produits en dentelle, tels que des nappes, des châles et des serviettes de table, vous seront offerts. À Rome, souvenirs bien achetés avec les symboles du Vatican, figures de gladiateurs antiques et copies d'anciennes monnaies romaines. Eh bien, il est impossible de quitter Pise sans avoir acheté quelques personnages de la célèbre tour penchée de Pise pour vous souvenir de vous-même et de vos proches.

Et ceci, comme vous l'avez compris, ne constitue pas une liste complète de biens et de souvenirs pouvant être apportés de la république ensoleillée.

Voir aussi: Shopping en Italie

Transport

Avec raison, l'Italie peut être qualifiée de «pays de l'automobile». Plus de 90% des Italiens utilisent le transport routier et plus de 80% des diverses cargaisons sont transportées. Les trains les plus populaires sont les deuxièmes.

Un quart de toutes les autoroutes européennes, soit environ 7 000 km, est concentré dans les Apennins. La principale artère de transport du pays est la dite autoroute A1, dite "autoroute du soleil". Elle s'est étendue à travers l'Italie.

Vieille route de fiat le long de la côte

Le principal moyen de transport public du pays est considéré comme un bus. Les conducteurs ne vendent pas de billets, ils doivent être achetés à l’avance dans des guichets spéciaux, dans le métro, dans les bureaux de tabac et dans certains bars.

Le métro de Rome est représenté par deux lignes: la ligne "A" relie le centre-ville (près du Vatican) et la banlieue est, et la ligne "B" relie la banlieue nord et le complexe industriel situé au sud de la ville.

Article principal: Transport en Italie

Connexion

Façon Appienne

Vous pouvez devenir propriétaire d'une carte SIM d'opérateurs de téléphonie mobile locaux dans n'importe quelle ville. Un étranger peut également l'acheter sans problème: une copie est extraite du passeport présenté et le numéro est enregistré auprès du propriétaire de la carte SIM.

Quels fournisseurs fournissent des services mobiles en Italie?

  • TIM: le plus populaire de la population locale. Il offre aux abonnés des tarifs internationaux spéciaux: par exemple, une minute d'appel en Russie coûtera 10 cents.
  • Vodafone: opérateur de téléphonie cellulaire international présent dans de nombreux pays, y compris la République italienne.
  • WIND: également un fournisseur international, principalement populaire auprès des touristes et des migrants, car il propose des tarifs avantageux pour les appels vers d'autres pays. À cet égard, dans les Apennins est plus cher que la moyenne en Italie.
  • TRE-3: Les communications mobiles les plus high-tech d'Italie. Populaire auprès des jeunes, car il propose diverses innovations, appels vidéo, etc.

Article principal: Communications en Italie.

Le pont de l'Ange Saint à Rome

La sécurité

Police à Florence

L’attractivité touristique de l’Italie reste l’un des pays les plus criminalisés de l’Union européenne. Dans la capitale et les autres régions métropolitaines, de nombreux voleurs (appelés "schipattori") s'efforcent d'entrer dans une poche ou de leur arracher un sac. Il n'est pas recommandé d'emporter beaucoup d'argent avec vous, encore moins de le retirer des distributeurs automatiques de billets devant les passants. Les touristes sont souvent victimes de fraudeurs dans les établissements de transport et de divertissement. Il vaut mieux laisser les documents et l'argent dans les coffres des hôtels.

Rue à Vérone

La situation en matière de sécurité publique dans les quartiers des émigrants est particulièrement défavorable. Il y a souvent des voyageurs attaqués et volés avec violence. On enseigne aux touristes que dans de telles régions, il est préférable de ne pas utiliser d’équipement photographique et vidéo coûteux et de ne pas porter d’accessoires coûteux. Afin de "cajoler" les voleurs et de ne pas entrer en conflit avec eux, il est préférable de porter environ 20 à 50 euros et de les donner immédiatement.Mais la fraternité itinérante, répliquée dans les médias, ne doit pas avoir peur: elle est pleine de ses propres affaires et se bat pour trouver aussi du temps pour les touristes.

Gubbio

En cas de vol ou d’autres actes criminels, adressez-vous aux carabiniers, représentants de la plus grande unité de la police criminelle italienne, qui sont investis de la loi avec de larges pouvoirs. Ils sont facilement reconnaissables à leur uniforme, qui se distingue par une coupe paramilitaire et une ceinture blanche. Dans les villes de province, on les aborde beaucoup moins souvent, car les criminels ne sont pas aussi actifs ici - donnez-lui des mégapoles.

Ponte Vecchio à Florence

Le logement

Chambre de l'hôtel Gritti Palace à Venise

Les hôtels italiens, et il y en a environ 40 000 dans le pays, sont confortables et ne causent généralement aucune plainte de la part des touristes. Bien sûr, pendant la haute saison, les prix sont élevés, mais ils chutent considérablement en période de récession. Chaque district a sa propre saison: dans les grands centres et stations touristiques, c'est l'hiver et dans les stations de ski, c'est le printemps, l'été et même. Vous pouvez réserver une chambre dans l'hôtel de votre choix sur notre site Web.

Dans les villes, le service de chambre d'hôtes, largement reconnu au niveau officiel, est répandu. Ils fournissent aux propriétaires de maisons privées. Les touristes séjournent souvent dans les soi-disant hôtels d'un jour près des gares. Ici, vous pouvez prendre un bain, utiliser votre téléphone, ranger vos bagages et passer la nuit. Les campings ne sont pas moins populaires en Italie (il y en a près de 2 000 dans le pays), les refuges alpins, les auberges de jeunesse. Les étudiants d'autres pays (en échange de cours) peuvent être hébergés dans des dortoirs pour étudiants locaux en écrivant une déclaration.

Hôtel pour le forum romain

Voir aussi: Hébergement en Italie

Comment s'y rendre

L'avion de la compagnie italienne Alitalia

Les compagnies aériennes russes proposent des vols réguliers et des vols charters vers de nombreuses villes italiennes: Rome, Milan, Naples, Gênes, Rimini, Pise, Catane. Arriver en Italie par avion n'est pas difficile: seuls Aeroflot et Alitalia assurent 2 vols quotidiens de Moscou à Rome. Le temps de trajet est d'environ 4 heures. Aeroflot offre également la possibilité d’aller à Venise deux fois par jour ou à Bologne une fois. Vous pouvez également envisager le transporteur italien Meridiana Fly.

La compagnie aérienne russe VIM Avia dessert Moscou les mercredis et samedis à destination de Rimini, Milan et Turin. Aller à ces villes de Saint-Pétersbourg aidera le transporteur "Russie".

De nombreux voyageurs préfèrent venir en Italie en bus ou en train. Ce choix de transport vous permet de voir les villes européennes agréables le long du chemin et d’économiser sur la route. Par exemple, vous pouvez vous rendre en Italie en train Moscou-Budapest. Il part de la gare de Kievsky, le trajet dure environ 57 heures. Il existe également une route de transit Moscou-Nice à travers les villes italiennes de Milan, San Remo, Vérone, Gênes, Bolzano, Bordighera.

Voir aussi: Arrivée et planification d'un voyage en Italie, Quand est-il préférable d'aller en Italie?, Obtenir un visa pour l'Italie

Calendrier des prix bas

Mer adriatique

L’attraction s’applique aux pays: Italie, Croatie, Albanie, Monténégro, Bosnie-Herzégovine, Slovénie

La mer Adriatique est une mer semi-fermée, une partie de la Méditerranée située entre les péninsules des Apennins et des Balkans. Il lave les côtes de l'Italie (plus de 1000 km), de la Slovénie (47 km), de la Croatie (1777 km), de la Bosnie-Herzégovine (20 km), du Monténégro (200 km) et de l'Albanie (472 km). Dans la partie sud, le détroit d'Otrante est relié à la mer Ionienne.

Informations générales

La superficie de la mer Adriatique est de 144 000 km ², la profondeur est de 20 m dans la partie nord de la mer à 1230 m au sud-est.

Les rives occidentales sont principalement basses, les côtes orientales - montagneuses.Près de la côte est se trouvent les îles dalmates, qui sont les sommets des chaînes côtières des hauts plateaux dinariques, dont les vallées intermounteuses ont été inondées lors de l'abaissement de la partie occidentale de la péninsule balkanique. Les rives sont fortement découpées par les baies et regorgent de ports pratiques. Les grandes baies sont Venise, Trieste et Manfredonia. La mer au large des côtes est profonde, ce qui contribue à la navigation. Les plus grandes îles côtières sont Krk (408 km²), Brac (396 km²), Cres (336 km²), Hvar (299 km²), Pag (287 km²) et Korcula (276 km²).

La température de l'eau du nord au sud varie de 24 à 26 ° C en août et de 7 à 13 ° C en février. La salinité de l'eau varie de 35 à 38. Marées irrégulières tous les jours (jusqu'à 1,2 m). L'été est clair et les hivers sont nuageux et pluvieux (jusqu'à 70% des précipitations annuelles).

La flore et la faune de la mer Adriatique sont assez riches. Plus de 750 espèces d'algues appartenant à trois divisions (rouge, marron et vert) se développent. Dans la zone côtière, il existe de nombreuses espèces de gastéropodes et de bivalves à coquilles épaisses et durables les protégeant de manière fiable des impacts des vagues, ainsi que des échinodermes et des crustacés. Les huîtres, les moules, les plats de la mer, les oursins, les concombres de mer et les petits crabes vivent dans des eaux peu profondes. Dans les fourrés d'algues, nagez les hippocampes. Les grands crustacés - homards, gros crabes, ainsi que les pieuvres, seiches, étoiles de mer, vivent sur une profondeur un peu plus profonde, les anguilles et les murènes nagent ici. La colonne d'eau est saturée de plancton et de jeunes poissons. Les étendues marines sont constituées de sardines, maquereaux, maquereaux cystiques et frégates de maquereaux, bonites et thons. Les courants apportent une multitude de polypes tendres et transparents et de polypes hydroïdes qui brillent dans la nuit. Parmi les requins, le plus commun nain, épineux, requin bleu, et aussi le renard de mer. Très rare est un requin géant. Parmi les mammifères de la mer Adriatique, des dauphins et un phoque moine sont en voie de disparition.

La côte croate est réputée pour ses stations balnéaires telles que Dubrovnik, Split, Sibenik, la Riviera Makarska, Pula, ainsi que pour les îles Dalmates. La zone de villégiature principale du Monténégro - Budva Riviera. Sur la petite côte adriatique de la Slovénie se trouvent quatre stations balnéaires - Koper, Izola, Piran et Portorož. La Bosnie-Herzégovine n'a qu'une seule station balnéaire - Neum. Les stations balnéaires albanaises sont situées dans la région de Durres et sur la «côte des fleurs» (de Vlora à Saranda). Les stations balnéaires de Rimini, Bellaria, Igea Marina, Riviera vénitienne (Lido di Jesolo et Lignano), Palm Riviera (la côte de Mare Gabicce à San Benedetto del Tronto) sont populaires sur la mer Adriatique italienne.

Agrigente

Agrigente - une ville sur la côte sud de la Sicile, une métropole moderne, s'est développée autour du noyau médiéval. Les véritables trésors se trouvent à quelques kilomètres de là, dans un lieu appelé la vallée des temples. Voici les ruines d’anciens temples grecs. Agrigente était un important centre commercial de l'ancienne Méditerranée.

Informations générales

En 582 av. heu La grande colonie grecque d'Akragas a été fondée ici. Plusieurs fois, la ville fut détruite et reconstruite, notamment lors des guerres puniques entre Carthage et Rome. La ville avec ses belles maisons, ses théâtres, son cirque et sa nécropole était entourée d'oliveraies et de jardins d'amandiers. Cependant, Agrigente est principalement connue pour ses sept temples doriques situés sur une haute colline. C'est le temple de la concorde (à qui il a été dédié à l'origine - il n'est pas connu, comme l'appellent les chercheurs) - construit autour de 450 av. heu Bien que le toit du temple n'ait pas été préservé, il est en bon état, principalement parce qu'il a été adapté à l'église chrétienne à la fin du VIe siècle.

Une décennie plus tard, le temple d’Héra fut construit, qui n’était pas très bien conservé, mais il a été construit de la même manière qu’un édifice plus ancien.

Le plus grand temple de la vallée - le Zeus olympique, a été construit en l'honneur de la victoire militaire aux environs de 480 av. heuMalheureusement, en raison des dégâts causés par le tremblement de terre et du fait qu’une partie des blocs de pierre a été utilisée pour la construction du remblai, il ne restait plus grand-chose du temple. D'autres temples sont dédiés à Héphaïstos, Hercule et Asclépios.

Le meilleur moment pour visiter la vallée est le printemps, au moment de la floraison des amandes.

Ville haute

Les rues complexes de la ville haute avec leurs maisons médiévales et baroques méritent également de s'y promener. Commencez votre promenade par Piazzale Aldo Moro, d'où sort l'élégante Via Atenea, la principale rue commerçante. Vous devez visiter la baroque Chiesa del Purgatory et l'église de Santo Spirito, qui appartenait autrefois au monastère cistercien. Les magnifiques décorations en stuc créées en 1695 par Giacomo Sertta occupent la place principale à l'intérieur. À la droite de l'église se trouvent les vestiges du cloître, de la salle de la chapelle et des réfectoires, qui abritent aujourd'hui la bibliothèque municipale. Construit au XIème siècle. La cathédrale normande se dresse sur le point culminant de l'ancienne Acropole, il a été érigé sur la fondation du temple de Jupiter. Plus tard, il a été étendu et reconstruit à plusieurs reprises dans un esprit baroque.

L'aide

Piazza Aldo Moro, 92100 Agrigent; Tél: 0 92 22 04 54;
Fax: 0 92 22 02 46;
www.agrigentoweb.it
www.apt.agrigento.it

Vacances

Festival des fleurs d'amandiers (début février), fête du saint patron de la ville. Calogero (1er et 2e dimanche de juillet), fête de Pirandello (août), fête de Perséphone, production de pièces de théâtre classiques dans la vallée des temples (juillet-août).

Vallée des temples d'Agrigente (Valle dei Templi)

Vallée des temples Agrigente - Un immense parc archéologique avec des temples grecs anciens et d'autres monuments architecturaux. La Vallée des Temples est située au sud de la ville fortifiée (acropole), qui correspond aujourd'hui au centre historique d'Agrigente. La ville connut un développement rapide après la victoire sur les Carthaginois et malgré le fait qu'il y avait des conflits constants avec Syracuse, une autre ville grecque en Sicile. Tous ces temples témoignent de la grandeur de la ville et de son bien-être.

Informations générales

Sur les remparts sud de la ville, reliés aux "fortifications" rocheuses naturelles, un groupe de temples, qui, comme tous les édifices religieux d’Akragasa, étaient décorés d’un ordre dorique. Le premier sanctuaire, appelé le temple d'Hercule, date d'environ 500 ans av. Ses huit colonnes se dressent au milieu d'impressionnantes ruines. Plus loin, la route passe devant Villa Aurea, où se trouvent encore dans le jardin magnifiquement agrandi les vestiges de la nécropole des périodes romaine et chrétienne. De là, vue sur le temple de Concordia, construit vers 425 av. Maintenant, il est considéré comme l'un des temples les mieux conservés du monde grec. Il doit sa chance au 6ème siècle après JC elle fut transformée en église et restaurée seulement au XVIIIème siècle. Le temple de Gera Lakinin (ou Roman Juno Lacnnia) situé au-dessus, a une fondation de la même taille que le temple de Concordia. Il a été construit au milieu du 5ème siècle. BC et ses vingt-cinq colonnes ont résisté à l'épreuve du temps.

Le deuxième groupe de temples est situé à l'ouest de la route. Le temple de Zeus olympien est aujourd'hui une immense masse de ruines, constituée de blocs de pierre et de tambours de colonnes, un tremblement de terre dispersé sur une surface de plus de 6 000 mètres carrés. Il a été érigé en 480 av. comme monument en l'honneur de la victoire et que les créateurs ont dû dépasser le temple de Sélinonte, la construction est restée inachevée après le pillage d'Akragas par les Carthaginois. Sa fondation occupe une surface rectangulaire supérieure à 56 x 113 m. La hauteur de la colonne était de toute évidence supérieure à 18 m et son diamètre inférieur à 4 m. Goethe écrivit lors de son voyage en Italie en 1787: "En ce qui concerne les colonnes à flûte, alors vous pouvez en avoir une idée si vous savez que je me tenais dans l'une d'elles, comme dans une petite niche, collée à la colonne des deux épaules. Pour embrasser une telle colonne, vingt-deux personnes doivent se tenir dans un cercle et se tenir la main. Entre les colonnes se trouvent des statues très expressives d’Atlantes d’une hauteur de 7,65 m.À l'ouest d'Olympión, se trouve le sanctuaire des divinités chtoniennes Santuario delle Divinita Chtonie, datant des VIe et Ve siècles. BC Il comprend ce qu'on appelle. le temple de Dioscuri, le temple de Castor et Pollux, son angle nord-ouest restauré avec quatre colonnes, une partie du plafond et son fronton sont devenus le symbole d'Agrigente. Juste à côté se trouvait un temple du volcan (430 av. J.-C.), dont il reste les vestiges de la fondation et deux colonnes.

Ville d'Assise

Assise - une ville étonnante située sur les collines de l'Ombrie. À partir du XIIIe siècle, il devint le centre religieux de l'Italie. Ici, en 1082, saint François est né. Il y reçut des révélations et écrivit ses œuvres. La ville est célèbre pour ses monuments architecturaux de différentes époques.

Informations générales

Assise a été fondée par les Etrusques, elle a prospéré à l'époque de la Rome antique, au Moyen Âge, les dirigeants de l'Ombrie y ont régné, mais ce n'est qu'au XIIe siècle, après la canonisation de saint François, que la ville acquit une signification particulière. Le monastère de Saint-François a été construit à Assise pour le nouvel ordre des Franciscains. L'église supérieure est connue pour ses fresques de Giotto et Cimabue. Les peintures murales de Giotto sont consacrées aux actes de saint François. Un tremblement de terre majeur de 1997 a endommagé une partie des fresques. Presque toutes les œuvres d’art et d’architecture d’Assise reflètent les principales vertus prônées par saint François: simplicité, humilité, tolérance. L'église de Santa Chiara (Sainte-Clara - la fondatrice de l'ordre monastique de klaritinok mendiant) est en tête de la liste des monuments dotés d'un intérieur à la fois romantique et gothique. Les idées de la Renaissance trouvent leur expression la plus harmonieuse dans la décoration de la basilique Santa Maria degli Angeli (1569), ainsi que dans l’aspect serein et paisible des palais de Burnaby et de Giacobetti du XVIIe siècle. Dans la basilique de Santa Maria degli Angeli se trouve Portsiunkola, une petite chapelle construite par saint François lui-même et dans laquelle il mourut.

Il y a deux autres châteaux médiévaux dans la ville. Ils sont quelque peu éliminés de l’aspect général d’Assise. Aujourd'hui, les touristes viennent à Assise pour profiter de la beauté, de la simplicité et de la tranquillité de cette ville.

L'aide

Piazza del Comune 12 06081 Assise;
Tél: 0 75 81 25 34;
Fax: 0 75 81 37 27;
www.assisionline.it
www.paesaggi.umbria2000.it

Vacances

Tout d’abord, à Assise, célébrez les événements de la vie de saint .. François d’Assise, mais il existe aussi un certain nombre de vacances «laïques»: une procession de rue le vendredi saint; la fête nationale "Calendimaggio" le premier week-end de mai; Fête des pèlerins "Perdono di Asissi": du 31 juillet au 2 août; tournoi de cavaliers "Cavalcata di Satriano": le premier dimanche de septembre; vacances de sv. Francis: les 3 et 4 octobre.

Ville de Bergame

Bergame - ville italienne, qui est le centre de la province du même nom dans la région administrative de la Lombardie. Bergame se situe à 45 km au nord-est de Milan, dans les pittoresques contreforts des Alpes. De nombreux voyageurs qui ont visité cette ville parlent d’elle comme d’une ville belle et confortable, ce qui donne un sens de la fête. Bergame est souvent comparée à une vieille boîte remplie de choses rares et d’une valeur inestimable. La ville et ses environs sont indissociablement liés aux danses colorées de Bergame, à l'arôme enchanteur d'orange-bergamote et, bien sûr, au comédien italien et héros du célèbre jeu Carlo Goldoni - Truffaldino.

Histoire

Bergame en 1963

Le peuplement de Bergame dans la vallée du Pô est connu depuis l'Antiquité, à l'époque où les Celtes vivaient dans la majeure partie de l'Italie moderne. On croit que le nom de sa ville a été reçu par un dieu vénéré par les habitants - Bergimus. En l'an 49 après JC le pouvoir sur la ville a reçu les Romains. Ils ont développé Bergame conformément à leurs traditions culturelles, construit de nombreuses routes et bâtiments et la ville a prospéré. Dans les meilleures années, Bergame a habité jusqu'à 10 000 habitants. Cependant, au Vème siècle, les Huns venus du nord ont détruit de nombreuses villes romaines. N'a pas échappé au triste destin et à Bergame.

Après l'invasion des barbares à l'ouest avant que le puissant empire romain forme le royaume lombard. Et la ville pendant 2,5 siècles a été le centre d’un de ses ducs.Et au VIIIème siècle, lorsque le royaume fut capturé par les forces de Charlemagne, Bergame devint le centre du comté du même nom. Il a fallu longtemps avant que l’Etat d’Italie se matérialise sur le territoire qui entoure la ville.

Bergame est traditionnellement divisée en deux agglomérations urbaines - Haute et Basse-Ville.

Rues de Bergame

Que voir dans la ville haute

La ville haute, également appelée Bergamo Alta, a été fondée par les Celtes. Cela s'est passé au 6ème siècle avant JC. De par leur emplacement, les habitants de la région ont qualifié leur village de "ville sur la montagne". Vous pouvez arriver ici en voiture, en bus ou en téléphérique. Bergamo Alta n'est pas de très grande taille. C'est le monde réel du Moyen Âge, composé de rues pavées étroites. En marchant ici, il n’est pas difficile de sentir que le temps est revenu.

Si vous vous déplacez dans la Haute-Ville, il est nécessaire de demander conseil à l’office du tourisme de la Via Gombito. Ici, les touristes peuvent, s'ils le souhaitent, obtenir une carte gratuite, la Turismo Bergamo Card, qui donne droit à une réduction de 5 à 10% pour les restaurants, restaurants et autres hôtels de Bergame.

Haute-ville de Bergame

La partie la plus célèbre de la ville haute est la vieille place, qui existe depuis le XIVe siècle. En son centre se trouve une fontaine ancienne - La Fontana Contarini (XVIIIe siècle) et dans les bâtiments environnants, il y a plusieurs cafés agréables.

Sur la place elle-même se dresse le vieil hôtel de ville. Il s'agit du bâtiment principal de la ville médiévale de Bergame, construit au XIIe siècle. Sur la façade de l'hôtel de ville, vous pouvez voir un bas-relief représentant un lion, symbole de la domination vénitienne. Une des pattes d'un animal majestueux repose sur un livre ouvert. Il est curieux que les bas-reliefs, sur lesquels un livre ouvert a été sculpté, indiquent que la construction a été réalisée en temps de paix. Si un livre avec des pages fermées était placé près du lion, cela signifiait que le bâtiment avait été construit pendant des conflits militaires.

En face de l'ancien hôtel de ville, dans la partie nord-ouest de la place, se dresse le bâtiment Palazzo Nuovo, le nouvel hôtel de ville. Sa façade est efficacement décorée de marbre blanc. Maintenant, la bibliothèque municipale est ouverte et les livres pour lesquels elle a commencé à se rassembler au milieu du 18ème siècle. La bibliothèque de Bergame est considérée comme l'une des plus riches d'Italie. Sa collection comprend plus de 700 000 volumes et plus de 11 000 périodiques.

Bergame

Selon les historiens, le mur de la forteresse, qui entourait la partie historique de Bergame, existait à l'époque romaine. Malgré sa taille impressionnante et ses excellentes capacités de fortification, il n’a jamais été utilisé dans les hostilités. À la fin du XVIIIe siècle, Napoléon entra dans la ville sans se battre. Et le transfert de Bergame sous la juridiction de l'Autriche-Hongrie s'est également déroulé dans le calme - sans effusion de sang. Aujourd'hui, les anciennes portes de Saint-Augustin construites dans l'enceinte de la forteresse sont considérées comme l'entrée principale de Bergamo Alta.

Au milieu des années 1980, le mur de la forteresse a été révisé. Le long de son périmètre, des sentiers de randonnée confortables ont été aménagés, offrant une excellente vue panoramique sur les pâtés de maisons de la ville de Bergame.

Le plus haut lieu de la ville est le château de La Rocca (château sur le rocher), construit sur le site de l'ancienne capitale romaine. Il occupe la colline de Sainte Euphymie. Les travaux de construction ont commencé ici dans les années 1330 et ont duré cent cinquante ans. Maintenant, le château abrite un musée qui raconte l'histoire de Bergame et les exploits de Garibaldi. Et sur la place du musée, vous trouverez une exposition d'équipements militaires italiens de la seconde guerre mondiale.

L'ancienne place de la cathédrale était un autre lieu de Bergame-Haute, qui réunissait plusieurs monuments historiques. Ici se dresse la cathédrale de la ville, construite à la fin du XVIIe siècle. Selon la tradition existante, le temple à une nef a été érigé en forme de croix latine. Près de la cathédrale se trouve un élégant bâtiment de baptistère octogonal, sur les murs duquel vous pouvez voir des bas-reliefs réalisés avec art, illustrant la vie et le martyre de Jésus-Christ.

Sur la place de la cathédrale est l'un des joyaux architecturaux de Bergame - Chapelle Collele.La chapelle a été construite dans les années 70 du 15ème siècle dans le style du début de la Renaissance et est l'un des chefs-d'œuvre reconnus de l'architecture de la Renaissance. Il est richement décoré non seulement à l'extérieur, mais également à l'intérieur. Ce temple chrétien est devenu le lieu de sépulture du chef militaire de la ville de Bartolomeo Collele et des membres de sa famille.

De nombreux touristes qui viennent à Bergame tentent de visiter l'une des plus belles églises de la ville - la basilique Santa Maria Maggiore. Cependant, les bâtiments qui l'entourent sont si mal placés qu'ils n'ouvrent cet ancien temple que par endroits. La basilique pittoresque a commencé à être construite au début du 12ème siècle, en utilisant le style roman traditionnel de cette époque. La raison de cette construction est une longue période de sécheresse, qui a fait souffrir non seulement les habitants de la ville, mais aussi les villages qui l’entourent. Selon les habitants de la localité, la construction d'un nouveau temple était censée les sauver de la famine imminente.

Ensuite, le temple a été reconstruit plusieurs fois, en utilisant des techniques gothiques dans son architecture. Ainsi, à la fin du XVIe siècle, la basilique Sainte-Marie-Majeure de Bergame a pris un aspect moderne. À l'intérieur de l'ancien temple, vous pouvez voir des fragments conservés de fresques peintes par de célèbres maîtres italiens, de rares tapisseries et des intérieurs baroques luxuriants créés aux XVIIe et XVIIIe siècles. Dans cette basilique se trouvent les restes du compositeur d'opéra italien Gaetano Donizetti, qui a vécu au tournant des XVIIIe et XIXe siècles.

À Bergamo Alta est également très populaire parmi les voyageurs Botanical Garden, fondé en 1972. Une vaste collection de 900 espèces de plantes couvre une superficie de plus de 1 500 mètres carrés. Cet endroit se distingue par son calme et sa beauté et attire les visiteurs de Bergame par le fait qu’on peut se familiariser avec presque toutes les plantes qui poussent sur le territoire de la Lombardie.

Vues de la ville basse

Sous les collines de Bergamo Alta se trouve la ville basse ou Bergamo Basso. En taille, il est beaucoup plus grand que la partie supérieure et a un aspect architectural plus moderne. L'office de tourisme de la ville basse est situé dans le bâtiment de la gare. De là à la ville haute est la route principale Bergamo - via Roma, ainsi que viale Vittorio Emanuele II. Ces deux artères urbaines ont été conçues dans les années 30 à 50 du XIXe siècle. Le long de la via Roma, de nombreuses maisons particulières ont été construites, dont la beauté est frappante, comme par exemple la Villa Finazzi (1921).

Vue de la ville basse de Bergame

Dans cette partie de Bergame, sur le territoire de l'ancien monastère franciscain fondé au début du XVe siècle, se dresse la magnifique église Santa Maria della Gracia. Non loin de là se trouve la municipalité de la ville, occupant un bâtiment historique - le palais Fritzoni. Et à côté, un monument expressif en l'honneur de la Résistance italienne.

En parcourant la Basse-Ville, il vaut la peine de paver la voie vers l'église de Saint-Alexandre, qui est apparue à Bergame dès le IVe siècle, à l'époque du christianisme primitif (rue Garibaldi). Cet ancien temple a été reconstruit à plusieurs reprises et a pris sa forme actuelle au début du XVIIIe siècle. Les voyageurs seront curieux de regarder à l'intérieur de cette église, où le magnifique autel, achevé par le célèbre maître Giacomo Quarenghi, est soigneusement conservé. De plus, dans les intérieurs de l'église, vous pouvez voir des photos des célèbres artistes italiens Lorenzo Lotto, Antonio Balestra et Leonardo Bassano. À côté du temple se dresse la colonne romaine construite sur le site de la mort de saint Alexandre - le saint patron de Bergame.

Rassemblement de savon

Chaque année, à la fin du printemps à Bergame, se tient l'une des compétitions les plus insolites d'Italie: le rallye de la boîte à savon. Plusieurs petites voitures en bois sans moteur y participent. Chacun de ces véhicules est coloré et décoré à l’origine.

Les arrivées partent de l'ancienne muraille de la forteresse située dans la ville haute. La tâche de l’équipage des deux coureurs: donnez à la "caisse à savon" une accélération maximale et terminez premier. Au total, trois courses sont organisées et à la fin, elles déterminent le vainqueur.Le rallye est si populaire auprès des habitants et des touristes qu'il a été organisé à Bergame plus de 40 fois!

Restaurants, cafés et cuisine locale

Bergame a beaucoup de bons restaurants et cafés où vous pouvez pleinement profiter des goûts de la célèbre cuisine italienne - pizzas, pâtes, fruits de mer et excellents vins. La ville dispose d'installations d'élite qui offrent aux clients, en plus d'un menu riche, un programme de divertissement supplémentaire. En plus d’eux, à Bergame, il y a de nombreux restaurants privés, très appréciés des voyageurs. La célèbre pizzeria "Da Nasty", située Via Zambonate, 25, ne laissera pas indifférent même les vrais gourmets et les connaisseurs de plats italiens. Ici, les clients ont le choix entre 250 types de pizza!

En arrivant à Bergame, vous devriez essayer la cuisine locale colorée. Dans cette ville italienne, pour une recette très spéciale, la polenta est composée de "bélier" de gruau de maïs avec du fromage et du sarrasin broyé. Une telle sauce est généralement servie avec une sauce à base de champignons blancs.

Très savoureux raviolis à la saucisse émincée "bergamski" - "casoncei". Des tranches de bacon rôti sont généralement ajoutées aux assiettes et elles sont généreusement saupoudrées de parmesan. Les gourmands apprécieront le dessert local populaire "La Polenta e Osei" - des gâteaux et des tartes aux biscuits délicats. Les pâtissiers les recouvrent de pâte d'amande, saupoudrent de sucre et décorent de motifs d'oiseaux en chocolat et en pâte d'amande.

Shopping et Souvenirs

Si la visite à Bergame coïncidait avec les jours de congé, alors vous devriez regarder le marché local, qui opère près de la gare routière, sur la rue viale Roma. En plus des fruits et légumes frais, vous pouvez acheter des fromages d'excellente qualité. Le goût du parmesan fait maison Bergame est délicieux et ne peut être comparé au fromage vendu en grande surface.

Vous trouverez facilement des souvenirs originaux dans les magasins d’occasion du réseau Dischi. Il y en a deux à Bergame: dans la rue San Bernardino (ici, ils vendent des disques et des produits musicaux curieux) et dans la rue Cesare Battisti. Dans la ville haute, des souvenirs avec des symboles de Bergame sont vendus dans la boutique Rasso. Ici, ils achètent généralement des figurines et des poteries drôles de Truffaldino, qui représentent les curiosités de la ville.

Bien que Bergame soit une banlieue de Milan, elle possède ses propres grands centres commerciaux. Dans la rue, Porta Nuova est un grand centre commercial "OVS" dans lequel les Italiens et les touristes viennent spécialement pour des articles de marque de haute qualité. Des vêtements pour hommes tentent d’être achetés dans le centre commercial "Icam", construit rue Via delle Rose 5/7. Et si vous souhaitez consacrer une journée entière au shopping, promenez-vous dans la rue commerçante XX Settembre, où vous trouverez plusieurs magasins d'usine et des magasins populaires. Voyager ici, il ne sera pas difficile de mettre à jour votre garde-robe.

Près de l'aéroport de Bergame se trouve un immense centre commercial "Orio", considéré comme le plus grand centre commercial des environs de Milan. Il vend presque tout: de l'électronique, du matériel de sport, des vêtements et des chaussures. Orio a ses propres points de vente, cafés, restaurants et pharmacies.

Offres spéciales pour les hôtels

Transport

À Bergame, il existe un vaste réseau de transports en commun composé de 13 lignes de bus et d'une ligne de tramway d'une longueur de 12,5 km. Les billets pour voyager dans le bus et le tram peuvent être achetés aux guichets, aux bureaux de la société de transport ATB, ainsi qu'à certains arrêts. Il existe plusieurs types de documents de voyage: un billet pour un voyage et dix, ainsi que pour un voyage en un et trois jours.

Dans la Haute-Ville, beaucoup de gens aiment monter dans le funiculaire. Cela ne prend pas beaucoup de temps et ne dure que 2,5 minutes. De plus, en montant, vous pourrez admirer les vues colorées sur les rues de Bergame et les toits de vieux bâtiments. Le funiculaire part plusieurs fois par heure et fonctionne toute la journée. En plus du funiculaire, les bus 1, 3, 10 desservent Nizhny et la Haute-Ville.Un autre funiculaire à Bergame amène tout le monde à voir les ruines de l'ancien Castello di San Vigilio.

Comment s'y rendre

À 3 km du centre-ville, du sud-est de la ville, se trouve l'aéroport Orio-al-Serio, plus connu sous le nom de Bergame ou aéroport de Milan-Bergame. C'est l'un des trois aéroports desservant la capitale de la Lombardie - Milan. Depuis décembre 2015, des vols directs de l'aéroport de Vnoukovo à Moscou ont été effectués vers Bergame. Le temps de vol est d'environ 3,5 heures. À l'aéroport, il y a un office de tourisme où les voyageurs peuvent obtenir toutes les informations nécessaires. De l'aéroport aux quartiers résidentiels de Bergame, les touristes voyagent généralement en taxi ou en bus.

À travers Bergame, une ligne de chemin de fer relie Milan à Venise, sur laquelle circule le train Evrostar. En outre, de Milan à Bergame peut être atteint en voiture et en bus.

Calendrier des prix bas

Ville de Bologne (Bologne)

Bologne avec dignité porte le titre de capitale européenne de la culture. Ses réalisations dans le domaine de la création sont si importantes que l’UNESCO a assuré à Bologne le statut de ville musicale - la première dans le pays et la deuxième en Europe. Le centre historique est considéré comme l'un des plus ambitieux d'Italie. C'est assez pour amener la ville à votre itinéraire touristique!

Informations générales

En parlant de Bologne, les habitants le décrivent en trois épithètes: gras, érudit, rouge. Cette caractéristique semble disgracieuse seulement au début, mais révèle en fait la saveur nationale de la ville. Bologne est célèbre pour l'une des options les plus appétissantes de la cuisine italienne, un grand nombre d'étudiants et des toits de brique rouge, qui abondent ici.

Les galeries intérieures sont parmi les caractéristiques accrocheuses de la ville. Les Italiens disent en plaisantant qu'à Bologne, ils se débrouillent facilement sans parapluie: sous les voûtes voûtées, vous pouvez traverser presque toute la ville. Les galeries blanc-neige et ocre contrastent avec les murs de teintes de pêche et créent l'ambiance la plus ensoleillée pour laquelle les touristes viennent de Bologne de différentes parties du monde!

L'histoire de Bologne

La première colonie sur le site de la ville moderne est apparue en 1000 av. heu Après 500 ans, ce territoire a été occupé par les Étrusques, après avoir fondé Felsinu (selon d'autres sources - galloise). Au IVème siècle av. heu le règlement passa au pouvoir de la tribu Prakelt des Boyi et acquit un nouveau nom - Bononia. En 196 av. heu la ville est devenue une colonie et une municipalité romaines. Après la chute du grand empire, il fut régulièrement attaqué par les Goths, ce qui le fit détruire presque complètement. Selon les anciennes chroniques, Mgr Petronius a assumé la restauration de Bononia. Il est toujours vénéré comme un protecteur céleste.

En 727-728 la ville a été pillée et capturée par les troupes du roi Liutprand. Ainsi, Bologne est devenue une partie du royaume de Lombard. Les conquérants allemands ont élargi le territoire de la ville avec un nouveau quartier appelé «Adventure Longbard», non loin du complexe religieux de Santo Stefano. La fin du VIIIe siècle est marquée par l'invasion de Charlemagne dans le royaume de Liutprand à la demande du pape Adrien I. Bologne accorde une relative indépendance. Depuis lors, l'emblème de la ville est orné du mot libertas - "liberté".

Au XIe siècle, le territoire de Bologne a considérablement augmenté, principalement en raison du statut de commune autonome. En 1088, la ville établit la première université européenne, qui n'a jamais cessé ses travaux depuis lors. Francesco Petrarca, Giovanni Boccaccio et Dante Alighieri comptent parmi ses diplômés.

Au début du XIIe siècle, Bologne rejoignit l'union des villes italiennes - la Ligue lombarde - qui luttèrent avec succès contre le Saint Empire romain germanique et son empereur Frédéric Ier contre Hohenstaufen. Après avoir acquis son autonomie en 1183, la ville commença à prospérer et devint rapidement l'un des principaux bastions du commerce. Au 13ème siècle, Bologne était devenue le centre artisanal et commercial de l'État. La population dépasse les 10 mille personnes.

Au tournant des XIIIe et XIVe siècles.la ville fait face à l'instabilité politique: les familles italiennes nobles se lancent dans une lutte pour le pouvoir à Bologne. Des querelles de dix ans ont considérablement affaibli la position de la ville, ce qui a permis au pape d'imposer son pouvoir au cardinal Bertrand du Pouget. Cela n'a pas duré longtemps: les forces du soulèvement populaire ont réussi à renverser l'usurpateur. En 1334, Bologne se voit attribuer le statut de signoria et Taddeo Pepoli prend la relève.

Au cours des XIV-XV siècles. la ville changea de règle à plusieurs reprises jusqu'à ce qu'elle soit entre les mains de la papauté. Bologne, autrefois florissante, a commencé à décliner. Les changements positifs ont été observés uniquement dans la vie spirituelle de la ville. À l'initiative de la papauté, se développa une reconstruction et une construction à grande échelle d'édifices religieux. Au 17ème siècle, les points forts du commerce réussi se sont déplacés vers l'Atlantique. L'épidémie de peste, qui a réduit la population d'un tiers, a ravivé les flammes. La régression démographique et économique se poursuivit jusqu'en 1860, jusqu'à ce que la ville devienne une partie du royaume d'Italie.

Au cours des dernières décennies du XIXe siècle, Bologne a retrouvé sa grandeur passée. En 1918-1939 Il était considéré comme le centre des industries métallurgique, agricole et alimentaire. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, la ville perdit de son importance stratégique, car elle était régulièrement soumise à des attaques aériennes. Après 1943, un mouvement rebelle s'est développé à Bologne. Ses participants ont joué un rôle clé dans la libération de la ville du régime fasciste deux ans plus tard.

Maintenant, à propos du passé embarrassant de Bologne, on ne se souvient plus que des expositions dans les musées et des histoires de guides locaux. La ville est connue comme la perle la plus brillante de la région Émilie-Romagne et l'un des centres du tourisme italien.

Climat et météo

Pour climat subtropical humide est caractérisé par des précipitations uniformes tout au long de l'année. Les touristes des pays de la CEI notent la similitude des conditions météorologiques de Bologne et de Sotchi.

L'hiver

Malgré des hivers plutôt doux et chauds, Bologne connaît une basse saison touristique. Parfois, il neige mais fond immédiatement. En général, les précipitations ne dépassent pas une semaine sur l'ensemble de la période. La température moyenne de l'air est comprise entre + 7 ... +8 ° C (jour) et + 2 ... + 3 ° C (nuit). Les journées glaciales à Bologne sont rares.

Printemps

Le printemps italien est le moment idéal pour faire du tourisme. La seule exception est le mois de mars: dans l'après-midi, l'air se réchauffe à +14 ° C, la nuit il se refroidit à +6 ° C. Depuis avril, le vrai printemps règne dans les rues de Bologne: le thermomètre à mercure s'élève à + 20 ... + 22 ° C, le soir il tombe à + 10 ... + 12 ° C. Les précipitations représentent environ une semaine et demie: le printemps est considéré comme la saison la plus pluvieuse.

Été

En été, pensez à un voyage à Bologne si vous supportez calmement le temps chaud et étouffant. Depuis juin, la température de l'air s'élève à +28 ° C et en août à +33 ° C. Même après le coucher du soleil, le thermomètre ne montre pas de marque en dessous de +18 ° C. Les précipitations à court terme tombent en l'espace d'une semaine, mais elles ne causent pas beaucoup d'inconfort.

Automne

La première moitié de l'automne à Bologne est considérée comme la saison du velours: le temps est encore chaud et ensoleillé, la chaleur étouffante diminue progressivement. La température dépasse rarement les +26 ° C; en novembre, elle tombe à +13 ° C. Les indicateurs de thermomètre de nuit sont +12 ° C et +8 ° C. L'automne est plutôt pluvieux: les précipitations sont rares mais abondantes, surtout en fin de saison.

Vues de Bologne

L'union étonnante d'anciennes traditions et d'une modernité énergique est ce qui attire les touristes dans ce trésor italien. L'histoire de la ville est affichée graphiquement dans ses principaux repères. Les palais, les places, les parcs, les édifices religieux et les musées méritent votre séjour à Bologne plus d'une journée!

Musées

Le musée de l’histoire est à la tête de la liste des musées célèbres de Bologne. Il est relativement jeune, mais donc non moins populaire. Son exposition interactive a été présentée aux citoyens et aux touristes en janvier 2012, le plaçant sur trois étages du Palazzo Pepoli.Le territoire du musée regroupe 34 salles thématiques qui révèlent l’histoire et la culture de Bologne par ordre chronologique. Il convient de noter la salle où sont rassemblés les objets personnels des habitants - une exposition de leur petite histoire. Le personnel du musée invite les citoyens à apporter leur petite contribution au développement de cette collection unique. Le cloître de l’histoire est situé Via Castiglione, 8. Ses portes sont ouvertes du mardi au dimanche de 10h00 à 19h00. Un voyage dans le passé coûtera 10 EUR, une visite guidée de groupe est de 80 EUR. Vous pouvez vous rendre au musée de l'Histoire en prenant les bus n ° 11, 13, 20, 90, 96 et T1 (arrêt Piazza Minghetti). Vous devrez marcher jusqu'à l'intersection de la Via Farini et de la Via Castiglione. La distance entre l'intersection et le palais Pepoli est de 80 m.

Les expositions du musée archéologique de la ville ne sont pas moins fascinantes du passé de Bologne. Il a été aménagé dans le bâtiment restauré du palais de Galvani en 1881. La riche collection a commencé avec des artefacts présentés par des particuliers, notamment ceux très célèbres de Bologne. Maintenant, les salles sont divisées en sections thématiques de l'époque: préhistorique, grecque, étrusque-italique, romaine antique, étrusque et gauloise. Des pièces séparées sont réservées à une collection de pièces de monnaie antiques et à une collection égyptienne. Le monde de l'archéologie est situé à l'adresse suivante: Via Dell'Archiginnasio, numéro 2. Il est ouvert du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00 et les samedi et dimanche de 10h00 à 18h30. Le mardi, le musée est fermé. Coût de la participation - 3 EUR. En direction du musée archéologique, suivez les bus n ° 29, A, C et T2 (arrêt Piazza Maggiore). Le trajet de la Piazza Maggiore au bâtiment Palazzo prend 5-7 minutes.

Le Musée international de la musique et la bibliothèque de Bologne sont un monde de patrimoine musical national. Il a été fondé en 1959 dans les salles du Palazzo Sanguinetti. La collection du compositeur italien Giovanni Martini était au cœur de la première exposition. Maintenant, d'autres expositions sont présentées aux visiteurs du musée: des portraits de musiciens célèbres, des documents d'archives de valeur, des lettres, des livres, des enregistrements musicaux, des instruments anciens. Ils parlent du développement de la musique européenne au cours de 6 siècles. Dans la bibliothèque du musée, vous pourrez vous familiariser avec les documents bibliographiques. La Maison des Neuf Muses de Bologne est située à l'adresse suivante: Strada Maggiore, 34. Elle est ouverte au public du mardi au dimanche de 10h00 à 18h30. La connaissance d'une exposition musicale coûtera 5 EUR. Les services de guide audio en italien ou en anglais coûtent 4 EUR et la visite guidée à 8 EUR. Vous pouvez accéder au musée par les bus n ° 14, 19, 25, 27 ou 62 (arrêt Strada Maggiore). Le bâtiment du palais Sanguinetti se dresse de l'autre côté de la rue.

L'un des musées d'art les plus en vue de Bologne - la Pinakothek nationale - s'est abrité en 1808 dans l'ancien bâtiment du monastère de Saint-Ignace, qui appartenait à l'ordre des jésuites. Le fondateur du musée est considéré comme le pape Benoît XIV. L'histoire de la collection Pinakothek a commencé en 1796: elle a ensuite été reconstituée avec des échantillons de peinture italienne saisis par les hommes de main de Napoléon Bonaparte dans les monastères et les églises de Bologne. Au cours des XIX-XX siècles. L'exposition a pris de l'ampleur et la Pinacothèque nationale figure désormais sur la liste des meilleurs musées d'art. Voici les œuvres d'artistes de la région d'Émilie-Romagne, il y a aussi des peintures d'artistes étrangers. Le haut de la collection est le Polyptyque avec la Vierge et les Saints, la seule œuvre de Giotto à Bologne. La pinacothèque se trouve à l'adresse suivante: Via delle Belle Arti, 56 ans. Son horaire de travail est du mardi au dimanche de 8h30 à 19h30. Prix ​​du billet - 6 EUR. L'entrée est gratuite tous les premiers dimanches du mois, pour les touristes de moins de 18 ans - à tout moment. Prenez les bus 20, 25, 27, 28, 36, 37, 61, 89, 93, 94, 99, 187, 188, 211, 213, 242, 243, 273, 914 ou 920 pour vous rendre au musée d'art de Bologne. Arrêt - Porta San Donato. Après avoir emprunté les transports en commun, prenez la via Giovanni-Battista de Rolandis et parcourez une distance de 120 mètres.

Parmi les habitants de Bologne, le Musée d'art contemporain (MAMbo) est connu pour être une forge de talents. Son emplacement est plutôt inhabituel: dans un bâtiment de boulangerie historique de la ville, à quelques pas de la gare. L'exposition du musée retrace l'histoire de l'art en Italie, depuis la seconde période de l'après-guerre jusqu'à nos jours.Parfois, les visiteurs participent à des concerts, à des projections de films et à des représentations théâtrales. La multifonctionnalité du musée est complétée par un café excentrique et une librairie avec un bon assortiment. Le cloître d'art contemporain est situé à l'adresse suivante: Via Don Giovanni Minzoni, 14. Il est ouvert au public du mardi au dimanche de 10h00 à 18h30 et le jeudi de 10h00 à 22h00. Une visite au musée coûtera 6 EUR (les touristes de moins de 18 ans ne paient pas d’entrée), le premier dimanche de chaque mois - gratuitement. Les lignes de bus 32, 33, 35, 556, 576, 646, 651, 671, 672, 684, 706, 826, 850 et 856 vont ici (Don Minzoni s'arrête à Mambo).

Les autres musées de Bologne méritent l'attention des voyageurs: musée de la mémoire d'Ustic, musée national du Moyen Âge, musée du patrimoine industriel, musée de la radio et des communications, musée géologique de Giovanni Capellini et musée de la Résistance.

Eglises, cathédrales et basiliques

La liste des édifices religieux remarquables à Bologne est dirigée par l'église Santa Maria della Vita. Le sanctuaire a été construit en 1260 avec des dons de la confrérie et le premier hôpital de la ville a été placé dans les murs de son bâtiment. Ici les adeptes de la Vierge qui donne la vie ont aidé les pèlerins avec indifférence. Au milieu du XVe siècle, l'église fut agrandie à trois nefs. Après 1686, le plafond du bâtiment a été complètement détruit, le sanctuaire a été reconstruit. Maintenant, Santa Maria della Vita est considérée comme l'une des églises les plus colorées de la ville. Le complexe comprend une chapelle construite dans les meilleures traditions baroques et un musée médical. Santa Maria della Vita est située à l'adresse suivante: Via Clavature, 8-10. Il peut être visité du mardi au dimanche de 10h00 à 19h00. L'entrée coûtera 4 EUR, ainsi qu'une visite de la basilique et du musée - 8 EUR. Vous pouvez vous rendre à l'église par les bus 29, A, C, T2 (arrêt Piazza Maggiore). Descendez la via Clavatura et parcourez environ 70 mètres. Le bâtiment de Santa Maria della Vita apparaîtra à gauche.

La cathédrale de San Pietro avec sa façade en frezovym orne le cœur de Bologne. Il a été érigé sur le site d'une église paléochrétienne, qui a été négligée au XIIe siècle après un violent incendie. Sur l'apparence architecturale du sanctuaire travaillé par des artistes renommés Francesco del Cossa et Hercule de Roberti. Malheureusement, le résultat de leurs travaux n’a pratiquement pas été préservé en raison des nombreuses reconstructions de la cathédrale, qui ont duré jusqu’en 1747. Le trésor opère sur le territoire du sanctuaire, où sont représentés les objets du culte chrétien des XVe-XXe siècles. Le clocher a une cloche de 3,3 tonnes La Nonna.La cathédrale est située à l'adresse suivante: Via Independenza, 7. Ses portes sont ouvertes aux paroissiens du lundi au vendredi de 07h30 à 18h45, les week-ends de 08h00 à 17h30 Le trésor de San Pietro n’est disponible que le dimanche de 15h30 à 17h30. L'entrée est gratuite pour tous. Vous pouvez vous rendre à la cathédrale par les bus n ° 20, 28 et A (arrêt San Pietro).

Cependant, le principal édifice religieux de Bologne est considéré comme la basilique Saint-Pétrone, consacrée en l'honneur du saint patron de la ville. Sa construction a débuté à la fin du XIVe siècle et dure toujours: il reste à compléter les travaux sur le revêtement de la partie supérieure de la façade. L'intérieur de la basilique est formé de 22 chapelles. Leur conception a été réalisée par de célèbres artistes italiens. Mais ce n'est pas remarquable sanctuaire, et deux organes. L'un des outils date de 1471-1475. et est parmi les corps les plus anciens du monde. La basilique Saint-Pierre se trouve à l'adresse suivante: Piazza Galvani, 5. Elle peut être visitée du lundi au vendredi de 7h45 à 13h30 et de 14h30 à 18h00, les samedi et dimanche de 7h45 à 18h30. L'entrée est gratuite, mais la possibilité de prendre des photos nécessite un supplément de 2 EUR. En direction de la basilique, bus n ° 29, A et C (arrêt Piazza Galvani).

Les célèbres édifices religieux de la ville comprennent les églises de Santa Maria dei Servi et de Santa Maria della Pioggia, ainsi que la basilique Saint-Dominique, Saint-François, Saint-Étienne et Saint-Michel-Majeur.

Palais

Parmi les palais les plus remarquables de Bologne attire l'attention du Palazzo Comunale (Palazzo D'Accursio). Sa partie la plus ancienne, datant du XIIIe siècle, appartenait autrefois au professeur de l'Université de Bologne. Depuis que le bâtiment a été acheté par la municipalité, ses murs ont été vus plus d'une centaine de fois. Au 15ème siècle, le palais a été agrandi selon les plans de l'architecte Ridolf Fioravanti. Il a également décoré le palais avec une tour de l'horloge.Jusqu'à présent, le palais d'Accursio reste la mairie, bien que certaines institutions administratives soient situées dans d'autres bâtiments. En outre, une galerie d'art avec des toiles des XIIIe et XIXe siècles opère sur le territoire du palais. L'exposition du musée Morandi est temporairement déplacée à MAMbo. Le palais de Comunale se dresse sur la place principale de Bologne - Piazza Maggiore. Ses portes sont ouvertes aux touristes du lundi au jeudi de 8h30 à 18h00 et le vendredi de 8h00 à 14h00. L'entrée est gratuite, sauf pour la galerie municipale: vous devez payer 5 EUR ici. Vous pouvez vous rendre au Palazzo D'Accurcio avec les bus 29, A, C ou T2 (arrêt Piazza Maggiore).

Les voyageurs seront intéressés par d'autres palais de Bologne: Podesta, Magnani, Re-Enzo. Chacun avec sa propre histoire unique.

Jardins de la Montagnola

Une promenade dans le parc est le meilleur moyen de se détendre après une excursion passionnante. À Bologne, les jardins de la Montagnola, le plus ancien parc de la ville, sont les plus populaires. Il est situé sur une colline près de la gare. Dans le passé, il était prévu de construire un nouveau palais sur ce site et la zone forestière était transformée à la hâte en zone de parc. Le palais n'a jamais été construit, mais les jardins de la Montagnola sont devenus le lieu de prédilection des citadins. Le parc en plein air du parc comprenait des spectacles d'artistes de rue et des réunions publiques, la noblesse se promenait et des calèches tirées par des chevaux. Aujourd'hui, le vieux parc de Bologne est célèbre pour son escalier en marbre baroque, ses sculptures de Diego Sarti et son monument dédié aux personnes décédées le 18 août 1848, alors que les Autrichiens étaient chassés de Bologne.

Pour atteindre les jardins de la Montagnola n'est pas difficile. Dans cette direction, suivez les bus:

  • N ° 101, 106, 184, 186, 205, 206, 237, 257, 301, 354, 356, 357, 446-448, 504, 576, 646, 651, 671-673, 684, 686, 706, 826, 850 , 856, 900, 906, 916, 918 (arrêt à Stazione Autolinee);
  • N ° 14, 19, 20, 25, 27, 28, 36, 37, 61, 62, 89, 93, 94, 99, 211, 213, 242, 243, 273, 914, 920 (arrêt Sferisterio);
  • N ° 87, 181, 187, 188, C, T2 (arrêt Autostazione);
  • N ° 11, 935 (arrêt Indipendenza Mille).

Plaza Maggiore

En parlant des places de Bologne, il est impossible de ne pas mentionner la Piazza Maggiore - la plus grande de la ville. Il s’appelle à juste titre un cœur qui bat: la vie bat son plein ici, à partir du Moyen Âge. La Piazza Maggiore combine les sites reconnaissables de Bologne: les palais de Podesta et de la Comunale, ainsi que la basilique inachevée de Saint-Pétrone. La Piazza Nettuno jouxte la place principale de la ville, où se dresse la célèbre fontaine avec la statue de l'ancien dieu grec. Vous pouvez vous rendre à la Piazza Maggiore par les transports en commun. Prenez le bus numéro 29, A, C ou T2 (suivez le même arrêt).

A propos de la vie dans les régions de Bologne

Lors de la réservation d'une chambre d'hôtel, pensez aux objectifs du voyage à Bologne. Si vous êtes intéressé par les excursions, installez-vous dans une zone centrale, près de la Via delle Indipendenza ou de la Piazza Maggiore. Ici la vie bat son plein: les festivals vibrent, les processions sont festives et les musiciens se produisent. Une atmosphère plus paisible règne dans les quartiers proches de la basilique de San Domenico et de Santo Stefano. La circulation dans cette partie de la ville est moins intense que dans le centre et les groupes de touristes bruyants sont moins fréquents.

Un repos complet vous attend dans la région de Fiera. Les hôtels locaux sont dotés d'équipements modernes qui rendent difficile la recherche d'une place dans les bâtiments du centre historique de Bologne. Chaque année, Fiera organise des conférences et des expositions avec les participants, mais d’autres touristes ne l’aiment pas moins. La région est la meilleure pour les voyageurs-automobilistes. Ici, vous pouvez monter sur un véhicule privé sans restrictions.

Pour ceux qui ont choisi Bologne comme point intermédiaire du parcours, il vaut la peine de s’installer près de la gare Bologne-Centrale. Parmi les avantages - infrastructure développée et possibilité d'aller partout en Italie. Parmi les lacunes alléguées - l'accumulation de touristes et le bruit quotidien des trains. Ce dernier est compensé pour s'installer dans une pièce dont les fenêtres donnent sur le côté opposé de la gare.

Ferme la liste des dirigeants de la région située à proximité des jardins de la Montagnola. Il attire des logements locatifs abordables et des espaces verts propices à la marche. Le centre historique de Bologne est à 10-12 minutes à pied, les transports en commun peuvent donc ne pas être nécessaires.

Moins adapté aux espaces de vie de la gare routière et de l'université. Les rues sales sont remplies de monde et les machinations des voleurs de poche sont fréquentes. Vous pouvez oublier les promenades confortables, mais cela est compensé par le faible coût de la vie. En séjournant ici, les touristes épargnent un bon voyage.

Taux de vacances

En termes de prix, Bologne n’est pas en avance sur les villes les plus célèbres d’Italie. La location d'appartements économiques à 1,5 km du centre historique coûtera 20 EUR et plus, le coût de la vie à l'hôtel étant à partir de 50 EUR. Les hôtels de classe moyenne proposent des chambres à partir de 100 EUR par jour, en fonction de l'infrastructure. Les hôtels prestigieux du centre de Bologne rencontrent les touristes à partir de 150 EUR.

Le prix du déjeuner dans un restaurant local est à partir de 14 EUR. Une soirée romantique accompagnée de vin italien coûtera 50 EUR. Si vous le souhaitez, vous pouvez acheter les produits nécessaires et préparer votre propre nourriture. Il vous en coûtera 1,5 à 2 fois moins cher.

Le prix de tous les transports publics coûte entre 1,5 EUR. Si en jeu - un programme d'excursion riche, il est conseillé d'acheter un prix du billet quotidien de 3 EUR. Pour les services de taxi devront payer à partir de 5 EUR. Il est souhaitable de clarifier le tarif à l’avance, sinon, à la fin de la route, il changera dans la direction avantageuse pour le conducteur.

Cuisine de Bologne

Les traditions culinaires de Bologne raviront ceux qui aiment manger serré. Les friandises servies dans les établissements urbains ne se distinguent pas des plats italiens traditionnels. Malgré cela, la ville surprendra toujours les touristes avec une abondance de pâte de porc et d'œufs de couleur jaune vif - tagliatelles. Ce dernier, d'ailleurs, ne peut être essayé qu'à Bologne.

Les plats principaux sont souvent accompagnés de fromages et de saucisses de fabrication locale. La mortadelle est un produit populaire parmi les saucisses de porc bouillies avec des épices. Combinaison intéressante de plats avec différentes sauces: pois verts, truffes, champignons forestiers, tomates, poivrons et même jambon ou fruits de mer! Les pâtes sont le plus souvent servies avec une sauce à la viande, appelée ragoût de Bologne.

Dans tous les restaurants de la ville, vous pouvez essayer des desserts incroyables: gâteaux, puddings, tartes, brioches et muffins. Le Chertozino, un dessert traditionnel de Noël composé de fruits confits, de noix, de raisins secs et de cannelle, est considéré comme la couronne de chefs-d’œuvre sucrés. Pas moins populaire plat appelé "cake di rice" - gâteau de riz aux amandes râpées et le zeste de citron.

Comme dans toute l'Italie, à Bologne, vous pourrez déguster de bons vins. Parmi les rouges, Cagnina di Romagna, Sangiovese di Romagna, DOC de Lambrusco Grasparossa di Castelvetro et DOC de Lambrusco de Sorbara sont populaires. Parmi les blancs figurent le Sauvignon, le Pinot Bianco, le Trebbiano et le Pignoletto.

Transport

Le transport principal de Bologne est représenté par les bus, les trolleybus, les taxis et le métro.

Les bus

Le territoire de la ville compte environ 50 itinéraires par lesquels vous pouvez rejoindre presque toutes les attractions de Bologne. Un trajet en bus coûte 1,5 EUR, un billet pour 8 trajets 8,5 EUR. Voulant économiser sur les transports en commun, les touristes achètent souvent un billet de transport pour 24 heures au tarif de 3 EUR. Il est important de perforer le billet immédiatement après l’achat. Sinon, vous devrez payer une amende de 80 EUR.

Outre les transports en commun à Bologne, le bus urbain City Red Bus est un bus touristique rouge populaire. Leurs itinéraires combinent 14 arrêts:

  • Gare de Bologne-Centrale;
  • théâtre Arena del Sole;
  • Cathédrale de San Pietro;
  • Strada Maggiore;
  • Région Carducci;
  • Complexe chrétien de Santo Stefano;
  • La Piazza Maggiore;
  • Piazza Cavour;
  • Jardins Margarita;
  • Église de San Michele in Bosco;
  • l'église de Santa Maria Annunziata di Fossolo;
  • galerie d'art Spazio-Carbonesi;
  • Piazza Malpighi;
  • Musée d'Art Contemporain.

Les touristes sont disponibles audioguide en 8 langues. Un trajet en bus-bus coûtera 12 EUR, pour les enfants, deux fois moins cher. Les billets sont valables 24 heures et sont vendus à la billetterie de la gare.

Trolleybus

Le réseau de trolleybus de la ville se compose de 4 lignes:

  • N ° 13 (Borgo Panigale - centre-ville - San Ruffilo (Via Pavesé) - Rastigano di Pianoro);
  • N ° 14A (Piazza Giovanni XXIII - Doue Madonna), combiné avec la route;
  • N ° 32 (Chirkolare Destr) - mouvement dans le sens des aiguilles d'une montre;
  • N ° 33 (Chirkolare Sinistra) - mouvement dans le sens antihoraire.

Le billet coûte 1 EUR (peut être acheté dans une machine spéciale près de l'arrêt de bus) ou 1,5 EUR (acheté dans la cabine du transport).

Taxi

Les taxis officiels et privés sillonnent les rues de Bologne. La première option est plus fiable: le coût du trajet est calculé à un taux fixe en fonction des relevés des compteurs. Un taxi coûte en moyenne 4 à 4,5 EUR, selon l’itinéraire. Parmi les touristes se trouve la machine populaire de commande par anticipation avec des brouillons. La catégorie de services individuels comprend le transfert de l'aéroport à l'hôtel ou vice versa.

Si vous décidez d'utiliser l'offre de "commerçant privé", demandez-lui de calculer le prix du voyage à l'avance. Autrement, un conducteur entreprenant risque de surcharger inutilement le tarif et de demander des pourboires «obligatoires».

Métro

La région métropolitaine de Bologne comprend une ligne qui relie 23 stations. Prix ​​du billet - 1,5 EUR. Les billets de voyage sont vendus dans des distributeurs automatiques près de l'entrée de la station de métro.

Comment s'y rendre

Les vols internationaux prennent l'aéroport de la ville Guglielmo Marconi. Les compagnies aériennes suivantes volent en direction de Bologne:

  • Alitalia - 226 EUR (économie) et 450 EUR (entreprise);
  • Lufthansa - 233 EUR (économie) et 480 EUR (entreprise);
  • Aeroflot - 300 EUR (économique) et 950 EUR (entreprise).

Si vos projets incluent une visite de Rome, aller de la capitale à Bologne n’est pas difficile. Le train à grande vitesse couvrira la distance entre les villes en 2,5 heures, le bus en 6-7 heures, dans le premier cas, le coût du trajet commence à 30 euros, dans le second, à 16 euros sans réductions.

Calendrier des prix bas

Ferrara City

Ferrara - une ville architecturale intéressante en Italie. Situé dans la région d'Émilie-Romagne, à l'est de la plaine de Padan, dans le delta de la rivière Po.

Ferrara serait probablement aujourd'hui une ville insignifiante sans la famille d'Este - cette famille aristocratique hautement éduquée de la Renaissance y a érigé de magnifiques bâtiments, parfois au détriment de la population. Mais l'histoire a tourné la page: le genre d'Este s'est éteint et maintenant, les habitants de la ville prennent d'assaut le centre-ville à vélo.

Histoire

Au Moyen Âge et à la Renaissance, Ferrare était une ville d'égale importance pour Milan, Florence et Venise. Heureusement, l'aspect médiéval de la ville a survécu à ce jour. Une muraille de près de 9 km de long entoure le centre, où il n’ya pratiquement pas de circulation, c’est une puissante forteresse entourée d’un fossé. Dans le sud de la ville se trouve également la partie médiévale de Ferrare avec ses rues sinueuses et ses maisons anciennes, et sa partie nord est déjà une ville de la Renaissance avec des rues droites bordées de palais. Depuis 1995, Ferrara est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Ferrara a été fondée à l'origine sur le fleuve Pô, qui, après une inondation dévastatrice en 1152, a changé de cap. En 1264, la ville était sous la domination d'Obitzzo II d'Este, dont les descendants au cours des 300 prochaines années déterminèrent l'histoire de la ville. Ils ont transformé Ferrara en un puissant centre économique et culturel. La cour de Ferrare comptait de grands poètes et artistes, parmi lesquels les poètes Ariosto (1474-1533) et Torquato Tasso (1544-1595).

À la fin du XVème siècle. Ercole I a reconstruit la ville selon les plans de l'architecte de la Renaissance Biagio Rossetti (v. 1447-1516), grâce à quoi Ferrara a presque doublé de taille. Après 100 ans, le brillant genre d'Este s'éteignit - le dernier souverain du régent mourut sans enfant et Ferrara devint une partie de l'état papal.

Cela a eu des conséquences désastreuses. Au cours des vingt prochaines années, un tiers des habitants de Ferrara ont quitté la ville, qui a perdu son sens d'origine, notamment parce qu'elle est restée la même.

Que voir

  • Cathédrale San Giorgio
  • Château Castello Estense
  • Palazzo dei Diamanti
  • Abbaye de Santa Maria di Pomposa

L'aide

Castello Estense 44100 Ferrara;
Tél: 05 32 20 93 70;
Fax: 05 32 21 22 66;
www.ferraraturismo.it
www.provincia.fe.it

Ville de Florence (Florence)

Florence, la fierté de l’Italie et l’une des plus belles villes du monde, réparties dans une vaste vallée traversée par le fleuve Arno. La ville est située dans le nord du pays et constitue le centre administratif de la région historique de la Toscane. Du nord et de l'est jusqu'à Florence, les monts des Apennins atteignent une hauteur d'un kilomètre. Les montagnes et les collines verdoyantes qui entourent la ville accentuent magnifiquement la beauté des fières églises florentines et des palais magnifiques, créant ainsi des paysages d'une beauté incroyable.

Faits saillants

Cathédrale de Santa Maria del Fiore

Les touristes du monde entier s’efforcent d’aller à Florence car nulle part sur la planète on ne trouve une telle abondance de chefs-d’oeuvre d’architecture, de peinture et de sculpture de la Renaissance, formant des ensembles complets, dilués parsemés d’édifices romans et gothiques. Ici, ils ont écrit leurs œuvres immortelles de Dante, Boccace et Machiavel, perfectionné le savoir-faire de Raphaël, Léonard de Vinci et Botticelli, insufflé la vie dans le marbre de Michelangelo, Cellini, Donatello, Brunelleschi. Le monde spirituel de tous ceux qui visitent cette ville va sûrement changer et s'enrichir. Florence attire donc toujours, comme un aimant, les créateurs et les connaisseurs d'art. Les jeunes s'y sentent également à l'aise, car la capitale de la Renaissance inspire l'amour.

Florence a parfaitement conservé son aspect historique. Cependant, seuls ceux qui ne se limiteront pas à la visite de musées, de galeries d'art et d'églises pourront ressentir tout son charme. Embarquez pour un voyage tranquille à travers ses rues anciennes et ses ruelles qui préservent l'atmosphère du Moyen Âge, asseyez-vous dans la trattoria, regardez dans les ateliers d'artisans, où tanneurs et potiers qui fabriquent de magnifiques produits à base de technique de majolique fonctionnent encore. Il vaut la peine de passer du temps et de visiter les nombreuses boutiques où sont vendus des vêtements à la mode des meilleurs designers italiens. Et bien sûr, n'oubliez pas de vous faire plaisir en achetant des bijoux à des bijoutiers florentins.

Histoire de Florence

La date de fondation de Florence est traditionnellement considérée comme 59 ans avant JC. Oe., Quand dans la vallée de l'Arno était un village pour l'armée de légionnaires vétérans Julius Caesar. Selon la légende, cela s'est passé au printemps, à l'époque des fêtes de la déesse des fleurs Flora, personnifiant le réveil printanier de la nature. Nommé sa ville et doit son nom.

À l'époque romaine, des constructions typiques de cette époque ont été érigées - termes, amphithéâtre, aqueduc. Jusqu'à présent, dans la partie centrale de la ville, autour de l'ancien Forum (aujourd'hui la place de la République), le tracé rectangulaire des rues typiques des Romains a été préservé. À la fin du IIe siècle, Florence devint une ville à part entière, abritant le quartier général du commandant de la légion qui contrôle la région de toute la Toscane moderne. Patron de la ville était considéré comme le dieu de la guerre Mars.

Toits de florence

Au IVe siècle, le christianisme s'est établi ici. Florence est devenue l'archidiocèse et le culte de Mars a été remplacé par le culte de Jean-Baptiste, le nouveau patron de la ville.

Au Ve siècle, Florence est envahie par les Ostrogoths et, de 570 à 774 ans, les Lombards dominent les terres de la Toscane. Leurs dirigeants ont choisi Lucca comme résidence et Florence a temporairement disparu dans l’ombre. En 744, le roi des Francs, Charlemagne, s'empare du royaume lombard. Un peu plus tard, le margrave toscan est fondé sur ces terres, qui faisaient autrefois partie du Saint-Empire.

Au début du XIIe siècle, profitant d’une période d’escalade du conflit entre le pape et l’empereur, la noblesse florentine s'empare du destin de la ville et instaure un gouvernement autonome.En 1183, l'empereur Frédéric Barberousse fut obligé de reconnaître officiellement l'autonomie municipale de la ville. Florence a progressivement commencé à s'emparer des zones environnantes, à commencer par la ville de Fiesole. Au XVème siècle, il conquit Pise et accéda à la mer. Au XVIème siècle, la résistance de Sienne fut brisée. Certaines des villes et territoires toscans de la riche Florence n’ont pas vaincu, mais ont tout simplement été rachetés.

De transformation d'une petite ville en une ville prospère, Florence était obligée à l'origine de faire le commerce de la laine. La guilde des marchands de laine de Florence («Arte della Lana») exportait de la laine du nord de l'Europe et des colorants du Moyen-Orient. Utilisant leurs propres secrets de tissage et de teinture, les Florentins fabriquaient de lourds vêtements rouges et les vendaient dans toute la Méditerranée. Des profits énormes ont jeté les bases du secteur bancaire à Florence, qui est finalement devenue la capitale financière de l'Europe. Florins d'or - l'argent qui était frappé ici, à cette époque, était une monnaie européenne internationale.

Florence en 1493

Les riches de Florence ont été manipulés par le gouvernement avec l'aide du parti des Guelphs (partisans du pape), qui est en confrontation avec les gibeaux (partisans de l'empereur). L'histoire de cette confrontation est capturée dans les œuvres de Dante, Machiavel, Shakespeare. Au 15ème siècle à Florence, la lutte entre eux s'intensifia et de riches marchands amenèrent au pouvoir un homme de sa classe, Cosimo Medici. Ses descendants ont régné à Florence jusqu'au 18ème siècle. Avec les Médicis est associé et "l'âge d'or" de la ville à la Renaissance, et la fin du règne républicain. En 1569, Florence, qui a grandi près des terres des villes voisines, est devenue la capitale du Grand-Duché de Toscane.

Place Signoria au 19ème siècle

En 1737, la ligne ducale héréditaire des Médicis est dissoute et la Toscane passe aux mains des Habsbourg. Pendant les guerres napoléoniennes, Florence avait le statut de capitale du royaume d'Étrurie, située sur le territoire de la Toscane, devenue l'une des provinces de la France. En 1814, la Toscane est revenue sous l'administration des Habsbourg.

En 1860, lors d’un plébiscite général, les Florentins soutiennent le mouvement de réunification de toutes les terres italiennes. À la dernière étape du risorgimento (lutte de libération nationale), de 1865 à 1870, Florence était la capitale de l’Italie. Cette période se reflète de manière ambiguë dans son apparence: une partie des bâtiments historiques du centre-ville a été démolie. Pour Florence, la fin du XXe siècle est marquée par l’extension des limites de la ville aux premiers contreforts et l’émergence de la zone industrielle de Rifredi.

En 1944, pendant la période des hostilités, lorsque le front longeait le fleuve Arno, la ville fut à plusieurs reprises bombardée. De plus, en se retirant, les troupes allemandes ont fait sauter tous les ponts, à l'exception du Ponte Vecchio, qui a été sauvé. Un cataclysme dévastateur s’est produit à Florence en 1966, lorsque, lors de l’inondation du fleuve Arno, les rues de la ville ont été inondées et de nombreuses œuvres d’art endommagées.

Panorama de florence

La culture

Eglise de San Miniato al Monte

Florence, dont le nom est inextricablement lié à la brillante Renaissance, peut se vanter de monuments d'époque plus ancienne. Au 11ème siècle, des bâtiments aussi magnifiques que le baptistère et l'église de San Miniato al Monte ont été érigés ici. Parmi les autres églises romanes italiennes, ces bâtiments se distinguent par des lignes claires de façades et un décor original. Le gothique de Florence qui a remplacé le style roman a également ses particularités.

Au XIIIe siècle, la noblesse locale et les familles de marchands fortunés n’épargnèrent pas l’argent pour aménager la ville, voulant le présenter et, bien entendu, sous un jour favorable. Les maîtres les plus célèbres de cette époque ont commencé à se rassembler ici. Le plus célèbre d'entre eux était Arnolfo di Cambio. Les créations de cet architecte - la cathédrale de Santa Maria del Fiore, le Palazzo Vecchio, l'église de Santa Croce - émerveillent toujours par leur beauté et déterminent tout le look de la ville.

Un des contemporains d’Arnolfo di Cambio était le peintre Cimabue, dans lequel le plastique des personnages se distinguait par une grâce extraordinaire, ce qui était nouveau pour cette époque, car les artistes étaient fortement influencés par l’école byzantine, qui exigeait des images stylisées. Giotto di Bondone, grand artiste et architecte, a apporté une précieuse contribution au trésor de l'art mondial. Son innovation est l'utilisation de demi-teintes, qui ont permis de créer un espace volumétrique sur la toile, en mettant l'accent sur la plénitude de la vie et la beauté du corps humain. Grâce à Giotto, la peinture a pris la place principale à Florence: avec ses étudiants, il a peint plus de peintures en un siècle que tous les peintres allemands et français réunis.

XV siècle - l'âge d'or de la Renaissance. Les familles florentines riches, concurrentes dans le patronage de l'art, ont contribué à son essor. La famille Médicis qui régnait ici a également joué un rôle important dans la prospérité de Florence. Les ducs de Cosimo Ier et de Lorenzo le Magnifique étaient particulièrement célèbres pour leur amour de la beauté et de leur mécénat. Cosimo Medici a donc créé la première bibliothèque publique à Florence. Il a favorisé les érudits, les artistes et les poètes. Son petit-fils Lorenzo, qui a grandi dans le domaine du culte de l'art, a surpassé le célèbre ancêtre par ses actes de bienfaisance, méritant ainsi le surnom de «Magnifique». Il a été distingué par une gestion habile. Lorsque le politicien et penseur Machiavel écrivit le traité "Sovereign", un ouvrage de référence populaire de nos jours pour les puissants, il s'inspira des actes du duc Lorenzo.

La célèbre statue de "David" dans la galerie de l'Académie à Florence

Filippo Brunelleschi, le créateur du dôme colossal de la cathédrale, et le sculpteur Donatello, qui était célèbre pour son don psychologique de mieux comprendre l'essence de l'image et la connaissance de l'anatomie humaine, étaient des représentants remarquables de l'école de la Renaissance. Les sculpteurs Lorenzo Ghiberti, Lucca della Robbia, Andrea del Verrocchio, les artistes Desiderio da Settignano, Mino da Fiesole, Antonio Rossellino ne sont pas moins célèbres.

Le Zénith de la Renaissance à Florence a été marqué par les œuvres de Léonard de Vinci, Michelangelo Buonarroti, Raphaël Santi. Mais avec ces noms est connecté et le début du coucher du soleil du grand siècle de Florence. Da Vinci est parti d'ici en 1506 pour la France et Raphaël et Michelangelo ont déménagé à Rome. À l'exception du tableau "L'adoration des mages", Léonard de Vinci n'a presque rien laissé à Florence. L'héritage de Michelangelo est plus expressif. À Florence, parmi ses autres chefs-d'œuvre, se trouve le célèbre "David", la plus grande sculpture de marbre depuis l'Antiquité. Raphaël a glorifié Florence avec sa série de peintures, appelées les Madones florentines.

L’Italie moderne doit à Florence la création d’une langue nationale élaborée à partir du dialecte toscan. Au cours des siècles, le latin romain classique s'est progressivement transformé en une langue morte incompréhensible. Les Italiens parlaient dans des centaines de dialectes si différents d'une province à l'autre que, par exemple, le peuple de Sicile ne comprenait pas les Vénitiens et les Piémonto-Liguriens. La puissance économique de la Florence médiévale a contribué au fait que la langue des marchands et des banquiers florentins a été adoptée comme langue des affaires dans toutes les régions du pays. Cependant, il a fallu plus d'un siècle pour que le dialecte toscan devienne une langue littéraire brillante. Ses créateurs sont considérés à juste titre comme les grands représentants de la Renaissance - Dante Alighieri, Francesco Petrarch, Giovanni Boccaccio.

Les peuples autochtones de Florence, de leur enfance jusqu'au dernier souffle, entourés d'œuvres d'art de qualité, confirment l'exactitude de l'architecte Corbusier, qui a noté avec subtilité que l'environnement forme une personnalité. En parcourant les rues de la ville, vous ne serez pas fatigué d’être surpris par le goût indéniable des citadins, qui se manifeste dans les vêtements élégants des femmes âgées et dans les vêtements élégants des jeunes. En Italie, on dit que seuls les Florentins parviennent à nouer la cravate avec autant de maîtrise et de grâce.Les habitants de Florence sont également célèbres pour leur esprit et leur arrogance envers les visiteurs, qu'ils dissimulent avec succès avec une courtoisie ostentatoire.

Rues de Florence

Saisons de tourisme

La situation de Florence dans une vallée entourée de collines affecte considérablement le microclimat local. Au printemps et à l’automne, les montagnes protègent la ville des courants d’air froid qui cherchent à pénétrer ici depuis les Apennins du Nord. En même temps, dans cette montagne, le chaudron en été est étouffant comme dans un bain. Au centre de Florence, la température monte souvent à +40 ° C. Cependant, la saison estivale est considérée comme la haute saison du tourisme.

Florence au printemps

À ce moment-là, les Florentins eux-mêmes quittent la ville pour se reposer à la mer ou à la montagne, et les touristes, les vacanciers sur la côte italienne, au contraire, affluent ici pour des excursions. Les inconvénients de visiter Florence en été sont la chaleur, la foule et parfois même l'incapacité d'entendre ce dont le guide parle, car le discours fort et expressif de ses collègues accompagnant d'autres groupes de touristes se fait entendre de toutes parts. En outre, de nombreux magasins, restaurants et boutiques sont fermés. On y vend de curieux produits d’artisans locaux à d’autres périodes de l’année. Parmi les avantages, il y a une atmosphère joyeuse: chaque soir il y a une fête ou un concours, des représentations théâtrales ont lieu, des artistes interprètes de la musique classique et du jazz, des groupes de rock se produisent. Un autre avantage de la haute saison à Florence est que les musées prolongent leurs heures de travail et accueillent les touristes après 17h00.

Si vous voulez admirer les créations des génies de la Renaissance, venez à Florence au printemps. À cette époque, il y a peu de monde ici, les parcs et les jardins de la ville littéralement "conquièrent" une végétation luxuriante sous nos yeux, des iris et des lis blancs, symboles de la ville depuis l'Antiquité, commencent à fleurir. En un mot, c’est au printemps de Florence que le nom de «Floraison» est pleinement justifié. En mars, la température est comprise entre +11 et +16 ° C, en avril et entre +18 et +23 ° C.

Les mois de septembre et octobre sont un bon moment pour visiter Florence. Au premier mois d’automne, il fait encore chaud - environ +27 ° C le jour, en octobre la température diurne chute à +21 ° C, la nuit commençant à +11 ° C, il commence à pleuvoir. En novembre, il fait nettement plus froid et les précipitations augmentent.

L'hiver est la basse saison. À cette heure-ci, le temps est généralement maussade, mais parfois lugubre cède la place à un dégagement maximum de + 10 ° C pendant le jour et de 2 à 5 ° C la nuit. Il y a des gelées et les pluies alternent avec la neige.

Hiver à Florence automne à Florence

Les curiosités

L'apparence de Florence a peu changé au cours des 500 dernières années. La vie fait rage dans ses rues et ses places, mais il semble que les monuments - les vrais habitants de la vieille ville - ne remarquent pas le bruit de la foule, observant avec indifférence et presque avec dérision la foule de touristes qui tentent d’explorer l’immense nombre de monuments de la brillante Renaissance en une journée.

Vous devrez explorer les sites touristiques de Florence à pied. Les places et les rues où elles se trouvent sont inaccessibles aux transports depuis plus de 20 ans. L'entrée à tous les palais, cathédrales, musées est payante. Le coût de la visite de chaque site et musée - à partir de 8 €. Vous pouvez acheter un billet complet, donnant le droit de voir 4-5 objets intéressants (à partir de 35 €).

Centre historique

Traditionnellement, les touristes commencent à se familiariser avec la ville depuis la place de la cathédrale - le lieu d'origine de la Renaissance. En vous dirigeant vers celle-ci, vous passerez dans les rues médiévales lugubres où se trouvent des maisons aux façades sombres et fermées. Soudain, une structure grandiose apparaît devant vous: la cathédrale de Santa Maria del Fiore. Spectaculaire et affable, en marbre multicolore - presque émeraude de Prato, blanc - de Carrare et rouge de Maremma -, comme la plupart des cathédrales médiévales, il a été construit plusieurs siècles. Les noms de nombreux architectes de premier plan y sont associés et la première pierre a été posée par l'architecte Arnolfo di Cambio au début du XIVe siècle.

Place de la cathédrale de Florence

La cathédrale, appelée Fleur de marbre de Florence, est couronnée d'un dôme colossal - création de l'architecte Brunelleschi.Il était persuadé de revenir de Rome dans sa ville natale afin d'achever la construction du temple, tout comme d'autres architectes qui auraient sauvé la tâche. Entrez dans la cathédrale et montez les 436 marches de pierre menant aux entrailles du dôme. Vous verrez comment l’architecte s’est acquitté de la tâche à l’origine en construisant à l’intérieur une coque en brique légère, qui a servi de support à l’ensemble du dôme massif. Une fois que le grand Michelangelo a visité ici. Après avoir examiné le dôme, il a déclaré: "Quelque chose comme cela est très difficile à faire, et mieux, c'est impossible."

Dôme de la cathédrale de Santa Maria del Fiore

Brunelleschi a été appelé Icarus, le nouvel homme, du nom d'un héros mythologique qui a réussi à vaincre la gravité terrestre et à monter en flèche dans le ciel. Les autorités florentines ont adopté une loi interdisant la construction d'immeubles au-dessus du dôme de la cathédrale, rendant ainsi hommage au génie de l'architecte. Aujourd'hui, le grand dôme domine toujours les toits de tuiles rouges des édifices de la ville et les collines qui entourent Florence.

Ne manquez pas les trésors de la cathédrale de Santa Maria del Fiore, ils sont exposés par le musée de la cathédrale dans la partie ouest de la place de la cathédrale. Vous pourrez y voir des œuvres sculpturales remarquables, parmi lesquelles Marie-Madeleine en deuil, sculptée dans le bois par Donatello, et sa belle cantoria (choeurs) décorée d'anges. L'exposition la plus spectaculaire du musée - "Pieta" de Michelangelo. Le maître a voulu installer cette sculpture sur sa tombe, mais n'a pas fini le travail. Peut-être une grande silhouette courbée au centre de la composition est-elle un autoportrait de Michelangelo lui-même.

Entrée du musée de la cathédrale (Opera del Duomo) Autel d'argent pour le baptistère avec scènes de la vie de Jean-Baptiste Le deuil Marie Madeleine - Sculpture de Donatello

Article principal: Cathédrale de Santa Maria del Fiore.

Le clocher de Giotto

Près de la cathédrale se trouve le clocher de Giotto, nommé d'après son créateur, bien que d'autres architectes de renom aient participé à la construction. Au sommet de cette grande tour sont 285 marches. De là, Florence entière est bien en vue et une sensation étrange de sensation de fuite apparaît.

Sur la place devant la cathédrale de Santa Maria del Fiore se trouve le baptistère - l'un des bâtiments les plus anciens de Florence (XIIe siècle). Ses intérieurs sont décorés d'une mosaïque byzantine et les scènes «Création du monde» et «Le jugement dernier» sont représentées au plafond. Trois portes de bronze mènent au baptistère. North - une copie de la création de Lorenzo Ghiberti, qui a travaillé avec enthousiasme aux portes pendant plus de 25 ans. Après que Michelangelo a déclaré que la porte était digne d'entrer au paradis, ils ont commencé à s'appeler "les portes du paradis". L'original de l'œuvre est conservé au musée de la cathédrale. La porte sud est l'œuvre d'Andrea Pisano. Les bas-reliefs qui les ornent illustrent les récits de la vie de Jean-Baptiste, saint patron de Florence.

Au sud de la place de la cathédrale s'étend la Via Calzaioli. C'était la rue principale de l'époque romaine et médiévale. Affectée après le bombardement de la guerre, la rue a été reconstruite et est depuis longtemps réputée pour ses bons magasins. Sur la droite, vous verrez l'église d'Orsanmichele. Dans les niches des murs de façade du temple se trouvent des sculptures. Ils ont été créés aux dépens des guildes commerciales et représentent les patrons de ces communautés. Parmi eux se trouve la sculpture de Saint-George - le patron des armuriers. La sculpture originale (l'oeuvre de Donatello), d'une valeur artistique particulière, se trouve au Musée du Bargello, dont voici un exemplaire.

Baptistère de Florence Via Calzaioli

Ensuite, via Calzaioli, vous vous rendrez à la place Signoria, centre de la vie sociale à Florence. Près de cent mètres au-dessus se dresse la tour du grand Palazzo Vecchio, symbole du pouvoir de la république florentine. Ce palais, construit au début du XIVe siècle selon le projet d'Arnolfo di Cambio, était la résidence officielle des autorités de la ville. Ici et aujourd'hui c'est la mairie.

Piazza della Signoria Palazzo Vecchio

Pendant le règne de Cosimo Ier, le Palazzo Vecchio a été reconstruit. Il existe de nombreuses salles joliment décorées, parmi lesquelles se trouve la salle du Conseil général, érigée pour la réunion de cinq cents citoyens qui ont gouverné la ville à l'époque de la République.Cosimo Medici a engagé un peintre Vasari pour peindre un cycle de fresques, glorifiant son génie militaire. Dans les salles adjacentes, des expositions rappellent d'autres glorieux Florentins: des portraits de pères de la famille des Médicis - Léon X et Clément VII, ainsi que le bureau de Machiavel, où travaillait le célèbre homme politique.

Devant le palais, vous verrez une copie de "David" de Michel-Ange (l'original se trouve dans la galerie de l'Académie). Sa compagnie est le "Hercule" du sculpteur Bandinelli, le monument équestre de Cosimo Ier, érigé par le maître Giambologna, la fontaine scintillante "Neptune" d'Ammanati. Non loin de là, au sud de la Piazza della Signoria, la Loggia dei Lanzi abritait de magnifiques statues et compositions sculpturales, parmi lesquelles le "Perseus" de Benvenuto Cellini, "l'Enlèvement des Sabines" du sculpteur Dzhambolonia.

Sous Cosimo Ier, la structure bureaucratique de Florence s'est tellement développée qu'il a fallu ériger de nouveaux bâtiments pour loger les juges, les notaires et les représentants de la guilde. Si près du Palazzo Vecchio a grandi bâtiment des Offices. On y trouve aujourd'hui la Galerie d'art Uffizi, connue dans le monde entier, mais ce bâtiment a été construit dans un but plus prosaïque: le mot "Uffizi" signifie "espace de bureau".

L'architecte Vasari a construit un étage parfaitement éclairé à l'aide de ferrures métalliques pour créer un mur de verre qui s'étend sur tout le périmètre de la longue cour intérieure des Offices. Au 16ème siècle, une telle utilisation du verre était une innovation et plus tard, les descendants de Cosimo aménagèrent les salles lumineuses de la galerie en tant que salle d'exposition de sculptures familiales, de tapis et de peintures. Cependant, c’est précisément ce mur de verre qui a provoqué des dégâts importants lorsqu’une bombe terroriste a explosé près de l’aile ouest de la galerie en mai 1993: ses fragments ont volé partout, coupant des toiles inestimables le long du chemin. Aujourd'hui, les expositions les plus significatives sont protégées par un verre pare-balles.

La collection la plus vaste et la plus brillante de chefs-d’œuvre de la planète est classée par ordre chronologique et, à l’instar d’un manuel illustré, illustre toutes les étapes du développement de l’art florentin. Ne passez pas le Botticelli Hall. Voici les peintures "Printemps" et "La Naissance de Vénus". Découvrez les portraits de la famille des Médicis rassemblés dans la salle octogonale du Tribunal. Admirez les statues grecques et romaines situées dans les couloirs de la galerie. Recherchez la célèbre Sainte Famille de Michel-Ange, la touchante Raphaël Madonna avec le poisson et le Titien avec la Vénus franchement érotique d'Urbina.

Galerie des Offices

La Galerie des Offices se compose de deux bâtiments parallèles qui composent la rue et sont situés entre le fleuve Arno et la place Signoria. Son aile orientale est bordée par le Palazzo Vecchio. Lorsque Vasari a créé le projet de construction, il y a inclus un long couloir «aérien» afin de relier le palais de Vecchio au palais Pitti, situé sur la rive opposée du fleuve. Reliant les deux structures, le corridor Vasari s’étend au-dessus des bâtiments situés sur le pont Ponte Vecchio. Les ducs des Médicis la parcoururent sans se mêler à la foule de leurs sujets qui occupaient ordinairement les rues et la place de Florence. Vous devriez aussi aller de l’autre côté de l’Arno à travers un labyrinthe de rues, qui s’attardent un moment sur le plus vieux pont de Florence.

Article principal: Galerie des Offices.

Ponte vecchio

Le pont Ponte Vecchio a été posé par les Romains. Comme vous le savez, ils ont été construits pendant des siècles, de sorte que les puissants piliers en pierre résistent encore facilement aux bâtiments qui ont commencé à être construits ici au Moyen Âge. Au début, il y avait des magasins de bouchers et des tanneurs de cuir. Mais en 1593, par décret du duc, cette production, empoisonnant les "arômes" nocifs et putrides de l'air de Florence, est interdite. Mais les maîtres joailliers, installés un peu plus tard sur Ponte Vecchio, vendent toujours leurs produits ici. Ils ont longtemps établi les premiers étages de leurs maisons comme des magasins, dans lesquels les contemporains de Pétrarque ont acheté des bijoux pour leurs femmes bien-aimées. Aujourd'hui, il y a des foules de touristes partout.C'est souvent sur Ponte Vecchio que les visiteurs de la ville acquièrent des bijoux précieux ou des bibelots en souvenir de la magnifique Florence.

Article détaillé: Ponte Vecchio.

Ponte Vecchio

Oltrarno

Derrière le pont Ponte Vecchio se trouve le quartier Oltrarno, dont le nom signifie Zarechye. Ses quartiers, où encore aujourd'hui le son des marteaux et des cris de scies sont audibles, sont incroyablement originaux. Jusqu'à présent, vous pouvez voir ici le vénérable seigneur, qui est assis de manière importante sur les chaises extérieures aux portes de leurs maisons. Ils surveillent attentivement leurs voisins, partagent parfois des nouvelles avec eux et propagent parfois des rumeurs. Les habitants d'Oltrarno sont depuis longtemps habitués aux foules de touristes qui affluent ici pour voir le luxueux palais Pitti et visiter les boutiques à la mode qui s'y trouvent.

Palais Pitti à Florence

Le palais de Pitti est grandiose et ressemble à une forteresse. Au milieu du 15ème siècle, il a commencé à construire un banquier florentin et un ami proche de Cosimo Medici, Luca Pitti. Le siècle suivant, le palais a été acheté par la famille des Médicis et jusqu'en 1737 était leur résidence principale. Puis Pitti passa entre les mains des Habsbourg et, après l’unification de l’Italie, la résidence du premier roi, Victor-Emmanuel II, y resta quelque temps. Au début du XXe siècle, le palais est nationalisé, des galeries d'art et des musées sont installés dans ses locaux.

Aujourd'hui, le palais Pitti est l'un des plus grands complexes de musées de Florence. La Galerie Palatina, le musée d'art moderne, le musée de l'argent et le musée de la mode sont adjacents. La magnifique décoration de la galerie Palatina est de style baroque, ce qui crée un fond luxueux pour les œuvres d'art exposées ici - œuvres de Raphaël et Titien, Rubens et Van Dyck, Tintoretto, Giorgione, Caravaggio, Murillo. Assurez-vous de visiter les salles consacrées à la mythologie, faites attention aux plafonds peints par Pietro da Cortona.

Galerie Palatina

Ce fabuleux trésor est le musée de l’argent. Dans ses salles, bijoux en or et en argent, pierres précieuses, œuvres ivoires magnifiques brillent, une collection d'amphores Dremnerim, collectionnées par le duc Lorenzo le Magnifique, est exposée.

Derrière le palais Pitti se trouvent les jardins de Boboli, qui ont été fondés au XVIe siècle. Ils occupent un vaste territoire sur les pentes de la colline du même nom. Ces jardins sont une belle illustration de l'aménagement paysager de la Renaissance. Ici, parmi les creux, de vieux cyprès, des allées de buis, des grottes mystérieuses, des sculptures antiques, des fontaines élégantes, de jolis cafés sont cachés.

Article principal: Jardins de Boboli.

En parcourant Oltrarno, ne manquez pas de visiter l'église du Saint-Esprit, conçue par Brunelleschi, et l'église de Santa Maria del Carmine, où vous pourrez admirer les fresques de la vie de Saint-Pierre dans la chapelle Brancacci, qui représentent un bel exemple du début de la Renaissance.

Jardins Boboli Sanctuaire de Santa Maria del Carmine

Santa Croce et Bargello

Cathédrale Santa Croce

À l'est du centre historique de Florence, se trouve le quartier de Santa Croce, nommé d'après la cathédrale située ici, l'un des monuments les plus célèbres de la ville. La cathédrale de Santa Croce est célèbre non seulement pour le raffinement de ses formes architecturales, mais aussi parce qu'elle est un panthéon de florentins exceptionnels. Sous ses voûtes, l'artiste Michel-Ange et le politique astucieux Machiavel, le brillant astronome Galileo Galilei, le compositeur Rossini et de nombreuses autres personnalités ont retrouvé la paix éternelle. Ici vous pouvez voir la pierre tombale de Dante. Cependant, les cendres du poète sont enterrées dans la ville de Ravenne, où il est mort en exil.

A proximité se trouvent plusieurs palais luxueux, ainsi que la maison de Buonarroti, dans laquelle Michel-Ange a vécu. Aujourd'hui, vous pouvez voir ses premiers travaux Madonna della Scala. Jetez un coup d'œil au bar "Vivoli" situé à proximité - ici, ils servent la meilleure glace d'Italie.

Au nord se trouve l'un des plus anciens bâtiments publics de Florence - Bargello. Il était une fois une prison et un lieu d'exécution. Aujourd'hui, le bâtiment abrite le Musée de la sculpture et des arts appliqués, qui contient des œuvres de Donatello, Michelangelo, Cellini, Giambologna.Dante est née dans cette région, et c’est ici que se trouve l’église de l’Abbaye de Bargello, où le poète de loin a admiré son cher cœur Béatrice, se rendant à la messe dominicale. Au coin de la rue, rue Dante Alighieri, se trouve la maison de Dante, où le poète est né en 1265.

Maison Buonarroti Bargello

San Lorenzo

Cette région de Florence, également connue sous le nom de quartier des Médicis, est célèbre pour ses traditions commerciales. Ici et maintenant, le vrai marché se passe tous les jours. Il a été fermé plusieurs fois, mais l'ancienne tradition est indestructible - le commerce animé n'a pas cessé. Le marché s’étend sur la place devant l’église Saint Lorenzo, qui remonte au IVe siècle. Les ducs des Médicis étaient les patrons de ce monastère sacré devenu presque leur propre église-maison.

Capella Medici

Derrière l'église se trouve l'entrée de la chapelle des Médicis, le tombeau d'une famille célèbre, pour laquelle Michel-Ange a créé deux tombeaux remarquables représentant Nuit et jour, Aube et Crépuscule. À côté de San Lorenzo, le magnifique escalier de Michel-Ange a été érigé en direction de la bibliothèque laurentienne.

Dans cette zone, vous devriez également voir le Palazzo Medici Riccardi - un bâtiment à la fois élégant et élégant où vécurent les Médicis avant de s’installer au Palazzo Vecchio. Au nord se trouve le magnifique monastère de San Marco et le musée du même nom.

Cour du Palais des Médicis Couvent Riccardi de San Marco à Florence

Cuisine florentine

Pour tous les Italiens, un repas est une célébration de la vie, ils ont conservé l'attitude de ce dernier en tant qu'acte théâtral, et même une collation légère ici est accompagnée d'un design approprié. L'époque de la Renaissance a amené la cuisine au rang d'art, aidée par les marchands florentins, fondant des écoles gastronomiques entières. Et aujourd'hui, passer la soirée en bonne compagnie à Florence est un plaisir!

Crostini (crostini) Ribollita (Ribollita)

La connaissance de la cuisine locale est préférable de commencer par le crostini - du pain blanc grillé avec un pâté de foie délicat, des champignons ou des tomates. En tant que plat principal (dans le menu - "primi piatti") à Florence, ils préfèrent la soupe locale. Ici, ils aiment les ribollita de chou et autres légumes avec du pain, aromatisé à l'huile d'olive, ainsi que des pâtes et du fajoli ou de la papardelle - des soupes de nouilles épaisses à la sauce de pois chiches ou de lièvre. Les plats principaux sont généralement de la viande, dont beaucoup sont à base de gibier, de sanglier, de faisan. Cuisine traditionnelle - lapin rôti dans la graisse, porc aux herbes, cuit au four, le fameux steak florentin - un énorme morceau de bœuf dans une huile d'olive délicate, rôtie au charbon Un plat typique de ce plat de viande est les haricots blancs à la sauce tomate et les tomates et légumes verts frits. Au déjeuner, un verre de vins de Chianti au goût agréable, produits au sud de Florence.

Pâtes Papardelle (pappardelle) Bifteck à la florentine (bistecca alla fiorentina)

À la fin du festin, vous devriez commander des vins de dessert toscans santo, afin d'y tremper des macarons secs. Et bien sûr, n'oubliez pas de goûter à la glace au gelato - florentin, que beaucoup considèrent comme la plus délicieuse au monde. Les boulettes maison les plus fraîches et les plus fraîches sont vendues dans des cafés gelateria spéciaux (environ 1,5 € chacun).

Cantuccini avec des vins de Santo Jelato. Café en plein air à Florence

Les endroits les plus populaires ici sont les trattorias, où un copieux déjeuner coûtera 15 à 18 € par personne, un en-cas léger - 5 à 8 €. Les pizzerias et les rosticaires ne sont pas vides (grill-bar, où ils se retrouvent le soir pour un verre et un repas léger). Vous pouvez regarder la kalda tavola - un analogue de la salle à manger, où vous pouvez avoir un repas copieux et peu coûteux.

Les repas dans un restaurant florentin, situé à une distance du centre historique, coûteront à partir de 40 € par personne. Plus les places sont proches de la cathédrale, plus les prix sont élevés. De nombreuses institutions atmosphériques sont situées dans les palais antiques. Le célèbre restaurant du palais Antinori, où vit cette famille aristocratique depuis 1502. Il sert des plats exquis et des vins nobles des caves familiales.Excellente cuisine et carte des vins chez Enotecca Pinchiorri, situé au premier étage d'un palais du XVe siècle. Il y a aussi un charmant patio avec terrasse.

Les achats

À Florence, de nombreux magasins à la mode vendent des vêtements à la mode. Ce sont des boutiques individuelles et des galeries entières. Ici, vous pouvez acheter d’excellents articles de marque: des accessoires en cuir élégants aux articles en fourrure pleine. Toute l'année dans le système commercial pratiqué des rabais. En outre, la ville a deux saisons de vente. L'été dure de juillet à début septembre, l'hiver, du 5 janvier au 5 mars.

Violoniste sur la place de la cathédrale

Les touristes apportent le plus souvent de Florence une variété de produits avec des pochoirs des plus célèbres attractions de la ville, des fromages, du vin, ainsi que des bijoux: bijoux et bijoux. Pour les bijoux, les clients de la ville se rendent généralement au pont Ponte Vecchio. Dans les boutiques et les ateliers locaux, ils ont exposé ensemble de jolis pendentifs peu coûteux et de solides ouvrages anciens et modernes de bijouterie.

À la recherche de souvenirs, vous pouvez aller sur les marchés. L'un d'eux, San Lorenzo, est situé sur la place du même nom. La seconde est à Chompy Square, au nord de Santa Croce. Le dimanche, des antiquaires locaux y exposent leurs biens: pièces de monnaie, bijoux, peintures, cartes postales anciennes.

Où séjourner

Les prix de l'hébergement à Florence sont assez élevés. En hiver, il est encore possible de trouver une chambre à 45 € par jour (hôtel 3 étoiles), mais en mai, le coût avait déjà augmenté de 30%. L'option économique est l'auberge de jeunesse. Vous pouvez y rester pour 15 à 20 € par jour et par personne. Il est possible de louer un appartement de 2-3 pièces pour 100-120 €.

Le hall de l'hôtel "Four Seasons"

Il y a bien sûr à Florence et dans des hôtels de luxe situés dans des palais antiques. Parmi eux se trouve le "Four Seasons", situé dans le Palazzo della Gerardesca - une des résidences des Médicis. Il y a des intérieurs magnifiques, des meubles anciens. Hôtel célèbre et son immense parc. Le coût de la vie - à partir de 350 €.

Le Palazzo Vecchietti se trouve en plein centre de la ville. Dans le bâtiment du XVIème siècle, seulement 14 chambres. Confort et luxe y règnent, les intérieurs sont décorés de peintures anciennes. Les chambres disposent d'une cuisine, cafetière, réfrigérateur, vaisselle. Les petits déjeuners (inclus dans le prix) sont simplement annulés ici et ont lieu à la table vintage commune. Hébergement - environ 630 € par jour.

La catégorie "luxe" se réfère à "Villa Cora". Cet hôtel historique est situé sur les collines de Florence. Il a été construit dans le style néoclassique par le baron Oppenheim et est connu pour ses invités célèbres. Il y règne une atmosphère calme, un parc luxueux, une piscine. Prix: de 295 à 830 € par chambre.

Transport

Malgré le fait que Florence est assez miniature et que le trafic est bloqué dans le centre historique, la communication dans la ville est excellente. Les plus proches des sites peuvent s'approcher des bus électriques respectueux de l'environnement. Vous les reconnaîtrez par leur apparence et leurs numéros d'origine, où C1, C2, C3, D sont présents.

Bus dans les rues de Florence tramway Florensko Firenze Card

À Florence, il existe un système de ticket unique pour les bus et les tramways urbains. Un billet complet d'une heure et demie coûte 1,20 €. Un abonnement quotidien coûtera 5 €, trois jours - 12 €, une semaine - 18 €. Les billets sont en vente dans les kiosques à journaux et à tabac, dans les bars et dans les bureaux de la principale société de transport de la ville, ATAF.

Les touristes peuvent également acheter une carte Firenze. En payant 72 €, vous aurez l'occasion de visiter 67 musées et de vous déplacer librement dans toute la ville en tram ou en bus pendant 3 jours.

Le coût d'un trajet en taxi dépend du kilométrage parcouru (0,10 € pour 1 km + 3 à 6 € d'atterrissage). Il est difficile d’arrêter un taxi dans la rue, il est préférable d’appeler la voiture par téléphone ou d’aller au parking. Louer une voiture n’a de sens que si vous voulez faire le tour de la banlieue de Florence (à partir de 35 € / jour).

Récemment, les pousse-pousse sont devenus populaires. Une promenade de 15 minutes pour deux vous coûtera 15 €, 60 minutes - 45 €. Pedicabs ont choisi la région de San Lorenzo.Admirez le Florence peut être et depuis le pont du tramway. Les bateaux à moteur sillonnent l'Arno d'avril à octobre.

Comment s'y rendre

L'aéroport international est à 5 km du centre de Florence. Amerigo Vespucci. Il n'y a pas de vols directs depuis les villes russes ici. Vous devrez prendre l'avion avec un transfert à Rome ou dans l'une des grandes villes européennes.

Des bus confortables partent régulièrement de l'aéroport vers la ville. Durée du trajet - 20 minutes, coût - 5 €. Une course en taxi coûte 20 €.

De Rome à Florence est facile à atteindre en bus. Durée du trajet - 2,5 heures, coût - 20 €.

Calendrier des prix bas

Galerie des Offices (Galleria degli Uffizi)

Galerie des Offices à Florence - l'un des musées d'art les plus visités au monde. Ici sont rassemblées des œuvres d'art uniques: des peintures d'artistes du Moyen Âge à nos jours, des sculptures antiques parfaitement préservées, des tapisseries et des miniatures.

Faits saillants

Galerie des Offices

Les collections de la Galerie des Offices sont considérées parmi les plus anciennes d'Europe. Pour les accueillir, au XVIe siècle, de luxueux palais ont été construits sur les rives du fleuve Arno. La construction des palais a pris plus de 20 ans et il a fallu pour cela démolir les vieux quartiers urbains. Deux siècles avant son ouverture officielle, la collection d'art était largement connue et, sur demande préalable, tout le monde pouvait voir les œuvres d'art stockées ici.

Au XVIIIe siècle, la galerie, constamment mise à jour, est devenue le premier musée de Florence, accessible à tous. C'est ce qui se passa en 1737, lorsque Anna Maria Louis, dernière représentante de la puissante dynastie des Médicis, présenta la Galerie des Offices aux Florentins.

Aujourd'hui, les collections d'art sont situées sur une superficie de 13 000 mètres carrés. C'est l'une des attractions les plus visitées d'Italie. La Galerie des Offices est extrêmement prisée des touristes, une visite y est incluse dans de nombreux programmes de visites et la file d’attente pour les billets dure plusieurs heures.

La collection du célèbre musée est si vaste qu’un examen approfondi des collections prendra plus d’une journée. Les œuvres d'art sont exposées par ordre chronologique et occupent plus de cinquante salles. En les parcourant, on peut retracer l'évolution des traditions de la peinture du XIIIe au XVIIIe siècle, de l'époque de l'empire byzantin à l'apogée du baroque.

Comment la célèbre galerie

L’histoire de la plus célèbre collection d’art au monde a commencé en 1560 lorsque, à la demande du gouverneur de Florence, le grand-duc de Toscane, Cosimodo Ier, le peintre et architecte italien Giorgio Vasari construisit un grand palais. Le bâtiment majestueux avait deux ailes et abritait les institutions judiciaires et administratives de la magistrature toscane - Uffizi (bureaux). En plus de réunir en un seul endroit tous les organismes gouvernementaux (treize ministères), le Grand-Duc a résolu une autre tâche. Il souhaitait que le pouvoir et la richesse de sa famille soient immortalisés dans le nouveau complexe du palais.

Palais construit par l'architecte Giorgio Vasari

Cinq ans plus tard, pendant plusieurs mois, un architecte de talent construisit le «passage aérien» reliant le Palais des Offices, la nouvelle résidence des souverains Médicis, le plus ancien pont de Florence, Ponte Vecchia et l'ancienne église catholique de Sainte-Felizati. La galerie couverte avait une longueur de 750 m, une innovation architecturale: le couloir Vasari.

La famille des Médicis était célèbre non seulement pour sa richesse et son influence politique. Ses membres ont beaucoup apprécié les œuvres d'art et fourni un soutien maximal aux artistes talentueux. La première collection de la Galerie des Offices fut créée par Francesco I, fils du duc Cosimodo I. Les peintures de sa collection personnelle furent d'abord exposées dans le bureau du duc. En 1581, ils lui donnèrent tout l'étage supérieur du palais. La galerie était couverte de larges vitraux. En plus des peintures, il y avait des sculptures antiques à l'intérieur, et le plafond était décoré de fresques colorées.

Plus tard, une tribune inhabituelle a été créée, recouvrant le dôme octogonal.Une lanterne éclairait l’œuvre à l’intérieur, un mobilier astucieux et un mur incrusté d’éviers.

Hall Tribune

Depuis 1589, par ordre du frère Francesco I, grand-duc Ferdinand Ier, la terrasse attenante à la tribune était fermée à la salle des cartes géographiques. À l’autre aile de la Galerie des Offices à l’époque, il y avait des jardins suspendus. À l'intérieur du palais a également été ouvert un théâtre de luxe.

Les travaux de construction finaux des bâtiments du palais ont été achevés 20 ans plus tard, après la mort de Cosimodo I. Un grand palais, de la taille de la lettre «U», est apparu sur la place Signoria. Il se composait de deux bâtiments. Sur l'un des étages se trouvaient des loggias. Les deux bâtiments étaient reliés par un troisième bâtiment et par une vaste arcade donnant sur le quai Arno. Peu à peu, des peintures et des sculptures d’autres palais de la dynastie des Médicis ont été transportées dans la galerie florentine.

Une des salles de la galerie. La cour de la galerie.

Collections et expositions les plus célèbres de la Galerie des Offices

De l'entrée aux salles du musée, vous pouvez traverser trois halls. Dans l'un d'entre eux se trouvent des bustes sculptés dans du marbre et du porphyre. Une autre est décorée par l'artiste italien Giovanni Manozzi (Giovanni da São Giovanni). Dans le troisième lobby se trouvent les sarcophages et les statues de l’époque de la Rome antique.

Le troisième étage de l'immeuble est réservé à une galerie d'art. En plus d'elle, de rares documents sur l'histoire de Florence sont conservés dans le palais. Vous pouvez également voir le Cabinet de dessins et de gravures. Sa collection unique a commencé à prendre forme au XVIIe siècle, grâce au cardinal Léopold Médicis.

La Galerie des Offices présente les toiles de Sandro Botticelli, mondialement célèbres: "La naissance de Vénus", "Le printemps", "Vierge à l'enfant avec un ange" et "Calomnie". Les œuvres du peintre italien et ami de la famille des Médicis sont présentées dans les salles 10 à 14.

Dans le hall numéro 15, deux tableaux de Léonard de Vinci ont été exposés: "L'Annonciation" et "L'adoration des mages". Dans d'autres salles du musée, les toiles de Titien "Vénus d'Urbinsk" et Verrocchio "Le baptême du Christ" sont exposées.

Titien "Vénus d'Urbinsk" Fragment du tableau de Verrocchio "Baptême du Christ" Fragment du tableau de Léonard de Vinci L'Annonciation de Sandro Botticelli "Printemps" Sandro Botticelli "La naissance de Vénus" Sandro Botticelli Triptyque "Résurrection de Lazare" Polyptyque de l'église de San Pancrazio

Le hall n ° 25 de la Galerie des Offices présente aux visiteurs le chef-d’œuvre de la jeune "Sainte Famille" de Michelangelo Buonarroti. C'est une image ronde faite selon la technique de Kandzhiant, populaire à cette époque, lorsque les formes du corps humain étaient transmises avec une expressivité sculpturale. Certaines parties de la galerie sont réservées aux œuvres de maîtres de la peinture étrangers. Dans ces salles, vous pouvez voir des peintures de Durer, Goya, El Greco, Velasquez, Rubens, Rembrandt et Van Dyck.

Environ 1500 peintures sont conservées dans le célèbre corridor aérien Vasari. Ce sont des autoportraits de Raphaël, Rubens, Diego Velasquez, Giorgio Vasari et d’autres artistes. Parmi les peintres russes, on trouve des autoportraits de Boris Kustodiev, Ivan Aivazovsky, Orest Kiprensky et Viktor Ivanov. La collection d'autoportraits est constamment mise à jour avec des achats et des cadeaux. La possibilité de placer votre autoportrait dans la Galerie des Offices est un grand honneur pour tous les artistes.

Parmi les sculptures conservées dans le musée, la statue "Vénus de Médicis" mérite une attention particulière. Il a été créé au 1er siècle de notre ère par un auteur inconnu. Récemment, des scientifiques ont mené une étude sur la sculpture et ont découvert qu'elle avait déjà été peinte. Les lèvres de la femme étaient couvertes de peinture écarlate et ses cheveux étaient dorés. La sculpture exposée à Florence est une réplique de la célèbre statue de l'ancien sculpteur grec Praxitel, qu'il a créée au IVe siècle av. Elle a dépeint Aphrodite de Cnide et l'Athénienne Hetera Freena, connue pour sa beauté, a posé pour Praxitele. Pline a appelé cette œuvre du célèbre sculpteur la plus belle statue de la Terre.

"Vénus de Médicis" Dans les salles de la Galerie des Offices

Informations utiles pour les visiteurs

La file d'attente à la galerie de la caisse

Les collections du musée de la Galerie des Offices sont ouvertes au public tous les jours sauf le lundi de 8h15 à 18h50. Les guichets terminent leur travail 40 minutes avant la fermeture. La galerie est fermée les 25 décembre, 1er janvier et 1er mai.

Un billet complet coûte 8 euros, une réduction - 4 euros. Pour ne pas perdre de temps dans la file d'attente, vous pouvez réserver un billet pour la Galerie des Offices en appelant le 55-294-883, après avoir payé un supplément pour une réservation de 4 euros. Il est plus pratique d’organiser une visite du musée après 14h00, car dans la seconde moitié de la journée, la galerie n’organise plus d’excursions pour les groupes scolaires.

Au rez-de-chaussée, vous pouvez prendre un guide audio en russe. En plus des salles d’exposition, la Galerie des Offices abrite une bibliothèque, un café et un salon de lecture.

Comment s'y rendre

La galerie des Offices est située à l'adresse suivante: Piazzale degli Uffizi, 6. Elle couvre la zone située entre la Piazza della Signoria et l'ancien pont sur l'Arno - Ponte Vecchia. Du centre-ville, il est facile de marcher. Si vous utilisez les transports en commun, vous devez vous rendre à l’arrêt de bus Galleria Degli Uffizi - Farmacia Logge de la branche C1.

Ponte Vecchio (Ponte Vecchio)

Ponte Vecchio - un symbole de la ville de Florence, construite au XIVe siècle au-dessus du fleuve Arno. Ayant survécu à des dizaines d’inondations et ayant miraculeusement survécu à la Seconde Guerre mondiale, lorsque l’armée allemande en retraite saperait tous les autres ponts de la ville, Ponte Vecchio attire les touristes comme un aimant. Construit de part et d’autre de boutiques de bijoux et de souvenirs, le pont le plus ancien de Florence est rempli de monde. Le Ponte Vecchio, particulièrement impressionnant, offre un éclairage nocturne festif, alors que des centaines de lumières et trois ouvertures du pont se reflètent dans les eaux de l’Arno.

L'histoire du pont Ponte Vecchio

Le premier pont au point le plus étroit de l'Arno, près du gué, a été construit sous les Romains, provisoirement au Ier siècle avant notre ère. heu Au moment de travailler au fond de la rivière, peu après la Seconde Guerre mondiale, une fondation en béton, placée à l’angle des berges, a été trouvée, de sorte que le pont puisse résister à de fréquentes inondations destructrices. Jusqu'en 123, la largeur du pont augmentait à 3 m, car Kassiev y était conduit, destiné à la communication entre Rome et les provinces du nord. Les ruses imparfaites de l'architecture romaine n'ont pas sauvé le pont: aux VI-VII siècles. il a été détruit par les efforts conjoints d'éléments et de foules de barbares, balayant toute l'Italie. Au Moyen Âge, un pont restauré a été balayé au moins deux fois. L'avant-dernière version a été construite en 1177 sur des poutres en chêne laissées par son prédécesseur. Le courant de 1333, le plus turbulent de l'histoire d'Arno, l'a également détruit.

Ponte Vecchio sur la photo de Carlo Brodgi (jusqu'en 1925)

En 1345, les autorités de la ville en avaient assez de payer pour des rénovations régulières et ont ordonné à l'architecte de concevoir un pont en pierre. Giorgio Vasari, artiste et historien de l'art, affirme que ce maître était Taddeo Gaddi. Les érudits modernes en doutent et attribuent l'auteur à Neri di Fioravanti. Quoi qu'il en soit, le nouveau pont de pierre, appelé quelque temps plus tard Vecchio, c'est-à-dire le «vieux», est rapidement devenu un lieu de commerce prometteur. De bouches inaccessibles à notre compréhension des considérations sanitaires, les boucheries ont été déplacées ici pour ne pas laisser de déchets dans la rue près des palais de la noblesse, mais les jeter dans la rivière. Bientôt, les tables mobiles ne suffisaient plus aux marchands et le pont sur les côtés était envahi de bâtiments, fixés au-dessus de l’eau sur des supports. Cela n’ajoute rien à sa beauté, mais les visiteurs n’ont pas fini.

Panorama de Florence Balcons colorés du pont

Ponte Vecchio à notre époque

Sous cette forme, le pont, complété au XVIe siècle par le couloir Vasari, construit par un deuxième étage au-dessus, a atteint nos jours. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il n'a pas été endommagé, contrairement à d'autres ponts de la ville, mais les bâtiments adjacents ont été détruits. Très vite, ils ont dû être restaurés dans les années 50. La reconstruction du quartier n’est donc pas totalement fiable. Pourquoi les Allemands ont épargné le pont, expliquez deux légendes qui s’excluent mutuellement. Selon le premier, Hitler a personnellement fait preuve de sensibilité.Avant la guerre, il vint en Italie dans le but de conclure une alliance avec Mussolini et fut emmené dans les villes les plus importantes du pays. Le pont Ponte Vecchio lui a fait une impression indélébile et, en 1944, son ordre n’a pas été détruit.

Les partisans de la deuxième légende dans la sentimentalité du Führer ne croient pas. On pense que le bijoutier à demi paralysé, propriétaire d'un des magasins, est devenu un témoin fortuit du dépôt d'explosifs dans la nuit du 3 au 4 août. L'homme poliomyélitique était considéré comme un idiot d'esprit faible et ne prêtait pas attention à lui, tout en gardant l'esprit clair et en mesure d'expliquer à ses assistants comment couper les fils. Quoi qu'il en soit, le pont Ponte Vecchio a survécu et même les puissantes inondations des années 60 n'ont pas réussi à le détruire.

Rue sur le pont

Trading sur le pont

Bijouterie Ponte Vecchio

Sur le Ponte Vecchio, les bouchers se sont attardés pendant deux siècles et demi, mais à cause de la saleté et des odeurs éternelles, ils ont été transférés à la périphérie de la ville. Les bijoutiers remplacés sont venus remplacer les marchands de viande. Une légende sur l’origine du mot "failli" leur est associée. Chaque commerçant sortait de son magasin ses marchandises et les déposait sur le banc - "banque". S'il a fait faillite et ne pouvait pas payer ses créanciers, les soldats, qui jouaient le rôle d'huissier de justice, ont alors fait faillite, c'est-à-dire «Rto», un banc, et il n'avait rien sur quoi commercer. Aujourd'hui, les magasins ont conservé leur aspect d'origine, même les vitrines décorées reposent sur des fonds en bois anciens. Les prix y sont clairement gonflés - les propriétaires prennent un pourcentage de la place promue. Dans les quartiers moins connus de Florence, vous pouvez trouver de l'or beaucoup moins cher et mieux.

Ponte Vecchio Architecture

Vue de la rue de la maison sur le pont

Ponte Vecchio se compose de trois segments, la partie centrale est de 30 mètres, les côtés de 27 mètres et la hauteur maximale de la structure de 4,4 mètres.L'auteur du projet a abandonné le modèle romain standard qui prévoyait de placer le pont sur de courtes arches. Cela augmentait la puissance du pont pour les piétons et les passants, mais était dangereux pendant les inondations, lorsque les petites arches étaient remplies de limon et de branches apportées par la rivière et que celles qui restaient libres ne pouvaient supporter la charge. Les magasins qui sont apparus sur le Ponte Vecchio sans la participation d'architectes en ont fait une rue ordinaire de la ville. Seules trois arches ouvertes au centre du pont rappellent la proximité du fleuve. Au-dessus du côté est du pont se trouve le couloir Vasari, de l'autre côté se trouve un buste Cellini.

Corridor Vasari

En 1565, un corridor reliant le palais Pitti, où se trouve maintenant la galerie des Offices, et le palais Vecchio - Hôtel de ville florentin, a été construit sur le pont sur ordre de Cosimo I Giorgio Vasari. La construction d'environ un kilomètre de long a été achevée en seulement 5 mois - un temps record pour le 16ème siècle - et en reconnaissance des clients, elle a reçu le nom de l'architecte. Maintenant, la noblesse était libre de se déplacer du lieu de résidence au palais Pitti au lieu de travail - à la mairie, sans rencontrer le peuple. Leur présence n’était rappelée que par les odeurs de viande crue provenant de Ponte Vecchio. Cela irrita l'aristocratie et, en 1593, les bouchers, malgré les traités conclus avec la ville, se dispersèrent.

Après la Seconde Guerre mondiale, lorsque les bâtiments côtiers étaient en ruine, le passage demeurait le seul moyen de communication entre le sud et le nord de la ville. À présent, le couloir Vasari est partiellement ouvert à l'inspection, mais il ne peut être visité qu'avec un guide. Il contient des œuvres d'artistes italiens de différentes périodes, une collection d'autoportraits d'auteurs mondialement connus, notamment Kustodiev et Kiprensky. En 1993, une voiture a explosé près de la Galerie des Offices, un crime imputé à la mafia. Certaines des peintures de la galerie Vasari ont été endommagées par des fragments et ne peuvent donc pas être restaurées. En souvenir de la terrible explosion, les toiles mutilées ont été laissées dans le couloir.

Corridor Vasari

Buste Cellini

Buste Cellini

Au milieu de la partie orientale du pont Ponte Vecchio, en 1900, à l’occasion du 400e anniversaire du sculpteur Benvenuto Cellini, son buste en bronze a été réalisé par Raffaello Romanelli.Il y a quelques décennies, une rumeur a couru parmi les touristes et les locaux que des cadenas sur le treillis autour de Cellini sauveraient l'amour pour toujours, et des centaines de décorations douteuses sont apparues sur la clôture. L’administration de Florence, fatiguée de réparer le réseau, qui n’était pas conçu pour une charge supplémentaire, a adopté en 2006 une résolution sur une amende de 50 euros pour les dommages causés aux biens de la ville. Cependant, la tradition ne mourut pas: à présent, les châteaux sont suspendus à proximité, dans le secteur de la rue Arkibusieri, du côté de la mairie.

Information touristique

L'entrée au pont est libre autour de l'horloge. Il y a toujours beaucoup de monde sur le Ponte Vecchio: visites guidées et touristes isolés considèrent qu'il est de leur devoir de visiter l'une des principales attractions de Florence. Il n'y a rien à photographier dans les travées latérales, à l'exception des vitrines des bijouteries; dans la partie centrale dégagée, il est généralement bondé et il est difficile de choisir un emplacement pour une photo. Les meilleures photographies du pont sont obtenues de côté, surtout le soir, lorsque le Ponte Vecchio est généreusement illuminé et qu’il n’ya pas de magasins suspendus visibles accrochés à ses murs.

Ponte Vecchio

Comment s'y rendre

Adresse du pont: Ponte Vecchio, Lungarno degli Archibusieri, 8 / r, 50122, Firenze.

Se rendre à Ponte Vecchio est plus facile en taxi. Vous pouvez vous y rendre par les transports en commun: les bus «Vola in Bus» circulent dans toute la ville, vous devez donc vous rendre à Signoria Square. Près du pont se trouve également un arrêt de bus "Ponte Vecchio", où les lignes de bus C3 et D vont.

Jardins de Boboli (Giardino di Boboli)

Jardins De Boboli - l'un des ensembles de parcs les plus célèbres et les plus beaux d'Italie. Il est l'une des meilleures créations de la Renaissance. Le monument naturel est situé près du palais Pitti, qui servait auparavant de résidence à la famille ducale Médicis. En vous promenant ici, vous pourrez admirer la magnifique vue sur Florence, apprécier ses magnifiques compositions sculpturales, admirer le travail de fontaines luxueuses et vous détendre à l'ombre des arbres centenaires. Le parc est disponible pour les loisirs à tout moment de l’année.

Faits historiques

Fontaine de Neptune

Les informations initiales sur les jardins de Boboli figurent dans des documents d'archives du XVIe siècle. En ces années, Cosimo I de Medici, le duc de Toscane, achète le palais Pitti. En regardant autour de sa propriété, il découvrit qu'il y avait derrière le bâtiment une haute colline et une pelouse déserte. De la colline, c'était merveilleux de voir le quartier. L’épouse du duc, Eleonora de Tolède, a été incendiée pour créer un immense parc à cet endroit. Elle voulait lui donner du chic - cela leur permettrait de mettre en valeur leur influence et leur richesse avec son mari.

Responsable de la mise à niveau du territoire nommé un sculpteur talentueux Niccolò Tribolo. Malheureusement, de son vivant, il n’a pas pu mener à bien son ambitieux projet. Les travaux ont été poursuivis par l'architecte Bartolomeo Ammanati, assisté des maîtres Giorgio Vasari, Bernardo Buontaletti, Giulio et Alfonso Parigi. Les jardins de Boboli sont ensuite devenus le prototype de la plupart des cours royales des pays européens.

Allée dans les jardins de Boboli Sur la tortue

La famille Médicis a accordé une grande attention à la décoration de son jardin. Des prairies spacieuses, des allées élégantes et des bosquets confortables étaient complétés par des complexes décoratifs inhabituels. Propriétaires, architectes, sculpteurs et jardiniers ont formé un véritable musée à ciel ouvert. Le duc et sa femme recevaient souvent des invités - ils organisaient des réceptions laïques et des représentations théâtrales. Parfois, de nobles visiteurs venaient ici pour rejoindre l'art de l'opéra.

Etat de l'art

Au cours des siècles suivants, les jardins de Boboli ont été reconstruits à plusieurs reprises. Au 17ème siècle, le territoire du parc s’étendit à 4,5 hectares - il en est toujours ainsi. Tous ceux qui le souhaitaient ne pourraient visiter le parc qu’en 1766.

"Vue des jardins de Boboli", photo de Jean-Baptiste-Camille Corot (1834)

De nos jours, les jardins de Boboli sont un point culminant de l'art du paysage. Le parc est un musée unique - son exposition permet aux visiteurs de se familiariser avec les sculptures créées pendant l’antiquité.En arrivant ici, vous pourrez également voir des représentations de théâtre et d'opéra.

Pour la commodité de la marche, la zone du parc est divisée en chemins de gravier axiaux. Le chemin central part de l'amphithéâtre - en le suivant, vous arriverez à l'arrière du palais. Dans la construction de l'échantillon antique organisé les premières productions d'opéra de classe mondiale. Au centre de l'amphithéâtre se trouve un ancien obélisque égyptien de Louxor, transporté par la famille des Médicis d'une villa à Rome. Le sentier principal est orné de la fontaine de Neptune, surnommée en plaisantant par la population locale "fontaine à la fourchette". Ce nom vient du fait qu’un trident est un symbole du pouvoir entre les mains de l’ancien patron romain des mers. A proximité se trouve l'escalier, l'escalade que vous vous retrouverez dans le hall avec des muses.

Statue de cavalier cheval Shady Alley

Des statues romaines sont placées sur toute la surface du jardin de Boboli. Les originaux de beaucoup d’entre eux sont stockés dans des zones spécialement désignées, la revue est présentée avec des copies très habiles. Cela est dû à la grande valeur historique des sculptures. Dans la partie nord du parc, vous trouverez une plate-forme offrant une excellente vue sur la ville. Voici le café ouvert au XVIIIème siècle. À l'extrémité opposée du complexe, dans un petit étang, se trouve l'île Isolotto créée artificiellement. Ici, les visiteurs ont la possibilité de profiter de la beauté des serres avec des variétés rares de roses et d'agrumes dans des bacs.

La végétation pittoresque des jardins de Boboli mérite une attention particulière. Le long des sentiers poussent des chênes en pierre et d’énormes cyprès, le lierre s’enroule sur de nombreux sentiers. Les arbres, les haies, les pelouses et les fleurs donnent au parc un charme extraordinaire. Les allées de cyprès, haies à feuilles persistantes et arbustes, qui forment des éléments parfaitement lisses, font du complexe du parc non seulement une œuvre d'art vivante, mais aussi une preuve inestimable de la riche histoire du jardinage italien. Garder un musée exotique en ordre nécessite des efforts considérables de la part de jardiniers expérimentés. Les jardins sont constamment restaurés. Pour cela, ils plantent de nouvelles plantes et en enlèvent de vieilles.

Grotte Buontalenti

Caractéristiques de la visite

Vue sur les remparts de Florence et les jardins de Boboli

Le trajet depuis les principales villes touristiques d’Italie - Rome et Milan - prendra moins de deux heures. De novembre à février, vous pourrez y marcher de 8h15 à 16h30. En mars et octobre, la visite est disponible jusqu'à 17h30. Durant les mois de printemps et d’automne restants, le parc est ouvert au plus une heure, la plus longue étant ouverte en juillet et en août - jusqu’à 19h30. N'oubliez pas qu'il est déjà impossible d'entrer une heure avant la fermeture. À l'heure actuelle, les visiteurs quittent progressivement le complexe du parc. Les jardins ne fonctionnent pas les jours fériés, le premier et le dernier lundi du mois.

Les billets d'entrée au jardin de Boboli sont divisés en deux types: en présentant le premier, vous avez la possibilité d'aller au palais Pitti, tandis que d'autres vous permettent de marcher directement dans le jardin. Leur coût est de 7 et 10 euros respectivement. Les touristes appartenant aux catégories préférentielles de visiteurs peuvent bénéficier d'une réduction.

Adresse Jardins Boboli: Piazza Pitti, 1. A proximité, vous trouverez les bus 11.36 (arrêt San Felice) et D (arrêt Pitti).

La statue d'un forgeron Pitti Palace Sculpture de visage

Cathédrale Santa Maria del Fiore (La Cathédrale Santa Maria del Fiore)

Cathédrale de Santa Maria del Fiore - Le temple florentin, l'un des monuments les plus importants de l'architecture italienne et mondiale. L’histoire de sa construction est liée aux noms significatifs de l’art - di Cambio, Giotto, Brunelleschi. Conçue comme la cathédrale de la ville à la fin du XIIIe siècle, elle a été construite et reconstruite jusqu’au début du XXe siècle. Les touristes sont fascinés par le revêtement élégant de la façade en marbre italien coloré, les vitraux, les mosaïques et les fresques, les portes sculptées et les bas-reliefs. Située sur la Piazza Duomo avec le baptistère et le clocher de Giotto, la cathédrale Santa Maria del Fiore est l'un des monuments du centre historique de Florence, protégé par l'UNESCO.

L'histoire de la célèbre longue

Dès le 5ème siècle, l'église de la Sainte Reparata a été construite sur le site du futur temple, qui a été martyrisé au 3ème siècle. Avec saint Zinovy, le martyr est devenu la patronne de Florence. En raison de technologies de construction imparfaites, au XIIIe siècle, la cathédrale s’est tout simplement effondrée en raison de la vieillesse et ne pouvait plus accueillir tous ceux qui souhaitaient assister au service. Les mêmes problèmes ont été observés dans les principales cathédrales de Sienne et de Pise. Dans ces villes, la construction de nouveaux temples plus vastes a commencé. Florence, toujours en concurrence avec ses voisins, a immédiatement rejoint la course. Le projet a été commandé par Arnolfo di Cambio, qui à cette époque avait déjà construit la basilique de Santa Croce, ajoutant plus tard au nombre de ses chefs-d'œuvre le Palazzo Vecchio - la mairie.

L'architecte a conçu le bâtiment composé de trois branches de nefs sous un dôme octogonal. La nef centrale reposait sur la fondation de l'église Saint-Réparate. En 1296, l'envoyé papal Valérian posa solennellement la première pierre du futur temple. Jusqu'en 1310, la construction fut vigoureusement suivie, puis de di Cambio mourut et le rythme ralentit considérablement de 30 ans. Santa Maria del Fiore attend le sort des cathédrales de Pise et de Sienne, qui n’a jamais été achevé, s’il n’y avait pas eu de découverte suspecte dans le temps. Dans les ruines de Santa Reparata, les restes de Saint Zinovy, le premier évêque de la ville, ont été découverts. Il y eut immédiatement des sponsors inspirés par des miracles - la guilde des marchands vendant de la laine. Ils ont embauché le déjà populaire Giotto. Dans la cathédrale de Santa Maria del Fiore, il continua à mettre en œuvre le projet de Cambio et construisit ensuite un clocher inhabituel avec un placage de marbre brillant. Après la mort de Giotto, son assistant, Andrea Pisano, a incarné l'idée du maître - jusqu'à la pandémie de peste qui a balayé l'Europe. Lorsque le continent a repris vie après de nombreux décès, le travail a été effectué par des experts moins connus.

Cathédrale Santa Maria del Fiore au XVème siècle

Ce n'est que vers 1418 que les constructeurs ont traité le bâtiment principal - ils avaient besoin de construire un dôme. Dans le même temps, les autorités de la ville ont annoncé un concours pour le renouvellement des portes du baptistère du XIIe siècle situé à proximité. Lorenzo Ghiberti a remporté le concours, les portes en bronze du baptistère étaient les meilleures de la carrière du maître. Avec lui, Filippo Brunelleschi a participé au concours, mais a été perdu, mais il a ensuite été admis à un projet plus ambitieux: l'érection d'un dôme au-dessus de la cathédrale de Santa Maria del Fiore. La construction a commencé en 1420. Le 25 mars 1436, la cathédrale fut consacrée par le pape Eugène IV. La date n'a pas été choisie par hasard: selon le calendrier florentin jusqu'en 1750, l'Annonciation de fin mars était le jour du début de la nouvelle année.

L'histoire du décor extérieur et de l'intérieur de l'église

La façade du bâtiment a été décorée du XVe au XIXe siècle, le sol a été revêtu de dalles de marbre au XVIe siècle. Les matériaux de finition provenaient des meilleurs gisements italiens: du marbre blanc de Carrare, du vert - de Prato, du rouge - de Sienne. Les intérieurs et les façades ornaient les œuvres sculpturales de Donatello et d'autres Florentins. Paolo Uccello, Donatello, Gaddi ont été invités à la disposition des vitraux. Les travaux de construction en continu n'interféraient pas avec la vie mouvementée de l'église. Au XVe siècle, le XVIIe Conseil œcuménique de l'Église catholique s'est tenu dans l'église de Santa Maria del Fiore, lorsque des théologiens occidentaux ont tenté en vain de former une alliance avec les orthodoxes. Dans ses murs, il a prêché Savonarole, ici les rebelles ont tué le frère de Lorenzo le Magnifique et ont presque tué le duc lui-même.

Caractéristiques architecturales de la cathédrale de Santa Maria del Fiore

La grandeur de la cathédrale de Santa Maria del Fiore, qui atteint 153 m de long, 38 m de large, et dans la partie en travers et 90 m, est étonnante. La hauteur des arches du bâtiment est de 23 m, la cathédrale avec le dôme et la croix est de 114,5 m. Le temple d’aujourd’hui est un bâtiment spectaculaire au décor riche, le centre visuel de Florence, mais les contemporains l’ont perçu différemment. Chaque nouvelle étape de la construction était une découverte de l’histoire de l’architecture.Arnolfo di Cambio a atteint des proportions sans précédent, Giotto a abandonné les proportions médiévales et a introduit les premiers éléments de la Renaissance dans le projet. Brunelleschi a créé un immense dôme recouvert de briques sans utiliser de système forestier complexe.

Les architectes du XIXe siècle, qui ont achevé les travaux sur la façade de la cathédrale de Santa Maria del Fiore, ont au contraire cherché à rester dans le cadre de la tradition et à travailler en harmonie avec les maîtres anciens.

Façade et entrée principale

La conception de la façade est attribuée à Giotto, bien que les travaux de décoration aient commencé deux siècles plus tard. C’est un travail collectif de plusieurs maîtres, dont Andrea Orkanya et Taddeo Gaddi. Ils ont construit l'entrée du temple extrêmement lentement, à la fin, le duc toscan Francesco I a ordonné à Bernardo Buontalenti de démanteler complètement le mur fini, car il ne correspondait pas aux idées de la belle de la Renaissance. Certaines des sculptures qui l’ont décorée à l’origine ont ensuite été transportées au musée derrière la cathédrale, d’autres au musée de Berlin et au Louvre. Les mésaventures de la façade ne se sont pas arrêtées là: les entrepreneurs et les autorités de la ville se sont disputés pour de l'argent. Jusqu'au XIXe siècle, la cathédrale de Santa Maria del Fiore était nue jusqu'à ce qu'Emilio de Fabris la conçoive. Il crée une façade néo-gothique en marbre blanc, vert et rouge, dédiée à la Vierge Marie. Les collègues de la boutique dans leur ensemble ont approuvé les travaux, bien que certains aient jugé l’entrée principale de la cathédrale trop décorative.

Sur le devant de la cathédrale de Santa Maria del Fiore, les visiteurs peuvent voir trois imposantes portes en bronze d’Augusto Passalli, installées au tournant des XIXe et XXe siècles. et décoré avec des scènes de la vie de la Vierge Marie. Les lunettes semi-circulaires au-dessus des entrées sont ornées de mosaïques conçues par Nicolò Barabino, artiste religieux du XIXe siècle. Selon la tradition de la Renaissance, il incluait non seulement des figures du Christ, de Marie et de Jean-Baptiste, mais aussi des images d'artistes florentins, des mécènes, des scientifiques et des marchands de sujets de mosaïques. Le bas-relief de son contemporain Tito Sarrocchi, la Vierge Marie sur un trône avec un sceptre décoré de fleurs, se trouve à l'avant de la porte centrale. Au sommet de la façade, une série de niches avec 12 apôtres, au centre, Madonna and Child. Tout en haut du bâtiment, entre la rosace et le tympan triangulaire, se trouvent les bustes des grands artistes florentins.

La coupole de Santa Maria del Fiore

La cathédrale de Santa Maria del Fiore est sans dôme depuis plus de cent ans depuis le début de la construction. Il y avait plusieurs raisons au retard: manque de fonds, problèmes de matériaux et enfin, le plus important, personne ne savait comment construire un dôme d'une telle taille qu'il ne s'effondrerait pas et ne tuerait pas les constructeurs et les paroissiens. Les demi-marques gothiques, qui prennent une partie du poids, étaient considérées comme obsolètes à ce stade. Les architectes souhaitaient obtenir la simplicité et la légèreté du dôme du Panthéon romain, fabriqué en ciment pour les technologies perdues. Brunelleschi a étudié l'expérience de l'Antiquité, mais est parvenu à la conclusion que pour l'aménagement des forêts, il n'y aurait pas assez de réserves de bois de toute la Toscane. Sur la base de sa propre intuition, il a décidé d'utiliser des arcs en chaîne en pierre et en fer, tenant fermement un dôme octogonal. Sur les bords intérieurs du dôme, des rainures pour les plates-formes remplacent la forêt. Des briques de parement ont également été posées de manière non conventionnelle, avec une arête de poisson, sinon les pièces tomberaient jusqu'à la prise du mortier. Au total, les constructeurs ont besoin de 4 millions de briques et l'architecte a inventé une machine spéciale pour les soulever jusqu'au dôme. Après la mort de Brunelleschi, il est parti pour terminer les travaux de finition. Au sommet du dôme était placée une boule de cuivre de l'atelier Verrocchio. On pense qu'un apprenti du nom de Leonardo da Vinci a participé à sa production.

Intérieur de la cathédrale

De nombreux éléments du décor ont finalement été perdus ou transférés au musée de la cathédrale, notamment le département de la chorale de Donatello et Luca della Robbia. Certaines fresques du XIXe siècle, afin d’éviter les pertes, ont été transférées sur la toile, comme l’image de Dante lisant «Divine Comedy» de Florence, de Domenico di Michelino.Les statues équestres pittoresques des condottieri Niccolò Tolentino, l'œuvre d'Andrea del Castaño et de John Hockwood de Paolo Uccello sont des pierres tombales remarquables placées à l'intérieur de la cathédrale. Au-dessus de l’entrée principale se trouvent les heures d’ouverture liturgiques de Paolo Uccello avec 24 chiffres sur le cadran.

Les murs sont décorés de 44 vitraux des XIV-XV siècles. L’une des plus anciennes, avec l’image du Christ couronnant Marie, l’œuvre de Gaddo Gaddi, est située directement au-dessus de l’horloge. De la nef, vous ne pouvez voir qu'un seul vitrail de Donatello dédié au couronnement de la Vierge. Selon le plan de Brunelleschi, le dôme aurait dû être recouvert de dorure de l'intérieur, puis ils ont décidé de sauvegarder et de limiter le blanchiment à la chaux. Plus tard, plusieurs artistes, dont Giorgio Vasari et Federico Zuccaro, ont peint sa surface selon diverses techniques.

La crypte de la cathédrale

Longues fouilles archéologiques des années 60-70 Le XXe siècle a montré comment la cathédrale de Santa Reparata s’est remplacée successivement par des sols multicolores en mosaïque du haut Moyen Âge et Santa Maria del Fiore. Dans la crypte, le cachot de la cathédrale, se trouve une simple tombe de Filippo Brunelleschi. Outre l'architecte Zinovy ​​de Florence, le premier évêque de Florence, Conrad II, le roi médiéval d'Allemagne et d'Italie, Giotto, qui devint le premier dirigeant de la Proto-Renaissance, plusieurs papes médiévaux sont inhumés dans le temple. Soit dit en passant, la légende concernant l'inhumation de Giotto dans la cathédrale est constante depuis la mort de l'artiste, mais ses restes n'ont pas été retrouvés, ainsi que les tombes d'Arnolfo di Cambio et d'Andrea Pisano. Depuis 1974, la crypte est ouverte aux visites payées.

Information touristique

L'entrée à la cathédrale de Santa Maria del Fiore est gratuite. Par la porte de droite de la façade centrale, l'accès est ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 19h00 et le samedi de 8h30 à 17h40. En fait, l'horaire est conditionnel, en fonction de l'ordre des services de l'église et de la météo - avec un vent fort, l'ascension vers le dôme est interdite. Il est recommandé de consulter l'heure de la visite sur le site officiel du musée du Duomo. Les personnes en fauteuil roulant peuvent entrer dans la cathédrale du côté droit du bâtiment. Toutes les commodités: toilettes, armoire, café - situé dans le musée.

Inspection d'attractions payantes

La visite du dôme et du crypt-crypt est payante - un billet complet coûte 15 euros, pour les enfants de 6 à 11 ans - 3 euros. Il donne le droit de voir les sites touristiques de la cathédrale de Santa Maria del Fiore, le clocher à droite du temple, le baptistère devant son entrée centrale et le musée derrière pendant six jours à compter de la date d'achat. Le billet est valable 48 heures à partir du moment de l'admission sur le premier objet, il est impossible de contrôler deux fois la même chose. Pour monter l'escalier de 463 marches menant au dôme, vous devez réserver une heure à l'avance. Si vous n'arrivez pas à l'heure, vous ne pouvez pas reporter la visite - il y a trop de gens qui veulent être sur la meilleure plateforme d'observation de Florence.

Comment s'y rendre

Trouver la cathédrale de Santa Maria del Fiore n'est pas difficile, car c'est le bâtiment le plus impressionnant du centre historique de Florence. Pour arriver à lui depuis la gare de Santa Maria Novella, vous devez emprunter la Via Panzani, puis la Via Cerretani. De l'aéroport de Florence à la gare, vous pouvez prendre la navette Volainbus, qui relie 5.30 à 0.30 (les bus partent toutes les demi-heures, de 20.30 à 0.30 - une fois par heure; le trajet prend environ 20 minutes et coûte 6 euros). Si vous voyagez de régions éloignées de la ville, vous pouvez utiliser les bus n ° 6, 14, 17, 22, 23, 36, 37, 71.

Ville de Gênes

Gênes - La ville principale et le port maritime du nord de l'Italie. Christophe Colomb est né à Gênes. La colonie sur le site de Gênes moderne est connue depuis des temps immémoriaux et, même avant la naissance du Christ, elle avait déjà une longue et turbulente histoire. À l'ère sombre du début du Moyen Âge, la ville se délabra, puis elle renoua avec son statut de cité-État indépendante dotée d'une importante flotte de commerce et de l'une des flottes militaires les plus puissantes de la Méditerranée. L'atmosphère bruyante d'une grande ville immergée dans le travail de la ville moderne diminue quelque peu l'importance de Gênes aux yeux des touristes, ce qui est extrêmement injuste - la vieille ville médiévale peut rivaliser avec n'importe laquelle des villes d'Europe occidentale.

Faits saillants

L'emplacement unique de la ville à la fois au bord de la mer et sur les pentes des Apennins liguriens lui confère un aspect particulier. Toute une série de chemins de fer à crémaillère et d’ascenseurs relie la vieille ville, d’une superficie d’environ 1,5 km², à de nouvelles zones urbaines, depuis lesquelles de magnifiques panoramas peuvent être vus.Il y a une université à Gênes et beaucoup de choses sont faites dans le domaine de la culture: l'opéra, le théâtre, l'école supérieure de musique et l'Académie des arts sont tous des centres très importants de la ville. Le concours de violon et le festival de ballet Nervi qui se tiennent ici ont une renommée internationale.

L'économie locale existe toujours aux dépens du port. De plus, la ville a récemment été proclamée capitale culturelle européenne, ce qui contribue au flux de financement. Le vieux port est l’un des sites à ne pas manquer, même si vous y montez l’étrange monument d’Il Bigo (érigé en 1992 pour commémorer le 500e anniversaire de la naissance de Christophe Colomb), la vue sur la ville et la mer est magnifique par temps clair, on peut même voir la Corse). Le port abrite le musée maritime et le musée aquarium.

De là, vous pourrez escalader les rues médiévales étroites bordées de séduisantes boutiques et d'églises magnifiques et vous rendre à l'une des trois places principales de la vieille ville, la place Banchi, où le marché aux céréales a jadis grondé et que les vendeurs de fleurs l'ont choisie. ou Piazza Ferrari et Matteotti. Ne manquez pas l'impressionnant palais ducal.

Art

Gênes est magnifiée par les magnifiques palais des aristocrates, qui illustrent le style de vie luxueux des XVIe et XVIIe siècles. La particularité de la construction des palais génois était une distribution à grande échelle de la masse et l'utilisation habile de terrains en pente - la ville était obligée du natif de Pérouse - l'architecte-constructeur Galeazzo Alessi (1512-1572) et ses disciples. Le développement du commerce avec d'autres pays a attiré de nombreux artistes étrangers dans la ville, notamment Rubens et Van Dyke. Parmi les artistes locaux, Luca Cambiaso (1527-1585), Bernardo Strozzi (1581-1644) et Alessandro Magnasco (1667-1749) sont particulièrement célèbres.

Meilleur moment pour visiter

En été, à cette heure, les sites touristiques sont ouverts près du port et de la vieille ville.

Ne manquez pas

  • Le bâtiment le plus célèbre de Gênes est le plus ancien bâtiment du monde (et le plus haut bâtiment en brique) - la lanterne de La Lantern.
  • Palais San Giorgio sur le vieux port, où à la fin du XIIIe siècle. Le navigateur vénitien Marco Polo a été maintenu en détention. Pendant son arrestation, il a écrit une histoire sur ses voyages.
  • Double tours de pierre des portes de la ville médiévale.
  • Un immense monument à Christophe Colomb sur la place Acquaverde (il a fait don d'une partie de l'argent reçu en récompense de la découverte de deux Amériques à la ville afin d'éliminer la pauvreté à Gênes).
  • Superbes pierres tombales en pierre et statues du cimetière de Steelno.
  • Promenez-vous le long de la Boccadasse, le vieux quartier des marins du côté est du port de la ville.

Fait intéressant

Drapeau de Gênes - croix rouge de sv. George sur fond blanc, le même que le drapeau national de l'Angleterre.

Cimetière de Steelno (Cimitero monumentale di Staglieno)

Cimetière de Steelno - L'un des plus célèbres cimetières monumentaux du monde, situé à la périphérie de la ville italienne de Gênes. Pour un grand nombre de pierres tombales et de sculptures hautement artistiques, Steelno est souvent appelé un cimetière-musée. La nécropole occupe 33 hectares et compte environ 2 millions de tombes.

Informations générales

Après être entrés dans le cimetière de Steelno, les visiteurs entrent dans une petite place avec une statue de Vera tenant une grande croix. Derrière se trouve une copie exacte du Panthéon romain, auquel conduit un escalier en marbre de 77 marches. Du Panthéon dans deux directions partent des galeries couvertes, où les riches Génois sont enterrés.

Dans les familles de citoyens fortunés, il était de tradition de décorer les tombes de parents de somptueux monuments en marbre. Ainsi, des centaines de sculptures magnifiques et élégantes, représentant non seulement les disparus, mais aussi leurs parents inconsolables, sont visibles au cimetière de Staleno. Pour faciliter la navigation des visiteurs, les galeries contiennent des signes des tombes les plus célèbres et des noms de sculpteurs.

L'une des tombes les plus populaires est celle de l'homme politique et écrivain italien Giuseppe Mazzini.En 1872, plus de 50 000 personnes assistèrent à ses obsèques et la cérémonie de deuil se transforma en un rassemblement contre le gouvernement du pays.

Les touristes

Le territoire du cimetière Staleno est ouvert tous les jours de 7h30 à 17h00. L'entrée est gratuite.

L'histoire du cimetière de Steelno

Au début du XIXe siècle, le territoire italien était occupé par les troupes françaises. En 1804, Napoléon Bonaparte promulgue un décret interdisant l'inhumation dans les villes et les églises. Pour l'exécuter, il était nécessaire de déplacer tous les cimetières en dehors du bâtiment de la ville.

À Gênes, la conception d'un grand cimetière monumental a été confiée à l'architecte Carlo Barabino. À sa suggestion, la nouvelle nécropole aurait dû être plantée de myrte et, dans la partie centrale, ils prévoyaient d'installer un petit exemplaire du célèbre Panthéon.

Cependant, le projet Barabino n’a été approuvé qu’en 1835, après l’épidémie de peste qui a coûté la vie à de nombreux habitants de Gênes. La construction du cimetière a commencé en 1844 sous la direction de l'élève de Barabino, Giovanni Battista Resasco. Les premières inhumations à Steelno ont eu lieu en janvier 1851.

Comment s'y rendre

Le cimetière Grajeno est situé au nord de Gênes. De la station de métro "Piazza Principe" à lui il y a un bus numéro 34 (30-40 minutes) et de la station de métro "Brignole" - bus numéro 14 (15 minutes). Vous devez descendre à l'arrêt "Cimitero Monumentale di Staglieno".

L'ancienne ville d'Herculanum (Ercolano)

En 1719, ils creusèrent un puits ordinaire et firent une découverte sensationnelle: sous la couche de pierres épaisse d'un mètre d'épaisseur, ils trouvèrent les ruines d'un magnifique théâtre.

Herculanum - Ancienne station romaine détruite par l'éruption du Vésuve en 79, ainsi que la ville voisine de Pompéi. À ce jour, les archéologues n’ont enquêté que sur un quart de la ville, mais cela suffit pour toucher le touriste le plus sophistiqué. Herculanum est un site du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Informations générales

Tout suggère que Herculanum était une station à la mode pour la noblesse romaine. Cette ville était différente de Pompey: ils venaient ici pour s'amuser ou embaucher un travail, servir les invités. Extérieurement, tout y était très luxueux, même si, par exemple, de nombreuses colonnes sont en brique, puis alignées de manière à ce qu’elles ne puissent être distinguées des colonnes de marbre de Pompéi.

Les touristes peuvent voir les bains, dont la forme prouve qu'il est inutile de changer le bon design utilisé depuis 2000 ans; en termes - l'un des premiers appareils de chauffage, qui a été immergé dans l'eau; liste de prix écrite sur le mur; une affiche énumérant la gamme de vins; magasin, sur les étagères de laquelle sont fixés des pots en céramique spéciaux, dans lesquels la nourriture est constamment chauffée. Des mosaïques lumineuses et des fresques ont été utilisées dans la conception des magasins et des maisons, ce qui a souligné l'atmosphère de la fête.

Les peintures murales et les mosaïques sont souvent différentes par leur nature humoristique et leurs allusions ambiguës, mais bon nombre des meilleurs artefacts trouvés ici sont conservés dans d'autres musées, car ils sont considérés comme trop "piquants" ou, comme souvent, leur apparence moderne peut sembler franchement pornographique. Dans les années 1960, ils ont été exposés pendant une courte période au Musée secret du Musée national de Naples et, en 2000, une exposition permanente a été organisée, à l'entrée de laquelle est suspendue une annonce mettant en garde sur la nature des objets exposés.

Ville enterrée

Temps de travail:
tous les jours à partir de 9h00
et une heure avant le coucher du soleil

L'ancien Herculanum, qui n'a été fouillé que d'un tiers par les archéologues, est situé à 11 km de Naples, dans la partie centrale de la ville moderne d'Ercolio (Ercolano, anciennement appelé Resina), qui a pris le nom de l'ancien prédécesseur. Le nom de la ville a probablement été donné par les Grecs, qui l'ont appelée Héraklion; dans l'Antiquité, les tribus se sont établies à Osk, puis à Samnites et à Étrusques, et en 89 av. heu Golfe de Naples, alors les patriciens romains ont construit des résidences d'été ici. En 63 g, Herculanum a beaucoup souffert d'un tremblement de terre. Les travaux de restauration ne sont pas terminés lors de l'éruption du Vésuve en août 79une ville d'environ 5 000 habitants était inondée de pierres, de cendres et de lave en ébullition. Depuis 1927, sur le site de la ville antique, des fouilles archéologiques sont constamment effectuées. Les découvertes découvertes, parmi lesquelles - les rouleaux de papyrus carbonisés mais parfaitement lisibles de la bibliothèque de quelqu'un sont considérées comme les pièces les plus précieuses du musée archéologique national de Naples.

La première impression de la ville en ruine se situe juste au-delà de l'entrée de son territoire. La ville antique est traversée par trois rues principales, appelées Cardo III, IV, V (rues orientées du nord au sud) qui traversent deux rues croisées - Decumanus maximus et Decumanus inferiore (rues orientées d’est en ouest).

L’auberge de Cardo III aurait pu à l’origine appartenir à un patricien, mais elle a ensuite été transmise à d’autres propriétaires qui, au moment de l’éruption du Vésuve, l’avaient peut-être utilisée comme hôtel ou maison pour plusieurs familles.

Sur la partie sud de Cardo IV se trouve la spacieuse maison Casa dell'Atrio a Mosaico, dont le sol de l’atrium est bordé de mosaïques noires et blanches.

De l'autre côté se trouve la Casa a Graticcio. Ses tissus tissés à partir des branches des structures en treillis étaient autrefois remplis d'un mélange d'argile, de galets et de chaux.

La maison voisine avec une cloison en bois est le bâtiment résidentiel le mieux conservé. Une cloison en bois habilement réalisée (d'où le nom de la maison) séparait l'atrium de la salle pour les repas et la réception. Des lits et un coffre en bois ont été conservés dans les dortoirs. Les peintures murales et les fragments de mosaïques appartiennent au milieu du Ier siècle. n heu La maison Samnite (Casa Sannitica), située à proximité, remonte à l'époque pré-romaine (IIe siècle av. J.-C.). Au centre de la maison se trouve un grand atrium.

Sur le côté opposé de la rue sont construits env. 10 av. termes - avec plus de moitié masculine, mais mieux préservée moitié féminine. Dans les pièces bien distinguées, de belles mosaïques au sol et des peintures murales

La maison en face de Terme, située à l'intersection de Decumanus Inferioti et Cardo III, est célèbre pour le fait que le buste de l'empereur Galba a été retrouvé à cet endroit.

À la pointe nord de Cardo III se trouve le sanctuaire de Sakello degli Augustelli. La construction carrée a été construite en l'honneur d'Hercule, le saint patron de la ville, et vénéra plus tard l'empereur Auguste. La lumière entre par un trou dans le plafond; des fresques ont été conservées ici. Sur Cardo IV, derrière la maison Samnitsky, il y a une maison avec des meubles carbonisés (Casa del Mobilio Carbonizzato), puis la maison de Neptune et d'Amphitrite (Casa del Mosaico de Nettuno e Anfitrite), à ​​laquelle le magasin de vin jouxte - il possède des étagères et des amphores en bois bien conservés, qui a gardé le vin. Dans la cour, au mur, est conservée une mosaïque avec des images de Neptune et d’Amphitrite, qui a donné le nom de la maison.

Dans la rue Decumanus Maximus se trouve la Maison du bicentenaire (Casa del Bi-centenario), où se trouvent des mosaïques et un crucifix, peut-être la première preuve de la diffusion du christianisme. La maison a reçu son nom puisque ses fouilles ont été achevées en 1938, soit exactement 200 ans après le début de leurs travaux.

Sur le côté gauche de Cardo V, vous trouverez une boulangerie (Pistrinum) avec un poêle, des meules et des amphores, ainsi qu'un magasin. Au sud, de l'autre côté de la rue, se trouve la Maison du Cerf (Casa Cervi) - l'une des plus belles maisons d'Herculanum. Depuis sa terrasse, vous pourrez admirer la vue sur la baie et à l’intérieur - avec des fresques et d’autres œuvres d’art. L'original du groupe sculptural - un cerf conduit par des chiens - est aujourd'hui conservé au Musée national de Naples.

À la fin de Cardo V se trouvent la maison avec le joyau (Casa di Gemma), son atrium est peint de fresques rouges et noires et la Maison avec le relief de Tele, fils de Hercules (Casa di Rilievo Telefo), est l’une des plus grandes et des plus riches d’Herculanum. Dans l'atrium à deux rangées de colonnes, il y a un bassin en marbre auquel sont rattachés, au sud-est, des termes souterrains.

Le gymnase Palestra (Palaestra), situé à l'est de la ville, accueille également des compétitions sportives.

La villa des papyrus (Villa dei Papiri) et le théâtre se trouvent en dehors de la ville. Actuellement, l'entrée de ces bâtiments est fermée.

Ville de Gubbio (Gubbio)

Gubbio - une ville d'Italie située dans la région de l'Ombrie, au pied de la montagne d'Ingino. C'est une ville de rigueur romane, de pierre gris foncé et de rues étroites. Il a été construit comme une forteresse pour protéger le pouvoir acquis par la cité-État de Gubbio.

Que voir

Ici, en dehors des murs de la ville, il y a un théâtre antique, le deuxième plus grand de l'empire romain.Dans la ville même se trouvent de nombreuses maisons de marchands, frappant l’imagination par le luxe et la richesse de la décoration, une cathédrale du XIIe siècle avec des vitraux remarquables et les symboles des évangélistes. oui Montefeltro, conquérant de la ville. Les intérieurs du palais rappellent le palais ducal d'Urbino.

À Gubbio, dans le Palazzo dei Consoli, construit au début du XIVe siècle, sont conservées des tablettes de bronze Euguba avec le texte le plus longtemps conservé de la plus ancienne langue ombrienne.

La basilique de Sant'Ubalá, le mausolée romain, l'église de San Francesco de la fin du XIIIe siècle, Santa Maria Nuova et le palais Torre Gabrielli figurent parmi les autres trésors de la ville.

Le 15 mai est une procession avec des bougies - Corsa dei Cherie. Trois équipes, nommées en l'honneur de différents saints, portent d'énormes chandelles pesant chacune 280 kg et 5 m de haut, sur des socles octogonaux, participant à la course. Les équipes vont du Palazzo dei Consoli à la basilique de Sant Ubaldo. Toutes sont vêtues de tuniques jaunes, bleues ou noires avec un pantalon blanc, une ceinture rouge et un foulard obligatoire. Les partisans sont des fans qui soutiennent leur quartier de la ville. Ces compétitions sont l’une des meilleures preuves que les traditions folkloriques vivent en Italie aujourd’hui.

L'aide

Piazza Oderisi 6, 06024 Gubbio;
Tél: 07 59 22 06 93;
Fax: 07 59 27 34 09;
www.comune.gubbio.pg.it

Cagliari (Cagliari)

Cagliari - La plus grande ville de l'île de Sardaigne, en Italie. C'est la capitale de la région autonome de Sardaigne, ainsi que le centre de la province de Cagliari. Bien que la population locale dépasse à peine 150 000 personnes, Cagliari accueille chaque année plusieurs millions de touristes du monde entier, en les attirant par son riche programme de loisirs et ses belles plages.

Histoire

Comme appliqué à Cagliari, l'épithète «antique» ne peut pas être appelée exagération - le premier règlement ici a été créé il y a près de trois mille ans. Les Phéniciens ont choisi un lieu pour vivre sagement: d'une part, le bord de mer, d'autre part, une plaine au sol fertile, où l'agriculture devait être occupée, et deux marais bloquant l'accès à un ennemi potentiel. De plus, en cas de danger, l'abri offrait des montagnes couvertes de verdure.

Cagliari, Sardaigne

Il n’est pas surprenant que, au cours des siècles suivants, les dirigeants les plus divers aient tenté de se subordonner à un point aussi bien placé. Au IIIème siècle av. heu Karalis (comme il s'appelait alors) fut capturé par les Romains et six cents ans plus tard, ils furent remplacés par des vandales (l'union des tribus germaniques). Après que la ville soit devenue le centre du royaume de Judicato di Cagliari, cette entité étatique ne put résister à l'assaut de voisins plus puissants. En 1215, l'héritier des patriciens de Pise, Lamberto Visconti, installa la forteresse de Castel di Castro sur l'une des collines qu'il avait capturées. Les vestiges de ses fortifications ont survécu à ce jour.

Du 14ème au 19ème siècle, la capitale du royaume de Sardaigne était là, dirigée par des représentants des dynasties d'Aragon et de Savoie. Cependant, Cagliari n’a réellement grandi qu’avec l’entrée de ce territoire dans l’Italie unifiée, ce qui explique la présence de tant de bâtiments caractéristiques de cet état de style Art Nouveau.

Rues de Cagliari

Plage de Cagliari

Le tourisme s’est développé activement en Sardaigne au début du XXe siècle, mais aujourd’hui, ses stations balnéaires n’ont pas une popularité inférieure à celle d’autres villes européennes. La ville de la baie des Anges est prête à offrir de nombreuses choses intéressantes à tous ses invités, quelles que soient leurs préférences personnelles.

Poetto Beach

Le programme de travail ou d’études chargé vous a complètement privé d’énergie, et tout ce dont vous pouvez rêver est de recharger vos propres batteries solaires tout en profitant de l’air marin et du murmure des vagues? La plage de Poetto à Cagliari est longue de huit kilomètres de sable blanc et il n’y aura certainement pas beaucoup de monde ici. En outre, l'entrée dans l'eau turquoise est très douce, ce qui, bien sûr, ravira les familles avec enfants et les nageurs incertains qui craignent une profondeur imprévisible.Le territoire est propre et doté de tout le nécessaire pour un passe-temps agréable: transats et parasols, vestiaires, toilettes publiques, location d’équipement pour les sports nautiques ... Même une discothèque et un petit cinéma en plein air!

Arriver ici depuis le centre de Cagliari n’est pas difficile - utilisez le bus municipal et suivez l’itinéraire approprié. Considérez seulement qu'en raison de la grande longueur, l'arrêt à la mer n'est pas un, mais autant que six. Les plus impatients descendent juste à côté de via Marina Piccola, car le premier tronçon (les locaux les appellent les fermas) est beaucoup plus chargé que le milieu de la côte.

De la partie ouest de la plage, on peut voir l’une des attractions naturelles de ces lieux: les marais salants du parc régional de Molentardzhus, qui abrite de magnifiques flamants roses. À propos, le parc est ouvert au public et vous pouvez regarder des cigognes, des cormorans, des hérons et d'autres oiseaux migrateurs dans leur habitat naturel (tous les jours de 9 h à 18 h, heure locale). L'entrée à la réserve est gratuite.

Panorama de Cagliari

Curiosités de Cagliari

Si vous préférez ne pas laisser libre cours à votre paresse et essayer d'alterner des heures de détente agréable avec de nouvelles impressions, vous n'aurez pas à aller loin. Comme mentionné ci-dessus, l'histoire de Cagliari remonte à des milliers d'années. Il y a donc quelque chose à voir ici.

La forteresse de Saint-Michel a été construite au Xe siècle en tant que fortification. Sept cents ans plus tard, au cours de l'épidémie de peste, elle remplissait la fonction peu enviable d'isolant pour les malades et était complètement vide. Après sa reconstruction, il a reçu le statut de musée et non seulement de monument d'architecture, mais accueille régulièrement diverses expositions. Un billet pour explorer Castello di San Michele vous coûtera 5 euros (visiter l'exposition est payant en supplément), mais même un voyageur économique devrait prendre un bus au pied de la colline pour admirer les anciens remparts et le magnifique panorama de la ville de Cagliari.

4 euros valent la peine de visiter l'amphithéâtre romain, complètement creusé dans le calcaire au IIe siècle et pouvant accueillir 10 000 spectateurs. Les travaux de restauration ont rendu possible et maintenant la tenue de concerts et de performances sur cette "plateforme estivale".

Trois siècles d'exploitation de la basilique Saint-Saturnin. Le Grand Martyr, tué pour avoir refusé d'adorer une divinité païenne, est considéré comme le saint patron de la ville et son sarcophage est conservé dans un autre temple, important pour Cagliari, la cathédrale Sainte-Marie. Ce dernier est maintenant la résidence officielle du métropolite et de l'archevêque. Le bâtiment, construit au XIIIe siècle, a été réparé et mis à jour à plusieurs reprises. Son état moderne est agréablement surprenant. Les voûtes intérieures créent une acoustique particulière, et le samedi soir, vous pourrez le ressentir pleinement en visitant un concert de musique classique ou religieuse.

À proximité, vous trouverez le bastion de Saint-Rémy, qui faisait autrefois partie des fortifications, l'ancienne salle de réception, le poste de secours et le refuge des résidents laissés sans abri après les raids aériens de la Seconde Guerre mondiale. Récemment, des expositions d'art ont lieu dans le passage couvert de Bastione di San Remy.

Vous voulez quelque chose de plus ancien? Ne manquez pas de visiter le musée archéologique de Cagliari. Parmi ses objets exposés, il y a même des artefacts de l'âge du bronze - l'ancien Sardis a traité avec succès les métaux tendres et laissé de nombreuses statuettes représentant des hommes et des dieux. Dans le même bâtiment de la Piazza Arsenale se trouve la Galerie nationale d'art, dont la collection présente des œuvres du Moyen Âge et du baroque.

Quelques mots pour les gourmets

Mais tout cela est de la nourriture spirituelle. Et que dire des choses plus banales? Les touristes affamés se feront un plaisir de se nourrir dans tous les cafés, restaurants et trattoria. Bon, il y en a beaucoup dans la ville et la qualité de la nourriture servie est excellente.Les conservateurs peuvent se limiter aux pâtes et aux pizzas familières. Ceux qui estiment qu'il est de leur devoir de se familiariser avec la cuisine locale attendent une riche sélection. Les spécialités de la région sont le plus souvent liées à la mer. À Cagliari, le menu comprend généralement: salade de poulpe, soupes de fruits de mer, bottarga (thon séché ou caviar de mulet) avec artichauts, seiches et poissons grillés. Mais la ration des pêcheurs n’est pas limitée, essayez un cochon rôti à la broche et assaisonné de feuilles de myrte, des saucisses cuites selon des recettes anciennes, du bon pain de berger Karasau, des galettes panadas fourrées à divers fourrages et du sirop de raisin.

Et, bien sûr, des fromages locaux uniques accompagnés d'un verre de vin vous aideront à découvrir le vrai goût de la Sardaigne.

Offres spéciales pour les hôtels Cagliari

Comment s'y rendre

Il y a un aéroport international à Cagliari, vous n’avez donc pas à commander un transfert personnel coûteux ni à chercher une station de bus après l’atterrissage. Choisissez le vol le plus pratique pour vous en utilisant notre site web - et profitez de vos vacances en Italie!

Calendrier des bas prix pour des vols vers Cagliari

Ville Caserta (Caserta)

Caserte - Une ville de la région italienne de Campanie, centre administratif de la province éponyme.

Sans le majestueux Palazzo Reale, Caserte serait probablement restée un petit village insignifiant. La place a grandi au 18ème siècle, quand Charles III a construit un palais ici. Certes, la valeur du second Versailles, dont rêvait le roi de la dynastie des Bourbons, n’a jamais été acquise.

Curiosités de Caserte

La construction d'un immense château avec mille deux cent pièces et mille sept cent quatre vingt dix fenêtres de Charles III en 1752 a été commandée par Luigi Vanvitelli. Le palais a été érigé en un temps record - vingt-deux ans. L'ameublement intérieur bien conservé donne une impression de la vie des Bourbons, qui ont gouverné Naples et la Sicile de 1734 à 1860 avec des interruptions. L'escalier principal menant au deuxième étage, la Cappella Palatina et les chambres royales, en particulier la salle du trône décorée de médaillons représentant les rois napolitains, sont assez remarquables. En outre, dans le château, il y a une exposition permanente "Teggae Motus", qui raconte le tremblement de terre de 1980 et expose des œuvres de modernistes et d'artistes contemporains de Beuys, Warhol, Cragg, Richard Long, Saya Twombly, Pistoletto, Mimma Paladino, Mario Scifano et Nino. .

Derrière le palais se trouve un grand parc de palais baroques, conçu par Vanvitelli (120 hectares), avec une magnifique fontaine ornée de sculptures, de pavillons et de ruines artificielles. Vous pouvez voir le jardin anglais à pied ou en bus. La plus belle est la grande cascade (hauteur 78 m) et la terrasse à côté d'où une vue pittoresque s'ouvre.

L'aide

Palais royal, 81100 Caserte;
Tél: 08 23 32 22 33;
Fax: 08 23 32 63 00;
www.casertaturismo.it

Caserta Environs

La surprise pour un touriste sera la ville de Caserta-Vecchia (Old Caserta) située à 10 km au nord, avec des ruines s'élevant au-dessus. Fondée par les Langobards au 8ème siècle. une ville dans les montagnes fut pendant quelque temps la résidence de l'évêque. La cathédrale principale de San Michele (Duomo San Michele) consacrée en 1153, construite dans le style roman sicilien, le rappelle. Le clocher (32 m) a été érigé au XIIIe siècle.

La ville de Sant'Angelo in Formis se trouve également à 10 km de Caserta - au pied du mont Tifata (604 m). L'attraction principale locale est la basilique de Sant'Angelo-in-Formis, érigée au XIe siècle. sur la ville sur le site du temple de Diane. A l'intérieur, décoré de fresques de style byzantin (XIème siècle).

De Caserta, vous devriez vous rendre à la ville de Santa Maria Capua Vetere, située à 7 km à l'ouest. À l'origine une colonie étrusque, à l'ère de l'empire romain, elle s'est transformée en une grande ville. L'amphithéâtre construit sous l'empereur Adrien (IIe siècle av. J.-C.), conçu pour 50 000 spectateurs, le rappelle. Avant la construction du Colisée à Rome, il était le plus grand théâtre de l'empire.En direction de Capoue, vous pourrez voir les vestiges de la porte triomphale à trois arches, érigée en l'honneur de l'empereur Hadrien.

À environ 500 m au sud de l’amphithéâtre (l’inspection est possible sur demande préalable auprès de l’amphithéâtre) dans la voûte souterraine n’est située qu’en 1924, un mitre (II e siècle av. Sur les fresques mal conservées dans la partie avant de la pièce principale, vous pouvez voir les scènes des sacrements du culte sacré. Sur le chemin de la cathédrale, vous devriez visiter le musée archéologique de l'ancienne Capoue (Museo Archeologico dell'Antica Capua, Corso Garibaldi), où l'histoire complexe de la ville est clairement racontée.

Après l’ancienne Capoue (aujourd’hui Santa Maria Capua Vetere), c’est au IXe siècle. détruits, les Langobards ont reconstruit la ville, à 5 km au nord-est par la rivière Volturpo. À la même époque, la cathédrale principale du centre-ville, reconstruite plusieurs fois par la suite, remonte à l’époque. Un clocher a survécu des Lombards, tandis que les colonnes de l'atrium sont plus anciennes. Ils étaient toujours dans la vieille Capoue.

La capitale de la province de Bénévent, située à 53 km à l'est de Caserte, était autrefois la capitale des anciennes tribus samnites. Elle ne devint romaine qu'après la victoire sur Pyrrhus (275 av. J.-C.). À l'époque du haut Moyen Âge, la ville était la résidence des puissants ducs de Langobard. En 1860, il quitta l'État papal. Malgré des dégâts importants, ces derniers - en 1943, dans la ville, quelques monuments architecturaux intéressants ont été préservés. Comment, par exemple, construit dans le XI. la cathédrale principale, qui a été complètement détruite pendant la Seconde Guerre mondiale, mais restaurée dans les années 1950; Ruines du théâtre romain II. BC, qui a accueilli 20 000 spectateurs, ainsi que le pont Ponte Leproso (Ponte Leproso), sa partie principale - le pont romain de la Voie Appienne, reliant Rome à Capoue, Benevent et Tarent à Brindisi. L'arc de Trajan (Arco di Traiano), construit en 114 g, est également conservé depuis l'époque romaine. AD en marbre grec en l'honneur de l'empereur Trajan. L'église de Santa Sofia (Santa Sofia), édifice rond lombard, abrite des fresques du IXe siècle. et a le cloître arabo-normand du XIIe siècle. Dans le monastère bénédictin voisin, vous trouverez une exposition archéologique à partir de laquelle vous pourrez en apprendre davantage sur les fondateurs de la ville - les Samnites.

Palais royal à Caserta (Reggia di Caserta)

Palais royal à Caserta avec un magnifique parc, des fontaines et un aqueduc en Campanie, déclarés patrimoine mondial de l'UNESCO en 1996. L'ensemble, conçu par le roi Charles IV, devenu plus tard Charles III d'Espagne, était censé démontrer le pouvoir et la richesse de la dynastie des Bourbons. Le palais a été construit en dehors de la ville animée de Naples, tout comme avant Louis XIV, l'un des ancêtres du roi, préférait construire Versailles en dehors de Paris, loin de la ville. Carl a dû attendre longtemps, mais l'architecte Luigi Vanvitelli n'a pas déçu ses attentes.

Informations générales

Le palais de Caserte n'est pas inférieur à l'éclat de Versailles. C'est le dernier des magnifiques bâtiments de style baroque italien. Le palais principal compte 1 200 chambres, 25 appartements royaux de luxe et un grand escalier, reconnu pour le fait que ses 116 marches sont toutes sculptées dans une pierre. Vanvitelli a conçu et construit un aqueduc de luxe qui apporte de l'eau à une variété de fontaines et d'étangs. Le théâtre est inspiré du Teatro Carlo napolitain et l'ensemble est situé dans un parc magnifique.

Dans les profondeurs du parc se trouvaient la caserne et le complexe de la manufacture de soie royale San Levchio, déguisée en pavillon. Les résidents de cette région ont été déplacés de force d'ici pour libérer le territoire du palais. La construction a commencé en 1752, mais l'architecte est mort avant d'avoir pu terminer son travail. Le travail a continué son fils Carlo. Le roi Charles IV n'a jamais eu la chance de passer la nuit dans ce palais depuis qu'il est devenu roi d'Espagne, mais son fils Ferdinand IV Napolitain y vivait

Christ des abysses

Christ de l'abysse - l'une des statues les plus insolites au monde. Il est situé sur le fond marin près de la ville italienne de Gênes. La sculpture du Sauveur a été installée en 1954 à une profondeur de 17 m et est très appréciée des plongeurs autonomes et des apnéistes. Malgré la situation difficile, plus de 2 millions de touristes ont visité le mémorial sous-marin.

Faits saillants

L'auteur de la statue de bronze est le sculpteur Guido Galeti, qui a commencé à travailler à la demande du plongeur Duilio Marcante. La sculpture de 2,5 m de haut était censée incarner des sentiments religieux et perpétuer l'image du Sauveur. En outre, il s’est transformé en une sorte de monument pour Dario Gonzatti, un ami de Markante. Un plongeur italien a eu un appareil respiratoire sous-marin et est décédé en 1947 dans la baie de San Fruttuoso. Pour la fabrication de statues en bronze, nous avons utilisé des pièces de navires coulés, des médailles des marins et des athlètes de récompenses.

L'eau de la baie a une clarté exceptionnelle. Ainsi, depuis le fond de la mer, le Christ de l'abîme s'ouvre dans toute sa splendeur. La figure du Sauveur est placée verticalement et son regard et ses mains tendues sont tournés vers la surface. Comme s'il priait, le Christ demande de protéger tous ceux dont la vie est indissociable des pêcheurs, des plongeurs et des marins.

Pendant des décennies, au fond, une sculpture en bronze recouverte de coquillages et d’algues. En outre, la statue a perdu une de ses mains en raison d'une ancre posée de manière imprécise. Elle a donc été remontée à la surface en 2003. La figurine a été nettoyée, réparée et l'année suivante mise en place.

Répliques

Il existe plusieurs exemplaires de la statue italienne dans différentes parties du monde, portant exactement le même nom "Christ des Abysses". L’un d’eux est situé dans les Caraïbes, près de la capitale de la Grenade, Saint George’s.

En 1961, sur le navire "Bianca S", amarré dans le port de la ville, il y avait un fort feu. Les autorités locales ont aidé l'équipage du navire italien et ont rapidement évacué tous ceux qui se trouvaient à bord. En remerciement de son action rapide et de sa participation, la Compagnie maritime italienne a offert à la Grenade un cadeau sous forme de copie de la statue du Sauveur. Au début, elle a également été placée sur le fond marin, puis la sculpture a été placée sur le quai de la capitale, Grenade.

Une autre statue du Christ au-dessus de l'abîme a été donnée à la société sous-marine américaine. Depuis 1965, elle se trouve à 8 m de profondeur près du récif corallien Dry Roks, sur le territoire de l'État américain de Floride.

En 1993, les Italiens ont découvert la statue en argile originale façonnée par Guido Galeti. Il s'est avéré que toutes ces années, elle a été gardée dans la fonderie, où ils ont moulé une sculpture en bronze. La figurine en argile était sans mains. Elle a donc été restaurée dans un premier temps, puis exposée au public au musée de la plongée de la ville italienne de Ravenne.

Une sculpture en béton de 13 tonnes ressemblant à la statue originale se dresse sur le fond marin près de l’île Saint-Paul à Malte. Il a été soulevé en 1990, lorsque le pape Jean-Paul II a visité l'archipel maltais. Initialement, la statue massive était placée à une profondeur de 38 m, mais les rayons du soleil ne l’atteignant presque pas, elle a donc été déplacée dans un lieu plus accessible pour les plongeurs et un lieu bien éclairé, dont la profondeur atteint 10 m.

Comment s'y rendre

Le Christ de l'abîme se tient au fond de la mer dans la baie adjacente au village de San Fruttuoso. Il existe plusieurs centres de plongée dans ce village où vous pouvez vous entraîner et plonger.

En été, San Fruttuoso est accessible par bateau, qui part des marinas des villes côtières de Portofino, Camogli, Rapallo, Santa Margherita Ligure, Cinque Terre et Portovenere.

Les plus proches à San Fruttuoso sont les villes de Camogli et de Portofino. De là à San Fruttuoso aménagé des sentiers de randonnée. De Gênes à Camogli arrive en train. Il n'y a pas de liaison ferroviaire avec Portofino, alors ils s'y rendent en bus.

Mer ligure (mer ligure)

L'attraction s'applique aux pays: Italie, France, Monaco

Mer ligure (de l'ancienne tribu des Liguriens, qui vivaient dans la vallée de la rivière Rona) - une partie de la mer Méditerranée située entre l'île de Corse, l'île d'Elbe et la côte du golfe de Gênes. Il lave le territoire de la France, Monaco et l'Italie. La superficie est de 15 000 km², la profondeur moyenne est de 1 200 m, la plus haute de 2 546 m. ​​Les marées sont semi-diurnes, leur taille est de 0,3 m.La température de l'eau est de 13 ° C en hiver jusqu'à 23,5 ° C en été. Salinité autour de 38. La côte est principalement escarpée et rocheuse, il y a des plages de sable fin. Sur la côte célèbre station balnéaire Riviera.

Principaux ports: Gênes, Savone, La Spezia (Italie), Nice (France).

Îles Éoliennes (Éoliennes)

Îles Éoliennes - archipel volcanique au nord-est de la côte sicilienne. Leur beauté naturelle et artificielle - l'ancienne forteresse de Lipari, ses extraordinaires roches rouges, jaunes et ocres - a longtemps attiré les voyageurs.

Informations générales

Les premiers colons sont venus ici de Knid (580 av. J.-C.) et ont nommé les îles en l'honneur d'Aeol, le seigneur des vents, et c'est ici que l'Odyssée d'Homère a combattu le puissant cyclope. Le film de 1950 réalisé par Rossellini "Stromboli" est associé à ces lieux, avec un volcan actif du même nom. Ses éruptions régulières émettent encore des coulées rouges de lave en fusion sur des roches nues. En 2000, l'archipel a été classé au patrimoine mondial de l'UNESCO en raison de son importance dans le domaine de la géologie et, en particulier, de la volcanologie. Stromboli et Vulcano sont deux volcans présentant différents types d’éruptions, et les scientifiques les explorent depuis plus de 200 ans.

Les îles Éoliennes offrent aux voyageurs infatigables des plages de sable blanc et une mer bleu pâle à Lipari, la tranquillité de l'île jardin de Salina avec ses délicieux poissons, ses pieuvres et son doux vin au dessert doré, le Malvasia; formations rocheuses extraordinaires dans la baie de Fumarole, dont les eaux sont chauffées par des bulles de vapeur de soufre. Alicudi - la plus éloignée des îles, est célèbre pour ses vues panoramiques et sa beauté préservée de la nature volcanique.

Dans la baie de Fumarole, vous pouvez voir d’incroyables formes de formations rocheuses et de plages noires. Vous pouvez accéder aux îles par bateau, ferry ou "fusée" depuis Milazzo, la Sicile ou Naples.

Ville de Manarola

Manarola - Une petite ville du nord de l'Italie, célèbre pour ses vues à couper le souffle. Maisons lumineuses et colorées de la ville étroitement côte à côte sur un rocher escarpé qui va dans la mer. Manarola est la deuxième destination touristique la plus populaire parmi les villes des Cinque Terre. En plus du tourisme, les habitants pratiquent la pêche et la vinification. Ne manquez donc pas le vin local de Sciacchetrà. Au cours des dernières années, l'afflux de touristes n'a cessé d'augmenter. Parmi les attractions, notons le sentier pédestre qui relie Manarola à Riomaggiore, ainsi que les collines et les vignobles des environs.

Maranello

Maranello - une ville du nord de l'Italie à 18 km de Modène. C'est la Mecque d'une myriade de fans de Ferrari. Chaque année, 1 900 employés s'affairent à libérer du convoyeur 3 500 voitures de sport portant le fameux étalon d'élevage emblématique. Dans Galleria Ferrari (Via Dino Ferrari 43), vous pouvez voir tout ce qui concerne l'histoire de la célèbre "écurie", fondée en 1942 par le pilote de voiture de course Enzo Ferrari.

Près de Maranello est un endroit appelé Fiorano-Modenese (province de Modène), où se trouve l'itinéraire "Fiorano". Il s’agit d’une autoroute privée "Ferrari", utilisée pour les tests automobiles.

Musée Ferrari à Maranello (Museo Ferrari)

Musée Ferrari à Maranello attire dans cette petite ville italienne des milliers de touristes qui veulent vivre pour voir le célèbre "Stable". Le musée a été fondé en 1990 sous le nom de "Galerie Ferrari". Voici 40 modèles de la marque, des images et des trophées qui composent la marque.

Ville de Milan (Milan)

Milan - La deuxième plus grande ville d'Italie, son important centre commercial, économique et scientifique. Il est situé dans la partie nord du pays, en Lombardie, et est divisé en neuf districts.La population ne dépasse pas un million d'habitants, mais ce chiffre est en constante augmentation, car ces lieux sont attirés par la possibilité d'exercer une profession prestigieuse ou un travail bien rémunéré.

Milan est un centre reconnu de la mode et du style, mais ce n’est qu’un des côtés de la ville. Dès les premières minutes, vous pouvez sentir sa différence par rapport à la Rome antique et solennelle: la vie active bat son plein ici, des contrats sont signés, des entreprises sont créées, de nouvelles industries sont ouvertes. Cependant, en même temps, tout porte l’empreinte d’une histoire glorieuse. Ceux qui viennent ici pour la première fois seront émerveillés par les nombreux visages de la ville - l'ancien et le moderne s'entremêlant si étroitement que sans détail, qu'il s'agisse d'un immeuble de bureaux ou d'une statue médiévale, cet ensemble ne sera pas complet.

Histoire

Pinacothèque Castello Sforzesco 1834 - Peinture de Giuseppe Vermillo

L'histoire de Milan remonte au 6ème siècle avant JC. - à la colonisation des Etrusques, et en 222 av. heu La ville a été conquise par les Romains. Plus tard, il devint la capitale de la province romaine de Tsizalipin et, en 286, Milan fut la capitale de l'empire romain d'Occident et la résidence des empereurs.

Ici a commencé la consolidation du christianisme en tant que religion d'État. En 1158, Milan devint l'une des premières communes italiennes.

Plan de Milan espagnol (1573)

Au 9ème siècle, la ville a été pillée par l'empereur d'Allemagne, Friedrich Barbarossa. En 1160, Milan mena la Lombard League (Union des villes unies dans la lutte contre l'empereur) et en 1176, Barbarossa fut défait à Lspiano.

Une époque importante de l’histoire de la ville commence avec l’arrivée au pouvoir en 1277 des Visconti, qui sont remplacés en 1450 par Sforza. De remarquables artistes et architectes ont commencé à arriver dans la ville, parmi lesquels Leonardo da Vinci (1452-1521) et Donato Bramante (1444-1514), de nombreux bâtiments neufs sont apparus. Puis le mess commença: la ville fut d'abord gouvernée par les Habsbourg espagnols (après 1530), les Autrichiens (1714-1769, 1814-1859) et les Français (1796-1814). Quand les Autrichiens au 19ème siècle, Milan devint le centre intellectuel du mouvement pour l’unification de l’Italie - Risorgimento. Après 1945, Milan devint la métropole industrielle du nord de l'Italie.

Canaux de Milan Cathédrale de Milan

Vues de Milan

Malgré le look moderne de Milan, le passé historique non-non et oui il fait son chemin. Par exemple, au coin d'une petite rue, vous pouvez tomber sur une église du Ve siècle, et au cœur même de la mégalopole, entouré de boutiques, se dresse le majestueux Duomo. Cela rend la ville attrayante non seulement pour les fashionistas, mais aussi pour les voyageurs qui aiment faire des découvertes. Dans le même temps, Milan est très différente des autres lieux touristiques, notamment de Rome et de Florence. Pour le savoir, vous devez faire preuve de patience et prendre beaucoup de temps.

Santa Maria delle Grazie: Santa Maria delle Grazie est une église de Milan qui abrite l'une des plus célèbres fresques du ... Château des Sforza: Le château des Sforza est un grand château situé à Milan, aux XIVe et XVe siècles. - la résidence de Visconti et de la Sforza, qui servait ... Galerie Brera: La galerie Brera est l'une des plus grandes galeries de Milan. L'ancien palais des jésuites est situé ... Stade San Siro: Le stade San Siro est le célèbre stade de football de Milan. Les locaux l'appellent "la voix ... Opéra de la Scala: La Scala est le célèbre opéra de Milan. Même si vous n'êtes pas fan d'opéra, soyez sûr ... Le musée de la science et de la technologie Leonardo da Vinci: Le musée national de la science et de la technologie" Leonardo da Vinci "se trouve à Milan et ses magasins ... Cathédrale Duomo: La cathédrale de Milan - la deuxième plus grande cathédrale après la cathédrale Saint-Pierre de Rome ... Musée Poldi Pezzoli: Le musée Poldi Pezzoli est situé au cœur de Milan et fait partie des sites les plus intéressants et les plus riches ... Tout est disponible imechatelnosti Milan L'une des flèches de la cathédrale

Cathédrale de Milan (Duomo di Milano)

L'attraction principale de Milan, son coeur - la cathédrale de Santa Maria Nashente. Il est fait dans le style gothique de marbre blanc et frappe avec la beauté du design extérieur.La façade est décorée de tourelles, de statues de saints, de compositions illustrant des histoires bibliques, de personnages représentant d’étranges créatures, dont des gargouilles. Au dessus de tout cela, la silhouette des tours Madonna - elle est considérée comme la patronne de la ville.

L'intérieur de la cathédrale n'est pas moins élégant. Les hauts plafonds, les arches et les colonnes élégantes créent une impression de légèreté et de légèreté. Vous devriez venir ici pendant la messe pour écouter le jeu d'un des orgues les plus célèbres du monde. Assurez-vous de monter sur le toit du Duomo - avec une vue fantastique sur la ville.

Les touristes qui décident de voir la cathédrale doivent se rappeler que sa visite n’est possible que dans des vêtements qui répondent aux normes de la décence. Ainsi, les jupes courtes, shorts, pulls, ouverture des épaules ou avec un décolleté trop profond sont strictement interdits. À l'entrée, un service spécial vérifie les articles entrants et décide également si les visiteurs sont autorisés ou non à entrer.

Gargouilles de la cathédrale de Milan. Sur le toit de la cathédrale. Intérieur de la cathédrale de Milan.

Château Sforzesco (Castello Sforzesco)

Château de la tour de Filaret

Il y a aussi d'anciens châteaux à Milan. Le plus célèbre d'entre eux - l'ancienne résidence des ducs de Sforza, qui a laissé les héritiers de la majestueuse forteresse du XIVe siècle. Léonard de Vinci a lui-même participé à sa décoration, mais ses œuvres ont à peine survécu.

De nos jours, le château de Sforsco a été transformé en musée: des peintures uniques et des statues de maîtres reconnus sont rassemblées dans ses salles. La décoration de la collection est une sculpture inachevée de Michelangelo. En se déplaçant de pièce en pièce, les visiteurs se familiariseront avec les particularités du développement des tendances culturelles. Si vous le souhaitez, vous pouvez réserver une visite guidée, mais cela n’est pas nécessaire - des brochures d’information en différentes langues, dont le russe, ont été préparées pour chaque exposition.

Les amoureux des antiquités captivent "le palais égyptien". Il contient des sarcophages, des dispositifs médicaux anciens, des bijoux en or et même les momies des pharaons. Pour visiter les musées, vous devez vous munir de billets, qui sont distribués gratuitement. Certains lieux exigent un droit d'entrée de 15 euros.

Sculpture inachevée du jardin du château de Michel-Ange

Sur le territoire du château, il y a aussi un beau jardin, dans lequel il est agréable de se promener, de s’éloigner de l’agitation. Les poissons rouges nagent dans un étang artificiel, et des lis blancs et roses s'allument à la surface de l'eau - tout cela donne paix et tranquillité.

Château Sforchesko Musée national des sciences et de la technologie "Leonardo da Vinci"

Musée national des sciences et de la technologie "Leonardo da Vinci" (Musée national de la science et de la technologie Leonardo da Vinci)

Le Musée des sciences et de la technologie de Milan, nommé en l'honneur d'un artiste et inventeur exceptionnel, est un lieu intéressant pour les adultes et les enfants. Ici, sur les vastes places du monastère médiéval, une grande variété de modèles de mécanismes sont assemblés: de vraies locomotives, des navires avec tous les accessoires, des avions militaires, etc. Chaque chambre présente son propre thème. Par exemple, il existe une branche représentant le développement des communications télévisuelles et radiophoniques.

L'exposition consacrée à Léonard de Vinci est particulièrement intéressante. Les touristes auront l'occasion de voir ses manuscrits, ses schémas, ainsi que des maquettes d'avions et d'autres machines. Le musée est ouvert aux visiteurs du mardi au vendredi et le dimanche de 9h30 à 19h00 et le samedi jusqu'à 21h00. Le lundi est un jour de congé. Le billet complet pour un adulte coûte 10 euros, mais des réductions sont prévues pour les enfants, les écoliers, les étudiants et les retraités. Plus d'informations à ce sujet sont disponibles sur le site //www.museoscienza.org.

Maquette du pont mobile Navire de guerre Bateau à l'entrée du musée Flèches de la cathédrale de Milan de Santa Maria Nashente

Art de Milan et galeries d'art

Milan occupe l'une des premières places parmi les villes d'Italie en nombre de galeries d'art. Dans le même temps, ce ne sont pas seulement les collections d'œuvres d'art qui frappent avec magnificence, mais également les bâtiments dans lesquels elles sont entreposées.

Par exemple, la galerie Brera (Pinacoteca di Brera) est située dans un palais luxueux où, dans 38 salles, se trouvent des peintures uniques par leur valeur artistique. Rubens, Bellini, Raphaël, Picasso, Caravaggio - il ne s'agit pas d'une liste complète des auteurs dont les peintures sont conservées ici. Pour des raisons pratiques, les peintures sont divisées en groupes sur une base chronologique, ainsi que par écoles de peinture. En outre, les visiteurs découvriront comment restaurer des peintures endommagées dans un atelier de restauration.

Galerie Brera Andrea Mantegna "Le Christ mort" (1475-1478) - Le tableau le plus célèbre de la galerie de Brera Giovanni Bellini "Pieta" (entre 1465 et 1470) Francesco Hajec "Kiss" (1859)

La galerie d'art Ambrosiana (Pinacoteca Ambrosiana) est un autre lieu où il faut absolument aller pour les amateurs de peinture classique. Ce musée est le plus ancien de Milan: il a été créé au début du 17ème siècle. Ici sont conservés des tableaux de Titien, Botticelli, Caravaggio, Rembrandt. La grande salle est dédiée au travail de Léonard de Vinci - les visiteurs peuvent voir non seulement ses peintures, mais aussi ses manuscrits, ses dessins. Une attention particulière est accordée à la collecte de bijoux de la fille illégitime du pape Alexandre VI - Lucrezia Borgia.

Livres de la Galerie ambrosienne en verre - une des expositions de la galerie d'art moderne de Milan

La galerie d'art contemporain de Milan ne doit pas tromper les visiteurs avec son nom: la plus jeune exposition date d'au moins soixante-dix ans et la plupart des peintures appartiennent au XVIIIe siècle. Dans les nombreuses salles richement décorées, les touristes trouveront des peintures de Picasso, Renoir, Monet, Fattori, Mose Bianchi et bien d’autres. Il est également intéressant de noter que le bâtiment de la pinacothèque est l'ancienne villa de Napoléon Bonaparte. Après avoir exploré les magnifiques collections, reposez-vous dans le confortable jardin qui entoure la villa.

Eglise de Santa Maria delle Grazie (Santa Maria delle Grazie)

Eglise de Santa Maria delle Grazie

La vie et l'œuvre de Vinci sont étroitement liées à Milan. Une de ses œuvres les plus célèbres - la fresque "La Dernière Cène" - se trouve ici. Vous pouvez voir le chef-d'œuvre dans la petite église du XVe siècle, Santa Maria delle Grazie, ou plutôt dans le réfectoire du monastère adjacent.

Il est à noter que le tableau de Léonard de Vinci dans sa forme originale n’a pratiquement pas été préservé. Le fait est qu'il a commencé à s'effondrer et, afin de préserver le chef-d'œuvre de la postérité, il a été constamment corrigé en corrigeant les fragments endommagés par l'humidité.

La fresque "La Dernière Cène" est une peinture monumentale de Léonard de Vinci, représentant la scène de la dernière Cène du Christ avec ses disciples.

Pour se rendre au réfectoire, où est représentée la célèbre scène biblique, il est conseillé d’enregistrer à l’avance via Internet, par exemple sur le site //www.milan-museum.com/booking-tickets.php, mois à l'avance. Pour un adulte, l'entrée coûte de 10 à 30 euros. 25 personnes sont admises au réfectoire et la session dure seulement 15 minutes. Le tournage est strictement interdit - ceci est strictement contrôlé et les contrevenants sont condamnés à une amende

Opéra La Scala (Teatro alla Scala ou La Scala)

Le bâtiment du théâtre "La Scala"

Derrière une modeste façade, on pourrait même dire, se cache l'un des plus célèbres opéras du monde, La Scala. Être à Milan et ne pas aller à l'opéra est un véritable crime contre l'art. L'intérieur du bâtiment impressionne par le luxe et la pompe. Les chambres sont décorées d'or et de velours, les murs et les plafonds décorés de stucs, de statues de marbre - cela ravira même les amateurs de théâtre les plus sophistiqués. Un et tous les visiteurs notent l'excellente acoustique. La musique et le chant des acteurs sont bien entendus dans tous les coins de la salle.

Le coût d'un billet d'opéra dépendra de l'emplacement et de la performance elle-même. Par exemple, le jour de la première dans la boîte et même dans les stands pour la possibilité d'écouter l'aria devra payer au moins 200 euros. Lors d’une journée type, le prix d’une place dans la galerie chute à 25-30 euros.Vous pouvez acheter un billet à la caisse du théâtre, dans le métro ou sur le site Web //www.teatroallascala.org/fr/index.html.

L'intérieur de l'opéra "La Scala"

Pour aller à l'opéra, il est important de se rappeler le code vestimentaire: les robes du soir pour les femmes et les costumes classiques pour les hommes. Cette règle est strictement observée, ce qui contribue également à maintenir une atmosphère de solennité.

Monument au majeur à Milan

Monument au majeur (Statua del Dito Medio)

Outre les majestueuses statues antiques, qui incarnent la grâce et l'harmonie, il existe également à Milan des œuvres d'art qui choquent et émerveillent par leur originalité. L'un d'entre eux est le monument scandaleux au majeur ou, comme on l'appelle communément, "Il Dito". Il a été créé pour l'exposition "Against Ideology" par le célèbre artiste d'origine italienne Maurizio Cattelan, qui a appelé la sculpture "L. O. V. E." qui signifie "libertà, odio, vendetta, eternità" ou "liberté, haine, vengeance, éternité".

Il convient de noter que ce pinceau de quatre mètres avec le majeur levé fièrement, pas n'importe où, mais sur la place Affari, en face du bâtiment de la bourse de Milan, se distingue. Tous les autres doigts sont tranchés - beaucoup l'associent à la fermeté des idéaux de l'auteur, d'autres - à la force de la volonté, ce qui permet de résister à la cruauté du monde moderne - de nombreuses interprétations sont possibles.

Faire du shopping à Milan

Milan est la capitale mondiale de la mode, voici l'un des quartiers commerçants les plus populaires, appelé "quadrilatère doré" et "carré de la mode" (Quadrilatero D'Oro). C’est lui qui appelle la plupart des autres, pas le Duomo ou La Scala. Il comprend les rues:

Même les vaches milanaises suivent la mode!
  • Montenapoleone (via Monte Napoleone),
  • Sant Andrea (Via Sant'Andrea),
  • Spiga (Via della Spiga),
  • Geszou (Via Gesù),
  • Borgospesso (Via Borgospesso).

Ici vous pouvez trouver des magasins Ferragamo, Gucci, Versace, Hermès, Dior et Burberry, Valentino, Prada, Fendi, Armani et d'autres marques, dont certaines caressent les oreilles des fashionistas et des fashionistas du monde entier.

Sacs à main Prada Gucci Boutique Via Burger Via Marghera

Outre les vêtements, des chaussures de marque en cuir italien sont vendues ici, dont la qualité est connue bien au-delà des frontières du pays. Surtout un grand choix de magasins présentés sur la rue Via Margara (Via Marghera). Vous ne pouvez pas ignorer les magasins de bijoux, ainsi que les magasins d'antiquités. Peu de gens parviennent à quitter le "quartier de la mode" avec un portefeuille complet - les vitrines brillantes attirent, comme un aimant.

Entrée de la galerie de Victor Emmanuel II

Il est également impossible de ne pas regarder dans la galerie marchande de Victor-Emmanuel II (Galleria Vittorio Emanuele II). Le passage est intéressant non seulement les magasins, qui sont situés ici, mais aussi l’architecture et la riche décoration en mosaïque. C’est toute la rue sous le dôme de cristal, dans laquelle vous pouvez passer toute la journée.

Galerie Victor Emmanuel II à Milan

Ceux qui n’ont pas trop d’argent peuvent faire leurs courses dans la région d’Ingrosso. Il est situé entre la gare centrale et la station de métro Republika. Vous y trouverez de nombreux magasins de petites marques ou de créateurs débutants, des magasins d'usine et des magasins de vêtements en gros.

Le shopping à Milan est particulièrement attractif pendant les soldes. La saison d'hiver commence immédiatement après le Nouvel An et la saison d'été - la première semaine de juillet - et durent environ deux mois. Dans le même temps, l'ampleur des remises augmente à la fin de la saison, mais le choix des produits à cette époque a également été considérablement réduit.

Goût de milan

Milan est également célèbre dans le monde entier pour ses restaurants. Ici, vous pourrez déguster des plats traditionnels et expérimentaux. Cependant, il y a quelques choses qui valent vraiment la peine d'essayer. Tout d'abord, c'est un panini de Luini. Ces tartes, ou comme on les appelle par les touristes, les pizzas fermées sont une sorte de symbole gastronomique de la région. Sous la croûte croustillante se trouve une variété de garnitures: aubergines et mozzarella, salami et tomates avec du fromage, des épinards, de la ricotta, de la confiture, etc. Les lignes menant aux guichets du café historique, situé Via Santa Radegonda, 16, peuvent être comparées à celles alignées sur la cathédrale.

Un délicieux apéritif pour quelques euros Confiserie Châtaignes grillées, souvent vendues dans les rues de Milan.

Visiter Milan et ne pas essayer de glace est une manifestation de mauvais goût.On trouve plus de cinquante variétés de ce dessert dans les cafés locaux. Ceux qui n'ont pas peur d'expérimenter peuvent essayer le sorbet à la cannelle et au chili.

Où se loger à Milan

Pour bien comprendre Milan, pour connaître son style caractéristique, vous devez consacrer à l'étude au moins plusieurs jours. Compte tenu de cela, il est important de trouver un bon logement. Cela peut être un hôtel, une auberge ou un appartement.

Chambre à l'hôtel NH President

La plupart des touristes qui viennent ici décident de réserver une chambre d'hôtel. Dans tous les quartiers de la ville, vous pouvez trouver un grand nombre d’institutions de différentes classes et de différents niveaux de confort, afin que chacun puisse trouver un appartement à son goût et à son prix.

Lors du choix, il est nécessaire de se concentrer sur l'emplacement et le nombre d'étoiles. Par exemple, les touristes qui viennent à Milan pour se détendre et visiter les sites touristiques doivent choisir un hébergement à proximité du Duomo, des gares de Milano Centrale et de Porta Garibaldi. Le Michelangelo Hotel Milan 4 *, le Soperga Hotel 3 *, le Starhotels Rosa Grand 4 *, le Rio Hotel Milan 3 * ont reçu de bonnes critiques.

Café avec une vue magnifique au Michelangelo Hotel Milan 4 *

Ceux qui ont pour objectif principal - le shopping, peuvent faire attention aux hôtels proches du "quartier de la mode", dont le centre est Via Montenapoleone. Vous pouvez donc réserver une chambre à l'Armani Hotel Milano - les parfums de cette marque qui flottent dans les couloirs soulignent parfaitement le luxe du lieu. Bien sûr, cet hôtel ne convient que pour ceux qui n'ont pas peur des numéros à trois chiffres sur les étiquettes de prix. Le NH President Hotel, situé à l’est du Duomo, est plus abordable, tandis que le quartier regorgeant de boutiques est accessible à pied.

Chambres insolites au Townhouse Street Milano Duomo 4 *

Avant de réserver une chambre, vous devez examiner attentivement les conditions de résidence. Pour ce faire, vous pouvez aller sur le site web de l'hôtel et voir des photos de chambres, lire des critiques de visiteurs. Ceci est important car à Milan, en raison de la forte occupation des hôtels, leurs propriétaires ne se soucient pas toujours de la qualité du service, tout en exposant des prix impressionnants. Parmi les établissements qui ont reçu les meilleures notes des clients, on peut citer les suivants: Canada Hotel Milan 3 *; UNA Hotel Cusani 4 *; Petit Palais Hôtel de Charme 4 *; Maison de ville Rue Milano Duomo 4 *; Carlyle Brera 4 *.

Hôtel de luxe Armani Hotel Milano Chambre d'auberge 5 * Ostello Burigozzo

Les auberges ou hôtels avec une étoile et un minimum d'équipements sont un excellent choix pour les touristes qui souhaitent économiser de l'argent et choisir des moyens plus intéressants de dépenser de l'argent. Parmi ces institutions, vous pouvez trouver des options assez intéressantes. Par exemple, Zebra Hostel, Ostello Burigozzo, dans le centre de Milan sont situés dans le centre-ville et leur prix ne dépasse pas 100 euros.

Le réseau d'invités, couchsurfing, est très populaire parmi la jeunesse italienne. Sur le site //www.couchsurfing.com, vous pouvez trouver des personnes partageant les mêmes idées qui acceptent de héberger des voyageurs pour un service similaire de leur part, si nécessaire. Ainsi, les touristes peuvent économiser considérablement sur le logement, car ils ne paient pas pour un appartement, sauf qu'ils peuvent acheter de la nourriture et divertir le propriétaire avec un dîner. C'est également un excellent moyen de trouver des amis et d'établir des contacts utiles dans le monde entier.

Piazza Cordusio Square à Milan

Offres spéciales pour les hôtels

Comment se rendre à Milan

Tram de Milan

Compte tenu de la distance qui sépare Milan de la Russie, le moyen de transport le plus pratique est l’avion. En choisissant un bon transporteur, vous pouvez assurer un vol confortable, pas très long, à un prix avantageux. Non loin de la ville, trois aéroports accueillent des vols internationaux. Vous n'aurez donc aucun problème à trouver des billets.

Le plus proche de la ville est "Malpensa". Pour lui de Sheremetyevo sillonnent les itinéraires quotidiens des compagnies "Aeroflot" et "Alitalia". Le temps de vol est d'environ trois heures et demie et le prix d'un billet varie entre 37 000 et 93 000 roubles, selon la classe et la date d'achat.

Des bus confortables relient l'aéroport au centre-ville. Le premier vol part à 6h00 et le dernier à 23h00. Le tarif coûtera 5-10 euros.

En outre, l'aéroport "Malpensa" est relié à Milan par voie ferrée directe. L'horaire des trains peut être trouvé à www.malpensaexpress.it. Si l'avion arrive la nuit, les touristes devront prendre un taxi.

Aéroport de Malpensa

Les machines sont équipées de compteurs, mais malgré cela, le trajet coûtera environ 100 euros.Les touristes qui ont réservé une chambre peuvent réserver un transfert à l'hôtel. Dans ce cas, le prix du billet sera de 80 euros.

En choisissant les transports en commun, vous devez choisir la station finale. Il peut y en avoir deux: Milano Cadorna, située près du château des Sforza, et Milano Centrale - la gare centrale de la ville, une plaque tournante des transports qui permet aux trains d’aller non seulement dans toutes les villes d’Italie, mais également dans tous les pays européens. De là, vous pouvez rejoindre n'importe quelle partie de Milan en métro ou en bus.

Calendrier des bas prix pour les vols à destination de Milan

Galerie Brera (Pinacothèque de Brera)

Galerie Brera - l'une des plus grandes galeries de Milan. L'ancien palais jésuite Palazzo di Brera (XVIIe siècle) est situé à proximité de la célèbre galerie de tableaux de Pinacoteca di Brera et abrite une académie d'art et un observatoire. Dans la cour à arcades se dresse une statue de Napoléon d’Antonio Canova (1809). Avec la Galerie des Offices à Florence, la galerie d’art Brera est considérée comme la plus importante d’Italie.

Informations générales

Principales œuvres de la galerie de Brera: "Christ mort" d'Andrea Mantegna, "Sermon de Saint Marc" et "Pieta" Bellini, "Le miracle de Saint Marc", Tintoretto, "Le fiançailles de la Vierge" de Raphaël, "Madone aux Saints" Piero della Franceschi, " La flagellation du Christ "Bramante et" Dîner à Emmaüs "par Caravaggio.

Temps de travail:
Sam-dim 8h30-17h15.

Duomo di Milano, cathédrale de milan

Dôme de la cathédrale de Milan - Deuxième en taille après la cathédrale Saint-Pierre de Rome, il peut accueillir jusqu'à 40 000 personnes. Situé dans le centre historique de Milan sur la place de la cathédrale. La cathédrale a une longueur de 148 m et une largeur de 89 m et une hauteur maximale de 68 m à l'intérieur. Sur les côtés des allées centrales et latérales, de puissantes colonnes. Environ trois mille quatre cents personnages ont couronné les flèches de la cathédrale et ornent la façade. Une statue de la Vierge dorée et brillante (4 m), appelée "La Madonina", se dresse sur la flèche centrale au-dessus d’eux.

Informations générales

Temps de travail:
Tous les jours 9h30-12h30, 15h00-18h00

L’histoire de la construction du Duomo a duré un siècle: en 1386, elle a commencé à être construite dans le style gothique, mais elle n’a été consacrée qu’en 1572. La partie inférieure de la façade en cinq parties a été construite conformément à la conception antérieure de Pellegrini au XVIIe siècle, tandis que la partie supérieure et le décor ont été principalement créés aux XIXe et XXe siècles. - en style néo-gothique. Les portes en bronze de l'entrée principale sont également apparues relativement récemment; Le portail principal, construit vers 1900 par Lodovico Poliago, dans un style néo-gothique et moderne.

Cathédrale à l'intérieur

L'intérieur de la cathédrale du Duomo est vraiment immense, les immenses fenêtres ont été réalisées principalement au milieu du XIXe siècle, mais certains des vitraux du XIXe siècle ont été bien conservés, en particulier dans la nef transversale nord. Les fenêtres des choeurs parurent en 1402, l'ornement ajouré fut créé par Nicolas de Bonaventure. Dans la partie orientale la plus ancienne de la cathédrale, se trouvent deux des plus anciens portails gothiques: dans la sacristie septentrionale, la porte de Jésus-Christ (1389), au sud, la Vierge Marie (1391). La décoration de la cathédrale se réfère principalement au XVIe siècle et l’un de ses auteurs est Pielegrino Tibaldi. Selon son projet, la crypte de San Carlo (Cripta di S. Carlo) a été érigée sous le choeur, dans lequel sont conservées les saintes reliques de Carlo Borromeo. Les trésors de la cathédrale se trouvent sous les choeurs, parmi lesquels se trouve la croix romane tardive pour la procession du monastère de Chiaravalle. Dans les bas-côtés, vous pouvez voir les tombes de personnages célèbres: dans la partie sud de la nef transversale, dans le mur, se trouve la tombe de Gian Giacomo de Medici de Leon Leoni (1563). Dans la partie nord de la même nef, le candélabre roman en bronze à sept racines, créé au XIIIe siècle, présente un intérêt. en Lorraine ou dans la région Bas-Rhin-Meuse. L'escalier à côté de la porte principale mène à des fouilles sous la place de la cathédrale - ici se trouvait la basilique Saint-Tecla au Ve siècle. et le baptistère de San Giovanni alle fonti.

Ne manquez pas l’occasion d’escalader les terrasses panoramiques sur le toit de la cathédrale de Milan, d’autant plus qu’il ya un ascenseur dans la cathédrale.

Musée de la cathédrale

En face de la cathédrale se trouve le Palazzo Reale, construit en 1772 selon les plans de Giuseppe Piermarini.Dans le palais se trouve un musée de la cathédrale (Museo del Duomo), où vous pourrez vous familiariser avec l'histoire de la construction, examiner les détails architecturaux et les œuvres d'art sacrées, telles que la «Croix d'Aribert» 1040. La collection d'art moderne (Museo d'Arte Contemporanea) est également exposée. .

Musée de la science et de la technologie Leonardo da Vinci

Musée national des sciences et de la technologie "Leonardo da Vinci" situé à Milan et stocke les dessins les plus célèbres, des modèles en bois et des inventions du grand génie. Situé dans le bâtiment d'un ancien monastère situé à 2 km de la célèbre cathédrale, il abrite un grand nombre de pavillons d'exposition et d'expositions en plein air où sont représentés sous-marins, avions, voiliers, trains et tramways, et même un fragment d'un véritable paquebot transatlantique. Les employés du Musée de la science et de la technologie "Leonardo da Vinci" sont convaincus que toute visite proposée séduira même un visiteur très éloigné de la science et de la technologie.

Musée Poldi Pezzoli (Museo Poldi Pezzoli)

Musée Poldi Pezzoli Situé en plein centre de Milan, il compte parmi les musées les plus intéressants et les plus riches d'Europe. Voici une vaste collection d'armes, d'armures, de tableaux des XIV-XIX siècles, de sculptures classiques italiennes, de meubles de la Renaissance, de tapis persans et de tapisseries flamandes, de verres vénitiens et de céramiques anciennes ayant appartenu au très noble et riche habitant de Milan Jan Giacomo Poldi-Pezzoli toute sa vie engagé dans la collecte. Il a réussi à rassembler des pièces vraiment uniques qu’il a léguées au public après sa mort.

Opéra La Scala

La Scala - le célèbre opéra de Milan. Même si vous n'êtes pas un fan d'opéra, assurez-vous de profiter de l'occasion pour visiter ce théâtre. Rossini est devenu célèbre ici: la première production de Madame Butterfly par Puccini.

Informations générales

En 1776, lorsque l'incendie fut détruit, Reggio Teatro Ducale, après quoi l'impératrice Maria Theresia d'Autriche chargea l'éminent architecte néoclassique, Giuseppe Piermarini, de construire un nouveau théâtre. Il a choisi l'endroit où se trouvait l'église Santa Maria alla Scala. Piermarini devait disposer d'excellents constructeurs: le théâtre le plus avancé et le plus avancé au monde a été construit en moins de deux ans. Le théâtre ouvre le 3 août 1778 avec la production de l'opéra Reconnu en Europe par Antonio Salieri.

Dans les années suivantes, le théâtre La Scala n’a été fermé que trois fois seulement - la première fois pendant la Première Guerre mondiale. Il a été ouvert après que Arturo Toscanini ait mené une campagne indépendante en 1920 afin de recueillir des fonds pour l'ouverture du théâtre. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, la Scala fut bombardée et Toscanini contribua de nouveau à recueillir des fonds pour la restauration et l’ouverture du théâtre en 1946, en donnant une série de concerts de charité. Enfin, en 2001, le théâtre a connu une restructuration majeure. Il a coûté 70 millions de dollars, les travaux ont été réalisés par l'architecte Mario Botta et, en décembre 2004, le théâtre La Scala a rouvert ses portes avec l'opéra "Recognised Europe" de Salieri.

Le bâtiment de La Scala est connu pour ses luxueux fauteuils en velours rouge et ses magnifiques lampes. Il y a de superbes orchestres, chefs d'orchestre et solistes. La Scala - la quintessence de la perfection architecturale, acoustique et musicale.

Santa Maria delle Grazie

Santa Maria delle Grazie - L'église de Milan, qui abrite l'une des plus célèbres fresques du monde - La Cène de Léonard de Vinci.

Informations générales

Construit en 1469 sous les lois du gothique tardif, sous la direction de Guiniforte Solari. Mais déjà en 1492, Bramante reconstruisit des choeurs d’église et un puissant dôme; Les arcs de lancettes et la voûte en croix de la nef longitudinale contiennent encore des éléments du gothique tardif, tandis que le bâtiment central de la partie orientale présente les traits du début de la Renaissance. Au bout du côté gauche de la nef - l'entrée de la chapelle avec l'image de "Maria delle Grazie". Le cloître de l'église a également été construit selon les plans de Bramante.

Dernier souper

Dans le réfectoire (entrée séparée sur le côté gauche de l'église) se trouve l'un des tableaux les plus célèbres au monde - La Dernière Cène de Léonard de Vinci.

Vu sur rendez-vous seulement.
Tél: 199 199 100;
De l’étranger 00 39/02 89 42 11 46.

Léonard a travaillé sur une fresque qui occupe le mur nord du réfectoire, de 1495 à 1498. Sur la photo, il y a une scène où Jésus-Christ informe les apôtres que l'un d'eux le trahirait bientôt. Cet ouvrage est principalement connu pour son étonnante composition et son psychologisme dans la représentation des apôtres. La peinture murale a été restaurée sept fois. À la suite des récents travaux de restauration, ils ont duré 20 ans et se sont terminés à la mi-1999 - les premiers jeux de lumière sont apparus: il semble que, dans l’image, ils sortent de la fenêtre ouest du réfectoire. La «Crucifixion» du côté sud a été créée en 1495 par Donato da Montorfano.

Stade San Siro (Stade Giuseppe Meazza)

Stade San Siro - le célèbre stade de football de Milan. Les habitants l'appellent "la voix de la ville". L'histoire du stade de San Siro est inextricablement liée à la formation du club de football milanais à la fin du XIXe siècle. A cette époque, le football commençait à gagner en popularité, non seulement en tant que discipline sportive, mais également en tant que spectacle passionnant.

Château des Sforza (Castello Sforzesco)

Château des Sforza - un grand château à Milan, aux XIV-XV siècles. - La résidence de Visconti et Sforza, qui a également servi à partir du XVe siècle. aussi une forteresse.

Informations générales

Fait intéressant, l'aspect du château des Sforza a été pris comme modèle par les architectes de Milan qui ont travaillé sur le Kremlin de Moscou. La tour centrale de la forteresse de Milan ("tour Filaret") a été conçue par Antonio Filarete, qui a déjà collaboré avec Aristote Fioravanti.

Il existe aujourd'hui un musée de la sculpture, une galerie d'art et une collection archéologique. Parmi les objets les plus précieux, citons la statue équestre de Bernabo Visconti de Bonino da Campione (XIVe siècle., Premier étage) et la frise avec reliefs de la porte Porta Romana, créée en 1161 par Anselmo da Campione. Le plafond de la salle Sala delle Asse est peint en forme de couronne d'un arbre par la main de Léonard de Vinci. Dans la salle Sala degli Scarlioni se trouve Psta Rondanini, le dernier ouvrage inachevé de Michelangelo (1564).

Ville de Modène (Modène)

Modène - une ville italienne, située entre les rivières Sekkiya et Panaro, dans la région italienne d'Émilie-Romagne. Parmi le monde culinaire de Modène est connu pour son vinaigre balsamique "Aceto balsamico", qui a été préparé depuis longtemps. En ce qui concerne les mets raffinés, la ville sur l'ancienne route Emilia (Via Emilia) - et elle, remarquez-le, a 2 200 ans! - peut offrir beaucoup de gourmets. Les arts visuels et l'architecture de Modène ne sont nullement inférieurs aux plaisirs gastronomiques.

La modernité de Modène est définie par la Piazza Grande avec sa magnifique cathédrale et la vieille ville pittoresque qui a vu le jour au Moyen Âge, et par le Palazzo Ducale avec ses blocs au nord de la route Emilia, érigés au XVIIe siècle. En 1288, la ville acquit le noble clan d'Este de Ferrare, dont le règne dura jusqu'en 1796; Au 17ème siècle, Modène a connu un deuxième âge d'or.

Vues de Modène

Piazza grande

Toutes les rues de Modène mènent à la magnifique Piazza Grande, classée au patrimoine mondial de l'UNESCO. Il se dresse érigé en 1194, le Palazzo Comunale. La tour de l'horloge Torre dell'Orologio a été conservée à partir des bâtiments d'origine.

Cathédrale de Modène

Cathédrale, érigée en l'honneur du saint patron de la ville de sv. Geminiana (San Geminiano) est considéré comme le plus beau temple roman d'Italie. Il est construit en marbre clair et rose. La construction a commencé en 1099 sous le projet de l'architecte-constructeur lombard Lanfranco. À l'extérieur et à l'intérieur, la cathédrale est décorée avec les œuvres du sculpteur Wiligel-musa. Le temple a été achevé en 1322 par des maîtres de Campione (maestri cam-pionesi). Les reliefs sculpturaux sont concentrés autour des portails gardés par des lions féroces, la rosace d'Anselmo da Campione est ornée du portail principal (XIIIe siècle). Sur le portail nord de la cathédrale de Porta della Pescheria, nommée d'après le marché aux poissons voisin, sont représentées des scènes de légendes héroïques, ainsi que des scènes du travail de paysans et d'artisans. À l’intérieur de la cathédrale, le département mérite avant tout l’attention (XII - début du XIIIe siècle) et le département magnifiquement décoré du XIVe siècle.Sous les choeurs, la crypte voûtée est presque au même niveau que la nef longitudinale; Ici, vous pourrez admirer le groupe sculptural en terre cuite "Sainte Famille" - la création de Guido Mazzoni (XVe siècle), ainsi que le tombeau avec les reliques de .. Géminien. La tour Torre-Girlandina, mince et légèrement penchée (Torre Ghirlandina, 1100-1319), est un symbole de Modène. Cent quatre-vingt-onze marches mènent au sommet de la tour. Cependant, une magnifique vue panoramique vous fera rapidement oublier la fatigue.

Palazzo-Ducale

En 1634, selon les plans de l'architecte romain Bartolomeo Avanzini, la construction du Palazzo-Ducale a commencé, mais elle ne s'est achevée qu'au XIXe siècle. L'Académie Militaire est aujourd'hui une résidence incroyablement vaste. Le palais est un magnifique exemple d'architecture séculaire du XVIIe siècle. A proximité se trouve une petite villa, également du 17ème siècle, conçue par l'architecte Gaspare Vigarini pour les ducs d'Este; Aujourd'hui, il y a des expositions.

Eglise de San Giovanni Battista

Si vous allez au nord-ouest de la cathédrale par la Via Emilia, vous pouvez vous rendre à l'église de San Giovanni Battista (S. Giovanni Battista), où se trouve une autre œuvre de Matsoni - la sculpture en terre cuite "Lamentation of Christ" (1476). Un peu plus loin - l'église baroque de Sant'Agostino (Sant'Agostino), également décorée d'un groupe sculptural de terre cuite - mais c'est l'oeuvre ancienne d'Antonio Begarelli, le célèbre sculpteur de la Renaissance en Emilie. A côté se trouve les musées du Palazzo dei (Palazzo dei Musei, XVIIIème siècle). Il possède des musées urbains dont les fonds remontent principalement aux collections de la famille d'Este: par exemple, la Biblioteca Estense, qui contient une riche collection de manuscrits de grande valeur, est considérée comme presque la plus importante d'Italie. L'art italien des XIVe-XVIIIe siècles est exposé à la galerie Este (Galleria Estense). On y trouve notamment deux portraits célèbres du duc Frapchesko Ier d'Este: illustrés de Velasquez et du buste du sculpteur Jan Lorenzo Bernini.

Environs de Modène

Capri

La charmante ville de Carpi (18 km au nord de Modène) est désormais le centre de la production de tricots. Avec un long règne de la dynastie ducale de Pio dans les années 1327-1525. la ville a connu une floraison rapide. Dans les locaux de l'étage supérieur de l'ancienne résidence ducale de la vaste Piazza dei Martiri, vous pouvez non seulement admirer les peintures murales de la Renaissance, mais également visiter le musée de la ville (Museo Civico). Dans l'une des cours latérales, un monument commémoratif rappelle les victimes d'un camp de concentration situé à proximité - l'un des six endroits à partir duquel plus de 5 000 Juifs italiens ont été déportés à Auschwitz. Dans la partie la plus étroite de la place se dresse la cathédrale construite depuis 1514 et conçue par Baldassare Peruzzi. Dans l'église de Chiesa della Sagra (Chiesa della Sagra), d'intéressantes fresques des XIIIe et XVe siècles sont conservées.

Sassuolo

Au sud de Modène commencent les collines et les montagnes des Apennins. Par la route panoramique, vous pouvez rejoindre la Toscane. Vous devriez rester à Sassuolo (Sassuolo, à 17 km au sud-ouest de Modène): voici l’ancienne résidence d’été des ducs d’Este. Le palais baroque a été reconstruit à partir d'une forteresse médiévale; l'intérieur est peint de fresques de Jean Boulanger.

Maranello

Un esprit complètement différent règne à 18 km au sud de Modena Maranello (Maranello). C'est la Mecque d'une myriade de fans de Ferrari. 1900 employés libèrent chaque année du convoyeur 3 500 voitures de sport portant le célèbre emblème, un étalon. Dans Galleria Ferrari (Via Dino Ferrari 43), vous pouvez voir tout ce qui concerne l'histoire de la célèbre "écurie", fondée en 1942 par le pilote de voiture de course Enzo Ferrari.

L'aide

Piazza Grande 17 41100 Modena;
Tél: 0 59 20 66 60;
Fax: 0 59 20 66 59;
www.comune.modena.it

Parc d'attractions Movieland (Movieland Studios)

Movieland - Un parc d'attractions situé en Italie sur les rives du lac de Garde, au nord de la ville de Pachengo. Dans Mouvilend, vous trouverez plus de quarante manèges sur le thème du cinéma hollywoodien et du parc aquatique. Les visiteurs sont des participants directs à l'aventure, à l'horreur et aux contes de fées. Ce parc fait partie du complexe Canevaworld et vous pouvez acheter un billet complet pour tous ses parcs.

Ville de Naples

Naples - Ville italienne, capitale de la région administrative de la Campanie. Situé au pied du Vésuve, qui ne veut pas s’endormir, il combine les caractéristiques d’une métropole moderne et d’un monument archéologique en plein air. Patrie des pizzas classiques "Mariner" et "Margarita", Naples est pleine de vie.Des groupes de touristes, résolus à embrasser l'immense: errant dans les fouilles d'Herculanum et de Pompéi, escaladent le Vésuve, explorent les châteaux médiévaux et les musées d'art, vont s'asseoir dans des restaurants locaux et vont chez les nomades locaux, parlant dans leur propre dialecte, distinct de la langue italienne littéraire. avec des plages magnifiques.

Histoire de la ville

Selon le mythe, au cours des errances d’Odysseus, qui rentrait de Troie chez lui, il a été tenté d’attirer ses sirènes par son chant - des oiseaux femelles exotiques. Le héros moralement résistant a survécu, mais l'une des beautés, Parthenop, n'a pas pu supporter la déception et s'est suicidée. Son nom les Grecs a appelé la région dans la région de Naples moderne.


Éruptions du Vésuve

Plus tard, la ville est devenue romaine, brièvement, au 6ème siècle - Byzantine. Jusqu'au XIIe siècle, Naples était un duché indépendant, puis faisait partie du royaume sicilien, où il demeura jusqu'à l'unification de l'Italie en 1860.

Naples de 1839 Naples dans les années 1960

La météo

Naples est ouverte aux touristes toute l'année. En hiver, des températures inférieures à zéro sont possibles, mais habituellement il fait chaud environ + 5 ° C, en été il fait chaud et sec, et les précipitations sous forme de pluie tombent surtout en novembre. Vous pouvez nager du début de l’été à la fin du mois de septembre, les grandioses fêtes religieuses, auxquelles toute la ville participe, tombent début mai et mi-septembre.

Rues de Naples

Sites naturels de Naples et ses environs

La ville est située sur les rives du golfe de Naples. Les vents légers protègent les visiteurs de Naples et les touristes du soleil brûlant du sud: une brise matinale se lève: un mistral le remplace à midi. Le Vésuve et les tremblements de terre contribuent à l'imprévisibilité. La proximité du volcan actif a souvent eu des conséquences tragiques. La catastrophe la plus dévastatrice s’est produite en 79, lorsque Herculanum, Pompéi et les villas des nobles Romains ont été ensevelis sous une couche de cendre. Lorsque les rives de la baie sont redevenues vertes après une éruption, les habitants ont commencé à revenir progressivement sur des terres couvertes de cendres fertiles.

Aujourd'hui, l'activité du Vésuve se limite à l'extraction de la vapeur par la vapeur, mais le volcan est toujours considéré comme actif. Les tremblements de terre constituent une menace beaucoup plus urgente pour les Napolitains: le dernier a eu lieu en 2016. Il n'y a pas eu de victimes, mais de nombreux bâtiments anciens construits sans risque sismique ont été endommagés et même détruits.

Cratère du volcan vésuve

Visite au Vésuve

Le pied du volcan peut être atteint indépendamment en 15 minutes en train, en partant de la gare centrale toutes les demi-heures, jusqu'à la gare Ercolano Scavi, d'où part le trajet en taxi. Monter le serpentin piétonnier avec une balustrade prend environ 30 minutes sous le soleil brûlant, il est donc vital de prendre de l'eau et un chapeau avec vous. Si vous payez pour le circuit, le bus emmènera les touristes aussi près que possible du sommet à une altitude de 1180 m. Le panorama du cratère peut être décevant - il s'agit d'un entonnoir géant vertigineux d'une profondeur de 750 m, mais vous ne pouvez pas trouver une meilleure vue de Naples que du sommet du Vésuve.

Les îles

Lieux de vacances à la mode près de Naples - situés au sud et au sud-ouest de la côte de l'île de Capri et Ischia. À Capri, vous pouvez louer un bateau avec un compagnon pour visiter la grotte bleue du nord, connue pour sa lueur froide venant de l'eau. Ischia est célèbre pour ses volcans qui ont éclaté la dernière fois il y a près de 700 ans, mais émettent toujours des bouffées de vapeur d'eau. Le volcan Empeo peut être escaladé une heure sur les chemins de châtaigniers envahis par la végétation et admirer la vue sur Naples depuis le Vésuve, Capri et Sorrento. Sur la petite île reliée au pont d'Ischia, le château aragonais est ouvert au public. Les premières mentions des fortifications dans ces lieux sont apparues au Vème siècle. BC e., des tours et des bâtiments préservés ont été construits aux XIV-XVI siècles.

Côte de l'île de Capri Île d'Ischia

Plages de naples

Lucrino Beach à Naples

Le tourisme balnéaire dans la ville n’est pas très développé - il n’ya pas de volontaires nageant dans les eaux d’un des plus grands ports d’Europe. La plage la plus proche très peuplée, Lucrino, est située à une demi-heure de train de l’ouest de Naples.

Les touristes plus exigeants préfèrent prendre les ferries pour les îles voisines - Capri et Ischia. À Capri, à une heure de route, plages de galets dotées d’excellentes infrastructures et d’un accès sûr à l’eau. À Ischia, le choix est plus large: plages rocheuses et sablonneuses et sources thermales. L'île est un peu plus éloignée de Naples que Capri: cela prend 1,5 heure en ferry, plus rapide en bateau. Les billets coûtent environ 20 euros. À mi-chemin se trouve l’île de Procida, qui n’est pas encore entièrement encombrée de touristes. Cependant, même ici, vous n’échapperez pas à la réalité: une plage typique de l’île est représentée par une cascade de maisons menant à l’eau et par une étroite bande de sable ou de galets avec terrasse. Les activités sportives sont organisées à Marina de Licola, où il y a toujours une bonne vague pour surfer.

Panorama de naples

Architecture de Naples

Eglise de San Lorenzo Maggiore, Naples

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, la ville a été sérieusement touchée par les bombardements, mais le patrimoine architectural de Naples est si important que même de nos jours des églises et des palais antiques peuvent y être trouvés. Le centre historique de la ville est un site du patrimoine mondial de l'UNESCO. De nombreux bâtiments sont des monuments architecturaux de plusieurs époques à la fois, puisqu'ils ont été continuellement construits et reconstruits. L'église San Lorenzo Maggiore, située sur un marché aux antiquités bien conservé, en est un exemple frappant.

Catacombes

Une sépulture chrétienne antique dans les labyrinthes, creusée dans le tuf jaune, est l'un des monuments historiques les plus insolites de Naples, ouverte au public. Les catacombes de San Gaudioso sont situées sous la basilique Santa Maria Health, nommée d'après les capacités de guérison des saints qui y sont enterrés. L'objet est constitué de 9 lignes, dont quatre sont à la disposition des touristes. Bientôt, ils seront complètement ouverts au visiteur de la catacombe de San Severo, le onzième évêque de Naples. Ici, les sépultures pour la plupart sédentaires, dans les murs de l'ambulance du XVIIe siècle ont maquillé le corps, dont les images sont déposées sur les murs. Plus récemment, les vrais crânes ont été attachés aux corps peints, puis transférés à l'église.

La partie principale des catacombes de San Gennaro remonte au IIe siècle. La basilique Saint Agrippin qui leur appartient est dédiée au premier patron de la ville. Saint Gennaro lui-même, le prochain patron de Naples, a été enterré ailleurs, puis ses restes ont été transférés dans les catacombes, puis dans la cathédrale. La tête du saint est conservée dans un buste en argent orné de centaines de pierres précieuses. Dans les catacombes étaient des fresques avec ses images. À Gennaro, la liste des clients n’est pas finie - il y en a 52 à Naples, mais Gennaro est en charge. En mai, à la veille du premier dimanche, jour de sa mémoire, une procession aux bustes d'argent en l'honneur des saints traverse la ville. Ce jour-là et le 19 septembre, un vase contenant le sang bouillant du saint est présenté aux gens. Si l'ébullition n'est pas observée, c'est un mauvais signe.

Catacombes de San Gaudioso Catacombes de San Gennaro

Serrures

Au bord de la mer se trouve Castel Nuovo - un château du XIIIe siècle avec des tours massives lugubres et l’Archère de Triomphe d’Alphonse V, qui a régné sur Naples au XVe siècle. Le futuriste Castell del Ovo, ou château des œufs, ne ressemble pas à un œuf, mais est construit sur une île minuscule reliée à la côte par un isthme étroit. Maintenant, c'est une plate-forme d'observation et un endroit pour un bon dîner.

Château Castel Nuovo, Naples Castel del Ovo Forteresse de Sant Elmo

La forteresse Saint-Elme, qui ne présente pas de valeur architecturale particulière, est visible de n’importe où dans la ville. Un musée d'art y est ouvert, dans lequel sont exposées des œuvres des autochtones, artistes et sculpteurs ayant travaillé dans les années 1910-1980.

Les églises

La cathédrale de Naples est officiellement datée du XIIIe siècle, mais la plupart des chapelles ont été érigées plus tard, comme la chapelle baroque de Saint-Janvier, avec ses fresques luxuriantes.La basilique Saint Restituta avec le baptistère de Saint Jean est célèbre pour son baptême antique dans le monde catholique. La basilique gothique de Sainte-Chiara, la tombe des rois médiévaux, se dresse à côté de la place Gesu Nuovo et des églises Sainte-Marie et Gesu Nuovo.

Cathédrale de Naples Autel de la chapelle Saint-Jean

San Domenico Maggiore, ancien monastère dominicain du XIVe siècle abritant autrefois l’Université de Naples, est un monument historique important. Ses élèves étaient Giordano Bruno, Tommaso Campanella et Thomas Aquinas. Sa cellule est soigneusement préservée à la mémoire de ses descendants.

San Domenico Maggiore

Musées

Pour les musées urbains, il n’existe pas de programme de travail ni de tarification uniformes. Visiter la plupart d'entre eux est possible sur la carte touristique, des informations précises sur le temps de travail et des billets postés sur les sites.

Le palais Capodimonte, la résidence d'été des souverains napolitains de la dynastie des Bourbons, est maintenant un musée et une galerie d'art. Il conserve dans la propriété de l'église des œuvres d'art religieux de grande valeur, ainsi que des œuvres d'artistes de la Renaissance italienne. Prix ​​du billet - 8 euros, pour les jeunes de 18 à 24 ans - 4 euros, le musée ne fonctionne pas le mercredi.

Musée d'art contemporain Palazzo Capodimonte Donnaregina

Le Madre, ou musée d'art contemporain Donnaredgina, nommé d'après le palais du XIXe siècle du même nom, est fermé le mardi. Le billet coûte 7,5 euros le lundi - l'entrée est gratuite. À côté de l'église Sainte-Marie de Constantinople se trouve le musée archéologique. C'est là que sont conservées les trouvailles les plus précieuses de Pompéi et d'Herculanum: mosaïques, fresques et sculptures. Les objets érotiques sont rassemblés dans le bureau secret, récemment fermé aux visiteurs. L'institution travaille de 9h à 19h30 sans jours de congé, avec tous les jours fériés traditionnels.

Pour savoir où les objets exposés parviennent au musée archéologique, vous devez vous rendre en banlieue en train jusqu'à Pompei Scavi, une exposition plus vaste. Ercolano Scavi, Herculanum, est situé à 10 minutes à pied de cette gare. Il y a des sources d'eau sur le territoire des complexes, mais il n'y a pas d'endroit où manger et s'abriter du soleil. Il comporte une carte complexe, des guides ou des guides audio.

Musée archéologique national de Naples Palais royal de Naples: Le palais royal de Naples Les Italiens appellent le Palazzo Reale. Le palais pittoresque abritant ... Galerie Umberto I: Galerie Umberto I est une grande galerie marchande avec une verrière située en face de l'opéra ... Musée archéologique de Naples: Le musée archéologique de Naples est l'un des plus célèbres musées archéologiques du monde ... Tous les sites de Naples

Restaurants et cafés de Naples

Partout où un touriste cherche un dîner, une pizzeria bon marché avec une gigantesque "Margaritas" coûte 5 euros, un restaurant familial modeste ou un Palazzo Petrucci récompensé par une étoile Michelin, une hospitalité napolitaine chaleureuse et une excellente cuisine l'attend partout. À 2 km à l'ouest de Castello Nuovo, le restaurant Veritas est ouvert le soir et reçoit également une étoile. Le coût du dessert à partir de 10 euros, les plats principaux à partir de 20 €. Le restaurant le plus cher de Naples est Il Comandante.

Neapolitan Pizza Outdoor Cafe

Transport à Naples

Circulation routière à Naples

En raison de la complexité des règles, il est généralement déconseillé aux touristes inexpérimentés de se déplacer dans les villes italiennes au volant, mais au roi en termes de problèmes de transport pour les automobilistes, bien sûr, à Naples. Conduire dans toute la ville sans accident mineur est un signe d'excellence du conducteur. Heureusement, un réseau de transport public alternatif remplace avec succès une voiture personnelle. Les bus et les taxis sont souvent bloqués dans les embouteillages, mais le métro, le tram, le train de banlieue et le funiculaire respectent scrupuleusement les horaires.

À Naples, un seul billet de transport facilite les transferts, coûtant entre 1,5 euro en 90 minutes et près de 300 euros par an. Vous pouvez l'acheter dans des kiosques à cigarettes ou à journaux et dans des distributeurs automatiques spéciaux.Ticket composté dans les transports et à l'entrée de la station de métro. Pour les îles voisines, les touristes doivent prendre des bateaux.

Métro de Naples

Cartes touristiques

Surtout pour les clients de la ville, une carte de voyage Artecard a été développée pour 3 ou 7 jours, à partir de 12 euros. Vous pourrez y visiter les musées de Naples et de ses environs et utiliser, en option, les transports en commun. Il existe de nombreuses options cartographiques: certaines offrent un accès libre à tous les sites de Naples (40 objets pendant 3 jours à 21 euros) ou à la région entière (plus de 80 objets), d’autres sont conçues pour des objets associés au nom de Saint Jean Janvier - sans transport). Plusieurs visites sont entièrement gratuites, alors la moitié des frais est payée. Une carte valable toute l'année vous permet de visiter les musées de la liste deux fois par an et de bénéficier d'une réduction de 50% sur d'autres objets pour seulement 43 euros.

Vue de Naples depuis la forteresse de Sant Elmo

Faire du shopping à Naples

Magasin de pâtes

Les amateurs de shopping préfèrent à dessein les régions du nord du pays, mais des débouchés intéressants se trouvent dans les environs de Naples. L'un des plus populaires est situé à une demi-heure au nord de la ville, à Caserte. Le bus dans cette direction part deux fois par jour de la Piazza Mubicipio. Dans la ville même, à 200 mètres à l'ouest du Nouveau Château, la galerie d'Umberto Ier est ouverte, à côté de l'église del Gesu Nuovo - Camomilla Outlet, spécialisée dans les vêtements pour femmes.

Les prix dans les centres commerciaux ne sont pas Milan, ni le choix, mais pendant la saison des soldes - du 2 juillet à l’automne et après le premier samedi de janvier - les vêtements et accessoires de marque sont beaucoup moins chers qu’en Russie. Parmi les souvenirs locaux, les bijoux tels que les pendentifs camée faits d'onyx ou de coquillage, les liqueurs de citron et le café torréfié local méritent l'attention. Les magasins napolitains ferment pour les vacances à la mi-août, ils sont obligés de faire la sieste et le week-end. En règle générale, les magasins fonctionnent jusqu'à 19 heures, dans les grands centres - jusqu'à 22 heures.Les vendeurs n'hésitent pas à tromper des clients innocents, à Naples, il y a toujours un sens à la négociation.

Vue de Naples depuis la baie de Naples

Le logement

À Naples, les touristes attendent des hôtels de luxe, des auberges bon marché et des hôtels familiaux. Dans la zone de la gare centrale, des appartements et des chambres dans des hôtels 2 étoiles bon marché sont disponibles, à partir de 30 euros la nuit en haute saison. Parmi les options les plus chères, les touristes préfèrent Carten sur Molo Beverello, le Grand Hotel Oriente 4 étoiles sur la Piazza del Plebiscito et le UNA Hotel Napoli à la gare centrale. Parmi les hôtels de luxe se trouve l’hôtel Romeo avec une piscine extérieure à Molo Beverello. Le Grand Hotel Vesuvio, situé sur le front de mer, à côté de la forteresse Castel del Ovo, est célèbre pour la superbe vue depuis le restaurant-jardin situé au 10ème étage.

Comment s'y rendre

En raison des particularités du relief, l'aéroport de Naples est situé dans la ville, dans la région de Kapodichino. Pour la même raison, il est également utilisé comme un aérodrome militaire par les forces aériennes italiennes et américaines. L’aéroport international de Naples reçoit principalement des vols en provenance d’Europe occidentale et centrale. La route directe de Domodedovo n’est proposée que par l’italien Meridiana; KLM et Air France opèrent avec des correspondances à Amsterdam, Rome et Paris.

Aéroport de Naples

Depuis la Russie, le moyen le plus pratique est de voyager par avion en passant par Rome, d'où partent les trains réguliers et à grande vitesse. Le prix du billet est de 12-30 euros, le temps de trajet - à partir d'une heure. Le trajet le moins cher sur Treno Regionale, plus rapide - sur Italo Treno. Les bus ne sont pas si préférables car il y a de nombreux embouteillages à Naples et aux abords de celui-ci.

Le transport par ferry est principalement conçu pour les courtes distances, mais il existe des liaisons Snav depuis Palerme et Catane, à partir de 50 euros pour 10-11 heures de navigation.

Calendrier des prix bas

Musée archéologique de Naples (Museo Archeologico Nazionale di Napoli)

Musée Archéologique de Naples - l'un des plus célèbres musées archéologiques du monde, il abrite l'une des plus importantes collections d'art grec et romain antique. Le musée occupe un complexe de bâtiments en 1612 sur la Piazza Museo, construit à l'origine pour l'université (station de métro Cavour). La base de cette collection, qui comprend des articles du VIIIème siècle. BC au Ve siècle, ils incluaient les collections Bourbon et Farnèse, complétées par des objets trouvés à Pompéi, Herculanum et Koum.

Informations générales

Temps de travail:
tous les jours, cr. Mardi, de 9h à 20h

Au rez-de-chaussée se trouvent des objets d'art de la collection Farnese. Ce sont des bustes romains, et surtout des sculptures en marbre, parmi lesquelles prédominent les copies romaines d’origines grecques. Le groupe de Garmodius et Aristogiton, qui a tué le tyran athénien Hipparchus, mérite une mention particulière. Son "original", créé par Krigia et Nesiot en 477 av. J.-C., était également une copie d'une statue en bronze encore plus ancienne d'Athènes. La statue d'Achille (430 av. J.-C.), le relief "Orphée et Eurydice" (Ve siècle avant J.-C.), l'énorme statue d'Hercule (Hercule) de 3,17 m de haut et le groupe " Le taureau Farnèse en marbre est la plus grande sculpture antique qui nous soit parvenue, c'est aussi une copie.

Au mezzato, une collection de mosaïques antiques, principalement de Pompéi, est exposée, parmi lesquelles se trouve la bataille d'Alexandre avec la mosaïque Darius, composée de 1,5 million de cubes de la Maison du Faune à Pompéi, une réplique d'un tableau grec réalisé au IIe siècle. BC heu La mosaïque représente la bataille d'Alexandre le Grand et de ses cavaliers avec le roi perse Darius à Issus (333 av. J.-C.). Il existe également une collection d'œuvres érotiques de Pompéi. Pour le visualiser, vous devez informer de votre intention lors de l’achat d’un billet. Ces objets d'art, déclarés par le Vatican "d'obscénités dégoûtantes", sont considérés par les archéologues et les historiens de l'art comme des chefs-d'œuvre artistiques. Au dernier étage, vous trouverez une collection de sculptures en bronze, provenant principalement d'Herculanum (elles se reconnaissent à la patine sombre), mais en moindre nombre, de Pompéi (vert d'oxydation). L’Apollo jouant de la lyre, l’original du Péloponnèse (Ve siècle avant notre ère), qui se trouve dans la maison de la Casa del Citarista, le Faune dansant de la maison du même nom à Pompéi, ainsi que la soi-disant. "Narcisse" - probablement le jeune Dionysos - un chef-d'œuvre de l'époque hellénistique. En outre, il y a des fresques, des chiffres, des articles ménagers, des vases et des meubles en bronze. Au sous-sol se trouve la collection égyptienne.

Galerie Umberto I (Galerie Umberto I)

Galerie Umberto I - Une grande galerie marchande avec un toit en verre, située en face de l'opéra San Carlo. La galerie a été nommée en l'honneur d'Umbert, le deuxième roi d'Italie, fils de Victor Emmanuel II.

Informations générales

Le bâtiment sur une base en forme de croix, composée de structures en verre et en métal, a été construit en 1887-1890. par projet Emmanuele Rocco. L'échantillon était la galerie de Milan. La partie centrale de la pièce à voûte cylindrique est ornée d’une grande image du cercle zodiacal et de la boussole. En outre, de longs vitraux et une immense coupole font forte impression. La hauteur du plafond de verre est de 56 mètres.

De la galerie commence l'une des principales rues commerçantes de la ville - Via Toledo (Via Toledo), construite sous le vice-roi Pedro de Toledo et portant le nom de celui-ci. Les boutiques les plus sophistiquées de la ville et les boutiques riches en traditions se trouvent dans les rues latérales: Via Chiaia, Piazza dei Martiri, Via Calabrittto, Via dei Mille. La Via Toledo se termine par le quartier de Dante (Piazza Dante), divisé en 1757 par ordre de Charles III (projet de Luigi Vanvitelli). Ici, le centre historique et Spaccanapoli sont en contact.

Si vous êtes dans la galerie d'Umberto Ier, ne manquez pas de regarder Caffe Gambrinus, un excellent café espresso. Les rois, musiciens, artistes et poètes avaient l'habitude de regarder ce café.

Castel del Ovo (Castel dell'Ovo)

Castel del Ovo - Un château médiéval situé sur l'île de Megaris dans la mer Tyrrhénienne. L'île sur laquelle il se trouve est très proche de la côte et est reliée par un étroit talus à la région côtière de Naples - Santa Lucia. Castel del Ovo est un magnifique monument architectural. Il est doté d'une riche histoire et attire de nombreux touristes.

Informations générales

Traduit du nom italien des fortifications signifie "forteresse aux oeufs" ou "sas à oeufs". Selon une version, cela était dû à la forme allongée inhabituelle de la serrure. Une autre explication de ce nom vient d'une ancienne légende.La légende dit que le poète romain Virgile a caché un œuf magique dans les cachots sombres de la forteresse et que, même s'il n'a pas été découvert, la ville de Naples et Castel del Ovo sont en sécurité. Virgil était considéré comme un magicien et les Italiens traitaient donc l'histoire de la fiction avec inquiétude.

Bien que neuf siècles se soient écoulés depuis la construction de Castel del Ovo, la majeure partie de la forteresse est en très bon état. De nos jours, les touristes ont l’occasion d’explorer l’ancien château intérieur et extérieur, ainsi que de flâner le long de ses murs en pierre. Depuis les plates-formes d'observation offrent une vue imprenable sur les principales attractions de la ville balnéaire - le Palais Royal, les châteaux de Castel Nuovo et Sant Elmo, le port et l'immense volcan Vésuve.

Histoire du château

On pense que la première colonie sur l'île a été fondée par des colons grecs, arrivés au VIe siècle av. Plus tard, le commandant et consul de Rome, Lucius Licinius Lukkul, apprécia ce lieu pittoresque. Il y construisit une villa et, sous son nom "Castellum Lucullanum", immortalisa son propre nom. Au 5ème siècle, lorsque l'empire fut gouverné par Valentinian III, la villa fut reconstruite et les rives d'une petite île furent renforcées pour protéger l'île des attaques ennemies. Ensuite, les moines ont vécu sur Megaride pendant une longue période.

Le château Castel del Ovo est apparu en 1139, grâce au premier roi du royaume sicilien - Roger II. Des fortifications puissantes étaient nécessaires pour protéger la ville de la mer de manière fiable. Un siècle plus tard, la cour royale quitta l'île pour s'installer dans le nouveau château de Castel Nuovo, construit par Charles d'Anjou.

Pendant le règne de plusieurs dynasties dans la forteresse de pierre de l'île, se trouvaient le trésor royal, la justice et la prison, où ils gardaient et exécutaient des personnes au pouvoir désobligeantes. Il existe de nombreuses légendes sur les fantômes de Castel del Ovo. Certains visiteurs particulièrement impressionnables entendent encore le son des chaînes et des gémissements des prisonniers torturés.

Au XVème siècle, la forteresse de l'île subit une reconstruction importante. Ses murs ont été renforcés pour que les fortifications puissent résister aux coups de canon. Les mesures prises étaient superflues car, au cours des troupes italo-françaises, Castel del Ovo s'est plus d'une fois retrouvé sous le feu.

Castel del Ovo aujourd'hui

Le château pittoresque est souvent utilisé pour diverses manifestations culturelles, expositions et colloques. Avant les vacances, les anciennes murailles illuminent et organisent de spectaculaires feux d’artifice à côté de Castel del Ovo.

La plupart du château a été construit dans le style roman avec des éléments baroques. Un voyage très intéressant à travers les cours de l'ancienne forteresse. Ici vous pouvez voir beaucoup d'arches avec des pilastres et des colonnes antiques. De nombreux touristes se rendent dans la petite église Saint-Pierre construite au XIVe siècle.

Sur le territoire de Castel del Ovo, un musée historique a été ouvert, présentant de riches collections d'objets archéologiques et d'objets de la vie quotidienne de Napolitains ayant vécu aux XIV-XVI siècles. Le musée expose également des documents antiques, des photographies et des toiles de célèbres peintres italiens.

Une visite à Castel del Ovo est gratuite. Il est ouvert en semaine de 8h00 à 19h00 et le week-end de 8h00 à 14h00.

Comment s'y rendre

Castel del Ovo est situé près du port de mer, sur la Via Eldorado, numéro 3. Allez-y en prenant le bus S25. Vous devez vous rendre à l'arrêt "Via Partenope".

Palais royal à Naples (Palazzo Reale di Napoli)

Palais royal à Naples Les Italiens appellent le Palazzo Reale. Dans le palais pittoresque se trouvait la résidence des souverains du royaume napolitain. L'histoire du complexe de palais commence en 1600 et le bâtiment de trois étages, qui a survécu jusqu'à nos jours, a été construit au milieu du XIXe siècle.

À l'origine, le palais appartenait au vice-roi d'Espagne. Ils furent remplacés par des souverains autrichiens et les dynasties des Bourbons et des rois de Savoie devinrent les derniers maîtres de la résidence. En 1717, Tsarevich Alexei, fils de Pierre Ier qui s'était enfui à l'étranger, s'est caché dans le palais royal.À l’heure de la conquête de l’Italie par la France, la plus jeune des soeurs Carolina de Napoléon Bonaparte et son mari, le maréchal Ibrahim Murat, hébergés au Palazzo Real. Grâce à eux, l'intérieur a été décoré avec le luxe inhérent à cette époque.

Faits saillants

Aujourd'hui, la majeure partie du palais royal de Naples appartient à la Bibliothèque nationale d'Italie et diverses organisations se trouvent dans ses ailes. La bibliothèque a été créée en 1814. Aujourd'hui, il contient de nombreux livres rares et les célèbres papyrus d'Herculanum sont particulièrement fiers.

La façade, située du côté de la place du plébiscite, est ornée de statues des plus grands souverains du royaume de Naples, d'un clocher et d'une horloge. Des sculptures de souverains, qui régnèrent en Sicile à partir du milieu du XIIe siècle, sont installées dans les niches parterres soignées. Roger I, Friedrich II Hohenstaufen, Charles I d'Anjou, Alfons I d'Aragon, Charles V, Charles III de Bourbon, Joachim Murat et Victor Emmanuel II ont été récompensés de cet honneur.

Des deux côtés de la porte, vous pouvez voir les statues de bronze "La conquête des chevaux", créées par le sculpteur russe Peter Klodt. En 1846, l'empereur Nicolas Ier présenta ces sculptures expressives au roi napolitain lors de l'aimable réception offerte par Naples à l'impératrice russe. Les mêmes statues ornent aujourd'hui le pont Anichkov de Saint-Pétersbourg.

À l'intérieur du palais se trouvent de nombreuses salles décorées dans la tradition néo-classique, néo-baroque et empire. Il possède son propre théâtre avec un pavillon et une collection d'objets d'art religieux est conservée dans la chapelle pittoresque. Le palais royal de Naples expose des peintures de grands maîtres du pinceau: Titian, Luca Giordano, Andrea Vacarro, Massimo Stationio, Spaloletto, Husepe de Ribera et Mattia Preti. En outre, dans la résidence royale, vous pouvez voir un portrait de Nicolas Ier, écrit par l'artiste Ivan Konstantinovich Aivazovsky.

L'histoire du palais royal à Naples

En 1600, le vice-roi d'Espagne, Don Ferranto Ruiz de Castro, souhaitait construire un magnifique palais afin de recevoir de manière adéquate le monarque espagnol Philippe III. Le célèbre architecte italien et maître du début du baroque, Domenico Fontana, entreprit de construire une résidence de luxe. Pour diverses raisons, la construction du bâtiment s’est étalée sur plus de 50 ans et la visite tant attendue de Philippe III n’a jamais eu lieu.

Au début du XVIIIe siècle, le palais royal de Naples est agrandi et, en 1768, un beau théâtre y est construit, érigé par l'architecte Ferdinando Fugue. En 1837, il y avait un fort feu et tout l'intérieur brûlait.

Dans les années 1840, le palais royal doit être reconstruit. La reconstruction a été dirigée par l'architecte Gaetano Genovese. Le palais a reçu une apparence plus stricte, une longue aile y était attachée, ainsi qu'une nouvelle façade faisant face à la mer. Les murs décorés de rouille et la tourelle de belvédère donnaient au Palazzo Reale un aspect de bâtiment militaire.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la ville a été beaucoup bombardée et le palais royal a subi des dommages importants. Cependant, dans les années d'après-guerre, il a été restauré en conservant les formes néoclassiques caractéristiques et les intérieurs luxueux.

Information touristique

Par l'entrée principale, vous pouvez vous rendre à la cour de la gloire. À gauche se trouvent des jardins et à droite, vous pouvez voir le relais avec une terrasse. Un luxueux escalier, construit en 1651 par l'architecte Francesco Antonio Picyatti, mène à l'appartement. Le large escalier et les balustrades sont décorés de marbre et de bas-reliefs.

Les visiteurs peuvent visiter le musée des appartements historiques du Palazzo Reale. L'impression la plus impressionnante est l'appartement du roi et de sa famille. De nombreux touristes s’attardent longtemps dans la salle d’Hercule, la chapelle du palais, dans les salles centrale et du trône. Ces chambres sont décorées avec des peintures murales et au plafond. Les peintures décoratives sur les portes, les grands lustres en cristal, les tapisseries anciennes et les meubles originaux des 17e et 18e siècles sont très beaux.

Le Palais royal de Naples est ouvert de 9h00 à 20h00 tous les jours, sauf le mercredi. L'entrée est de 4 euros.À l'intérieur permis photo et vidéo sans l'utilisation du flash.

Comment s'y rendre

Le palais royal de Naples est situé sur la place des plébiscites, en face de la basilique de San Francesco di Paola. Non loin de là, il y a un port de passagers, où sont amarrés d'immenses paquebots de croisière et de petits navires de tourisme. Cette partie de Naples est accessible par les bus n ° 150, 154, 650, 25, E3, 6, N1, N3, R2.

Cathédrale Saint-Jean (Cathédrale de l'Assomption Sainte-Marie)

Cathédrale Saint-Jean - la cathédrale de Naples, érigée en l'honneur du saint patron de la ville de sv. Januarius Le nom officiel de la cathédrale est la cathédrale de l'Assomption de Sainte-Marie. Situé sur la Via Duomo, dans le centre historique de la ville.

Informations générales

La cathédrale a été construite de 1294 à 1323 dans le style gothique français et au XIXe siècle. a été reconstruit. Dans la nef latérale droite, Yanuarne, qui en 305 était un évêque sous Dioclétien, fut martyrisé. Dans le tabernacle de la chapelle est conservée une fiole avec le sang glacé du saint, qui devient miraculeusement deux fois par an; pour la première fois, on pense que le transfert du corps du saint à Naples a eu lieu - sous l'empereur Constantin. Le lieu du "miracle de saint Jean" est le point de départ et d'arrivée de la procession religieuse, en particulier le premier week-end de mai et du 19 septembre. Tombe de sv. La Januaria se trouve dans le Cofessio richement décoré sous l'autel principal.

Directement à la cathédrale est adjacente à la basilique de St. Restituta (IXe siècle), la plus ancienne église de Naples, l'entrée par le côté gauche de la cathédrale. Et du côté droit de la nef, vous pouvez vous rendre à la chapelle de San Giovanni in Fonte - le plus ancien baptistère paléochrétien, dominant la fontaine avec des mosaïques des 4ème et 5ème siècles.

Nécropole de Pantalica (Nécropole de Pantalica)

Nécropole de Pantalik - Le vrai trésor de la Sicile. À l'ouest de Syracuse, les rivières Anapo et Kalchinara se confondent dans les gorges calcaires pittoresques de Monte Iblei. Dans la gorge, vous pouvez descendre les anciennes voies de chemin de fer.

Informations générales

En marchant le long de la rivière Kalchinara depuis Sortino, vous passerez devant une magnifique crique transparente, proche du confluent de la rivière et à Anapo, dans la partie la plus sauvage et la plus belle de la gorge, où les aigles s'élèvent au-dessus. La gorge s'étend progressivement pour devenir des champs et des vergers fertiles, où sont cultivés des agrumes, des amandes et même du kaki.

Une excellente façon, mais plus difficile, d'explorer les environs de Pantaliki est de prendre la difficile route qui mène de Ferla. Il semble que la route est sur le point de tomber dans l'abîme, mais tout à coup - un virage serré - le chemin de terre descend vers Anaktoron, les ruines de l'ancien palais du souverain. Voici l'attraction principale de Pantaliki - 5000 tombes sculptées dans le calcaire, faisant partie de la nécropole colossale, formées du XIIIe au VIIIe siècle av. À l'époque byzantine, l'église de St. Michidario a été construite ici.

Ville d'Orvieto

Deux choses ont fait la renommée mondiale d’Orvieto: une belle cathédrale bordée de marbre et le vin blanc Orvieto classico. Les deux sont une excellente excuse pour visiter cette ville ombrienne.

Orvieto - une ville charmante en Ombrie. Il se dresse sur une grande falaise de tuf volcanique, dans la ville il y a un funiculaire. De quelque côté que ce soit, le spectacle est toujours inoubliable. Le centre-ville est situé au sommet d'une colline et est séparé du quartier moderne d'Orvieto Scalo en contrebas. C'est une petite ville, il est tout à fait possible de l'inspecter en une journée. De plus, il convient à ceux qui vont faire de courts voyages dans la région.

Informations générales

La signification politique d'Orvieto à différentes périodes de l'histoire était vraiment grande. C'était le "primus inter pares" ("premier parmi ses pairs") ville étrusque. Orvieto a repoussé toutes les attaques puisqu'il était bien fortifié. Les Étrusques ont creusé des puits profonds, des salles souterraines, des passages et des ouvertures permettant d'accéder à la plaine. Plus tard, les habitants de la ville ont également fait face à la menace d'un siège et ont poursuivi leurs travaux souterrains, en ajoutant des moulins souterrains et des écuries aux labyrinthes.En 1527, après le pillage de Rome, le pape Clément VII s'y est réfugié et a ordonné de se construire un "puits" étonnant avec une double rampe pour faciliter la descente.

La cathédrale noire et blanche, construite au 12ème siècle, domine le labyrinthe de rues étroites. C'est l'attraction principale d'Orvieto. Dans la cathédrale, il y a de magnifiques fresques de Luca Signorelli et Fra Angelico. Les nombreuses belles églises et palais autour de la cathédrale sont magnifiques. Orvieto est célèbre pour ses bons restaurants et son bon vin. En outre, vous pourrez savourer un bon repas dans un cadre médiéval. Pas étonnant qu'il y a 1500 ans, Orvietoneredo s'appelait Oinarea - "l'endroit où le vin coule comme une rivière".

Attractions à Orvieto

Porta Maggiore

Au moment des Etrusques dans la ville est passée par la porte principale - Porta Maggiore, creusée dans le rocher. Aujourd'hui, vous pouvez faire un tour des fortifications de la ville jusqu'à la petite église de San Giovanni Evangelista, dont la construction a été commencée en 1704. Orvieto est particulièrement pittoresque dans la partie ouest - autour de la Via Cava avec ses rues étroites adjacentes et ses tuffins typiques. Près de la maison numéro 26, vous pouvez descendre au puits de Pozzo della Cava, construit en 1527. Le Palazzo Comunale reconstruit par l'architecte local Ippolito Scalce en 1573-1581 règne entièrement sur la très animée Piazza della Repubblica. Sur la gauche, l'église de Sant Andrea avec son épais clocher à douze braises du XIe siècle. Cela vaut la peine de marcher le long de Corso Cavour, une rue commerçante. Au numéro 21, se trouve le plus ancien café de la ville de Montucci. À gauche, la tour Torre del Moro s'élevait dans les airs, à l'opposé de laquelle se trouvait le Palazzo Gualterio, allongé en longueur, avec un portail surchargé d'éléments décoratifs de style Renaissance tardive.

Piazza del Popolo

Quelques marches seulement - et la place du Peuple s'ouvre. Elle se transforme jeudi et samedi en une place du marché. Le Palazzo del Popolo, édifice en tuf massif, est orné de détails typiquement orviétains: une bande en relief à motif en damier encadrant des ouvertures cintrées avec des fenêtres. Les dents originales en queue d'aronde existaient au XXe siècle. Depuis 1990, divers congrès se sont tenus dans le palais. Depuis la Piazza del Popolo, faites un détour par le nord de la vieille ville et observez les vestiges de l’église de San Domenico. Il contient la pierre tombale du cardinal Guillaume de Brae d'Arnolfo di Cambio et le crucifix en bois, qui fut parlé en 1263 avec Thomas d'Aquin, mais au moment de son arrivée à Orvieto. Sous l'abside du choeur - Chapelle Petrucci - l'une des plus belles salles créées à l'époque de la Renaissance.

Cathédrale d'Orvieto

La cathédrale d'Orvieto est l'un des plus beaux édifices du gothique italien. Dans la période allant de la pose de la pierre angulaire par le pape Nicolas IV en 1290 à l'achèvement de la construction au 17ème siècle. De nombreux architectes et artistes ont travaillé ici, mais il faut mentionner en particulier l'architecte et sculpteur siennois Lorenzo Maitani. Il a dirigé la construction de 1308 à 1330; contreforts et façade, qui a servi de modèle à la cathédrale de Sienne, son mérite. Au bas de la façade, quatre reliefs en marbre de Maitani et d’autres sculpteurs sont des chefs-d’œuvre des plastiques du Moyen Âge, notamment deux extérieurs. Si vous regardez de gauche à droite, ils représentent l'histoire de la création du monde, les scènes de l'Ancien Testament, la vie du Christ et le Jugement dernier. Le créateur des portes en bronze du portail principal (1964-1970) - Emily Greco. Les symboles des évangélistes sur les avant-toits ont été fondus en bronze à Orvieto ou à Pérouse (XIVe siècle), et des mosaïques d’après les croquis de Maitani ont été réalisées après 1325. En 1354, Orcaña a créé une grande rosace; il est flanqué des figures des prophètes et des apôtres.

L'intérieur, dans lequel une basilique romane a été préservée, reprend le motif des murs extérieurs en bandes noires et blanches. Les deux chapelles situées à droite et à gauche de la croix moyenne sont d’une grande valeur artistique. L'un d'entre eux - à droite - la chapelle de Nuova a été peinte dans les années 1499-1502.Luka Signorelli après Fra Angelico et Gozzoli ont déjà peint deux compartiments de l'arc; Ce tableau est un chef-d'oeuvre de la peinture italienne de la Renaissance. Ses thèmes sont les actes de l'Antéchrist et de la fin du monde, dépeints au plus haut degré expressif. À gauche, Capelle del Corporele, vous pouvez voir le précieux reliquaire du travail de l'orfèvre de Sienne, Ogolino di Vieri. Il contient le même couvercle d’autel aspergé de sang, associé au «miracle de Bolsena». Actuellement, la couverture est exposée dans un grand tabernacle en marbre d'Orcania. Peintures murales, créées dans les années 1357-1364. Ugolino di Prete Hilario. raconter sur le miracle et sur l'histoire de la couverture; il a également peint les fresques de l'autel. Le vitrail a été fabriqué en 1325 et les fauteuils canoniques décorés en intarsia sont l'œuvre du maître de Sienne, Giorgio Ammannati.

Musée de Claudio Faina

Dans un modeste palais situé devant la cathédrale, le musée Claudio Faina abrite une collection de vases étrusques et grecs et le musée archéologique de la ville, qui abrite la statuette de la "Vénus étrusque" de la sépulture de Cannichella. Le musée de la cathédrale est situé dans le Palazzo Soliano, au style roman, du côté ensoleillé de la place de la cathédrale. vous pourrez y voir de beaux bijoux et l'autel à plis multiples de Simone Martini. Au premier étage se trouve le musée Emilio Greco, un artiste contemporain, créateur du portail principal de la cathédrale, qui a provoqué des réactions très contradictoires. En quelque sorte, cachés entre la cathédrale et le Palazzo-Soliano, les palais papaux ressemblent, après restauration, réunis dans un ensemble architectural unique. Le Musée national d'archéologie présente les trouvailles des scientifiques de la ville et des nécropoles étrusques.

Bien Pozzo di San Patrizio

Parmi les vestiges de la forteresse du XIV. à l'est du plateau se trouve un magnifique parc. De là, le téléphérique peut descendre jusqu'au puits Pozzo di San Patrizio, construit en 1527-1537. Antonio da Sangallo commandé par le pape Clément VII. La mine, d'une profondeur de 62 m, est dotée d'un double escalier en colimaçon qui empêche les ânes chargés de se heurter lorsqu'ils se déplacent. À l’ouest du puits, sur la pente même, se trouvent les vestiges du sanctuaire étrusque, qui, grâce à une excellente vue, est appelé le «temple de la belle vue».

Avis de décès étrusques

Parmi les nécropoles étrusques, la plus intéressante s'appelle «Crocifisso del Tufo». Elle est située en contrebas de la ville sur la Via F. Crispi. Le réseau rectangulaire de chemins et de petites cryptes à touffes voûtées sont pour la plupart datés des VIe-Ve siècles. BC - ressemble vraiment à une ville des morts.

Fête du Corps du Christ

En 1263, dans la petite ville voisine de Bolsena, un miracle se produisit. Ensuite, il y a eu un débat acharné sur le point de savoir si le pain et le vin de la Sainte-Cène se transformaient en corps et en sang de Christ, ou ne les symbolisaient que. Dans la confusion, un prêtre a demandé au Tout-Puissant de lui faire signe. Quand il a commencé à envoyer la masse, de la cache à la couverture de l'autel avec les Saints Cadeaux, le sang a commencé à couler. Après cela, le pape Urbain IV a établi la fête du Corps du Christ et a ordonné que le voile soit conservé en tant que relique dans la cathédrale de la ville d'Orvieto. Pendant le festin, une procession a lieu et le reliquaire avec le sanctuaire est faufilé dans les rues.

L'aide

Piazza Duomo 24, 05018 Orvieto;
Tél: 07 63 34 17 72;
Fax: 07 63 34 44 33;
www.orvietoturismo.it

Ostia Antica

Ostia Antica Il est à 20 minutes en train de Rome. Les fouilles archéologiques ont révélé plus de détails sur la vie de la Rome antique que dans aucune autre ville. Les ruines sont parfaitement préservées - jusque dans les rues avec des maisons à deux étages. Il n'y a aucun signe d'intervention de la civilisation moderne. Ostia est l'endroit idéal pour se sentir citoyen de la Rome antique.

Informations générales

Vers 450 av. Ostia était un avant-poste militaire dans le delta du Tibre, à la confluence de la mer Tyrrhénienne. Au fur et à mesure que la taille et la majesté de Rome grandissaient, le port s'agrandissait, devenant progressivement une base navale et peut-être le centre commercial le plus important de l'Empire romain. Lorsque la navigation dans le Tibre est devenue impossible, Ostie a tout simplement été abandonnée.

Au plus fort de l’apogée d’Ostia, c’était un centre commercial florissant comptant plus de 100 000 habitants. Les immeubles d’appartements, les tavernes, les épiceries et les thermes restaient intacts. La rue principale est Decumanus Maximus, longue de plus de 2 km. On peut encore y voir de profondes ornières laissées par des charrettes à quatre roues qui ont acheminé des marchandises et diverses cargaisons de Rome à la mer.

Les touristes sont libres de se déplacer dans la ville. Vous pouvez admirer les magnifiques mosaïques et colonnes, mais les sites les plus authentiques sont des objets domestiques, comme une plaque de marbre pour couper du poisson dans une poissonnerie. Derrière le théâtre, où se déroulaient des représentations en été et attirant 3 500 spectateurs, se trouve un forum avec le temple de Cérès au centre. En plus des temples, du terme, des places majestueuses, vous pouvez explorer les ruines des maisons des pauvres et vous familiariser avec le tracé typique des rues, ainsi que regarder dans les magasins - en d’autres termes, devenir un jour un ancien romain!

Les fouilles des antiquités d'Ostia

Rues parmi les tombes

A peine entrés dans la zone de fouille, devant la porte de Porta Romana, on peut voir de longues rangées de tombeaux de l'époque de la république, situés le long de l'ancienne Via Ostiensis et de la Via delle Tombe. En dehors des portes de Porta Romana - la principale des trois portes de la ville - commence Decumanus maximus - la rue principale de l'ancienne Ostia - longue de plus de 1 km. À gauche de la Piazzale della Vittorio, nommée d'après la statue de Minerve Victoria, les ruines d'un entrepôt du 1er siècle. BC Viennent ensuite les bains de Neptune avec une belle mosaïque dans le hall, représentant le dieu de la mer entouré de poissons et d’autres animaux. Ici, vous pouvez bien considérer le système de chauffage des bains (dans le coin nord-est). De la terrasse - un bon aperçu de l'ensemble du site de fouilles. Plus au nord se trouve la caserne Vigiles - le centurion et les pompiers.

Le théâtre

Si nous allons plus loin par Decumanus, alors après le terme s'ouvre le théâtre des temps d'Auguste, étendu à Septimia Severus; il contenait environ 2700 spectateurs. Du haut des gradins supérieurs, les sièges offrent une vue sur les fouilles, en particulier sur la Piazzale delle Corporazioni avec les colonnes du temple de Cérès au centre. Autrefois, cette zone était le centre des affaires d’Austin: soixante-dix bureaux de change et de change étaient situés dans des portiques, chaque portique était décoré de mosaïques représentant dans la plupart des cas l’occupation du propriétaire et les biens avec lesquels le bureau travaillait. C'étaient des institutions qui négociaient le commerce avec des terres d'outre-mer. Le sanctuaire bien préservé de la divinité persane Mithra, près du théâtre, appartient à la maison d'habitation Mark Apulei Marcellus, construite selon le modèle pompéien - avec cour intérieure et péristyle. Plus loin le long de Decumanus, il y a quatre petites églises de IIe s. BC, qui jouxte un grand entrepôt. Sur la Via della Casa di Diana, à gauche, le Thermopolium est bien conservé - un magasin de vin avec un comptoir en pierre.

Forum du Capitole

Au carrefour de Decumanus maximus n Cardo maximus était autrefois un forum - le centre religieux et politique de la ville. Ici se trouve une énorme capitale du II. et heu avec un large escalier extérieur, la seule structure d'Ostia entièrement préservée. La brique à la base du bâtiment était à l'origine bordée de marbre. Sous l'empereur Trajan, une curie est érigée et, au contraire, une basilique où siège la cour. Sur le côté sud du Forum se trouvaient le temple de Rome et Auguste avec la statue de la Rome victorieuse. Les termes au sud-est du forum sont les plus importants de la ville. À l'ouest de la capitale, vous pouvez voir la Noggea Erogathiana - un entrepôt d'une taille impressionnante avec une belle porte et une cour à deux niveaux avec des arcades. Dans la même ruelle de la maison "Amour et Psyché" - un immeuble résidentiel typique avec une cour - un sol en marbre conservé qui mérite le détour. À proximité de la Via della Foce, vous trouverez les "Thermes des sept sages" avec un magnifique sol en mosaïque dans le hall en forme de dôme. La mosaïque représente des chasseurs et des animaux. À côté des termes, vous pouvez voir les vestiges d'un immeuble résidentiel à plusieurs appartements, l'Insula, ainsi nommée. Chambre des chauffeurs.

Basilique Scola Trajan

En continuant le long de Decumanus maximus, nous découvrons à droite la basilique du IVe siècle.- la seule église chrétienne trouvée aujourd'hui à Ostie - et la diagonale opposée à celle de Skole Traian (Schola di Traiano, II-IIIe siècle après JC) - la maison dans laquelle les constructeurs de navires ont tenu des réunions - est ainsi nommée par les archéologues la raison pour laquelle une statue de l'empereur Trajan a été trouvée là-bas. Auparavant, il y avait des maisons d'habitation dont un péristyle avec une nymphe dans le coin sud-est. Suit un groupe de maisons de 108 m de long appelées «della Fontana a Lucerna». Les premiers étages étaient une chaîne continue de magasins. Au contraire - un complexe de maisons groupées autour des jardins. À en juger par les mosaïques et les sanitaires chauffés, c’était des maisons pour les riches. Decumanus maximus se termine aux portes de Porta Marina.

Théâtre à Ostia Antiquités

En été, dans le théâtre antique d'Ostie, une variété de représentations théâtrales, musicales et cinématographiques sont organisées. Le Festival international d'Ostia Antica se tient jusqu'à la fin juin et le Teatro di Roma est en tournée en juillet et en août.

L'aide

Via Rosa Raimondi Garibaldi 7 00145 Rom;
Tél: 06 5 16 81;
Fax: 06 51 68 41 34;
www.ostiaonline.it/turismo.htm

Île Bella (île Isola Bella)

Bella Island - un luxueux parc paysager situé sur le lac Majeur, dans le nord de l'Italie. Isola Bella fait partie des cinq îles Borromées pittoresques et constitue la destination touristique la plus populaire. Son nom en italien signifie "belle île".

Informations générales

À l’origine, cette île était une région rocheuse sans fioritures sur laquelle vivaient les pêcheurs locaux. En 1632, le comte Vitaliano VI Borromeo, qui souhaitait offrir un cadeau coûteux à sa femme Isabella, entreprit de construire un palais et un parc sur l'île. Les plans du graphique étaient si étendus que la construction s’est étendue pendant de nombreuses années et n’a été achevée qu’au milieu du siècle dernier. Il est à noter que le domaine de luxe appartient toujours à la famille borroméenne.

De nos jours, Isola Bella est comme un grand navire. Le palais du comte est situé à l'avant du navire et l'arrière est un magnifique jardin en terrasse. Maintenant, le musée est ouvert dans le palais et à côté de celui-ci se trouve la jetée où amarrent les bateaux d'excursion et les bateaux privés.

Le jardin paysager de Bella Island est considéré comme le meilleur exemple de parc baroque en Italie. Il est divisé en terrasses et est décoré de niches pittoresques, d’éviers en marbre, d’obélisques, de sculptures et de fontaines. Le jardin abrite une grande statue de licorne, considérée comme le symbole héraldique du clan Borromeo. Des jardiniers habiles y ont planté des plantes qui ne s’arrêtent pas du début du printemps à la mi-automne. Le jardin n’a pas une structure simple symétrique, et sa structure est complètement déterminée par le relief de l’île. Du côté du palais, l’entrée de la partie du parc commence par l’atrium de Diana. De jolis chemins traversent le jardin de l'amour, le théâtre Massimo, la terrasse du camphre et l'allée des oranges amères. Les visiteurs peuvent visiter le jardin de fleurs Azalea, l’avenue Western et l’allée du Belvédère.

Sur l'île d'Isola Bella poussent des cyprès, des agrumes, des magnolias, du bambou et des conifères de Nouvelle-Zélande, d'Amérique du Sud, de l'Himalaya et de l'Australie. Le jardin de l'île abrite également de magnifiques paons blancs.

Musée d'Isola Bella

De nos jours, le complexe du palais Borromée a été transformé en musée. Les visiteurs peuvent parcourir plusieurs salles richement décorées et y voir les collections exposées: meubles anciens coûteux, stuc exquis, mosaïques de couleurs et sculptures élégantes. Les amateurs de peinture restent longtemps dans la galerie du général Berthier, qui a rassemblé 130 tableaux de la collection personnelle de membres de la famille Borromée.

L'intérêt historique est la salle de Napoléon, dans laquelle Bonaparte a passé la nuit avec son épouse Joséphine au cours de la campagne militaire italienne de 1797. Les touristes passent également par le Music Hall où, au printemps 1935, s'est tenue la conférence de Streszka avec la participation de l'Italie, de la France et de l'Angleterre.

Pour les visiteurs de l'île Isola Bella, le musée est ouvert de fin mars à mi-octobre de 9h à 17h30.La galerie d'art accueille les clients de 9h00 à 13h30 et de 14h00 à 17h30. Il convient de garder à l’esprit que les derniers touristes sont autorisés une demi-heure avant la fermeture.

Comment s'y rendre

Bella Island est située à 400 mètres de la petite station balnéaire de Stresa. Il y a des trains directs de la gare centrale de Milan à Stresa. La durée du trajet varie d'une heure à une heure et demie, selon le type de train. En outre, à Stresa peut être atteint en bus ou en voiture. La route du lac Majeur depuis l'aéroport de Milan Malpensa prend environ une heure.

Pendant la saison chaude, de l'embarcadère de la ville de Stresa à l'île d'Isola Bella, il y a des bateaux d'excursion. Des bateaux de plaisance menant au parc de l'île partent également d'autres endroits sur le lac - Pallanza, Laveno, Arona, Locarno. En hiver, il n'y a pas de navigation sur le lac.

L'île d'Elbe

Outre Napoléon Bonaparte, qui tentait de sortir de l'Elbe le plus rapidement possible, tous ceux qui sont venus ici se sentent bien. Les amoureux de la Toscane bénéficient d'un climat étonnamment doux et d'une végétation méditerranéenne luxuriante, les amateurs de plongée sous-marine peuvent s'attendre à un monde sous-marin presque vierge et les ports de plaisance bien équipés attirent les plaisanciers.

Elba - La plus grande île de l'archipel toscan, se trouve à 10 km au sud-ouest du port de Piombino, sur le continent, sur la mer de Ligurie. Auparavant, il était connu pour ses riches réserves de minerai de fer - trésor, utilisé par les Étrusques. Après la destruction littérale des hauts fourneaux de Portoferraio au cours de la Seconde Guerre mondiale, l’industrie métallurgique a cessé d’exister. La pêche au thon, la culture fruitière et la viticulture ont également perdu de leur importance aujourd'hui. Déjà trois bonnes décennies, les insulaires vivent des revenus du tourisme.

L'histoire de l'Elbe est l'histoire de plusieurs de ses dirigeants. Au 11ème siècle L'île a appartenu à Pise, de 1284 à Gênes, puis à Lucca, et en 1736, elle s'est déplacée en Espagne. En 1814, l'Elbe fut donnée à Napoléon, privé du trône; il y séjourna du 3 mai 1814 au 26 février 1815. Le Congrès de Vienne (1814-1815) donna l'île au grand-duché de Toscane et, en 1860, l'Elbe devint une partie du royaume d'Italie.

Comment s'y rendre

La plupart des voyageurs choisissent la traversée en ferry de Piombino à Portoferraio. Les ferries des compagnies de transport motorisé Toremar et Moby Lines doivent attendre environ une heure, vols de 6h00 à 22h30. En outre, il y a un message de Piombino à Cavo et Porto Azzuro; en outre, les hydroptères sont acheminés vers Portoferraio et Cavo. En été, vous devez réserver vos billets à l'avance.

Tour de l'île d'Elbe

En traversant la charmante baie de Procchio avec l'une des plus belles plages de l'île, en direction ouest, vous pourrez rejoindre la petite ville portuaire de Marciana Marina (2 000 habitants), où le port abrite une tour sarrazine du XIIe siècle

Après 4 km de routes sinueuses et escarpées à l'intérieur des terres, l'itinéraire conduit au centre de la vinification de l'île d'Elbe, situé parmi les forêts de châtaigniers. Le petit village de Marciana Alta (374 m, 2300 habitants) vous charmera par les rues et les ruines complexes de l'ancienne forteresse de Pizan, construite en 1450 par la famille Appiani. Vous pouvez approfondir votre connaissance de l'histoire au musée archéologique de la Via del Pretorio, où sont exposées des découvertes archéologiques étrusques et romaines. Ensuite, la route mène à l'église de pèlerinage Madonna del Monte (Madonna del Monte, XVIe siècle), située à 672 mètres d'altitude.

La partie la plus élevée de l'île est le mont Kapanne (1018 m), sur lequel un téléphérique part de Marcana. Une promenade de Poggio prend 3 heures. Mais au sommet de la vue magnifique sur l'archipel.

À travers les villages de montagne de Poggio, Sant'Illario, San Piero-in-Campo (San Piero in Campo - à propos, l'église romane avec ses fresques des XIVe et XVe siècles mérite notre attention) - Marina di Campo (4 100 habitants). Une plage de sable de deux kilomètres attire les surfeurs, les plongeurs et juste les amoureux du soleil et de la vie nocturne.Vous pouvez admirer le magnifique monde sous-marin sans plonger: il y a un aquarium non loin de la ville (M 2).

Encore plus de plages attendent les vacanciers dans les baies de Lacon et Stella. De là, il est logique de se rendre dans le magnifique village de montagne de Capoliveri (167 km; 2700 habitants), connu pour ses gisements de minerai de fer et de minerai de fer. Aujourd'hui, l'endroit est captivant avec ses rues romantiques, ses bars et ses magasins, qui invitent avec impatience à les explorer.

À quelques kilomètres au nord-est, dans une longue baie pittoresque fortifiée par les Espagnols au XVIIe siècle. le village de pêcheurs de Porto Azzuro, célèbre pour son port d'azur et le fort de Longone, construit vers 1603 en forme d'étoile à cinq branches. Aujourd'hui c'est une prison.

La prochaine étape est l'ancien port de déchargement du minerai de fer Rio Marina (3 000 habitants). La couleur rouillée des façades des maisons de la rue principale, bordée de platanes, témoigne de la forte teneur en oxyde de fer des mines voisines. Les amateurs de minéraux seront intéressés par une visite à la mairie, qui parle de gisements et de mines.

Avant de retourner à Portoferraio, vous devez regarder autour de vous: vous pouvez voir une forteresse sur un rocher de loin. C'est Volterraio, qui, comme un nid d'aigle, se dresse sur un cône de montagne. La forteresse solitaire a été construite par les Pisans vers 1284, et la fortification extérieure est apparue au XVIIe siècle. Une route sinueuse mène à l'étage, puis environ 30 m à pied (il est préférable de porter des chaussures solides) - une promenade donnera un aperçu fantastique des environs.

Portoferraio - la capitale de l'Elbe

Portoferraio (Portoferraio, port de fer; 11 500 habitants) est la capitale de l'île d'Elbe et de tout l'archipel toscan. Elle se trouve à la broche dans un port naturel. En été, dans les cafés et restaurants de la vieille ville de la Via Garibaldi, de la Piazza della Repubblica, de la Piazza Cavour et du port de Darsena, le règne est animé.

En 1548, Cosimo I Medici ordonna aux architectes Bellucci et Camerini de construire des fortifications fiables Forte Stella (Forte Stella) et Forte Falcone (Forte Falcone), qui sont aujourd'hui des exemples de l'architecture militaire de la Renaissance. L'entrée de la vieille ville se fait par les portes de Porta a Mare (Porte a Mage), puis la route monte sur la Piazza della Repubblica. A proximité de la rue Napoléon se trouve la petite église de Chiesa della Misericordia (Chiesa della Misericordia), dans laquelle, avec l’image de Madonna (XIII-XIVe siècle), vous pouvez voir le masque de bronze posthume de Napoléon. Situé en face de l'église de l'ancien monastère franciscain du XVIe siècle. aujourd'hui c'est la Pinacoteca Foreziana (Pinacoteca Foresiana). C'est la seule galerie d'art de l'Elbe où de nombreuses peintures sont exposées avec des vues sur la ville et les paysages de l'île. De là, le chemin mène à la Piazza Napoleone - la partie la plus élevée de la vieille ville, où se trouve la Villa dei Mulini, à l'origine du palais de justice et de la prison. En 1814, le bâtiment a été reconstruit dans la résidence de la ville de Napoléon. La visite vaut au moins à cause de la belle vue; (et l'une des rares pièces originales est un lit de luxe empereur à baldaquin).

À environ 6 km au sud-ouest de Portoferraio, sur le versant de la montagne boisée de Monte Sap Martino, se trouve l'élégante résidence d'été de Napoléon (Villa Napoleone). Au deuxième étage, huit salles sont visibles, parmi lesquelles se trouve le hall égyptien, dont les peintures murales glorifient les victoires de Napoléon sur les anciens biens des pharaons. En bas se trouve le palais néoclassique, construit en 1852 par le prince russe Anatoly Demidov, un parent de la nombreuse famille de Bonaparte.

Archipel toscan

L'archipel toscan (Arcipelago Toscano) se compose de sept îles principales et de nombreuses îles plus petites situées entre la côte et l'île de Corse. Afin de protéger la flore et la faune en 1990, une partie de l'archipel a été déclarée parc national et, en 1998, le parc a été considérablement étendu.

Pendant de nombreuses années, il y a eu des prisons sur de belles îles.Mais les lieux de détention de Capraia et de Pianosa (Pianosa) sont fermés depuis longtemps et les criques sont maintenant remplies de plongeurs et de sous-mariniers. La seule "île-prison" reste la Gorgone, car sa visite nécessite un permis spécial. Il en va de même pour la réserve naturelle strictement protégée de l'île de Montecristo.

L'île rocheuse et escarpée de Giglio et surtout les trois villages de Porto (Porto), Castello (Castello) et Campese (Campese) sont très prisés des vacanciers italiens. Vous pouvez venir ici plusieurs fois par jour depuis Porto San Stefano (Porto S. Stefano). La couchette est le port de Giglio Porto. Castello - le principal village et centre administratif de l'île - est situé sur une colline; les maisons sont taillées dans un mur de fortification. Le village de pêcheurs de Campeze et sa jolie baie bordée par la Torre de Campese, 1705, ont un aspect pittoresque. À Kampez, la plage d’été la plus longue et la plus peuplée de l’île. Sur la côte sud du Giglio, la nature vierge est encore préservée. Et à l'est, sur l'étroite bande côtière empilée de vieux bâtiments portuaires. La puissante tour de Torre del Porto (Torre del Porto) a été érigée en 1596.

L'aide

Calata Italia 26, Portoferraio;
Tél: 0565914671;
Fax: 05 65 91 63 50;
www.aptelba.it

Ischia Island

Ischia Island - La plus grande et l'une des îles les plus pittoresques du golfe de Neopolitan, située à sept kilomètres de l'Italie continentale. Son territoire appartient administrativement à la province de Naples et à la région de Campanie. La superficie de l'île est de 46,3 km². Les rives d'Ischia sont baignées par la mer Tyrrhénienne, qui fait partie de la mer Méditerranée. Pour l'abondance de verdure luxuriante - forêts de pins, forêts et jardins - Ischia est souvent appelée "l'île d'émeraude".

Faits saillants

Le village de San Angelo sur l'île d'Ischia

Ischia est d'origine volcanique. Trois volcans éteints se trouvent sur l'île: Epomeo (789 m) et Trabotti (521 m) au centre, ainsi que Monte Vezzi (395 m) au sud-est. Les touristes n’ont pas à s’inquiéter: la dernière éruption à Ischia remonte à 1301.

Les vacances ici sont devenues populaires grâce aux parcs thermaux uniques. On pense que sur Ischia se concentre le plus grand nombre de piscines thermales en Europe. C’est un véritable cadeau naturel: la boue locale et l’eau minérale ont des propriétés cicatrisantes et peuvent soulager la fatigue et le stress, améliorer l’immunité et rajeunir la peau. L'île d'Ischia est devenue un véritable symbole de la beauté et de la jeunesse en Italie.

Carte d'Ischia

Les premiers colons s'établirent sur le territoire d'Ischia environ 4 000 ans avant notre ère. Aujourd'hui, plus de 6 millions de voyageurs viennent sur l'île chaque année. Pendant la haute saison touristique, les étrangers ne viennent pas seulement ici: Ischia accepte un grand nombre d'Italiens qui souhaitent passer leurs vacances ou leurs week-ends avec des enfants et des amis. Particulièrement encombré dans les stations balnéaires insulaires, il devient pendant les mois les plus chauds de l'année - en juillet et août.

Un tel afflux de touristes est tout à fait compréhensible. À Ischia, vous trouverez tout ce dont un amateur de voyages tenté peut rêver: de grandes plages, une mer cristalline, des forêts de conifères, des bosquets d’oliviers et de citronniers, des vignobles, des sentiers de montagne sinueux, ainsi que de nombreux monuments archéologiques et temples antiques. Il convient d'ajouter un climat méditerranéen sain et une cuisine locale exquise. De plus, l’île d’Ischia est réputée pour son tourisme familial: elle n’est pas trop bruyante et des conditions confortables ont été créées pour les enfants.

Plage sur l'île d'Ischia Soccorso au coucher du soleil

Termes d'île

Les parcs thermaux d’Iskitan sont depuis longtemps une destination prisée des touristes sur l’île. Ces parcs sont des zones spécialement équipées et vertes, où il y a plusieurs piscines d'eau thermale. Toute la journée, leur eau est constamment nettoyée. Et quand le soir les parcs sont fermés aux visiteurs, les piscines à eau thermale sont complètement nettoyées.

Terme "Castiglione"

Au total, il existe six parcs sur l'île d'Ischia: "Jardins Poséidon", "Eden", "Castiglione", "Tropical", "Apollo et Aphrodite" et "Negombo". Presque tous sont situés au bord de la mer dans des baies abritées et coexistent avec d’excellentes plages. Ces parcs sont devenus de véritables centres de santé et de détente pour les stations balnéaires des îles. En plus des procédures médicales, les touristes peuvent profiter de services de cosmétologie professionnels et se faire masser.

La plupart des hôtels insulaires disposent de leurs propres sources d’eau thermale. Ainsi, même pendant la saison froide, les touristes qui viennent à Ischia profitent d’une eau thermale et chaleureuse dans les piscines thermales équipées. Leur eau est saturée de sels de sodium, de soufre, de calcium, de chlore et de potassium. Certaines des sources de l’île sont le radon, c’est-à-dire qu’elles ont un niveau élevé de radioactivité naturelle. Ils ont des températures différentes - de +20 ºС à +90 ºС.

Le climat

L'île d'Ischia est située dans la zone méditerranéenne, caractérisée par un climat tempéré. La plupart des voyageurs peuvent être vus dans les stations balnéaires de la fin avril à la mi-octobre. Cependant, les sources chaudes de radon, qui se mélangent sur la côte avec de l'eau de mer, permettent aux clients de l'île de prendre des bains confortables à tout moment de l'année.

Ischia Island en février

En mai, lorsque la saison des baignades commence, l'eau de la mer se réchauffe à une température de + 17 ... +19 ºС. À la fin du mois, il devient encore plus confortable en mer (+20 ºС). À la fin de la saison de baignade sur l'île, la température de l'eau de mer atteint +22 ºС. En été, Ischia est très chaud et l'air peut chauffer jusqu'à + 40 ° C, avec une température moyenne en juin de +25 ° C, en juillet de +28 ° C et en août de +29 ° C. Chaque été, il y aura 5 à 7 jours de pluie.

L'hiver sur cette île italienne est assez chaud et le thermomètre ne descend que rarement en dessous de +7 ºС. La nature des mois d'hiver à Ischia ressemble plus au début de l'automne en Russie centrale. Le mois de décembre est considéré comme le plus pluvieux de l'année - environ la moitié de ce mois-ci, il pleut sur l'île.

Soirée Forio Ischia Island

Des plages

Ischia est tout simplement créé pour des vacances confortables à la plage et pour la planche à voile! Toute la côte de cette île est couverte de petites baies qui ont de belles plages de sable et de galets, entre lesquelles se trouvent de pittoresques caps rocheux. Dans les eaux côtières, on peut observer les mouvements de plusieurs espèces de dauphins, cachalots et baleines. Ces dernières années, le nombre de cétacés a été fortement réduit dans toute la Méditerranée, mais près de l'île d'Ischia, les dauphins sont des hôtes ordinaires. À cet égard, les eaux côtières de l'île devraient être incluses dans la réserve marine.

La plus grande plage d'Ischia est Marina dei Maronti, qui signifie «plage tranquille» en grec. Il est situé dans la municipalité de Barano. La plage est très belle et est considérée comme l'une des plages italiennes les plus populaires parmi les touristes. Marina dei Maronti s'étend sur un long arc de sable sur 3 km et est protégée de la côte par des collines verdoyantes. En plus de son sable excellent, il est réputé pour ses boues curatives et ses sources thermales, dont certaines étaient connues à l'époque des Romains.

Maronti Beach, Ischia

La plage Marina dei Maronti était populaire auprès des pirates. En raison de la nature des fonds marins, ils pourraient monter à bord de leurs navires directement à la côte. Selon des légendes préservées, les pirates cachaient leurs trésors de butin dans les collines environnantes.

Ils arrivent à la plage de Marina dei Maronti depuis le port de San Angelo en taxi de la mer ou par la route avec les bus 5, 10 et 11. Il est également pratique d’atteindre la plage en voiture sur la route menant à Testacchio. Dans ce cas, les voyageurs peuvent utiliser le parking surveillé situé près de la plage.

Une autre plage populaire parmi les clients d'Ischia est située au pied du sommet d'Epomeo, près de Punta Imperatore et s'appelle Citara Beach. Il est célèbre pour ses eaux exceptionnellement claires et la proximité des sources thermales "Jardins de Poséidon".

Sources thermales de la plage de Citara "Jardins de Poséidon"

Non loin de la périphérie d'Ischia Ponte, se trouve la plage de Kartaromana, longue de 300 mètres.Il est très populaire auprès des vacanciers, grâce aux sources chaudes qui vont directement à la mer. Près de cette plage, il est intéressant de prendre des bains inhabituels et de plonger.

Plage de Cartaromana

Infrastructure de villégiature

Ischia a une vie touristique riche. L'île a construit de nombreux hôtels, attractions touristiques, discothèques et clubs, tavernes, restaurants, pizzerias, boutiques de souvenirs et petits magasins. Et tout cela est entouré de belles plages, ainsi que de bosquets denses et de jardins.

Sur le plan administratif, l’île est divisée en régions: Serrara, Ischia, Forio, Barano, Lacco Ameno et Casamicciola. Forio est la plus grande ville d'Ischia. Il abrite le parc thermal populaire "Jardins de Poséidon". Le littoral de cette partie de l'île est fortement échancré de petites criques. Vous pourrez y trouver de nombreuses plages confortables pour une détente à l'abri.

Resort Forio, Ischia

La station balnéaire de Serrara est très belle et se trouve à proximité du petit village de pêcheurs de Sant'Angelo. Les petites maisons peintes dans diverses nuances de rose, les hôtels modernes et confortables, les rues étroites, les temples, les restaurants et les petites boutiques attirent de nombreux voyageurs dans cette partie d'Ischia. De plus, près de la ville, il y a deux parcs thermaux.

Village de Serrara Sant'Angelo sur l'île d'Ischia dans la baie de Casamchciola après le coucher du soleil

La station thermale la plus populaire est la petite et paisible ville de Casamicciola, où un parc avec piscines thermales "Castiglione" a été créé. Il est situé non loin du cratère du volcan Rotaro, aujourd'hui éteint. Casamicciola est divisé en une partie «supérieure» dans laquelle sont concentrés la plupart des hôtels et une partie «inférieure» ou portuaire, considérée comme un lieu de choix pour les promenades récréatives.

Ils se rendent dans la plus petite ville insulaire, Lacco Ameno, au nom du parc Negombo, situé sur la magnifique plage du littoral de la baie de San Montano. L'un des attraits de ce village est le tungstène Fungo, devenu le symbole touristique reconnaissable d'Ischia. Son image est visible dans tous les guides de l'île.

Lacco Ameno

Vues d'Ischia

L'une des principales attractions de l'île est son château aragonais, situé sur une île de lave volcanique à 220 mètres du sud-est d'Ischia. Cette pittoresque forteresse d'Alphonse V d'Aragon a été érigée sur les falaises rocheuses au milieu du XVe siècle. Cependant, il n'est pas apparu à partir de zéro. Les historiens savent que le château médiéval a été précédé par des bâtiments plus anciens, dont le premier est apparu sur l'île en 474 av. Le château aragonais servit de refuge aux habitants d'Ischia lors des attaques de pirates de la mer.

Château aragonais sur l'île d'Ischia

L'ancienne ville de Forio n'est pas moins aimée par les clients de l'île. Ils parlent de lui comme l'un des endroits les plus charmants d'Ischia. Les rues étroites et les ruelles sinueuses rappellent encore les pages de l'histoire médiévale. La carte blanche de l'église Notre-Dame de l'Assistant, qui s'élève au-dessus de la mer, est devenue la carte de visite de Forio. C'est tellement laconique et beau que beaucoup considèrent à juste titre cette église comme l'une des plus belles d'Italie. L'architecture de l'église chrétienne, construite au XVIIIe siècle, retrace les traditions de l'architecture mauresque et grec-byzantine. Et depuis la place de l'église, panorama sur les rues de la ville et une vue magnifique sur la côte de la mer.

Resort Forio, Ischia

Dans le centre historique de Forio, il y a 12 anciennes tours de forteresse, qui servaient autrefois de sentinelle. Ils ont été construits et renforcés du IXe au XVIIIe siècle et étaient dotés d'un armement de canon pour repousser les attaques ennemies venant de la mer.

Eglise Notre Dame des Assistants de la Tour Forio Torrione

La plus célèbre des tours - la tour de Torrione - a été érigée dans les années 80 du XVe siècle. Il s'élève au-dessus du port sur un haut rebord de tuf. Depuis cette tour, il était commode d’observer une partie importante de la côte maritime.Et si les navires des pirates turcs approchaient de l'île, il était possible d'avoir le temps d'alerter la garnison militaire Forio. Aujourd'hui, à l'intérieur de cette tour se trouve un musée, à l'étage inférieur duquel sont organisées des expositions temporaires, dont le dernier est dédié à l'exposition d'œuvres du peintre Giovanni Maltese.

Ce n'est pas le seul musée de Forio. La villa "La Colombaya", qui appartenait au célèbre réalisateur Luchino Visconti, gère le musée qui porte son nom depuis plus de 10 ans. Vous y verrez des photos rares, des moments capturés du tournage des films célèbres et de la vie personnelle du maître, ainsi qu'une collection de costumes de scène dans lesquels ont été tournés les plus célèbres héros de films de Visconti.

Ischia Island

À Lacco Ameno, dans la villa "Arbusto", il est intéressant de visiter le musée archéologique. Ses collections sont très appréciées des experts, car il est l’un des rares musées au monde à présenter des échantillons de céramiques de la période néolithique à l’empire romain. Le véritable décor du musée est l'ancien bol de Nestor avec des lettres grecques imprimées.

À Ischia Ponte se trouve un curieux musée de la mer, situé à l'intérieur du palais des horloges (XVIIIe siècle). La collection du musée maritime comprend des boussoles anciennes, des instruments de navigation et des jauges de profondeur, qui étaient auparavant utilisés par les marins et les pêcheurs italiens.

Festivals d'île

Ischia est célèbre pour ses vacances et ses festivals colorés et bruyants. Sur une île relativement petite, il y a environ 70 églises et lieux de culte, ce qui témoigne de la religiosité brûlante des Iskitans. Des fêtes obligatoires en l'honneur des saints patrons, des récoltes, des manifestations religieuses et des cérémonies ont lieu dans les villes insulaires et les villages de pêcheurs toute l'année.

Célébrations de Pâques à Ischia

Au printemps, le jour de la célébration de Pâques, des milliers d’Isciens se rassemblent à la procession de l’Ange de la Pâque. À la mi-juin, le festival annuel de feux d'artifice a lieu à Lacco Ameno. Le ciel est illuminé de feux d'artifice multicolores.

Le jour férié le plus important et le plus fréquenté est la fête de Sainte Anne, célébrée le 26 juillet. Pendant cette grande fête sur l'île d'Ischia, des processions, des représentations théâtrales ont lieu et des bateaux décorés de fleurs sont lancés dans la mer.

Fin septembre - début octobre, de nombreux touristes viennent spécialement à Ischia pour participer au "Festival du vin" à grande échelle, où vous pourrez déguster le vin jeune. Ces vacances amusantes sont toujours accompagnées de danses et de spectacles de musiciens de rue.

À la veille de Noël, des crèches de Noël apparaissent partout dans Ischia. Les figures représentant des héros bibliques sont préparées avec beaucoup de soin et beaucoup sont de véritables œuvres d'art. Les grandes et petites tanières sont aménagées dans les cours des maisons, dans les institutions publiques et sur les places des villes.

Vignobles sur l'île d'Ischia

Caractéristiques de la cuisine Iskitansk

La cuisine de l'île ressemble beaucoup à la cuisine néopolitaine, mais elle conserve ses caractéristiques. Dans presque tous les restaurants, vous pourrez déguster un lapin Iskitish délicieusement cuisiné. Ce plat est considéré comme un plat traditionnel de la population locale lors des déjeuners du dimanche. Les lapins sont élevés sur l'île dans des conditions naturelles.

Le pain à Ischia est très parfumé, car il est préférable de le cuire selon les anciennes traditions - dans des poêles à bois. La cuisine italienne est impensable sans pâtes et sur l'île, ils aiment utiliser pour cela une sauce spéciale, pour laquelle ils font pousser de petites tomates rondes - "piennoli", qui ont un agréable goût aigre-doux.

Spaghetti à la pizza aux fruits de mer Calzone

À Ischia, comme dans toute la région néopolitaine, ils préparent d'excellentes pizzas. Et les pêcheurs locaux fournissent des restaurants avec des moules, des calmars, des mérous, des oursins, du maquereau royal, du thon et des poulpes. Tout en vous reposant sur Ischia, vous devriez essayer des pommes de terre cuites au four dans le sable chaud, près de fumerolles, de pommes de terre et d’œufs emballés dans du papier aluminium, ainsi qu’un délicieux poulet dans un sac - "pollo al cartoccio".

Plat "pollo al cartoccio"

La fierté de l'île est l'exquise sucrerie, dont la plupart ne peuvent être dégustées qu'à Ischia.C'est un baba au rhum avec liqueur de citron iskitansky, rocco, bridgechuoli, ciacciere et pasteur. Dans les rues des villes insulaires, ils vendent de délicieuses pâtisseries croustillantes - les taralli, qui sont de petites boucles tissées à partir de bandes de pâte, auxquelles sont ajoutés des amandes et des poivrons.

Il y a tellement de restaurants, pizzerias, bars et cafés construits sur la côte de l'île italienne qu'il est presque impossible de déterminer quelle institution est la meilleure. Une caractéristique commune de tous les endroits où manger à Ischia est l'excellente cuisine, les terrasses ouvertes offrant une vue magnifique sur la baie Neopolitan et un véritable culte du café. Cela n’est pas surprenant, car cette partie de l’Italie conserve les méthodes de torréfaction du café les plus anciennes d’Europe. Les connaisseurs de la boisson aromatique seront agréablement surpris par son excellente qualité.

Pas moins agréable à Ischia et les connaisseurs de bons vins. La culture de la vinification hellénique a été introduite sur l'île en 700 av. Débarquement sur les habitants de l'île grecque d'Eubée. Et aujourd'hui, on cultive des cépages rares à Ischia, qui produisent des vins célèbres: "Biancolella", "Ischia Bianco", "Forastera d'Ischia", "Per'e Palummo" et "Ischia Rosso". Une bouteille d'une telle boisson parfumée suffit à faire d'un dîner raffiné un dîner dans un restaurant au bord de la mer!

Café avec une vue magnifique sur Pereks dans le port

Quoi apporter de l'île

Boutique de souvenirs

Choisir des souvenirs n'a jamais été un problème pour les voyageurs en visite à Ischia. Les habitants de l'île sont connus dans toute l'Italie comme d'excellents maîtres dans la fabrication d'ornements de corail, ainsi que d'artisanat en bois et en fer forgé. Sur l'île, vous pouvez acheter d'excellentes céramiques lumineuses et majoliques. Un assortiment spécial et des prix abordables pour ces produits se distinguent par un magasin de l'ancienne fabrique de céramique Manella, où vous pouvez acheter des plats et des décorations élégantes. En outre, de nombreux touristes tentent de s'emparer des spécialités locales de l'île - des liqueurs de limoncello et de rukcolino, des femmes spécialement préparées avec du rhum et des bouteilles de bon vin d'Iskitan.

La production de cosmétiques naturels est développée sur l'île d'Ischia. Les voyageurs emportent donc avec eux des savons aromatiques, des masques anti-âge et des crèmes nourrissantes pour la fabrication d'herbes aromatiques des îles et de boue cicatrisante provenant de sources thermales.

Comment s'y rendre

De Naples et de Pozzuoli à l'île d'Ischia, prenez le ferry et le bateau à moteur. La distance de 40 km de traversiers franchis en une heure. Pour Ischia également des bateaux à voile avec Capri et Procida. Les principaux ports insulaires sont situés à Ischia Porto, Forio et Casamicciola. Les navires privés amarrent généralement à Sant'Angelo et à Lacco Ameno.

Île de Capri

Au mot "Capri", la première chose qui me vient immédiatement à l’esprit est la façon dont le soleil rouge descend lentement dans la mer. Et puis vous vous rappelez comment vous avez oublié de respirer sur cette île exceptionnellement pittoresque à la vue de paysages marins. Tout le monde va voir la beauté de l'île, mais quelque chose a changé subtilement et tout à coup, vous comprenez: aujourd'hui, vous ne rencontrez pas les pêcheurs aussi souvent qu'avant; oui, les temps ont changé et les pêcheurs gagnent leur vie en louant leurs bateaux à des touristes.

Capri - Une île merveilleuse dans le golfe de Naples, l'une des stations les plus charmantes d'Italie. Une petite île avec des rivages escarpés s'élève de la mer. C'est une île de bosquets de bougainvilliers et de citronniers violets, roses et blancs, de labyrinthes de rues étroites et tordues et de maisons de couleur pastel.

Beauté capri

Capri a longtemps été un lieu de repos favori des empereurs romains. Augustus aimait rassembler des invités ici, il est supposé avoir fondé le premier musée paléontologique au monde à la Villa Augusta - des artefacts datant de l'âge de la pierre ont été exposés et découverts par les constructeurs de la villa. Tibère se retira ici en l'an 27 et construisit plusieurs villas. Au XIXème siècle. l'île a été découverte par de grands voyageurs venus d'Angleterre, puis des artistes et des écrivains d'autres pays ont commencé à s'y rendre. Plus tard, l'écrivain russe Maxim Gorki y vécut longtemps et, après la Seconde Guerre mondiale, les Allemands apparurent.

La beauté de Capri est légendaire.La longueur de l'île est de 6 km et la largeur maximale de 2,5 km. Des pentes de montagnes calcaires abruptes dépassent de l'eau - parfois plus de 500 m de haut. Le paysage de l'île est caractérisé par des formations rocheuses inhabituelles, des falaises, mais surtout de nombreuses grottes et grottes, parmi lesquelles Grotta-Azzura - Grotte Bleue est particulièrement célèbre. Sur le haut plateau de l'île, la nature est très agréable: il y a beaucoup de verdure, d'orangeraies et de citronniers et de vergers. Le paysage est défini par la diversité de la végétation méditerranéenne. L'île est divisée en deux communautés: Capri et Anacapri. Capri est un véritable centre touristique avec des hôtels, des restaurants et des magasins. Anacapri, en revanche, ressemble plus à un village. Ces villes sont pleines de touristes, mais la côte entre elles et dans la partie montagneuse de l'île est beaucoup plus belle et plus calme.

Que voir

La meilleure façon d’obtenir une première impression de l’île et de ses nombreuses grottes est de faire un tour en bateau à moteur autour de celle-ci: vous pourrez naviguer vers Grotta Bianca, Grotta Meraviloz, Grotta Verde et Grotta Ross.

N'oubliez pas de visiter le jardin de César Auguste et d'admirer la vue sur la mer et les falaises de Faralione. Traversez Via Tebrio jusqu'à la Villa Jovis, la plus belle et la plus grande des villas romaines. On dit que Tebery et Caligula ont organisé des orgies et des tortures ici, bien que tout cela ne soit que des rumeurs. À Anacapri, vous devez voir la Villa San Michele et son magnifique jardin aménagé par Axel Munthe, un médecin suédois, sur les ruines d’une autre villa romaine.

Ne manquez pas de visiter la célèbre grotte bleue, l’une des nombreuses grottes marines de la côte rocheuse. La lumière est réfléchie par le fond de sable blanc et l'eau acquiert une extraordinaire teinte bleue éclatante. Capri est un endroit merveilleux pour la pratique des sports nautiques et de la plongée ou tout simplement pour des vacances reposantes au bord de l’eau avec un verre de limoncello à la main. Vers la grotte bleue et les bateaux spéciaux en contreplaqué.

L'aide

Piazza Umberto I, 19.80073 Capri;
Tél: 08 18 37 04 24;
Fax: 08 18 37 09 18;
www.capritourism.com

Arrivée

Il existe plusieurs liaisons en ferry et en hydroptère entre le continent et Capri: Naples, Sorrente, Positano et Amalfi. Il existe une liaison maritime avec l'île voisine d'Ischia.

Vacances

La première semaine de septembre, Captembrata anacaprese a lieu à Capri avec une grande procession de calèches colorées. Ensuite, les quatre pâtés de maisons de la ville d’Anacapri se disputent le prix convoité: le pinceau à raisin d’or.

Ile de Sicile (Sicilia)

La Sicile - la plus grande île d'Italie, située à l'extrémité de la "botte italienne" et baignée par les eaux des trois mers - la Méditerranée, la Tyrrhénienne et la Ionienne. La Sicile est connue pour ses monuments architecturaux, l'abondance du soleil, la nature luxuriante et la mer chaude et claire. La Sicile est un chaos dans les rues et les plages calmes, une mafia et un peuple vraiment au coeur, des villages simples et des villes magnifiques. Il semble que toute la Sicile est tissée de contradictions. Arabes, Grecs et Espagnols y ont laissé des monuments remarquables qu'il faut voir de près.

Faits saillants

Sciacca, Sicile

La Sicile atteint une taille impressionnante. La longueur totale du littoral est d'environ 1000 km. La Sicile est la plus grande île de la Méditerranée et l'une des plus peuplées. Elle compte environ 5 millions d'habitants. Le territoire de la Sicile est la seule partie de l'Italie à jouir d'un statut autonome (depuis 1946). Il est divisé en 9 provinces et sa capitale est la ville de Palerme.

La douceur du climat méditerranéen et l'abondance de soleil contribuent à la croissance rapide de la végétation insulaire. Aujourd'hui, les forêts vierges ne sont visibles que dans les zones naturelles protégées de la Sicile, près de l'Etna, ainsi que dans les provinces de Messine et d'Agrigente. Des bosquets de hêtres, de chênes-lièges et de tamaris s'étendent sur les pentes de la montagne, et de la lavande, de la pistache d'olive, du palmier nain, du laurier rose et du romarin recouvrent les vallées fluviales.Le reste de l'île est occupé par des plantations d'agrumes cultivées, de vastes vignobles, des oliveraies, des amandiers, ainsi que des plantations de figuiers, de kaki, de bananes et de grenade. La culture fruitière est développée dans les plaines et les collines des régions centrales et méridionales de la Sicile. En outre, les résidents locaux s’occupent de la culture du blé et des orchidées, de la pêche, de la vinification et de l’apiculture.

Volcan Etna Militello à Val di Catania Palermo Motia

Quant à l’industrie, elle est mieux développée à Palerme et à Catane. Les industries les plus riches sont l'ingénierie, la construction navale et l'industrie pétrochimique. La pêche contribue de manière significative à l'économie: environ 20% de tous les poissons capturés en Italie sont capturés dans les eaux proches de la Sicile. L'île n'est pas riche en ressources naturelles, bien que du pétrole et du gaz aient été découverts, en particulier près de Ragusa, et que le sel soit extrait à Trapani.

Avec l'agriculture et l'industrie, le tourisme apporte un revenu considérable à la Sicile. Le long de la côte, de nombreux complexes hôteliers modernes et confortables ont été construits. Ils offrent d'excellentes vacances à la plage, plongée, pêche en mer, voile, programmes de bien-être et traitement des eaux thermales. Des voyageurs de différentes régions d'Europe, d'Asie et d'Amérique viennent ici pour voir des monuments antiques, des temples médiévaux et un palais, dont beaucoup sont placés sous la protection de l'UNESCO. Parmi les invités de la Sicile, il y a aussi des passionnés de gastronomie, de visites de vignobles et d'éco-tourisme.

Origine du nom

Le nom de l'île italienne a des racines anciennes. Les tribus qui habitaient autrefois ces lieux se sont appelées "Sykans" et leurs terres - "Sikanii". Le temps passa et le nom changea en "Sikela" ou "Sicile". Dans l'Antiquité, l'île baignée par trois mers s'appelait également Trinacria, l'île aux «Trois Capes». Son symbole était une tête de fille entourée de serpents, d'ailes et de trois jambes fléchies.

L'histoire de l'île de Sicile

Images sculptées sur le mur de la grotte Addaura. Copie au musée archéologique de Palerme

Les premiers bâtiments siciliens sont apparus à l'ère paléolithique. Les archéologues ont découvert des découvertes dans les grottes du mont Pellegrino, près de Palerme, ainsi que sur la petite île de Levanzo, située près de la pointe ouest de la Sicile.

Parmi les voyageurs, la nécropole de Pantalika, inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, est très populaire. La nécropole comprend plus de cinq mille tombes, sculptées dans les montagnes d'Iblai aux XIIIe et VIIe siècles avant notre ère.

À partir du 7ème siècle avant JC, des colonies ont commencé à apparaître sur l'île, fondées par les habitants de la Grèce et de Carthage qui étaient arrivés ici. Tout d'abord, les colons ont maîtrisé la côte est de la Sicile et la première ville coloniale de Naxos est apparue juste au pied de l'Etna. Les Grecs ont construit les villes célèbres de Syracuse et Messine. Les ruines des bâtiments urbains, des temples et des routes anciennes sont préservés de la grande culture de l'île. Les monuments antiques les plus importants se trouvent à Agrigente, Ségeste et Sélinonte.

De 241 av. J.-C. au milieu du Ve siècle de notre ère, la Sicile était une province romaine qui fournissait de la nourriture aux habitants de la Rome antique. Au début du Moyen Âge, il appartenait aux Vandales, aux Ostrogoths, à l'empire byzantin et aux conquérants arabes. Au XIe siècle, les Normands sont venus ici, les dirigeants de la dynastie Anjou les ont suivis et au XIIIe siècle, les rois d'Aragon ont commencé à régner sur l'île ensoleillée.

Les terres fertiles riches ont toujours été la raison des guerres et des conflits entre États. À partir de 1720, la Sicile était gouvernée par l'Autriche et de 1735 à 1860 - par les Bourbons. Puis un soulèvement a eu lieu et l'île est devenue une partie du royaume italien.

Un temple grec dédié à Hera en Sicile a été construit au Vème siècle avant notre ère. heu Théâtre antique de Tavromeniya

Situation géographique et climat

La Sicile et les petites îles environnantes se trouvent au milieu de la mer Méditerranée. De Gibraltar à l'ouest et du canal de Suez à l'est, ils sont séparés à peu près à la même distance. Le détroit de Messine passe entre le continent et la Sicile, et la distance la plus courte jusqu'à l'île est à seulement 3 km.Sur le ferry, il est surmonté en 20 minutes. La Sicile se trouve à quelques kilomètres au sud-ouest de la péninsule et à 140 km de l'Afrique du Nord.

Carte de la Sicile

Géologiquement, la Sicile est une continuation de la péninsule des Apennins et son paysage est principalement déterminé par les collines et les montagnes qui forment les trois chaînes de montagnes - Peloritani, Nebrodi et Madonie. Dans les profondeurs de l'île, les collines, coupées par de nombreuses vallées et descendant au sud, atteignent une altitude de 1000 mètres. La partie orientale de l'île est recouverte de roches volcaniques. L'Etna se dresse ici, le plus haut sommet sicilien. Une petite étendue de plaines n'occupe que 14% du territoire insulaire et se situe dans la province de Catane. Trente-sept petits îlots sont situés autour de la Sicile.

Le climat sur l'île italienne est méditerranéen. En été, il fait chaud ici, l'hiver est généralement court et le thermomètre ne descend jamais en dessous de zéro. La plupart des pluies tombent d'octobre à mars. Parmi toutes les stations italiennes, la Sicile est un chef de file reconnu dans le nombre d'heures d'ensoleillement, jusqu'à 2500 par an.

La majeure partie de l'année, la mer est chaude autour de la Sicile. En hiver, il ne fait jamais plus froid que +16 ° C et en milieu d'été, la température de l'eau de mer atteint +27 ... +28 ° С. La saison des vacances sur l'île dure donc de mai à novembre.

Été en Sicile Pluie d'hiver

Des plages

La Sicile est considérée comme un véritable paradis pour les amateurs de vacances à la plage. Presque toute la côte est une longue plage. Les plages sont couvertes de sable blanc et doux, de cailloux et de sable noir et fin, formé de lave volcanique moulue en mer. Surtout beaucoup de sable noir sur la plage près de Catane.

De belles plages coupe-vent sont situées près de la ville sicilienne de Syracuse. Ces lieux conviennent aux familles avec enfants et sont populaires auprès des amateurs de plongée. Les amoureux du monde sous-marin sont attirés par la diversité de la vie marine et des grottes marines profondes près de Syracuse.

Siracusa Beach Hotel Grand Hôtel Minareto Rochers avec des grottes sous-marines près de Syracuse

Dans la région de Palerme, la meilleure station balnéaire est considérée comme Mondello. Il attire non seulement les touristes étrangers. Beaucoup de Siciliens viennent eux-mêmes sur les plages locales le week-end. L'entrée de la mer est peu profonde ici et autour des plages se trouvent d'excellents restaurants, bars et cafés, ainsi que des marchés peu coûteux.

Mondello, plage de la Sicile à Mondello

Un autre endroit populaire pour des vacances à la plage en Sicile est Taormina. Il est situé sur la côte est de l'île, à mi-chemin entre Catane et Messine. À Taormina, il y a un rivage rocheux et une eau si claire que vous pouvez facilement considérer les petits poissons, les crabes et les crustacés. Certes, entrer dans l'eau pieds nus est désagréable et vous devez porter des chaussures. À Taormina, ne venez pas seulement prendre un bain de soleil. La côte près de cette station est populaire auprès des véliplanchistes.

La ville de Taormina en Sicile

Curiosités de la Sicile

Toits de palerme

La familiarité avec l'île commence généralement par sa capitale - Palerme. Dans cette ville, il existe de nombreux monuments architecturaux de différentes époques - temples, monastères et châteaux. Au centre de Palerme, sur la place de la Liberté, se dresse le majestueux palais royal - le Palazzo Normanni. Au deuxième étage se trouve la célèbre chapelle palatine, décorée de mosaïques réalisées sous l’empire byzantin.

Les catacombes capucines sont situées à Palerme - des galeries funéraires souterraines où la noblesse locale a été enterrée aux XVIe-XIXe siècles. Dans la capitale de la Sicile, il est également intéressant de visiter le luxueux jardin botanique, qui s'étend sur 10 hectares.

De nombreux voyageurs viennent en Sicile pour voir de leurs propres yeux la principale attraction naturelle de l'île - le volcan actif Etna. En taille, ce volcan est plus élevé que le Vésuve et est entouré par une vaste zone protégée. De petites éruptions se produisent tous les quelques mois et de grandes éruptions toutes les quelques années.

Au pied du volcan se trouve l'ancienne ville de Catane, qui a conservé de nombreux monuments romains et paléochrétiens ainsi que des bâtiments médiévaux. À Catane se trouve une belle cathédrale baroque en l'honneur de Sainte Agathe et du château d'Ursino, où le musée de la ville de Catane est ouvert aujourd'hui.

Palazzo Normanni Catacombes de la rue des Capucins à Palerme Eruption de l'Etna Catane Grotte "L'oreille de Dionysius"

Outre l’Etna, une grotte située près de la ville de Syracuse est considérée comme une attraction naturelle prisée de la Sicile. C'est ce qu'on appelle "l'oreille de Dionysius". Selon l'une des légendes, cette grotte doit son nom à sa forme caractéristique et à son excellente acoustique. Selon une autre version, le souverain de Dionysius Ier aurait créé une prison dans une grotte spacieuse, où les criminels purgeaient leur peine. Les prisonniers ont parlé et ont parlé de leurs projets et le son de leurs voix a été entendu dans toutes les directions. Les gardes qui surveillaient l'entrée de la prison ont entendu toutes les conversations et les ont rapportées à leur chef. Cependant, plusieurs siècles ont passé, une partie de l'arc de la grotte s'est effondrée sous l'effet de l'érosion. Aujourd'hui, l '«oreille de Dionysius» ne peut plus se vanter d'un écho aussi impressionnant.

Des traces des Grecs anciens peuvent être vues en Sicile à différents endroits. Dans l'ancienne ville de Selinunte, sur la côte sud de l'île, sont conservés les vestiges de trois temples, dont le plus grand mesure 70 mètres sur 25. La Vallée des Temples s'étend de Sélinonte à Agrigente - un vaste ensemble architectural construit aux Ve-IVe siècles av. . Le temple le plus ancien de l'île - Tempio di Ercole - se trouve à l'est de cette vallée. Il a été érigé en 520 av. Le temple de l’Olympe Zeus, situé à l’ouest de la célèbre Vallée des Temples, est un chef-d’œuvre de l’architecture grecque antique. Il a été restauré au début du XIXe siècle et a donc l'air neuf.

Vallée des temples Agrigente Temple Tempio di Ercole à Sélinonte

Mafia sicilienne

La Sicile est une île connue dans le monde entier pour sa réputation de "patrie de la mafia". Bien qu'aujourd'hui les groupes criminels mexicains, les cartels colombiens, les triades chinoises et les yakuza japonais constituent une grande menace, la mafia est originaire de Sicile. L'île est devenue célèbre pour le film culte "Le Parrain", qui joue ici. Certains touristes visitent la Sicile afin de plonger dans l’atmosphère romantique et dangereuse de la mafia, visitent la ville de Savoka (dans le film Corleone), visitent le Castello dei Skyavi (château des esclaves), visitent l’église Saint-Nicolas (où se sont déroulés les mariages de Michael et Apollonia) et déjeunent au célèbre bar vitelli.

City of Savoca Bar Vitelli Église Saint-Nicolas de Sicile Castello dei Schiavi L'arrestation de Bernardo Provenzano, l'un des chefs de la mafia sicilienne, en 2006

Cependant, pour l'Italie, il s'agit d'une «notoriété» et le gouvernement tente de toutes ses forces d'éradiquer la mafia sicilienne. Chaque semaine dans le pays, on apprend l'arrestation d'un autre criminel, mais ... la mafia est immortelle. Plus d'un tiers de toutes les entreprises illégales en Italie sont toujours contrôlées par des représentants de la Cosa Nostra. Au XXIe siècle, la police italienne obtint un succès considérable, mais cela ne fit qu'augmenter le nombre de conspirations dans les rangs de la mafia. Maintenant, ce n'est pas un groupe centralisé, mais plusieurs clans divisés, dont la tête ne communique que dans des cas exceptionnels. La Cosa Nostra compte aujourd'hui 5 000 participants. 70% des hommes d'affaires siciliens sont contraints de rendre hommage à la mafia.

Vacances et Festivals

Chaque fois que des voyageurs arrivent en Sicile, il y a toujours une sorte de fête civile ou religieuse et il semble que la vie sur l'île se compose entièrement de vacances. Chaque ville sicilienne a son propre saint patron du ciel et des processions, des spectacles et des foires ont lieu partout.

Comme dans tous les pays catholiques, Noël en Sicile devient le principal événement de l'hiver. Les vacances de Noël se terminent le 6 janvier avec la célébration de l'Épiphanie. Ce triomphe théâtral est dédié à la bonne sorcière Befana.Les enfants italiens attendent avec impatience des cadeaux que, selon la légende, la sorcière qui arrive sur un balai fait passer par les cheminées. Pour traiter Befana avec les Siciliens, il est d'usage de laisser un verre de vin fait maison et des bonbons sur la cheminée ou sur la table.

Noël en Sicile

En février, quand il y a un hiver neigeux en Russie, les habitants d'Agrigente célèbrent des vacances joyeuses d'amande en fleurs. Et Catane à cette époque témoigne du respect pour la martyre chrétienne Sainte Agathe, qui a péri dans cette ville pendant la période de persécution des chrétiens (251 ans).

Carnaval à Acireale

Avant le début du carême, un festival coloré a lieu dans la belle station balnéaire d’Acireale, qui rassemble de nombreux touristes. Au cours de celle-ci, les rues de la ville sont suivies par une série d'énormes charrettes, chacune représentant l'un des côtés de la vie sicilienne.

Au printemps, tous les habitants de l'île sont occupés par la semaine de Pâques, suivie d'une série de fêtes régionales. Le premier dimanche du mois, on célèbre le jour de la patronne céleste de Syracuse, Sainte-Lucie, et le dernier dimanche de mai dans le sud de l'île, dans la ville de Ragusa, ils rendent hommage à Jean-Baptiste. Le troisième dimanche de mai, dans la capitale du baroque sicilien - la ville de Noto - se tient une journée des fleurs colorée. Pendant ces vacances, l’une des rues de 122 m de long et 6 m de large est décorée d’un tapis de fleurs multicolore.

Fête des Fleurs à Noto, fête de Saint Jean Baptiste

À la mi-juin, Palerme célèbre quelques jours par jour pour la patronne des habitants de la ville, l'ermite chrétienne Sainte-Rosalie (1130-1166). Et à Messine, les 13 et 14 août, une procession de marionnettes se déroule dans les rues de la ville. Des figures géantes à cheval dépeignent les fondateurs de la ville - Mato et Gryphon - et sont transportées dans toute la ville de Messine, accompagnées d'un cortège de carnaval.

Feu d'artifice à Messine

À la mi-août, alors que commencent les vacances d'été traditionnelles, l'Italie entière célèbre Ferragosto, une fête nationale autrefois organisée en l'honneur du fondateur de l'empire romain Octavian Augustus. Le nom de cette fête vient des mots latins "Feriae Augusti", qui signifie "reste d'août". De nos jours, les vacances d'été sont consacrées à l'Assomption de la Sainte Mère de Dieu. Pendant ce temps, il est d'usage d'organiser des pique-niques avec des amis, d'aller à la campagne et de faire des excursions. Dans les villes et les villages de la Sicile, des processions religieuses sont surpeuplées et à Palerme, des hommes se faufilent dans les rues de la ville avec une statue de la Vierge Marie. À Ferragosto, les habitants de l’île italienne préparent traditionnellement du "gelu di muluna" - de la confiture de melon congelée, décorée de fleurs de jasmin et de feuilles de citron.

Restaurants

La Sicile est très appréciée des gourmets du monde entier. Ils ne peuvent cuisiner avec autant de plaisir et recevoir autant de plaisir en nourriture qu'en Sicile. Les portions dans les cafés et restaurants locaux sont grandes, et le dîner commence généralement par de délicieuses collations, appelées ici "antipasti". Les restaurateurs siciliens manipulent habilement la réputation de la mafia de l'île et accrochent des pancartes inquiétantes dans leurs établissements: «Crème glacée aux explosifs», «Pizza du parrain», «À la mafia».

Biftecks ​​d'Oignons Frits Mafia Espadon

Les fruits de mer et les plats de poisson sont populaires sur l'île et l'une des spécialités est considérée comme une "récession" ou espadon. Par rapport à l'Italie continentale, les salades en Sicile sont chères. Parmi les plats à base de viande, vous devriez essayer des saucisses, des boulettes de viande polipet, des rouleaux involtini alla siciliens et des escalopes de veau scalpine. Et comme plat d'accompagnement, vous pouvez commander une "caponata" de ragoût d'aubergines.

Boulettes de viande grillées "polipette" à la sauce tomate Saucisses "salsichcha" Involtini-alla-siciliennes grillées "skaloppine" Ragoût d'aubergines "caponata" Pizza spinchini sicilienne

Toute la Italie est célèbre pour sa pizza "spinchini". Les gourmands adoreront la crème glacée sicilienne avec l’ajout de pistaches, d’amandes, de cannelle et de morceaux de fruits, la cassata aux biscuits aux fruits confits et à la ricotta, ainsi que des rouleaux de gaufres au cannoli.

La cuisine sicilienne présente plusieurs différences par rapport aux traditions culinaires italiennes. À Catane, par exemple, ils aiment les plats à base de viande de cheval.Dans les petits pains sucrés que les Siciliens préfèrent manger le matin, ils ajoutent de la ricotta. L'eau pétillante ou ordinaire des cafés et restaurants siciliens est versé gratuitement. De plus, il est accepté ici que le visiteur est le premier à contacter le vendeur ou le serveur.

Gaufres siciliennes "cannoli", biscuit "cassata"

Transport

Il existe un réseau ferroviaire développé sur l'île italienne et de nombreuses autoroutes ont été construites. Les trains relient les principales villes de Sicile - Messine, Palerme, Agrigente, Syracuse, Catane, Alcamo et Trapani. Cependant, les lignes de chemin de fer ne sont installées que le long du littoral et il est souvent plus pratique d’aller d’une ville à l’autre en bus. Les gares routières sont situées près des gares et vous pouvez acheter des tickets de bus auprès des conducteurs, au guichet, ainsi que dans les kiosques de tabac et les journaux.

Vieille Fiat sur la route étroite de l'île de Sicile

Transport dans les villes impliquées dans la société "AST". En Sicile, pour que le bus qui passe s’arrête, vous devez lever la main. Pour éviter les amendes, les passagers ne doivent pas oublier de composter leurs billets de train et de bus pendant leur voyage.

À Palerme, en plus du service de bus, vous pouvez vous déplacer dans la ville en métro. Ce type de transport a commencé à transporter les citoyens et les invités de la capitale sicilienne en 1990. De nos jours, le métro de Palerme est composé de deux lignes, avec 16 stations ouvertes.

Le long de la côte de l'île, des transports maritimes réguliers sont également organisés. Il relie la Sicile à de petites îles. En outre, par voie maritime, vous pouvez facilement vous rendre de Palerme à Milazzo et à d’autres endroits de la Sicile.

Ferry vers la Sicile Métro pour Palerme Bus pour la Sicile

Souvenirs

Les produits de lave congelée du volcan Etna, qui rappelle le voyage en Sicile, constituent l’un des éléments originaux. Ce sont des pendentifs, des cendriers, des figurines et même des bouteilles de vin de lave. Ces souvenirs ont fière allure et sont peu coûteux.

Marché alimentaire à Catane

En souvenir de leur séjour sur l'île, de nombreuses personnes achètent de célèbres céramiques siciliennes. Les produits céramiques sous forme de fruits, les têtes féminine et masculine, et les assiettes colorées sur le mur sont particulièrement populaires. Les femmes aiment les bijoux en corail. Les coraux blancs sont vendus à Messine et à Catane, les rouges à Trapani et à Sciacca et les noirs à Palerme.

À Syracuse, vente de marionnettes PPI originales. De telles poupées représentent des chevaliers, des rois, des reines et des guerriers sarrasins. Ils sont très soigneusement faits et ne sont pas bon marché. Syracuse est également le deuxième plus grand producteur de papyrus au monde. Vous pouvez donc apporter des rouleaux originaux de cette ville.

Souvenirs savoureux en Sicile comprennent les meilleurs vins de l'île - Nero d'Avola et Corvo, l'huile d'olive fraîche, les fromages et le miel. Une dent sucrée comme des fruits de massepain savamment fabriqués qui sont vendus dans les pâtisseries et les cafés.

Grotte de Catane "Oreille de Dionysius" Vallée des Temples d'Agrigente

Faits intéressants sur la Sicile

  • En Sicile, il y a une jonction entre deux plaques tectoniques puissantes. En surface, le lieu de "réunion" des plaques eurasienne et africaine est marqué par le plus grand volcan d'Europe - l'Etna (3329 m). Il a une disposition rebelle et éclate régulièrement. Outre l’Etna, il existe plusieurs autres volcans "en sommeil" sur l’île. Le vaste territoire autour de l’Etna a été déclaré réserve d’État.
  • En 1743, dans la ville sicilienne de Palerme, le célèbre aventurier, alchimiste et mystique Alessandro Cagliostro est né.
  • Sur l'île italienne, ils produisent une huile d'olive pressée à froid d'excellente qualité. Les connaisseurs apprécient son goût.
  • Trinacria est considéré comme le symbole de la Sicile, un signe qui unit le soleil et la lune. L'image de la Trinité sur l'île se retrouve partout: sur les bâtiments, les affiches publicitaires et les souvenirs.

Offres spéciales pour les hôtels en Sicile

Comment s'y rendre

Vous pouvez vous rendre en Sicile en avion ou en bateau. L'île possède deux aéroports situés à proximité des villes de Catane (Fontanarossa) et de Palerme (Falcone-Borsellino).Il n'y a pas de vols directs vers les deux aéroports siciliens au départ de Moscou et vous ne pouvez voler qu'avec un transfert.

L'aéroport de Palerme

L’aéroport de Fontanarossa est situé à 5 km au sud de Catane et est desservi par des bus desservant la gare de la ville. L’aéroport Falcone-Borsellino est situé à 35 km à l’ouest du centre de Palerme et jouit du statut de porte d’air principale de l’île. De là, vous pouvez rejoindre la ville en taxi, bus et train Trinacria Express.

Outre les avions, un nombre important de voyageurs se rendent en Sicile en ferry. Un service passager régulier à destination de l'île vient d'Italie, ainsi que de Tunisie et de Malte. Certains touristes viennent en Sicile à bord de navires de croisière s'arrêtant aux ports de Palerme, Catane, Messine et Syracuse.

Calendrier des prix bas

Île-volcan Stromboli (Stromboli)

Île-volcan Stromboli - une des sept îles Liparskih ou Eoliennes situées dans la mer Tyrrhénienne, près de la Sicile. L'île est assez petite. Il est situé sur une superficie de 12,6 km² et culmine à 926 m d'altitude. Au sommet de Stromboli, il y a trois cratères d'un volcan actif.

Le nom de l'île-volcan vient de la forme latinisée du mot grec στρογγύλη, qui signifie "rond". En effet, le Stromboli cracheur de feu a une forme arrondie. Il atteint un diamètre de 4 km et domine les environs. Les habitants de l'île s'appellent eux-mêmes le volcan Idda.

Faits saillants

Il y a environ 200 000 ans, un puissant volcan était situé sous l'eau. Il s'est formé dans la zone sismique active, à la jonction des plateformes africaine et eurasienne. Il y a environ 160 000 ans, le volcan a construit un cône, a commencé à remonter à la surface et à former une nouvelle île. Le cratère actif occupait la partie sud des terres nouvellement créées et l'ancien cratère en décomposition occupait le nord-est de l'île.

Le jeune cratère a grandi rapidement. Il a jeté des coulées de lave, et ils ont progressivement créé un haut cône volcanique ou stratovolcan. Au cours de la longue histoire, les pentes volcaniques se sont effondrées à plusieurs reprises, mais la lave et le matériau pyroclastique ont nivelé les défauts qui en résultaient.

En règle générale, les touristes sont limités à observer Stromboli depuis le tableau des bateaux de plaisance. Cependant, nombreux sont ceux qui veulent voir les éruptions de la distance la plus proche et monte au sommet du volcan pour cela.

La plupart des voyageurs visitent l'île au cours de circuits d'une journée, mais pour ceux qui souhaitent y séjourner plusieurs jours, deux hôtels trois étoiles ont été construits sur la plage. En outre, les touristes peuvent toujours louer des appartements économiques avec petit-déjeuner sur l'île de Stromboli.

Villages insulaires

Les Siciliens vivent sur l’île du volcan Stromboli dans trois villages. Deux grandes agglomérations - San Vincenzo et San Bartolo - occupent le nord-est de l'île. Récemment, ils s'appellent la ville de Stromboli. Le petit village de Ginostra est situé dans la partie sud-ouest de l'île.

Au début du siècle dernier, Stromboli était habitée par plusieurs milliers de personnes. Cependant, après des éruptions majeures, les gens ont quitté un endroit dangereux et il ne reste aujourd'hui que 700 à 750 habitants. De novembre à mars, lorsque le flux touristique principal s’arrête, la plupart des habitants de l’île partent pour la Sicile et les maisons de Stromboli se vident.

Ils se déplacent autour de l’île à pied, à moto et en petite voiture, mais plus souvent à bord de bateaux le long de la côte. Presque toutes les maisons à un étage dans les villages sont peintes en blanc, elles sont donc clairement visibles de loin. Entre eux se trouvent des rues étroites couvertes de rues pavées.

Dans la ville de Stromboli, il y a le temple de St. Vincenzo, une grande pizzeria, plusieurs bars et restaurants. Il y a un musée de la volcanologie et de nombreux magasins où vous pouvez acheter du matériel pour grimper sur le volcan et des souvenirs. Il y a un pont d'observation dans la ville, mais les cratères de Stromboli ne sont pas visibles à partir de celle-ci. A proximité se trouve la meilleure plage de l'île - Ficogrande. Il est recouvert de galets et de sable noir, formé de morceaux de lave volcanique broyés par la mer.

Caractéristiques du volcan Stromboli

En Italie, il existe deux autres volcans actifs: le Vésuve et l'Etna. La particularité du volcan Stromboli est qu’il est en éruption constante et que ce processus ne s’est pas arrêté depuis 20 000 ans. Les explosions et les éjections de lave se produisent à des intervalles de plusieurs minutes à une heure. En moyenne, les éruptions se produisent toutes les 15 à 20 minutes.

Du fait que le sommet d'un volcan en éruption est illuminé la nuit et visible à des dizaines de kilomètres, Stromboli est souvent appelé "phare de la Méditerranée" ou "phare de Tyrrhénien". Les marins locaux ont appris avec lui à prévoir le temps qu'il fera. On pense que si les éruptions deviennent plus intenses, un vent chaud soufflera du sud. Et après qu'il y ait beaucoup de fumée sur les cratères, une tempête survient.

Pendant l'éruption, les cendres, les gaz et les bombes volcaniques sont projetés à une hauteur de plusieurs dizaines à plusieurs centaines de mètres. Les explosions sont précédées par un rugissement fort. Il en résulte de puissants courants de gaz et de magma en fusion. Après de fortes éruptions, on peut observer comment des pierres chaudes dévalent une pente et laissent des éclaboussures brillantes après des impacts sur un rocher solide, comme un feu d'artifice du nouvel an. On entend parfois du bruit lorsque des pierres tombent dans l’eau et que l’air sent clairement le soufre.

Les éruptions importantes sur le volcan de l'île Stromboli ne se produisent pas souvent - une fois tous les deux ou même plusieurs décennies. La dernière activité catastrophique du volcan date de 1930. Ensuite, l'éruption de lave et les explosions ont entraîné la destruction de certaines maisons et la mort de trois personnes.

À la fin de décembre 2002, il y avait une forte effusion de lave qui a rapidement atteint la mer. Un gros morceau de roche a cassé une pente de volcan, deux gros glissements de terrain et plusieurs tsunamis. La plus grande vague a atteint une hauteur de 10 m et a durement touché les régions côtières de San Vincenzo et de San Bartolo.

En raison de la menace de réapparition d'éruptions, les habitants ont été évacués et les touristes n'ont pas été autorisés à se rendre sur l'île pendant un certain temps. Aujourd'hui, des panneaux d'avertissement ont été installés dans de nombreux endroits sur l'île du volcan Stromboli, qui informent les habitants et les touristes sur la façon d'agir en cas de grosses vagues.

En 2009, deux nouveaux cratères sont apparus sur les pentes du volcan. Maintenant, de leur part, de la lave épaisse est éjectée de temps en temps.

Tours de volcan

Beaucoup de gens rêvent de visiter le volcan en activité et de voir de près les processus s’y dérouler. L'escalade au sommet du volcan de l'île de Stromboli est généralement effectuée en haute saison, d'avril à octobre. Etant donné que le processus d'éruption est mieux vu dans l'obscurité, les visites tentent de se faire l'après-midi. En règle générale, l'ascension commence à 16h30. Ainsi, au coucher du soleil, les voyageurs peuvent être au sommet, puis l'éruption se transforme en un véritable spectacle enchanteur!

Conquérir le sommet de l'île-volcan Stromboli peut tout le monde. Indépendamment autorisé à monter que jusqu'à une hauteur de 400 m. Pour monter plus haut, vous devez acheter une visite de groupe ou engager un guide individuel. Il existe plusieurs agences de voyages sur l'île qui organisent de tels voyages. L'auto-escalade sans guide est passible d'une amende de 28 euros.

Des chaussures de randonnée, un casque de protection et une lampe de poche sont nécessaires pour grimper. De plus, il est recommandé aux grimpeurs d'emporter avec eux de l'eau potable et une veste chaude, car il fait plutôt froid au sommet. Tous les équipements nécessaires peuvent être loués aux organisateurs de voyages pour 7-8 euros. Il y a trois itinéraires à la montagne. La montée par le sentier rocheux dure environ trois à quatre heures et la descente dans la vallée dure environ une heure.

Louez un bateau et dirigez-vous vers Sciara del Fuoco, qui signifie «flux de feu» ou «feu de rue», constitue une autre excellente occasion de regarder le travail de ce volcan. Ce qu'on appelle la lave cicatricielle noircie qui coule du nord-ouest de Stromboli.

Le sentier côtier menant à Sciara del Fuoco commence à Piscita, à 2 km à l’ouest du port. L'éruption la plus impressionnante se produit la nuit, lorsque de petites coulées de lave sont clairement visibles.Les pentes de lave recouvrent d'épaisses couches de cendres volcaniques et de pierres, de sorte qu'il existe un grand danger de chutes de pierres et de glissements de terrain. Pour des raisons de sécurité, il est déconseillé aux touristes de naviguer dans des bateaux proches de Sciara del Fuoco et, en outre, de naviguer sur des pentes dangereuses.

Petit Stromboli

L'ancien cratère d'un volcan sous-marin, apparu du fond de la mer avec un cratère actif, s'estompait et s'érodait année après année. De nos jours, la falaise de Strombolicchio, située à 2 km au nord-est de l'île principale, s'élève à 49 mètres au-dessus de la mer. Le rocher est composé de roches basaltiques solides, qui préservent le monument naturel pittoresque, empêchant toute érosion supplémentaire.

Les touristes continuent sur "Little Stromboli" afin de pouvoir monter les escaliers de pierre menant au phare et admirer la hauteur de la mer Tyrrhénienne et du volcan-île Stromboli. Il faut garder à l’esprit que l’ascension vers le phare n’est pas aussi simple que cela puisse paraître, car l’escalier de 200 marches mène au sommet.

La falaise de Strombolicho est très populaire auprès des plongeurs. Il y a toujours des navires amarrés avec des amateurs de plongée. La mer près de "Little Stromboli" est extrêmement transparente et la visibilité sous-marine est très élevée.

Faits intéressants

  • On pense qu'Homère a décrit Stromboli dans le poème Odyssey. L’ancien auteur a appelé l’île Eolia et en a fait la demeure du dieu des vents Eola.
  • L'île sicilienne figure sur les pages du célèbre roman de Jules Verne, Voyage au centre de la terre. C'est à travers ce volcan que les personnages principaux du roman reviennent sur Terre.
  • Le héros-méchant du dessin populaire pour enfants "Pinocchio", sorti en 1940, s'appelle Stromboli.
  • En l'honneur de la base du volcan Stromboli nommé tourte préférée nourri des Siciliens. La farce est composée de boulettes de viande, de fromage mozzarella, de tomates, d'oignons et de champignons. Avant que le gâteau ne passe au four, plusieurs piqûres y sont faites. Lorsque le gâteau est cuit, un peu de fromage en sort, comme à travers les cratères d'un volcan.

Comment s'y rendre

L'île-volcan Stromboli est située à 75 km de la côte nord de la Sicile. Obtenez ici du port de la ville sicilienne de Milazzo. Les transporteurs offrent des services de traversier de 1 heure 10 minutes et 5 heures 50 minutes.

Il y a aussi des ferries au départ de Messine. De là, la route vers Stromboli prend environ une heure et demie. Certains voyageurs arrivent à Stromboli avec un transfert sur la plus grande île de l'archipel - Lipari.

Lac Majeur (Lago Maggiore)

L'attraction s'applique aux pays: Italie, Suisse

Lac Majeur - un lieu où l'histoire et la culture se sont rencontrées. C'est le deuxième plus grand lac pré-alpin d'Europe (65 km de long). À l'ouest se trouve le Piémont, à l'est - la Lombardie, la côte nord appartient à la Suisse. Avant l'unification de l'Italie, le Piémont et la Lombardie étaient des États distincts qui protégeaient leurs terres avec vigilance. Il reste encore une tour d’observation médiévale à Ornavasso, offrant une vue magnifique sur la vallée d’Ossolo et les sommets des montagnes, ainsi que sur le bâtiment octogonal de l’église baroque Madonna della Guardia construite entre 1674 et 1772.

Informations générales

Ici, le climat méditerranéen doux est également agréable en hiver et en été. Des plantes exotiques poussent ici, telles que les orchidées, que vous pourrez admirer sur les îles Borromée, Isola Madre et Isola Bella. Les îles Borromées sont visibles presque partout depuis le rivage. Vous pouvez y prendre des ferries ou des bateaux-taxis qui traversent le lac dans différentes directions. Au printemps, visitez Locarno, en Suisse, pour admirer les magnifiques camélias, mimosa et forsythia.

À Legguno se trouvait le monastère dominicain de Santa Caterina del Sasso, dont la construction a commencé au XIIIe siècle. A proximité se trouve une statue de bronze géante de Charlemagne du travail du sculpteur Borromeo, à l'intérieur est creux, de sorte que les touristes les plus infatigables puissent monter et regarder autour des yeux du saint.

À Ornavasso, en téléphérique, vous pouvez gravir les 1370 m d'altitude.Le village ici est un véritable labyrinthe de rues et de places pavées, car il y a tellement de charmants villages dans cette région!

Le lac Lago Maggiore est apparu, comme d’autres lacs du nord de l’Italie, à l’époque glaciaire. Les rives nord sont entourées de collines couvertes de forêts, tandis que celles du sud, plates, se transforment en plaine de Lombardie. Les paysages et le climat les plus agréables se trouvent sur la rive ouest du lac. Les sites touristiques célèbres et les stations balnéaires y sont concentrés, et les villas et les jardins les plus luxueux grimpent sur les collines. La rive est, qui est parfois appelée «la côte pauvre» avec sympathie, est moins fréquentée par les touristes, mais elle donne également l’impression de quelque chose de plus primitif.

Endroits intéressants sur le lac Majeur

Cannobio

La vieille ville pittoresque de Cannobio (5 200 habitants) est située à 5 km de la frontière suisse, sur la rive ouest du lac Majeur. L'église de pèlerinage de S. Pieta sur le quai a été construite en 1571 selon le projet de Pellegrino Tibaldi. Le tableau de l'autel a été peint par Gaudenzio Ferrari. Rappelant la forteresse, le Palazzo della Reggone (Palazzo della Regione) a été érigé en 1291 près de l'église paroissiale de San Vittore (S. Vittore).

Verbania

Verbania (32 mille habitants) est la plus grande ville du Lago Maggiore et se compose de deux parties: dans un commerce plus intense, l'industrie et le commerce jouent un rôle principal. Il existe également un port pour les ferries qui partent en voiture jusqu'à Laveno. Le quartier Pallanza, déjà situé au pied du Monte Rosso, est au contraire une station balnéaire avec villas et jardins. Ils sont séparés par la pointe de la Punta della Castagnola et le vaste parc de la Villa Taranto. À environ 1 km du vieux centre-ville se dresse l'église Madonna di Campagna, construite vers 1527 selon les plans de Giovanni Beretta, dans le style de l'architecte italien Donato Bramante.

Lago di orta

Un magnifique itinéraire court mène au lac Lago do Orta, sur lequel s'élève le mont Monte Mottarone (1 491 m). Le village principal sur le lac est Orta S. Giulio (1200 habitants) avec le magnifique Palazzo dell Comunita. De la promenade le long de la côte se trouve l’île de San Giulio, sur laquelle Saint Julius dans le IV. a fondé l'église. Une belle route parmi vingt chapelles ornées de fresques et de figures en terre cuite mène au mont Sacro Monte et au monastère franciscain (1583). Les plus anciennes chapelles ont été construites en 1591, la dernière en 1788.

Baveno

La station thermale et touristique de Baveno (4 500 habitants) située au pied du mont Camosho est également connue grâce au granit rose utilisé depuis des siècles dans la construction. Dans l'église paroissiale romane sont conservés deux tableaux attribués à D. Ferrari. Un baptistère intéressant et renaissance avec un octogone dans le plan.

Îles Borromées

Le lieu le plus attrayant de la région est constitué par les quatre îles magiques de Borromée, appelées "perles du lac Majeur". Ils peuvent être atteints par bateau à partir de n’importe quelle localité environnante. Les îles de Bella et de Madre appartiennent à la famille borroméenne, dont les ancêtres au XVe siècle. J'ai eu Lago Mojore dans une propriété isolée. Depuis 1630, les îles restent les seules uniques en termes de paysages artificiels en Europe. Bella Island est un chef-d'œuvre de l'art des jardins italiens. Un parc baroque de luxe occupe presque toute l'île et un musée est ouvert dans le magnifique palais. Et inversement, la vieille île de pêche de Pescatori a l'air plutôt décontractée: les loisirs touristiques y sont particulièrement développés. La plus grande des Borromies - Madre a pris son aspect actuel aux XVIIIe et XIXe siècles, lorsqu'elle a été transformée en style de jardin à l'anglaise. Au Palazzo Borromeo (Palazzo Borromeo, XVIe s.) Des collections de poupées et de céramiques sont présentées. La plus petite des îles de San Giovanni - propriété privée.

Stresa

Stresa (5000 habitants), située à l'entrée du golfe de Borromée, au XIXe siècle. était l'une des stations les plus réputées en Italie.À Stresa, une société de choix a été constituée: toute l'aristocratie européenne, y compris les Orlov et les Trubetskoï, ainsi que des artistes, écrivains, musiciens célèbres, parmi lesquels Stendhal, Dickens, Hemingway, R. Wagner et F. Nietzsche. La Villa Pallavicino, construite au XIXe siècle, se situe à la périphérie sud de la station balnéaire, dans un magnifique jardin botanique avec un zoo adjacent.

Monte Mottarone

Du Monte Mottarone (1491 m) s'ouvre une des plus belles vues sur le lac et ses environs. Vous pouvez aller au sommet en voiture (route à péage), en téléphérique ou à pied - en 4 heures environ, à mi-chemin de Gignese avec le musée d'origine des parapluies (Museo dell'obrello et du parasole). Située à 768 m d'altitude, la zone des villas d'Alpino (Alpino) dispose d'un jardin appelé Giardano Alpino, où poussent plus de deux mille espèces de flore alpine.

Arona

Non loin d'Arona, où le chemin passe par Belgirate et Lesa, la plus grande statue d'Europe est probablement située sur une colline. Statue de sv. Carlo Borromeo (1538-1584) a été créé en l'honneur du cardinal né ici et de l'un des saints de l'Église catholique qui, en tant qu'archevêque de Milan, s'est activement battu contre la Réforme. Dans la ville d’Arona (16 000 habitants) se concentrent des entreprises commerciales et industrielles; Le musée de la ville (Piazza di Filippi) fonctionne également ici, avec des découvertes archéologiques remontant à 1200 avant JC. et la preuve des racines anciennes de la colonie. La première des forteresses au-dessus de la ville sur le rocher remonte au Xème siècle. Et l'église de Santa Maria (S. Maria) dans la partie basse de la ville mérite une visite à cause de l'autel à guillotine de 1511. oeuvres de Gaudenzio Ferrari et de "l'Assomption de la Vierge Marie" Marazzone (vers 1617). L'église de Santa Maria sur la Piazza del Popolo est attribuée à Pellegrino Tibaldi. La ville industrielle de Sesto-Kalende et Galesekka, plus petite, habitée au XIIe siècle, a une histoire ancienne. BC et dont le nom fait référence au début de l'âge du bronze - "culture Golassek".

Angera

La petite ville d'Angera (5 500 habitants) située sur la côte est du lac Majeur, sur la péninsule, n'est qu'à 2 km d'Arona, en face. La première forteresse du VIII. construit ici les lombards. Son apparence actuelle remonte au 14ème siècle, à l'ère Visconti. Dans la forteresse se trouve un musée de poupées (Museo delle Bambole); les peintures murales de la magnifique salle de justice (Sala della Giustizia) glorifient la famille Visconti; la salle des cérémonies (Sala delle Cerimonie) est décorée de fresques du XVème siècle. du milan palazzo borromeo.

Santa Caterina del Sasso

La route mène à Reno par la ville d’Ispra (Ispra) avec le bureau principal du Centre de recherche nucléaire EURATOM. Ici, vous devez explorer l'église de pèlerinage de Santa Caterina del Sasso, construite sur les falaises de la rive escarpée. On ne peut y arriver qu'à pied du lac. Au treizième siècle ici vivait un ermite. Dans sa grotte et a été construit une chapelle de Saint Katerina, et aux XIV et XV siècles. - Eglise et monastère dominicain. Situé dans une grande baie à l'embouchure de la rivière Treza, Luino (Luino) est le centre économique de la côte est (15 000 habitants). Bien qu'il soit considéré comme le lieu de naissance de l'artiste de la Renaissance, Bernardino Luini (1490-1532), vous ne pouvez voir ici que la seule œuvre attribuée à Luini - "L'adoration des mages" dans la petite église de San Pietro in Campagna. À partir de là, vous pourrez faire des excursions passionnantes, par exemple à Agra (Agra) - une station balnéaire située au-dessus de l'entrée de la magnifique vallée du Val-Vedasca, près du mont Lema.

L'aide

Piazza Marconi 16, 28838 Stresa;
Tél: 0 32 33 01 50;
Fax: 0 32 33 25 61;
www.lagomaggiore.net
www.distrettolaghi.it

Ville de Padoue

À Padoue, vous ne trouverez aucune beauté étonnante de Venise, ni la grandeur inspirée de Rome. Mais la saveur italienne, les monuments culturels et la preuve d’une histoire millénaire - en abondance!

Padoue Il a parcouru un long chemin depuis un village de pêcheurs pauvre jusqu'au centre administratif de la province du même nom. Le charme de la ville séduira les voyageurs les plus exigeants.

Informations générales

Dans la région italienne de Vénétie, Padoue occupe une place particulière, qui n’a rien de inférieur à la beauté de la vie dans les environs de Venise. La ville est située dans la partie orientale de la plaine de Padan, entre les rivières Buckilone et Brent, reliées par un réseau dense de canaux.Une superficie relativement petite de 93 km² est un paradis pour les fans d'Italie! Padoue vous permet de plonger dans l'histoire et la culture du pays, d'explorer d'importants monuments architecturaux et de savourer le goût savoureux de la cuisine traditionnelle, l'une des plus célèbres au monde.

La ville des trois "sans" - sous ce nom non officiel, Padoue est connue des Italiens. Tout s'explique simplement: ici seulement, vous pourrez rencontrer un saint sans nom, un café sans portes et un pré sans herbe. Le premier est le célèbre franciscain Anthony de Padoue. La ville passa ses dernières années de vie, jusqu'à sa mort en 1231. À l'initiative de Grégoire IX, Anthony fut canonisé. Depuis lors, les habitants de la ville ne l’ont appelé que comme il Santo - saint. Depuis que l'article défini a transformé l'adjectif en un nom commun, la forme complète du nom - Anthony de Padoue - s'est finalement estompée au second plan.

Titre honorifique de "café sans portes" attribué à l'institution "Pedrokki", dont l'ouverture a eu lieu au début du XIXe siècle. Il ne reste plus un seul résident de Padoue qui ne serait pas impressionné par l'horaire du nouveau café: 24 heures par jour! Malheureusement, l'enthousiasme des propriétaires de «Pedrocchi» n'a duré que 85 ans, mais la gloire de cette institution, qui ne ferme pas les portes une minute, est toujours vivante. Un drôle d'étudiant est relié au café: prendre son petit déjeuner ici avant de défendre une thèse est un mauvais signe.

En parlant d'un pré sans herbe, les habitants de Padoue n'impliquent aucun paysage. Il s'agit de Prato della Valle. "Meadow in the valley" - ainsi traduit son nom, mais l'herbe que vous ne verrez pas ici - sauf avec modération. La région est remarquable pour ses monuments architecturaux et ses vieilles demeures, et plus encore pour son aménagement atypique: un canal de forme ovale qui entoure le centre de Prato della Valle.

Histoire de Padoue

Il est de coutume d’être fier de leur petite patrie, une des plus anciennes villes du pays, apparue bien avant Rome, Florence, Venise, Milan et d’autres perles d’Italie. Les premières petites colonies sur le territoire de Padoue moderne remontent aux XI-Xe siècles. BC heu Selon le Virgil Eeneid, la ville doit son apparence à Antenor, en fait, comme le nom Padus. Ainsi, le prince s’échappa miraculeusement après le siège de Troie et fut contraint de chercher le bonheur sur une terre étrangère. Cette version de la fondation de Padoue a tellement attiré l'attention que le squelette d'un homme en armure trouvé au XIIIe siècle a été confondu avec les restes du prince de Troie légendaire et a été enterré dans l'édicule construit à cet effet.

À l'époque de l'empire romain, la ville a prospéré en raison de son bon emplacement au carrefour d'importantes routes commerciales. Puis il a reçu un nouveau nom - Pataviy. La ville était habitée par les Vénètes, une tribu amicale qui, grâce à son mérite militaire, obtint le titre de citoyen d'honneur de l'empire. L'union des Vénitiens et des Romains est née en 223 av. Oe., Quand les peuples unis dans la lutte contre la Gaule. Jusqu'au IIème siècle av. heu Patavius ​​est devenu une municipalité romaine, puis - et l'une des villes les plus influentes. Sa richesse a augmenté grâce au succès de la production et de la vente de produits en laine.

L'effondrement de l'empire romain d'Occident en 476 entraîna le transfert de Patavia aux Goths, dirigé par le roi Totila. Ils ont détruit la ville presque jusqu'au sol, mais, grâce aux efforts du commandant romain Narses, Patavia a retrouvé son ancienne grandeur. En tant que telle, la ville existait un peu plus d'un siècle: en 610, elle fut incendiée par l'armée du roi des Lombards, Agilulf. Les habitants sont rentrés chez eux; beaucoup se sont finalement installés à Venise.

Sous le règne des Francs allemands, Patavius ​​fut reconstruit et en fit bientôt la ville principale du comté. Au début du XIème siècle, il reçut le privilège du souverain allemand Henri IV et au XIIème siècle - gouvernement municipal. Le nom romain a été progressivement oublié pour laisser la place à la version moderne - "Padoue".

Tout au long de son existence, la ville a connu la tyrannie des chefs du sous-État, l’esprit rebelle des Guelfes et la dictature des dynasties au pouvoir en Italie.Au 15ème siècle, Padoue rejoignit la République de Venise et en devint le principal centre éducatif, en grande partie grâce à l'une des plus anciennes universités d'Europe. En 1508-1516 la ville était dans un long siège, mais a survécu. Pour augmenter leurs chances à l'avenir, le gouvernement de Padoue a décidé de renforcer les remparts. Sous cette forme, ils existent aujourd'hui.

En 1797, Padoue fut transférée à la dynastie des Habsbourg conformément au traité de paix de Campo-Formira. Dans la première moitié du XIXème siècle, la ville passa au pouvoir du royaume d'Italie, puis de l'Autriche. Cela a conduit au soulèvement de 1848, au cours duquel l'Université de Padoue a été fermée pendant deux ans. Le monde viennois (1866) ramena Padoue dans le royaume italien.

Depuis 1914, les garnisons militaires du pays étaient situées dans la ville. Padoue "distinguée" en 1939-1945: le mouvement partisan se développe ici. La faculté et les étudiants de l'université se sont activement battus contre le fascisme, qui leur a valu une médaille de bravoure pour leur alma mater.

Malheureusement, Padoue est souvent considérée comme un point de départ pour un voyage à Venise, Vérone et même à Milan, mais la ville est attrayante et n’importe quoi. Il est compact, mais impressionne en même temps les touristes avec l’atmosphère d’une ville italienne typique avec ses monuments colorés, ses vieilles rues, ses charmants canaux et ses cafés agréables.

Météo et climat

Le climat continental de Padoue donne aux résidents et aux visiteurs de la ville des baisses de température assez prononcées. L'humidité de l'air augmente dans la province, principale cause de la présence fréquente de brouillard matin et soir.

Hiver à Padoue

Les hivers les plus frais ne sont pas le meilleur moment pour visiter la ville. Bien que la colonne de mercure tombe rarement en dessous de zéro, la température ne peut pas être qualifiée de confortable pour profiter d'excursions passionnantes. Dans l'après-midi, ses indicateurs montent en moyenne à + 7 ° C, la nuit ils tombent jusqu'à + 3 ° C. Les précipitations sont insignifiantes, mais cela vaut toujours la peine de mettre un parapluie dans une valise.

Printemps à Padoue

Il est difficile de trouver un meilleur moment pour visiter Padoue que le printemps! Bien que le temps soit très capricieux, cela ne gâchera pas la promenade dans la ville. Au début des pores, la température de l'air s'élève à +15 ° C pendant la journée, à la fin du printemps - jusqu'à +25 ° C. Les indicateurs de thermomètre la nuit ne dépassent pas respectivement +8 ° C et +15 ° C. En général, le printemps représente environ 13 jours de pluie.

Été à Padoue

Si vous attendez des impressions complètes, allez à Padoue en été. La visite est facile à combiner avec des vacances à la plage - c'est le meilleur temps possible. Pendant la journée, la température de l'air s'élève à +30 ° C, la nuit à +20 ° C, un pyjama chaud n'est donc pas nécessaire. Les pluies d'été ne sont pas rares, mais elles sont de courte durée.

Automne à Padoue

La première moitié de l'automne à Padoue peut être considérée comme une saison de velours. Pendant la journée, il fait assez chaud (+ 22 ° C), mais la nuit, vous devrez faire des provisions de vêtements à manches longues: la température baissera à +15 ° C. Novembre est le mois le plus froid et pluvieux de l'automne. La température de l'air pendant la journée atteint +13 ° C, la nuit elle tombe jusqu'à +9 ° C.

Padoue

Pendant des siècles, l’apparence de la ville italienne a été créée par des artisans exceptionnels: Mantegna, Donatello, Alticiero, Giotto et d’autres. Malgré le voisinage d'un "rival" impressionnant - Venise, - Padoue mérite au moins une visite de deux jours. En termes d'attractions cette ville est une corne d'abondance. Places et parcs, musées et palais, cathédrales et églises - à choisir pour tous les goûts!

Musées

Indépendamment, Padoue a conservé le titre de l’un des principaux centres éducatifs du pays. Preuve de cela - les musées, où l'exposition pour les vrais érudits.

MUSME, le musée d’histoire de la médecine, situé dans le bâtiment de l’ancien hôpital du XVe siècle, mérite d’être mentionné. Il est dédié au développement de la science médicale. Outre des outils et des livres, l'exposition comprend des jeux et des modèles interactifs qui aideront à en apprendre davantage sur la structure du corps humain. MUSME est situé Via San Francesco, 94.Ses portes sont ouvertes du mardi au vendredi de 14h30 à 19h00; Samedi, dimanche et jours fériés de 9h30 à 19h00. Le lundi est un jour de congé. Un billet pour le monde fascinant de la médecine coûtera 10 EUR, une visite guidée de 1 heure et 2 heures coûte respectivement 60 EUR et 90 EUR. Ce dernier doit être réservé à l'avance. Vous pouvez vous rendre à MUSME par les bus U08, U22, U88, descendre à l’arrêt Ponti Romani - San Francesco et marcher environ 200 mètres sur la Via San Francesco.

Une visite au Planétarium de Padoue ravira tous les amateurs de planètes et d’étoiles, quel que soit leur âge. "Space Museum" est unique en ce sens que vous pouvez non seulement voir les étoiles à l'aide d'équipements puissants et modernes, mais aussi participer à des événements thématiques et visiter le cinéma. Le planétarium est un lieu idéal pour les loisirs en famille grâce aux programmes d'excursions pour les enfants. Si vous souhaitez aborder les mystères de l'espace, rendez-vous à l'adresse suivante: Via Alvise Cornaro, 1. Le planétarium est ouvert du lundi au samedi de 9h00 à 12h00 et de 16h30 à 19h30. La visite coûtera 8 EUR. Vous pouvez vous rendre au planétarium de Padoue par la ligne de bus numéro 13 (arrêt Planetario), numéros 9 et 15 (arrêt Portello). Ceux qui souhaitent faire une petite promenade dans la ville peuvent prendre le bus U13, descendre à l'arrêt Scardeone et passer environ 120 m en direction de Via Gattamelata.

Le musée de l'observatoire astronomique de Padoue n'est pas aussi intéressant que son «prédécesseur», mais reste assez curieux. Il est situé dans la tour de La Specola, qui était autrefois une prison. L'excursion passe par les salles de l'observatoire, où vous pourrez vous familiariser avec les instruments astronomiques et les portraits d'astronomes célèbres. Sur l'escalier, les touristes montent sur la plate-forme d'observation - un balcon qui contourne la tour. Si vous voulez admirer Padoue du haut de son vol, rendez-vous à La Specola dans la matinée. Le musée se trouve à l'adresse suivante: Vicolo dell'Osservatorio, 5. Il est ouvert le week-end et les jours fériés. La visite a lieu une fois: à 16h00 (d'octobre à avril) et à 18h00 (de mai à septembre). Une visite au musée coûtera 7 EUR. Le chemin menant à la tour de La Spekola est assez long. Vous devez d'abord vous rendre à l'arrêt Paoli 14 en bus M, T, TL, U05 ou U12; Promenez-vous ensuite sur la via Sant Alberto Magno jusqu'à son intersection avec Ponte Paleocapa Après cela, tournez à droite et, une fois sur la rue Piazza Academia-Delia, continuez tout droit jusqu'à l'observatoire de Padoue.

Le musée civil "s'est réfugié" dans le bâtiment de l'ancien monastère et regroupe aujourd'hui plusieurs musées: arts modernes et appliqués, arts médiévaux et archéologiques. La salle de stockage des échantillons de peinture - Pinakothek est particulièrement intéressante. Voici des œuvres d'art placées datant des XIIIe-XIXe siècles. Parmi eux se trouvent les œuvres de Tintoret, Giorgione, Giotto, Titien. Le Musée Civique de Padoue est situé à l'adresse suivante: Piazza Eremitani, 8. Il est ouvert du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00. Le samedi, il ferme une heure plus tôt. Prix ​​du billet - 13 EUR (visite complète) et 10 EUR (visite courte). Vous pouvez vous rendre au musée municipal en bus U16. Descendre à l'arrêt Ponti Romani-Garibaldi puis marcher environ 100 mètres en direction de la chapelle.

Le musée des insectes vivants d'Esapolis est un endroit formidable pour ceux qui veulent se faire chatouiller les nerfs. C'est le premier insecte en importance en Italie. La fierté du musée - des "expositions" vivantes: insectes, arthropodes et autres créatures de petite taille, constituant la couche la plus nombreuse de la faune. Les expositions de sculptures et de photographies occupent un créneau séparé. Les touristes ont l'occasion d'essayer le rôle non seulement d'observateur, mais également de participant à des événements interactifs. Le bâtiment d'Esapolis est situé à l'adresse suivante: Via de Colli, 28. Il est très difficile de s'y rendre: le musée n'est ouvert que le week-end et les jours fériés de 10 à 18 heures. La connaissance des insectes coûtera 9 EUR. Vous pouvez vous rendre au musée en bus: U06 (Ciamician ang. Via Lister); M, T, TL, U06 (arrêt Colli 21). Dans les deux cas, il faut marcher un peu.

Le musée du Risorgimento et de la modernité est situé dans le bâtiment d'un bâtiment non moins célèbre - le café "Pedrocchi" (plus précisément au premier étage). Les pièces relatent la chute de la République de Venise et l'adoption de la Constitution italienne. Le musée présente des armes, des médailles, des drapeaux, des journaux intimes, des journaux et des documents.Les passages des chroniques du XXe siècle ne sont pas moins précieux: on les voit dans la salle où se trouve la vidéothèque. Vous pourrez vous familiariser avec l’une des périodes historiques importantes de Padoue, via VIII, 15 février. Le musée est ouvert du mardi au dimanche de 9h30 à 12h30 et de 15h30 à 18h00. Le prix du billet est très démocratique - 4 EUR. Vous pouvez vous rendre à Risorgimento par les bus A, ATL, DP, M, T, TL, U03, U05, U08, U11-U14, U16, U22 et U88. Descendre à l'arrêt Ponti Romari 9, descendre à l'intersection et continuer sur Via Cesare Battisti jusqu'à voir le café Pedrocchi.

Eglises, cathédrales et basiliques

Le défilé des édifices religieux à Padoue ouvre le sanctuaire le plus ancien de la ville - l'église des ermites. Il a été érigé en 1276, souhaitant ainsi honorer les saints Jacob et Philippe. Les fresques restaurées par Andrea Mantegna constituent le trésor principal de l'église. L'intérieur est décoré avec les œuvres d'Ansuino da Forli et de Guariento. Au premier étage de l'immeuble se trouve un musée. De l'extérieur, vous pouvez voir deux tombes où les nobles de Padoue sont enterrés. L'un d'eux est "décoré" de l'épitaphe de l'auteur de Francesco Petrarch. L'église ermite est située à l'adresse suivante: Piazza Eremitani, 9. Elle est ouverte du mardi au dimanche de 9h00 à 19h00. L'entrée à l'église est payante: 10 EUR par personne. Le droit de visite gratuite est fourni par un billet pour la chapelle Scrovegni ou la PadovaCard. Vous pouvez vous rendre à l'église en bus U08, U15 ou U88, en descendant à l'arrêt Garibaldi - Europa, en descendant la Riviera del Ponti Romani et en empruntant la Via Andrea Mantegna.

La cathédrale, malgré sa taille modeste comparée à la basilique Saint-Antoine, est considérée comme le principal édifice religieux de Padoue. Le look moderne est le résultat de la troisième construction consécutive: il ne reste plus rien des deux cathédrales précédentes. La façade ascétique cache un intérieur enchanteur. Dans la chapelle des Saints Sacrements, vous trouverez de magnifiques autels et des images de sujets religieux. Dans la chapelle Madonna Chudes, un autel a été construit dans les meilleures traditions baroques. Les principales attractions de la cathédrale sont les reliques de saint Gregorio Barbarigo et une copie de l'icône byzantine de la Vierge à l'enfant. La cathédrale de Padoue se dresse sur la Piazza Duomo. Ses portes sont ouvertes de 7h30 à midi et de 15h30 à 19h30. Les week-ends et les jours fériés, la cathédrale accueille les visiteurs de 8h00 à 13h00 et de 15h30 à 20h45. Les touristes peuvent se rendre gratuitement au sanctuaire de Padoue, mais pour l’entrée du baptistère, ils devront débourser 3 EUR. Vous pouvez accéder à la place en prenant le bus DP et descendre à l’arrêt Arco Vallaresso (Piazza Duomo).

La basilique de Santa Justina est vénérée non seulement à Padoue, mais dans tout le pays. Les reliques de Prosdation, Luc l'évangéliste et, bien sûr, Justina, dont la tombe au 16ème siècle et érigé le premier bâtiment, sont conservés sous ses voûtes. Le célèbre peintre Paolo Veronese a travaillé sur son intérieur. Le clocher de la basilique abrite sept rares cloches, dont la dernière a été moulée dans la seconde moitié du XXe siècle. En 1939-1945 le bâtiment abritait la bibliothèque municipale. La basilique Santa Giustina est située Via Giuseppe Ferrari, 2A. Il peut être visité en été (de 7h30 à midi et de 15h00 à 20h00 en semaine, de 6h30 à 13h00 et de 15h00 à 20h00 en vacances) ou en hiver (à partir de 8h00). : De 00h00 à midi et de 15h00 à 20h00 en semaine, de 8h00 à 13h00 et de 15h00 à 20h00 les jours fériés). L'entrée est gratuite. Il est facile de trouver la basilique: elle se dresse au sud-est de Prato della Valle. Se rendre à cet endroit est possible sur les bus U03, U11, U13, U14, U16, U24, U43 ou U88. Arrêt - Cavazzana (Santa Giustina).

La basilique Saint-Antoine de Padoue, qui ressemble à une maison en pain d'épice, est dédiée au saint patron de Padoue. Il a été érigé aux XIIIe et XIVe siècles. à la place du monastère où les pèlerins se rassemblaient pour entendre le sermon de la ville sainte principale. Ses reliques sont toujours conservées dans la chapelle de la basilique. Ce dernier est devenu le tombeau d'un autre habitant bien connu de la ville, Erasmo da Narni, un seigneur de guerre engagé. La valeur artistique réside dans les fresques de la chapelle Saint-Jacques, les œuvres de Titian et la sculpture de Donatello. La basilique est située à l'adresse suivante: Piazza del Santo, 11. Ses portes sont ouvertes tous les jours de 9h00 à 13h00 et de 14h00 à 18h00. L'entrée à la basilique est gratuite, sous réserve du code vestimentaire: les vêtements ouverts ne sont pas autorisés pour les hommes et les femmes. Malheureusement, il n'y a pas de bus direct: vous devrez vous rendre à l'arrêt Businello 4 (Santo) avec les bus A, AT, ATL, M, T, TL, U03, U05, U11, U16, U22 ou U88.Après cela, vous devez monter via Beato-Luca-Belludi et déjà dessus - à la basilique. Si vous utilisez le tram SIR1, la route menant au sanctuaire sera plus longue.

La chapelle des Scrovegni est un chef-d'œuvre unique de Padoue, devenue célèbre pour ses fresques de Giotto. Le bâtiment religieux a été érigé sur ordre du marchand italien Enrico Scrovegni. La raison en était plutôt inhabituelle: avec cette chapelle, le marchand voulait expier les péchés de son père, à qui Dante Alighieri a radié l'image d'un usurier placé en enfer pour la cupidité. Cela explique peut-être aussi des images aussi détaillées de bienfaiteurs et de péchés mortels sur les murs du bâtiment. Aujourd'hui, la chapelle des Scrovegni sert non seulement d'édifice religieux, mais également de lieu pour le programme Giotto under Stars (du 25 mars au 4 novembre et du 27 décembre au 6 janvier de 19 h à 22 h). Il comprend une démonstration du ciel étoilé et une production théâtrale racontant l’histoire de la chapelle. Vous pouvez voir le véritable miracle de Padoue à l'adresse suivante: Piazza Eremitani, 8. La chapelle est ouverte toute l'année de 9h00 à 19h00; en même temps, pas plus de 20 personnes ne peuvent se trouver sous ses arches. L'entrée de l'idée de Scrovegni coûtera 8 EUR. Le même billet est valable pour la visite du musée municipal ainsi que du palais Zuckermann, très rentable. Vous pouvez vous rendre à la chapelle avec les bus A, AT, ATL, DP, M, T, TL, U03, U05, U06, U09-U16, U22, U42, U88 (arrêt Garibaldi giardini); sur le tram SIR1 (arrêt Eremitani).

La chapelle de San Giorgio est étonnante car au XIXe siècle, elle servait de prison provisoire à l'empereur français Napoléon Bonaparte. Bien avant cet événement, la chapelle avait été érigée à l'initiative du marquis Lupi di Soranha, qui envisageait de la transformer en une tombe familiale. Une seule tombe a atteint notre époque, elle est située sur le mur est du bâtiment. Puisque la chapelle est dédiée à Saint-Georges, ses murs sont décorés d'images habiles de scènes de la vie du grand martyr. La fresque "La crucifixion du Christ", chef-d'œuvre du début de la Renaissance, se distingue. Le sanctuaire de San Giorgio se dresse sur la Piazza del Santo. Ses portes sont ouvertes en été (avril - septembre) de 9h00 à 12h30 et de 14h30 à 19h00. En hiver (octobre - mars), elles ferment deux heures plus tôt. Une visite à la chapelle coûtera 2 EUR (vous pouvez également visiter la basilique Saint-Antoine de Padoue avec le même billet). Comme il n'y a pas d'arrêts à proximité, vous devez vous rendre à Businello 4 (avec les bus A, AT, M, T, TL, U03, U05, U11-U16, U22 ou U88) ou à Santo (tram SIR1). Dans les deux cas, il faut marcher un peu avant la chapelle San Giorgio.

Palais

Parmi les palais de Padoue, il convient de mentionner le Palazzo della Rajone (Palais de l'esprit). La première "version" a été érigée aux XIIe et XIIIe siècles et un siècle plus tard, elle a été équipée d'un toit en forme de navire inversé. La reconstruction du palais après l'incendie a réuni toutes les pièces dans un hall spacieux. Les murs du palais sont décorés avec des copies de fresques astrologiques de Giotto, le deuxième étage est "entrelacé" avec des ornements floraux. Le Palazzo della Rajone est également remarquable pour le sablier et le pendule de Foucault (utilisé pour démontrer la rotation de la Terre autour d'un axe). Le Palais de la Raison divise deux places de marché - Piazza del Erbe et Piazza della Frutta. Il est ouvert aux visiteurs de 9h00 à 19h00 (du 1er février au 31 octobre) ou de 9h00 à 18h00 (du 1er novembre au 31 janvier). Prix ​​du billet - 6 EUR. Vous pouvez vous y rendre en bus DP et descendre à l'arrêt Piazza del Erbe fr. 24

Le palais Zuckermann n'est pas qu'un palais au sens littéral. Dans ses murs se trouve le musée des arts appliqués - l'un des plus importants de Padoue. L'exposition rassemble plus de 2 000 objets exposés. Parmi eux figurent des costumes nationaux, des bijoux, des accessoires, des armes antiques, des pièces de monnaie, des meubles en marqueterie du XVIIIe siècle, des poteries, des sculptures et des peintures. En face du bâtiment, vous pouvez voir un fragment de mur de pierre: c'est tout ce qui reste de l'ancien théâtre. Le palais de Zuckermann est situé presque au centre de Padoue, au Corso Giuseppe Garibaldi, 33 ans. Il est ouvert du mardi au dimanche de 10h00 à 19h00. Une visite au palais coûtera 10 EUR. Si vous souhaitez visiter le palais et le musée qui s'y trouve, vous devez vous rendre à Garibaldi Eremitani en bus A, AT, ATL, DP, M, T, TL, U03, U06, U08-U012, U14-U16, U22, U42 ou U88. Le palais Zuckermann est situé juste à côté de l'arrêt. Vous pouvez prendre le tram SIR1, descendre à Eremitani et marcher environ 80 mètres jusqu'à votre destination.

Ferme le top trois du célèbre Palazzo Padua Palace Bo. "Bullish" - c'est ainsi que le nom est traduit. Il s'agit de boucheries, situées dans l'Antiquité près du bâtiment et décorées en forme de tête de taureau sur la façade. Au XIVème siècle. Le palais servit de siège au clan Carrara, puis d’hôtel pour étrangers et citoyens fortunés. Au XVIe siècle, le palais a été abrité par l’Université de Padoue et continue de servir au bénéfice de l’éducation des gens. Le premier théâtre anatomique en Europe est situé ici. Le palais Bo se trouve à l'adresse suivante: Via VIII Febbraio, 2. Il est ouvert au public toute la semaine, sauf le dimanche: lundi, mercredi et vendredi de 15h15 à 18h15; les mardi, jeudi et samedi - de 9h15 à 12h15. Prix ​​du billet - 5 EUR. Vous pouvez accéder au Palazzo de plusieurs manières: en descendant à l’arrêt de bus Ponti Romani 9 (bus A, ATL, DP, M, T, TL, U03, U05, U08, U11-U14, U16, U22, U88) ou par Ponti Romani ( tram SIR1). Dans le second cas, vous devrez vous rendre à l’arrêt de bus pour aller au palais de la Riviera del Ponti Romani.

Jardin botanique

En parlant des parcs de Padoue (nombreux, mais pas si remarquables), on ne peut pas ne pas citer le jardin botanique - l’un des plus anciens au monde. Selon les représentants de l'UNESCO, c'est lui qui est devenu le principal exemple de la création future de tous les jardins botaniques. Cette "oasis" a été créée au XVIe siècle pour la culture de plantes médicinales - une aide visuelle "en direct" pour les étudiants de l'Université de Padoue. En 1939-1945 ici se sont installés des membres du mouvement partisan, qui ont tenu des réunions secrètes dans le jardin. Ce lieu attire maintenant les touristes avec une impressionnante collection d'environ 6 000 plantes, dont la plus ancienne est le palmier Goethe. Le jardin botanique de Padoue est situé à l'adresse suivante: Via Orto Botanico, 15. De avril à octobre, il est ouvert de 9h00 à 13h00. de 15h00 à 18h00 et de novembre à mars de 9h00 à 13h00 le dimanche, le jardin est fermé au public.L'entrée sur le territoire est payante: 4 EUR. Vous pourrez vous rendre à la perle de la flore de Padoue en bus A, AT, ATL, M, T, TL, U03, U05, U08, U11-U14, U16, U22 ou U88, descendez à Prato Valle et sortez à Via Prato della Valle. Si vous préférez, prenez le tram SIR1 avant d'arriver à l'arrêt Prato.

Des carrés

Padoue est célèbre pour sa célèbre place. Prato della Valle, le plus grand du pays et l’un des plus majestueux d’Europe, en est un exemple frappant. Il est remarquable par la forme d'un ovale ceinturé par un canal sur lequel sont jetés des ponts. L'ensemble architectural de la place comprend une fontaine centrale et 78 monuments.

Le passé de Prato della Valle était très riche. À l'époque romaine, la place jouait le rôle d'un orchestre, au Moyen Âge - lieux de défilés solennels et de foires, à la Renaissance - l'arène de courses de chevaux et d'expositions. C’est l’un des endroits les plus visités de Padoue: sans cela, vous ne pouvez pas imaginer une visite touristique de la ville. L'intérêt n'est pas seulement la région elle-même, mais aussi les attractions à proximité. Vous pouvez vous rendre à Prato della Valle en bus A, ATL, M, T, TL, U03, U05, U08, U11-U14, U16, U22 et U88 (arrêt Prato Valle) ou SIR1 (arrêt Prato) .

La piazza delle Erbe (piazza Travov) et la piazza della Frutta (parcelles de fruits) sont réputées pour le fait que l'un des plus grands marchés d'Italie continue d'exister sur leur territoire. Dans l'Antiquité, les premières courses eurent lieu en l'honneur de la famille Carrara, qui dirigeait la ville. Des exécutions publiques ont également eu lieu ici: deux sculptures de la déesse de la justice ont survécu jusqu'à ce jour avec un poids et une épée à la main. La Piazza della Frutt n’est connue que pour l’incident de 1984, lorsque le secrétaire du Parti communiste a été mortellement blessé à cet endroit. Les touristes viennent ici non seulement pour se familiariser avec les sites les plus proches, mais aussi pour avoir la possibilité d’acheter quelque chose à bon prix. Les places sont entourées de restaurants et de cafés, où vous pourrez déguster la cuisine locale et vous sentir comme un véritable italien. Vous pouvez vous rendre à cet endroit avec le bus DP et descendre aux arrêts Piazza delle Erbe 14 ou Piazza delle Erbe fr. 24

La Piazza dei Signori a acquis une renommée en tant que l'une des places à couper le souffle. C'était considéré comme le cœur de la ville: il y avait des tournois de joutes, des festivals et des événements importants. La place et le centre du pouvoir de la ville n'étaient pas moins connus, comme en témoignent la Loggia della Gran Guardi et le Palazzo del Capitano.

La couronne du complexe architectural de la place est la tour de l'horloge. Souhaitant mettre l'accent sur sa beauté, le gouvernement de Padoue a décidé de démolir le quartier voisin afin que la structure ne soit pas perdue face aux bâtiments résidentiels. De plus, la place est ornée d'une colonne Marcany avec un lion en pierre au sommet et l'ancienne église de San Clemente. Vous pouvez admirer la grandeur de la Piazza dei Signori en prenant le bus DP et en vous rendant à l'arrêt Piazza delle Erbe fr. 24

A propos de la vie dans les régions de Padoue

À la recherche d'un logement convenable à Padoue, les touristes envisagent rarement les options situées près des gares, par peur du bruit, et c'est là l'erreur principale. Les hôtels locaux bénéficient d'une excellente isolation phonique grâce aux fenêtres en plastique et aux murs épais. La seule chose qui puisse vous déranger, ce sont les rues animées pendant la journée, mais cet inconvénient disparaît par rapport à la possibilité de prendre n'importe quel bus ou train pour visiter Padoue ou les villes proches. Il est à noter que pour les animations nocturnes, il faudra tout de même aller dans d'autres régions.

Le centre historique de Padoue ne convient pas à ceux qui préfèrent voyager en voiture: la plupart des rues sont réservées aux piétons et les parkings les plus proches peuvent se situer à deux rues ou plus de chez vous. En outre, de nombreux hôtels sont situés dans des maisons anciennes qui ne peuvent pas être reconstruites, vous pouvez donc faire face à une surprise aussi désagréable que l'absence d'ascenseur ou sa taille minuscule.

Le parc des expositions Padua Fiere est un lieu de séjour idéal. La proximité relative des gares et un programme de divertissement plus riche font de cette zone un lieu idéal pour les touristes qui préfèrent vivre dans des hôtels modernes et ne pas s'attaquer à la foule d'immigrants et de touristes.

Taux de vacances

Les vacances à Padoue ne peuvent pas être qualifiées de chères. Le coût de la vie dans un hôtel avec un minimum de services commence à 40 EUR par jour. Une chambre dans un hôtel à prix moyen coûtera 100 EUR et plus. Si vous recherchez des vacances du plus haut niveau, préparez-vous à payer à partir de 170 EUR par jour. Pour un déjeuner bon marché pour une personne, vous devrez payer environ 15 EUR, pour un dîner pour deux personnes, à partir de 75 EUR. Les déplacements en transports en commun coûteront 1 EUR. Le billet famille - deux adultes et deux enfants - coûte 2 EUR. Vous devrez payer environ 3 EUR ou 9 EUR (par jour ou par semaine, respectivement) pour la carte de voyage. Appeler un taxi coûte environ 6 EUR et plus.

Si vous planifiez une visite riche de Padoue, il est préférable d’acheter une carte PadovaCard. Avec ce logiciel, vous pouvez compter sur un voyage gratuit pendant 48 heures (16 EUR) et 72 heures (21 EUR). Dans le même temps, un adulte et un enfant de moins de 12 ans peuvent être joints à une carte. Il comprend également des réductions sur les visites de musées individuels.

La cuisine de Padoue

La cuisine nationale italienne se distingue par la multinationalité. Les traditions culinaires du pays se sont formées sous l’influence des peuples qui ont vécu ici à différentes époques. Ainsi, pour les plats nationaux, Padoue se caractérise par l’utilisation d’ingrédients que l’on trouve littéralement dans son jardin. La viande "base" est faite par un oiseau: oie, caplan, canard et faisan. Les restaurants et les cafés de la ville servent un risotto spécial à la viande d'oie; il est souvent utilisé en complément des pâtes et même des pizzas. Les accompagnements de légumes ne sont pas moins appétissants, même s'ils sont familiers aux touristes européens.

En plus des plats principaux, Padoue est réputée pour ses desserts, notamment la confiture et la marmelade. Le dernier a même consacré des vacances séparées. Dans son cadre, ils recréent un village médiéval typique et ravissent les touristes avec de nombreuses tentes, où vous pourrez essayer cette délicatesse. Non moins populaires sont les tartes à la confiture et aux fruits, ainsi que le gâteau de riz original - figassa.

Parmi les boissons ne peuvent pas être négligés le vin italien traditionnel. Ses connaisseurs devraient visiter le festival, au cours duquel vous pourrez déguster le célèbre vin blanc "Isola del Gusto", produit dans cette région.Padoue est également remarquable pour la boisson traditionnelle, qui est servie uniquement ici - par le spritz (seringue, seringue). Il comprend de l'eau gazeuse, du vin pétillant sec Prosecco et Aperol romaperitiv.

Transport

Il existe trois principaux types de transport disponibles à Padoue: bus, tram et taxi.

Bus

Le réseau de bus couvre la majeure partie de la ville, à l'exception du quartier historique, où la circulation est interdite. Le prix du billet peut varier selon le lieu d'achat. Dans des machines spéciales, des bureaux de tabac ou des kiosques à journaux, vous pouvez payer environ 1 EUR dans le bus, vous devrez payer environ 2,5 EUR pour cela. Le billet est valable 75 minutes après le compostage.

Tram

À Padoue, il n’existe qu’une seule ligne de tramway sur laquelle des cabines de monorail roulent sur des roues en caoutchouc, un mode de transport très écologique et silencieux. Les touristes adorent cela non seulement pour cela, mais aussi pour l’itinéraire: le tramway passe par les principales attractions de Padoue. Le tarif vous coûtera 1 EUR (le billet est également valable 1 h 15 min.), Mais vous pouvez économiser et acheter un billet pour 10 voyages.

Taxi

Il est facile de prendre une voiture avec des courants d'air dans un parking spécial indiqué en orange et avec un indicateur TAXI ou d'appeler d'un téléphone portable (049-086-693-45; 049-651-333 - radiotaxi). Le tarif est de 6 EUR. Le tarif pour 1 km est assez bon marché: seulement 2 EUR, mais pour une heure d'attente pour un chauffeur de taxi, vous devrez payer environ 36 EUR.

Comment s'y rendre

Comme Padoue est une petite ville, l'aéroport local n'accepte pas les vols de passagers. L'option la plus proche est l'aéroport international Marco Polo de Venise, l'un des plus importants du pays. Les avions des compagnies aériennes suivantes desservent Venise:

  • Lufthansa - 210 EUR (économique) et 450 EUR (entreprise);
  • KLM Royal Dutch Airlines - 250 EUR (économique) et 750 EUR (entreprise);
  • Air France - 260 EUR (économique) et 940 EUR (entreprise).

Si vous le souhaitez, vous pouvez profiter de l'offre de réduction Ryanair et acheter un billet beaucoup moins cher, mais dans ce cas, vous ne devez pas compter sur un vol confortable. Vols Ryanair prendre les aéroports de Trévise et Bergame.

De Venise à Padoue, il est préférable de prendre un train local (prix du billet - 4-10 EUR) ou le train à grande vitesse Eurostar (2-20 EUR). Vous pouvez aller en ville et en bus: un billet pour un vol régulier Venise - Padoue coûte entre 3 et 8 EUR, et le trajet dure environ une heure.

Calendrier des prix bas

Ville de Palerme (Palermo)

Palerme - Une ville chaleureuse et distinctive située en Italie et est la capitale de la Sicile. Palerme, d’une part, est un rayonnement mystique de mosaïques byzantines, de dômes arabes, une cathédrale avec les tombeaux des rois normands et des empereurs allemands, des églises baroques et un palais, et, d’autre part, le revenu par habitant le plus faible et le taux de chômage le plus élevé de toute l’Italie, immeubles résidentiels à la périphérie de la ville, quartiers des pauvres et ruines au milieu de la vieille ville; Le tunnel de l'amour et l'église de Sainte-Rosalie, la tranquillité des musées, le marché animé et le port, les contours magnifiques de la Conca d'Oro et le trafic écrasant dans les rues de la ville ... Palerme offre au touriste international une connaissance d'un monde dans lequel divers historiques et culturels se sont mélangés pendant des milliers d'années couches, un monde plein de contradictions, mais fascinant.

Faits saillants

Palerme, Italie

Palerme est située sur les rives de la mer Tyrrhénienne, où les habitants pêchent du poisson pour le vendre à l’aube. Le marché central de la ville étonne par son assortiment et les pâtisseries fraîches plaisent à l'odorat. Les touristes ici sont particulièrement aimés: ils rapportent la majeure partie des revenus, vous ne devez donc pas craindre un représentant de la mafia sicilienne qui attaque dès le coin. Bien sûr, vous ne devriez pas aller vous promener la nuit, en particulier dans les rues du marché de la vidange, mais si vous suivez des règles de sécurité simples, vous pouvez être sûr que le reste à Palerme ne sera pas mémorisé positivement.

Vue du théâtre du mont Pellegrino Garibaldi (Politeama)

Il est intéressant de noter que le thème de la mafia ou du parrain à Palerme n’est pas dominant, alors que c’est ce qui vient à l’esprit si quelqu'un se souvient de la Sicile. Sur le marché, vous pouvez acheter des t-shirts sur ce sujet, visiter le théâtre Massimo, et c’est tout.

Le climat est méditerranéen, ce qui signifie qu'il est difficile de geler. Parfois, la température monte à +42 degrés. L'été à Palerme dure 8 mois. Il commence en avril et se termine en décembre. Août étant la période la plus chaude, les personnes qui ne tolèrent pas la chaleur ne devraient pas venir ce mois-ci.

Rues de Palerme

Histoire de la ville de Palerme

Palerme a été fondée par les Phéniciens en 754 av. Au début, il s'appelait Sousse, ce qui signifie "fleur", et les Grecs l'appelaient Panormos - "port toujours disponible". En raison de son emplacement idéal, la ville s'est rapidement transformée en un grand centre commercial. Aux IVème et Vème siècles avant notre ère, des guerres régulières de domination de la Sicile ont opposé les Phéniciens et les Grecs, mais seulement en 279 av. heu ils ont pu capturer la ville.

Carte de Palerme XVII siècle

Littéralement, en quelques décennies, Rome a conquis le pouvoir sur la Sicile. Pendant le règne des Romains à Palerme, rien d’important ne s’est produit: il reste un débouché accessible situé au carrefour des routes commerciales de la Méditerranée.

Au 6ème siècle de notre ère, la Sicile fut conquise par Byzance et au 9ème siècle par les Sarrazins, qui firent de Palerme la capitale. A cette époque, divers temples et mosquées ont été construits dans la ville, mais tout le monde pouvait s'en tenir à sa religion sans crainte de persécution. Un système d'irrigation a été créé, grâce auquel des orangeraies sont apparues à Palerme.

En 1130, le royaume sicilien fut fondé, dans lequel les Normands devinrent souverains. Ils se sont montrés des leaders responsables et sages, permettant aux Siciliens de préserver leur identité, ce qui a affecté l'architecture de l'époque. Par exemple, la construction de la cathédrale reflète en soi des motifs normands, byzantins et romains. La construction a été réalisée de manière très active, la vie sociale bouleversante.

Palerme en 1840

En 1266, Palerme a capturé Charles d'Anjou. Mais le pouvoir des Français ne convenait pas au peuple de Sicile, à la suite de quoi une guerre prolongée de 9 ans a commencé. En conséquence, les envahisseurs français ont été exterminés, après quoi la période de domination espagnole a commencé. Cela a duré jusqu'à 6 siècles et a apporté à l'île beaucoup de problèmes et de malheurs qui se sont soldés par une rébellion. Il a couvert toute la Sicile. Le résultat fut le renversement du pouvoir de l'Espagne, mais tout revint alors à sa place.

En 1860, Giuseppe Garibaldi a débarqué sur l'île. Il s'empare de Palerme et fait de la Sicile une partie du royaume italien. Par la suite, le peuple volontaire de Sicile s’est rebellé plus d’une fois, ne voulant pas faire partie de l’Italie et en dépendre. C’est à cette époque que la mafia sicilienne est née, qui a fini par devenir un grand groupe.

Mafia rampante dans les années 1970

La Première Guerre mondiale a contourné Palerme, mais la Seconde Guerre mondiale a entraîné des destructions considérables dues aux bombardements. Plus de 10 000 citoyens se sont retrouvés sans abri et entassés dans le vieux centre-ville. Dans les années 1950, une île envahissait les chômeurs, le logement ne suffisait pas. Au début des années 60, la construction en masse de centres commerciaux et de parkings a commencé, ce qui a entraîné la destruction et la démolition de nombreux bâtiments rares. La population de la ville a augmenté de 20%, de nouveaux immeubles d’appartements ont été construits, mais la partie centrale est restée en ruines et se trouve encore aujourd'hui à Palerme.

Actuellement, Palerme est l’une des plus grandes villes et des principaux ports d’Italie.

Panorama de Palerme

Vues de Palerme

Commencez par explorer les sites touristiques de Palerme avec le musée archéologique, où de nombreuses expositions intéressantes, des collections d’objets de l’art byzantin, phénicien et grec ancien. Vous pourrez y découvrir l'histoire de la ville et des colonies les plus proches.Le bâtiment du musée est également impressionnant: auparavant, ce bâtiment appartenait au monastère. Il possède donc tout un ensemble de locaux, ainsi qu'une chapelle.

Les amateurs d'exploration du patrimoine architectural adoreront la cathédrale de l'archidiocèse de Palerme. On y trouve les reliques du saint patron de Palerme, Sainte Rosalia, les tombeaux des rois siciliens et des empereurs allemands, au cours desquels la ville et le royaume ont atteint leur apogée. La cathédrale a été construite au XIIe siècle de notre ère et a subi plusieurs reconstructions et reconstitutions. L’apparence du bâtiment combine les caractéristiques de l’architecture arabe, byzantine et normande, ce qui le rend unique.

Cathédrale de Palerme

Dans la partie centrale de la ville se trouve la Piazza Pretoria, entourée de maisons construites dans le style baroque. Sur la place il y a une magnifique fontaine.

Le palais royal normand est un endroit à visiter à Palerme. Quels sont seulement les fresques, faites dans le style byzantin. Plus tôt dans ce palais vivaient des rois et leurs familles, il serait donc intéressant de regarder l'habitat des monarques de haut rang. Il y a aussi la chapelle palatine avec une sculpture arabe unique au plafond, décorée de mosaïques complexes. Actuellement, il y a un musée ici, mais le dimanche, il y a des services de culte.

Les catacombes des Capucins sont un monument de renommée mondiale, une sorte de ville-musée des morts située sous le monastère des Capucins. Des corps squelettisés, momifiés et embaumés du mensonge décédé, se tiennent debout, se suspendent, forment des compositions. L'endroit n'est pas recommandé pour rendre visite à des gens impressionnables. Au total, environ 8 000 moines et riches siciliens ont été enterrés dans la nécropole. Le premier frère Silvestro de Gubbio a été enterré ici en 1599 et, depuis 1882, les inhumations dans les catacombes des Capucins ont été officiellement arrêtées. Après cette date, seules quelques personnes décédées, dont Giovanni Paterniti et Rosalia Lombardo, ont fait l'objet d'une exception. Aujourd'hui, ce sont leurs vestiges impérissables qui sont les plus visités de la nécropole.

Aucune impression moins vive ne laissera une visite au théâtre Massimo, situé sur la place Verdi. L’Opéra est le plus grand d’Italie et l’un des plus grands d’Europe: une installation bien pensée permet de recevoir 1 400 spectateurs. L'architecture unique garantit une excellente audibilité. C'est sur les marches du théâtre Massimo de la troisième partie du film «Le parrain» que Rosalia Corleone a été tuée.

Le jardin botanique est apparu à Palerme au XVIIIe siècle et était destiné aux personnes de la dynastie royale. Au début, c’était un petit terrain sur lequel ils cultivaient des verts et des herbes médicinales, mais il poussait et se reconstituait avec des arbres et des plantes exotiques, un vaste aquarium et une serre.

Piazza Marina est situé près de la mer. Dans celui-ci autrefois, des célébrations royales étaient organisées. Le jardin Garibaldi est situé non loin de là, il est intéressant pour les touristes non seulement par des bancs et des sentiers pédestres, mais également par des arbres centenaires plus de 300 ans. Parfois, les enfants jouent à cache-cache parmi eux.

À Palerme, nous recommandons également de jeter un coup d’œil sur l’observatoire astronomique, la marionnette et le musée de l’architecture.

Divertissement et loisirs

Golfe de mondello

Le divertissement principal à Palerme est des vacances à la plage. Il y a une mer calme et claire, des plages de galets bien entretenues, où vous pourrez pratiquer divers sports nautiques: plongée, planche à voile, canoë-kayak ou jet ski.

Après des vacances actives sur la plage, avec le début de soirée cool, les touristes se déplacent vers les bars locaux. La plupart des établissements de divertissement sont situés sur la place Olivella. Les bars de nuit les plus populaires non seulement parmi eux sont Piano Bar, Escargot, Drive Bar et Collica. Les meilleures boîtes de nuit de Palerme: Grants club, Rosamunda et Anticlea.

N'oubliez pas de regarder des spectacles de marionnettes dans les rues de Palerme.

Cafés et restaurants

À Palerme, comme dans toute l'Italie, ils adorent la pizza. Il a même son propre look - sphinone.La recette de pizza vintage inclut les ingrédients suivants: gâteau de base, sauce tomate, oignon et fromage sicilien. Et les assaisonnements ajoutés à la pizza rendent le goût unique. À ce jour, la pizza sicilienne a subi de nombreux changements. Diverses variations peuvent être dégustées non seulement dans les pizzerias, mais aussi dans les petites tentes dans les rues. Toutefois, pour ne pas vous tromper en ce qui concerne le choix, écoutez les critiques des voyageurs qui recommandent les restaurants Al 59, Antica Focacceria San Francesco et Comparucci.

La caponata est un plat sicilien traditionnel - assortiment d'aubergines frites, de tomates, d'oignons et de céleri avec des olives, des câpres et une sauce aigre-douce. Il existe environ 37 recettes classiques de ce plat. Le Kaponata est servi comme plat d'accompagnement ou apéritif.

Les meilleurs restaurants de cuisine sicilienne traditionnelle à Palerme sont: Bye Bye Blues sur la Via del Garofalo, 23 (vous serez choqués non seulement par la cuisine, mais aussi par une carte des vins de 350 variétés de vin local), Capricci Di Sicilia, situé non loin de l'ancien voici la légendaire cassata sicilienne) et La Scuderia, située dans le parc de la ville à côté de l'hippodrome (sert du vin de sa propre cave).

Les achats

Via della Liberta est l’une des rues commerçantes les plus en vogue à la mode, non seulement à Palerme, mais également dans toute l’Italie, où sont vendues les marques de vêtements les plus sophistiquées. Il y a de nombreux marchés alimentaires colorés dans les rues de la vieille ville. Le plus célèbre d'entre eux est sur la Vucciria. Du poisson frais, des fruits, des légumes et de la viande sont également offerts à Ballaro. Le marché le plus original se situe dans le quartier de Kapo, autour de la Piazza dei Beati Paoli, où vous pourrez manger des petits pains, des pois chiches rôtis, du pain plat ou des arancini cuits au four croustillants (boulettes de riz) dans les restaurants.

Transport

Les bus de ville orange AMAT de Palerme sont souvent bondés et ne suivent pas les horaires avec précision pendant l'été. Les horaires peuvent être trouvés dans les kiosques d’information touristique; la plupart des itinéraires s'arrêtent devant la gare. Les billets doivent être achetés à l'avance, dans les bureaux de tabac ou à la gare routière. Le tarif est de 1,05 euros pour une heure ou de 4 euros pour toute la journée.

À Palerme, deux petits bus, Linea Gialla et Linea Rossa, circulent dans les rues étroites du centre historique. Ils seront utiles principalement aux touristes. Si vous voulez aller dans la banlieue de Palerme - Monreale, cherchez le bus numéro 389 sur la place de l'indépendance.

Le logement

Vous pouvez vous arrêter dans différentes parties de Palerme, mais beaucoup dépend du poids de vos sacs et du temps que vous souhaitez consacrer à la ville.

Si la valise pèse lourdement sur les bagages, si vous devez partir très vite, restez à proximité de la gare. Contre - il y a beaucoup de bruit, beaucoup d'arabes. Avantages - logement bon marché, proximité de la gare et du centre. Assurez-vous de commander des chambres avec vue sur la cour, sinon vous ne pourrez pas dormir normalement à cause du bruit. Mais même avec un bon emplacement, il est nécessaire de s’assurer que les poubelles ne sont pas à côté des fenêtres, sinon leurs saveurs vous rendront fou. L’un des meilleurs hôtels de la gare est l’Hôtel Orientale. Wi-Fi gratuit et petit-déjeuner pour les familles avec enfants - lit bébé gratuit. L'hôtel a 1 étoile, le prix de la chambre est d'environ 3000 roubles.

Dans le centre de Palerme, vous pouvez louer des appartements, par exemple, dans la maison d'hôtes Palazzo Nuccio. Chambre - appartement séparé complet avec toutes les commodités. Il y a une connexion Wi-Fi, il est possible de placer un enfant de 6 ans sans lit, à distance de marche des principales attractions. Tarifs - à partir de 4000 roubles. Si vous avez besoin d'un hôtel, Casa Galati a reçu d'excellentes critiques. Il a 2 étoiles, le prix par chambre est de 3500 roubles.

Comment s'y rendre

Vous pouvez vous rendre à Palerme en avion, train, bus, voiture et bien sûr par mer. Le prix des billets varie en fonction du mode de transport choisi.

Si vous décidez de piloter un avion, sachez qu’il existe un aéroport Falcone-Borsellino près de Palerme, accessible depuis l’Europe, la Russie et l’Italie.

Il n'est pas pratique d'arriver en train depuis la Russie car l'itinéraire passera par plusieurs pays et nécessitera plus d'un transfert. Si nous considérons une manière plus logique, par exemple, de Rome à Palerme, tout sera beaucoup plus simple: deux types de trains à bas coût partent quotidiennement de la gare Termini - du matin à Intercity (IC) et du soir, InterCityNotte (ICN). Le matin, le voyage coûtera 75 euros et le soir, 98 euros, temps de trajet: 11 heures maximum.

Vous pouvez prendre un ferry pour Palerme. Pour ce faire, vous devrez vous rendre au port de mer romain de Civitavecchia. Le prix du billet commence à partir de 60 euros (sièges dans la cabine commune). Le ferry part tous les vendredis à 19 heures. Pour vous rendre à Civitavecchia depuis la gare Termini, vous devez utiliser le train Regionale (le prix du billet est de 5 euros).

Voyage possible en bus. Si vous quittez Rome, vous devez vous rendre à la gare routière de Roma (Rom) ou à Largo Guido Mazzon. Le premier bus part à 18h45. Le nombre total d'heures de route - 13. Le billet coûte à partir de 35 euros. Le plus romantique et imprévisible sera un voyage à Palerme en voiture.

Calendrier des prix bas

Catacombes des Capucins

Catacombes des Capucins (Catacombe dei Cappuccini) - tombes découvertes à Palerme, où se trouvent les restes de plus de huit mille personnes. Le lieu de repos éternel a été trouvé par des habitants célèbres de la ville et des représentants de l'élite. Les catacombes de capucins sont particulièrement intéressantes par la présence d'un grand nombre de momies - les cadavres embaumés sont dans diverses poses et créent même des compositions fantaisistes.

En parcourant les «expositions» autrefois vivantes, tout visiteur peut ressentir à la fois horreur, dégoût et plaisir. La main expérimentée des maîtres de la momification et de l'embaumement se fait sentir ici, car tous les corps et les squelettes ont été très bien conservés, même s'ils ont plus de cent ans. Par les vêtements, on peut facilement reconnaître à quelle époque appartient le corps donné, quel était le statut de cette personne de son vivant et de sa situation financière.

Histoire de la création

Mur dans les catacombes

Les catacombes sont creusées sous le monastère des Capucins, qui se trouve près du centre historique de Palerme. Il existe sur cette place depuis plusieurs siècles. À la fin du XVIe siècle, le nombre de prêtres du monastère spirituel a considérablement augmenté. Besoin urgent de créer un lieu solide et spacieux pour l’enterrement des moines. Le passage souterrain couvert sous le monastère convient parfaitement à cela. La première sépulture a eu lieu en 1599 - le corps de Silvestro de Gubbio a été enterré dans la crypte du temple. Après cela, les corps de plusieurs moines ont été enterrés ici et ont continué à enterrer tous les morts dans les murs du temple.

Au fil du temps, l'endroit devint très petit et les Capucins furent donc obligés de créer un autre long tunnel, élargissant ainsi la surface disponible. Les gens aisés ont commencé à demander de les enterrer ici. Pour l'enterrement des citoyens ordinaires créé des corridors supplémentaires. Un système de délivrance de permis pour recevoir une section distincte dans les catacombes a été introduit. Un tel journal pourrait écrire l’archevêque de Palerme, le chef de l’ordre des capucins ou l’abbé du monastère. Rapidement, cet endroit est devenu le cimetière le plus prestigieux de la ville.

Les momies des catacombes capucines Les catacombes capucines

Les catacombes de capucins ont été fermées seulement à la fin du XIXème siècle. Pendant tout le temps, de nombreux habitants de Palerme ont été enterrés ici, parmi lesquels se trouvaient des représentants du clergé et des laïcs ordinaires. Après la cessation de l'activité du cimetière du monastère, certaines personnes y ont été inhumées, notamment le nom du vice-consul des États-Unis, Giovanni Paterniti, et une fillette de deux ans, Rosalia Lombardo.

À ce jour, les catacombes des Capucins sont l'exposition de momies la plus populaire, attirant des visiteurs du monde entier.Les vastes tunnels de la crypte sont divisés en compartiments - il y a des salles pour hommes, femmes, enfants, vierges, prêtres et moines. Un crépuscule mystérieux, un froid glacial et une atmosphère sombre et particulière dans cet endroit ajoutent au frisson de la sensation et provoquent une poussée d'adrénaline, même parmi les visiteurs les plus flegmatiques.

Méthodes d'enterrement

Rosalia Lombardo

Dès l'ouverture du cimetière sous le monastère, on s'est rendu compte que les particularités de la terre et de l'air dans les tunnels souterrains contribuaient au bon sauvetage des corps. La méthode la plus courante pour préparer les restes humains à la conservation consistait à les sécher pendant plusieurs mois dans des chambres séparées. Les corps momifiés ont ensuite été frottés avec une solution de vinaigre, vêtus de magnifiques robes et placés à certains endroits des catacombes. Les proches pouvaient demander à mettre un cadavre dans un cercueil, mais souvent les restes étaient exposés dans les renfoncements des murs et sur les étagères. Au cours des épidémies, ils ont commencé à utiliser une autre méthode de conservation des corps: pendant un certain temps, ils ont été placés dans un mortier ou une solution à l'arsenic. En 1837, il était interdit de placer des corps sous une forme similaire, mais cet obstacle pouvait être contourné en enlevant l'une des parois du cercueil ou en insérant une fenêtre dans une boîte en bois.

Entrée du monastère des Capucins

Le corps de l'enfant susmentionné, Rosalia Lombardo, présente un intérêt particulier pour les visiteurs des catacombes. Selon le récit du médecin pour son embaumement, du formol, de l’alcool, de la glycérine, des sels de zinc et de l’acide salicylique ont été injectés dans l’artère de la défunte. Ensuite, les substances sous pression ont été réparties sur tous les vaisseaux de la fille. Le résultat était incroyable: le corps de l'enfant avait conservé l'apparence originale d'une personne vivante. Beaucoup de touristes qui ont visité ici, il semble que le bébé est en train de dormir.

Nombreux couloirs des Catacombes des Capucins

Le système de catacombes est simple, les couloirs et les cabines sont divisés selon plusieurs critères - sexuel, social, âge. Il y a des corridors: hommes, femmes, moines, prêtres, professionnels, un nouveau corridor. Dans les Catacombes des Capucins, il y a des cubicules d'enfants et de vierges (des couronnes en métal peuvent être vues sur la tête comme un signe de leur pureté).

Maman bébé

Si vous regardez le plan général des Catacombes des Capucins, cela ressemble à un rectangle, dont chaque côté est un couloir, au bas de cette figure, il y a une autre ligne - le couloir des prêtres. À l'intersection de chaque côté, vous pouvez trouver l'une des cabines ou la chapelle.

Couloir des femmes

La ligne la plus ancienne est formée par le couloir des moines. Les capucins les plus vénérés se trouvent dans la première partie du couloir, leur cou est enlacé avec des cordes. Tous les morts sont vêtus de simples soutanes.

La plus petite ligne est un couloir de femmes. La plupart des corps reposent dans des niches spéciales. Jusqu'au milieu du XXe siècle, les niches étaient protégées par du verre. Les restes de femmes vêtues d'une robe à la mode (en son temps) en soie avec des volants en dentelle, des chapeaux sur la tête.

Le couloir des hommes est la première longue ligne du rectangle des Catacombes. Les corps ont été préservés selon le testament, certains étaient habillés modestement et certains portaient les tenues les plus luxueuses de leur temps. La plupart des disparus sont des bienfaiteurs du monastère.

Des expositions effrayantes

Information du visiteur

Il convient de préparer une atmosphère particulière dans ce musée inhabituel. La plupart des expositions ont vraiment l’air effrayant, aussi les gens nerveux et les enfants sont-ils extrêmement découragés de rendre visite aux visiteurs de cet endroit. Si vous vous aventurez encore dans cette excursion mystique, assurez-vous qu’elle restera longtemps dans votre mémoire. Tout le monde peut visiter les catacombes des Capucins de 8h30 à 18h00. Le prix d'entrée est symbolique et s'élève à 1,50 euros.

Cathédrale Martoran (La Martorana)

Martorana - Une église pittoresque de la ville sicilienne de Palerme, très prisée des jeunes mariés. Le temple a été construit au XIIe siècle dans le style populaire arabo-normand de l'île, puis reconstruit dans la tradition baroque. Pour cette raison, une église éclectique est souvent appelée un «collage architectural». Martoran possède des mosaïques byzantines uniques.Depuis 2015, le temple de Palerme est inscrit sur la liste des sites du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Faits saillants

Martorana appartient à l'Église catholique italo-albanaise et a le statut d'une des cathédrales du diocèse local. Les habitants de la ville ne privilégient pas trop le nom "Martorana" et appellent plus souvent le temple Santa Maria del Ammirallo, car il était auparavant dédié à la Vierge Marie.

Malgré de nombreuses reconstructions, l'église a conservé la forme d'une croix grecque ou égale. L’apparence initiale n’a que la façade sud - cette partie du temple qui se dirige vers la cour et est inaccessible aux touristes ordinaires. L'église est couronnée d'un dôme hémisphérique posé sur un tambour octogonal. Chaque côté du tambour a une petite fenêtre, il y a donc suffisamment de lumière à l'intérieur de Martoran pour que les mosaïques colorées byzantines puissent être vues dans toute leur splendeur.

À côté du bâtiment principal, un campanile ou un clocher. Auparavant, la structure mince à quatre niveaux était recouverte d'un dôme séparé. Grâce au travail habile des constructeurs, le grand bâtiment semble très raffiné. Des éléments séparés du décor suggèrent que le beffroi était l'œuvre de bâtisseurs venus du royaume des croisés à Jérusalem pour venir sur l'île.

Histoire de l'église de Martoran

Le temple a été construit en 1143 aux dépens de l'amiral George d'Antioche, il a donc longtemps été appelé l'amiral. La basilique avait la forme d'une croix grecque, de trois absides, d'un porche et d'une cour avec un clocher. Au début, c'était l'église de maison, près de laquelle se trouvait le palais de l'amiral. Pendant plusieurs siècles, Martoran a appartenu à la paroisse grecque et les services religieux y ont été célébrés selon le canon byzantin.

Le nom moderne du temple acquis en 1431, lorsque le roi Alphonse V le Magnanime le transféra à la juridiction du monastère bénédictin de Martoran. Après cela, ils ont commencé à servir dans le temple selon le rite latin. Le monastère lui-même n'a pas survécu à ce jour, puisqu'il a été détruit pendant la Seconde Guerre mondiale, lorsque les troupes alliées ont bombardé Palerme.

Au XVIIe siècle, le talentueux architecte Andrea Palma construisit une belle façade nord et, sur le site de l’une des absides détruites de Martoran, érigea une chapelle baroque. Dans les années 70 du XIXe siècle, de sérieux travaux de restauration ont eu lieu dans l'église, au cours desquels une partie des couches baroques a été supprimée. En 1935, à la demande du dictateur italien Benito Mussolini, le temple de Palerme est devenu la propriété de la communauté albanaise et les services canoniques byzantins y ont repris.

Mosaïques

Toutes les mosaïques Martoran ont un fond doré caractéristique. Les plus précieux d'entre eux sont ceux qui décrivent les fondateurs de l'église. Sur une mosaïque, l’organisateur du temple, George d’Antioche, se trouve aux pieds de Notre-Dame, et sur l’autre, le Christ couronne symboliquement le souverain sicilien Roger II.

Dans la tradition catholique, seul le pape ou son vice-roi peut couronner le dirigeant. L'auteur de l'ancienne mosaïque a donc cherché à montrer que le pouvoir en Sicile venait directement de Dieu et ne nécessitait pas d'intermédiaire terrestre. Le dôme de Martaran est décoré d'une magnifique mosaïque représentant le Christ entouré de quatre apôtres.

Comment s'y rendre

Martorana est situé sur la Piazza Bellini, 3, dans la partie historique de Palerme, à 1,8 km de la mer. De la gare au temple en 12-15 minutes, il n’est pas difficile de marcher. Si vous le souhaitez, vous pouvez rejoindre l'église en bus ou en taxi.

Teatro Massimo (Teatro Massimo)

Théâtre Massimo - l'un des plus grands théâtres italiens, d'une capacité de 3 200 places, a été construit en 1875-1897. Il a reçu son nom en l'honneur du roi Victor Emanuel II. Le théâtre est réputé pour son excellente acoustique.

Faits saillants

Basile a été inspiré par l'ancienne architecture sicilienne et le théâtre Massimo a donc été construit dans un style néoclassique, comprenant des éléments de temples grecs. L’auditorium, construit à la manière classique d’un fer à cheval à sept loges, dans le style de la fin de la Renaissance, peut accueillir 3 000 personnes. Les sculptures des bustes des grands compositeurs pour le théâtre ont été réalisées par le sculpteur italien Giusto Liva et ses fils.

Pendant vingt-trois ans, il a été fermé, car le bâtiment n'était pas assez sûr et était perçu comme un symbole triste de la mauvaise gestion de la mafia. Son ouverture en 1998 est devenue un signe de la renaissance politique et culturelle de Palerme, étroitement liée aux activités de la maire élue de la ville, Leoluca Orlando, en 1993 et ​​à un sens croissant de la responsabilité civique des habitants.

Fait intéressant

Les dernières scènes de The Godfather 3 ont été tournées dans le théâtre Massimo.

Parc Mirabilandia

Mirabilandia - L’un des plus grands parcs d’attractions d’Europe et le plus important d’Italie. Il est situé entre Ravenne et Rimini. Sur un espace de plus de 700 000 mètres carrés, des manèges et scènes construits en taille réelle par zones thématiques. Dans le parc Mirabilandia, des spectacles et des animations sont organisés avec la participation des personnages Disney préférés.

Pavie

Pavie - Ancienne ville universitaire d’Italie, elle s’est étendue au milieu de rizières et a su préserver l’atmosphère médiévale d’un centre historique presque intact, ses nombreuses églises romanes et ses anciennes tours. Pétrarque, Léonard de Vinci, le poète Hugo Foscolo et le dramaturge Carlo Goldoni ont vécu et travaillé ici. Aujourd'hui, de nombreux étudiants italiens et étrangers font sensation dans la ville.

Histoire

La construction de Pavie a commencé les Romains: les rues centrales d'aujourd'hui ont été brisées à cette époque. Pavie était la capitale du royaume Ostrogoth (493-526) sous Théodoric et, jusqu'en 774, Lombard. Après la victoire de Charlemagne sur les Lombards en 774, il fut couronné à Pavie par le roi des Francs et des Lombards. La ville a perdu sa valeur en 1360, lorsqu'elle est passée sous l'autorité des ducs de Visconti, qui ont uni Pavie à Milan. En 1525, la ville redevint un lieu d'événements historiques: l'armée de l'empereur Charles Quint vainquit les troupes du roi français François Ier. Au milieu du XVIe siècle. Pavie dans le Duché de Milan a été cédée à l'Hapsbourg espagnol et au XVIIIème siècle. - à l'Autrichien.

Vues de Pavie

Castello Visconteo

Dans la partie nord de la ville au XIVe siècle. Le château Castello Visconteo a été construit pour les ducs de Milan. Ce bâtiment presque dépourvu de décorations avait quatre ailes avec des tours dans les coins. L'aile nord de 1525 est victime de la bataille de Pavie. Il vaut la peine d'explorer une très belle cour avec des arcades et des ornements ajourés de fenêtres. Du côté nord (maintenant ouvert), des jardins et des parcs ont été aménagés dans une bande de 9 km qui reliait autrefois la ville au monastère chartreux de Certosa di Pavia. Les locaux abritaient un musée et une galerie d'art. À quelques pas de Castello se dresse l'église du monastère San Pietro à Ciel d'Oro, consacrée en 1132 et restaurée au XIXe siècle. Devant l'autel principal se trouve une grande pierre tombale en marbre gothique de saint Augustin, créée en 1362 par Giovanni di Balduccio. En outre, l'urne de Boèce, philosophe et homme d'État romain, est enterrée dans la crypte de l'église.

Piazza della Vittoria et la cathédrale

Via Piazza della Vittoria avec le bâtiment de la mairie du XIème siècle. Vous pouvez aller à la cathédrale, symbole de la ville. Sa construction a commencé en 1488 mais le projet des architectes Bramante, Amadeo et Cristoforo Rocca. Le tambour de la coupole était prêt en 1750. La couverture et la façade de la cathédrale n’étaient qu’au XIXe siècle; le transept a été achevé en 1936. L'impression de la cathédrale est déterminée par le dôme haut d'un diamètre de 30 m et d'une hauteur de 90 m, qui est l'un des plus grands dômes d'Italie.

Maisons tour

Trois tours de maisons près de l'université ont grandi au Moyen Âge, lors de la lutte entre partisans de l'empereur et de la papauté. À Pavie, il y avait auparavant plus de deux cents tours de ce type: elles sont immortalisées sur la fresque de Bernardino Lansani dans l'église de San Teodoro.

Eglise de San Michele

Plus loin se trouve San Michele, l'église la plus importante de Pavie. Il a été érigé sur le site d'une église du VIIe siècle dédiée à l'archange Michel, où les rois lombards ont été couronnés. Le bâtiment actuel date de 1117-1150. En 1155, Friedrich Barbarossa fut couronné ici.Malheureusement, la magnifique façade de l'église en grès jaunâtre au riche décor ornemental et aux reliefs bouclés porte les effets impitoyables de la pollution atmosphérique. La décoration intérieure est constituée par les chapiteaux romantiques constitués de colonnes avec des reliefs, dans lesquels sont présentées des scènes mythologiques et bibliques; ils sont mieux vus dans la crypte. L'auteur du groupe de sculptures "Crucifixion" de style gothique tardif (milieu du XVe siècle) situé dans l'arc séparant l'autel du bâtiment principal de l'église est censé être Urbina da Surso. Les fresques ont été créées à différentes époques du XIIIe au XIXe siècle. Dans la partie autel, les restes de la mosaïque de sol d'origine sont encore visibles.

Eglise de San Lanfranco

Un peu à la périphérie se trouve l'église en brique de San Lanfranco, qui mérite une visite séparée. Il a été consacré en 1236; ici vous pouvez trouver une pierre tombale en marbre de St. Lanfranc. C'est l'œuvre de Giovanni Antonio Amadeo, qui a également participé à la construction du monastère chartreux de Certosa di Pavia. Ses œuvres sont des décorations en terre cuite, dont les vestiges sont conservés dans des cloîtres.

Les environs de Pavie

Monastère de Certosa di Pavia

La chartreuse de la Certosa di Pavia (Certosa di Pavia, à 9 km au nord de Pavia) est l'un des monuments culturels les plus importants de la Lombardie. Avec la Grande Chartreuse près de Grenoble (France), c'est la plus célèbre demeure de l'ordre des cartésiens. La fondation du monastère est associée au nom de Jan Galeazzo Visconti, duc de Milan et du comte Pavie, qui envisagèrent en 1390 de construire une tombe familiale. La construction, qui s'étend sur près de 200 ans (jusqu'en 1560), fait intervenir plusieurs architectes, parmi lesquels Giovanni et Guiniforte Solari (constructeur de la cathédrale de Milan) et Giovanni Antonio Amadeo, qui avait précédemment créé le Colleoni à Bergame. De l'entrée principale du monastère - à droite, l'ancien palais des ducs de Milan, à gauche les anciens ateliers - l'église Madonna delle Grazie est visible. Sa façade, construite dans les années 1473-1499. Amadeo, son disciple Briosko en collaboration avec les frères Cristoforo et Antonio Mantegazza, est célèbre pour ses incrustations de marbre multicolore, de reliefs et de figures de marbre. Les chrétiens et les païens, les laïcs et les religieux y sont représentés, mais le christianisme a une préférence: les figures des souverains romains et orientaux sont en bas et les personnalités chrétiennes au-dessus d’eux. La partie supérieure de la façade a été créée vers 1500 par Cristoforo Lombardo.

Pierre tombale de Ludovico Moro et Béatrice d'Este

Contrairement à la façade Renaissance, l'intérieur de l'église est principalement de style gothique tardif. Les fresques des chapelles de la nef longitudinale latérale droite ont été créées à la fin du XVe siècle. Bergognone; sa main appartient aux deux portes latérales de l'autel de la deuxième chapelle à gauche. Dieu le père a écrit Perugino. L'attraction principale ici est la pierre tombale de Ludovico Moro et de sa femme Béatrice d'Este, décédée à l'âge de 22 ans et créée par Cristoforo Solari. Dans la nef transversale sud se trouve la pierre tombale de Gian Galeazzo Visconti, fondateur du monastère, œuvre de Cristoforo Romano. Les deux cloîtres à arcades à décor de terre cuite et cellules monastiques des deux côtés du cloître méritent d’être inspectés.

Oltrepo Pavese

Oltrepo Pavese (Oltrepo Pavese) - le coin le plus méridional de la Lombardie, qui est, si vous regardez de Pavie, "de l'autre côté de", coincé entre le Piémont et l'Emilie-Romagne. Près de la rivière, le terrain représente toujours une vaste plaine qui passe au sud en collines basses. Les sommets des collines sont couronnés de châteaux et les pentes sont couvertes de vergers et de vignobles. C'est pourquoi Oltrepo est appelé le "jardin de Lombardie". Le vin mousseux local, qui peut être appelé Classese, est populaire s'il est produit selon la méthode classique. Pinot Nero, Bianco et Grigio, Riesling Italico, Cortese, Muscat, Bonarda, Barbera, Rosato - les vins de cette région, par lesquels passent plusieurs routes de négoce du vin traditionnelles. La ville principale de cette région est Voghera. Dans la vallée de la Staffora, se trouve la belle station thermale de Salice Terme, où se trouvent quatre sources thermales contenant de l’eau salée contenant du soufre et riche en iode.De Ponte Nice, la route part vers l'abbaye de San Alberto, formée d'une cellule d'ermitage du XIe siècle. Une très belle route mène à Varzi à travers la vallée en amont de Staffory. Il reste encore des fortifications urbaines. L'église monastique de San Germano dans le style du haut gothique est digne d'attention.

L'aide

Via Fabio Filzi 2 27100 Pavie;
Tél: 0 38 22 21 56;
Fax: 0 382322 21;
www.turismo.provincia.pv.it;
www.comune.pv.it

L'ancienne ville de Paestum (Paestum)

Les magnifiques ruines des temples de Paestum - le monument le plus important de l'architecture grecque en Italie. Aujourd'hui, il s'agit principalement d'un établissement agricole, à proximité duquel on peut voir des buffles en pâture: le fromage est le fromage préféré de nombreux mozzarella.

Informations générales

Paestum - La colonie grecque de Sybarium, fondée à la fin du VIIe siècle av. J.-C., s'appelait à l'origine Posidonius.

L'ancienne ville, qui n'est aujourd'hui que partiellement ouverte, est entourée d'un mur de 4,75 km de long et d'environ 5 m d'épaisseur. À certains endroits, il y a un mur avec quatre portes toujours en très bon état.

L'attraction principale de Paestum est les trois temples grecs doriques de travertin jaune. La plus ancienne est la basilique du 6ème siècle. BC Des études récentes prouvent que le temple était dédié à la déesse Héra. Ses colonnes, neuf aux extrémités et dix-huit le long des parois latérales, sont épaisses au fond, minces vers le haut. Le noyau du temple est constitué de deux cella (sanctuaire intérieur) des trois salles.

Le temple voisin, appelé à l'origine à tort le temple de Neptune ou Poséidon, était en fait également dédié à Héra. Il est le «plus jeune» et le mieux conservé, c’est un magnifique exemple d’architecture stricte du Ve siècle. BC Les colonnes, six aux extrémités et quatorze sur les côtés, portent un système presque entièrement préservé de poutres et de pignons, et l'intérieur du temple est divisé par deux rangées de colonnes en trois nefs.

À environ 200 mètres au nord de celui-ci se trouve le Forum, construit par les Romains sur le site de l'agora grecque. Il est entouré d'un portique avec des colonnes de narines; des magasins de marchands et des changeurs de monnaie s'y trouvaient. Autour du forum se trouvaient la curie et le comicium (le lieu de réunion du magistrat et des citadins), le temple du Capitole (273 av. JC) et les gymnases. Un petit amphithéâtre est maintenant divisé par rue. Le Bulevter grec (bâtiment du conseil municipal) a également été reconstruit par les Romains.

En passant le sanctuaire souterrain, vous pouvez vous rendre au temple de Cérès, qui était en réalité dédié à Athéna. Au bout de celui-ci - sur six colonnes, sur les côtés - sur treize; C'est le plus petit temple de Paestum. Il a érigé, probablement à la fin de VI. BC Sur son fronton, révélant une influence clairement ionienne, on peut voir des traces de plâtre et de peinture. Le noyau du temple se compose de cella avec deux salles.

Le musée Paestum possède une importante collection d’antiquités grecques et de Nizhneitali. Parmi les objets exposés se trouvent des sépultures des nécropoles grecque et lucienne des VIe-IVe siècles. BC - par exemple, vases, statues, bijoux, pièces de monnaie et armes attiques et bas-italiens. Dalles de pierre peintes uniques, murs ou couvertures de crypte. La plus célèbre image créée par env. 480 av. er., trouvé dans la "tombe du plongeur". Sur celui-ci, vous pouvez voir un homme qui, idéalement, tend le corps, saute à l'envers (peut-être dans le royaume des morts). Des fragments de détails architecturaux des trois grands temples font bonne impression.

Si vous vous trouvez dans le sud de l’Italie, essayez d’appeler à Paestum - vous ne le regretterez pas.

Tour penchée de Pise

Tour penchée parmi les sites les plus célèbres et les plus populaires d’Italie. De plus, c'est l'un des symboles les plus reconnaissables du pays, sa carte de visite. La tour penchée de Pise est située dans la ville de Pise, dans la région toscane, à seulement 10 km de la chaleur et de la douceur de la mer de Ligurie. La tour est un clocher, elle fait partie de l'ensemble architectural de la cathédrale locale en l'honneur de l'Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie ou de Santa Maria Assunta.

Faits saillants

La tour penchée de Pise est devenue une expression familière désignant des structures instables ou en chute.

Comment se fait-il que le clocher apparemment typique du temple de la ville la plus ordinaire devienne mondialement célèbre? Tout dépend de sa pente, qui crée l'illusion d'une chute. Et bien que ce ne soit nullement intentionnel et ne découle nullement du manque de professionnalisme des constructeurs, l'effet visuel a été impressionnant - pendant des siècles!

Pendant ce temps, le nom du bâtiment devint injustement synonyme de construction infructueuse. Les architectes et les constructeurs de l'époque ont vraiment fait une grave erreur de calcul en commençant à construire la tour de Pise sur le sol, qui se caractérisait par une trop grande douceur du sol. Cela n'a pas affecté la valeur historique et culturelle des sites: la tour penchée de Pise se distingue aujourd'hui parmi les nombreux monuments les plus anciens et les plus beaux des Apennins.

En général, les bâtiments "en chute" dans le monde, il y en a environ trois cents. Mais la beauté unique de l'air, les arcades ajourées, le célèbre beffroi et la riche histoire de la tour penchée de Pise en font un trésor inestimable de l'architecture, le distinguant du reste. Et donc, à juste titre, en 1986, avec la cathédrale, la place adjacente et le baptistère, il a été inclus sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Colonnes corinthiennes, cathédrale et tour de Pise

Histoire de l'érection de la tour penchée

Tour penchée et basilique dans les années 1830

La grande construction de la beauté "en chute" a duré près de 200 ans avec de longues interruptions. Cela a commencé à l'apogée de la République de Pise en tant qu'État maritime (soit dit en passant, le premier État maritime italien). La construction de l'ensemble architectural était planifiée loin du centre-ville.

Étapes de construction de la tour penchée

Guglielmo Innsbruck et Bonnano Pisano ont dirigé la première étape de la construction de la tour de Pise. Le 9 août 1173 les travaux ont commencé. Au début, il y avait une autre date d'utilisation - 1174, jusqu'à ce que les chercheurs s'en rendent compte et ne la corrigent pas: après tout, la république avait son propre calendrier, qui était en avance sur la norme pour toute l'année.

Plateforme d'observation de la tour penchée

D'abord posé la profondeur de fondation de 3 mètres. Puis, comme d'habitude, attendu un an. C'était ici - après le premier étage et deux niveaux avec des colonnades - et la pente de la tour penchée de Pise est devenue perceptible. Les travaux ont été suspendus. En 1198, le sol a été renforcé et le bâtiment a été ouvert. Fait intéressant, pendant la construction, la tour s’est inclinée dans différentes directions: d’abord au nord, puis au sud.

La prochaine étape a commencé après 35 ans, à la fin de 1233. Le travailleur Benenato, fils de Gerardo Botici, a pris en charge la gestion d'un objet aussi complexe. Vers cette époque, la moitié de la tour de Pise a été construite.

En face de la tour penchée se trouve la sculpture "Fontaine de Cupids"

De grands progrès dans les travaux ont été décrits lorsque Giovanni di Simone a rejoint la construction. À la fin de 1264, l'exploitation de la pierre a débuté dans les montagnes proches de Pise pour la construction de la tour. Les matériaux de construction ont été manipulés par le maître Reinaldo Speschale.

Vue de bas en haut de la tour de Pise

Depuis 1272, Giovanni di Simone a dirigé la construction de la tour penchée. Il a décidé d'essayer de compenser l'inclinaison en relevant le niveau du plafond d'un côté de 10 centimètres. Mais les espoirs n'étaient pas justifiés: cela ne faisait qu'augmenter la courbure. En 1275, le 5ème étage fut achevé. La déviation par rapport à l’axe central dépassait 50 centimètres.

Cloche de la tour

En 1284, la République de Pise subit une écrasante défaite à la bataille de Meloria Island pour la suprématie en Méditerranée. Une période de déclin a commencé, la construction a de nouveau été suspendue.

Marches dans la tour penchée

Les références suivantes à la construction de la tour de Pise remontent à 1319. Au sixième étage, une cloche a été levée et placée dans l'arcade. La dernière étape de la construction a été menée par Tomasso. Il était le fils d'Andrea Pisano, célèbre architecte, joaillier et architecte italien. En 1350 a commencé la construction du clocher. Finalement, en 1372, la grande construction fut achevée.À la fin des travaux, l’écart par rapport à l’axe central était de 1,43 mètre.

La tour penchée de Pise s’est révélée complètement différente de ce qui avait été prévu à l’origine. Au lieu d'un bâtiment de 10 étages, d'une hauteur de 98 mètres, surmonté d'un clocher, seuls 8 étages ont été construits. Aujourd'hui, le bâtiment a une hauteur de 55,86 mètres au sud et de 56,7 mètres au nord.

La principale question liée à la construction de la tour de Pise a toujours été: "Pourquoi tombe-t-il?" Il y a eu beaucoup de versions sur ce score. Il y avait même une hypothèse audacieuse qu'il a été conçu. La cause la plus probable de l'inclinaison est considérée comme une fondation insuffisamment profonde dans des conditions de sol argileux hétérogène, susceptible de s'affaisser.

Tour penchée de Pise

Caractéristiques architecturales

Bien que la tour de Pise elle-même soit inclinée, le clocher, construit dans la seconde moitié du XIVe siècle. au sommet de la tour, c'est plus lisse

Les diamètres extérieur et intérieur de la base de la tour de Pise sont respectivement de 18,484 m et 10,368 m. Le poids de la belle italienne penchée est de 14 700 tonnes. Il a 294 étapes. L'épaisseur des murs à la base est également impressionnante - une moyenne de 4,05 mètres, qui diminue jusqu'au sommet (à la base c'est 4,9 m, et à la hauteur des galeries déjà 2,48 m). L'inclinaison actuelle de la tour est estimée par les experts à 3 ° 54 '.

Tour penchée de Pise

Sous l'apparence d'une grande structure, on devine les traits des cultures romane, byzantine et arabe. Pour certains érudits, la tour de Pise ressemble à une mosquée ou à un minaret. Il est à noter que le clocher est situé à une distance de la cathédrale, qui n'est pas caractéristique des églises chrétiennes. Cette circonstance a conduit à l'hypothèse qu'il pourrait y avoir eu une certaine influence de la tradition architecturale musulmane. Ou vice-versa: l’idée d’un clocher séparé est apparue pour la première fois dans l’architecture des églises chrétiennes, et l’islam le plus jeune l’a ensuite adoptée. De nombreux érudits et érudits religieux se disputent encore à ce sujet et ne sont pas arrivés à un dénominateur commun.

Lunette de la tour penchée

La tour de Pise est en pierre, richement décorée de marbre gris clair et blanc. Le premier étage est monolithique, avec des arcs creux, formés par 15 colonnes de caissons. Les rosettes avec lesquelles elles sont décorées reprennent le décor de la cathédrale et du baptistère. Viennent ensuite six niveaux. Le mur extérieur de chaque étage est une galerie ouverte décorée de motifs et d’ornements de fantaisie. Trente colonnes de chaque niveau avec des chapiteaux classiques sont basées sur des arches fermées. Ces élégantes arcades se répètent dans le bâtiment de la cathédrale et unissent l’ensemble. L'ornement décoratif incarne les caractéristiques de l'architecture byzantine.

Niveau inférieur

Au-dessus du sixième niveau d'arcades se trouve un beffroi. Le clocher est moins dévié de l'axe central et se dresse exactement. Cela fait ressembler le bâtiment à une banane. À l'entrée de la tour de Pise, vous pouvez voir d'incroyables bas-reliefs. En haut, dans l'espace entre les arches, se trouve la sculpture de la Vierge à l'Enfant d'Andrea Gardy. Le cylindre intérieur de la tour est en brique. L'espace entre les murs est creux. Il est vu depuis la tour à travers les fenêtres d'observation. Le bâtiment a trois escaliers en colimaçon.

Escalier en colimaçon de 7 à 8 étages

À l’intérieur de la tour penchée de Pise se trouve un vaste hall ouvert, décoré de bas-reliefs illustrant des animaux fantastiques. Sur la circonférence du mur, un escalier en colimaçon mène au niveau supérieur. Au pied, il est large et au sommet, la largeur de l'envergure n'est que d'environ 40 centimètres. Les marches sont en marbre, elles sont fortement frottées à certains endroits. Un escalier mène à la terrasse d'observation de la tour.

Les touristes aiment visiter la salle de pêche. Il s'appelle ainsi à cause des images d'animaux marins. Auparavant, cette salle était fermée pour les excursions. Certains instruments surveillaient l'angle d'inclinaison de la tour penchée de Pise. Dans le plafond de la salle à travers le trou pendant la nuit, les étoiles de visite sont visibles. Un spectacle inoubliable: se sentir dans un véritable observatoire.

Hall dans la tour penchée de Pise Vue d'en haut de la salle

Beffroi de la tour

Le clocher est considéré comme le plus beau d'Italie et n'est apparu sur la tour penchée de Pise que dans la seconde moitié du XIVe siècle. Chacune des sept cloches est définie sur une note distincte et possède sa propre histoire. Le premier, le plus ancien, s'appelle Pasquarreccia (Paskvercha), fabriqué au milieu du XIIIe siècle. Il est réglé sur Sol bémol. La cloche de Tertz est responsable de la note en si forte, est apparu dans le beffroi en 1473. Cloche Vespruccio coulé en 1501 (note mi). Vincenzo Postenti a fabriqué la cloche Crocifisso (do dièse), qui a été fondue en 1818 par le maître Gualandi da Prato.

Clocher de la tour penchée de Pise Vue de la cathédrale de Santa Maria Assunta depuis la tour penchée de Pise

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la cloche de Dal Pozo a été détruite. Après restauration, il a été placé dans un musée. Depuis 2004, le clocher en est la copie exacte. La plus grosse cloche, Assunta (son nom se traduit par "ascension"), est réglée sur si. Il pèse 3,5 tonnes, fabriqué par Giovanni Pietro Orlandi. En 1735, la cloche a été fondue.

Les pisans et les invités de la ville peuvent apprécier un carillon d'église à midi. Il est impossible de décrire sa beauté et sa mélodie - vous devriez certainement l'entendre vous-même!

Journée ensoleillée à pise

Travaux de restauration

La tour de Pise n'a cessé de tomber qu'en 2008!

Presque dès le début de la construction, des efforts ont été déployés pour redresser la tour penchée de Pise. La première commission a été créée en 1298. Pendant des siècles, les gens ont essayé de sauver ce miracle de l'architecture. Afin de préserver cette structure unique, des mesures sans précédent sont prises à notre époque. Seulement en 2008, il était possible de mettre fin à la "chute" de la tour.

Soirée à Pise

La tour penchée de Pise a plus de 650 ans, si vous comptez depuis la fin des travaux de construction, ce qui en fait l'un des bâtiments les plus anciens de la ville, mais aussi du pays dans son ensemble. Sans les travaux de restauration, la tour de Pise n’aurait guère été préservée, et presque tous les architectes et historiens sont d’accord sur cet avis. Les mesures visant à maintenir l'objet dans sa forme originale ont été mises en œuvre à différentes époques et, par conséquent, leur complexité diffère: du remplacement des colonnes en train de s'effondrer à l'extérieur du bâtiment à la refonte des cloches. Et pour ne pas laisser la Tour de Pise s'effondrer, pour la préserver, des efforts véritablement titanesques ont été déployés. En 1934, le ciment liquide a été introduit dans la fondation.

Entrée de la tour de Pise

Les autorités de Pise ont même annoncé un concours pour la meilleure version de "l'alignement" du bâtiment. Les propositions ont reçu beaucoup. Certains étaient assez originaux. Par exemple, placez un monument sur le "malheureux" architecte Bonnano Pisano, de sorte qu'il soutienne son idée. Ou construire une tour symétrique à proximité, mais avec la pente opposée. Mais les blagues étaient des blagues, et ils ont sérieusement abordé les travaux en construisant un modèle expérimental à proximité.

Piazza dei miracoli

En 1989, le clocher rattaché à la cathédrale s’est effondré dans la ville italienne de Pavie (région de Lombardie). Cela suscitait l'inquiétude: que se passerait-il si quelque chose comme cela arrivait à la tour penchée de Pise? Il a été décidé à l’avance de veiller à sa préservation - lors de la prochaine restauration. Ainsi, au début des années 90, l’installation était fermée aux visiteurs. En 1992, 18 anneaux d'acier entouraient la première galerie d'arcade. Des contrepoids en plomb d’un poids total de 600 tonnes ont été placés du côté nord de la tour de Pise. Sur le côté de la pente, installez des accessoires de sécurité. Tout d'abord, la technique a été testée sur un modèle et ce n'est qu'à ce moment-là que des travaux uniques ont été effectués. Grâce à un système de tubes de cuvelage à l'aide d'une perceuse spéciale, une poignée de sol a été sélectionnée dans la partie nord de la structure. L’objectif était de réaliser le naufrage de la tour de ce côté et l’alignement de la structure.

Au sommet de la tour penchée du clocher Pasquerche

Les autorités italiennes ont alloué 27 millions de dollars pour sauver le bâtiment légendaire, et les coûts énormes ont été récompensés. L'angle d'inclinaison a diminué de un degré et demi. En 2001, la tour de Pise a de nouveau été ouverte aux touristes. Aujourd'hui, la différence entre les deux côtés de la fondation est d'environ deux mètres.Selon les prévisions optimistes des scientifiques, la beauté de Pizan devrait durer au moins 300 ans.Comme annoncé, depuis 2008, la tour penchée n'a plus dévié de l'axe central, grâce aux efforts déployés. Avant cela, chaque année, la pente augmentait d'un millimètre.

En résumé, on peut noter une chose: malgré sa "situation précaire", la tour de Pise était plus stable que de nombreux bâtiments "plats", et pas seulement en Italie. Au cours de son existence, il a connu plusieurs tremblements de terre majeurs. Cependant, il a survécu et continue de ravir non seulement les voyageurs, mais également les résidents locaux avec son apparence originale et unique.

Panorama

Mythes, faits intéressants

Plaque Galileo Galilei

On prétend que le natif de Pise, le célèbre astronome Galileo Galilei, a mené ses expériences tout aussi célèbres sur la tour. Le scientifique voulait prouver que tous les corps, quelle que soit leur masse, tombaient à la même vitesse. Pour ce faire, il a laissé tomber divers objets de la tour de Pise et a mesuré le temps de la chute. Galileo, selon son élève Vincenzo Viviani, a également étudié l'amplitude des oscillations du pendule à partir des murs de la tour. Malheureusement, ces faits restent non confirmés, bien qu'il n'y ait aucune raison de douter de leur véracité ou de leur crédibilité.

Debout dans la tour penchée de Pise, vous pouvez voir le ciel étoilé

Mais la contribution à la construction de la tour penchée de Donna Bertha di Bernardo est avérée. La femme légua 60 soldats pour sa construction. Cet argent a été dépensé pour l'achat de pierres qui se trouvent aujourd'hui à la base du beffroi. Ainsi, la femme a immortalisé son nom pour la postérité. Elle a également semé des doutes sur les véritables personnes impliquées dans la construction: dans son message, elle a mentionné un certain maître Gerardo. On sait également qu’à cette époque, le constructeur Diotisalvi travaillait à Pise, mais sa participation à la construction de la tour penchée de Pise semble plus probable. Cependant, ses œuvres étaient généralement signées de lui, et s’il ne restait pas à l’écart d’une telle construction, pourquoi son autographe était-il absent du clocher?

Selon la légende, la tour penchée de Pise aurait voulu s'en prendre à l'architecte ...

Une légende amusante explique la pente de la tour penchée. À priori, la structure était parfaitement droite à l’origine. Mais les autorités n'ont pas voulu s'installer totalement avec l'architecte. Il se tourna vers son idée: "Viens avec moi!" Devant le public étonné, la tour de Pise s'est penchée. Mais d'un endroit comme nous avons l'occasion d'être convaincu, ne bouge pas. Et, bien sûr, elle n’a pas pu: c’est juste une belle tradition, qui a pourtant un sens profond. C'est possible, certains historiens suggèrent que l'architecte est vraiment sous-payé ...

Tour à Niles, États-Unis

Dans la ville américaine de Niles, dans l’Illinois (banlieue de Chicago), se trouve un jumeau du miracle de Pise - le château d’eau, qui reprend l’original, y compris la pente. C'est vrai, dans ses dimensions, il est deux fois plus petit. Mais dans le documentaire "La vie après le peuple", également américain, raconte la destruction de la tour penchée de Pise, qui, selon les prévisions des auteurs, ne se produira qu’après 250 ans.

La tour Oldekhov dévie de son axe plus fort que la tour penchée

La célèbre beauté italienne a des analogues du monde. Aux Pays-Bas, par exemple, tel est le clocher inachevé d’Aldekhov, situé dans le centre historique de Leeuwarden, capitale de la province de la Frise. Si nous comparons deux objets, ce ne sera pas en faveur de la tour de Pise. En ce sens qu'Oldekhov dévie encore plus de son axe central.

Deux autres tours "en chute" se trouvent en Russie, elles sont aussi souvent comparées à la tour penchée. Le premier est Syuyumbike, au Kremlin de Kazan (il s’agissait d’un bâtiment d’observation dont la première référence remonte à 1777). Il dévie sensiblement du côté nord-est et la pente de sa flèche est de 1,98 m.La seconde est la tour Nevyansk située au centre de la région de Nevyansk dans la région de Sverdlovsk (construite en 1721-1745 sur ordre de l'homme d'affaires russe Akinfiy Demidov). Il s'écarte de la verticale d'environ 1,85 m.

Tour Syuyumbike Tour Nevyansk

Mais revenons à la tour penchée de Pise. Notre héroïne "évasive" a pénétré dans le film d'animation. Il en est fait mention dans la populaire série d'animation japonaise "Tour du monde du chat en bottes", filmée en 1969 par la réalisatrice Katsumata Tomohara. Pas sans la tour penchée de Pise et dans de telles caricatures modernes produites aux États-Unis, comme Phineas et Ferb (2007) et Les aventures de M. Peabody et Sherman (2014), où il est également mentionné.

Comment se rendre, mode de fonctionnement

La tour penchée de Pise est située sur la Piazza dei Miracoli.

La tour penchée de Pise fait partie d'un ensemble architectural situé sur la place Piazza dei Miracoli - un très grand bâtiment muré, dont le nom se traduit par «champ de miracles». Outre la tour "en chute", il comprend: la cathédrale de Santa Maria Assunta (cathédrale de Notre-Dame de l'Ascension), le baptistère de San Giovanni, le cimetière monumental de Campo Santo.

Cathédrale Santa Maria Assunta

La ville peut être atteinte de Gênes en train en deux heures. Le tarif est d'environ 20 euros. De Florence, un train électrique part toutes les demi-heures. Le billet coûte environ 8 euros, en une heure, vous pouvez vous rendre à Pise.

Le trajet depuis Rome prend plus de temps: il faut environ trois heures en train, le billet coûte environ 23 euros. Le train à grande vitesse arrivera une heure plus tôt, mais le billet coûte 14 euros plus cher. Si vous envisagez de rester en ville, la nuit à l’hôtel coûtera entre 60 et 100 euros.

De la gare de Pise, vous pouvez rejoindre le complexe architectural à pied. La promenade durera environ une demi-heure. En transports en commun, vous pourrez vous rendre à la tour penchée de Pise beaucoup plus rapidement. Descendez à l’arrêt Piza Rossore.

"Soutenez" la Tour de Pise fait toujours des vœux

Il est préférable de s’occuper des billets à l’avance, surtout en été. Le coût de la visite de la tour de Pise - 18 euros. Assez cher, mais les autorités municipales tentent donc de compenser les coûts énormes des travaux de restauration.

Dans l'immeuble de bureaux, il y a des toilettes pour les visiteurs. Dans le bâtiment adjacent dans les salles de stockage, vous pouvez laisser des choses. Dans la tour en même temps ne peut pas être plus de 40 visiteurs. La sortie vers les plateformes de visionnage externes commence à partir du cinquième niveau. Pour la sécurité, des clôtures et des filets ont été installés ici. Si vous surmontez la montée en 294 marches, la plate-forme d'observation supérieure offre une vue magnifique sur la ville et au-dessous, vous pourrez voir une cathédrale en forme de croix.

Le fantasme des touristes est presque illimité!

Près de la tour penchée de Pise, il y a toujours beaucoup de touristes qui font des photos lumineuses, mémorables, parfois drôles sur fond de sites célèbres. Quelqu'un "soutient" le bâtiment, quelqu'un essaye de le monter. La structure architecturale unique laisse une large place à l'imagination.

La tour penchée de Pise est ouverte aux visiteurs en été (avril-septembre) - de 8h30 à 20h30, en hiver (octobre-mars) - de 9h à 17h.

Du 14 juin au 15 septembre, des visites nocturnes sont organisées. Vous pouvez admirer les vues pittoresques de la ville pendant le coucher du soleil, la nuit de Pise est admirée et inondée de lumières.

L'ancienne ville de Pompéi (Pompéi)

Pompéi - une ville figée dans le temps. Il a été détruit par l'éruption du Vésuve en 79 ans. L’éruption dure déjà depuis deux jours et, à cause d’un vent soudain, un énorme nuage de cendres brûlantes s’est abattu sur la ville, ce qui s’est passé de manière inattendue: la plupart des habitants ont été pris au dépourvu. Des aristocrates et des esclaves sont morts à proximité.

Informations générales

Pompéi est une vraie ville ancienne, ici beaucoup de riches Romains avaient des villas de campagne. En parcourant les rues, vous verrez des magasins, des villas, du théâtre, une école de gladiateurs, des forums et des marchés. Tout est réel ici. Dans le Jardin des Passants, vous pouvez même voir des "gens": 17 moulages en gypse sont réalisés sous la forme de "poches d'air" découvertes lors de fouilles.Nous voyons ici une femme qui tend les bras en avant, comme si elle essayait de repousser le destin inévitable, des gens qui ont la bouche ouverte et crient en silence, essayant sans succès de protéger leurs enfants; il y a même un couple d'amoureux.

Il est intéressant de se familiariser avec la maison de Vetiyev, où vivaient deux frères marchands. Même les fleurs du jardin laissaient des traces nettes dans les cendres, ainsi que des gouttes d’eau provenant du système de refroidissement de l’atrium. Dans certaines chambres, nous avons réussi à trouver des peintures murales étonnantes, presque non affectées.

Peintures murales - une des meilleures preuves des occupations quotidiennes des résidents et des jours fériés. Même dans un bordel au-dessus de chaque porte - peinture, illustrant les occupations des visiteurs.

À ce jour, les fouilles de Pompéi représentent l’exemple le plus magnifique de l’ancienne ville romaine et de sa culture quotidienne - une source inépuisable de recherches pour les archéologues, les historiens de l’antiquité et les philologues classiques. En 1997, Pompéi a été ajoutée à la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, mais cela ne protège pas la ville de nouvelles destructions. Les décennies d'abandon de l'Antiquité, le vandalisme contre les monuments et le flux excessif de touristes (il s'agit de l'antique monument le plus visité d'Italie, 2 millions de touristes y affluent chaque année), ont globalement abouti au fait que les fouilles sont maintenant dans un état catastrophique. Sur les soixante-cinq bâtiments résidentiels et publics encore disponibles à la visite en 1956, on ne peut en avoir aujourd'hui que quinze: les autres sont simplement dangereux en raison de leur possible effondrement, ils sont abandonnés et négligés. Par conséquent, de nombreux scientifiques et représentants de l'industrie du tourisme ont créé une sorte d'institution culturelle - "Phoenix Pompeji", qui tente de sauver les deux villes sous le Vésuve: Pompéi et Herculanum avec diverses actions et dons.

La ville moderne de Pompéi jouxte la zone de fouilles du côté est. Le temple de Santuario della Madonna del Rosario, clairement visible de loin grâce au clocher à cinq étages, a été construit à la fin du XIXe siècle. - après l'apparition dans ces lieux de la Vierge Marie. Surtout de nombreux pèlerins se réunissent le 8 mai et le premier dimanche d'octobre.

Éruption du Vésuve

Description des événements terrifiants de 79 après JC. heu nous trouvons dans les lettres de l'écrivain romain Pline le Jeune à Tacite: il a observé ce qui se passait dans une ville voisine:

"C'était déjà la première heure de la journée: la journée était sombre, comme épuisée. Les bâtiments environnants tremblaient, nous étions à découvert, mais dans le noir et il faisait très peur qu'ils s'effondrent. Nous avons finalement décidé de quitter la ville; une foule choquée nous a suivis qui préfère la décision de quelqu'un d’autre à la sienne, elle est horrifiée de penser que c’est une sorte de prudence. Un très grand nombre de personnes nous ont écrasées et poussées en avant. Lorsque nous avons quitté la ville, nous nous sommes arrêtés. ils ont été calés Nous avons vu comment la mer s’enfonçait dans elle-même, la terre tremblait, comme si elle la repoussait. La côte s’est sans aucun doute avancée, de nombreux animaux de la mer sont restés coincés dans le sable sec. En revanche, dans un terrible nuage noir et orageux, zigzags, et elle a éclaté dans de longues traînées de flammes, semblables à la foudre, mais grand. Peu après, ce nuage a commencé à descendre au sol, a recouvert la mer, a masqué Capreya et les a cachés, a caché le cap Mizensky. Ash commença à tomber, encore rare; En regardant autour de moi, j'ai vu une obscurité épaisse s'approcher de nous, qui, comme un ruisseau, coule après nous le long du sol. Les ténèbres sont arrivées, mais pas comme dans une nuit sans lune, et ce qui se passe à l'intérieur lorsque le feu est éteint. Il y avait des cris de femmes, des cris d’enfants et des cris d’hommes ... Beaucoup ont levé la main vers les dieux, mais la plupart ont affirmé qu’il n’y avait plus de dieux et que la dernière nuit éternelle était venue pour le monde ... "

Histoire

On pense que Pompéi a été fondée en VII. BC ancien peuple italien Oskami. Au 5ème siècle, la ville fut conquise par les Etrusques et à la fin du 5ème siècle. - Samnites, qui dans le III. évincé par les Romains.La mer s’est déplacée à 2 km de là. Les terres fertiles situées au pied du Vésuve ont contribué à la transformation rapide de Pompéi en une ville portuaire prospère et commerçante, où vivaient environ 20 000 personnes, dont la moitié étaient des esclaves. La première catastrophe naturelle s'est produite en 62 après JC, puis Pompéi a été détruite par un puissant tremblement de terre. La restauration de la ville battait encore son plein quand le 24 août 79 après JC Il y a eu une nouvelle et puissante éruption du Vésuve, qui a enseveli Pompéi sous une couche de cendres et de lave de six mètres de profondeur. Environ 2 000 personnes sont mortes, mais la plupart des habitants ont réussi à s'échapper, ne capturant que les plus chers. La ville a été dévastée, cependant, et à ce moment-là, les survivants ont réussi à trouver de nombreux objets de valeur sous la couverture encore friable des cendres. Pendant près de 1700 ans, Pompéi a été mis au ban. Les fouilles ont commencé au XVIIIème siècle. - et a terminé aujourd'hui environ les deux tiers. De nombreux bâtiments sont en ruine et les découvertes les plus intéressantes sont exposées au Musée archéologique national de Naples. Avec le début des "nouvelles fouilles" en 1911, les archéologues laissent, si possible, la décoration intérieure des locaux et des articles ménagers. Malgré de nombreuses restrictions, nulle part, peut-être, la culture ancienne et ses traditions d’habitation, représentées dans des maisons riches et peu riches, ainsi que la place du marché et les rues, théâtres et temples ne paraissent pas aussi visuellement et visuellement aux visiteurs. Dans le cahier (1787), Goethe écrivait ce qui suit sur la "ville momifiée": de nombreux événements terribles se sont produits dans le monde, mais très peu d'entre eux peuvent donner autant de joie à leurs descendants.

Ville antique

Le centre de l'ancienne Pompéi était le Forum, où, comme partout dans les villes romaines, se trouvaient les bâtiments les plus importants. À côté des auberges, des tavernes et des cuisines, des bains, des latrines et jusqu'à trente lupanariums, de nombreux commerces et ateliers: boulangeries, teintureries, magasins de vêtements et ateliers de tissage. Les routes sont pavées de morceaux de lave pétrifiée, des passerelles en pierre sont aménagées pour permettre aux piétons de traverser de l'autre côté de la rue, et les profonds sillons sur le trottoir indiquent le mouvement vif des charrettes et des chars. Les carrefours étaient décorés de fontaines et les façades de nombreuses maisons ornées de fresques.

Un hôtel particulier romain en plan avait un rectangle. Les murs extérieurs n'avaient presque pas de fenêtres: les pièces donnant sur la rue étaient le plus souvent utilisées comme boutiques ou ateliers. La porte d'entrée menait à une petite galerie et immédiatement à l'atrium avec une piscine pour recueillir l'eau de pluie. Autour de l'atrium se trouvaient des chambres à coucher et à vivre, et en face de l'entrée - une table - un salon et un bureau. En règle générale, à l'intérieur de la maison, un jardin était encadré, encadré d'une colonnade couverte - un péristyle. Parfois, un autre jardin était attenant. Le triclinium était dans le péristyle - une salle à manger, et la cuisine et la cave étaient placées dans chaque maison à sa manière. Beaucoup d'habitations avaient un étage supérieur avec des balcons. Les fragments conservés de décorations en stuc, les peintures murales de fantaisie et les sols en mosaïque témoignent du goût et de la richesse des anciens locataires.

Peinture à Poimani

Bien que l’apogée de Pompéi n’ait duré que 160 ans, il est de coutume de distinguer quatre styles dans l’art de la peinture murale urbaine. Pour le premier style, qui a conservé sa pertinence jusque vers 80 av. caractérisé par l'absence de chiffres. Les murs sont décorés de peintures imitant des incrustations de marbre, comme on peut le voir, par exemple, dans la maison Casa di Sallustio.

Les images en perspective sont caractéristiques du deuxième style (jusqu'à environ 10 après JC); l'exemple le plus célèbre est la Villa des Mystères. Pour le troisième style qui a pris forme au cours des 40 prochaines années, les paysages et les images de scènes mythologiques sont caractéristiques - au lieu de la peinture en perspective, par exemple dans la maison Casa di Lucretio Fronto. Enfin, les temps de déclin de la ville sont caractérisés par le quatrième style: les murs sont recouverts de peintures dans l'esprit du maniérisme, l'image en perspective spatiale revient; les fresques sont habitées par des créatures mythiques et décorées avec des ornements - les plus belles peintures murales peuvent être vues dans la maison Casa di Loreius Tiburtinus.

Fouilles à Pompéi

Une ville de plus de 60 hectares et égale au territoire d'une centaine de terrains de football modernes n'est autorisée à inspecter que dans certains de ses districts.

Antiquarium

Derrière les portes de la ville, à droite, se trouve l'Antiquarium, où sont conservées des découvertes archéologiques de l'époque pré-amitienne à romaine. Les moulages en plâtre de personnes et d'animaux décédés lors de l'éruption du Vésuve sont particulièrement impressionnants. Leurs corps ont été préservés dans les vides de la couche de lave et ont été enlevés à la fin du 19ème siècle, lorsque les vides étaient remplis de plâtre. Via Marina mène de l'Antiquarium au Forum. À l'endroit où la rue entre sur la place, à droite, se trouve le plus grand bâtiment de Pompéi, la basilique du IIe siècle. BC, qui a servi d’échange, de tribunal ou de lieu pour les réunions publiques.

Forum

Le Forum, d'une longueur allongée, était auparavant pavé de dalles de marbre et entouré de deux côtés par des colonnades à deux étages. Voici le sanctuaire principal de la ville - le temple d'Apollon, encadré par quarante-huit colonnes ioniques; le deuxième temple dédié à Jupiter est du côté nord. Lors de l'éruption du Vésuve, il venait d'être restauré. A proximité se trouvaient le pavillon du marché, le temple de l'empereur Vespasien et le bâtiment d'eumachia, vraisemblablement la boutique du marchand de drap, entourés de boutiques ou d'étals de marché. Sur le côté sud du forum parmi les trois colonnes se trouvait le conseil municipal.

Stabiae termes

En suivant la Via dell'Abbondanza, la principale rue commerçante de l'ancienne Pompéi - Decumanus Maior, vous pourrez rejoindre le Stabia Terme, le plus grand et le mieux préservé des thermes romains. En premier lieu, le visiteur entre dans la palestra entourée de colonnes - la pièce où ils se sont engagés dans l’éducation physique des jeunes hommes. À gauche - une piscine avec vestiaire, à droite - un bain pour hommes, attenant aux femmes, séparés par des chaufferies. Les bains étaient chauffés avec un système de tuyauterie spécial (hypokaute) situé sous le sol. Les tuyaux chauds du four passaient par ces tuyaux - le système peut être très bien étudié. Dans le bain des hommes, il y avait un bain rond avec de l'eau froide; à côté des moitiés des hommes et des femmes se trouvaient un dressing avec des niches où l'on pouvait plier les vêtements, et une pièce de passage, mal chauffée, ainsi qu'un hammam. Dans l'allée à gauche du terme - lupanarium, dont les locaux sont peints de fresques à contenu érotique.

Forum triangulaire

La Via dei Teatri se termine dans le quartier des théâtres, situé sur le Forum triangulaire. Suivant - les ruines d'un temple grec VI. BC; Dans la caserne d'en face, les gladiateurs vivaient et s'entraînaient. Le théâtre Bolchoï (Teatro Grande, 200-150 av. J.-C.) comptait 5 000 spectateurs. Le théâtre voisin de Maly, l'Odéon, est mieux conservé; C'est l'exemple le plus ancien d'un théâtre romain en salle de 1000 places. Environ 75 av. heu Ici, la plupart des performances musicales ont été données, en plus des lecteurs récitants exécutés. Un peu plus au nord, à gauche, se trouve le petit temple de Jupiter Meilichia, construit en 62 après JC. le temple d'Isis, dont les peintures murales magiques sont visibles au Musée national de Naples. Sur le mur du temple en 1817, il a perpétué son nom et un certain Henri Beyle, le célèbre écrivain français, connu sous le nom de Stendhal. Via Via Stabiana, vous pouvez rejoindre la maison de Cifareda, l’une des plus grandes de Pompéi. Il y avait également un atelier de fabrication de draps, une boulangerie et une taverne à la maison.

Nouvelles fouilles

Ha Via dell'Abbondanza, à environ 100 m à droite, commence la soi-disant. Nouvelles fouilles (Nuovi Scavi), ce qui signifie que les peintures murales et les accessoires de maison sont laissés là où ils ont été retrouvés; ainsi réussi à garder beaucoup d'étages supérieurs avec des balcons et des loggias. L'ensemble des inscriptions trouvées a permis de faire soi-disant. "Carnet d'adresses" avec cinquante cinquante noms. Le quartier dans lequel les marchands se sont principalement installés appartient à la dernière période de l'existence de Pompéi.

Des délices artistiques attendent les visiteurs devant la maison Casa di Lucius Ceius Secundus, où le stuc sur le devant imite la maçonnerie en pierre de taille; la maison Fullonica Stefani était nettement plus belle; dans la maison Casa del Criptoportico - un passage imperméable pavé dans le sous-sol.

La maison de Ménandre, bien conservée et décorée de peintures murales et de mosaïques, appartenait à un riche marchand. Elle porte le nom de l'image du comédien grec Menander dans la niche d'un magnifique péristyle. Plus loin à gauche, mais via dell'Ab-bondanza - la maison de Termopolio di Asellina, il était une taverne où des boissons et de la nourriture étaient servies. Dans le comptoir, face à la rue, des pots et des vaisseaux ont été insérés. La façade avec de nombreuses inscriptions fait référence à la maison de Trebiya Walesa; La maison de Lorea Tiburtina, à droite, l’une des plus grandes maisons privées de Pompéi, possédait un magnifique jardin.

Plus au sud et à l'est de la Via dell'Abbondanza, se trouvent les fouilles les plus récentes. La Maison du jardinier, la Maison de Vénus avec une magnifique image de Vénus et la Maison de Julia Feliz - il s’agit d’une villa de ville, transformée par la suite en immeuble à appartements.

À côté de la maison, Lorea Tiburtina est une zone sportive urbaine appelée Palestroy. Elle est entourée sur trois côtés par des portiques à colonnes, au centre se trouve une piscine. Un amphithéâtre pour 20 000 spectateurs jouxte la place et leur construction a commencé vers 80 ans av. Il s’agit de l’un des plus anciens amphithéâtres romains. À la différence des derniers, il n’ya pas de structures souterraines. A proximité se trouvent les remparts de la ville avec la porte Porta di Nocera, derrière lesquels, comme dans toutes les villes anciennes, le long de la rue menant à la ville, se trouvent des nécropoles et des tombeaux.

Dans la partie nord de l'excavation, vous pourrez explorer d'autres maisons célèbres, parmi lesquelles Casa del Centenario avec de nombreuses images pittoresques d'animaux et de paysages et la Casa di Lucretius Frontone, où les médaillons ornant les murs reproduisent à plusieurs reprises l'image d'Eros. Dans la Casa delle Nozze d'Argento (ou la maison des noces d'argent) - bel atrium et péristyle; dans le jardin de la maison des Cupids dorés conservés décoration de marbre.

Maison Vettiev

Une des maisons les plus célèbres est la maison de Vettnev, elle date des dernières décennies de Pompéi. Les propriétaires de la maison, décorés de nombreuses peintures murales, étaient de riches marchands frères de Vettiya. À l'entrée de droite, une fresque représentant le dieu de la fertilité, Priape, avec un énorme phallus; les peintures murales en triclinium - à droite du péristyle - représentent des scènes mythologiques. La cour avec des statues et des piscines entourées de colonnes est joliment plantée; une pièce du côté étroit de la maison est décorée d'une frise noire avec des figures d'amurchik imitant les activités des gens. La cuisine a conservé des ustensiles de cuisine anciens. La maison voisine du labyrinthe remonte au temps des Samnites.

Maison Faun

En face se trouve la maison de Faun, occupant toute la nnsula. L'entrée est de Via di Nola. À côté de l'impluvium - la piscine dans l'atrium - une copie de la statue du faune dansant trouvée ici (d'où le nom de la maison). Dans la salle aux colonnes rouges, on a retrouvé la célèbre mosaïque, qui représente la bataille d’Alexandre le Grand - les deux chefs-d’oeuvre peuvent être vus au Musée archéologique national de Naples. Situés en deux étapes, les termes du forum sont un peu plus petits et plus modestes que ceux de Stabia, mais ils occupent également l’ensemble de l’insula.

Maison du poète tragique

La maison du poète tragique, aux équipements luxueux, est devenue célèbre grâce à la mosaïque au sol située à l’entrée: elle représente un chien sur une chaîne et l’inscription "Cave Sftu" (latin - attention au chien). Il borde la maison de la Casa di Pansa (de la famille Vibiev) de l'époque hellénistique, transformée par la suite en immeuble à appartements. Au nord de la maison du poète tragique - Fullonica (le feutre): à gauche - la maison de la grande fontaine et la maison de la petite fontaine - les deux possèdent de très belles fontaines.

Maison de Salluste

De la maison de la petite fontaine de Vicolo di Mercurio, vous pouvez vous rendre à la maison de Salluste, décorée de beaux tableaux. Un certain nombre d’instruments médicaux ont été trouvés dans la maison du chirurgien, Via Consolare; Apparemment, il y a environ 2000 ans, un chirurgien a pratiqué ici.

Rue des tombeaux et Villa Diomedes

Derrière l'enceinte de la ville et la porte d'Herculus commencent la rue de la Sepolcri, bordée de cyprès, nommés. Rue des tombeaux Les tombes impressionnantes ici, avec les pierres tombales sur la voie romaine Appian, sont l'un des exemples les plus impressionnants de tombes de citoyens nobles ou fortunés le long des routes publiques. Villa Diomedes se trouve à l'extrémité nord-ouest; dans le jardin, recouvert d'un portique, - un pavillon avec une piscine. Dans les sous-sols de la villa ont été retrouvés dix-huit corps de femmes et d'enfants morts. Près des portes qui ont été immergées aujourd'hui, avant de passer du jardin à la mer, deux ont été trouvés; le prétendu propriétaire de la maison avec une clé dans les mains, à côté duquel se trouve un esclave tenant un sac à main avec de l'argent.

Villa mystère

Les plus belles fresques anciennes sont conservées dans toute la fraîcheur des magnifiques couleurs de la Villa Mystère. Dans le vaste triclinium, le cycle de fresques (17 m de long) avec des figures représentant une hauteur presque humaine et écrites, très probablement entre 70 et 50 ans, peut être pris en compte. BC heu sur des échantillons de la III. BC On suppose que ce cycle représente l’initiation d’une certaine dame aux mystères du culte de Dionysius.

Environs de Pompéi

Parmi les nombreuses villas antiques situées à 4 km de Pompéi, près de la ville de Boscoreale, vous devriez visiter la Villa Regina - une petite maison de campagne bien préservée. Tout près, sur la Via Settembrini 15, se trouve un musée d'antiquités méconnu mais toujours très intéressant - l'Antiquarium de Boscoreale, dont les expositions parlent de la colonisation de la région du Vésuve et de la vie des habitants de Pompéi, ainsi que de l'historique des fouilles.

Point de sondage

Autour des remparts de Pompéi, il y a une longue route (3,5 km), atteignant 8 m de haut, avec des vues intéressantes. Le haut clocher (80 m) du temple de Santuario della Beata Vergine del Rosario, sur le territoire de la ville moderne de Pompéi, en donne un bon aperçu. Sur l'ascenseur, vous pouvez monter sur la terrasse d'observation.

Temps de travail:
Mai-oct. 9h00-13h00-15h30-18h30;
Nov.-avr. 9h00-13h00

La dernière éruption du Vésuve

Le 24 avril 1872, l'une des plus fortes éruptions du Vésuve a eu lieu: deux villages ont été ensevelis sous une violente lave, et la dernière grande éruption date de 1944, puis la lave a détruit la ville de San Sebastiano.

Arrivée

À Pompéi, le meilleur moyen est de prendre les transports en commun, par exemple le chemin de fer Ferrovia Circumve-suviana Naples-Sorrent, en direction de la gare de Villa dei Misteri. Une autre option: le train Naples-Salerne jusqu'à la gare de Pompei Scavi. En voiture, prendre l’autoroute A3 et sortir à Pompei-Scavi.

L'aide

Via Sacra 1 80045 Pompéi;
Tél: 08 18 50 72 55;
www.pompei.it
www.pompeiisites.org

Ville de portofino

Portofino - L'une des stations balnéaires les plus luxueuses de la Ligurie, l'un des plus beaux endroits de la côte. La ville est située dans une baie idyllique sur le cap sud-est du mont Portofino, la côte regorge d'élégants yachts de différents pays et les eaux calmes reflètent de charmantes maisons de couleur ocre jaune. Les pentes abruptes, couvertes d'oliviers, de pins et de cyprès forment une sorte de rideau pour une chaîne de maisons courbée, la place centrale et l'église située derrière.

Informations générales

Pendant longtemps, Portofino a été un objectif souhaitable pour tous les touristes, y compris ceux qui voyagent sur des yachts ou des bateaux de croisière. Les célébrités aimaient venir ici, Truman Capote et Guy de Maupassant y travaillaient; Les stars d'Hollywood se sont reposées ici - Greta Garbo, Clark Gable, Elizabeth Taylor et Rex Harri-fils; le duc et la duchesse de Windsor ont passé leur lune de miel ici et Aristote Onassis aimait naviguer ici sur un yacht. Aujourd'hui, les aristocrates en vacances s'installent le plus souvent dans des villas privées sur les collines en dehors de la ville, mais on ne sait jamais avec certitude qui sirote Campari avec des sodas dans un bar en bord de mer.

Pendant la haute saison, la ville éclate à pic; il y a des embouteillages inévitables sur la route le long du remblai et les prix du stationnement piquent fort. Quiconque est toujours fermement déterminé à arriver ici juste en saison devrait le faire, du moins pas le week-end; Il est préférable d'utiliser les heures du matin ou de naviguer. Les prix sont ciblés sur les clients fortunés. L'Hôtel Splendido est le lieu légendaire, qui est toujours l'adresse numéro un sur toute la Riviera. L'église de San Giorgio se trouve sur la pente raide qui descend vers la mer d'une étroite colline au sud de Portofino. Une promenade jusqu'au Cap Punta di Capo est très belle: la route passe devant le château Castello di S. Giorgio entouré d'un parc et fut en 1870 la résidence de Sir Montague Yeats Brown, du consul britannique à Gênes et du «découvreur» Portofino. Maintenant, il y a un musée avec divers objets en ardoise et reliefs du 16ème siècle. La station balnéaire de Zoagli avec une petite plage de galets et un pont de chemin de fer semble très confortable. Les tissus locaux - velours et damassé faits à la main - sont célèbres. Les amateurs d'art apprécieront l'image d'un Zoagli Teramo Piaggio originaire de l'église paroissiale de San Martino. Le jardin du château n’est pas moins charmant, avec une vue magnifique sur le port en contrebas. Un peu plus loin du phare, vous pourrez également admirer les environs.

En bateau ou à pied, vous pouvez vous rendre de l’autre côté de la baie dans l’abbaye de San Francisco du XIe siècle.Plus près de la mer se trouve une statue en bronze du Christ, installée en 1954.

Ville de Ravenne

Ravenne - une ville d'Italie située à 10 km de la mer Adriatique dans la région d'Émilie-Romagne. Les maisons dans les ruelles de Ravenne sont si nettes et si bien ajustées - comme des pièces de mosaïque. La noblesse tranquille des célèbres églises chrétiennes primitives de renommée mondiale semble se répandre dans l'ancienne ville impériale. Elle vous fait oublier que le revenu principal de la ville est le tourisme.

Histoire

À l'époque de l'Ombre et des Etrusques, Ravenne, comme Venise, se trouvait sur le lagon. Grâce à son emplacement stratégique, la ville était considérée comme imprenable. C'est pourquoi l'empereur romain Auguste y installa le port militaire et commercial qui devint le point de référence pour la subordination de l'Adriatique et de ses côtes. Lorsque l'empereur Théodose Ier divisa l'empire romain entre ses fils, Honorius, qui reçut l'empire romain d'Occident, fit de Ravenne la capitale (395) - et la ville commença immédiatement à prospérer. Alors que la Grande Migration des Nations a dévasté le reste de l'Italie, Honorius et sa soeur Galla Placidia, régente de 425 à 450, ont construit une nouvelle résidence impériale à Ravenne. En 476, des tribus germaniques envahirent l'Italie. Leur chef, Odoacer, qui a expulsé le dernier empereur de Rome après sa proclamation en tant que roi de toute l'Italie, a dirigé l'Etat depuis Ravenne. L'Empire romain d'Orient existait toujours et envoya le roi d'Ostrogoth (avec 471) d'Italie à Théodoric, qui assiégeait Ravenne depuis trois ans; obligeant finalement Odoakr à rendre la ville en 493, il l’a ensuite tué lors d’un festin général. Theodoric, élevé comme prisonnier à la cour byzantine - le personnage légendaire nommé Dietrich de Berne de «Song of the Nibelungen» apporta une nouvelle ascension à Ravenne. En 539, l'empereur byzantin Justinien (482-565) ramena l'Italie au sein de l'empire romain d'Orient, et Ravenne devint la résidence des Exarques (souverains suprêmes des provinces); a commencé la troisième période de son apogée. C'est alors que le style byzantin pénètre dans l'art occidental. En 751, les Lombards mettent fin à l'exarchat et à la prospérité de Ravenne. Plus tard, la ville fut sous la domination de Venise et entra à partir de 1509 dans l’Etat papal, qui resta jusqu’en 1859. Pendant longtemps, les habitants de Ravenne vivaient de l’agriculture jusqu’aux années 1950. d'énormes gisements de gaz naturel n'ont pas été découverts ici, ce qui a conduit à la formation d'une vaste ceinture industrielle autour de la ville.

Ravenne: toutes les activités

Eglise de San Vitale

À l’extérieur, l’église de San Vitale (Saint-Vitaly) est une simple structure octogonale centrale (basilique en brique), mais la décoration intérieure est étonnamment frappante avec un éclat et une beauté magnifiques. Sa construction a été commencée sous Théodoric le Grand en 526 et consacrée en 547 sous son successeur, l'empereur Justinien. Huit piliers séparent la pièce centrale du passage de contournement. Les mosaïques byzantines moulées en nacre dans la lumière qui pénètre à travers les vitraux jaunes donnent une impression saisissante. À gauche et à droite de l'autel se trouvent des images en mosaïque mondialement célèbres des souverains de Ravenne - l'empereur Justinian et son épouse Théodora accompagnés d'un cortège; à côté de l'empereur - l'archevêque Maximian; dans l'abside centrale entre sv. Vitaliy et sv. Ecclesia représente le Sauveur.

Mausolée Galla Placidia

Derrière l'église de San Vitale, le petit mausolée de Galla Placidia est la seule partie restante du complexe de palais disparu. Le mausolée est un bâtiment en forme de dôme croisé et a été construit autour de 440 pendant la vie de l'impératrice. À l'intérieur, le mausolée est décoré de mosaïques qui ont environ 100 ans de plus que celles de l'église de San Vitale. Les murs en mosaïque et la voûte brillent d'une étonnante couleur bleu profond caractéristique de la fin de l'empire. Une lumière chaude pénétrant à travers de petites fenêtres étroites, décorées de stuc, illumine la croix, images symboliques d'évangélistes et de figures des douze apôtres. Au-dessus de l'entrée se trouve une mosaïque représentant le Christ à l'image du jeune Bon Pasteur.Dans la partie centrale et dans les manches de la "croix", qui se trouve dans le plan de structure, se trouvent des sarcophages en marbre - supposés être Galla Placidia et deux empereurs - Constantia III, sa deuxième épouse et son fils Valentinian III. Mais l’impératrice elle-même a été enterrée dans la cathédrale Saint-Pierre de Rome, où elle est décédée en 450. L’intéressant musée, situé dans les cloîtres du monastère près de l’église de San Vitale, présente des collections d’art ancien et ancien. À peu près à la même époque, Risorgi-mento raconte l'histoire d'un tout nouveau musée situé dans la rue voisine Via Baccerini Alfredo 3.

Piazza del Popolo

La pittoresque Piazza del Popolo est le centre du centre historique de la ville. Les Vénitiens y ont érigé en 1483 deux colonnes de granit avec les saints de la ville, après quoi, deux cents ans plus tard, le Palazzo Comunale a été construit derrière les colonnes. Vous pouvez voir le monogramme de Theodoric sur quatre des huit capitales du Palazzo Veneziano.

Cathédrale et baptême

En passant par plusieurs rues, vous allez à la cathédrale, construite en 1740, sur le site de la plus ancienne église de Ravenne, fondée par l'évêque Ursus. Seuls le clocher de l'église et la crypte sont préservés de la construction d'origine. La chaire en marbre de la nef centrale, à droite, est constituée de dalles du 6ème siècle. avec motif animal. Dans la deuxième chapelle à droite et dans la nef transversale droite, il y a de beaux sarcophages paléochrétiens.
Près de la cathédrale se trouve un baptismal orthodoxe - un bâtiment octogonal en brique du Ve siècle. avec des intarsias de marbre sur les murs intérieurs et de magnifiques mosaïques, probablement créées vers 450 après JC, c’est-à-dire la plus ancienne de Ravenne. La mosaïque en forme de dôme représente le baptême du Christ, l'ancien dieu du fleuve est la personnification de la Jordanie.

Musée de l'archevêque

Le prochain trésor du christianisme primitif se trouve dans le musée de l'archevêque, juste derrière la cathédrale: il s'agit du fauteuil épiscopal de Maximilian - Cattedra di Massimiliano. Créé au 6ème siècle, il s'agit d'une sculpture en ivoire égyptien: il s'agit d'une image de scènes de l'Ancien et du Nouveau Testament. Les mosaïques sont amusantes dans la petite chapelle de Sant'Andrea, où Jésus-Christ apparaît devant les spectateurs dans la robe du soldat romain.

Eglise Saint François

Sur la moderne Piazza dei Caduti per la Liberta se dresse l'église du monastère Saint-François avec son clocher roman. À l'intérieur se trouvent de belles colonnes de marbre grec, l'autel principal du Ve siècle. et la crypte des IXe-Xe siècles, dont le sol en mosaïque se trouve à 1,5 m sous l'eau.

Tombe de Dante Alighieri

À côté de l'église se trouve la tombe de Dante Alighieri dans le style classique. Le poète mourut en 1321 à Ravenne, où il vécut en exil après son expulsion de Florence en 1302. C'est à Ravenne qu'il a créé la grande "Divine Comédie". Un peu plus sur Dante peut être trouvé dans le musée Dante dans le monastère de San Francesco.

Sant Apollinare Nuovo

L'église de la cour de Theodoric se trouve dans la très animée Via di Roma. Le portique et l'abside ont été érigés aux XVIe et XVIIIe siècles. Douze colonnes de marbre byzantines apportées de Constantinople divisent l’espace intérieur en trois nefs. Les murs sont décorés de magnifiques mosaïques divisées en trois bandes, dans lesquelles l'influence byzantine est perceptible.

Ruines du palais de Théodoric

Près du coin de la Via Alberoni, vous pouvez voir les ruines du palais de Theodoric; remarquable façade à plusieurs couches avec une partie centrale saillante.

Baptistère arien

Le baptistère arien octogonal a été construit sous Théodoric au 6ème siècle. Au centre de la mosaïque en forme de dôme, comme dans le baptismal orthodoxe - la scène du baptême de Jésus-Christ. L'église voisine du Saint-Esprit était auparavant la cathédrale arienne. Depuis l'époque de Theodoric, il ne restait malheureusement que le département.

Tombeau de théodoric

Une sorte de tombe de Théodoric, à 1 km du centre-ville, probablement construite du vivant des Ostrogoths, est populaire parmi les touristes. De puissants blocs de calcaire taillés, pliés sans mortier, confèrent à la construction circulaire une grande massivité. Le dôme, pesant environ 300 tonnes, est également sculpté dans un seul bloc de calcaire.Le mausolée ressemble plutôt à des prototypes syriens qu'à des prototypes romains, mais la frise ornée d'un forceps, au contraire, indique clairement l'influence allemande. Le rez-de-chaussée avec les voûtes est construit en forme de croix byzantine; Au dernier étage se trouve un ancien sarcophage en porphyre. Cependant, le corps de Theodoric a disparu de la tombe.

Location de vélo

Pour ceux qui en ont marre des dettes qui se promènent dans la ville, nous suggérons de faire la différence aux Italiens: asseyez-vous à vélo! Vous pouvez louer des vélos au bureau d’information touristique de Via Salara - et gratuitement!

L'aide

Via Salara 8, 48100 Ravenne;
Tél: 05 44 48 26 64;
Fax: 05 44 48 26 70;
wvvw.turismo.ravenna.it

Quartier Ravena

Sant Apollinare in Classe

À 5 km au sud de Ravenne se trouve l'église de Sant'Apollinare in Classe, érigée à côté du port qui avait été déménagé il y a longtemps et qui a donné son nom. Elle a commencé à se construire en dehors de la ville vers 535 et a été consacrée en 549. La tour ronde a été construite au XIe siècle. Des piliers de marbre byzantins divisent l'intérieur; dans les nefs latérales - sarcophages des Ve et VIIIe siècles. De magnifiques mosaïques dans l'abside et sur le fronton de "l'arc de triomphe" sont entrées dans l'histoire de l'art. Dans le dôme de l'abside se trouve une mosaïque représentant la Transfiguration du Christ sur un médaillon sur une croix ornée de quatre-vingt-dix-neuf étoiles en pierres précieuses. Apollinaire, figurant parmi les douze moutons blancs et purs, symbolisant son troupeau. Sur le fronton de «l'arc de triomphe» se trouve une image du Christ Pantocrator entouré de symboles d'évangélistes, et au-dessous de douze apôtres en forme d'agneaux.

Pineta di Classe

La réserve naturelle de Pineta di Classe, située à environ 5 km de Sant'Apollinare in Classe, est le vestige de la célèbre forêt de Pinea, fortement éclaircie par le gel et le feu. Un peu à l'ouest se trouve Mirabilandia, l'un des plus grands parcs d'attractions d'Italie.
La chaîne de plages s'étend de Casal Borsetti au Lido di Savio, non loin de Milano Marittima, toutes apparues principalement dans les années 1970.

Reggio di Calabria (Reggio de Calabre)

Reggio Calabria - une ville en Italie, située près de la "chaussette" de la "botte" italienne, juste en face de la Sicile. La vie ici est lente et la ville, fondée au VIIIe siècle av. e., avec ses palmiers et sa mer brillante, semble exister dans une dimension complètement différente. Dans les environs, il y a des montagnes, une côte rocheuse et des villages anciens, où le temps semblait gelé, et où la population à l'ancienne ne voudrait pas changer le mode de vie traditionnel.

Informations générales

On ne peut pas dire que Reggio Calabria soit propice au shopping - il y a bien sûr des magasins de mode sur Corso Garibaldi et quelques autres, mais le choix est limité et les prix sont assez élevés. De la même manière, ceux qui s'intéressent au patrimoine culturel ne s'y précipiteront pas, même si vous pouvez également y admirer une bonne architecture et des œuvres d'art de grande valeur. Les murs de la ville, conservés aujourd'hui sous la forme de 4 sections distinctes, ont été construits par les colons grecs à l'époque préchrétienne. Le Musée national de la Grande Grèce est célèbre pour ses deux statues de bronze "Riace", illustrant la croissance d'hommes nus et datant du Ve siècle. BC Il y a aussi des ruines de termes romains. La cathédrale est le plus grand temple de Calabre, et le château d'Aragonese appartient au 6ème siècle. Malgré tout, Reggio Calabria ne veut tout simplement pas s’enrichir de son histoire ancienne.

C'est un lieu idéal pour des promenades sans hâte dans le jardin botanique de Lungomare et pour profiter des merveilles des spécialistes de la cuisine locale, ce qui vous permet de laisser une image fidèle de la vieille Italie.

Quand est-il préférable de venir

En été, quand il est tout simplement impossible de résister au charme de la vie sereine au bord de la mer d'un bleu incroyable.

Ne manquez pas

  • Le pouvoir miraculeux de saint Gaetano. Curé de la paroisse décédé en 1963 et canonisé en 2005. Les reliques se trouvent dans l'église portant le nom de ce saint.
  • Sieste calabraise (trois heures au milieu de la journée) et il est inutile d'essayer de trouver quelque chose d'intéressant à cette heure-ci.
  • Galerie d'art de la ville avec une bonne exposition d'œuvres d'artistes italiens, notamment l'œuvre du sicilien Antonello da Messina (1430-1479). Situé près de Scilla, d'où l'on dirait que Messine plane au-dessus de la mer.

Devrait savoir

En 1907, lors d’un tremblement de terre, environ 80% des bâtiments de Reggio Calabria ont été détruits - c’était le séisme le plus puissant enregistré en Europe occidentale à l’ère de l’histoire moderne.

Ville de Rome (Roma)

À Rome, où que vous alliez, vous rencontrerez littéralement à chaque pas des monuments de l'Antiquité, du Moyen Âge, de la Renaissance ou du Baroque, mondialement célèbres. Et ce n’est pas étonnant: pendant un millénaire et demi, Rome a été le théâtre d’événements historiques importants et le centre culturel de l’Europe. Pour les catholiques, rien n’a changé à ce jour.

Rome - La capitale de l'Italie, l'une des plus anciennes villes du monde et ancienne capitale de l'empire romain. Les touristes peuvent difficilement résister au bruit assourdissant, à l'agitation de la nouvelle Rome, entrecoupés des îles calmes et sereines de la vieille ville. Rome a été pendant 2500 ans un centre politique et économique, et c’est ce fait qui en détermine le caractère (Article: L’histoire de Rome). Quoi qu’il fasse, aucun touriste ne partira déçu: shopping sur la Via Veneto, visiter des monuments anciens, connaître les églises, admirer des œuvres d'art ou tout simplement profiter de la dolce vita.

Faits saillants

Rues de rome

Rome est divisée en deux parties par le Tibre. Auparavant, la rivière était plus riche, ce qui provoquait souvent des inondations et des déversements. Au XIXe siècle, de hauts parapets en pierre ont été érigés sur les quais de Rome. Depuis lors, la menace d'inondation a disparu.

À Rome, vous pourrez voir les magnifiques palais impériaux sur la colline du Palatin, les églises du Forum, l'autel de l'empereur Auguste Paix, les thermes géants de Dioclétien, le Panthéon, les catacombes, le Colisée, où se déroulaient combats et performances de gladiateurs.

Rome a été pendant plusieurs siècles le centre du monde chrétien. Elle est connue pour ses églises et ses basiliques (plus de 900), dont les plus célèbres sont San Giovanni in Laterano (il s'agit de l'église papale, puisque le pape est aussi l'évêque de Rome), Santa Maria Maggiore et San Lorenzo für Ori Mura. Parmi les autres églises que les touristes aiment visiter sont Santa Maria Sopra Minerva, San Luigi dei Francesi, Santa Maria del Popolo et Santa Maria à Cozmedin, où des hommes courageux peuvent mettre la main dans la bouche de la vérité (Voss della Verita) pour découvrir la vérité. disent-ils.

Il existe de nombreuses galeries d'art dans la ville, telles que la galerie Borghese, le palais Doria Pamphili, les musées du Capitole, le musée national de Therm, la galerie nationale d'art antique.

Parmi les nombreux monuments de Rome se trouvent des dizaines de fontaines sur des places ombragées, où les touristes fatigués de visites touristiques peuvent boire un cappuccino et se détendre sous le murmure de l'eau.

Colisée de Rome - le coeur et la carte de visite de Rome

Vues de Rome

Colisée: Le Colisée est le plus grand amphithéâtre romain et un monument de l'Antiquité. 68 000 spectateurs ont pu regarder la fontaine ... Fontaine de Trevi: La fontaine de Trevi - la plus célèbre fontaine de Rome, située au centre de la petite place Piazza di Trevi ... Panthéon à Rome: Le Panthéon de Rome rappelle le pouvoir et la force de l'empire régnant dans le passé. Ce temple ... Forum romain: Le Forum romain est une place au centre de la Rome antique, qui a longtemps été un centre public ... Villa Borghese: La Villa Borghese est un parc paysager de style anglais occupant la colline de Pincho. Il était cassé ... Galerie Borghèse: La galerie Borghèse, construite entre 1613 et 1615, est située sur le territoire de la Villa Borghèse. Aujourd'hui ici ... Forum d'Auguste: Le Forum d'Auguste est le deuxième des quatre forums impériaux de Rome. Octave Auguste l'a érigé après ... Les termes de Caracalla: Les termes de Caracalla sont les termes monumentaux de l'empereur Caracalla à Rome. Terme de construction ... Capitol Hill: Capitol - historiquement la plus importante colline de la Rome antique. Dans l'Antiquité, c'était ... Les marches espagnoles: Les marches espagnoles sont un grand escalier baroque à Rome.Il se compose de 138 marches qui mènent à ... Piazza Navona: Place du Peuple: La Place du Peuple est l'une des places les plus célèbres et les plus grandes du monde. Rome De cette place ... Tous les sites de Rome

Climat et météo

Gardien du Vatican

L'été à Rome est long et chaud avec une température moyenne de +25 ° C, presque sans précipitations. Au début de l'été, la ville a des vents de siroc qui apportent de l'air chaud et suffocant.

La température moyenne à Rome en hiver est de + 5 ° C. Le climat est doux en hiver, avec pratiquement pas de gelées et de chutes de neige. Les chutes de neige ne peuvent pas durer plus de deux jours, puis fondent.

Le vatican

Au cœur de Rome se trouve le minuscule État du Vatican. Des dizaines de centaines de pèlerins y affluent chaque année, mais aussi un grand nombre de touristes du monde entier. Le Vatican est le seul pays où le latin est la langue officielle. Ici, dans une très petite zone, se trouve la part du lion des attractions les plus anciennes de la ville éternelle. En montant sur le toit de la cathédrale Saint-Pierre, vous pourrez apprécier la beauté et l’architecture antique de Rome. Et si vous avez de la chance, vous pourrez rencontrer le pape au Vatican!

Sur le petit territoire du Vatican, vous trouverez de vrais palais, les célèbres jardins du Vatican, des musées et des galeries d'art, ainsi que de magnifiques cathédrales. Les touristes viennent au Vatican pour admirer les monuments architecturaux et historiques uniques. L’un d’eux est l’obélisque égyptien de 25 mètres de long, situé sur la place Saint-Pierre. La cathédrale du même nom a également été construite ici. Ses murs sont couronnés des immortels chefs-d'œuvre des plus grands créateurs: Michel-Ange, Raphaël, Bramante, Giacomo de la Port et Domenic Fontana.

Vue du Vatican depuis la cathédrale Saint-Pierre. Tibre

Les palais magnifiques du Vatican sont les plus grands complexes de musées du monde. Dans ces anciens musées sont conservées les œuvres d'art les plus précieuses de différentes époques, rassemblées par tous les papes au cours des derniers siècles. La bibliothèque du Vatican conserve une riche collection d'éditions anciennes rares et la salle Sixtine contient la Bible, manuscrite au IVe siècle. Tout touriste peut se rendre à la chapelle Sixtine, où les cardinaux tiennent leurs réunions.

La célèbre fresque de Michel-Ange "La création d'Adam" dans la chapelle Sixtine La fontaine du galion dans les jardins du Vatican

Les plus beaux jardins d'Europe se trouvent précisément au Vatican. Cet endroit est soumis à une stricte sécurité 24h / 24 et leur apparence est surveillée par une vingtaine de jardiniers. Dans les jardins il y a beaucoup de fontaines. Le plus célèbre d'entre eux est la fontaine du galion du XVIIe siècle. C'est une petite copie d'un galion italien de 16 canons.

Le Vatican possède également la plus ancienne pharmacie du monde, à ce jour. Fondée en 1277, la pharmacie vend des médicaments très rares, dont beaucoup ne peuvent être trouvés dans les villes italiennes. En outre, environ 20 pompiers servent régulièrement au Vatican, bien qu'aucun incendie n'ait été observé ici depuis plus d'un siècle.

Article principal: Vatican

Curiosités du Vatican

Cathédrale Saint-Pierre: la cathédrale Saint-Pierre, centre de la religion catholique romaine, est la deuxième plus grande chapelle ... Chapelle Sixtine: La chapelle Sixtine, une ancienne église-maison du Vatican, a été construite en 1473-1481 par ordre ... Place Saint-Pierre: La place Saint-Pierre est une grandiose et la célèbre place au centre du Vatican. C'est ... Tous les sites du Vatican

Ville éternelle

Panthéon Romain

Même dans l'Antiquité, Rome était appelée "la ville éternelle". À l'apogée de l'empire romain (début du IIe siècle de notre ère), la population de la ville comptait plus d'un million d'habitants. Rome était la première capitale mondiale au sens moderne du terme et, à l'ère de l'Antiquité tardive, devient le centre de l'église chrétienne. Après la chute de l'empire romain, la population de la ville atteignait à peine 25 mille personnes; et seulement au début du XVe siècle.(après la fin de la captivité des papes à Avignon (1305-1378)) et le retour du pape Grégoire XI au Vatican, Rome est en train de renaître. Lorsque Rome est devenue la capitale de l'Italie, 220 000 personnes y vivaient. Après deux guerres mondiales, en particulier après la Seconde Guerre mondiale, la ville a commencé à se développer rapidement. Compte tenu des nombreux résidents non enregistrés, environ 4 millions de personnes vivent aujourd'hui sur le territoire de la Grande Rome.

Ville sur sept collines

La Rome antique a été construite sur sept collines légendaires: Capitol, Quirinale, Viminale, Esquilino, Palatin, Aventin et Celia. Entre eux et le Tibre s'étend l'ancien Champ de Mars (Campus Martius), où, à l'époque nouvelle, en fait, la ville s'est développée. La colline de Pincius, au nord du Quirinal, la colline du Vatican et Janicul (Gianicolo) sur la rive droite de la rivière ont émergé plus tard. Les limites de l'enceinte aurélienne de 19 km de long n'ont été franchies que lors de l'unification de l'Italie. Aujourd’hui, la superficie de Rome est de 1508 mètres carrés. km et s'étend à l'est jusqu'aux monts Albans, à l'ouest - à la mer, au nord, à la plaine romaine.

Rome

Mode, cinéma, industrie

Rome est la principale plaque tournante des transports, le centre financier et commercial et le centre international de la mode, ainsi que le centre du cinéma national. Les complexes industriels occupent des territoires principalement au sud et à l'est de la ville, y compris des entreprises telles que l'électronique, l'édition de livres, l'industrie chimique, la production de téléphones, de textiles et de produits alimentaires. Mais l’importance principale de Rome est qu’il s’agisse d’un centre gouvernemental, administratif et gouvernemental. Le principal employeur de la ville est le secteur des services.

Pouvoir

Café de rue

En ville, tous les gourmands et amateurs de restauration rapide trouveront une institution à leur goût. Pourtant, l'Italie est un pays culinaire reconnu et Rome sa capitale. Un des restaurants les plus réputés de la ville était Agata e Romeo, où des plats tout à fait uniques vous seront proposés: du lapin aux épices, des tomates au glaçage au caramel, du sorbet au concombre et une liste assez variée de plats exotiques. Le menu unique propose aux visiteurs le restaurant Il Convivio, où vous pourrez déguster des plats de viande exotiques, des desserts, de la ricotta et des fleurs de citrouille fourrées, ainsi que vous familiariser avec la carte des vins la plus riche du restaurant.

Vous pourrez déguster une cuisine maison classique au restaurant Spinosi Alberto. Les spécialités sont des pâtisseries maison traditionnelles et du poisson cuit selon une recette ancienne.

Les végétariens vont adorer le restaurant Margutta Vegetariano-RistorArte, où des concerts sont organisés en fin de semaine. Les amateurs de fruits de mer devraient visiter le restaurant La Rosetta et commander un plateau de poisson. Le menu du restaurant familial Vicolo delle Grotte est une cuisine européenne. Le restaurant La Taverna del Ghetto sert les meilleurs plats italiens traditionnels.

Le restaurant Gusto est divisé en une pizzeria et un restaurant servant une cuisine européenne. Et dans le restaurant Glass Hostaria, vous pourrez déguster non seulement une excellente cuisine italienne, mais également un design moderne et intéressant.

Mozzarella aux tomates cerises - Apéritif traditionnel Pizza romaine, de rue, aux olives et au salami

Transport

Métro à Rome

Rome a deux lignes de métro, six lignes de tramway et de nombreuses lignes de bus. Tous les transports publics urbains appartiennent à la même entreprise. Tous les types de transport sont donc couverts par un seul billet de transport. De minuit à 5h30 du matin, des bus de nuit (index N) circulent. Les cartes des itinéraires de bus peuvent être achetées au bureau d’information ATAS, par exemple, par la fenêtre du bureau située Piazza dei Cinque-cento ou Stazione Termini.

Tram

Pour aller au bus ou au tram, n'oubliez pas de percer le ticket. Si l'appareil ne fonctionne pas, écrivez sur le ticket la date et l'heure de l'atterrissage avec un stylo. Essayez d'acheter vos billets à l'avance, car les conducteurs ne les vendent pas toujours.

Un billet aller simple d'une durée maximale de 75 minutes coûte 1 €, tandis que vous pouvez parcourir plusieurs itinéraires tout au long de cette période (changement, par exemple, du bus pour le tram). À Rome, vous pouvez acheter des billets pour un jour, trois jours et une semaine.Ils coûtent respectivement 4,1, 11 et 16 €. Il existe des cartes de voyage pour une période plus longue, mais pour cela, vous devrez émettre un certificat spécial.

Ne soyez pas surpris si le chauffeur de taxi passe près de vous, le fait est qu’à Rome, ils ne s’arrêtent qu’à des endroits spécialement désignés à cet effet. Donc, vous devez toujours chercher un arrêt de taxi.

Les achats

Shopping à Rome

Les antiquités sont vendues dans les rues proches de la Piazza Navona et de la Via dei Coronari. Vêtements à la mode (chers) - principalement dans les magasins situés autour des marches espagnoles, ainsi que dans la Via Condotti, les vêtements dans la Via del Corso ou la Via Frattina sont un peu moins chers; seconde main sur la Via del Governo Vecchio. Le marché de la Campa de Fiori est particulièrement intéressant.

La sécurité

La capitale de l'Italie est considérée comme une ville sûre. Les touristes y rencontrent très rarement des problèmes. Dans la partie historique de Rome, vous pouvez marcher en toute sécurité, de jour comme de nuit. Mais n'oubliez pas les règles de base de la prudence.

Les voleurs à la tire et les shippatores (voleurs de cyclomoteurs) constituent le plus grand danger, car ils déchirent les sacs des passants. Vous pouvez rencontrer de tels voleurs autour de la gare Termini et d'autres lieux très fréquentés: au Colisée, sur la place d'Espagne, à la fontaine de Trevi. Ils sont très professionnels - vous ne pouvez pas répondre à temps. Leurs objets sont des sacs à main, appareils photo, caméras vidéo. Essayez de garder de telles choses ou accrochez-vous devant, pas sur l'épaule.

Police Soyez alerte dans la foule

Les pickpockets sortent leur portefeuille, leurs montres et leurs bijoux. Donc, essayez de laisser des objets de valeur à l'hôtel. De plus, les pickpockets font souvent l'objet de trafics dans les transports en commun et les itinéraires les plus populaires sont les bus 40 et 64, qui relient Saint-Pierre à la gare de Termini.

N'oubliez pas non plus vos sacs sur les sièges des voitures - c'est une très grande tentation pour les voleurs de rue.

Méfiez-vous des petits gitans, ils apprennent également à travailler de manière professionnelle. Tandis que certains vont vous distraire, d'autres vont vous «nettoyer» assez rapidement.

Conseils touristiques

Les touristes

Il est recommandé de se déplacer à pied à Rome, les sites touristiques se trouvant littéralement à chaque tournant. Dans le même temps, il ne sera pas superflu d'avoir un livret de phrases avec vous, car les habitants ne sont pas très bons en langues étrangères. L'argent est préférable de changer dans les grandes banques ou dans un hôtel.

Lors de votre visite au Vatican, veillez à porter des vêtements fermés - en jupes courtes, en shorts ainsi que dans des vêtements à décolleté profond et à manches courtes que vous ne manquerez pas.

Pâtes italiennes - un grand cadeau de Rome

Lors de la visite des catacombes de St. Calliste, nous vous recommandons de porter des vêtements chauds, tels qu'un pull ou un sweat à capuche, car la température ne dépasse pas les +15 ° C.

Dans les cafés et restaurants, vous devrez verser 10% du total de votre commande.

De 13h00 à 16h00, la grande majorité des agences gouvernementales et des magasins sont fermés pour le déjeuner.

Offres spéciales pour les hôtels

Comment arriver à Rome

Dans l'avion De nombreuses compagnies aériennes ont des vols directs de Moscou à Rome (le trajet prend environ trois heures et demie; un billet aller-retour coûte entre 10 000 et 15 000 roubles).

En voiture De Moscou à Rome - 3047 km. Vous devrez voyager en Biélorussie, en Pologne, en République tchèque (vous aurez besoin d’un visa de transit) et en Autriche. Des files d'attente horaires et des recherches désagréables sont possibles aux frontières et il n'est pas toujours prudent de voyager avec des numéros russes à travers la Pologne.

Visa pour les automobilistes est délivré de la même manière que pour tous les autres. Une assurance pour la voiture ("carte verte") est requise, vous pouvez l'acheter dans la même entreprise que celle indiquée dans la police médicale. Le certificat d'immatriculation et le permis de conduire doivent être de niveau international.

Calendrier des bas prix pour des vols vers Rome

Basilique Sainte-Marie Majeure (Basilica di S.Maria Maggiore)

Santa Maria Maggiore - L'une des principales églises de Rome, la basilique papale située tout en haut de l'Esquilin. Son clocher (75 m) est le plus haut de Rome.

Informations générales

Une légende intéressante est associée à la fondation de Santa Maria Maggiore.Dans une des nuits d'été 352, le pape Liberia et le riche romain Giovanni Patrizio sont apparus dans une Madone de rêve et ont ordonné de construire une église à l'endroit où la neige tomberait le lendemain. Le lendemain matin, le 5 août 352, sur Esquiline, où se trouve maintenant la basilique, il y avait de la neige. Après cela, ils ont commencé à construire une église. Il a été remplacé par une basilique construite dans les 440. Le pape Sixte III et consacré à la Mère de Dieu. De nombreux papes, essayant de rendre cette église romaine très vénérée encore plus belle, l’achèvent et la décorent.

Architecture

La façade principale avec une loggia - la création de Ferdinando Fugi - ferme la vue sur les mosaïques de l'ancienne façade. Le magnifique sol, réalisé selon la technique de Kosmatov, fait référence au XIIème siècle. Giuliano da Sangallo, sur ordre du pape Alexandre VI, Borgia créa un plafond en caisson, utilisant dans sa dorure le premier or rapporté d'Amérique. Sur les murs de la nef longitudinale et sur l'arc de triomphe, brillent des mosaïques récemment restaurées représentant des scènes de l'Ancien et du Nouveau Testament. La mosaïque de l'abside - "Le couronnement de la Vierge Marie" - la plus haute réalisation de l'art de la mosaïque romaine. Sous le maître-autel de Ferdinando Fugi, des reliques de la crèche de Bethléem sont conservées. À la droite de l'autel principal, sous la simple tombe, est enterré le plus grand architecte baroque, Gian Lorenzo Bernini.

Capella

  • Dans la chapelle Sixtine, dans la branche droite de la nef transversale avec des fresques du style du maniérisme tardif, vous pouvez voir les pierres tombales du pape Sixt V et de son prédécesseur Pie V.
  • La Paolin Capella, ou la chapelle Borghèse dans la manche gauche de la nef transversale, a été posée par le pape Paul V Borghese au début du XVIIe siècle. Au-dessus de l'autel est suspendue une icône byzantine profondément vénérée de la Vierge Marie "Salus Populi Romani".
  • Située du même côté, mais plus près de la sortie, la chapelle des Sforza a été construite par Giacomo della Porta, probablement conçue par Michel-Ange.

Eglise de Santa Prassede

À côté de l'église, à l'abri des regards, se trouve l'église Santa Prassede, érigée vers 820 en l'honneur de Eupraxia. Les magnifiques mosaïques byzantines représentent la Jérusalem céleste, le Christ avec Pierre et Paul et les soeurs Eupraxia et Pudenzian. Les mosaïques sont apparues sous le pape Pascal I au IXe siècle. et sont considérés comme les plus beaux de Rome.

Fontaine des quatre rivières (Fontana dei Quattro Fiumi)

Fontaine des quatre fleuves - une des plus belles fontaines de Rome avec un paysage aquatique en mouvement. Situé sur la Piazza Navona. Le grand architecte Bernini a créé une fontaine sur ordre du pape Innocent X. La construction de la fontaine a été programmée pour l'année sainte - 1650.

De la grande cuvette de la fontaine, c’est comme si des rochers poussaient qui retiennent l’obélisque. Aux quatre coins, des personnages masculins personnifiant les quatre grands fleuves du monde - le Nil, le Gange, le Danube et La Plata - représentent les quatre parties du monde connues à l'époque: l'Afrique, l'Asie, l'Europe et l'Amérique. La fontaine des quatre fleuves se nourrit d'eau de l'ancien aqueduc Aqua Virgo.

Fontaine de Trevi (Fontana di Trevi)

Fontaine de Trevi - un monument étonnant d'art baroque, qui occupe l'une des premières places au sommet des attractions populaires de Rome. La composition grandiose s'harmonise avec l'architecture du magnifique Poly Palace. L'ampleur du plan et sa réalisation magistrale, une combinaison étonnante d'eau vive et de pierre gelée créent dans ce lieu une aura unique.

Histoire de la construction

Fontaine de Trevi

L'eau la plus pure de la fontaine de Trevi provient de sources situées non loin de Rome, selon un système construit au premier siècle. BC sous le règne d'Octave Auguste. Le projet de fournir de l'eau potable à la capitale de l'empire incarnait avec brio les peuplements de Mark Vispasius Agrippa. Jusqu'au dix-huitième siècle. sur la place devant le palais de Pauly, un passant pouvait boire dans une petite clé qui coulait dans un bol en pierre peu visible.

Beaucoup sont convaincus que l'idée de la construction de la fontaine appartient au pape Nicolas V, dont le diadème était décoré au milieu du XVe siècle. Ce n'est que partiellement vrai.L'ordre donné alors à l'architecte Alberti n'a jamais été réalisé.

Les Italiens sont revenus à la mise en pratique de l'idée plus de 200 ans plus tard. Le pape Urbain VIII décida de décorer la place devant le palais de Pauli et confia cette tâche au célèbre architecte Lorenzo Bernini, qui développa le projet initial. La mort du pontife en 1644 provoqua une pause et le travail fut repris en 1700. Son élève, Carlo Fontana, affinait les idées du maître. Suivant le plan du mentor, il enrichit le groupe de sculptures des figures de Neptune et de ses serviteurs. En 1714, l'artiste est décédé et l'ensemble est resté inachevé. Heureusement, pas pour longtemps. Clément XII a annoncé un concours d'architectes auquel 16 maîtres ont participé. La victoire revient à Niccolo Salvi et le maître s’acquitte brillamment d’une tâche difficile: il crée une magnifique composition avec de nombreux héros, associant harmonieusement son style aux caractéristiques architecturales du Poly Palace. Parmi les sculpteurs qui ont construit la fontaine de Trevi, il serait juste de mentionner deux personnes: Filippo della Valle et Pietro Bracci. Ils ont interprété la majorité des figures composant la composition.

La réalisation du plan grandiose a pris beaucoup de temps - l'ensemble monumental a été construit pendant 30 ans, de 1732 à 1762.

Arrangement De La Fontaine De Trevi

Fontaine de Trevi - la plus grande de la péninsule des Apennins. Sa largeur est d'environ 50 mètres et le personnage principal, le majestueux Neptune, culmine à 26 mètres. La base de la composition est la figure du dieu de la mer, émergeant des profondeurs d'un char sous la forme d'une coquille, dans laquelle des chevaux de mer (hippocampes) et des tritons sont attelés. L'eau coule sous les pieds des héros, ses ruisseaux tombent des marches de pierre et font du bruit, rappelant le son des vagues. Il semble que Neptune est sur le point de continuer son voyage à travers la mer d'écume. Dans les niches des deux côtés du formidable époux se trouvent les figures des déesses romaines Santé (à gauche) et Abondance (à droite). Ces sculptures sont les premières à rencontrer des touristes qui affluent vers la place. La composition est décorée de diverses figures allégoriques et de bas-reliefs.

Compositions sculpturales en détail

Faits intéressants

Pourquoi la fontaine est-elle nommée ainsi? Deux versions semblent être les plus plausibles. Selon le premier, "trevi" est un latin "trivium" déformé, un "trois voies", à savoir, sur cette place, trois grandes rues romaines convergent. La seconde est plus romantique: l’ensemble porte le nom de la belle Trivia. Selon la légende, c'est le nom de la jeune fille qui a montré aux légionnaires romains le chemin menant au printemps le plus pur. Sa silhouette se retrouve parmi les sculptures de l'ensemble.

Restauration de la fontaine de Trevi en 2014

Cela semble incroyable, mais l'eau de la fontaine de Trevi coule toujours dans les tuyaux de l'aqueduc construit il y a plus de deux mille ans, connu sous le nom d'Aqua Virgo ("Eau vierge"). La consommation annuelle est d'environ 80 000 m³.

La tradition dit que l'eau locale n'est pas seulement curative, elle a aussi des propriétés magiques: elle peut donner aux gens le bonheur de l'amour et du mariage. Pour ce faire, vous devez effectuer le rituel suivant: tournez le dos à la fontaine et jetez trois pièces à tour de rôle avec votre main droite sur votre épaule gauche. Le premier garantit que vous retournerez définitivement dans la Ville Éternelle, le second vous apportera l’amour de toute vie dans un avenir proche, le troisième rendra l’union matrimoniale forte et durable. Entré dans la région avec votre âme soeur? Ensuite, allez à droite de la fontaine de Trevi. Vous y trouverez de petits "tubes d'amoureux", dont les jets se battent les uns contre les autres. Prendre quelques gorgées de cette eau rendra votre lien incassable.

La fontaine de Trevi dans toute sa splendeur

Aux XVIII-XIX siècles. pour atteindre le bonheur, il suffisait de prendre un verre à la source et de le boire. La tradition consistant à lancer des pièces de monnaie est apparue relativement récemment, au milieu du siècle dernier. Son apparition est liée à la sortie du film Trois monnaies dans la fontaine de J. NeguleskoCeux qui voulaient être heureux dans leur vie personnelle de manière si simple étaient si formidables que les gardiens se sont littéralement effondrés, prenant une énorme quantité de changement dès le fond de la journée. Il en est arrivé au point qu’en 1991, il était tout simplement interdit de jeter de l’argent dans la fontaine de Trevi. C'est vrai, pas pour longtemps. Outre le désir de renouveler la tradition, les autorités ont également été guidées par le contexte économique: le nombre de pièces de monnaie situées au bas de la pièce donne un montant supérieur à 1 million d'euros par an. Cet argent va à un fonds de charité spécial.

En 2004, un chef-d’œuvre architectural a été élu symbole des élections au Parlement européen. Aux jours de vote, une urne et un drapeau de l'UE ont été placés dans le bol de la fontaine.

Comme la composition est située juste à côté des murs du Palazzo Poli, le touriste, en particulier de notre région, sera intéressé de savoir que la princesse russe Volkonskaya avait déjà loué le deuxième étage du palais. C'est ici que Nikolaï Vasilyevitch Gogol lui a lu son "inspecteur".

La fontaine de Trevi est longtemps devenue un «héros» important du cinéma italien. C’est lui qui a été impliqué comme toile de fond dans la scène d’amour de Marcello Mastroianni et Anita Ekberg dans le film Sweet Life de Federico Fellini. Ici, démontrant la beauté de Rome, la héros Adriano Celentano, princesse Ornella Muti, dans le film "Madly in Love".

Que doit savoir un touriste?

Beaucoup de gens demandent quelle syllabe devrait être soulignée dans le mot "Trevi"? Un vrai italien ne peut avoir qu'une seule réponse - bien sûr, au début. Un tel signe de respect pour les propriétaires de la ville sera apprécié par les Italiens de tempérament.

La fontaine est à la disposition des touristes 24h / 24 toute l'année gratuitement. Le soir et la nuit, l'éclairage original donne une saveur particulière à cet endroit étonnant.

Touristes à la fontaine de Trevi

Déserte ici n'arrive jamais. Mais si vous voulez une atmosphère un peu plus calme, il est préférable de venir à l’aube ou tard dans la soirée. Cependant, si vous vous trouvez dans cet endroit au coucher du soleil ou même par un après-midi chaud, le plaisir de la magnificence de ce que vous voyez est également garanti.

Afin de ne pas vous mettre dans une situation désagréable, rappelez-vous: il est strictement interdit de nager dans une fontaine ou d’en extraire des pièces. Vous devrez payer une amende assez élevée - au moins 200 euros. Manger et boire à proximité des sculptures est également impossible.

Après avoir admiré la fontaine de Trevi, vous pourrez visiter le musée du graphisme et du design, qui se trouve dans le bâtiment du Poly Palace. Des fenêtres, vous pourrez admirer la vue sur la place et les sculptures de plusieurs étages.

À distance de marche est la basilique des Saints Vincenzo et Anastasio. On y trouve les fragments de cœur de vingt-deux papes romains, extraits avant l'embaumement.

Intéressant pour les touristes et l'Académie de Saint-Luc, dont l'histoire remonte au milieu du XVIe siècle. Il est situé à proximité du Palazzo Carpegna.

Comment s'y rendre

La fontaine est située sur la place du même nom (Piazzo di Trevi). Le moyen le plus simple d'arriver ici est d'utiliser le métro. Choisissez la ligne A et atteignez Spagna ou Barberini. Suivant - à pied. Dans le premier cas, prenez Via Vittoria, tournez dans Via del Corso, puis prenez Via delle Muratte. Depuis la gare de Barberini, suivez la Via Tritone puis tournez à gauche dans la Via Poli. Quelques marches - et devant vous se trouve la majestueuse fontaine de Trevi.

Forum Augusta (Forum Augusti)

Augustus Forum - le deuxième des quatre forums impériaux de Rome. Octave Auguste l'érigea après la victoire contre les assassins de César Brutus et Cassius sous Philippi en 42 av. Un mur blanc défendait un quartier résidentiel derrière lui. Le bâtiment le plus important du forum était le temple dédié à Mars Avenger. Le temple a été construit en marbre de Carrare et le plan était semblable au temple de Vénus Genetrix sur le Forum Jules César; au centre se trouvait une statue de Mars, entourée de statues de Vénus et de César déifié. L'épée de César et les bannières des Parthes défaits ont également été conservées.

Informations générales

Le forum faisait l'éloge de l'empereur, qui avait restauré les anciennes traditions. À cette fin, des statues d’Énée portant son père sur ses épaules et Romulus, selon la légende du fils de Mars, ainsi que des statues d’importants hommes républicains étaient exposées dans des niches semi-circulaires. Sur le piédestal de chaque statue étaient affichées des informations sur la vie et les actes de cette personne. Au centre de la place devant le temple se trouvait une statue d'Auguste sur un char.

À ce jour, seule une partie du forum d'Auguste a été conservée: plusieurs colonnes du temple et un escalier; Une collection d'artefacts, ainsi qu'une partie d'une niche semi-circulaire du Forum d'Auguste, sont situés à la Casa dei Cavalieri di Rodi (maison des chevaliers de Rhodes). Sous Mussolini, le devant du forum a été reconstruit Via dei Fori Imperiali; aucune recherche archéologique n'a été effectuée.

Forum César (Forum de César)

Forum de César - Les ruines du premier des cinq forums impériaux de la Rome antique, conservés dans le centre historique de la capitale italienne. Contrairement à d'autres sites romains, le Forum César a été mis au jour et ouvert récemment. Malgré sa petite taille, il est très populaire auprès des touristes. L'intérêt pour le forum est associé à l'histoire de la construction et à l'identité de son créateur. Le Forum César, également appelé Forum Julius, a été construit de 54 à 46 av.

Faits saillants

À ce jour, seule une petite surface rectangulaire de 170 sur 75 m a été préservée de la place spacieuse, qui est entourée sur trois côtés par une galerie cintrée. Une grande partie du territoire de l'ancien forum est située sous une place verte et par l'autoroute Via dei Fori Imperiali. Sur le site fouillé par les archéologues, se trouvent les ruines d’un temple antique, d’une basilique et de vieux bâtiments. Il n'y a pas si longtemps, une copie en bronze de la statue de César a été installée sur la place, dont l'original en marbre est exposé au Capitole.

Au nord du forum de César, les ruines du temple de Vénus se dressent. Près d'eux, vous pouvez voir les ruines de la basilique d'argent, qui servait de bourse des valeurs romaine et permettait d'échanger de l'argent. Les archéologues ont déterré les fondations de magasins et d'ateliers d'artisanat construits avec l'empereur romain Hadrien. La plupart des bâtiments de l'ancien forum n'ont pas survécu, car ils ont été construits non en pierre durable, mais en bois.

Histoire du Forum César

Guy Julius Caesar est devenu célèbre en tant que stratège décisif, commandant intrépide et homme politique avisé. Dans la Rome antique, il était respecté non seulement par l'élite, mais aussi par le peuple. En 54 av. heu pour élargir le forum romain déjà existant et renforcer son statut, César voulait construire un forum personnel. L’une des raisons de la nouvelle construction tient au fait que l’ancien forum était en train de devenir encombré par la capitale en pleine croissance.

César a chargé Mark Tullius Cicero d’acheter un terrain convenable, allouant 60 millions de sesterces à cet effet. Selon d'autres sources, l'achat de terres aurait coûté encore plus cher au dictateur de la République romaine, qui aurait dépensé 100 millions de sestertia.

Lorsque la terre a été achetée, la construction a commencé, qui a duré 8 ans - jusqu'à 46 av. heu Ils y érigèrent un grand temple dédié à la Progenitress vénérienne, d’où, selon la légende, le genre Julius, ainsi que la basilique argentée. En outre, de nombreux trophées apportés par César après la guerre avec les Gaulois ont été postés sur le forum.

En 44 av. heu César a été tué. Peu de temps après sa mort, le forum a commencé à s'effondrer. Restauration du forum César ne commença à s’engager que sous le règne de l’empereur Trajan. Dans l'ancien temple de Vénus, la cérémonie d'inauguration du nouvel empereur a eu lieu et une colonne séparée de Trajan a été construite en son honneur. Après une restructuration massive en mai 113, de magnifiques célébrations ont eu lieu dans la ville, consacrées à la réouverture du Forum César.

La deuxième reconstruction majeure du forum eut lieu lorsque Rome fut dirigée par l'empereur Dioclétien. En 283, il y a eu un grand incendie dans la ville, après quoi les bâtiments du forum ont été reconstruits. Après le premier forum de César, sur le côté nord du principal forum romain, quatre autres forums impériaux sont apparus.

Sanctuaire de Vénus

En l'an 48 av. heuLes troupes de César ont rencontré l'armée dirigée par son ancien ami Pompey. Il convient de noter que les 30 000 hommes de Pompée étaient nettement supérieurs à l'armée de César. Avant le début de la bataille, César a promis à la déesse Vénus qu’en cas de victoire, il construirait un temple en son honneur au nouveau forum. Malgré l'avantage évident de Pompée, lors de la bataille de Farsaly, César a réussi à gagner, l'armée de Pompée a été vaincue et il s'est enfui en Égypte. Après cela, sur le forum de César, ils ont commencé à construire un nouveau sanctuaire.

Le bâtiment du temple était entouré d'une mince colonnade et possédait un podium. César a travaillé et dirigé des réceptions. D'après les archives préservées de cette époque, il est notoire qu'à l'intérieur de ce magnifique bâtiment se trouvaient des statues en bronze de Cléopâtre et de César, montrées à cheval. Les deux statues étaient recouvertes d'une couche d'or. D'autres sources signalent qu'un grand portrait de Cléopâtre était accroché à l'un des murs du sanctuaire.

Aujourd'hui, il reste peu de choses du sanctuaire de Vénus. Au-dessus de la place s'élève une partie du podium sur lequel se trouvent trois colonnes de l'ordre corinthien. Au-dessus d'elles se trouve un fragment de la frise figurée.

Que peut-on voir sur le forum aujourd'hui

Le territoire du Forum César à Rome étant petit, l'inspection ne prend pas beaucoup de temps. Les fouilles archéologiques, à travers lesquelles les voyageurs peuvent observer les ruines d'anciens bâtiments, ne s'arrêtent pas aujourd'hui. Une partie du territoire est toujours clôturée et des spécialistes y travaillent.

Le Forum César est accessible tous les jours de 9h00 à 19h00. L'admission pour les adultes est de 15 €, pour les enfants de 8 €.

Comment s'y rendre

Le Forum César est situé dans le centre historique de Rome, au nord du Forum romain et de la prison Mamertine. Vous pouvez y accéder en prenant les bus 51, 85, 87 et 118. La station de métro la plus proche, Colosseum, est desservie par les trains de la ligne B.

Galerie Borghèse (Galleria Borghese)

Galerie Borghèseconstruit en 1613-1615, est situé sur le territoire de la Villa Borghese. Il existe aujourd'hui une collection d'antiquités et de peintures du cardinal. Le musée impressionne par sa collection unique de sculptures. Belle "Vénus au repos" ou "gagnant de Vénus" d'Antonio Canova. Selon les chercheurs, le modèle pour l'image de la déesse était la soeur de Napoléon, Pauline Borghese. D'autres chefs-d'œuvre appartiennent au maître de l'art baroque, Gian Lorenzo Bernini: une sculpture d'un jeune David reposant avec une fronde, dont le visage ressemble à celui de l'artiste, ainsi qu'Apollo et Daphne. Dans les salles où sont rassemblés les tableaux, les visiteurs se pressent devant le tableau de Raphaël "La tombe". Dans Le Garçon à la corbeille de fruits du Caravage, les historiens de l'art découvrent un autoportrait de l'artiste. Son image réaliste de St. Jérôme pour la lettre. Caravaggio possède également Madonna dei Palafrenieri (ou Madonna avec l'enfant et Sainte Anne), créée entre 1605-1606. comme image d’autel pour l’église monastique de la fraternité monastique.

Informations pratiques

Temps de travail:
Sam-dim
9.00-19.00,
seulement application.
Tél: 0 63 28 10;
pour les groupes - 06 32 65 13 29

Marches espagnoles

Marches espagnoles - un grand escalier baroque à Rome. Il comprend 138 marches qui mènent de la Place d’Espagne à l’église de la Trinita dei Monti, fondée en 1482 par les rois de France.

Informations générales

A proximité, il y avait une représentation espagnole sur le trône papal. Au pied de l'escalier de la place d'Espagne - la fontaine "Barcaccia" de Pietro Bernini, père du grand Gian Lorenzo Bernini, qui est un bateau long à moitié submergé - un rappel de la grande inondation du XVIe siècle

Via dei Condotti n’est pas seulement la meilleure vue sur la place d’Espagne; Il est également célèbre pour les magasins les plus chers. Parmi les bijouteries et les boutiques de luxe de renommée mondiale se trouve le célèbre café Antico Caffe Greco, où ils ont bu du café Goethe, Schopenhauer, Stendal et Wagner. En fauteuil de velours, en buvant une tasse d'un cappuccino incroyablement coûteux, vous pouvez rêver de la grandeur des jours passés.

Capitoline Hill à Rome (Capitoline Hill)

Capitole - historiquement la colline la plus importante de la Rome antique.Dans l'Antiquité, il y avait un centre politique et religieux. Sur le site de l'ancien temple de Juno-Coin se trouve aujourd'hui la basilique Santa Maria in Arakeli, à laquelle vous devez gravir les escaliers extérieurs abrupts. Dans sa première chapelle latérale à droite, la chapelle Bufalini, l’œuvre principale de l’artiste Renaissance Bernardino Pinturicchio est conservée: "Scènes de la vie de saint Bernardin". Un autre escalier extérieur, gardé par les figures monumentales des frères Castor et Pollux, mène à la place du Capitole, qui, selon les plans de Michel-Ange, est devenue l’une des plus belles places de la Renaissance. L'antique statue équestre de Marc Aurèle, installée en son centre, en est une copie, l'original étant conservé dans les musées du Capitole. Le palais des sénateurs sur le devant de la place a été construit au 16ème siècle. sur les ruines de l'ancienne tabularia, les archives de l'état de la Rome antique, qui sont aujourd'hui la résidence du maire et du conseil municipal. Les deux côtés de l'escalier dvuhmarshevoy sont des statues anciennes, symbolisant le Nil et le Tibre. En face du palais se trouve une fontaine avec une statue de la déesse Minerve.

La place est flanquée des musées du Capitole. Le chef-d'œuvre de la collection de sculptures du Palazzo Nuovo est une copie romaine du célèbre travail de Praxitela d'Aphrodite de Cnide. Dans la cour érigée au XVIème siècle. Le palais des conservateurs contient des fragments (tête et main) d'une statue de marbre géante de l'empereur Constantin (12 m). Au deuxième étage de la Sala dei Trion di Mario, vous pourrez admirer la célèbre sculpture romaine "Le garçon enlève un éclat", et dans la Sala della Lupa - la non moins célèbre louve capitoline. Les figures en bronze de Romulus et Remus à l'original étrusque ont été ajoutées au XVème siècle. La galerie d'art Capitoline, au troisième étage, présente des peintures de Titien, Tintoret, Caravage, Lorenzo Lotto et Véronèse.

Dans le Palazzo-Caffarelli, derrière le palais des conservateurs, un nouveau musée a été ouvert, où sont rassemblées des sculptures grecques du Ve siècle. Colombie-Britannique, sarcophages, urnes funéraires et nombreuses autres découvertes archéologiques.

Colisée (Colisée)

Colisée - l'un des monuments architecturaux les plus reconnaissables d'Italie et du monde entier. Près de deux mille ans, le majestueux amphithéâtre, situé en plein centre de Rome, rassemble autour de lui des millions de visiteurs qui souhaitent voir cet édifice religieux de leurs propres yeux.

Le nom du Colisée provient du mot latin colosseus, qui signifie "énorme". Cela semblait être la construction des Romains à l'aube de notre ère, quand la hauteur de la plupart des bâtiments ne dépassait pas 10 mètres. Les touristes modernes estiment différemment la taille de l'amphithéâtre, les gratte-ciel ayant modifié notre perception de l'échelle. Mais il est important de comprendre que la particularité du Colisée ne réside pas dans la hauteur de ses murs, mais dans sa contribution culturelle et historique à la civilisation.

Histoire du Colisée

Colisée ensoleillé

L'empereur Vespasian, qui monta sur le trône de l'empire romain en 69 après JC, investit des sommes énormes dans la restauration d'édifices religieux (comme, par exemple, le Capitole). Mais en 72, il décide de se lancer dans un projet plus ambitieux et demande aux meilleurs constructeurs de la région de construire l'amphithéâtre Flavian, qui laissera à jamais une trace de sa dynastie dans la culture mondiale. Vespasien avait un motif caché. La fondation du Colisée a été posée sur le site d'un lac près de la Maison Dorée de Néron, prédécesseur et ennemi du nouveau souverain. Une telle construction effaça complètement les traces de son existence de la carte de Rome.

Selon les historiens, environ 100 000 travailleurs ont participé à la construction de l'amphithéâtre, dont la plupart étaient des prisonniers de guerre et des esclaves. Après huit ans de travail exténuant et ininterrompu, le Colisée est entièrement terminé et approuvé par l'empereur.

Colisée Colisée à l'intérieur

Au cours des premiers siècles de son existence, le bâtiment occupa une place de choix dans la vie des Romains et leur rappela toujours son fondateur, puisqu'il s'appelait jusqu'à présent l'amphithéâtre flavien. Il y avait des combats de gladiateurs réguliers, des batailles d'animaux et des performances de vacances.Outre des activités récréatives, des exécutions ont eu lieu dans cette ville, qui a contraint l'empereur Constantin Ier à ne plus utiliser le Colisée pendant tout le Moyen-Âge, un édifice religieux totalement ignoré des autorités ou utilisé comme mémorial en l'honneur des premiers chrétiens décédés après la mort d'un martyr. Tout cela a conduit au fait que jusqu’au XVIIIe siècle, personne n’avait pensé à la nécessité de reconstruire et de restaurer le Colisée, et bon nombre de ses parties avaient été détruites de façon irréversible.

À la fin du XIXe siècle, l’Église catholique a décidé de reprendre les travaux autour de l’amphithéâtre afin de préserver le plus grand nombre possible d’éléments survivants. Grâce à ce changement d'attitude à l'égard du monument, le Colisée a commencé à attirer l'attention d'historiens, d'architectes et d'historiens de l'art, qui ont su pendant plusieurs décennies transformer un bâtiment oublié par tous en un symbole de la civilisation européenne.

En 2007, l'organisation New Open World Corporation a organisé un concours au cours duquel les résidents du monde entier ont pu voter et choisir les bâtiments qui, à leur avis, méritent le titre de «Nouvelles sept merveilles du monde». La première place est allée au Colisée, qui est devenu l'unique attraction de la liste représentant le patrimoine de la culture européenne.

Panorama de nuit du Colisée

Le dispositif et l'architecture du Colisée

Arena pourrait accueillir jusqu'à 50 mille spectateurs

Selon des estimations approximatives de scientifiques, le Colisée moderne ne représente qu'un tiers de la construction d'origine, mais même ce fait n'enlève rien à la grandeur de la structure. Au début de notre ère, lorsque tous les habitants de Rome se sont rassemblés au Colisée pour assister à un autre combat de gladiateurs ou à une performance théâtrale, 50 000 spectateurs pouvaient facilement s'asseoir autour de l'arène assis et jusqu'à 18 000 spectateurs. Ces jours-ci, la capacité du Colisée est bien moindre, mais cela n'empêche pas des milliers d'invités de se rendre dans un lieu historique.

Une solution brillante qui a grandement facilité la construction: 240 énormes arches sur trois niveaux, bordées de travertin à l'extérieur, entourent une ellipse en brique de béton, dont la longueur des murs est de 524 m, la largeur - 156 m, la hauteur - 57 m. et briques en terre cuite. Pour la construction du Colisée, il a fallu environ 1 million d'unités.

Vue panoramique

Le quatrième niveau continu a été complété plus tard. De nos jours, sur son avant-toit, vous pouvez voir les trous où les supports permettant d’étirer rapidement un immense auvent sur l’arène et l’amphithéâtre ont été insérés. Il a protégé le public de la pluie et du soleil brûlant. Sur le trottoir du Colisée, vous pouvez voir les colonnes, dont le but est toujours controversé. Selon une version, les cordes de la tente leur étaient également attachées et, selon une autre, les 5 piédestaux restants servaient de tourniquets pour contenir et organiser la foule.

À l'intérieur de l'ancien amphithéâtre se trouvaient des galeries voûtées - des lieux de repos pour les spectateurs et un commerce florissant. À première vue, il y a tellement d'arches "trouées" qu'elles ressemblent à de nombreux rayons de miel dans une ruche, mais il n'y a pas d'uniformité entre elles. Chacune se révèle légèrement sous un angle différent par rapport au soleil et au spectateur. Par conséquent, les ombres tombent différemment sur les arches. Faites attention - ils sont homogènes, mais pas ordinaires!

Arches du Colisée. Gladiateurs sur les murs du Colisée.

Le premier étage du Colisée contient 76 travées à travers lesquelles il était possible d'entrer dans l'amphithéâtre. Au-dessus d’eux, vous pouvez voir aujourd’hui les entrées de numérotation des chiffres romains. Un nombre aussi exceptionnel d’arcs a permis d’augmenter considérablement la capacité de l’amphithéâtre - si nécessaire, les spectateurs pouvaient quitter le Colisée en 5 à 10 minutes. Il n'y a pas de bâtiments avec une telle organisation architecturale partout dans le monde aujourd'hui!

Une autre idée intéressante pour faciliter la construction du Colisée était les supports d’un style différent, qui, outre la protection contre l’effondrement, rendaient la structure plus aérée. Dans le premier niveau, le plus lourd en pierre, il y a des demi-colonnes de l'ordre dorique, dans le second (béton) - ionique et sur le troisième - corinthien, avec des chapiteaux élégants, à décor de feuillage.

On croyait que les ouvertures des deuxième et troisième étages étaient ornées de statues de marbre blanc. Cependant, aucune d'entre elles n'a été trouvée, ce qui a amené les historiens à se demander si elles existaient réellement ou si elles ne faisaient que partie du projet.

Niveau supérieur du Colisée

La forme elliptique de l’arène ne donnait pas aux gladiateurs ni aux animaux maudits une chance de s’échapper de l’effusion de sang, blottie dans un coin. Le sol de l’arène était pavé de planches, faciles à retirer s’il était nécessaire de verser de l’eau sur l’endroit où se déroulaient les batailles maritimes. Des chambres d'esclaves, des cages pour animaux et d'autres locaux de service ont ensuite été aménagés, dans le sous-sol sous l'arène, ainsi que le système le plus complexe de tournures et autres dispositifs créant des effets spéciaux lors des représentations. La majeure partie de la décoration intérieure n'est pas préservée. Cependant, malgré les destructions, vous pouvez examiner avec soin la disposition des locaux sous l’arène. Peut-être des animaux, des gladiateurs et des coulisses ont-ils été amenés à l'arène par des ascenseurs à marchandises.

Il est curieux que pendant longtemps, les touristes se soient rendus à l’amphithéâtre seulement la nuit pour admirer le bel éclairage du bâtiment. Mais les scientifiques voulaient rendre la gloire historique au Colisée et développaient des visites guidées fascinantes. Les guides tentent de plonger les auditeurs dans l'atmosphère des temps passés avec leurs histoires, lorsque les fondations de l'amphithéâtre Flavian ont été posées, vous permettant ainsi de voir plus que les ruines antiques.

Pain et cirques!

Tiré de la série "Spartak"

Panem et circenses, "pain et cirques", telle était la devise du grand amphithéâtre au centre de la ville depuis des siècles! Les gens voulaient non seulement être bien nourris: ils avaient soif de divertissement. Et le Colisée leur a fourni un programme abondant de combats meurtriers et sanglants.

La première manifestation officiellement enregistrée contre les perceptions cruelles dans l'arène remonte à l'an 404 de notre ère, lorsque le moine Télémaque se leva de son siège dans les gradins pour demander l'annulation du combat. Les spectateurs en colère l'ont lapidé. Les dernières batailles de gladiateurs et l'appâtage d'animaux ont eu lieu en 523, après quoi le Colisée est tombé en ruine. Au VIIème siècle. un moine a écrit: "Alors que le Colisée est debout, Rome est debout. Le Colisée va tomber - et Rome va tomber avec lui."

Horaires et prix des billets

Vue du colisée

Plus récemment, l’approche du Colisée était ouverte 24h / 24. Mais les autorités de la capitale italienne ont compris que cela pourrait nuire à l'état de la construction et se sont empressées d'installer des systèmes de sécurité. Maintenant, l'amphithéâtre est ouvert uniquement pour les visites d'une journée de 9h00 à 19h00 en été (avril-octobre) et de 9h00 à 16h00 en hiver (novembre-mars). Mais ne désespérez pas si pendant la journée vous ne pouviez pas arriver ici, car dans ce cas, les urbanistes ont décoré les murs extérieurs avec une belle illumination, qui est le clou de la nuit Rome.

Dans l'année, il n'y a que deux jours de congé, lorsque les touristes ne peuvent pas visiter l'emblème - 25 décembre et 1er janvier.

Le programme d’entrée et de sortie coûtera 12 € pour un visiteur adulte et 7 € pour un enfant (+ 2 € pour les expositions). Les écoliers, étudiants et retraités ont la possibilité d'acheter un billet à prix réduit, mais pour cela, vous devez disposer des documents appropriés. L'achat lui-même peut être un peu problématique. Le fait est que la plupart des touristes décident de payer eux-mêmes l’entrée aux murs du Colisée, ce qui a pour conséquence que, vers 10 heures, de longues files d’attente s’alignent aux guichets.

Si vous souhaitez économiser votre temps et votre argent - commandez des billets sur le site du complexe ou achetez-les dans les lieux de prévente. Dans ce dernier cas, vous pouvez obtenir un document vous permettant de visiter plusieurs attractions à la fois.

Commandez via Internet - www.pierreci.it (le service est disponible en italien et en anglais) et www.ticketdic.it (disponible en italien, en anglais et en français) - 10,50 €, 12,50 € (avec exposition). Un seul billet - avec le Musée Palatina, le Forum Romain - est valable un jour à compter de la date d'achat.

Centre d’information téléphonique: 399 67 700.

Au Colisée, vous pouvez prendre des photos avec les gladiateurs du Colisée la nuit.

Comment se rendre au Colisée

Le plus souvent, les vols internationaux atterrissent à l’aéroport Leonardo da Vinci, que tous les Italiens appellent Fiumicino. Il est situé à 20 km de Rome même, mais cette courte distance n’est pas facile à surmonter compte tenu de l’intensité du trafic routier en direction de la capitale italienne.

Très souvent, les touristes voyagent de l'aéroport à la ville en train, qui part de l'un des terminaux. Le prix du billet est de 14 euros et le trajet dure environ 35 minutes. Mais dans ce cas, il vaut la peine de considérer que vous ne pourrez vous rendre qu’à la gare, à partir de laquelle vous devrez vous rendre à l’hôtel par un autre moyen de transport.

Si vous voyagez dans une grande entreprise, il serait logique de prendre un taxi près des murs de l'aéroport. Ce sont des voitures blanches portant la signature "Comune di Roma", qui appartiennent à la ville, ce qui signifie qu'elles ont des tarifs fixes. Le prix minimum du voyage est de 40 € et dépend de la localisation de l'hôtel.

Route du Colisée

En outre, plusieurs compagnies de bus assurent des liaisons régulières entre l'aéroport et différentes parties de la ville. Le coût du voyage sur ce type de transport peut varier de 9 € à 20 €, vous devez donc vous familiariser à l'avance avec la liste de prix sur le site Web de la société d'intérêt.

Une fois que vous vous trouvez enfin à Rome, vous rendre au Colisée n’est pas trop difficile. Le majestueux amphithéâtre est situé à la station de métro du même nom, Colosseo, au cœur de la ville. Le prix du billet est de 1 € et vous permet de voyager en métro pendant 75 minutes.

Nombre de bus desservant le Colisée: 60, 75, 81, 85, 117, 175, 271, 571, 673, 810, 850. Le tram n ° 3 circule également.

Adresse: Piazza del Colosseo.

Palatin à Rome (colline du Palatin)

Palatine - le centre des sept collines principales de Rome et l’un des lieux les plus peuplés du monde. De nombreuses découvertes archéologiques prouvent la profonde antiquité de la colline: les traces de la première colonie du Palatin remontent à environ 1000 ans av. heu

Selon la légende de la fondation de Rome, le Tibre a porté les jumeaux Romulus et Remus sur le flanc de la colline. C'était ici, avec la création du premier établissement urbain en 753 av. heu l'histoire de la ville a commencé, bien que l'autre règlement trouvé ait été daté par des archéologues et des scientifiques du 10ème siècle. BC Auguste est né au Palatin et y a construit son palais impérial. Ses successeurs ont agrandi et décoré leurs bâtiments, qui du IVe siècle av. commencé à se délabrer.

Jardins Farnèse

Le cardinal Alessandro Farnese, futur pape Paul III, y créa des jardins: dans son ordre au milieu du XVIe siècle. L’architecte Vignola a aménagé des jardins, des terrasses, des étangs, des parterres de fleurs et des pavillons aménagés au-dessus du palais de Tibère.

Maison de la Libye

Outre le Forum, se trouve la maison de la Libye, où des peintures murales comportant des scènes mythologiques et des paysages fantastiques témoignent de la splendeur ancienne des structures impériales. La maison est attribuée à l'épouse de l'empereur Auguste en raison de l'inscription trouvée par Livia Augusta sur le tuyau de plomb.

Palais Flavian

Les ruines du palais Flavian au centre de la colline remontent au règne de l'empereur Domitien du clan Flavian. La vaste cour entourée de colonnades est délimitée au sud par un triclinium à plancher chauffant; au centre de la partie nord du palais se trouve la salle du trône flanquée de la basilique judiciaire et du lararium, lieu de culte des grands, pénates et autres dieux gardant la maison et la famille. Au 1er siècle AD Ceux-ci incluent les ruines monumentales du palais à plusieurs étages d'Augustów, où vivait l'empereur, et les jardins, ainsi que le stade construit par Domitian.

Piste de course

De là, on a une vue magnifique sur les ruines du plus grand hippodrome de la Rome antique Circus-Maximum, situé dans la vallée entre les collines palatines et de l’Aventin. La compétition de chars attelés par quatre chevaux pouvait regarder jusqu'à 150 000 spectateurs. Selon la légende, c'est ici que les femmes sabines ont été enlevées.

Panthéon à Rome (Panthéon)

Le Panthéon de Rome rappelle la puissance et la force de l'empire régné par le passé. Ce temple était considéré comme l'un des plus monumentaux de la ville: avant le VIIe siècle, les païens offraient des prières ici, après les chrétiens.Maintenant, le Panthéon est inclus dans la liste des principales attractions de Rome. C’est le seul sanctuaire au monde qui a pratiquement atteint notre époque sous sa forme originale.

Histoire du Panthéon

L'initiative pour la construction du temple principal de l'empire romain appartenait au commandant Mark Agrippa. L'homme d'État a lancé une campagne de construction à grande échelle après la défaite de la flotte de Cléopâtre et d'Anthony lors de la bataille de Cape Shares en 31 av. heu Selon l’idée du commandant, le Panthéon devait faire partie du complexe architectural du Champ de Mars. Selon la légende, le temple aurait été construit à l'endroit même où l'un des fondateurs de Rome, Romulus, est monté au ciel.

Panthéon romain en 1836

En plus du temple, le complexe comprenait les thermes d'Agrippa et la basilique de Neptune. Les historiens estiment que le Panthéon et la basilique étaient la propriété privée du commandant et que, contrairement aux temples publics, ils étaient fermés au public par des gens ordinaires.

Auparavant, on pensait que la construction du Panthéon avait parcouru un long chemin depuis l'époque de l'empire romain jusqu'à nos jours et qu'elle conservait en même temps son apparence d'origine. La raison de l'erreur était l'inscription en relief qui orne la façade de nos jours. Traduit du latin, cela signifie: "Marc Agrippa, fils de Lucius, consul à trois reprises, l'a fait." Les fouilles archéologiques ont réfuté cette théorie: par exemple, la construction du Panthéon à Rome, à l'exception de la façade, a été complètement détruite, puis reconstruite selon les dessins précédents.

En face du Panthéon, sur la place de la Rotonde, se trouve une fontaine créée en 1711. Dans sa composition, un obélisque égyptien a été utilisé, trouvé sur le site où le temple d'Isis était dans l'Antiquité.

Pline l'Ancien a décrit le temple d'Agrippa dans l'œuvre Histoire naturelle. Les chapiteaux des colonnes de bronze de Syracuse sont mentionnés, la figure de Diogène d’Athènes entourée de caryatides, les statues de dieux et la perle de Cléopâtre taillée en deux - une décoration digne des oreilles de Vénus. L'incendie de 1980 a apporté la majesté d'un temple romain et des bâtiments situés à proximité. Le sanctuaire a été restauré sur ordre de Domitien, mais après 30 ans, le Panthéon a subi le même sort.

Pour la reconstruction du temple a pris Adrian, proclamé souverain de l'empire romain à deux reprises. Malheureusement, on ignore à quel point les architectes de l'empereur ont apporté une contribution significative à la restauration du Panthéon. Seul le fait qu'Adrian n'ait pas perpétué son nom, en ne recréant que l'ancienne "signature" de Mark Agrippa, est crédible. L'empereur Septime Sévère et son fils Caracalla n'ont pas suivi l'exemple de leur prédécesseur. Ayant partiellement reconstruit le Panthéon en 202, les dirigeants romains notèrent ce fait avec une inscription sur l'architrave du temple.

Le Moyen Âge est devenu un tournant pour le destin du sanctuaire. En 609, l'empereur de Byzance confie le Panthéon au pape Boniface IV. La même année, l'église est consacrée en l'honneur de Sainte Marie et des Martyrs, ce qui la rend chrétienne. Grâce à cette cérémonie, le Panthéon a échappé au destin d’être oublié ou détruit par les opposants au paganisme. À la Renaissance, le temple devint le tombeau de personnalités célèbres de cette époque.

Malheureusement, le Panthéon romain a perdu de nombreux éléments décoratifs. La place de deux colonnes sculptées était occupée par des bâtiments médiévaux. Au début du XVIIe siècle, Urbain VII démantèle des décorations en bronze au plafond et érigea deux tours sur les côtés du dôme, surnommées "oreilles d'âne" (démolies au XIXe siècle). . L'intérieur est en grande partie préservé, bien que non sans restaurations.

Maintenant, le Panthéon de Rome est utilisé comme église catholique. Les dimanches et jours de fête, les messes ont lieu ici. Parfois, le dôme du temple devient un témoin involontaire des cérémonies de mariage.

Panthéon romain de nuit Touristes au Panthéon romain

Architecture du Panthéon

Le sanctuaire principal de Rome a été construit sous la forme d'une rotonde et d'un portique menant à celle-ci.

Portique

Vue du portique du Panthéon. La photo montre clairement deux niches dans les murs où se trouvaient auparavant les statues.

Dans l’antiquité, le pignon du portique ornait l’imposante sculpture, probablement en bronze doré.L'emplacement des trous dans lesquels les supports de la statue ont été installés permet de juger de son apparence. Vraisemblablement, la sculpture était un aigle impérial avec des rubans qui s'étiraient jusqu'aux coins du fronton.

Des murs vides pour les statues sont visibles dans les murs derrière le portique. Peut-être plus tôt ici étaient les sculptures de Marc Agrippa, Octave Auguste et Jules César. Les statues de la triade capitoline (Jupiter, Minerve, Juno) ou d’autres dieux antiques sont une autre variante acceptable. Les portes en bronze massives menant à l'intérieur du temple n'appartenaient pas à l'origine au Panthéon. Ils ont été établis environ au XVème siècle.

Les premières images du Panthéon romain montrent un escalier menant à l'entrée du temple. Au fil du temps, un monticule s'est formé près du bâtiment et la nécessité d'un escalier séparé a disparu.

Rotonde

La rotonde en briques de béton du sanctuaire est recouverte d'un dôme en forme d'hémisphère. Ses couches inférieures sont constituées d'un matériau plus lourd que les couches supérieures: celles-ci incluent de la pierre ponce. À l’intérieur sont conçues de petites caméras qui réduisent le poids du toit. Un rôle similaire a peut-être également été attribué à l'oculus, un trou situé au centre de l'hémisphère et d'un diamètre de 9 m, où la masse de la voûte plantaire est beaucoup plus petite qu'à la base. À travers l'oculus dans la pièce du temple, la lumière pénètre. Il n'interfère pas avec "l'oeil du panthéon" et les précipitations, mais en raison du système de drainage et du faible angle d'inclinaison du sol (environ 30 °), l'eau de pluie est collectée dans des cavités spéciales.

Rotonde sur le fond des toits de Rome "L'oeil du panthéon"

Une légende incroyable est liée au célèbre dôme du temple. Ainsi, sa forme idéale et la lumière solaire pénétrant dans la "bouche" de l'oculus ont inspiré N. Copernicus pour la formulation finale de la théorie héliocentrique.

Dans les murs de la salle, on voit des niches où se dressent des statues de dieux, dont les noms correspondent à 7 anciennes planètes: Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne, la Lune et le Soleil. Pénétrant à travers l'oculus, les rayons du soleil tombaient alternativement sur chacune des sculptures, transformant ainsi le Panthéon romain en une sorte d'observatoire.

Un record du dôme en béton non armé le plus monumental du monde est toujours attaché au temple romain.

Intérieur

L'intérieur du Panthéon à Rome

Un pronaos mène à l'édifice, une pièce rectangulaire située à l'avant du sanctuaire. Au-dessus de l'entrée se trouve une dépression semi-circulaire - un tympan - délimité par un pont et une arche. Dans les temps anciens, il y avait une sculpture - "La bataille des dieux et des titans", mais malheureusement, elle n'a pas été préservée.

Le temple accueille les touristes avec une immense salle cylindrique. Des deux côtés du panthéon romain se divise en deux nefs (à l'exception de la partie centrale de la pièce). Pas de fenêtres. L'espace est divisé visuellement en trois niveaux (étages), diminuant progressivement vers le haut. La surface de la coupole est décorée de caissons - panneaux en retrait - formant 5 rangées de 28 pièces chacune. Peut-être que ces éléments décoratifs avaient une signification précise: lunaire, géométrique ou numérique.

Comme la coupole du Panthéon à Rome symbolisait le ciel, les caissons pourraient très bien servir à abriter des décorations - par exemple, des étoiles de bronze, comme le pensent les historiens. En plus du rôle décoratif, ces panneaux "déchargent" la composition générale, facilitant ainsi la toiture visuellement et techniquement.

L'intérieur est dominé par des formes géométriques: rectangles, carrés et cercles. Fondamentalement, elles sont matérialisées dans le sol en marbre du Panthéon: des "cellules d’échecs" alternent avec des (supposément) omphalia - cercles pourpres. Ces derniers sont généralement destinés aux empereurs et aux prêtres, mais on ignore si cela était pertinent pour le temple romain de tous les dieux.

Inhumations

Les esprits exceptionnels, les dirigeants et même les saints d'Italie ont trouvé leur dernier refuge dans l'enceinte du sanctuaire. Les artistes incluent le violoniste Arcangelo Corelli, le sculpteur Flaminio Vacca, l'architecte Baldassare Peruzzi, les peintres Giovanni da Udine, Taddeo Zuccaro, Annibale Carracci et Perino del Vaga. Une place particulière est réservée au sarcophage de Raphaël Santi, canonisé, et à son épouse Mary Bibbiena.

Le Panthéon de Rimestal est le tombeau et certaines des personnes les plus augustes. Le roi Victor Emmanuel II, son fils Umberto Ier et son épouse Margarita sont enterrés ici. Des volontaires de l'Institut national de la garde d'honneur, créés dans la seconde moitié du XIXe siècle, veillent sur le reste du corps royal.

A propos du Panthéon en chiffres

De nombreux faits surprenants sont liés à ce sanctuaire qui émerveille l'imagination des touristes:

Artistes sur la place devant le Panthéon
  • Deux périodes d'oubli sont connues dans l'histoire du Panthéon romain: 400 et 900 ans. Tout ce qui est arrivé au temple à ce moment-là est un secret scellé. Peut-être le Panthéon a-t-il été soumis à une restructuration plus importante, sinon il n'aurait pas atteint nos jours dans de si bonnes conditions.
  • L'épaisseur du dôme autour de l'Œil du Panthéon est de 1,2 m, bien qu'il semble beaucoup plus petit vu de dessous.
  • La hauteur de la pièce et le diamètre de son arc sont égaux: 43,3 m, ce qui confère au bâtiment une harmonie étonnante.
  • Après la réorganisation du sanctuaire païen en temple chrétien, le pape Boniface IV ordonna que les os des saints des catacombes de Rome soient transportés au Panthéon. Selon les données, ils rentrent à peine dans 28 chariots.
  • Le portique est soutenu par 16 colonnes de marbre. Chacun pèse environ 60 tonnes, mesure 1,5 m de diamètre et près de 12 m de hauteur.
  • L'épaisseur des murs du bâtiment est de 6 mètres. Les historiens pensent que le Panthéon de Rome pourrait servir de forteresse défensive lors des émeutes et des rébellions du Moyen Âge.
  • En 609, le Panthéon devient le premier temple païen, consacré selon les canons chrétiens. Cela soulève plus d’une question logique. Qui, dans les temps anciens, tenait des statistiques sur les sanctuaires païens? Comment est-elle arrivée à notre journée? Quels étaient les autres temples?
  • L'obélisque de Ramsès II, installé devant le Panthéon, n'est pas le seul de la ville. Un total de 13 obélisques égyptiens sont placés à Rome, témoignant de l'amour inhabituel des papes de Rome pour le thème du pays des pharaons.

Le Panthéon Romain attire non seulement l'histoire et l'architecture. En regardant le magnifique bâtiment de plus de 2 000 ans, vous entretenez involontairement un respect pour les architectes de cette époque qui ont créé le chef-d'œuvre de Rome.

Informations pratiques

Le Panthéon de Rome est ouvert au public du lundi au samedi de 9h00 à 19h30 et le dimanche de 9h00 à 18h00. En vacances, le temple ferme à 13h00; ne fonctionne pas les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre. Une visite au Panthéon est gratuite, ainsi tout le monde peut admirer l'incroyable monument de l'architecture romaine. Ce temple mérite certainement l'attention.

Comment s'y rendre

Avec son aspect majestueux, le Panthéon romain orne la Piazza della Rotonda. Utilisez les transports en commun pour vous rendre à cet endroit:

  • tram n ° 8 (arrêt Argentine);
  • bus n ° 30, 40, 62, 64, 81, 87 et 492 (arrêt Argentine);
  • Métro - ligne A (station Barberini).

Place Navone

Place Navona - Un des lieux de rencontre préférés des Romains et des invités de la ville jusque tard dans la nuit. Les contours de la place allongée reprennent les contours de l'ancien stade de Domitien situé au-dessous.

Informations générales

La place est ornée de trois fontaines: Fontana del Moro (fontaine Mavra), Fontana del Nettuno (Fontaine de Neptune) et située au centre de la place Fontana de Fiumi (Fontaine des Quatre Fleuves) de Bernini.

La place abrite également l'église de Sant'Aniese in Agone - le projet du rival Bernini - Borromini; adjacent à l'église se trouve le Palazzo-Pamphili, construit au XVIIe siècle. aussi par le projet Borromini. A proximité se trouve l'église de Santa Marna dell Anima, appartenant à la communauté des catholiques allemands à Rome; Le pape Adrien VI, originaire d'Utrecht, y repose, le dernier pape d'origine non italienne longtemps avant le pape Jean-Paul II.

La Piazza Navona a longtemps été un lieu de prédilection pour les foires, les vacances et les vacances romaines. Ainsi, au Moyen Âge, il a accueilli un tournoi - Giostra del Saracino. Andrea Fulvio, humaniste de la Renaissance, et d’autres auteurs du XVIe siècle, décrivirent de magnifiques processions de carnaval autour de la place. En 1492, les Espagnols organisèrent une grande fête dans leur église nationale, San Giacomo degli Spagnoli, après avoir conquis Grenade.

Aux XVIIe et XVIIIe siècles, le week-end d'août, la place était inondée pour se rafraîchir pendant le mois le plus chaud de l'année: pour cela, les fontaines étaient intentionnellement remplies d'eau.

En août 1477, sous les ordres du chambellan cardinal Guillaume d'Estouteville, le marché précédemment situé sur la colline du Capitole fut déplacé. Il exista jusqu'en 1869, date à laquelle il fut transféré à Campo de 'Fiori.Le marché, qui a lieu tous les mercredis, vendait des légumes, des fruits et d’autres produits alimentaires. Aujourd'hui, sur le parvis de Noël, se tient le marché - Befana di piazza Navona, où sont principalement vendus des jouets. De nombreux touristes visitent la place toute l'année.

Piazza del Popolo

Piazza del Popolo - Une des places les plus célèbres du monde et la plus grande de Rome. De cette place, les rues Corso, Babuino et Ripetta divergent. La Piazza del Popolo a la forme d'un ovale et est l'une des places les plus élégantes de Rome à cause du succès de son ensemble architectural, parfaitement en phase avec le paysage environnant. Les églises, au propylène, à Santa Maria dei Miracoli (1681) et à Santa Maria in Montesanto (1679) occupent les angles entre les rues. Au centre de la place se trouve l'obélisque de Flaminia, une colonne de pierre haute de 3 400 mètres datant de 3 400 mètres, qui a été retirée d'Égypte par ordre d'Octave Auguste.

District de Trastevere

Trastevere - une zone pittoresque de ruelles médiévales étroites sur la rive ouest du Tibre à Rome.

Informations générales

Sous l'empereur Auguste, les patriciens y érigèrent des villas et, après la construction du mur d'Aurélien (IIIe siècle), le quartier fut intégré aux limites de la ville. Des esclaves et des prostituées libérés plus tard se sont installés ici; au XIX XX siècles. - la plupart du temps de travail. Au début des années 1970. la réhabilitation du quartier a commencé; Aujourd'hui, dans le Trastevere, Rome possède la plus grande densité de bars et de restaurants. Le soir, le long de la Viale Trastevere et dans les rues qui s’échappent de la place Santa Maria, règne une atmosphère de divertissement et de fête. Ici, vous pouvez pokut dans de simples trattoriyah et dans des institutions coûteuses.

Basilique Santa Maria in Trastevere

La position centrale de Trastevere est occupée par la basilique Santa Maria in Trastevere. L'histoire de l'église de Santa Cecilia in Trastevere est associée à la légende de la .. Cecilia: vers 230, elle a pris la mort d'un martyr. Pour la première fois, l'église en l'honneur du saint patron de la musique a été fixée à environ 500 g. Le tabernacle de 1283 est très beau dans l'autel principal; des mosaïques dans l'abside ont été créées sous le pape Pâques I; La tombe du saint est située dans la crypte.

Église de Santa Maria in Trastevere III v. également couvert de légendes: comme si ici en 38 av. a marqué la source de l'huile parfumée sacrée, racontant la naissance du messie. Par ordre du pape Innocent II, originaire de Trastevere, l'église fut rénovée. Les colonnes antiques de la nef médiane et le plafond en bois sculpté et partiellement doré du Domenichino sont particulièrement intéressants. Les mosaïques de l'abside sont un véritable chef-d'œuvre de l'art médiéval. Dans le demi-cercle de la partie supérieure du dôme, au-dessus de la frise avec un agneau, se trouvent des images du Christ, de Marie et des saints, ainsi que des scènes de la vie de la Vierge Marie, réalisées à la fin du XIIIe siècle. Pietro Cavallini.

Villa Farnesina

Dans le Trastevere se cache un petit trésor - Villa Farnesina. Une villa Renaissance située au milieu d'un magnifique parc a été construite pour le banquier siennois Agostino Chigi par l'architecte Baldassare Peruzzi. Chigi a été invité ici pour des vacances magnifiques, des lectures, des discussions d'artistes, de princes, de cardinaux et même de père. Afin d'honorer ses invités, Chigi a appliqué le blason de chaque invité sur les plaques d'or et, après la célébration, les a jetés dans le Tibre qui coule à côté. Mais il aurait été un mauvais banquier s'il n'avait pas étendu le filet à l'avance, là où de précieux ustensiles sont tombés.

De 1580 à 1731, la famille Farnese était propriétaire de la villa. La décoration de la villa a été confiée à des artistes de renom: Raphaël, Giulio Romano, Sebastiano del Piombo, Peruzzi et Sodom. Dans le hall de Galatée se trouve un tableau "Le triomphe de la nymphe de Galatée" de Raphaël. Les fresques au plafond ont été créées par l'architecte Peruzzi, ainsi que par des scènes mythologiques et une image de la constellation vantant l'heure d'apparition du client Chiji. Dans la loggia de Psyché, Raphael et ses élèves Romano et Penny ont présenté l'histoire d'amour de Cupidon et Psyché. Un chef-d'œuvre du pinceau de Sodome orne la chambre du banquier: il s'agit du «Mariage d'Alexandre le Grand et de Roxanne».

Basilique San Pietro in Montorio

Sur les pentes de la colline Janicul, à l'endroit où, selon la légende, l'apôtre Pierre a été crucifié au XVe siècle. construit l'église de San Pietro in Montorio.Dans la cour du monastère qui lui est adjacente, Bramante érigea un célèbre temple rond avec une colonnade. Depuis la magnifique fontaine Paola, construite à la demande du pape Paul V en 1612, commence la promenade Passeggiata del Gianicolo menant au sommet de la colline. La place Piazzale Garibaldi est ornée de monuments dédiés au célèbre combattant italien pour l'indépendance et à sa première femme Anita. Le pistolet opère sur la colline: il est tiré à midi. La place offre une vue fantastique sur Rome, les plaines et les montagnes environnantes.

Forum romain (Forum romain)

Forum romain - La zone au centre de la Rome antique, qui a longtemps été le centre de la vie sociale.

Informations générales

Au début, il y avait une plaine marécageuse, mais l'ancien système d'égout posait VI. BC, a drainé cet endroit et l’eau a traversé les canaux du Tibre. La construction des premiers bâtiments du forum s’est déroulée sur le lieu des réunions, le marché a fonctionné et la justice a été rendue. César a commencé à développer la région; L'empereur Auguste a continué son travail; les successeurs d'Auguste ont érigé de nouvelles structures magnifiques. Le Forum romain, chatoyant de marbre et brillant d'or, devint le centre du monde romain. Mais dans le VI. commencé un déclin progressif. À la Renaissance, ils ont commencé à piller des matériaux précieux pour décorer de nouveaux palais et églises. Jusqu'au XVIIIème siècle. Les bergers romains ont pâti ici et le Forum a été appelé un pâturage pour les vaches. À peu près au même moment, des fouilles systématiques commencent et des ruines anciennes sont extraites de la profondeur de 10 à 15 mètres à la lumière de Dieu.

Aujourd'hui, l'entrée sur le territoire du Forum est possible à partir de l'Arc de Constantin ou de l'avenue Via dei Fori-Imperiali.

Temps de travail:
tous les jours à partir de 9h00;
fermé 2 heures avant le coucher du soleil

Bâtiments du Forum romain

Basilique emilia

Les censeurs Marcus Aemilius Lepidus et Marc Fulvius Nobilior construits en 179 après JC Basil Emilia, afin de décharger le commerce au Forum. Vraisemblablement, il a été détruit au début de V c. à la conquête de Rome par le roi des Wisigoths Alaric.

Curia

Au contraire - le bâtiment de la Curia, construit par le roi de la Rome antique, Tullom Gostiliem pour une réunion de sénateurs, l’apparence actuelle acquise sous l’empereur Dioclétien (303 après JC). Portes en bronze de la basilique au XVIIe siècle. ont été transférés à la cathédrale de Saint-Jean de Latran; sol en mosaïque de marbre, des gradins latéraux pour les sénateurs et un podium dans la partie avant remontent au début du IVe siècle. Deux partis laissés ici uniquement pour soutenir le bloc avec des reliefs nous permettent d’imaginer à quoi ressemblait autrefois le Forum. Une pierre noire a été trouvée entre le podium de l’orateur et la Curia. On pense qu’il a marqué les locaux souterrains, vénérés comme la tombe de Romulus.

Arch Septimia

En 203, les fils de l'empereur Septime Sévère, Septime Bassian (Caracalla) et Geta, érigèrent un puissant arc de triomphe à trois travées en l'honneur du dixième anniversaire du règne du père. Les inscriptions sur le grenier glorifient les victoires de l'empereur et de ses fils sur les Parthes, les Arabes et les Assyriens. Plus tard, Caracalla n'a pas voulu partager le pouvoir avec son frère et, après avoir tué Goethe, a détruit son nom dans ces inscriptions.

Rostra

À côté de l’arc, se trouve la rostra - l’oratoire de «l’âge d’or», ornée de figures de proue provenant des navires saisis par les Romains. Avant qu’il s’agisse d’une colonne corinthienne, érigée en 608 à la mémoire de l’empereur byzantin Foki, il la remit au pape Boniface IV Panthéon pour la convertir en temple.

Temple de Jules César

Le temple de Jules César, officiellement divinisé, forme le deuxième côté étroit de la place. Après le meurtre de César dans les ides de mars 44 av. son corps a été brûlé à cet endroit et c'est ici que Marc Antoine a dévoilé le testament de César. L'empereur Octave en 29 après JC Il a érigé un temple à cet endroit avec un deuxième oratoire.

Temple de Castor et Pollux

A proximité se trouve un temple de passerelle en l'honneur des patrons de la ville jumelle de Castor et Pollux. Les trois colonnes de marbre grec qui en ont survécu sont considérées comme l'un des symboles de Rome. Au cours de la construction du podium a été utilisé d'abord le mortier.

Basilica Julia

La basilique Julia est érigée en face de la basilique Émilie - également du côté longitudinal du forum (169 av. J.-C.); sous Julia Caesar mis à jour en tant que judiciaire. Sur ses marches, les Romains laissaient filer le temps, jouant à divers jeux, on distinguait clairement les champs pour lesquels ils étaient alignés.

Temple de Saturne

De l'autre côté de la basilique, huit colonnes de granit ioniques sont les vestiges du temple de Saturne, qui servit de dépôt aux trésors de l'État dans la République romaine. Construit au 1er siècle BC heu Le tabularium forme la transition du forum au capitole. Les ruines au-dessous du bâtiment sont le portique, où se trouvaient les statues des douze principaux dieux, et les vestiges du temple de Vespasien et du temple de Concordia (consentement); ce dernier a été érigé en 367 av. comme un symbole de réconciliation entre les patriciens et les plébéiens, et renouvelé au début du premier siècle. AD Empereur Tibère.

Temple d'Antonin et Faustina

À la droite de la sortie du forum sur la Via dei Fori-Imperpali se trouve le puissant temple d'Antonin et de Faustine. Elle fut érigée en 141 par l'empereur Antonin Pius après la mort de son épouse, l'impératrice Faustine, et après sa propre mort, à partir de 161, l'église servit à vénérer l'empereur officiellement déifié. Transformé au XIème siècle. dans l'église de San Lorenzo in Miraida, un temple avec des colonnes de 17 m de haut, des reliefs, des ornements et une frise est considéré comme le mieux conservé du Forum romain.

Temple de Vesta

Dans l'unique temple de la forme ronde, le feu sacré brûlé par les vestales brûlées. Dans le Nouvel An romain, le 1er mars, dans les maisons, le feu a tout d'abord été éteint, puis rallumé par celui du temple de Vesta.

Maison des vestales

Dans la maison des Vestales voisine, les prêtresses de Vesta vivaient dans la solitude; le service dans le temple des filles était enseigné à l'âge de 6 à 10 ans; Le grand pontife les choisit lui-même parmi les filles des familles les plus distinguées de la ville. En règle générale, ils ont servi de vestales pendant 30 ans.

Basilique de Maxence

Les puissantes arches de la basilique de Maxence sont un exemple grandiose d'anciens bâtiments de type pavillon. La construction de la basilique a commencé en 306, l'empereur Maxence, et s'est achevée en 330, son successeur Constantin. Le bâtiment était destiné aux procédures judiciaires et aux réunions de travail. Au VIIème siècle. volé le toit de bronze et le tremblement de terre de IX. accéléré la destruction. Dans l'abside occidentale se trouvait une statue monumentale de Constantin, dont les fragments ont déjà été mentionnés.

Arc de triomphe de Titus

Avant la sortie du Colisée se dresse l'arc de triomphe de Titus, érigé en l'honneur de la victoire de Titus lors de la guerre de Judée. Titus, fils de l'empereur Vespasien, en 70 après JC Jérusalem soumise et détruite. À l'intérieur de l'arc de l'arc, deux bas-reliefs décrivent la procession triomphale de Titus avec des trophées, parmi lesquels la menorah (sept bougeoirs) du temple détruit à Jérusalem.

Terme Caracalla (Terme di Caracalla)

Terme Caracalla - termes monumentaux de l'empereur Caracalla à Rome. La construction du terme a commencé en 206, l'empereur Septime Sévère, et a terminé son fils et successeur Caracalla.

But

Les termes ne servaient pas seulement à nager, le concept moderne de "parc de repos" est tout à fait approprié pour décrire les fonctions du terme dans l'Antiquité. Sur une superficie de 109 000 mètres carrés. m pouvait se détendre et s’amuser dans les locaux chauffés de 1 500 personnes, faire de la gymnastique et d’autres sports, se promener dans les jardins, écouter des reportages ou travailler dans des bibliothèques. Autrefois, d’immenses salles avec des colonnes, bordées de marbre et décorées de mosaïques, donnent une idée de la place accordée aux bains publics à l’époque de l’Empire romain.

Architecture

Le bâtiment principal, le "bain public", se trouve dans le parc, qui est entouré d'une succession de pièces différentes. De minces plaques de pierre translucide de couleur ivoire sont insérées dans les fixations en bronze des immenses fenêtres en plein cintre du hall principal. Pour cette raison, la salle est illuminée par une lumière même dorée. Les murs de marbre poli semblaient se dissoudre en hauteur, où flottait une voûte d'une ampleur sans précédent. À l’extérieur, les bains de Caracalla étaient recouverts de plaques de marbre, sous le marbre - une strate multimètre en pierre locale et en béton - des mélanges de chaux, de cailloux et de sable. Les Romains ont disposé les coquilles de l'édifice avec des briques ou des pierres taillées. Une masse de béton y a été coulée. Solide, le béton est devenu plus fort que la pierre.De nombreux bâtiments qui semblent être constitués de dalles individuelles sont en réalité constitués d'une seule «pièce» en béton solidifié. À droite et à gauche de l'entrée principale, il y a deux grands exèdres; chacun d'eux est palestra. À l'arrière du jardin (en face de l'entrée principale), aux coins droit et gauche, deux salles spacieuses; à en juger par leur équipement interne, ils devraient être considérés comme des bibliothèques; de trois côtés le long des murs étaient des attaques basses, le long de lesquelles sont montées aux niches où les rouleaux étaient conservés. Au centre, entre ces salles, se trouvent les rangées de sièges en amphithéâtre; ces rangées sont quelque peu arrondies aux deux extrémités. Devant eux se trouve le stade, qui pourrait être vu depuis la salle arrière et depuis cet amphithéâtre. Au-dessus se trouvaient des réservoirs d'eau plus élevés pour le terme: 64 salles voûtées, réparties sur deux rangées et deux étages. L'eau de ces réservoirs a été détournée d'Aqua Marcia.

Dans la "maison de bain" a conduit quatre entrées; à travers deux salles centrales, ils entraient dans les salles couvertes, situées des deux côtés du frigidarium. Il n'y avait pas de toit au-dessus du frigidarium; derrière lui, sur le même axe, se trouvait une grande salle qui avait longtemps été confondue avec un tepidarium. Bien qu'il n'y ait pas d'appareil de chauffage, il y avait un tepidarium et derrière un caldarium rond dont le dôme (35 m de diamètre) soutenait huit puissants pilastres; deux d'entre eux restent immobiles. Caldarium était entouré de petits compartiments où il était possible de se laver un à un. De chaque côté du caldarium se trouvaient des salles pour des réunions, des récitations, etc.

Parmi la multitude de locaux de toutes sortes, situés à droite et à gauche de ces salles conçues pour le lavage, il convient de noter deux paletras, deux grandes cours ouvertes entourées d'une colonnade de trois côtés. Ces Palestiniens sont situés assez symétriquement: l’un au nord-est et l’autre au nord-ouest du bâtiment, chacun ayant une abside. Dans le sol de ces absides se trouvait une célèbre mosaïque avec des figures d'athlètes, probablement du 4ème siècle. n heu (trouvé en 1824, stocké dans le musée du Latran). Les empereurs ne cherchaient pas seulement la décoration artistique de leurs termes, ils ne recouvraient pas uniquement les murs de marbre, recouvraient les sols de mosaïques et ne dressaient de magnifiques colonnes: ils collectionnaient systématiquement ici des œuvres d'art. Il était une fois, le taureau Farnèse, les statues de Flora et Hercule, le torse d'Apollo Belvedere (sans compter beaucoup d'autres statues moins significatives) se tenait aux termes de Caracalla. Ils sont venus ici non seulement pour laver la saleté, ils se sont reposés ici. Les termes destinés aux pauvres revêtaient une importance particulière. Il n’est donc pas surprenant que l’un des érudits modernes ait qualifié ce terme de «meilleur cadeau que les empereurs ont fait à la population romaine». Le visiteur a trouvé ici un club, un stade, un jardin de loisirs et une maison de la culture. Chacun pouvait choisir ce qui lui plaisait: seuls, après s'être lavés, ils s'asseyaient pour discuter avec des amis, allaient regarder les combats et les exercices de gymnastique et les faisaient eux-mêmes; d'autres parcouraient le parc, admiraient les statues, s'attardaient dans la bibliothèque. Les gens sont partis avec une réserve de forces nouvelles, reposés et mis à jour non seulement physiquement, mais aussi moralement.

Arc de Titus (Arco di Tito)

Arc de triomphe de Titus - un monument architectural ancien situé au centre des bâtiments historiques de Rome. L'arcade à une travée fut érigée en 81 après JC et devint un classique de l'architecture romaine. Il a servi de prototype à de nombreuses arches de triomphe, qui sont apparues plus tard dans différents pays du monde.

Faits saillants

À l'époque de l'empire romain, une arche laconique et solennelle était l'un des ornements du forum. Il a été érigé pour perpétuer dans la pierre les victoires militaires des légions romaines conduites par l'empereur Titus Vespasian. Certes, seuls les Romains eux-mêmes considéraient ces victoires comme exceptionnelles et, dans l'histoire du monde, le souvenir des actions militaires menées en Judée était préservé comme un massacre sanglant, car plus de 1,1 million de personnes sont mortes lors du siège et de la capture de Jérusalem.

Il est à noter qu'en 81 de notre ère, le Sénat romain a érigé une autre arche de trois travées en l'honneur de l'empereur Titus.Il était situé dans la partie orientale du célèbre Hippodrome Circus Maximus. Cependant, ce bâtiment n'a pas été préservé.

Grâce au travail des restaurateurs, l'Arc de Triomphe à une seule portée a le même aspect qu'il y a 2000 ans. Il ne manque que la statue de bronze de Titus lui-même dans un quadriga, qui décorait à l'origine la partie supérieure du monument. D'un côté de la travée voûtée, on aperçoit le majestueux Colisée et de l'autre côté des ruines du forum romain. Près de l’ancienne arche, vestiges visibles des fondations d’édifices dans lesquels, à l’époque de l’empire romain, se négociaient et tenaient des réunions de citoyens.

Trouver l'arc de triomphe de Titus est facile. Il se dresse non loin du Colisée, au bout de la route sacrée ou de la Via Sacra, qui relie les collines du Capitole et du Palatinat. Pour les touristes, un monument antique est disponible autour de l'horloge.

Guerre en Judée

En 66 après JC, une rébellion contre les Romains a éclaté dans la province romaine de Judée. Au début, les rebelles ont eu du succès, mais bientôt Vespasian a été envoyé pour réprimer la rébellion en Judée. Le général romain réussit à capturer rapidement Galilée et à capturer le chef des rebelles - Joseph Flavius, qui décrivit plus tard les événements se déroulant dans une œuvre à plusieurs volumes intitulée "Guerre de Judée".

En l'an 69, Vespasien reçut le titre d'empereur et revint à Rome. Son fils Tin Flavius ​​Vespasian restait sous le commandement des légions romaines. Les troupes romaines assiégèrent Jérusalem pendant 5 mois et, durant les combats, une terrible famine s'installa dans la ville. Lorsque Titus prit la capitale de la Judée, il la pilla et la brûla. Les Romains ont détruit le principal sanctuaire juif, un grand temple de Jérusalem, et les objets de valeur volés ont été transportés à Rome. De retour chez eux, Titus et son frère Domitian ont été honorés avec un grand honneur.

Histoire de l'arc de triomphe de Titus à Rome

Les arcs de triomphe à Rome ont commencé à construire à l'époque de la république. Les vainqueurs qui passaient par les portes de pierre étaient attendus par le triomphe: l'honneur et le culte des habitants de Rome, la gloire et les louanges, ainsi qu'un long souvenir de leur succès militaire. L'arc de triomphe de Titus a été construit par son frère, l'empereur romain Domitien, peu après la mort de Titus Vespasien. Elle a été appelée à perpétuer la victoire des troupes de Rome dans la guerre de Jérusalem.

L'endroit où l'arc a été placé est remarquable. En 64 après JC, un grand incendie se déclara dans la partie centrale de Rome. Après cela, un grand palais et un parc pour l'empereur Néron commencèrent à être construits sur les terres incultes proches de la colline du Palatin. La luxueuse "Maison d'Or" souhaitait devenir la plus grande résidence impériale d'Europe. Mais ces plans ne se sont pas réalisés. Quatre ans plus tard, Néron mourut, le palais fut abandonné et, sous le règne de Titus, incendié lors d'un incendie. Au lieu du palais, le territoire a été construit avec des bâtiments publics, dont l'un était l'Arc de Triomphe de Titus.

Au Moyen Âge, l'ancien monument faisait partie du bâtiment de la forteresse, puis une partie de l'arc fut détruite. En 1821, l'architecte italien Giuseppe Valadier a restauré l'arc de triomphe de Titus. Pour que les éléments reconstruits diffèrent de la construction d'origine, l'architecte les a fabriqués à partir de travertin et a quelque peu simplifié la forme du monument.

A quoi ressemble l'arche de Tita aujourd'hui?

L'arc de triomphe de l'empereur Titus est fait de marbre blanc apporté à Rome depuis la Grèce centrale. Il culmine à une hauteur de 15,4 m et à une largeur de 13,5 m.L'ancienne arche possède une voûte cylindrique qui entoure une ouverture de 5,33 m de large et 4,75 m de profondeur. du passage, il y a deux demi-colonnes d'un ordre composite.

À l'intérieur du passage, il y a deux bas-reliefs. L'un d'eux représente l'empereur Titus, qui contrôle le quadriga. Fait intéressant, la déesse Rome elle-même tient son char. Un autre bas-relief montre la procession solennelle des Romains avec des trophées capturés à Jérusalem. Ce luminaire à sept colonnes, la menorah, se distingue particulièrement sur cette sculpture.En outre, sur l'Arc de Triomphe, vous pouvez voir un bas-relief illustrant le moment de l'apothéose de Titus, qui montre comment, après sa mort, l'empereur est assis à cheval sur un aigle et est emporté dans un nouveau monde.

Du côté du forum se trouve une inscription-dédicace en latin. Il est indiqué que le Sénat et les habitants de Rome dédient l'arche à Titus Vespasianus Augustus. Après la restauration de 1821, un autre texte fut ensuite rédigé au nom du pape Pie VII. Une nouvelle inscription indique que le monument s'est délabré de temps en temps et a été restauré grâce au pontife.

Comment s'y rendre

L'Arc de Triomphe de Titus est situé au sud-est du forum romain. Vous pouvez vous y rendre en métro: ligne B - station "Colosseo". De plus, les bus n ° 51, 75, 85, 87, 117 et N2 vont au Colisée.

Villa Borghese

Villa Borghese - Parc paysager de style anglais occupant la colline de Pincho. Il a été brisé au XVIIe siècle. sur ordre de Scipion Borghèse. Il y a beaucoup de bâtiments de parcs, de fontaines et de monuments sur une vaste zone parmi les châtaignes, les chênes rocheux et les pins.

Que voir

  • Galerie Borghese avec des collections d'art de la famille princière Borghese;
  • Villa Julia National Museum avec la plus grande collection d'art étrusque;
  • Galerie nationale d'art moderne, qui donne une idée de tous les grands mouvements artistiques des XIXe et XXe siècles;
  • Silvano Toti Globe Theatre, spécialisé dans les pièces de théâtre de W. Shakespeare;
  • Maison-musée de Pietro Canonica, sculpteur, peintre, compositeur;
  • Musée Carlo Bilotti avec des œuvres, principalement de D. de Chirico, ainsi que des expositions temporaires d'art contemporain.

Château de l'Ange Saint à Rome (Castel Sant'Angelo)

Château de l'Ange Saint - un monument architectural et un musée à Rome. C'était à l'origine une tombe, puis un château, après la résidence des papes et un dépôt de leurs valeurs et en même temps une prison.

Informations générales

La construction du château a commencé en 136, l'empereur Hadrien. Autrefois c'était le seul passage au Vatican. Des statues colossales d'anges sont apparues en 1668. Initialement, Adrian conçut un grand mausolée, revêtu de marbre pour lui-même et ses descendants. Et dans le château se trouvent réellement les tombeaux des empereurs romains de Caracalla. Avec le début de la construction du mur d'Aurélien, le mausolée d'Hadrien a été intégré aux fortifications et, en raison de son emplacement privilégié, a été reconstruit pour devenir l'une des forteresses imprenables de Rome. En cas de danger, le pape pouvait s'échapper du Vatican par un tunnel dans le château, comme le pape Clément VII lui succéda en 1527, lorsqu'il dut fuir les mercenaires de l'empereur Charles V; Le pape Pie VII se cachait dans le château des troupes de Napoléon. Parfois, les trésors papaux et des archives secrètes étaient transférés ici pour être conservés. En 1870-1901 château utilisé comme caserne et prison. Dans les chambres papales, les peintures murales grotesques de la salle Apollo et de la salle de fête du pape Paul III, ainsi que les magnifiques fresques de Perino del Vaga, présentent un intérêt particulier. En outre, vous pouvez voir ici l'exposition sur l'histoire de l'architecture, les meubles luxueux, les peintures, les sculptures et une collection d'armes.

Une vue imprenable sur Rome s'ouvre depuis la terrasse supérieure, où se trouve une statue en bronze de l'archange Michel, rappelant la vision du pape Grégoire le Grand en 590, qui avait été vue au mausolée d'Adrian par l'archange Michael, qui avait rengainé son épée, comme pour montrer clairement que l'épidémie la peste a pris fin.

Ville de Rimini (Rimini)

Rimini - la célèbre station italienne sur la côte Adriatique. De juin à septembre, les plages sous Rimini sont remplies de parasols du soleil - des milliers d'amoureux du soleil et de l'eau affluent vers ces rivages. Et le soir, ils recherchent des divertissements et se rendent dans d'innombrables clubs, restaurants et bars, une chaîne sans fin située le long de la promenade.

Histoire

Rimini est toujours plein d'événements. Dès 268 av. Les Romains fondèrent Ariminum, la plus importante plaque tournante des transports, à la pointe sud-est de la côte de la vallée de Padan. La ville a prospéré de 1295 à 1503.- Sous la domination du noble clan romain Malatesta, dont les représentants étaient réputés pour leur cruauté et leur impudeur, ainsi que pour leur éducation et leur amour des arts - de nombreux artistes invités travaillaient à leur cour. Mais Gianni et Sigismondo Malatesta jouissaient d’une notoriété particulière. Par ordre du premier, sa femme et son frère ont été tués - le grand Dante les a immortalisés dans la Divine Comédie sous la forme de Paolo et Francesca. L'autre - Sidzhizmondo - a rejeté la première épouse, a empoisonné la seconde et a étranglé la troisième pour épouser son vieil homme. La vente des terres côtières a commencé en 1848, lorsqu'un homme d'affaires visionnaire y a ouvert le premier établissement public de bains. Après la Seconde Guerre mondiale, beaucoup de gens se sont précipités ici.

Le cinéaste Federico Fellini (1920-1993) est le plus célèbre natif de la ville. Il l'aimait beaucoup et le passait chaque été à Rimini. Sa tombe se trouve dans un cimetière près de la ville de Rivabella.

Vues de Rimini

Ville à deux faces

Rimini se compose de deux parties inégales: situées loin de la côte de la vieille ville et de la partie moderne de la station balnéaire, ainsi que de la banlieue s'étendant le long de la côte sur près de 20 km. Pendant la journée, le divertissement principal des touristes est les plages infiniment longues, divisées en bains numérotés, et la nuit - la promenade sur le talus. Il semble que la vie nocturne à Rimini, du moins en haute saison, soit la plus turbulente d’Europe. Les bus assurent la liaison entre le centre historique, les plages et les banlieues, telles que Rivabella, Torre Pedrera et Miramare. Un bus va même à Riccione.

Vieille ville

À propos de la courte période où Rimini était une ville-république libre, le Palazzo del Areno, construit en 1204 en brique, ainsi que le Palazzo del Communes et le Palazzo Comunale, situés près de la Piazza Cavour, le rappellent encore. Resté dans la ville et des traces de la règle de Malatesta. Leur progéniture la plus célèbre s'appelait Sigismondo. L’historien de la culture, Jacob Bourke-hardt, a écrit à propos de lui qu’aucune personne ne s’unissait aussi étroitement au courage, à l’impiété, au talent militaire et aux connaissances considérables. C'est donc lui qui a érigé un puissant château (XVe siècle) sur la place Malatesta, dans lequel un musée ethnographique est ouvert aujourd'hui. La structure la plus intéressante à Rimini est Tempio-Malatestiano. Initialement, l'église gothique de l'ordre des mendiants (XIIIe siècle), reconstruite par Sigismondo (1447-1460) sur la tombe au début de la Renaissance pour elle et sa quatrième épouse Isotta. Inachevée de l'extérieur du bâtiment - à propos, la "citation" de l'Arc de Triomphe romain a été conçue par l'architecte florentin Leon Battista Alberti. À l’intérieur, de magnifiques décorations sculpturales et une fresque de Piero della Francesca, où Sigismondo Malatesta est représenté agenouillé devant St. Sigismund et écrit dans l'une des chapelles "La crucifixion de Jésus-Christ" - l'oeuvre d'un des représentants de l'école de Giotto.

Ponts de Tibère et l'Arc de Triomphe

Le large Corso Augusto relie les deux édifices romains les plus remarquables de Rimini. À l'ouest, c'est le pont de Tibère à cinq arches, enjambant la rivière Marekkya. Il relie toujours le centre-ville au quartier de pêche de la banlieue Borgo San Giuliano. Le pont fut achevé sous l'empereur Tibère (20 ap. J.-C.). À l’est, se trouve l’arc de triomphe (27 av. J.-C.), le plus ancien d’Italie, où se termine la route de Flaminian qui menait au nord depuis Rome même. C'était la porte sud de l'Arimin romain.

Environs de Rimini

Parcs d'attractions

Dans les environs de Rimini, vous pourrez vous amuser dans plusieurs parcs à la fois. Par exemple, près de la Viserba (Viserba, au nord-ouest de Rimini sur l'autoroute SS 16), dans le parc "Italia in Miniatura", vous pouvez voir deux cents sites de l'Italie, construits à l'échelle 1:25 ou 1:50. À Rivazzur (Rivazzura, également sur la route nationale 16), un autre parc d’attractions a été ouvert. Il contient notamment des copies des magnifiques sommets pointus du Grand Canyon, du château du sorcier Merlin et de nombreux autres.

Riccione

Riccione (32 000à 8 km au sud-est de Rimini) est un lieu de repos bien connu et un peu plus élégant que Rimini, peut-être parce que les sources thermales battent ici. Un delphinarium bien visité se trouve juste derrière la plage, et un parc aquatique de divertissement se trouve à l'écart de la côte.

Misano Adriatico, Cattolica

À 4 km de Riccione, la route passe d'abord par la petite station thermale et balnéaire de Misano Adriatico, puis par Cattolica (16 000 habitants); dans ce dernier est concentrée une grande flotte de pêche; elle était connue, comme Rimini, comme une station balnéaire au XIXe siècle déjà. De l’autre station balnéaire, Gabbice Mare, Cattolica n’est séparée que par le fleuve Tavollo. À l’été 2000, Ragso delle Navi a ouvert ses portes à Cattolica, mais les travaux sont toujours en cours d’achèvement. Il s’agit d’un parc à thème doté d’équipements techniques modernes et décrivant l’origine de la Terre. Le bâtiment a été construit en 1932 par le projet de l'architecte italien Clemente Bouziri Vici en tant que lieu de repos pour les enfants.

Cesenatico

Ancien village de pêcheurs de Cesenatico (20 000 habitants, 20 km au nord-est de Rimini) au XIVe siècle. Il a été reconstruit dans le port de Cesena, éloigné de la côte. Aujourd'hui, Cesenatico est une grande station balnéaire. Au centre se trouve un canal érigé par Cesare Borgia en 1502, conçu par Léonard de Vinci. Aujourd'hui, il y a d'anciens navires de pêche à la voile colorée dans la rade - l'exposition du musée des navires.
Cesena au XVème siècle. aussi a été gouverné par Malatesta. Selon leur ordre au milieu du XVème siècle. une bibliothèque - la Biblioteca Malastiana, l'une des bibliothèques de la Renaissance les mieux conservées, a été construite - la cathédrale de San Giovanni Battista et la forteresse dominant la ville.

Cesatico-Cervia-Milano-Marittima

En longeant la côte de la mer Adriatique vers le nord, après 8 km au nord-ouest, on arrive à Cesatico-Cervia-Milano-Marittima (25 500 habitants). C'est une plage et station thermale réputée, dont l'aspect a été préservé depuis le XVIIIème siècle. Pendant des siècles, il a été le centre de l'extraction du sel. Dans la réserve naturelle Riserva Naturale delle Saline, vous pourrez vous familiariser avec les anciennes installations d'extraction de sel et la petite Salina Camillone, toujours en activité. De l'autre côté du port, sur le canal, commence Milano-Marittima, qui s'intègre de manière pittoresque dans les environs: pinède, plages et thermes.

San Leon

Pour changer, vous pouvez aller au fond de la côte en tournant simultanément à Saint-Marin. De Rimini, vous devez prendre l’autoroute SS 258 et remonter la large vallée de la rivière Marecchia. 16 km au-dessus de la route à gauche, Verucchio couronné par la forteresse de Malatesta semble; En continuant votre chemin, vous pourrez rejoindre le village de Villa Nuova; après le passage, tournez à gauche dans la vallée latérale. Sur les 9 km de route d'une haute falaise devant vous émerge soudainement la ville fortifiée de San Leo. L'emplacement inhabituel et les vues magnifiques méritent de s'y arrêter et d'explorer la forteresse du XVe siècle, un petit musée, une cathédrale romano-gothique et une église.

L'aide

Piazzale Fellini 3, 47900 Rimini;
Tél: 0 54 70 45 87;
Fax: 0 54 15 42 90;
www.riminiturismo.it

Pont de Tibère (Ponte d'Augusto)

Pont de Tibère - une structure architecturale impressionnante de la période romaine antique située dans la ville italienne de Rimini. Le pont à cinq arches est situé sur la rivière Markkeya et relie la partie historique de la ville au quartier appelé San Giuliano. Ce pont a été appelé le «pont du diable» en raison du fait que la structure a surpris tout le monde avec sa force et est en place depuis plus de 2000 ans. La dernière fois qu'il a tenté de saper les Allemands qui quittaient la ville, il avait déjà survécu au terrible bombardement d'aéronefs américains pendant la Seconde Guerre mondiale. Les habitants ont dit que les forces des ténèbres l'avaient construit. Aujourd'hui, le pont de Tibère n'est pas seulement un objet culturel, il est également un élément fonctionnel du système de transport: il est ouvert aux piétons et aux voitures.

Ville de San Gimignano (San Gimignano)

La querelle féroce entre familles rivales a apporté à l’humanité l’une des "silhouettes contre l’horizon" les plus romantiques au monde.Les tours familiales de San Gimignano ont été à l'origine érigées pour la protection; leur beauté peut être jugée par l'afflux de visiteurs: chaque année, environ 8 millions de personnes se rendent dans la ville.

San Gimignano - une ville d'une beauté saisissante en Toscane, qui s'est cachée derrière des murs fortifiés parfaitement conservés avec 14 (à l'origine, il y avait 72) tours. Il a été nommé d'après l'évêque de Modène, qui aurait repoussé l'attaque d'Attila et de ses Huns. San Gimignano est répandu parmi les champs de maïs, les oliveraies et les vignes dans une région agricole verdoyante.

Faits saillants

La région autour de San Gimignano est recouverte de vignobles, où est produit le merveilleux vin blanc Vernaccia de San Gimignano, et la production de safran de grande qualité est consignée dans des documents datant déjà du XIIIe siècle.

Le centre historique de la ville est un site du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Promenez-vous dans San Gimignano par une journée de juillet étouffante, alors que tous les volets sont fermés et que les gens respectent la sieste - il est impossible d'oublier ce sentiment. La plus haute tour (54 m) est la seule à pouvoir être escaladée. C'est Torre Grosse, avec une vue saisissante. Le Palazzo del Poshlo est connu pour sa magnifique cour aux murs ornés de fresques. Au musée, aux étages supérieurs, vous pourrez admirer des fresques représentant des scènes de mariage de Memmo di Filippucho.

Promenez-vous dans la ville jusqu'à l'ancienne église en ruine de Rocca, puis dirigez-vous vers Balce, un ravin profond dans lequel plusieurs églises et autres bâtiments ont coulé au Moyen Âge.

Histoire

San Gimignano, qui a grandi au carrefour de la route des Francs et de la route de Pise à Sienne, s'est transformée au Moyen-Âge en une commune libre et prospère - elle a prospéré au milieu du XIIIe siècle, lorsque soixante-douze tours familiales ont été construites ici, dont une quinzaine ornent encore la ville paysage. La raison de leur construction était les conflits et la rivalité entre Gudelph Ardingelli et Ghibellines Salvucci. En 1353, après l'épidémie de peste, la ville passa finalement au pouvoir de Florence. Après que la direction de la route commerciale ait changé et emprunté la vallée de la rivière, San Gimignano a perdu son importance passée et, par manque d’argent, la construction s’est arrêtée là.

San Gimignano: toutes les activités

Centre ville

Le centre-ville est impressionnant, entouré de tours familiales et de maisons de citoyens des XIIIe et XIVe siècles. Piazza della Chisterna avec une grande fontaine. Au nord se trouve la Piazza del Duomo avec le Palazzo del Popolo, qui aurait été érigé par Arnolfo di Cambio en tant que Palazzo Nuovo del Podesta; ici, achevée en 1311, la tour Torre-Gross de 54 mètres (dont les dimensions étaient à la hauteur de la hauteur maximale établie officiellement pour une tour résidentielle). Dans la Sala di Dante, la grande fresque de Lippo Memmi Maestas de 1317 mérite l'attention, reproduisant le tableau de Simone Martini, accroché dans le bâtiment de la mairie de Sienne. Dans la riche collection de la galerie d'art de la ville, vous pouvez voir les œuvres remarquables de Sienne et de maîtres florentins des XIIIe et XVe siècles, notamment Markovaldo, Gozzoli, Pinturicchio et Filippino Lippi.

Église du Collège de Santa Maria Assunta

L'église de Santa Maria Assunta, appelée à tort cathédrale, se dresse sur la Piazza del Duomo, car San Gimignano n'a jamais été la résidence épiscopale. C'est un bâtiment roman à trois nefs de 1148 avec un grand et grand escalier de 1362 et une chapelle à transept et à côté rattachée à Giuliano da Mayano, mais la façade est restée inchangée. A l'intérieur de l'église, de nombreuses peintures murales enchanteront. Sur le mur occidental, l'œuvre de Taddeo di Bartolo 1393 «Le Jugement dernier» attire l'attention, le tableau de Benozzo Gozzoli créé en 1465 «Le martyre de saint Sébastien», ainsi que deux statues en bois de «l'Annonciation» de Jacopo della Kvercha se trouvent ci-dessous. Les fresques de la nef de gauche ont été peintes en 1367 par Bartolo di Fredi. Ce sont des scènes de l'Ancien Testament. Les fresques de la nef de droite sont des scènes du Nouveau Testament, actuellement attribuées à Lippi et Federico Memmi.
Au bout de la nef de droite se trouve la Capella de Santa Fina, création remarquable des maîtres de la Renaissance, Giuliano et Benedetto da Mayano. Il y a aussi un sarcophage sur l'autel en marbre et, en mai 1738, les reliques du saint patron de la ville de Finlandais Dans les arches latérales sont visibles des fresques de Domenico Ghirlandaio, 1475, illustrant la vie et la mort de .. Finlandais Il y a un tabernacle sur l'autel central - œuvres de Benedetto da Mayano.

Musée d'Art Sacré

Le musée d'art religieux situé à gauche de la cathédrale expose des peintures et des sculptures des XIV-XV siècles. et objets de culte. Un petit musée étrusque est situé dans le même bâtiment.

Palazzo del Podesta

En face de la cathédrale se trouve le Palazzo del Podesta. La Torre Ronoza au-dessus de la hauteur de 51 m marque une hauteur que les tours privées ne peuvent dépasser, jusqu’à la construction du Palazzo del Popolo et de la Fat Tower. De là commence la Via San Matteo, où ils ont été érigés au XIIIe siècle. tours de la famille Salvucci; Deux autres endroits attrayants pour les touristes dans cette rue sont l'œnothèque Casa del Caffe et Da Gustavo. De la Collégiale Une route escarpée mène à la forteresse, construite en 1353 et détruite en 1555, offrant une vue magnifique sur les tours de la ville et le quartier dans son ensemble.

Eglise de San Agostino

Dans la banlieue nord-ouest de la ville se trouve l'église San Agostino. La chapelle de San Bartolo cache l'autel de marbre de B. da Mayano. On peut voir dans la chapelle de l'autel datée de 1464-1465. un cycle de dix-sept fresques de Benozzo Gozzoli, décrivant la vie du père de l'église Saint-Laurent .. Augustin.

Stationnement

Il ne devrait même pas essayer de garer la voiture à l’intérieur des murs de la ville, ce qui, bien sûr, ne s’applique pas aux clients de l’hôtel (vous devez connaître le stationnement lors de la réservation d’une chambre). Remarque: même dans les parkings situés en dehors de la ville, situés le long des murs, les places occupent rapidement. Le plus grand parking est situé à la porte de San Giovanni.

Billet simple

Vous pouvez acheter un billet unique qui donne accès à tous les principaux musées, dont le Museo Civico, Torre Gross et Capella di Santa Fina. Les billets et les détails peuvent être obtenus auprès du centre d’information touristique:

Piazza del Duomo 1, San Gimignano;
Tél: 05 77 94 00 08;
Fax: 05 77 94 09 03;
www.sangimignano.com

Ville de Sienne

Florence et Sienne sont des rivales de longue date depuis le Moyen Âge, et cette rivalité a mené aux plus grandes réalisations artistiques des deux villes. Ceci, bien sûr, devrait plaire aux voyageurs qui ont la possibilité d'explorer les deux perles de l'art mondial presque en une seule séance. Que Sienne soit ou non plus belle que Florence ne peut être déterminée que par le fait d'y être allée.

Sienne - une ville d'Italie, l'un des plus grands centres touristiques du pays, le centre administratif de la province du même nom.

Faits saillants

Sienne, entourée de vignes et d'oliveraies, est située dans la partie nord de Crete Senesa, une région où les collines basses aux contours arrondis baignent dans les rayons d'une chaude lumière dorée. L'une des plus belles villes de Toscane, Sienne se dresse sur trois collines, reliées par un dédale de rues enchevêtrées et de ruelles escarpées. La magnifique Piazza del Campo est située dans le centre de la ville, voici la magnifique cathédrale de la ville. À Sienne, l’une des plus anciennes universités d’Europe, règne dans la vieille ville une atmosphère vivante et une vie vigoureuse.

Il n’ya pas de quartier à Sienne, il n’ya que des «tiers urbains». Les rues principales se croisent à Croce del Travaglia près de la Piazza del Campo, au sud - Terzo di Citta avec la Via di Citta et des abords de la cathédrale, qui se trouve à la place la plus élevée de la ville, au nord - Terzo di Camollia avec Via Banki dp Sopra et son élégant palais; à l'est, Terzo di San Martino avec l'entreprise Via Banks di Sotto.

Histoire

La ville a été fondée comme un règlement étrusque sur le sommet d'une colline, mais en 30 après JC les Romains ont établi un avant-poste militaire ici. Dans le VI. Les Lombards sont arrivés, suivis des Francs. Entre le IXe et le XIe siècle. L'église a joué un rôle important dans la gestion de la ville, mais les citadins ont rapidement déclaré leur droit de faire des affaires.

La richesse et la puissance militaire de la ville se développèrent rapidement et de graves divergences apparurent entre Sienne et Florence, les deux villes cherchant à étendre leur territoire. Entre ces villes il y avait beaucoup de batailles, finalement Sienne est devenue une partie de l'état florentin. Malgré les turbulences, en 1150-1300. la ville a prospéré et de nombreux chefs-d'œuvre de l'architecture urbaine ont été construits, en particulier la cathédrale de Sienne. Cependant, en 1348, une épidémie de peste se déclara à Sienne, qui tue les trois cinquièmes de la population, après quoi la ville se rétablit très longtemps.

Sienne: toutes les activités

Piazza del Campo

Le cœur de la ville est la Piazza del Campo, une forme semi-circulaire en forme de demi-bol; Il est situé en face du puissant bâtiment du Palazzo Pubblico et constitue l'un des plus beaux ensembles urbains. Le marbre Fonte Gaia dans la partie nord de la place est une copie du chef-d'œuvre de Jacopo della Kvercha, l'original se trouve au Palazzo Pubblico.

Palazzo Pubblico

Le Palazzo Pubblico, magnifique structure gothique en brique et en travertin, a été érigé de 1297 à 1310. L’étage supérieur d’un bâtiment annexe bas n’est apparu qu’en 1680. Il s’agit d’un édifice construit en 1338-1348 du côté de 102 m. Torre del Mangia. Au pied de la tour se dresse la Capella di Piazza en forme de loggia, reconstruite plus tard dans le style de la Renaissance, érigée en 1352 après une grande épidémie de peste. Les salles du Palazzo Pubblico sont décorées de fresques de maîtres de l'école de Sienne, qui reflètent les vues des citoyens des XIVe et XVe siècles. Un des spécimens les plus passionnants peut être vu dans la Sala della Pache: ce sont les fresques d'Ambrogio Lorenzetti "Les conséquences d'un bon et d'un mauvais gouvernement", perçues comme des allusions significatives à Sienne. Dans la Sala del Mappamondo, deux fresques de Simone Martini, peintes en 1315 ou 1330. Aux deuxième et troisième étages du Museo Chiviko, des dessins, des peintures et des documents relatifs à l'histoire de la ville sont présentés. Au quatrième étage, une galerie présentant les originaux des sculptures de Fonte Gaia .

Loggia della merkantsi

Du nord-ouest de Kampo, des marches mènent à la Loggia della Mercancia, construite entre 1428 et 1444. le bâtiment de l'ancien tribunal de commerce. Près de Croce del Travallo se croisent les principales rues commerçantes et touristiques de la ville.

Piccolomini

À l'est de la Piazza di Campo se trouve le Palazzo Piccolomini, peut-être le plus beau palais de la Renaissance de la ville. Il a été érigé en 1469 par Nanni Piccolomini, père des casseroles de Roman Pie III. Il abrite aujourd'hui les archives de la ville, où se trouvent notamment les manuscrits de Dante et de Katharine de Sienne, ainsi qu'une collection de "tavole di biccherna" - couvertures en bois de livres consomptibles, qui ont conduit au XIIIe siècle.

Baptistère de San Giovanni

De la Piazza del Campo à Via Dei Pellegrini, vous pourrez vous rendre au Palazzo del Magnifico, construit par le souverain de la ville de Pandolfo Petrucci, puis au quartier de la cathédrale. De la petite Piazza San Giovanni, vous pouvez voir les hauts choeurs de la cathédrale, du XIVe siècle. dominant le baptistère de San Giovanni - malheureusement, sa belle façade est restée inachevée. À l'intérieur du baptistère - fresques de 1450 et réalisées en 1417-1430. Jacopo della Kvercha est un fonts baptismaux dont les reliefs en bronze ont été réalisés par Donatello et Lorenzo Ghiberti.

Cathédrale de sienne

Du baptistère est nécessaire pour revenir à la place de la cathédrale, la plus haute place de la ville. Vous vous retrouverez d’abord à l’endroit où devait se trouver la nef centrale de la nouvelle cathédrale. En 1339, il fut décidé d'agrandir la cathédrale, ce qui en ferait le plus grand édifice gothique d'Italie. Cependant, à cause des erreurs des constructeurs et après la peste de 1348, la restructuration fut annulée.

La cathédrale actuelle de Santa Maria Assunta est l'un des édifices religieux les plus impressionnants d'Italie. Sa construction a commencé au milieu du XIIe siècle. et achevé en 1264 après l'érection du dôme sur une base quadrilatérale; vers 1317, le choeur du baptistère est agrandi. En 1284-1298 Giovanni Pisano a fait la partie inférieure de la façade en marbre rouge, noir et blanc, dans les années 1376-1380. - top.La riche décoration sculpturale a été rénovée principalement en 1869, les mosaïques n’ont été fabriquées qu’en 1877. Le clocher a l’air très élégant grâce aux incrustations sombres et aux arcades dont le nombre augmente de bas en haut.

L'intérieur de la cathédrale fait une impression inhabituelle à cause des plaques successives de marbre noir et blanc. Le sol en marbre est tout à fait unique, avec cinquante-six scènes incrustées de la création du monde à la crucifixion du Christ, créée entre 1369 et 1547. plus de quarante artistes. Malheureusement, pour sauver la parole, il est presque toujours fermé et il ne peut être vu que les jours fériés, ainsi que de la fin août au début octobre. Sur la principale corniche de la nef centrale, cent soixante-douze buste en terre cuite représentant des papes, ainsi que trente-six médaillons représentant des empereurs du Saint Empire romain germanique des XVe-XVIe siècles. Une œuvre d'art remarquable est la chaise en marbre blanc, décorée de magnifiques images en relief de scènes du Nouveau Testament, créées en 1266-1268. Nicolo Nizano. Le grand autel central est l'œuvre de Baldassare Peruzzi.

Nous vous conseillons également de faire attention aux bancs gothiques tardifs de la chorale. Dans le transept de gauche, vous devez voir la chapelle de Jean-Baptiste avec les fresques de Pinturicchio, le portail de l'œuvre de Marrin et la statue en bronze de Jean-Baptiste de Donatello. Dans la nature du transept - Chapelle Chapelle, qui, selon le projet du Bernin en 1059-1662. a été donné un look baroque.

Bibliothèque de la cathédrale

De la nef de gauche, vous pourrez vous rendre à la célèbre bibliothèque de la cathédrale, l'une des créatures les plus belles et les mieux préservées de la Renaissance. Il a été construit en 1492 par le cardinal Francesco Piccolomini, futur pape Pie III, à la mémoire de son parent Enea Silvio Piccolomini, dit pape Pie II. Plus tard, en 1502-1509, la bibliothèque a été peinte avec les fresques colorées de Piiturikkio et de ses étudiants, représentant des scènes de la vie de Piccolomini. Le mur de Libreria est un chef-d’œuvre en plastique décoratif de Lorenzo di Mariano.

Musée de la cathédrale

Dans la nef latérale de la cathédrale, celle qui devait être reconstruite, le musée de la cathédrale est exposé par le célèbre «Maesta» Duccio di Buoniseni et par la «Nativité de la Vierge» de Pietro Lorenzetti. Le palais de l'archevêque situé à gauche de la cathédrale est l'un des premiers exemples de l'architecture de style historique. Spedale di Santa Maria della Scala se trouve juste en face. La salle des pèlerins (pour son inspection, il est nécessaire d'enregistrer à l'avance) est décorée de fresques de D. di Bartolo, 1440-1443, représentant des religieuses s'occupant des malades. Dans l'aile gauche se trouve le musée archéologique national.

Pinacothèque Nationale

Au sud-est de la cathédrale se trouve le Palazzo Buonsinori, un bâtiment en brique du début du XVe siècle, où la Pinacothèque Nationale a été ouverte, où est exposée une remarquable collection de peintures de Sienne des XIIe et XVIe siècles. Les œuvres de Guido da Siena, de Duccio di Buoniseni, d'Ambrogio et de Pietro Lorenzetti, de Simone Martini, de Giovanni di Paolo, de Pituricchio et de Lombardie, Giovanni Antonio Bazzi, dit Sodom, sont les mieux représentées ici.

Via di Citta

Le Palais Piccolo delle Papessa, situé sur la Caterina Piccolomini, soeur de Pie II, a été érigé vers 1320 au Palazzo Chiggi Saracini, où se trouve l’Académie de musique de Kigiana, situé sous la cathédrale, Via di Citta. Une épicerie Magnanelly (n ° 71-73), fondée en 1879 par un excellent magasin d’alimentation gastronomique, est un autre type d’attraction.

Maison de sv. Catherine

Sur la Via Santa Caterina se trouve la maison où St .. Catherine de Sienne et la chapelle, érigée trois ans après sa canonisation en 1464. Cette sainte, qui a eu toute sa vie une vision mystique, était le vingt-cinquième enfant du teinturier Beninkas; elle réussit à obtenir en 1377 le retour du pape Grégoire XI d'Avignon captif à Rome.

Eglise de San Domenico

Dans la partie ouest de Sienne se dresse l'église de San Domenico, qui ressemble à une forteresse, à un bâtiment en brique avec un clocher en dents de scie. Dans la chapelle à droite de l'entrée se trouve une fresque écrite en 1380 par Andrea Vanni, la seule image fidèle deCatherine Au mur de la nef de droite se trouve l'entrée de la chapelle Sainte-Catherine, où vous pouvez voir les fresques peintes par Sodoma vers 1526. La tête du saint repose dans le tabernacle en marbre de 1466. L'autel principal est décoré d'un dais et de deux anges de Benedetto da Mayano.

Fort Santa Barbara

De San Domenico par Viala dei Mille, vous pourrez vous rendre au fort de Santa Barbara, construit en 1560 par le duc Cosimo I de Medici; Il y a un théâtre en plein air là-bas maintenant. Dans Enoteca Italian, vous pouvez passer par le snack-bar sur la terrasse et admirer la vue sur les vignes italiennes.

Transport

À l'exception de quelques rues, à Sienne, il est interdit de prendre un transport privé - ce qui, bien sûr, ne veut absolument pas dire qu'il n'y a pas de voiture dans la ville! Les bus arrivent à la Piazza San Domenico; Les conducteurs doivent suivre les panneaux de signalisation et garer leur voiture sur des places de stationnement ou des parcs de stationnement le long des remparts La gare est en dehors des murs de la vieille ville, à environ 2 km du centre.

Les achats

Les magasins les plus grands et les plus chers se trouvent sur la Via di Citta et la Via dei Banks di Sopra, tels que Drogheria Manganelli (Via di Citta, 71-73), où depuis 1879, ils préparent toutes sortes de pâtisseries. , y compris le célèbre panforte (tarte aux fruits de Sienne). Le roi des cafés et des pâtisseries à Sienne est la dynastie Nannini. Par conséquent, tout nouvel arrivant doit simplement se rendre dans au moins un de ses bars ou cafés. Les véritables merveilles de la confiserie se trouvent dans l'institution Nannini Conca d'Oro (Via-Banksi di Sopra 24). Il est conseillé à ceux qui souhaitent acheter du vin de visiter l’Enoteca italienne sur la Piazza Matteotti (Piazza Matteotti, 30) ou l’Enoteca au Fort de Santa Barbara (Fort de Santa Barbara). De beaux accessoires, en particulier de chez Alessi, peuvent être trouvés chez Ditta-Muzzen-Sergio sur la Via dei Termini (Via dei Termini 97).

Billet simple

Sienne propose aux touristes un ticket unique (biglietto cumulativo) pour 2 ou 7 jours - plus cher, mais donnant accès à davantage de lieux (Office de tourisme).

L'aide

Piazza del Campo 56, Sienne;
Tél: 05 77 28 05 51;
Fax: 05 77 27 06 76;
www.sienaturismo.it
www.sienaweb.it

Paléo

Deux fois par an, les 2 juillet et 16 août, un paleo se tient sur la Piazza del Campo - des courses à cheval nues dans des rues pavées où 17 districts administratifs de la ville s'affrontent, des processions solennelles dont les participants sont vêtus de costumes médiévaux colorés, des orchestres bruyants dirigés par des batteurs. drapeaux volants. Ces courses existent depuis au moins 500 ans, mais elles perpétuent la tradition et constituent une partie vivante de l'histoire de Sienne.

Quand venir

En juillet ou août pour arriver à Paléo.

Que voir

  • Palazzo Publiko et Torre del Mangia - un palais construit au 13ème siècle. pour le gouvernement républicain, et la tour.
  • Cathédrale de ville médiévale avec un plan en forme de croix latine.
  • À la fois à l'extérieur et à l'intérieur, il est garni de marbre blanc et noir rayé.
  • Le noir et le blanc sont les couleurs symboliques de Sienne, associées aux chevaux blancs et noirs des fondateurs légendaires de la ville, Senia et Askia.
  • Musée Opera del Duomo - voici le meilleur de Sienne, des toiles et des sculptures pittoresques, y compris des chefs-d’œuvre du gothique italien et de la Renaissance.
  • La Pinacothèque Nationale - une magnifique galerie d'art avec une exposition d'œuvres d'art de 1200 à 1300.
  • La Piazza del Campo, en forme de coquillage, est située au cœur de Sienne et a été pendant de nombreux siècles le centre de la vie urbaine. Elle est considérée comme l’une des places les plus élégantes d’Europe et c’est ici que se déroulent les courses qui se déroulent dans la ville tous les ans en juillet ou en août.
  • Eglise de San Domenico.
  • Environs de Sienne

    Crète

    Au sud-est de Sienne se trouve la Crète, une région recouverte de collines, usée par l'érosion. On peut bien le voir sur la route d'Ashiyano, une belle ville où le musée étrusque mérite le détour.

    Abbaye de Monte Oliveto Maggiore

    À dix kilomètres d'ici se dresse l'impressionnante abbaye de Monte Oliveto Maggiore, fondée en 1313.l'avocat de Sienne, Bernardo Tolomei; c'est le monastère de l'Ordre des Olivetans, une congrégation de bénédictins. La construction a continué de 1387 à 1514, les sculptures en terre cuite au-dessus de l'entrée ont été créées par Luca della Robbia, dans le cloître, une série de fresques intitulée «La vie de saint Benoît» commencée en 1497 par Luca Signorelli et complétée en 1505 par Sodoma.

    Village de Monteriggioni

    À environ 10 km de Sienne, sur la route de San Gimignano, il y a une petite place sur la montagne avec de fortes fortifications. Nous parlons du petit village de Monteriggioni, qui attire les touristes avec deux restaurants merveilleux.

    Colle-Val-d'Elsa

    Colle-Val-d'Elsa, ville médiévale de Colle-Alta, à 10 km au nord-ouest, est ornée d'une cathédrale baroque. À côté se trouvent le musée archéologique et le palais de la priorité, où se trouve le musée de la ville et la maison de la tour. Arnolfo di Cambio, le premier constructeur de la cathédrale florentine.

    Ville de Syracuse (Siracusa)

    Syracuse - Une petite ville commerciale en Italie, située sur la côte sud-est de la Sicile. La vieille ville est située sur l’île d’Ortygie, séparée par un canal étroit. Les autres quartiers de la ville - Akradina, Tica, Neapoli et Epipolais, en Sicile même, ont été installés en 480 av. heu Porto Grande Sea Bay est l'un des meilleurs et des plus grands ports maritimes d'Italie. Les vues magnifiques et les œuvres d'art ont fait de Syracuse l'un des endroits les plus attrayants pour les touristes de l'île.

    Histoire

    Dans l'Antiquité de Syracuse, ville fondée en 734 av. heu Les colons de Corinthe étaient les plus grands et les plus puissants de l'île. Selon l'historien Strabon, sa circonférence équivalait à cent quatre-vingt étapes (33 km) et sa population à environ 500 000 personnes. Au cours de la première guerre punique, Syracuse prit le parti des Romains, mais s'écarta cependant d'eux, mais en 212 av. heu encore obéi. En 287 av. e., est mort ici un natif de Syracuse, le mathématicien Archimedes.

    Les achats

    Des boutiques de luxe se trouvent sur le Corso Jelon dans la nouvelle ville et le Corso Matteotti sur Ortigia. Des petites boutiques traditionnelles se cachent dans les rues de la vieille ville. Par exemple, la bijouterie Izzo sur la Via Roma ou les magasins de céramique sur la Via Cavour. De nombreux ateliers ont encore une tradition de production de papyrus.

    Vieille ville d'Ortijna

    Sur le pont Ponte Nuovo, vous pouvez rejoindre l'île d'Ortigia. À quelques pas du pont se trouvent les vestiges construits vers 570 av. Temple d'Apollon C'est le plus ancien temple dorique de Sicile. Plus tard, il a été utilisé comme église byzantine, mosquée islamique, église normande et caserne espagnole. Le Corso Matteotti mène à la Piazza Archimedes, entourée d'un palais des XIVe et XVe siècles, avec une fontaine d'Artémis au centre.

    Piazza del Duomo et la cathédrale

    A proximité se trouve la magnifique Piazza del Duomo, bordée d'élégants bâtiments des XVIIe et XVIIIe siècles. Cathédrale au VIIème siècle. a été construit dans le bâtiment du célèbre temple d’Athéna. Comme les piliers du temple sont encore visibles, la cathédrale s'appelle Santa Maria delle Colonna. L'ancien bâtiment, après la victoire sur les Carthaginois sous Imera, érigé en 480 avant JC, était largement connu dans le monde antique. L'entrée principale d'aujourd'hui avec les statues des apôtres Pierre et Paul, ainsi que la façade baroque, a été conçue par A. Palma après le tremblement de terre de 1693. À l'intérieur de la cathédrale, vous devez porter une attention particulière à la fonte normande, une image d'Antonello da Messina Zosimo, ainsi que des sculptures de maîtres de la famille Gadzhini. Près de la maison - l'hôtel de ville et le palais de l'archevêque, en face - le Palazzo Beneventano del Bosco, construit en 1788.

    Église de Santa Lucia alla Badia

    De la place de la cathédrale, vous pouvez marcher jusqu'à l'église Santa Lucia alla Badia, puis emprunter la Via Picherali jusqu'à la source d'Arethusa, un réservoir de papyrus alimenté par une source d'eau douce. La nymphe Arethusa, fuyant la persécution du dieu du fleuve Alphée, s’est précipitée sur la rive orientale du Péloponnèse pour s’enfoncer dans la mer, sortant de l’eau à Ortigia dans l’ancienne Syracuse - c’est ce que dit le mythe grec de Virgile.

    Galerie régionale

    Dans le magnifique Palazzo Bellomo se trouve une galerie régionale. Parmi les objets exposés figurent des œuvres d'art médiévales et de la Renaissance; ornent la collection de peintures "L'Annonciation" d'Antonello da Messina et "L'Enterrement de Sainte-Lucie" de Caravaggio.

    Forteresse Maniace

    Au sommet de l'île se trouve la forteresse Staufenov Maniace, construite vers 1239. Aujourd'hui, l'unité militaire est située ici et l'accès au château est fermé.

    Musée Archéologique de Paolo Orsi

    Temps de travail:
    Sam-dim 9h00-14h00;
    Lun, ven tkzh. 15h30 - 19h30

    Le musée archéologique Paolo Orsi, l'un des plus importants d'Italie, est situé dans la région de Tyche, dans le parc de la Villa Landolin. Sa collection comprend des trouvailles de l'ère primitive, ainsi que des œuvres d'art des premières cultures chrétiennes et byzantines. Parmi les objets exposés, citons le buste sculptural d’Auguste de Centuripe et le sarcophage d’Adelphia des catacombes de San Giovanni, ornés d’images en relief de scènes de l’Ancien et du Nouveau Testament. Ici, vous pouvez voir Vénus Landolin avec un dauphin - une copie de l’œuvre hellénistique (IIe siècle ap. La tombe du poète allemand August von Platen (1796-1835) se trouve dans le jardin de la villa. Face au musée, l'église monstrueuse consacrée en 1994 aux pèlerins de la Madone pleurante se précipite vers le ciel.

    Parc archéologique

    Dans le pâté de maisons situé au nord de Viale-Paolo-Orsi et à l'ouest de Viale-Terakati, où se trouvait autrefois Neapolis, il existe désormais un parc archéologique où vous pourrez voir des bâtiments anciens. Une vue magnifique s'ouvre de Viale Rizzo, en passant par une colline.

    Autel de Hiéron II

    Au nord de Viale Paradiso, le gigantesque autel de Hiéron II, composé en partie de roche, sacrifiait annuellement quatre cent cinquante taureaux, qui étaient ensuite servis aux habitants de la ville lors du repas de fête.

    Théâtre grec

    La première sicilienne de la tragédie des Perses d'Eschyle a eu lieu dans le théâtre grec local. Il s’agit de l’un des plus grands théâtres de l’antiquité grecque, avec un diamètre de 138 m (à titre de comparaison: le diamètre du théâtre à Athènes est de 100 m), il compte soixante et une rangées avec environ 15 000 places pour le public. En dessous d'eux se trouvent deux tunnels menant à l'orchestre. Les années paires, au début de l'été, des pièces de théâtre grecques (en latin) y ont été présentées. Au-dessus du théâtre se trouve la colonnade et dans le rocher se trouve le Nymphaeum, dédié aux muses. Dans l'une des niches, de nos jours, l'eau coule à la source et traverse l'ancien canal. À gauche, la route longeant les tombes, creusée dans les niches rocheuses de l'époque byzantine.

    Carrière de Latomia

    Dans les anciennes carrières de Latomia du VI. BC les criminels et les prisonniers de guerre purgeaient une servitude pénale. Au début, ils étaient souterrains et leurs arches étaient soutenues par des arches. La plus grande et la plus célèbre des carrières est Latomia del Paradiso. Son entrée se trouve en face de l'autel de Hiéro. Il y a deux galeries, l'une de celles-ci est de 60 m, sa largeur varie de 5 à 10 m et sa hauteur de 23 m; en raison de son acoustique, il s'appelle l'oreille de Dionysos. La légende raconte que le tyran Dionysos d'un bout de cette galerie pouvait même entendre les murmures de ses prisonniers à l'autre bout. Le deuxième passage, appelé la Grotta dei Cordari, est ici depuis plusieurs siècles, les ouvriers des remontées mécaniques. En remontant la Via Paradiso, nous atteignons l’amphithéâtre romain. Il a été construit au III., Et une partie est taillée dans le roc. Aujourd'hui, il y a des concerts de temps en temps. A environ 500 m au nord-est de l'amphithéâtre se trouve la petite église de San Giovanni Alle Catacomb, construite par les premiers chrétiens. L'escalier mène à la crypte de Saint-Marc, en forme de croix. À l’origine, l’hypogée romain était évidemment situé ici, et au 3ème ou 5ème siècle. le donjon a gagné le look d'aujourd'hui. C'est à partir de là que commencent les catacombes de San Giovanni - il s'agit d'un long labyrinthe souterrain construit en forme de labyrinthe des 4ème et 6ème siècles, où des plates-formes rondes apparaissent parfois aux intersections des passages. Le sarcophage d'Adelphia a été retrouvé sur l'un d'entre eux.

    Cappuccini de carrière

    Depuis les catacombes, vous pouvez emprunter Via Augusto von Platen, puis via Via Bassa Acradina et longer Chimitero di Viña-Cassi pour vous rendre à Latomia dei Cappuccini, une vaste carrière recouverte d’une étrange peinture rupestre.La végétation luxuriante adoucit légèrement la mémoire du fait qu’ici 414 av. environ sept mille Athéniens qui ont été capturés ont entraîné une existence misérable, mourant de soif.

    Quartier d'Epipolai

    Le quartier Epipolai, situé à environ 8 km au nord-ouest du centre-ville, est aujourd'hui presque désert, alors qu’il était dans l’antiquité un vaste quartier d’une ville importante. Environ 400 av. Dionysius l'entoura d'une forteresse et de longs murs. Lors du siège de la ville par les Romains (213-212 av. J.-C.), du verre incendiaire fut installé dans la forteresse, conçue par le mathématicien Archimède, avec laquelle les assiégés incendièrent les navires ennemis. Ici, il serait bon de faire une promenade en bateau depuis le port en aval de Chiana. Au cours de la promenade, vous pourrez admirer les colonnes de l’Olympion, temple de Zeus du 6ème siècle. BC Du haut des fourrés de papyrus suit la source de Kiana, appelée également Fonte Chiana ou Testa della Pisma. La nymphe, qui portait le nom de Kiana, qui tenta d'empêcher Pluton de voler Proserpina et de l'emmener aux enfers, devint une source.

    Sorrento City

    Sorrento - une petite ville en Italie, a un emplacement extrêmement avantageux - elle occupe complètement une petite péninsule du golfe de Naples. La ville se cachait dans de luxueux jardins de citrons et d’oranges sur un rocher assez plat à une hauteur de 50 m, baignée par la mer. Ses remblais offrent une vue imprenable sur le mont Vésuve et Naples. La nature étonnante et la proximité des ruines antiques de Pompéi et d'Herculanum font de Sorrente une destination prisée des touristes. Des ferries partent du port pour Amalfi, Capri, Ischia, Naples et Positano. La célèbre autoroute d'Amalfi relie Sorrente à Amalfi et offre une vue imprenable sur la montagne.

    Que voir

    Le règlement sur le site de Sorrente était connu bien avant les Romains, et la construction d'aujourd'hui suit en grande partie le plan de la vieille ville. Non loin de Sorrente, de nombreuses ruines et traces d'anciennes colonies ont été découvertes, notamment des tunnels menant à la mer, un réservoir d'eau utilisé dans le réseau souterrain d'aqueducs. Certains de ces endroits intéressants sont fermés au public - vous ne pouvez les regarder que d'en haut.

    De belles villas et hôtels datant de la Belle Époque, plongés dans des jardins, et des promenades bien entretenues témoignent de la popularité passée de la station. Sur la côte escarpée se trouvent deux ports: Marina Grande et Marina Piccola. La Villa Comunale, un magnifique parc urbain au-dessus de Marina Grande, offre une vue magnifique sur la baie. Auparavant, il y avait un jardin du monastère franciscain. Vous devriez absolument regarder dans l'église baroque, ainsi que dans le cloître du 13ème siècle qui la jouxte. en style oriental.

    Le centre-ville forme la place Piazza Torquato Tasso avec la statue en marbre du poète, originaire de Sorrente (1544-1595). Un peu à l'ouest se trouve la cathédrale de Santi Filippo e Giacomo (SS Filippo e Giacomo), à l'origine érigée dans le style roman et sa façade actuelle datant du XXe siècle. À l'intérieur, vous pourrez voir l'ancien et le nouveau intarsia, dont la fabrication est célèbre pour la ville. Dans le centre historique (centro storico) au coin de la Via Correale et de la Via Cesareo se trouve une loggia décorée de fresques; dans le soi-disant. Sedile Do-minova au 16ème siècle assis conseil municipal d'aristocrates. Sur la Via Correale 50, qui se trouve à la périphérie de la ville, il y a un musée (Museo Correale) avec des collections d'archéologie et d'arts appliqués, ainsi que des peintures des XVI-XIX siècles. et des expositions associées au nom du grand Tasso de Torquato.

    La position stratégique de la ville la rend inaccessible aux envahisseurs, mais Sorrente n’évite pas les hauts et les bas, notamment le pillage de la ville par des pirates musulmans en 1558 et l’épidémie de peste en 1656. Malgré cela, Sorrente est restée un centre important du sud de la Campanie, avec une économie basée sur le commerce et l’agriculture. Au XIXème siècle. Le tourisme a commencé à se développer rapidement avec l'arrivée de nobles de la noblesse. Depuis, il est devenu cette industrie qui est devenue la principale activité de la ville.

    Dans ce contexte, il apparaît clairement que la ville bénéficie d'un double avantage.Il est bien situé pour répondre à tous les besoins des clients qui souhaitent non seulement se détendre (il s'agit d'une magnifique région côtière, de rues piétonnes, de boutiques attrayantes, de nombreux cafés et de nombreux restaurants). Sorrente est une base idéale pour explorer les régions environnantes avec de superbes paysages côtiers et des sites historiques.

    Quand venir

    Mieux encore, en été - à d'autres moments, la saison touristique est en baisse et la ville semble trop calme.

    Ne manquez pas

    • Museo Correale di Terranova avec une collection privée unique, où, outre les antiquités antiques, les peintures et la porcelaine sont nombreuses expositions réalisées dans la technique de sculpture sur bois traditionnelle de Sorrento.
    • Promenez-vous le long des sentiers menant au sommet de la falaise, profitez de l'arôme de bosquets d'orangers et de citronniers, de mystérieuses ruines anciennes et de pentes abruptes.
    • Sedile Dominova, loggia du 15ème siècle avec des arcades où des réunions de noblesse de la ville ont eu lieu.
    • Une visite au grand hôtel "Victoria" dans le style Art Nouveau - la commande est facultative, mais regardez certainement les ruines de la villa de l'empereur romain Auguste dans le jardin de l'hôtel.
    • Offrez-vous un délice David Cafe avec le nom modeste II Gelato (crème glacée) - vous pouvez choisir parmi plus de 60 variétés.
    • Promenez-vous dans la via médiévale Via Pieta dans le vieux centre-ville, devant les palais Venusio du XIIIe siècle. et Correale XVème siècle: on entre maintenant dans le complexe de bâtiments du style de Santa Maria della Pieta.

    Devrait savoir

    Sorrente est célèbre dans toute l'Italie pour la production d'une boisson alcoolisée, infusée de zeste de citron.

    Mer méditerranée

    Repère fait référence aux pays: Turquie, Espagne, France, Monaco, Italie, Malte, Slovénie, Croatie, Bosnie-Herzégovine, Monténégro, Albanie, Grèce, Syrie, Chypre, Liban, Israël, Égypte, Libye, Tunisie, Algérie, Maroc

    Mer méditerranée - la mer Méditerranée, mer intercontinentale de l'océan Atlantique, reliée à l'ouest par le détroit de Gibraltar.

    Informations générales

    En mer Méditerranée, distingue les mers: Alboran, Baléares, Ligure, Tyrrhénienne, Adriatique, Ionienne, Crétoise, Égée. Le bassin méditerranéen comprend la mer de Marmara, la mer Noire et la mer d'Azov.

    La Méditerranée moderne est un vestige de l’océan ancien Tethys, qui était beaucoup plus large et très étendu à l’est. Les reliques de l’océan de Téthys sont aussi les mers d’Aral, de la Caspienne, des Noires et de Marmara, confinées à ses plus profondes dépressions. Téthys était probablement autrefois complètement entourée de terre et il existait un isthme entre l’Afrique du Nord et la péninsule Ibérique dans le détroit de Gibraltar. Le même pont terrestre relie l’Europe du Sud-Est à l’Asie Mineure. Il est possible que les détroits du Bosphore, des Dardanelles et de Gibraltar se soient formés sur le site de vallées inondées et que de nombreuses chaînes d’île, en particulier dans la mer Égée, soient reliées au continent.

    La mer Méditerranée s'étend sur la terre entre l'Europe, l'Afrique et l'Asie.

    Les mers du bassin méditerranéen sont baignées par les côtes de 21 États:

    Europe (d'ouest en est): Espagne, France, Monaco, Italie, Malte, Slovénie, Croatie, Bosnie, Monténégro, Albanie, Grèce, Turquie, Chypre; Asie (du nord au sud): Turquie, Syrie, Chypre, Liban et Israël; Afrique (d'est en ouest): Egypte, Libye, Tunisie, Algérie, Maroc. Au nord-est, le détroit des Dardanelles le relie à la mer de Marmara, puis au détroit du Bosphore à la mer Noire, au sud-est avec le canal de Suez et la mer Rouge.

    La superficie est de 2500 mille km².

    Le volume d'eau est 3839 mille km³.

    La profondeur moyenne de 1541 m, maximum - 5121 m.

    Les rives de la Méditerranée sur les côtes montagneuses sont principalement abrasives, alignées, au niveau le plus bas - lagun-estuaire et delta; Les rives de type dalmate sont caractéristiques de la côte orientale de la mer Adriatique. Les baies les plus importantes sont: Valence, Lyon, Gênes, Tarente, Sidra (B. Sirt), Gabès (M. Sirt).

    Les plus grandes îles sont les Baléares, la Corse, la Sardaigne, la Sicile, la Crète et Chypre.

    Les grands fleuves de l'Èbre, du Rhône, du Tibre, du Pô, du Nil et d'autres se jettent dans la Méditerranée; stock annuel total d'env. 430 km³.

    Le fond de la Méditerranée est divisé en plusieurs creux avec des pentes continentales relativement raides, de 2 000 à 4 000 m de profondeur; le long des rives du bassin bordées par une bande étroite du plateau, qui s'étend uniquement entre les côtes tunisienne et sicilienne, ainsi que dans la mer Adriatique.

    Géomorphologiquement, la mer Méditerranée peut être divisée en trois bassins: le bassin occidental - algérien - provençal d’une profondeur maximale de 2 800 m, réunissant les creux des mers d’Alboran, des Baléares et de la Ligurie et le bassin tyrrhénien - plus de 3 600 m; La centrale mesure plus de 5 100 m (le creux central et les dépressions des mers Adriatique et Ionienne) et celle du Levantin oriental, à environ 4 380 m (les dépressions des mers du Levant, de la mer Égée et de Marmara).

    Le fond de certains des bassins est recouvert de couches néo-anthropogéniques (dans les Baléares et la Ligurie, d’une épaisseur pouvant atteindre 5 à 7 km) de roches sédimentaires et volcaniques. Parmi les sédiments messiniens (Miocène supérieur) de la dépression algéro-provençale, un rôle important appartient à la couche d’évaporite salifère (d’une épaisseur de 1,5 à 2 km), qui forme les structures caractéristiques de la tectonique des sels. Sur les flancs et au centre de la dépression tyrrhénienne, plusieurs grandes failles sont étendues avec des volcans éteints et actifs qui leur sont confinés; Certains d'entre eux forment de grands monts sous-marins (îles Lipari, volcan Vavilova, etc.). Les volcans à la périphérie du bassin (dans l'archipel toscan, sur les îles Ponziana, le Vésuve et les îles Éoliennes) provoquent l'éruption de laves acides et alcalines, de volcans au centre et de parties de la mer Méditerranée - plus profondes, la base de lave (basalt).

    Une partie des bassins du Centre et de l'Est (Levantinsky) est remplie de couches sédimentaires, notamment des puissants produits des effluents des rivières, notamment du Nil. Selon les données des études géophysiques, la fosse profonde Gellensky et la digue centrale méditerranéenne sont marquées au fond de ces bassins - une grande arche pouvant atteindre 500 à 800 m de hauteur.Le creux de la Libye est tracé au pied du talus continental de Cyrenaica. Les creux de la Méditerranée sont très différents dans le temps. Une partie importante du bassin oriental (Levantinsky) a été posée dans le bassin mésozoïque, algéro-provençal - depuis la fin de l’Oligocène - au début du Miocène, une partie du bassin méditerranéen - au début et au milieu du Miocène, le Pliocène. À la fin du Miocène (siècle messianique), des bassins peu profonds existaient déjà sur la majeure partie de la région méditerranéenne. La profondeur du bassin Alger-Provence lors de la déposition de sel à l'âge messianique était d'environ 1 à 1,5 km. Les sels se sont accumulés en raison de la forte évaporation et de la concentration de saumure en raison de l'afflux d'eau de mer dans un réservoir fermé traversant le détroit qui existait au sud de Gibraltar.

    Les profondeurs actuelles de la dépression tyrrhénienne ont été formées à la suite de l'abaissement du fond pendant le pliocène et la période anthropique (au cours des 5 derniers millions d'années); À la suite du même abaissement relativement rapide, plusieurs autres bassins ont émergé. La formation de bassins maritimes de la Méditerranée est associée soit à l’étirement (écartement) de la croûte continentale, soit aux processus de compactage de la croûte et de son affaissement. En otd. Dans les zones de bassins, le développement géosynclinal se poursuit. Le fond de la mer Méditerranée dans de nombreuses régions est prometteur pour l’exploration pétrolière et gazière, en particulier dans le domaine de la distribution du dôme de sel. Dans les zones du plateau, les gisements de pétrole et de gaz sont confinés aux gisements mésozoïques et paléogènes.

    Le régime hydrologique de la mer Méditerranée est formé sous l’influence d’une forte évaporation et de conditions climatiques générales. conditions. La prédominance du flux d’eau douce sur l’arrivée entraîne une diminution du niveau, ce qui explique l’afflux constant d’eau de surface moins salée provenant d’Atlantis. ok et Noir M. Dans les couches profondes des détroits, il se produit un écoulement des eaux à haute salinité, causé par la différence de densité d'eau au niveau des seuils des détroits. Les bases l'échange d'eau se fait par le détroit de Gibraltar. (tople courant apporte 42.32 mille km³ par an en atlan-tich. l’eau et le fond - font 40 80 000 km ³ de la Méditerranée); à travers les Dardanelles, 350 et 180 km³ d'eau s'écoulent chaque année.

    Circulation des eaux à S. m. arr. nature du vent; il est représenté par le courant canarien principal, presque zonal, qui porte les eaux avant l'heure. Atlantique descente le long du détroit de Gibraltar en Afrique. à la côte du Liban, n système cyclonique. des gyres dans des mers isolées et des bassins situés à gauche de ce courant. Colonne d'eau dans les profondeurs. 750-1000 m sont couverts par un transfert d’eau unidirectionnel en profondeur, à l’exception du reflux intermédiaire du Levant, qui transporte les eaux du Levant d’environ. Malte dans le détroit de Gibraltar en Afrique.

    La vitesse des courants stables dans la partie ouverte de la mer est de 0,5 à 1,0 km / h, et dans certains détroits de 2 à 4 km / h. La température moyenne de l'eau à la surface en février diminue du nord au sud de 8 à 12 ° C à 17 ° C à l'est. et centre. 3. À août, la température moyenne de l’eau varie de 19 à 25 ° C. - en extrême V. il monte à 27-30 ° C Une forte évaporation entraîne une forte augmentation de la salinité. Ses valeurs augmentent de 3. en V. de 36 à - 39,5. La densité de l'eau à la surface varie de 1,023 à 1,027 g / cm³ en été à 1,027 à 1,029 g / cm³ en hiver. Au cours de la période de refroidissement hivernal, des mélanges convectifs intenses se développent dans les zones de densité accrue, ce qui entraîne la formation d'eaux intermédiaires très salées et chaudes à l'est. bassin et les eaux profondes dans le bassin nord-ouest, dans les mers Adriatique et Egée. En ce qui concerne la température de fond et la salinité, la mer Méditerranée est l’une des mers les plus chaudes et les plus salées du monde. Ok. (12,6-13,4 ° C et 38,4-38,7, respectivement). Se rapporte eau limpide jusqu’à 50-60 m, couleur - bleu intense.

    Les marées sont pour la plupart semi-diurnes, leur ampleur est inférieure à 1 m, mais séparément. Les points combinés aux fluctuations du niveau des ondes de vent peuvent atteindre 4 m (baie de Gênes, près de la côte nord de la Corse, etc.). Dans les détroits, il y a de forts courants de marée (Messina Str.). Max l'excitation est observée en hiver (la hauteur des vagues atteint 6-8 m).

    Le climat de la mer Méditerranée est déterminé par sa position dans la zone subtropicale et se caractérise par une grande spécificité qui le distingue comme un climat indépendant de type méditerranéen, caractérisé par des hivers doux et humides et des étés chauds et secs. En hiver, un creux de basse pression atmosphérique s’établit au-dessus de la mer, ce qui détermine un climat instable avec de fréquentes tempêtes et de fortes précipitations; les vents du nord froids abaissent la température de l'air. Les vents locaux se développent: le Mistral dans la région du golfe de Lyon et le bore à l'est de la mer Adriatique. En été, la majeure partie de la mer Méditerranée recouvre la crête de l'anticyclone des Açores, qui détermine la prédominance du temps clair avec des nuages ​​peu abondants et des précipitations peu abondantes. Pendant les mois d'été, il y a des brouillards secs et une brume poussiéreuse emportés en Afrique par le vent de sirocco du sud. Dans l'est du bassin, des vents du nord stables - l'esthésie - se développent.

    La température moyenne de l'air en janvier varie de 14 à 16 ° C sur la côte sud à 7 à 10 ° C au nord et en août de 22 à 24 ° C au nord à 25 à 30 ° C dans les zones maritimes du sud. L’évaporation à partir de la surface de la Méditerranée atteint 1250 mm par an (3130 km3). L'humidité relative varie de 50 à 65% en été à 65 à 80% en hiver. Nébulosité en été de 0-3 points, en hiver environ 6 points. Les précipitations annuelles moyennes sont de 400 mm (environ 1 000 km3). Elles varient de 1100 à 1300 mm dans le nord-ouest à 50 à 100 mm au sud-est, le minimum en juillet-août et le maximum en décembre.

    Caractérisé par des mirages, souvent observés dans le détroit de Messine. (tn. Fata-Morgana).

    La végétation et la faune de la mer Méditerranée se caractérisent par un développement quantitatif relativement faible du phyto- et du zooplancton, ce qui implique une attribution. le petit nombre de gros animaux qui s'en nourrissent, y compris les poissons. Le nombre de phytoplancton dans les horizons de surface n’est que de 8 à 10 mg / m³; à une profondeur de 1 000 à 2 000 m, il est 10 à 20 fois inférieur.Les algues sont très diverses (les péridineas et les diatomées prévalent).

    La faune de la mer Méditerranée est caractérisée par une grande diversité d'espèces, mais le nombre de représentants de l'éd. L'espèce est petite. Il y a des écrevisses, une espèce de phoque (phoque à ventre blanc); tortue de mer. Il existe 550 espèces de poissons (maquereau, hareng, anchois, mulet, coryphonus, thon, pelamida, chinchard, etc.). Environ 70 espèces de poissons endémiques, notamment les raies, le hamsa, le gobie et le mor. chiens, napoléons et aiguilles de poisson. Parmi les mollusques comestibles, les huîtres, les moules de la mer Noire de la Méditerranée et les dattes sont de la plus haute importance. Parmi les invertébrés, poulpes, calmars, sépia, crabes, langoustes; il existe de nombreux types de méduses, siphonophores; dans certaines zones, notamment dans la mer Égée, vivent des éponges et du corail rouge.

    La côte de S. M. a longtemps été densément peuplée, caractérisée par un niveau élevé de développement économique (en particulier les pays situés le long de sa côte nord).

    Agriculture des pays méditerranéens: affectée à la production d'agrumes (environ 1/3 de la collection mondiale), de coton et d'oléagineux. Dans le système des relations commerciales et économiques internationales, S. M. occupe une position particulière. Étant situé à la jonction de trois parties du monde (Europe, Asie et Afrique), S. m est une voie de transport importante, à travers laquelle les liaisons maritimes de l'Europe avec l'Asie, l'Afrique du Nord, ainsi que l'Australie et l'Océanie passent. Selon M. S., d'importantes routes commerciales relient la Russie et l'Ukraine aux pays occidentaux, ainsi que des lignes de cabotage importantes entre la mer Noire et un certain nombre d'autres ports de Russie et d'Ukraine.