République Tchèque

République Tchèque

Profil du pays Drapeaux République tchèqueArmoiries de la République tchèqueHymne national tchèqueDate de l'indépendance: le 1er janvier 1993 (de la Tchécoslovaquie) Langue officielle: Gouvernement tchèque Forme: République parlementaire Territoire: 78 866 km² (115ème dans le monde) Population: 10 512 419 personnes (82ème au monde) Capitale: PragueValeut: Couronne tchèque (CZK) Fuseau horaire: CET (UTC +1, en été UTC +2) Plus grandes villes: Prague, Brno, Ostrava, PlzenVVP: 190,264 milliards de dollars (42ème dans le monde) Domaine Internet: .czTéléphone: +420

République Tchèque - Un petit pays au coeur de l'Europe, entouré par l'Allemagne, la Pologne, l'Autriche et la Slovaquie. Grâce à la situation géographique favorable au carrefour des routes commerciales eurasiennes, à la douceur du climat et à l'abondance de sources minérales, la République tchèque a été une excellente chance pour la prospérité du pays. Le pays attire des touristes du monde entier pour son architecture unique, ses stations balnéaires, ses anciens châteaux et son haut niveau de service.

Les Tchèques sont un pays très cultivé et éduqué qui, après l’effondrement du camp socialiste, a réussi à placer son économie au deuxième rang des pays de l’Europe de l’Est. Les résidents du pays sont très prudents vis-à-vis de leur passé et de leurs traditions mêlées de contes de fées et de traditions médiévales. La République tchèque allie harmonieusement architecture médiévale et modernité, style de vie rural conservateur et vie urbaine trépidante.

Villes tchèques

Prague: Prague est la capitale de la République tchèque et le plus grand centre touristique d'Europe. Elle se situe dans le méandre de la Vltava, entre ... Karlovy Vary: Karlovy Vary est la station balnéaire la plus célèbre de la République tchèque, connue dans le monde entier. Situé à l'ouest de ... Mariánské Lázně: Mariánské Lázně est l'une des trois stations balnéaires légendaires de la République tchèque, située à ... Brno: Brno est une ancienne ville du sud-est de la République tchèque, la deuxième et la plus importante après Prague. Il ... Ostrava: Ostrava est une ville de l'est de la République tchèque, située à proximité des frontières polonaise et slovaque, le centre administratif ... Kutna Hora: Kutna Hora est une ville de la République tchèque, un lieu de surnaturel et surréaliste. Il semble que toute la ville ... Cesky Krumlov: Cesky Krumlov est une merveilleuse ville médiévale située dans le sud de la République tchèque, non loin de la frontière autrichienne ... centre industriel, commercial, culturel et administratif. Au début ... Toutes les villes de la République tchèque

Quelle est remarquable République tchèque

Toits de maisons à Prague

Des milliers de voyageurs du monde entier affluent en République tchèque. Chaque année, leur nombre atteint 50 millions de personnes, grâce à quoi le pays se classe avec confiance parmi les dix pays les plus visités au monde. La République tchèque est un pays d’une beauté incroyable, qui a conservé plus de 2500 châteaux médiévaux, dont l’architecture unique attire artistes et romantiques, connaisseurs de la beauté et amoureux de l’antiquité.

Un nombre incroyable d'attractions fait revenir ici encore et encore, car il est impossible de couvrir tous les joyaux touristiques du pays en un seul voyage.

Ici, étendue gastronomique - la cuisine nationale tchèque la plus délicieuse et la plus originale ne laisse personne indifférent, obligeant ainsi les gens à oublier pendant un moment tous les régimes et l'épaisseur de leur taille. Pour les amateurs de bière, il ne s'agit que d'un paradis terrestre: des traditions soigneusement préservées et des recettes de brassage permettent de profiter de l'excellente qualité de la boisson capiteuse et d'essayer une énorme quantité de bières.

Une fois que vous aurez rendu hommage à la gastronomie de la République tchèque, des stations balnéologiques dotées d’un excellent service et d’une base médicale moderne vous aideront à reprendre des forces. La tradition de récupération des centres de villégiature est née ici au XIVe siècle.La première source a été fondée par l'empereur Charles IV, qui a construit un pavillon de chasse sur le site de Karlovy Vary moderne et l'a appelé de son nom. Et aujourd'hui, les voyageurs sont traités dans un restaurant situé dans la tour de la forteresse sur le site de la même maison.

Swans and Charles Bridge Réserve Paradis tchèque Karlovy-Vary

Les stations les plus populaires et les plus visitées sont Karlovy Vary, Podebrady, Mariánské Lázne, Jachymov, Teplice, Frantiskovo Lazne. La composition des sources d’eau varie, ce qui permet de traiter diverses maladies. Toutes les stations sont entourées de sites historiques et de paysages magnifiques. On dit que même l'air de la République tchèque a un pouvoir de guérison. La station balnéaire de Marianske Lazne est depuis longtemps un lieu de prédilection pour le repos et le traitement de nombreux aristocrates, écrivains et musiciens. À une époque, Paganini, Gogol, Bach, Goethe, Lénine, Tourgueniev, Mozart ont visité ici.

Dans le nord du pays, le Krkonoše Resort ravira les adeptes de loisirs actifs en parapente, ainsi que les occasions de faire du vélo de montagne, de l'équitation et du ski alpin.

Les amateurs de divertissement nautique seront ravis de visiter le parc aquatique situé à 20 km de Karlovy Vary, dans la ville de Klášterec nad Ohří. Les visiteurs ici sont 7 piscines avec des manèges, des pataugeoires pour enfants, des toboggans, un jacuzzi, un magnifique espace de détente est créé sur le réservoir de Slapska à 50 km de Prague. Vous pouvez vous arrêter dans l’un des nombreux hôtels ou terrains de camping et prendre un bateau ou un yacht à la billetterie.

Les stations de ski de la République tchèque en termes de service ne sont pas pires que leurs concurrents alpins à des prix très abordables. Ici, toutes les infrastructures nécessaires sont bien développées. Les stations de ski les plus célèbres et les plus populaires sont Jablonec et Jizerou, Liberec, Spindleruv-Mlyn, Harrachov, Pec pod Sněžkou. Grâce aux abondantes chutes de neige, le ski est disponible ici de décembre à avril. Mais ne quittez pas les pistes spécialement aménagées, vous risqueriez des avalanches.

L'agrotourisme est en plein essor en République tchèque pour ceux qui veulent vivre dans l'arrière-pays rural.

La Bohême en hiver La Bohême - un paradis pour les gourmets

Les curiosités

Perle parmi les villes tchèques est la capitale Prague, l'une des plus belles villes d'Europe et du monde. Prague conserve depuis des siècles des chefs-d’oeuvre d’architecture et des légendes médiévales. La combinaison du gothique strict et du baroque raffiné, de la Renaissance et du classicisme confère à la ville une atmosphère unique. Le centre historique de la capitale tchèque est un monument protégé par l'UNESCO. Prague est une grande tirelire de sites uniques, où vous pouvez voir les fontaines chantantes, le pont Charles, orné de 30 statues, l'une des plus belles cathédrales gothiques du monde - la cathédrale Saint-Guy. Les jardins botaniques de Prague et le magnifique parc du palais Wallenstein ne laisseront personne indifférent. Toujours animé sur la place de la vieille ville de Prague. Des foules de touristes et de citoyens de Prague affluent ici pour regarder les chiffres mécaniques de l'hôtel de ville, donnant une idée au début de chaque heure au signal des carillons de l'horloge. Cette horloge fait partie de la mairie depuis 1410 et est la plus ancienne d’Europe. Sur la place, chaque bâtiment est un monument d'histoire et d'architecture. Le zoo de Prague est un lieu traditionnel de pèlerinage pour les touristes.

Place centrale de Prague Maison dansante à Prague Brno

Les bâtiments modernes s'efforcent de concurrencer les monuments historiques, comme la maison dansante, une architecture extravagante dédiée aux célèbres danseurs américains du siècle dernier, Ginger Rojders et Dred Astor.

La deuxième ville la plus importante de la République tchèque est Brno. Malgré sa taille plutôt grande, Brno est une ville soignée et confortable, entourée de forêts pittoresques. Ici, les touristes peuvent explorer deux châteaux célèbres - Austerlitz et Spielberg, visiter la galerie morave, admirer le vieil hôtel de ville, la cathédrale Saint-Pierre-et-Paul et le monastère des Capucins. À l'observatoire Nicolaus Copernicus, vous pouvez regarder les étoiles et les planètes.

Kutna Hora est l'une des villes emblématiques du pays.Le temple Varvara de style gothique tardif, la menthe, la maison de pierre qui y est située font partie du patrimoine culturel mondial. L'église de tous les saints est également une grange au même moment, même les lustres et les emblèmes de famille sont faits d'os humains ici.

Grotte Punkva du Karst Morave

Environ 2500 châteaux et de nombreux bâtiments d'époques et de styles différents ont été conservés en République tchèque, dont les plus célèbres sont les châteaux Konopiště, Karlštejn, Melnik, la forteresse de Zvíkov, Cesky Krumlov, Hluboká nad Vltavou et le château Červena Lgota. Chaque année, sur le territoire des châteaux, organisez divers festivals, reconstitutions historiques, tournois de chevaliers. Ici, les touristes peuvent apprendre le métier ancien, déguster des plats préparés selon des recettes traditionnelles et écouter de la musique ancienne.

Les amoureux des mystérieuses grottes pourront s'y promener dans la réserve naturelle "Moravian Karst", où il y a plus de 1000 grottes et gorges.

Mala Strana: Mala Strana est ce qui rend Prague inoubliable. Depuis les premiers pas, cette région conquiert ... Josefov: Josefov est le quartier le plus mystérieux de Prague, couvert de nombreuses légendes, traditions et mythes. Jusqu'en 1850 ... Pont Charles: le pont Charles est le célèbre pont de Prague, lieu de promenade privilégié des citoyens, rempli de légendes et de ... Château de Prague: Le château de Prague est la plus grande forteresse tchèque qui longe le sommet de la colline à gauche ... Cathédrale Saint-Guy: La cathédrale Saint-Guy est un temple ornant le centre historique de la capitale tchèque; Prague domine ... Vysehrad: Vysehrad est une ancienne forteresse et un quartier historique de Prague situé sur la rive rocheuse de la rivière ... Nové Mesto: Nové Mesto est l'un des quartiers historiques de Prague, fondé en 1348 sous la direction de l'empereur ... Old Town Square: Old Town Square, occupant un espace de quinze mille ... Place Wenceslas: La place Wenceslas à Prague est un lieu de prédilection non seulement pour les touristes, mais également pour les résidents de Prague. Voyageurs, ... Tous les sites de la République tchèque

Histoire

Ossuaire de Sedlec

Les habitants de la République tchèque vivaient depuis l'âge de pierre. Et les premières références dans les sources de chroniques remontent au 9ème siècle. Ensuite, les pays tchèques ont été unis par les princes Přemyslovichami. État fort du Moyen Âge, la République tchèque s'est affaiblie par la suite à cause de nombreuses guerres religieuses et religieuses. Au 17ème siècle, le royaume tchèque est devenu une partie de l'Autriche-Hongrie.

En 1928, après l'effondrement de l'Autriche-Hongrie, la République tchèque, la Slovaquie et la Russie subcarpatique s'unirent et créèrent la Tchécoslovaquie. En 1939, le pays fut capturé par l'Allemagne nazie. Après la Seconde Guerre mondiale, le pays fut libéré par les troupes soviétiques et elle entra dans le camp soviétique. En janvier 1993, la République tchèque et la Slovaquie se sont séparées et ont formé deux États indépendants.

Informations générales

La République tchèque est située au cœur de l'Europe. Dans l’ouest du pays, entre les villes de Cheb et de Pilsen, un panneau avec les mots "Centre de l’Europe" est installé. Zone d'état d'environ 80 mille mètres carrés. km Au nord et au nord-est de la République tchèque, des chaînes de montagnes s'étirent - les Carpates, les Sudètes et les Monts des Géants. Les montagnes de la République tchèque sont basses, dominées par des collines couvertes de forêts de conifères et de feuillus. Le pays n'a pas d'accès à la mer, mais son territoire compte trois rivières qui se jettent dans les mers Noire, Baltique et du Nord. Les rivières les plus grandes et les plus longues sont l'Elbe, l'Odra et la Morava. Il existe de nombreux lacs naturels et artificiels dans le pays, autour desquels se trouvent de nombreux lieux de loisirs.

Les Tchèques sont gentils avec leur nature, il y a beaucoup de réserves naturelles et parcs nationaux dans le pays.

Le pianiste de la rue du château de Pernštejn à Prague

Environ 11 millions de personnes vivent dans le pays, dont plus de 80% sont des Tchèques, les autres: Slovaques, Moraves, Ukrainiens, Allemands, Hongrois, Polonais. La religion de la majorité de la population est le catholicisme. La langue officielle est le tchèque.

La population locale est très polie, calme et non conflictuelle, elle valorise le sens de l'humour. Le peuple tchèque a un niveau élevé de culture quotidienne.

Le climat de la République tchèque est modérément continental, avec des hivers doux et humides et des étés chauds.Doux, sans grandes différences, le temps permet de faire des voyages confortables à travers le pays à tout moment de l’année, mais la plupart des touristes viennent dans cette ville de mai à octobre.

Les achats

Il y a quelques années, Prague a mérité le droit d'être appelée le centre des achats en Europe. Les magasins locaux proposent des vêtements et des chaussures à des prix raisonnables, même dans le centre-ville. Sur la place Wenceslas de la capitale tchèque, les touristes trouveront des dizaines de magasins proposant un assortiment varié à des prix abordables. Les admirateurs des vêtements de marque et des marques de luxe pourront s’habiller dans la rue parisienne. Il est très rentable de se retrouver en République tchèque pendant les soldes, alors que les prix sont réduits de 2 à 3 fois.

Les produits de la République tchèque sont très variés, tout d’abord bien sûr la bière et les célèbres teintures Becherovka et Slivovitz, l’absinthe. Souvenirs indispensables - chopes à bière de différentes formes et tailles. Le cristal de Bohême unique est toujours en demande constante. Les dents sucrées sont garnies de délicieuses gaufres tchèques fourrées. Les amateurs de bijoux trouveront ici de beaux produits en argent et en grenade. Lorsque vous achetez une magnifique grenade tchèque, assurez-vous de posséder un certificat confirmant son authenticité.

Tchèques dans leurs costumes folkloriques Boutique de souvenirs

Les touristes achètent de la céramique, de la porcelaine et des dentelles avec plaisir. Les fashionistas et les fashionistas ne négligeront pas les chapeaux de l'usine Tonak, cousus ici depuis la fin du 16ème siècle. Beaucoup acquièrent ici des répliques exactes du couvre-chef de personnalités célèbres, par exemple Winston Churchill.

Les dames ne pourront pas se laisser surprendre par les bijoux fantaisie de l’usine Preciosa, considérée comme une élite.

Poupées gigognes

Les enfants seront heureux avec divers jouets - des marionnettes, des poupées en porcelaine vêtues de vêtements nationaux et une taupe en peluche, un personnage de bande dessinée célèbre, feront leur bonheur.

Les femmes qui veulent devenir enceintes achètent une statuette de Jésus, intitulée Ezulatko, qui aideront une femme à réaliser son rêve et protégeront son enfant.

Rue bonbons

Les sels médicinaux proviennent de Karlovy Vary et les romantiques - un souvenir original et inhabituel - une rose de sel, saturée de sels d’eaux minérales et figée à jamais. Dans les stations, vous pouvez acheter des cosmétiques médicaux et des plats originaux pour boire de l'eau minérale provenant de sources.

Lorsque vous achetez des articles coûteux, n'oubliez pas de garder les chèques au contrôle des douanes - ils prouveront que vous n'exportez pas d'antiquités.

Un bon bonus est que si vous avez acheté des biens pour plus de 100 € dans des magasins avec le système hors taxe, vous serez retournés jusqu'à 25% du prix d'achat, n'oubliez pas de préparer les documents nécessaires.

Cuisine

République tchèque et bière sont presque synonymes

Bière - la carte de visite de la République tchèque. Les connaisseurs avertis de boissons à la bière en dégustent les boissons dans des pubs près des brasseries, par exemple à Pilsen, Prague et Budevice, ainsi que dans les villages de Velkopopovice et Krušovice. En plus des brasseries, de nombreux restaurants peuvent se vanter de brasser de la bière.

Du 16 mai au 1er juin, Prague devient la Mecque des amateurs de bière, ils viennent ici pour un festival de la bière. À ce stade, vous pourrez vous familiariser avec les qualités gustatives et houblonneuses de plus de 70 bières. Les Tchèques prétendent que leur bière est aussi thérapeutique que leurs sources minérales légendaires et la boivent dans des cercles impressionnants à tout moment de la journée.

Pub à Prague

Chaque bière a son propre goût, il est donc très difficile de choisir le meilleur.

Dans l’antiquité, les brasseurs s’établissaient à une distance d’au moins 1 km les uns des autres, afin de ne pas se faire concurrence. Et si le public rendait un verdict selon lequel un brasseur avait une mauvaise bière, il était alors soumis à un châtiment corporel et à une amende grave. Grâce à des mesures aussi sévères, la bière tchèque a toujours été d'excellente qualité.

En République tchèque, la bière est toujours servie fraîche à 6 à 10 degrés. On pense que c’est à cette température que la boisson enivrante est plus savoureuse et plus aromatique. Les variétés les plus courantes et les plus connues de la bière tchèque sont Urgent Pilsner, Gambrinus, Staropramen, Krusovuce, Ferdinand.Mais dans chaque institution, il est considéré comme un honneur de donner à l'invité la possibilité d'essayer une variété unique, préparée uniquement ici: ortie, cerise, blé et même de la bière au café.

Becherovka

La bière en République tchèque - pas seulement un verre. Il est utilisé dans la préparation de nombreux plats, soupes, pétrir la pâte et en faire des sauces.

Saucisses

Il a longtemps été au-delà des frontières de la république tchèque réputé liqueur "Becherovka", infusé sur 42 herbes. La liqueur tire son nom de l'apothicaire Joseph Becher, qui a créé cette boisson en 1805 à des fins médicinales pour une utilisation dans les maladies de l'estomac. Mais le goût doux et unique de la liqueur a été apprécié non seulement par les malades, mais la boisson est rapidement devenue très populaire. Dans sa fabrication, utilisez uniquement de l'eau Karlovy Vary.

Les spiritueux les plus populaires sont la vodka aux prunes et l'absinthe au goût d'absinthe à 72 degrés.

Dumplings à la viande

La cuisine tchèque est très diversifiée et a incorporé des éléments de la cuisine européenne et des caractéristiques nationales. Les plats nationaux préférés des touristes sont le goulache, les saucisses frites, la soupe à l'oignon ou à l'ail, l'oie frite, les roulés à la viande, les crêpes sucrées aux scampi farcies de mousse au chocolat ou de confiture. Nous vous recommandons également d'essayer la soupe au chou à l'étouffée, la soupe cuite au four dans une miche de pain, le goulache de bœuf avec boulettes et le fameux strudel aux pommes. Et prenez le célèbre shpikachki à la bière!

La cuisine tchèque est connue pour ses produits à base de farine, principalement des boulettes. Les boulettes de pâte peuvent servir à la fois de garniture et de garniture séparée farcie de viande hachée ou de confiture. Un plat populaire auprès des Tchèques est le porc au chou cuit et aux raviolis.

C'est intéressant

  • A Prague, il y a une attraction amusante - la statue de deux hommes qui pissent. Des jets d'eau commandés par ordinateur produisent des phrases de citoyens célèbres de Prague.
  • La célèbre danse de polka n'est pas d'origine polonaise, mais d'origine tchèque. Le nom est dérivé du mot tchèque "moitié", puisque la taille musicale de la danse est de 2/4.
  • À Prague, vous pouvez marcher le long de la Voie royale. Ici, les rois tchèques allaient «travailler» et revenaient.
  • La grammaire tchèque est considérée comme la plus difficile du monde.
  • Le mont Snowball, avec ses 1602 mètres d'altitude, constitue le point culminant de la République tchèque.
  • En République tchèque, la consommation de bière la plus élevée par habitant est de 160 litres par personne et par an.
  • Le château de Prague est le plus grand château du monde.
  • Chaque année en juin, du 19 au 21, dans la petite ville de Cesky Krumlov, un véritable carnaval a lieu en l'honneur du festival des roses à cinq pétales, au cours duquel la ville se plonge dans la véritable ère du Moyen Âge. Les costumes historiques sont importés des quatre coins du pays, dans lesquels tous les citoyens changent, des plus jeunes aux plus âgés. Les touristes peuvent également participer à des événements costumés, à des processions aux flambeaux et à la foire pour acheter des souvenirs uniques.

Information touristique

Vysehrad

Pour visiter la République tchèque besoin d'un visa Schengen.

La monnaie du pays est la couronne tchèque.

Les épiceries sont ouvertes à partir de 6 heures du matin et sont universelles - à partir de 9 heures. Les banques ne travaillent que les jours de semaine et les bureaux de change tous les jours.

Les monuments historiques et les musées sont fermés le lundi et les jours suivant les vacances.

Le temps tchèque est 2 heures en retard sur le temps de Moscou.

C'est important - dans le pays, il est interdit de fumer aux arrêts de bus et dans les lieux publics. Pénalité pour violation de l'interdiction 42 €.

Lorsque vous visitez des cafés, des bars et des restaurants, il est courant de laisser le même pourboire que partout ailleurs en Europe: pas plus de 10%.

Vous ne pouvez pas apporter plus de 200 cigarettes, litres d'alcool fort et 2 litres de vin, pas plus de 50 ml de parfum ou 250 ml d'eau de toilette, médicaments à usage personnel.

Cesky-Krumlov

La République tchèque est un pays relativement sûr, où de nombreux officiers de police assurent l’état de droit. Mais, comme dans tous les grands centres touristiques, personne n'est à l'abri du vol d'un portefeuille ou d'objets de valeur, soyez donc vigilant.

La plupart des rues des centres historiques sont pavées de pavés, il serait donc sage de faire le plein de chaussures à talons bas confortables.

Lorsque vous visitez des villes autonomes, assurez-vous d’acheter une carte - tous les bâtiments ne sont pas numérotés, et la carte vous permettra de ne pas vous perdre et de trouver les sites qui vous conviennent.

Transport

Le pays a développé un service de bus interurbain. Les passagers des autobus doivent porter leur ceinture de sécurité.

Il existe également dans le pays un vaste réseau de chemins de fer, toutes les grandes villes étant accessibles en train ou en train. Réduction pour le billet enfant 50%.

Tram dans le trafic de Prague

Louer une voiture peut conduire avec les droits de la norme internationale et atteint 21 ans. Pour la voiture, vous devez effectuer un dépôt. N'oubliez pas d'utiliser les ceintures de sécurité et d'allumer vos phares pendant la journée.

Dans les villes, vous pouvez utiliser les transports en commun, qui fonctionnent exactement comme prévu. Il y a un métro à Prague. En taxi, il est conseillé de s’entendre à l’avance sur le prix avec le chauffeur afin d’éviter les malentendus mutuels à la fin du parcours.

Hôtels

Grand Hotel Europa à Prague

Le service hôtelier tchèque est conforme aux normes européennes, son niveau est directement lié à la catégorie hôtelière. Dans les chambres d'hôtels à une ou deux étoiles, il n'y a pas de salle de bains, elles sont communes à plusieurs chambres. Peu importe la catégorie et la taille de l'hôtel, vous aurez toujours du muesli, du café, du thé, des bagels au beurre, du fromage et plusieurs types de saucisses au petit-déjeuner.

Tous les 4 ans, chaque hôtel doit confirmer son rang afin que les propriétaires se soucient de la qualité.

En République tchèque, il existe des hôtels de luxe du monde entier, des chaînes hôtelières, des hôtels pour les jeunes, des auberges de jeunesse, des pensions privées, un refuge pour tous les types de revenus, mais surtout, au plus fort de la saison touristique, veillez à vivre d'avance.

Les amateurs d'antiquité peuvent séjourner dans les châteaux-hôtels romantiques avec leurs étangs, leurs jardins et leurs chambres royales pour les nouveaux mariés. Mais le plaisir n'est pas donné - à partir de 300 €.

À Prague, le coût des hôtels est directement proportionnel à leur proximité ou à leur distance du centre de la capitale tchèque.

Pour les services des voyageurs en voiture, plus de 200 terrains de camping, modernes et bien équipés, disposent toujours d’un système d’approvisionnement en eau, d’électricité et d’une laverie.

Chambre double au Astoria Hotel 4 * à Prague Chambre au Barceló Old Town Praha Hotel 4 *

Vacances

La fête la plus "principale" de la République tchèque est Noël et la fête la plus joyeuse et la plus bruyante est la fête de la Pluie (dans la campagne, elle est célébrée par tous les habitants du village). La fin de la saison des récoltes s'appelle Dozhinok. Dans le sud de la Moravie, on célèbre le début de la pêche d'automne dans de nombreux étangs, dont beaucoup ont plus de 400 ans.

Les jours fériés incluent:

Nouvel An en République tchèque
  • 1er janvier - Nouvel An.
  • Vendredi saint
  • Le lundi de Pâques.
  • 1er mai - Fête du travail (en République tchèque, cette journée est appelée "fête de l'amour").
  • 8 mai - Jour de la libération de la République tchèque du fascisme.
  • 5 juillet - Jour des apôtres slaves Cyrille et Méthode.
  • 6 juillet - Jour commémoratif de Jan Hus.
  • 28 octobre - Jour de l'indépendance. En ce jour de 1918, la République tchécoslovaque fut proclamée à Prague.
  • 25 et 26 décembre - Noël; ces jours-là, les magasins ne fonctionnent pas (et le 24 décembre, la veille de Noël, ils ne sont ouverts que jusqu'à 14 heures).

Comment s'y rendre

Chaque jour, plusieurs avions de la compagnie aérienne Aeroflot et Czech Airlines décollent de Moscou, Saint-Pétersbourg et Nijni Novgorod vers la République tchèque. Iekaterinbourg et autres grandes villes. Les villes les plus populaires d'arrivée sont Prague, Brno, Karlovy Vary. Un train pour la République tchèque part tous les jours de la gare Belorussky à Moscou, le trajet dure 32 heures.

Calendrier des prix bas

Ville de Brno

Brno - Une ville antique du sud-est de la République tchèque, la deuxième en importance et la plus importante après Prague. Il est situé dans une région vallonnée, au confluent des rivières Svratka et Svitavy, dans la région historique de la Moravie. Brno est le centre administratif de la région de Moravie du Sud. Sa population dépasse légèrement 400 000 personnes.Une ville avec une histoire intéressante, ses propres traditions, ses monuments architecturaux exceptionnels est incroyablement originale et charmante, et mérite sans aucun doute la même attention que les voyageurs comme Prague dorée.

Informations générales

Brno, malgré son histoire ancienne, est dans l'ombre des autres villes tchèques depuis des siècles. À l'apogée de l'état de Grande-Moravie (IXe siècle), sa capitale probable était située au sud de Brno, près du village moderne de Mikulczyce. Après l’entrée des terres moraves dans le royaume de Bohême, la ville principale jusqu’au 17ème siècle était Olomouc, située à 80 km au nord de Brno. Pendant le règne des Habsbourg, pour les Autrichiens, Brno était une ville de province située à proximité de Vienne et le peuple de Prague la considérait comme une frange ordinaire du royaume. Pendant ce temps, Brno n’a pas d’histoire moins que Prague et les monuments locaux - châteaux, temples, monastères - sont aussi impressionnants que ceux de la capitale.

Les touristes ne se rendent pas souvent à Brno, préférant le statut de Prague et de Karlovy Vary, mais à certains égards, il «joue» avec la ville. Les voyageurs qui viennent ici sont toujours fascinés par l'atmosphère douillette et romantique, le manque de tracas. Dans le même temps, Brno accueille des invités entièrement armés. Il y a des hôtels de toutes les catégories, les restaurants et les cafés locaux sont réputés pour la qualité de ses plats, les infrastructures de transport sont à la hauteur, les centres commerciaux ne sont en aucun cas inférieurs à Prague.

Rues Brno

La ville est réputée pour ses parcs, ses jardins, ses places dont certaines ont été posées il y a plusieurs siècles. Les environs de Brno sont littéralement découpés par des pistes et des sentiers pédestres et cyclables. Ils sont aménagés de manière à ce que les voyageurs aient la possibilité de voir les endroits les plus intéressants et de goûter au charme de la région morave. Les chemins mènent aux réserves naturelles, aux petites villes anciennes, à une vallée où les vignes sont brisées, et des caves accueillantes attendent les touristes de leur offrir un excellent vin morave.

En haute saison, de la mi-juin à la fin septembre, des festivals sont organisés à Brno dans le cadre du projet d'été culturel. Pendant ce temps, une scène en plein air a été construite dans la partie historique de la ville, où des artistes jouent des performances. Des concerts d'orchestres symphoniques ont lieu dans toute la ville et, le soir, des feux d'artifice illuminent le ciel, accompagnés de musique.

L'histoire de Brno

L'histoire de la colonie sur le territoire de la ville moderne de Brno remonte vraisemblablement à 400 av. heu Selon une version, la ville aurait été fondée par les Celtes, et ce point est mentionné par Ptolémée dans son atlas géographique sous le nom "Eburodunum". Les linguistes tchèques pensent que le nom de la ville de Brno vient des mots "brdo" ou "brnity", qui signifie respectivement "colline" et "défendre". On sait que déjà au XIe siècle, il y avait une forteresse sur l'une des collines autour desquelles grandissait la colonie. Son fondateur est le prince Břetislav I Warrior, représentant de la dynastie royale tchèque Přemyslovichey.

Vue de Brno, 1700

À la demande du prince Břetislav Ier, son fils aîné devait gouverner à Prague et la Moravie était divisée en deux enfants plus jeunes - Vratislav et Conrad. Brno, qui s'appelait à l'époque le château Brzhetislavsky, devint le siège de Conrad et le centre de la Principauté de Brno. Elle bordait les terres autrichiennes et protégeait les frontières méridionales de la République tchèque.

En 1201, alors que la République tchèque faisait déjà partie du Saint Empire romain germanique tout en conservant le droit de succession à la couronne, la Principauté de Brno passa entre les mains du margrave Vladislav Jindřich, représentant de la dynastie Przhemyslovich. Il a uni la Moravie et fondé plusieurs nouvelles villes. En 1243, Brno acquit le droit d'être appelée une ville libre royale et reçut des privilèges propices au développement du commerce. À la fin du XIIIe siècle, la résidence des margraves moraves se trouvait ici. Le treizième siècle a été marqué par le déménagement de colons étrangers à Brno.Depuis cette époque jusqu’au milieu du XIXe siècle, la majorité de la population de la ville était allemande.

Les habitants de Brno se distinguaient par leur engagement zélé envers l'Église catholique et, contrairement à la population de la plupart des villes de la République tchèque, ils n'acceptèrent pas les idées de Jan Hus, fondateur du mouvement religieux réformiste tchèque. Les hussites ont assiégé la ville en 1428 et 1430, mais sans succès. Le protestantisme a pris racine ici au 16ème siècle et ses partisans ont rapidement pris du poids politique. Pendant la guerre de trente ans (1619-1648), qui a éclaté à cause de différences religieuses entre des États d'un empire déjà fragmenté et qui s'est transformé en conflit paneuropéen, Brno a été la seule ville tchèque à avoir résisté aux Suédois. À ce moment-là, la République tchèque était absorbée par l'Autriche, son statut d'État avait été aboli, mais en signe de gratitude pour la persistance des Habsbourg retournés à l'ancien privilège de Brno. De la ville capturée par les Suédois d'Olomouc, la capitale de la Moravie a été déplacée ici.

Après la guerre de trente ans, Brno fut transformée en une forteresse imprenable, mais en 1809, après la destruction d'une partie des principales fortifications par ordre de Napoléon, la forteresse perdit toute signification militaire. À propos, la célèbre bataille d'Austerlitz (1805), au cours de laquelle les troupes françaises vaincront les armées russe et autrichienne, se déroula à seulement 10 km des murs de Brno.

Gare de Brno en 1901

Le XIXe siècle a été marqué pour Brno par le développement rapide de l'industrie, la croissance des quartiers urbains et l'introduction d'innovations techniques. En 1849, l'éclairage au gaz est apparu ici, en 1869, le premier tramway a traversé les rues. Le théâtre municipal, qui a ouvert ses portes en 1882, est devenu le premier temple Melpomene en Europe, entièrement illuminé par une lumière électrique.

À l'époque de la Première République tchécoslovaque (1918-1938), Brno était la capitale de la Moravie et de la Silésie. De 1939 à 1945, la ville, comme l'ensemble du pays, était sous l'occupation de l'Allemagne nazie. Après la libération de Brno par les troupes soviétiques, la majorité de la population allemande de la ville a été déportée en Allemagne et en Autriche.

En 1992, Brno était au centre de l'attention de toute l'élite politique européenne. Ici, à la villa Tugendgat, des négociations ont eu lieu entre les premiers ministres slovaque et tchèque. Cet endroit est devenu une sorte de "Belovezhskaya Pushcha" pour la Tchécoslovaquie - après la réunion, le "divorce" final a été publié entre les deux républiques fédérales.

Toits Brno

Géographie et climat

Brno est située à la périphérie sud-est des hautes terres de Bohême-Moravie, du nord du pays à la frontière autrichienne. De l'ouest, les collines boisées de la montagne Bobrava s'approchent de la ville, du nord se trouvent les saillies de la montagne Dragana, et la Creuse Dyja-Svratice s'étend au sud et au sud-est de Brno. Le point culminant de la ville (497 m) se situe à sa périphérie nord.

Brno en janvier

Les rivières Svratka, Svitava et leurs affluents s’écoulent dans Brno. Svratka, après avoir franchi un chemin de 25 km dans la ville, forme le réservoir de Brno dans sa partie nord-ouest. Ce réservoir est le lieu de villégiature le plus populaire des citoyens et des touristes.

Brno est entourée de forêts mixtes séculaires, ses environs appartiennent à des zones protégées. Au nord de la ville s'étend sur 25 km la célèbre réserve morave de Kras, l'un des plus grands massifs karstiques d'Europe. Dans la vaste vallée qui s'étend au sud de Brno, les vignes sont brisées. Voici les "routes du vin" - les touristes sont invités à visiter les établissements vinicoles et les caves élégantes.

Du fait de son emplacement entre la chaîne de montagnes et les basses terres de la Moravie du sud, Brno bénéficie d'un climat tempéré. Le temps est agréable ici de mars à novembre, mais les touristes préfèrent y aller de mai à septembre. L'été à Brno est chaud mais il ne fait pas chaud: la température de l'air dans la journée varie habituellement de + 23 ... + 25 ° C, la nuit + 11 ... + 13 ° C. Il y a aussi des journées chaudes où les thermomètres approchent la marque des +30 ° C, mais cette température ne tient pas longtemps.La plupart des précipitations tombent en juillet-août.

Les hivers en ville sont chauds et neigeux. Les mois les plus froids sont janvier et février. La température quotidienne de l'air à cette heure est de -2 ° C à 0 ° C, la nuit en moyenne de -5 ° C. Les gelées à 10 degrés sont rares ici.

Vues de Brno

Le coeur de Brno est la place centrale et la plus grande de la liberté dans la ville. Son origine remonte au XIIIe siècle, à l'intersection de trois rues commerçantes. Au fil des siècles, la place a changé d’apparence pour s’adapter aux tendances de la mode en matière d’architecture, mais est toujours restée le lieu où la vie citadine battait son plein.

Place de la Liberté à Brno Maison des gentilshommes de Lipa

De nombreux bâtiments riches en histoire ornent encore la place centrale de Brno. Parmi eux, la maison des gentilshommes de Lipa, l’un des plus beaux édifices de la ville, construite au XVIe siècle. Le palais néo-Renaissance de Klein (XIXème siècle) se trouve juste à côté. Du fer et du verre ont été utilisés dans sa construction, ce qui était une nouveauté pour l'aspect architectural de Brno. La colonne de la peste, établie en 1679 à la mémoire des citadins, dont la vie a été emportée par la peste qui sévit ici depuis 10 ans, a survécu jusqu'à nos jours. La colonne de marbre est couronnée d'une statue de la Vierge Marie, au pied - sculptures de saints.

Place de la Liberté spectaculaire, mais ambiguë - la maison "Aux quatre cariatides". La façade de l'édifice, construite entre les deux guerres mondiales, est décorée de statues de taille humaine, tenant la balustrade de la maison. Mais les sculptures, censées être majestueuses, ne font pas une telle impression. Les expressions sur les visages des personnages de la composition provoquent généralement des éclats de rire, ce qui leur a valu un surnom approprié: "Mamlasy", c'est-à-dire "griffonnages". Et pour le bâtiment lui-même collé le nom - "À quatre seins".

Le palais Omega est un autre bâtiment de Brno, souvent critiqué. Un bâtiment abstrait en verre, coincé entre les façades d'anciens bâtiments, est la création d'un studio de design moderne. Son projet a remporté le concours pour la construction de nombreuses années de lacune vide, malgré le fait que la plupart des citoyens étaient catégoriquement opposés à un tel éclectisme.

Sculptures de la maison "Aux quatre cariatides" "Palais" Omega "Horloge en forme de pochette

Le monument original de l'architecture moderne est un boîtier de six mètres en forme de manche. Chaque jour à 11h00, ils «tirent» une balle de verre. La prendre est un bon signe, donc à 11 heures il y a une file de touristes. Onze heures marquent l'heure de Brno et l'horloge ne bat pas seulement à la Place de la Liberté. La sonnerie s’étend de la colline de Petrov à la ville, où se trouve la magnifique cathédrale de Pierre et Paul, construite au XIIIe siècle. Selon la légende, en 1645, lors du siège de Brno par les Suédois, les commandants des deux côtés ont conclu un accord sur le retrait des troupes suédoises, si elles ne parvenaient pas à capturer la ville avant midi. Pendant l'attaque, personne n'a remarqué que le sonneur avait sonné la cloche de la cathédrale une heure plus tôt. Les Suédois se sont retirés et la tradition de sonner la cloche à 11h00 est restée pendant des siècles.

La cathédrale de Pierre et Paul, avec ses clochers élancés qui dominent le ciel, domine Brno et constitue l'une des principales attractions de la ville. Construite dans le style roman, au tournant des XIXe et XXe siècles, la cathédrale modifia considérablement son apparence et acquit des caractéristiques gothiques. Le style baroque prévaut dans les intérieurs du temple. Les murs sont décorés avec des peintures murales de luxe, une statue de la Vierge, créée au XIVe siècle, est conservée ici, un ancien orgue baroque sonne. L'église accueille souvent des concerts de musique de chambre et d'orgue. La cathédrale est ouverte de 7h00 à 18h30.

Cathédrale Pierre et Paul à Brno

Un autre symbole et le spectacle le plus ancien de Brno est le château de Špilberk. Il remonte au XIIIe siècle, lorsque le souverain tchèque Premysl Otakar II ordonna à son tour de construire une résidence royale fortifiée au sommet d'une des collines. Le château a changé de façade gothique au XVIe siècle. Après l'incendie, il a été reconstruit dans le style Renaissance.Au siècle suivant, une partie de ses locaux, Habsbourg, décida de devenir une prison pour les ennemis de la monarchie et le château de Spilberk transforma la gloire d'une forteresse imprenable en un statut de cachot. Si vous y allez avec un guide, vous entendrez beaucoup de légendes et d’histoires effrayantes sur l’ordre horrible qui régnait dans ces casemates. De mai à septembre, le château est ouvert aux visiteurs tous les jours. Les autres mois, le lundi est libre. Frais d'entrée - 90 CZK.

Château de Spilberk Reconstruction du grand siège de Brno en 1645 sous les murs du château de Spilberk

Le château accueille régulièrement des représentations théâtrales, des concerts. Leur emploi du temps est présenté sur le site Web de la ville. Vous pouvez obtenir des informations à la billetterie du musée.

En marchant dans Brno, vous vous retrouverez certainement sur la vieille place, appelée le marché vert. Déjà au XIIIe siècle, ils commercialisaient des légumes, des fruits, de la viande, de la volaille et de la poterie. Aujourd'hui, vous pouvez acheter des fleurs, des souvenirs, des collations diverses, des bonbons. La place est ornée de bâtiments anciens, parmi lesquels le palais Dietrichstein, la magnifique fontaine Parnasse (XVIIe siècle).

Ancien hôtel de ville de Brno

La rue de la mairie, qui mène du marché, mène à l’ancien hôtel de ville qui, depuis le XIIIe siècle, est le centre de la vie sociale. La magnificence particulière lui donne doublé au milieu du XVIème siècle, les balcons de la cour et la tour majestueuse. Le portail principal est construit dans le style gothique.

En passant par la voûte menant à la mairie, vous pouvez voir un crocodile empaillé suspendu au plafond et une roue contre le mur. Les deux expositions sont des talismans urbains, leur apparence fait référence au XVIIe siècle. Selon la légende, le crocodile, connu sous le nom de dragon de Brno, a navigué le long de la rivière Svratka et s'est installé dans la région de Brno, terrorisant les locaux. L'un des prisonniers du château de Špilberk aurait réussi à se débarrasser de lui, pour laquelle l'homme courageux aurait été relâché. Mais en réalité, un épouvantail d'alligator a été offert à l'archiduc Mathias, ambassadeur de Turquie ou acteur vénitien, qu'il a donné à la ville. La roue est un peu plus jeune que le dragon. Selon la légende, il aurait été confectionné par un maître à roues de Lednice lors d’une dispute le même jour. Le soir du même jour, il serait arrivé à Brno après avoir parcouru 40 km.

En 1935, les autorités de la ville s'installèrent dans le bâtiment de l'ancien Landtag (parlement de Zemstvo), situé à côté de la magnifique église dominicaine de Saint-Michel, sur la place des Dominicains. Et dans le vieil hôtel de ville d’aujourd’hui, des concerts, des expositions, des spectacles sont organisés. Au sommet de la tour se trouve un pont d'observation d'où s'ouvre un panorama spectaculaire sur Brno. Le bâtiment est ouvert à l'office de tourisme de la ville.

Brno Green Market

Sur la place des Capucins située à proximité du marché vert, vous verrez le bâtiment sombre et modeste de l’ascèse de l’église de l’Ordre des Capucins. Voici la tombe où reposent les momies de 16 moines et de citadins remarquables. L'inscription sur les dalles de pierres tombales dit sombrement: "Nous vous étions déjà comme vous. Et vous serez comme nous."

Une visite à l'église Saint-Jean provoquera des émotions plus joyeuses. Il fut construit au XIXe siècle et, grâce à sa spectaculaire maçonnerie de briques rouges, fut connu sous le nom d’Église rouge. Ici, vous pourrez admirer les riches peintures au plafond, les intérieurs somptueusement décorés et les retables. Ils disent que visiter ce temple apporte le bonheur aux couples aimants.

Eglise de l'Ordre des Capucins Monastère Momie Starobrnensky

Parmi les bâtiments des églises urbaines, on distingue le monastère de Starobrna, fondé au XIVe siècle par la reine Eliška. Les religieuses de l'ordre cistercien devinrent célèbres pour leur guérison miséricordieuse. Un hôpital fut alors établi au monastère, l'un des premiers en Europe. Au XVIIIème siècle, le monastère fut reconstruit, la façade acquit un aspect baroque. Les éléments gothiques n'ont retenu que l'église de l'Assomption de la Vierge Marie. Le monastère est également intéressant parce que, dans le siècle précédent, l’abbé était ici Gregor Johann Mendel - le fondateur de la génétique moderne.Il est également curieux que ce soit la brasserie du monastère qui soit devenue l'ancêtre de la célèbre marque de bière tchèque Starobrno.

L'Art nouveau est présenté à Brno par un magnifique bâtiment élégant - Villa Tugendgat. La maison d'un échantillon tout à fait inhabituel des années 30 du siècle dernier a été construite par l'architecte Ludwig Mies Van der Rohe pour la plus riche famille Tugendgat de Brno. La villa est située parmi les demeures luxueuses mais traditionnelles et les regarde plutôt modestement. Toute sa splendeur réside dans la disposition de l'espace intérieur. Une immense salle d'une superficie de 237 m², non délimitée en zones claires, décorée d'essences de bois rares, décorée de marbre. La Villa Tugendgat est devenue le premier bâtiment résidentiel au monde construit avec des structures en acier. Il s’agit d’une référence dans le domaine de la conception fonctionnelle et figure sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Villa Tugendgat

Musées

A Brno, des musées assez intéressants, le plus célèbre d'entre eux - le Moravian. Fondé en 1817, il possède l'une des plus grandes expositions du pays. Il y a environ 6 millions d’expositions dans les salles et les caves. Les collections sont si importantes qu’elles ont dû être placées sur 12 sites, en ville et ailleurs. Pour visiter des expositions permanentes, vous pouvez acheter un billet général pour 100 CZK.

Musée morave à Brno

Le musée morave abrite un artefact unique - la plus ancienne poterie en terre cuite au monde, connue sous le nom de Vénus Westonice. L'âge de cette figurine est de 25 à 29 mille ans. Cette création inestimable est généralement conservée derrière sept écluses: elle n’est exposée qu’à des dates importantes pour la République tchèque.

Musée technique de Brno

Le Musée technique de Brno est situé sur 4 étages d'un bâtiment moderne. Les points forts de l'exposition sont des ateliers d'artisanat de différentes époques, des cabines téléphoniques, un cabinet dentaire du début du siècle dernier, des ordinateurs à tubes électroniques, les premiers ordinateurs à transistors. The Experimental est également ici, où adultes et enfants peuvent mener diverses expériences. Les avions et les voitures sont exposés en plein air.

Brno possède d'excellentes collections d'art - la galerie Moravian, la galerie G99 fait partie de la Maison des arts, où des expositions d'artistes contemporains sont constamment remplacées. De petits musées thématiques sont implantés dans les principaux monuments architecturaux de la ville.

Parcs et réserves

Brno est l'une des villes les plus vertes d'Europe. Les parcs, les jardins et les places occupent une partie importante de son territoire, jusqu'aux zones marginales adjacentes des terres protégées protégées. Le parc le plus populaire de la ville - Špilberk. Il est entouré par les terrasses du même château situé sur une colline. Le parc a été aménagé au XIXe siècle, conformément aux traditions de l'art paysager anglais. Il y a des pelouses idéales partout, des allées et des sentiers parfaitement lisses, des sculptures de jardin, des belvédères. Depuis les plates-formes d'observation offrent une vue magnifique sur la ville.

Park Spilberk

Une longue histoire a un vaste parc Luzanki, qui s'étend presque au centre de Brno, près de l'université. Il aurait été brisé au XVIe siècle et serait devenu le premier parc public du pays deux siècles plus tard. Ici, à l'ombre de grands arbres, terrains de jeux, pelouses, sentiers de course à pied sont aménagés, courts de tennis, étangs et même un mini-zoo, ainsi que des cafés. Il y a des bancs partout, mais de nombreux citoyens préfèrent s'asseoir directement sur l'herbe.

Parc Luzhanki

Au début du XIXe siècle, le jardin botanique est apparu à Brno. Il est géré par l'université. Masaryk, mais ouvert à tous, l'entrée est gratuite. Le jardin est petit mais très beau et bien entretenu.

Sur l'une des collines à la périphérie de la ville se trouve un zoo. Stylos, enclos et pavillons sont situés ici sur des terrasses. Certains enclos ne sont pas séparés des visiteurs. Par exemple, les kangourous sautent librement sur une pelouse non sécurisée, il leur est simplement demandé de ne pas entrer sur leur territoire. La faune est ici largement représentée - des ours polaires aux lions, tigres, girafes.Le zoo du centre de Brno est accessible en 20 minutes avec le tram numéro 1.

Zoo de Brno

Le parc forestier Obor Holedna est un lieu de promenade idéal. Il est situé à proximité immédiate de Brno, à côté des zones de couchage de la ville. Ici, à l'état sauvage, cerfs, mouflons, sangliers. Ces derniers ne sont pas toujours amicaux, ils sont donc tenus à l’écart pendant la période où ils nourrissent leur progéniture. Les cerfs marchent librement, se rapprochant souvent des gens eux-mêmes dans l'espoir de se faire plaisir, prenez donc des pommes, des carottes ou du pain séché avec vous.

Parc forestier de réserve Obora Holedna

Un grand parc est attenant à la barrière du réservoir de Brnensk. Plus loin le long de la rivière Svratka, la zone du parc se transforme en forêts naturelles. Le réservoir est situé à la périphérie de Brno, c’est une destination de vacances très populaire. Vous pouvez arriver ici par les transports en commun. Le littoral est bien équipé, il y a des plages, y compris un nudiste, un court de tennis, des stations de bateau, de nombreux cafés, bars à bière, un restaurant de poisson, le parc a des chemins. Des bateaux de plaisance sillonnent le réservoir et suivent l’ancienne ville de Veverska Bityshka en effectuant plusieurs escales. Habituellement, les touristes se rendent sur le pittoresque cap de la rivière Svratka pour gravir la colline où domine le magnifique château de Veveří, l’un des plus anciens et des plus grands de la République tchèque.

Barrière de Brnensk

Vous devez absolument visiter la réserve de Moravian Kras, qui s'étend au nord de Brno. Sur sa superficie relativement petite, toutes sortes de phénomènes karstiques sont représentés - canyons, grottes, profonds creux, lacs souterrains et rivières. Il y a 1100 grottes explorées ici, quatre d'entre elles sont disponibles pour les touristes. Les voyageurs font le tour des grottes, franchissent la route en bateau, glissent le long d'une rivière souterraine qui se jette dans le lac. À la fin de l'inspection, la gorge de Macocha, représentant un abîme de 140 mètres, apparaît devant eux.

Karst Morave

Loisirs actifs

Dans les environs de Brno, vous trouverez d'innombrables sentiers de randonnée et de cyclisme. Il est intéressant de faire de la randonnée autour du barrage de Brno en passant par le parc naturel des forêts de Podkomorskie, puis du château de Veveří.

Barrage de Brno

Vous pouvez vous diriger vers le nord, jusqu'aux forêts d'Adam, puis à la ville de Bilovice nad Svitavy, d'où le sentier mène aux ruines de la forteresse pittoresque de la ville Obřany. Itinéraire de randonnée populaire, originaire de la ville de Slavkov u Brna, anciennement appelée Austerlitz. Il passe par le château de Slavkov, qui abritait trois empereurs: Napoléon, Alexandre Ier et François Ier. Ici, vous pouvez voir l'exposition consacrée à la bataille d'Austerlitz. En outre, l'itinéraire traverse les villages isolés de Lutrštek et de Letonice et se termine à Bucovice, où se trouve le célèbre château de Bucovitz, construit au XVIIe siècle.

Ruines de la forteresse du château d'Obřany Bucovitsky

Les environs de Brno couvrent un vaste réseau de pistes cyclables et la piste cyclable internationale Prague - Vienne traverse la ville. Les fans de cyclisme peuvent aller dans n'importe quelle direction et s'arrêter dans les coins les plus intéressants de la Moravie.

Les amateurs de loisirs sur l'eau ne seront pas déçus non plus. Il y a des plages sur la barrière de barrage de Brnensk, où vous pouvez faire de la voile, du bateau, du kayak, de la pêche. Des zones de plage sont également aménagées sur les trois petits barrages de la rivière íčky, ainsi que dans le sud-ouest de Brno, dans le cours inférieur de la rivière Bobrava. Ces lieux sont célèbres pour leurs paysages naturels magnifiques. Vous pouvez nager dans le lac Golasetsky près du village de Golaski, situé au sud de Brno.

Château de Veveri

Souvenirs

À Brno, vous trouverez de nombreux grands centres commerciaux et petits magasins. Ils ne sont pas inférieurs à Prague, mais les prix ici sont inférieurs à ceux de la capitale. En outre, les magasins de Brno proposent une gamme plus large de produits bon marché et de haute qualité en provenance d'Autriche, situés juste à côté.

Le plus grand centre commercial - Galerie Vankovka, situé au coeur de la ville.Le centre commercial et de loisirs Olimpia est également très prisé des amateurs de shopping. En plus des vêtements, chaussures et accessoires à la mode, vous pourrez acheter des souvenirs, dont des objets artisanaux fabriqués par des artisans folkloriques moraves.

Centre commercial Galerie Vankovka Boutique de souvenirs

Parmi les souvenirs traditionnels locaux figurent de jolies poupées et marionnettes, des aimants, de la vaisselle à l'effigie de sites reconnaissables, des chopes de bière à ventre bombé originales et des piles pour des boissons plus fortes. Ceux qui souhaitent acheter des souvenirs plus élégants doivent prêter attention aux vases et aux verres en verre de Bohême, en porcelaine et en cristal, aux décorations en petit grenat tchèque encadré d'argent, aux bijoux de fantaisie tchèques.

La nourriture en République tchèque est excellente. Mais si les fromages au fromage au lait au lait les plus délicats ne peuvent "pas survivre" au chemin du retour, d’excellentes gaufres locales fourrées, et plus encore, la teinture de Becherovka ou la vodka "Slivovits" seront endurables. Deux bouteilles de vin morave seront un bon achat. Parmi les vins rouges, les connaisseurs préfèrent le vin rouge Frankovka, parmi les blancs - le vin de glace Ryzlink issu de raisins récoltés après le gel.

Cuisine

Pour les gourmets, Brno est un véritable paradis. Toute la nourriture, du pain à la viande, est cuite superbement ici. Parmi les plats locaux figurent les fameux jarrets de porc, cuits avec des herbes parfumées - cumin, romarin, thym, marjolaine. Goûtez les collations chaudes du cou de porc au piment rouge, le ragoût de porc au chou, le filet de bœuf, le bacon et la sauce à la crème sure. Le bœuf, les vins moraves blancs et rouges sont servis avec des plats à base de viande. Parmi les desserts, citons le strudel de cerises au four, le citron libanais et les myrtilles.

Les produits de la brasserie locale Starobrno sont appelés "bière au coeur morave". La brasserie a deux bars: "At Richard" et "Pegasus". Dans Pegasus, la boisson est brassée directement chez les visiteurs. La vente de bière pour la mise en bouteille est traditionnelle à Brno, un verre de 0,5 l coûte entre 30 et 40 CZK.

Cuisine de Brno

Dans toutes les institutions de la ville, le café est excellemment préparé. Une tasse de boisson aromatisée peut coûter de 25 à 55 CZK.

La facture moyenne dans un restaurant ou un café à prix réduit est comprise entre 120 et 160 CZK par personne. Un dîner de trois plats dans un restaurant de catégorie moyenne coûtera de 500 à 800 CZK pour deux personnes, dans une institution d'élite - à partir de 1500 CZK.

Les trois meilleurs restaurants de Brno incluent le restaurant KONFIT & Wine, avec son propre jardin (Veveri, 125), Borgo Agnese, qui n'est pas trop attrayant de l'extérieur, mais impressionnant avec des intérieurs et une cuisine exquise (Kopecna, 980/43), Restaurant Pavillon avec un design fonctionnel et une excellente carte vins (jezuitska, 6).

Où séjourner

Il existe plusieurs hôtels de luxe à Brno, mais les hôtels 3 * et 4 *, ainsi que les pensions de famille et les appartements, sont les plus prisés des touristes. Dans le centre-ville, à distance de marche des sites emblématiques, vous pouvez choisir n’importe quelle option d’hébergement.

Lobby de l'hôtel "Barcelo Brno Palace"

L'hôtel Barcelo Brno Palace 5 * est considéré comme le plus chic de Brno. Il est situé dans un bâtiment historique du XIXe siècle près de la cathédrale de Pierre et Paul, à côté d'un magnifique jardin. Les intérieurs de l'hôtel sont conçus dans un style Art déco, les gérants parlent russe. L'hébergement en chambre standard coûte à partir de 100 € par jour.

L'élégant Hôtel Royal Ricc 4 * (Starobrenska, 338/10) séduira les clients qui adorent le romantisme du Moyen Âge. Les intérieurs sont décorés d'antiquités, de compositions de vitraux, de panneaux de bois peints au plafond et de cheminées. Le coût de la vie ici n’est pas inférieur à celui d’un hôtel cinq étoiles.

Des hôtels quatre étoiles pas moins prétentieux mais tout aussi confortables, comme par exemple l’Hotel Vista ou le Holiday Inn Brno, proposent un hébergement à partir de 70 € par jour.

L'hébergement dans des hôtels trois étoiles à Brno coûte 50 €, dans les hôtels deux étoiles - à partir de 43 €. Le coût d'une nuit dans une auberge commence à partir de 10 € par personne sur réservation.

Transport

Transports en commun Brno est représenté par des trolleybus, des bus et des tramways. L'infrastructure routière locale fait partie du système de transport intégré de la région de Moravie du Sud (IDS JMK). La ville elle-même en est le centre. C'est très pratique: si vous achetez un billet pour les transports en commun à Brno, vous pourrez voyager avec lui dans toute la région, mais en fonction du tarif de la zone.Le prix d'un billet de bus ou de train de banlieue dépendra du nombre de zones que vous traverserez.

Tram à Brno

Il existe plusieurs zones tarifaires dans la région de Moravie du Sud. Ainsi, si un billet d’une journée pour un voyage dans la ville coûte 90 CZK, le coût d’un billet de transport pour une visite dans la région sera de 190 CZK.

Les billets de voyage sont standardisés - ils sont valables pour les tramways, les trolleybus, les bus, leur action est limitée dans le temps. Le billet le moins cher pour 20 CZK est valable 15 minutes, c'est personnel. Un ticket horaire, avec droit de correspondance, coûtera 25 CZK, une heure et demie - 27 CZK, et ainsi de suite, à peu près au même rythme.

Les billets sont vendus dans des distributeurs automatiques jaunes aux arrêts des transports en commun, dans les gares ferroviaires, aux kiosques Trafica. Ils peuvent être achetés auprès du chauffeur, mais sans réduction pour les enfants, les étudiants et autres catégories préférentielles.

Il y a des bus de nuit à Brno. En semaine, ils servent les citoyens toutes les heures, les week-ends, à une demi-heure. L'horaire exact est indiqué à chaque arrêt de bus.

Les tarifs suivants sont disponibles pour les courses en taxi à Brno: embarquement - 40 CZK, 1 km - 30 CZK, heure d’attente - 240 CZK.

Comment s'y rendre

Depuis les villes de la partie européenne de la Russie, Brno n’est pas éloignée de plus de 2 000 km, mais vous pouvez vous y rendre directement, sans transfert, uniquement en voiture. Le trajet aérien le plus court, mais aussi le plus coûteux, passe par Munich et dure 5 heures et 55 minutes. de Moscou et une heure de moins de Saint-Pétersbourg.

On peut se rendre en train de Brno à Moscou par Prague (train "Vltava" Moscou - Prague) ou Vienne (train Moscou - Nice). Dans le premier cas, vous ne pouvez pas atteindre la capitale tchèque et descendre à la gare d’Olomouc - vous devez donc raccourcir le trajet jusqu’à Brno.

Le plus long (au moins 32 heures), mais aussi le moyen le plus économique de se rendre à Brno est de prendre le bus.

En savoir plus sur comment se rendre à Brno ici.

Čelákovice ville

Celakovice - une petite ville située dans la région de Bohême centrale sur la rivière Laba. Grâce à son ancien cimetière, la ville est un lieu de pèlerinage prisé des touristes avides de sensations fortes.

Histoire

Les lieux de l'emplacement actuel de la ville étaient habités à l'âge de pierre. Au IXe siècle, il y avait une colonie d'anciens Slaves. La première mention de la ville remonte à 1290. À peu près au même moment, une forteresse et une église ont été construites. La forteresse, reconstruite dans les années 1973-1982 dans le style de la Renaissance gothique, fait office de musée de la ville.

"Transylvanie tchèque"

Après 1991, Čelakovice a été surnommé de manière informelle "Transylvanie tchèque". Mais tout s'est passé alors ...

Une fois, par une chaude matinée d'été, un habitant du village de Čelákowice, M. Frantisek Zmek, a décidé de travailler sur son jardin. En sélectionnant l'endroit à partir duquel il voulait commencer, le vieux pan-serpent a commencé à creuser. Mais pendant longtemps, son occupation n’a pas duré, son outil de travail reposant contre quelque chose. Après avoir tenté de se procurer un objet inconnu, M. Frantisek s'est rendu compte qu'un crâne humain le regardait. Le spectacle n’était pas agréable et, pour éviter tout malentendu, M. Smeck s’est rendu au poste de police. En réfléchissant à la situation, Pan-Serpent était complètement confus. Le cimetière rural était situé à quelques kilomètres de sa maison et, à en juger par les inscriptions aux pierres tombales, ce cimetière a plus de deux cents ans. Et sa maison a été construite il y a environ cinquante ans. Pris de confusion, après avoir raconté sa découverte au poste de police, M. Frantisek a accepté de la montrer. Tous soigneusement examinés, la police a décidé de faire appel à des scientifiques et à des archéologues. Quelques jours plus tard, un joli petit village inconnu inconnu s'est transformé en un nouveau point de repère. Comme les scientifiques l'ont découvert, cet enterrement remonte au dixième siècle. De plus, lors d'une conférence à Prague, des scientifiques ont suggéré que la tombe trouvée était le premier cimetière de vampires de l'histoire.

Après cela, la sensation a éclaté comme une boule de neige.Le nom du village connaissait maintenant chaque enfant. Naturellement, une telle déclaration a donné lieu à une série de rumeurs, une plus incroyable que la seconde. À Celakovica, de plus en plus de nouveaux visages ont commencé à apparaître, se faisant passer pour des archéologues, des historiens et des journalistes. Et juste les gens curieux ont commencé à venir beaucoup. En fait, les scientifiques ont découvert ce qui suit. Onze tombes ont été examinées par des archéologues. Au total, une trentaine d'hommes ont été enterrés dans ces fosses funéraires. Leur âge variait de trente à quarante ans. Tous les restes avaient les mains liées, la tête coupée et les côtes cassées du côté gauche (où un pieu de bois aurait été enfoncé).

Après cette découverte, toute la République tchèque a appris l'histoire d'un petit village. En quelques mois à peine, un petit village a fait sensation dans le monde scientifique. Celakovice est née de nombreuses légendes, parmi lesquelles même celles qui racontaient l'histoire des vampires modernes. Des rumeurs ont commencé à circuler selon lesquelles ces créatures mythiques auraient de nouveau dérangé Chelakovitsy. Les villageois ont affirmé avoir rencontré des invités non protégés la nuit, même s'il n'y a pas eu de victimes.

Après quelques années, la sensation s'est estompée. L'archéologie a cessé de s'intéresser à cette question et a laissé Chelakovitsy seul. M. František Zmek s'est transformé en un point de repère local, pour ainsi dire d'un homme. Après tout ce qui s'est passé, il n'y avait que des légendes et des histoires incroyables qu'il est agréable de se rappeler et de discuter lors d'une froide soirée d'hiver. Mais tout dans le monde se répète. Et lorsque le «thème des vampires» a repris son élan, tout le monde s'est souvenu de la mignonne Chelakovica. En moins de quelques années, des touristes (principalement des jeunes) ont commencé à venir au village, désireux de visiter le "cimetière des vampires". Et ils viennent ici du monde entier pour ne pas regarder la belle nature de Chelakovic, ni pour mieux connaître les traditions tchèques ... Hélas, ils ne voient qu'un coin de terre ici et espèrent rencontrer un «démon froid» ou découvrir une nouvelle sensation. Mais si vous oubliez tout cela et venez dans un petit village de la République tchèque, vous serez agréablement surpris. Oui, il n'y a pas d'églises et de temples centenaires, ni de châteaux majestueux des siècles passés. Mais ici, les traditions se font sentir ... Voici des gens très hospitaliers et une cuisine très savoureuse. Et une promenade dans les bois ou sur la rive du fleuve ne vous procurera pas moins de plaisir qu'une promenade dans les rues de Prague. Et tout cela parce que Chelakovitsa - fait partie de la République tchèque. Elle porte son histoire, elle la conserve et la transmet de génération en génération. Et si vous voulez quelque chose de calme, accueillant et confortable, bienvenue en Celanovica, la Transylvanie tchèque.

Ville de Český Krumlov Český Krumlov

Cesky Krumlov - Une merveilleuse ville médiévale dans la partie sud de la République tchèque, près de la frontière avec l'Autriche. Le majestueux château gothique s'est élevé au XIIIe siècle et a été transformé au XVIe siècle en un magnifique palais de la Renaissance.

Faits saillants

Le palais Krumlov se trouve sur la rive ouest de la rivière, en face du centre-ville ancien. Vous pouvez y accéder par la porte rouge. En traversant le pont au-dessus du fossé, vous vous retrouvez dans la partie ancienne du château, avec ses tours rondes et ses intérieurs peints de fresques de la Renaissance. L'ensemble compte plus de 40 bâtiments, vous pouvez donc faire trois excursions distinctes.

Vous verrez des salles de style Renaissance ainsi qu’une salle de mascarade ornée d’étonnants tableaux du XVIIIe siècle, vous familiariserez avec l’histoire de la famille qui y vivait: tout d’abord, la ville a été gouvernée par Rosenberg pendant 300 ans, à partir de 1302, Aegbergberg est venu pour eux et enfin Schwarzenberg, une famille qui a vécu ici de 1719 à 1945. Vous pouvez également voir le magnifique théâtre rococo avec des décorations et des accessoires originaux. Une fois par an, des opéras baroques y sont organisés. Parmi les attractions du château - la voiture du XVIIe siècle, en or 24 carats, utilisée une seule fois, ainsi que la chapelle en marbre de Saint-Georges de style rococo.Un parc magnifique vaut également le détour.

La vieille ville est située dans la courbe de la rivière et ses bâtiments magnifiquement préservés ont été construits aux XIV-XVII siècles.

Cesky Krumlov est très distinctif. Une allée complexe et sinueuse vous attend à chaque coin de rue: un balcon, une cour, une arche au look inattendu - je veux aller me promener en admirant la grâce de cette ville ancienne mais très vivante. Ne réagissez pas à la foule de touristes - comme vous, ils ne peuvent s’empêcher de ressentir l’excitation de cette ville charmante et fabuleuse, toujours causant le sourire.

Quand venir

Toute l'année En hiver, la situation est plus calme mais jamais vide. Le jour du solstice d'été, la fête de la rose à cinq feuilles a lieu - toute la ville est vêtue de costumes médiévaux, les bouffons amusent les gens dans les rues, le théâtre folklorique est dispersé sur les rives du fleuve, des concours et des jeux intéressants sont organisés.

Ne manquez pas

  • La porte BБdegovice a 400 ans, c’est le meilleur endroit pour commencer l’excursion.
  • Appréciez lentement le château: la salle des masques, la voiture d’or dans laquelle l’empereur du Saint Empire romain germanique se rendait au Vatican pour un couronnement, un théâtre baroque, une forteresse médiévale au cœur du château, etc.
  • La cathédrale Saint-Guy est un exemple rare du gothique médiéval tchèque.
  • Profitez de l'un des nombreux concerts de rue dans les endroits les plus inattendus de la ville.
  • Musée Egon Schiele - il a vécu ici pendant un moment.

Fait intéressant

À Cesky Krumlov, le film "Pinocchio" a été filmé.

Château de Cesky Krumlov (Zámek Český Krumlov)

Château de Krumlov - le deuxième plus grand en République tchèque. Il a été construit sur six siècles, capturant tout un temps une vaste zone autour de lui et envahi par les contes de fées et les légendes. La première pierre du château a été posée par la famille Vitkovic et Cesky Krumlov a commencé à pousser parallèlement autour du château. Vous pouvez accéder au château par un pont en pierre reconnaissant les traits de la Renaissance et du baroque. Un fossé a été creusé autour du château de Krumlov, qui abrite de vrais ours du XVIIIe siècle.

Le château de Krumlov attire des touristes du monde entier pour sa belle architecture, ses installations situées sur son territoire et ses incroyables vues panoramiques qui s'ouvrent aux visiteurs à flanc de montagne.

Histoire

Le château, probablement, a été fondé par un représentant de la famille féodale de Vitkoviches - Vitek II the Elder. La première mention écrite du château remonte à 1240. En 1253, le château fut fondamentalement reconstruit. En 1274, la banlieue du château fut fusionnée à la ville de Cesky Krumlov.

Après la suppression en 1302 de la branche Vitkovich de Krumlov, Český Krumlov a été hérité par les Vitkovitches de Rožmberk (Rosenberg). Le premier propriétaire de ce château était Jindřich Ier de Rožmberk, grâce auquel le château inférieur a été agrandi. Son fils Peter Ier de Rožmberk (+ 1347) construisit le château supérieur et Oldrich II de Rožmberk (1403-1462) le reconstruisit. Le château de Krumlov est resté la propriété de la famille Rožmberk pendant 300 ans - jusqu'à 1601 ou 1602 ans. Le tenace Rožmberks a conservé Krumlov même pendant les sanglantes guerres hussites. De plus, à cette époque, ils acquirent de nouveaux grands domaines, ce qui permit d’élargir considérablement le territoire du château de Krumlov. Pendant le règne de la crêpe Rozhmberk, Vilém de Rožmberk et, en particulier, de son frère Peter Vok, la dette de la famille augmenta tellement que Peter Vok fut forcé de vendre le château de Krumlov au roi Rodolphe II en 1601 ou 1602.

En 1622, l'empereur Ferdinand II remit la pensée de Krumlov au représentant de la famille princière autrichienne Hans Ulrich von Eggenberg, lui attribuant le titre de duc de Krumlov. Dans la seconde moitié du XVIIe siècle, Johann Christian Ier Eggenberg procéda à de nombreuses rénovations qui lui donnèrent l’apparence d’une résidence baroque. Un théâtre en bois a également été construit.

La famille Eggenberg disparut en 1719, après quoi tous ses biens et titres furent hérités de la famille Schwarzenberg.Josef Adam Schwarzenberg a procédé à une reconstruction à grande échelle, à la suite de laquelle le château a été reconstruit dans le style baroque viennois.

En 1947, le château de Krumlov fut transféré à la région de Bohême du Sud et devint après un certain temps la propriété de la République tchécoslovaque.

En 1992, l'ensemble du complexe historique a été inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Les légendes disent que le château est plein de fantômes. L'un d'eux s'appelle White Panna. Dans la vie, c'était une fille qui avait été mariée de force à l'un des descendants de la famille du Liechtenstein. Le mariage n'apportait à la fille que douleur et souffrance. Il existe une croyance: si sur un fantôme, les gants sont noirs, attendez-vous à des ennuis, et s'ils sont blancs, bonheur et prospérité.

Que voir

Le château est situé sur un promontoire rocheux escarpé, baigné par la rivière Vltava. La route menant au château passe par un pont de pierre orné de statues de la Vierge Marie et de Saint Joseph le Fiancé. Au cours de son existence, le château a été reconstruit plusieurs fois, ajoutant à son apparence les caractéristiques de la Renaissance et du baroque. Sur le côté nord, le château est un bâtiment rectangulaire, sur le côté sud, les écuries de la Renaissance, le stockage de sel et une fontaine en pierre (milieu du 15ème siècle). Le pont qui enjambe les fosses de Medvedev mène au château inférieur. Le côté gauche (sud) est la partie la plus ancienne du château (le petit château). Voici l'ancien palais avec une tour (XIIIe siècle) où vous pouvez voir de nombreux tableaux de la Renaissance. De la tour offre une vue magnifique sur le château et la ville. À l’est et au nord, il y a une grande cour du château inférieur, ainsi que la chambre du comte (1578); dans l'aile sud, il y a une menthe et à l'ouest, on peut voir la tour gothique. Les façades sont décorées de fresques sgraffites et baroques de la Renaissance. Au centre de la cour se trouve une fontaine en pierre (1641).

Du château inférieur au château supérieur, il y a déjà un autre pont, le palais Rosenberg avec deux petites cours. Le premier étage de l'aile est s'appelle les chambres de Rosenberg. Ce sont des chambres avec des plafonds en bois de style Renaissance, un petit nombre de peintures et une magnifique collection de tapisseries flamandes de Bruxelles (XVIe-XVIIe siècle). Dans l'aile sud du château se trouve la chapelle Saint-Georges, construite à l'origine dans le style gothique du XIVe siècle. Dans l'aile ouest se trouve la salle de la mascarade avec des peintures murales de Josef Lederer, l'une des attractions du château.

Sur le côté ouest, un pont sur cinq canaux unique traverse un fossé profond qui relie le château supérieur au théâtre du château. Les deux étages supérieurs du pont couvert sont les couloirs du palais, le théâtre et les jardins. Les sculptures sur le parapet du pont sont des copies des sculptures exposées dans le musée du château: Antoine de Padoue, Félix Kantalichsky, Vatslav et Jan Nepomuk. Plus à l'ouest, vous trouverez un centre équestre et un parc de style baroque tardif (environ 11 hectares) avec une fontaine en cascade du XVIIIe siècle. Tout en haut de la fontaine, vous pouvez voir la sculpture de la déesse Amphitrite avec des tritons. En bas, Neptune et en face, une nymphe avec un triton. La balustrade de la fontaine est décorée de vases et de sculptures en pierre, symboles des saisons. Dans la partie nord du parc se trouve un pavillon décoré de fresques du XVIIIe siècle. Au XIXe siècle, la configuration du parc a été modifiée, donnant naissance à un parc anglais classique. Les travaux de restauration de ces dernières années renvoient aux éléments du parc du Rococo, qui figuraient dans la conception du parc dans la seconde moitié du XVIIIe siècle. L'attraction principale du parc du palais est Bellaria - le palais d'été, construit en 1757 dans le style rococo.

Un pavillon à ciel ouvert avec un auditorium a été construit pour les festivals d'été du théâtre.

En raison de la complexité de l'emplacement du château sur le rocher dans les pièces intérieures n'est pas réalisée l'électricité.

Château Théâtre Baroque

Le théâtre du château est l'une des principales attractions du château de Krumlov, un monument d'importance mondiale.C'est l'un des tout premiers théâtres de châteaux baroques en Europe. La scène originale préservée avec son équipement technique et son équipement est une copie unique de la scène théâtrale de style baroque. Aussi préservé costumes, décors et accessoires de scène. L'auditorium du théâtre avec l'aide d'un éclairage artificiel imite le crépuscule. Les peintures sur le dôme de la salle représentent le ciel de jour et de nuit avec des dieux et des animaux mythiques. Au-dessus des bancs pour les téléspectateurs ordinaires se trouve un balcon pour la noblesse avec un pavillon princier séparé. Sous la scène, il y a une salle informatique avec des systèmes de contrôle pour les scènes et le rideau. Une fosse d'orchestre a été aménagée pour deux groupes de l'orchestre, assis face à face - un groupe a joué pour les acteurs du théâtre du palais et le second pour le public.

La première mention du théâtre au château de Krumlov remonte à la fin du XVe siècle. En 1675, une scène de théâtre fut installée dans les halls du château et une troupe de musiciens professionnels fut recrutée. Elle fonctionna jusqu'en 1691. Le répertoire du théâtre était composé d'œuvres d'auteurs tels que Lope de Vega, William Shakespeare, Molière, Jean Racine, Calderon de la Barca, Pierre Corneille. En 1682, sur ordre du prince Jan Christian Eggenberg, un bâtiment séparé fut construit pour le théâtre. Le projet a été construit par les architectes italiens Jacopo de Maggi et Pietro Spinetti. Seul le théâtre royal suédois peut être comparé au théâtre Krumlov, dans lequel toutes les décorations présentent cependant des traits classiques.

Dans la seconde moitié du 18ème siècle, en 1766, sur les ordres du prince Joseph I d'Adam Schwarzenberg, une reconstruction à grande échelle a eu lieu, le bâtiment du théâtre a été rééquipé. Un ensemble unique de paysages théâtraux a été créé. À cette époque, le répertoire de théâtre comprenait l'opéra, le ballet et le théâtre. Au XIXe siècle, les représentations ne sont organisées que de façon occasionnelle et, en 1898, le théâtre est fermé pour des raisons de sécurité.

En 1966, en raison de l'état d'urgence du bâtiment et de l'équipement du théâtre, les travaux de restauration suivants ont eu lieu et se poursuivent à ce jour. À l'heure actuelle, la restauration est achevée à 95%, ce qui permet aux touristes de visiter le théâtre du château baroque, qui est aujourd'hui utilisé comme musée du théâtre.

Informations pratiques

Le calendrier du château de Krumlov dépend de la saison. De juin à septembre, des visites guidées ont lieu de 9h00 à 18h00. Prix ​​du billet d'excursion - 150/80 CZK, entrée de la tour - 50/30 CZK. Une promenade autour de la zone ouverte du complexe (cours, parc) est gratuite.

Réserve naturelle de Český ráj

Paradis bohème est une réserve naturelle d'une superficie de 181,5 kilomètres carrés, située dans la partie nord-est de la République tchèque, entre les villes Turnov, Mnikhovo-Gradište et Jicin. Depuis 2005, cette région est considérée comme le centre du géoparc européen de l'UNESCO.

Informations générales

Il y a des centaines de millions d'années, le territoire du paradis de Bohême était un fond marin recouvert de volcans. Au fil du temps, sous l’influence du soleil et du vent, un paysage unique s’est formé, constitué de gorges profondes, de falaises étranges, de grottes complexes, de lacs aux eaux cristallines, de forêts denses et de prairies en fleurs. Ils ont mis la main et le peuple devant cette magnificence - ils ont construit des châteaux, des forteresses, des citadelles et des villes fondées.

Le panorama moderne du paradis de Bohême est un spectacle d'une beauté unique, représentant une combinaison harmonieuse de la grandeur de la nature et de chefs-d'œuvre synthétiques. La réserve est habitée par de nombreuses espèces d'animaux et de plantes: hiboux, hérons, chauves-souris, mouflons, chevreuils, etc. La structure géologique de la région présente un grand intérêt: il existe des gisements de minéraux rares et de pierres précieuses.

Le paradis bohémien est un lieu idéal pour le tourisme actif. Des centaines de sentiers de randonnée et de cyclisme sont situés dans la réserve. Après avoir surmonté un chemin difficile à travers des labyrinthes rocheux et des escaliers taillés dans la pierre, vous pouvez rejoindre l'une des plates-formes d'observation et profiter de la vue unique, puis vous rafraîchir dans le lac Fly et vous détendre sur sa plage.Il existe de nombreuses réserves environnementales et centres de divertissement, y compris les enfants.

Rochers de la réserve paradisiaque de Bohême

Parmi les richesses naturelles du paradis de Bohême, il convient de souligner les villes rocheuses, caractérisées par la noblesse du gothique, la frivolité du baroque et la prétention du rococo.

L'attraction principale de la région - les roches de Prahov - une ancienne plateforme de grès, disséquée par des canyons, des vallées et des falaises. Ici vous pouvez trouver beaucoup de roches sous la forme de piliers avec des coins, des fentes et des sommets, ainsi que des dizaines de plates-formes d'observation. Dans l'un des rochers, découpez le château Parezh.

Les Rough Rocks constituent un autre site touristique populaire, un groupe de colonnes de pierre de plus de 50 mètres de haut, entrelacées de canyons escarpés et de vallées pittoresques. Certaines grappes de roches ont des noms: "Sahara", "Phare", "Souris Trou", etc. Les piliers en grès "poussant" du lac semblent très inhabituels.

La perle du paradis de Bohême - Petites roches formées des restes d’un bloc de glace, de roches sèches et de la crête de Vranov. Les roches de Beseditsky avec des labyrinthes et les grottes de Bozhkovsky avec le plus grand lac souterrain du pays ne sont pas moins attrayantes. Rochers impressionnants et Boretsky avec portes et fenêtres en pierre inhabituelles, ainsi que des dizaines d'autres phénomènes naturels.

Vues architecturales

Il vaut la peine d'aller au paradis de Bohême, non seulement pour les amateurs d'écotourisme, mais aussi pour les amateurs de beauté architecturale. Dans les roches et les villes locales se trouvent un grand nombre de bâtiments historiques.

Les ruines de la forteresse de Trosk, située près de la ville de Rovno-Pod-Trosk, sont considérées comme un symbole reconnu de la région. Initialement, cet édifice datant du XIVe siècle était composé de deux tours portant les noms "Baba" et "Vierge", construites sur les sommets de deux très hautes falaises et réunies par un mur fortifié. Aujourd'hui, à la suite des incendies et du guerrier, il ne reste que des ruines, desquelles s'ouvre une vue imprenable sur le paradis de Bohême.

Non loin de Jicin, vous pouvez voir un autre monument célèbre de la réserve: le château gothique en pierre Coast, construit au XIVe siècle. Pendant plusieurs siècles, cette forteresse imprenable n'a pratiquement pas cédé aux reconstructions, grâce auxquelles elle a été préservée jusqu'à ce jour dans sa forme originale. Maintenant, le château a un musée et des festivals sont organisés.

En outre, dans le paradis bohémien, vous pourrez visiter le château de Rough Scala construit au sommet d'une montagne, l'ancien nid du bandit est le château de Welstein, l'ovale du château de Gumprecht, le château de Gruby Rogozes à Turnov, qui possède les intérieurs les plus riches et un parc inhabituel, des palais baroques à Jichin et à Mnhov Gradište, ainsi que de nombreux autres lieux intéressants.

Comment s'y rendre

Vous pouvez vous rendre au paradis bohémien depuis Prague en bus depuis la station de métro Black Bridge pour Turnov ou en train depuis la gare principale pour Turnov, qui prend environ 2 heures (environ 100 kilomètres). En voiture depuis Prague, prenez la route droite numéro E65 (moins d’une heure et demie).

České Budějovice

České Budějovice - une ville du sud de la République tchèque, une municipalité dotée de pouvoirs étendus, le centre administratif de la région de Bohême du Sud et le district de Ceske Budejovice.

À partir du XIIIe siècle, le bien-être de la ville reposait sur l'extraction de la brasserie, du sel et de l'argent, autrefois frappée ici par les rois de Bohême. Industrialisation des années 1890 a donné un nouvel éclat à la belle ville, grâce à laquelle elle a acquis le statut de capitale politique, économique et culturelle de la Bohême du Sud. La révolution industrielle a considérablement influencé la formation du centre historique de České Budějovice. À l'origine, les bâtiments étaient construits dans le style de Bel Epok, puis des fonds sont apparus pour restaurer des bâtiments extrêmement intéressants dans le style gothique tardif, de la Renaissance et du début du baroque, qui font la renommée de la ville.

Informations générales

La ville, fondée au confluent des rivières Vltava et Malse, y est apparue en 1265 sur ordre du roi Premysl II Otakar.En élevant le statut politique et spirituel de la ville, il parvint à créer un véritable contrepoids aux Rozmberks, puissants à cette époque, et, après 1611, aux Habsbourg. České Budějovice est restée une enclave de langue allemande jusqu'en 1890. Il s'agit de la plus grande place de la ville en République tchèque, qui ressemble à un échiquier géant. De la Tour noire (1550) culminant à 72 mètres, on peut admirer de nombreux détails sur fond de maisons bleu pâle, jaunes et brunâtres qui soulignent de manière surprenante l’abondance des styles architecturaux dans les labyrinthes des rues anciennes. La ville moderne de Budejovice se combine bien avec le centre historique grâce à une planification et à une utilisation raisonnables des berges du fleuve et des parcs boisés. Dans les arcades entourant la place ou dans le palais Vcela, il y a une abondance de luxe doré de style Bel-Epoque. C'est une ville tchèque charmante typique.

La brasserie de l'empereur du Saint Empire romain germanique a été installée à České Budějovice pendant un certain temps.

Quand venir

D'avril à octobre.

Ne manquez pas

  • Intéressantes fresques médiévales du monastère dominicain du XIIIe siècle, où la Monnaie royale a été située pendant 200 ans, après quoi le monastère a été rendu à l'église.
  • Le bâtiment Masne Krama (magasin de viande) de style Renaissance ressemblant à un temple - il est apparu en 1365 sur l'ordre de Charles IV de vendre du pain et de la viande et, depuis lors, le magasin n'a pas fermé ses portes.
  • Visite des brasseries Budvar.
  • Elégant hôtel de ville baroque (1727-1730) avec peintures murales et gargouilles en bronze.
  • Fontaine Samson moderne au milieu de la place.
  • Gare austro-hongroise dans le style de Bel Epok.
  • Le musée de la Bohême du Sud avec une exposition consacrée à l'histoire de la création du premier chemin de fer à cheval d'Europe, en 1825-1832. elle a connecté Budejovice et Linz.

Ville de Karlovy Vary (Karlovy Vary)

Karlovy Vary - La station balnéaire la plus célèbre de la République tchèque, située dans la partie occidentale de la région historique de la Bohême, dans un lieu unique où trois rivières se confondent - Ohře, Tepl et Rolava. Ici, parmi les hauts plateaux pittoresques, 12 sources avec de l'eau minérale guérissante viennent à la surface de la terre.

Faits saillants

Karlovy Vary

À Karlovy Vary, 131 établissements médicaux utilisent la richesse de la nature pour les procédures de spa et de SPA. La composition chimique de l'eau est presque identique partout, mais chaque source a un niveau différent de dioxyde de carbone et une température variant de 30 à 72 ° C. De ce fait, les sources curatives ont des effets différents sur le corps, ce qui permet d’utiliser leurs propriétés utiles pour divers maux.

Karlovy Vary compte 49 046 habitants (selon les données de 2017), dont environ 7% sont des immigrants. Cette ville fabuleuse a une atmosphère insaisissable et unique. Les bâtiments ont un style architectural uniforme, mais chacun est unique à sa manière. Ils sont situés sur des pentes différentes et se font concurrence pour avoir le droit d'être appelés les plus magnifiques. Karlovy Vary est entourée de forêts protégées et de magnifiques sommets montagneux. Parmi les roches se trouvent les vallées des rivières Tepla et Ohře. Les villages environnants ont conservé d'anciennes cathédrales, des forteresses médiévales et des châteaux. Il n’est pas surprenant qu’il y ait eu quelques invités célèbres: Peter le Grand, Prince P. Vyazemsky, N.V. Gogol, Wolfgang Goethe, Frédéric Chopin, Pyotr Ilitch Tchaïkovski, Johann Sebastian Bach, représentants des familles royales.

Vue de la ville du sommet de l'amitié

Histoire

Ces lieux étaient habités à la préhistoire. Le fondateur de la ville thermale de Karlovy Vary est considéré comme le plus célèbre roi tchèque et en même temps empereur du Saint Empire romain germanique, Charles IV. Et cela a aidé dans ce cas.

Sa Majesté aimait chasser et à chaque fois dans un nouvel endroit. Un jour, après avoir pourchassé les animaux, sa suite et lui se sont retrouvés dans cette région bénie dont la beauté l’a frappé. Le chien a continué à chasser le gibier et est soudainement tombé dans l'étang en poussant des cris furieux. Les chasseurs ont pensé qu'ils avaient peur.Mais en fait, elle ... s'est brûlée, alors que la source qui a touché le sol s'est avérée chaude. Tous, bien sûr, ont été surpris par ce miracle. Mais ce qui frappa le plus fut le soulagement presque instantané des jambes que ressentit le roi. Il les a rincés avec de l'eau provenant d'une source chaude et les douleurs qui le tourmentaient depuis de nombreuses années ont disparu.

Nature de Karlovy Vary

Après une guérison fabuleuse, Charles IV ordonna la construction de défenses et l'établissement d'un sanatorium naturel pour les membres de la famille royale.

Un poème du poète tchèque Bohuslav Gasinstein "Ode à Geyser", écrit en 1500, a atteint nos jours. En 1522, le Dr V. Payen écrivit un traité sur le traitement local de l'eau qui, bien que contesté par plusieurs de ses contemporains, suscita un grand intérêt parmi le grand public.

En 1604, la ville gothique de Karlovy Vary (qui s'appelait alors Karlsbad en allemand) est détruite par un incendie. Au cours de la guerre de trente ans avec les Suédois, de nombreuses et magnifiques forteresses de la région ont été sauvagement incendiées et pillées. La station ne s'est pas développée.

Colonnade de geysers à Karlovy Vary

À la fin du XVIIe siècle, un règlement unique, qui devint une véritable station thermale à ciel ouvert, reçut un second souffle. En 1711, l'empereur russe Pierre le Grand est venu ici, qui a d'ailleurs eu l'idée de construire une cathédrale orthodoxe ici. La demande d'eaux médicinales est devenue énorme, même une interdiction d'exportation a été imposée en dehors de la ville. Au début du XVIIIe siècle, le premier hôpital balnéologique, Mlynskaya, est construit, ainsi que la colonnade de Geyser, puis l’hôpital impérial et le théâtre. En 1759, de nombreux bâtiments ont été touchés par un autre incendie.

Colonnade de mlyn

Le dernier tiers du XIXe siècle est considéré comme la période d'or du développement de la station. L'aristocratie européenne et russe s'est réunie à Karlovy Vary. Des investissements énormes ont été réalisés dans la construction et le développement de la colonie. Les anciens bâtiments ont été remplacés par de nouveaux bâtiments, qui unissent un seul plan. Une grande influence sur l'apparence de la ville avait un style architectural viennois. Karlovy Vary est devenu un lieu de repos favori de l'élite mondiale.

Geyser Vřídlo. Photo 1896

Et puis, et aujourd'hui, les eaux minérales locales sont principalement utilisées pour la consommation. Cependant, l’eau provenant de certaines sources - par exemple, Vřídlo - est plus adaptée aux procédures balnéologiques largement utilisées dans les centres de santé locaux. Par exemple, le dioxyde de carbone, le radon, les bains d'oxygène, etc. Il est également utilisé pour les gargarismes, le lavage de l'estomac et des intestins.

Nous notons le fait que dans la seconde moitié du XIXe siècle, l’Église orthodoxe russe a étendu son activité missionnaire à Karlovy Vary, comme en témoignent les documents uniques trouvés ici. À savoir les lettres échangées par les prêtres russes qui ont servi ici avec le Saint-Synode de l'Église orthodoxe russe, ainsi que des personnalités de la culture russe et même des membres de la famille impériale et des autorités autrichiennes et hongroises.

Les curiosités

Jardins Dvorzhakovy

En plein centre de Karlovy Vary, vous trouverez un parc pas très grand, mais très beau, connu sous le nom de jardins Dvorzhakovy. Il a été nommé ainsi en 1974 en l'honneur du célèbre compositeur tchèque Antonin Dvořák du XIXe siècle. Le parc a été fondé à la fin du XIXe siècle par le célèbre jardinier Jan Haman, qui a refait le jardin de la Vintra qui existait déjà à cette époque. Les citadins et les touristes adorent cet endroit. Ici, ils jouent au tennis, au patin à roues alignées, aux pique-niques. À l'entrée du parc, les visiteurs sont accueillis par ... des artistes qui suggéreront de peindre votre portrait. Beaucoup de gens sont d'accord - parce que la mémoire!

Tour de Diane

À Karlovy Vary, vous devez absolument visiter la tour Diana. Situé au sommet de l'amitié, à 562 mètres d'altitude, il est considéré à juste titre comme la meilleure plateforme d'observation. Les sentiers de randonnée mènent ici. Il est impossible de se perdre, la route est balisée. Prenez le téléphérique de l'hôtel Pupp. La tour peut être atteinte par 150 marches ou utiliser l'ascenseur.De là, il y a une vue imprenable sur la ville.

Blue Morpho dans un jardin de papillons exotiques

Un jardin de papillons exotiques est également situé ici. Environ 300 oiseaux aux couleurs incroyablement vives de différents pays du monde voltigent sur une superficie d’environ 100 mètres carrés. Le plus grand atteint 20 cm! Les photos avec des beautés exotiques sont incroyables, alors n'oubliez pas de prendre un appareil photo avec vous! Certes, en janvier et jusqu'à la mi-février, la tour ne fonctionne pas.

Karlovy Vary en hiver Eglise Sainte Marie Madeleine

Les amateurs de monuments architecturaux seront intéressés par la visite de l'église Sainte-Marie-Madeleine. Il est situé à 100 mètres de la colonnade de geysers. L'église est construite sur le site d'une ancienne église et d'un cimetière gothiques. Les sépultures ont été transférées dans la crypte, dans le métro. Depuis 2010, ce bâtiment est le monument culturel national de la République tchèque.

Pilier de la Sainte Trinité

Parmi les autres monuments intéressants de Karlovy Vary, il est impossible de ne pas appeler le pilier de la Très Sainte Trinité, qui est communément appelé le «pilier de la peste». Il est apparu au Moyen Âge et non par hasard. A cette époque, une peste sévissait en Europe, qui passa miraculeusement à Carlsbad. Le peuple y voyait la plus grande faveur des puissances supérieures, en reconnaissance de la construction de ce monument. La composition dominante est le trône de Dieu. Le Père et le Fils couronnant la Vierge Marie sont également représentés.

Eglise Pierre et Paul à Karlovy Vary

Les nobles russes, qui venaient souvent au centre de villégiature, ont longtemps réuni des fonds pour la construction d'une église orthodoxe. Une église de maison a été créée dans la rue Mariansko-Lazenskaya. De 1893 à 1898, la construction de l'église orthodoxe Saint-Pierre et Paul était en cours. Le prototype a servi de temple à Ostankino, près de Moscou. Les fonds ont été collectés par des vacanciers russes et serbes. L'église est richement décorée de stuc, peinture. Voici les icônes (l'auteur est l'artiste Tyurin), l'iconostase en chêne. Le bâtiment est couronné de dômes dorés. Aux marches de la rue Sadovaya, vous pouvez voir le bas-relief en bronze de Pierre le Grand, réalisé par le peintre mariniste Carlos Hiller.

Karlovy Vary est principalement connue pour ses eaux curatives. La conception architecturale des lieux où les sources remontent à la surface mérite une attention particulière. Ils s'intègrent parfaitement dans le paysage environnant et soutiennent l'esprit unique de la ville.

Colonnade Mlyn à Karlovy Vary Embankment à Karlovy Vary

La colonnade de Mlyn a été construite sur le site d'un moulin urbain. A supervisé la construction du célèbre architecte de Prague Josef Zitek (a développé le projet du Théâtre national de Prague). À l’origine, un projet de construction de trois étages a été mis au point, mais les fonds n’ont pas suffi. En conséquence, seul le premier étage a été construit. Le bâtiment ne correspondait pas à l'architecture de la ville et n'était pas apprécié des habitants. Ils ont appelé le bâtiment une piste de bowling et un lit de carottes. En 1893, le bâtiment a été modifié, achevé, a ajouté une autre source. Pour cela, nous avons dû enlever une partie de la falaise de Saint-Bernard.

Aujourd'hui, la colonnade est un rectangle de 13 mètres de large et 132 mètres de long. Deux rangées de colonnes (124 pièces) soutiennent le toit. Sur la terrasse supérieure, la balustrade est ornée de 12 sculptures, signifiant les mois de l'année. Il y a une fosse d'orchestre dans la colonnade et cinq sources sont placées dans des vases en marbre. Derrière le bâtiment est préservée une partie du rocher et de la sculpture de Saint-Bernard.

La colonnade du marché a été conçue à l'origine comme un bâtiment temporaire. Le projet a été développé par les architectes viennois Ferdinand Fellner et Hermann Helmer, qui ont créé au total plus de vingt bâtiments dans la ville. La menuiserie était supervisée par un menuisier de Vienne Estereicher. Le bâtiment, achevé à la source du marché en 1904-1905, plaît toujours au visiteur avec une exécution sculptée habile.

Geyser Vřídlo dans la colonnade de geyser

La colonnade de geyser est située près de la place du théâtre. Le Dr David Becher a lancé la première salle. Il a conseillé à ses patients de boire de l'eau directement à la source.Au début, c’était un belvédère en bois, puis une structure en fonte. Le bâtiment moderne de la colonnade a été construit en 1975. À l'intérieur bat geyser printemps environ 12 mètres de haut.

L'accès aux sources est gratuit.

Climat et météo

Karlovy Vary comme caché dans les montagnes. En raison de son emplacement favorable, le climat de la station est doux et modérément continental. En hiver, il n'y a presque pas de neige. La température tombe rarement en dessous de zéro.

Le printemps arrive à la mi-avril. Le jour et la nuit, il y a de fortes baisses de température. Les amateurs de balades nocturnes devraient donc faire le plein d'énergie chaude. Il pleut souvent. La période à partir de la mi-avril est considérée comme la période de vacances la plus romantique et la plus merveilleuse de la station. La ville est remplie de fleurs et de verts frais.

Karlovy Vary en été Karlovy Vary en hiver

L'été à Karlovy Vary n'est pas chaud, la température maximale atteint 28 degrés en juillet. La température moyenne en été varie de 20 à 22 degrés. L'humidité est accrue.

Septembre est considéré comme la saison du velours. Les forêts sont peintes dans des couleurs fantastiques. Déjà à la fin du mois, la nuit tombe tôt. Il y a des pluies torrentielles. Les premières gelées sont possibles en octobre. La température moyenne en novembre est de 6 degrés.

À Karlovy Vary, la saison n’est jamais interrompue, car la clinique du complexe, les hôpitaux de balnéothérapie, les cambuses de certaines sources, sans oublier les nombreux sanatoriums, pensions et hôtels, fonctionnent toute l’année. Un peu moins de touristes peuvent être vus de novembre à mars, à l'exception des vacances de Noël.

Toits des maisons Peintures de la ville Commerces dans les rues Les chevaux voyageant en calèche sont courants

Loisirs et divertissements

Casino Cosmos Club à Karlovy Vary

Tout d'abord, les gens viennent à Karlovy Vary, bien sûr, pour améliorer leur santé. Les centres de santé locaux traitent les maladies du tractus gastro-intestinal, le diabète sucré, divers troubles métaboliques (en particulier le surpoids et l'obésité), la goutte, les maladies parodontales, les maladies de l'appareil locomoteur (ostéochondrose), les maladies du foie, de la vésicule biliaire, des voies biliaires et pancréas, ainsi que les maladies neurologiques. Réhabilitation des patients cancéreux après une chirurgie et une chimiothérapie.

Promenades

Cependant, le traitement peut parfaitement être combiné avec un repos actif. Par conséquent, le principal divertissement, outre la visite de nombreux restaurants et cafés, est la marche et le vélo dans les environs pittoresques de Karlovy Vary. Au total, 21 itinéraires ont été aménagés avec des panneaux et des panneaux d’information.

Les rochers de Svatoshskie se trouvent à 3 km de la ville. À cet endroit, la rivière Ohře a traversé le massif granitique. Le résultat était une pyramide de granit bizarre et un canyon profond. En 2007, cet endroit est devenu le Monument naturel national de la République tchèque. Il y a deux restaurants de pays, un beau pont suspendu. Les amateurs de plein air peuvent faire de l'escalade.

Musée des roches de Svatošské "Maison de Noël" Château de Loket

Quartier très populaire de la ville, appelé Doubi. Vous pouvez vous y rendre avec le bus n ° 14 de la ville. Dans le bâtiment du magnifique château se trouve le musée "Maison de Noël". Ici, vous pouvez acheter des décorations de Noël et ressentir l'esprit de ces merveilleuses vacances. Dans la réserve "Slavkovsky Forest" se trouvent des attractions de corde. Les amateurs d'histoire seront intéressés par la visite des ruines de l'église romane Saint-Lingart datant de 1200.

Ohře River Rafting

Un peu plus loin (12-15 km) se trouvent les villes d'Ostrov et de Loket. Voici les anciennes forteresses, châteaux, parcs. Il n’ya pas assez de temps pour un touriste curieux d’explorer la beauté de ces lieux.

Les amateurs de plein air peuvent faire du rafting et du canoë sur Ohře. Si vous venez à Karlovy Vary pendant une longue période, vous pouvez aller en Allemagne (45 km de la frontière), visiter Vienne, Amsterdam.

Transport en commun

Le principal type de transport urbain à Karlovy Vary est constitué d’autobus réguliers.Tous les itinéraires se croisent dans la zone de la gare routière. Les arrêts les plus populaires sont: la place du théâtre, l'aéroport, le quartier de la ville de Doubi (Oaks). Il y a deux itinéraires nocturnes à partir de la place Teatralnaya (il y a des panneaux d'affichage à cet arrêt avec les horaires des vols et les tarifs). La 91ème route, dite enquête, est très populaire. Les billets peuvent être achetés auprès du chauffeur ou au guichet (moins cher).

Bus Taxi Vélo Taxi

Deux téléphériques conduiront les touristes de l'hôtel Pupp à la tour d'observation Diana; de la place du théâtre à l'hôtel impérial.

Vous pouvez également utiliser les services de transporteurs privés.

Hôtels et hébergement

La station de Karlovy Vary dispose de plusieurs options d’hébergement: directement dans les institutions médicales, dans les hôtels, dans les appartements. La fourchette de prix est énorme. Dépend des conditions de vie, procédures médicales ou SPA, pension. Le coût de la vie ne dépend pas beaucoup de la saison - la seule différence réside dans le nombre d'invités.

Hotel Imperial à Karlovy Vary Piscine avec vue magnifique sur la ville

Les hôtels offrent des chambres à partir de 47 euros par personne et par jour jusqu'à 300 (chambres de luxe, hôtel cinq étoiles). À peu près la même gamme de prix dans les établissements médicaux.

Si vous allez à Karlovy Vary en tant que grande famille ou entreprise, il est plus rentable de louer un appartement. Il est seulement nécessaire de préciser le nombre de personnes pour lesquelles ils sont conçus, leur emplacement et la distance qui les sépare des transports et des magasins. Considérez toutes les options et réservez votre chambre préférée à l'avance, nous vous recommandons d'utiliser le service fiable de Booking.com.

Quoi apporter à la mémoire

"Becherovka" est vendu dans les kisokah-shops dans toute la ville

Le plus célèbre souvenir de Karlovy Vary est bien sûr la Becherovka, une boisson alcoolisée infusée de 20 herbes. En plaisantant, on l'appelle "source minérale numéro 13". La recette, qui n'a pas changé depuis 1807, est gardée dans la plus stricte confidentialité. Vous pouvez acheter une boisson au musée, situé à l'usine, après avoir goûté à plusieurs types. L'original (38% d'alcool) et le Lemond (20% d'alcool) sont exportés. Le fabricant propose du KV 14 (39%), de la liqueur rouge et du Cordial (35%), une infusion de couleur citron vert - ces boissons ne sont vendues qu'en République tchèque.

Gaufres de Karlovy Vary

Des gaufres célèbres font ... dans les rues de la ville. Ils s'appellent le paiement. Ils peuvent être achetés dans de belles boîtes de souvenirs. Une variété de tasses à long nez sont vendues à Karlovy Vary à chaque étape.

Un produit merveilleux et un souvenir seront les produits de l’usine "Moser" - de véritables œuvres d’art en verre. Ce ne sont pas seulement des verres, des chopes à bière, mais aussi des vases, des saladiers et des figurines en verre coloré.

Dessins animés Photos avec vue sur la ville Magasins de souvenirs

Vous pouvez emporter une bouteille d'eau minérale ou le célèbre sel naturel de Karlovy Vary, obtenu par évaporation. Il s'agit de 44% de sulfate de sodium, 36% de bicarbonate de sodium, 18% de chlorure de sodium et environ 2% de sulfate de potassium. Une petite quantité de ce sel contient des composés de fer et de fluor, de calcium et de lithium, de magnésium et de brome.

Communications mobiles et Internet

Karlovy Vary la nuit

Certains voyagistes proposent une carte SIM à l’achat d’un voucher. Si vous planifiez vous-même un voyage, vous pouvez contacter les bureaux de ces opérateurs:

  • Vodafone (pratique pour reconstituer les guichets automatiques 24 heures sur 24, réductions le week-end);
  • Global SIM ou Sim Travel (numéro estonien, fonctionne dans de nombreux pays du monde, les appels d'entrée sont gratuits);
  • MTT, MTTalk est une option de téléphonie Internet.

La deuxième option consiste à acheter une carte SIM auprès d’opérateurs de téléphonie mobile locaux: T-Mobile, Vodafone et autres. Les appels entrants sont gratuits. Ils offrent également des services Internet mobiles. Tous les hôtels offrent la possibilité d'utiliser gratuitement les services du Wi-Fi.

Comment s'y rendre

L'aéroport international est situé à 4,5 km de la station de Karlovy Vary. Il y a des vols directs depuis Moscou, Saint-Pétersbourg, Iekaterinbourg, Samara et Tioumen. Vous pouvez vous y rendre en train depuis Moscou, depuis la gare de Biélorussie.Le train arrive à la gare supérieure.

Karlovy Vary - la perle de la République tchèque

La route de Prague en bus dure environ deux heures. Les bus partent tous les jours de la gare routière (station de métro de Florence). Vols toutes les demi-heures - une heure. Le dernier est à 21-30. Le prix du billet est d'environ 170 CZK. Student Agency est considéré comme le transporteur le moins cher, le transport est reconnaissable à sa couleur jaune vif. Les billets doivent être pris en charge à l'avance. C'est une destination très populaire.

On peut rejoindre la gare principale de la capitale de la République tchèque en train, mais la route prendra 3,5 heures. Le prix du billet est presque le double.

Un transporteur privé vous coûtera 90 euros. La route de Karlovy Vary prend moins de deux heures. Louer une voiture est une option exceptionnellement pratique pour les voyageurs. Cela coûtera 30 à 40 euros par jour (sans compter le coût du carburant).

Calendrier des prix bas

Cheb City

Cheb - une petite vieille ville de la République tchèque, capable de charmer le voyageur avec son intimité et l'harmonie de ses bâtiments anciens. Cheb se situe aux frontières de la République tchèque et de l’Allemagne, ce qui explique sa rigueur et sa précision allemandes.

Histoire

Cheb a été fondée au 9ème siècle. Une partie de la ville antique est toujours préservée - ce bâtiment historique de la partie centrale, appelé "Stone Grad".

Cheb est une ville dont l'histoire est disproportionnellement plus large que ses frontières géographiques. Au 11ème siècle, Cheb devint temporairement la résidence de l'empereur allemand Friedrich Barbarossa. Le célèbre souverain allemand a construit à Cheb un château de style roman qui domine encore le paysage urbain. Par ailleurs, le nom allemand de la ville - Eger - est encore utilisé en Allemagne. Au 16ème siècle, des événements tragiques ont été ajoutés à la chronique de la ville - l'assassinat de l'actuel musée de la ville du commandant suprême des troupes de l'empereur autrichien Albrecht Wallenstein.

Que voir

Se promener dans les rues de la ville de Cheb révélera de nombreux secrets. En plus des faits historiques bien connus, chaque petite taverne ou maison de la ville peut raconter sa propre légende. Et si les fantômes du château de Cheb ne surprennent plus personne, alors peut-être que la petite découverte sera l’histoire du propriétaire d’une taverne à propos d’une jeune fille triste qui errait dans ses entrepôts de nourriture ou d’un chevalier maussade qui fait vibrer les bars lors d’une nuit sans lune sous un balcon datant de cinq siècles genre de sa bien-aimée.

La ville vous ouvrira son cœur sur la place du roi George Podebrady. Ici, au centre même de Cheb, vous pouvez sentir ses battements. C'est le cours du temps qui, une fois commencé, s'est soudainement arrêté dans le carreau rouge des demeures gothiques.

Ossuaire de la République tchèque (Ossuaire de Sedlec)

Kostnice à Sedlec - Église gothique dans la banlieue nord-est de la ville tchèque de Kutna Hora. L'église catholique s'appelle également l'église de tous les saints. Dans son sous-sol ou dans sa crypte se trouve le plus grand ossuaire de la République tchèque - le lieu de stockage des restes de squelette. Cependant, dans l'église de Sedlece, les os humains ne sont pas simplement entreposés - ils ont décoré tout le temple. Des crânes et des parties de squelettes sont utilisés pour décorer les murs, les arches et les voûtes de plafond, les croix catholiques et les lustres. On croit que dans l'église utilisée 40 à 50 mille os. La visite de l’autruche à Sedlec fait forte impression, et de nombreuses visites de la République tchèque incluent des excursions dans ce temple.

Faits saillants

Les traditions de stockage des ossements des morts existaient et existaient entre différentes nations. Juifs, catholiques et orthodoxes utilisent depuis longtemps des urnes, des cryptes et des bâtiments séparés pour stocker leurs restes squelettiques. Dans de nombreuses cultures, ces coutumes symbolisent la foi en la vie après la mort. Les squelettes humains vous permettent de sentir que l’être est transitoire et vous font penser à la vie éternelle.

Tous les touristes ne sont pas prêts à entrer à Kostnitsy à Sedlec. Il est difficile pour certains de le faire pour des raisons religieuses ou par simple peur humaine de la mort.Pour eux, l'idée même que l'intérieur du temple est fait d'os est terrible. D'autres, au contraire, trouvent les intérieurs d'os et de crânes humains amusants et ne ressentent aucune émotion négative à la suite de cette visite.

Ceux qui décident de regarder une église tchèque inhabituelle peuvent y voir beaucoup de choses intéressantes. Par exemple, un candélabre, où tous les os du squelette humain sont utilisés, ou le blason des anciens propriétaires de ces terres, bordés d’ossements et de crânes, sont les riches nobles de Schwarzenberg.

L'intérieur des os Le lustre des os et des crânes

Histoire de Kostnitsy en République tchèque

Façade de la Kostnitsa à Sedlec

Au XIIIe siècle à Sedlec, il existait un monastère de sexe masculin appartenant à l'ordre catholique des moines blancs - les cisterciens. Le roi tchèque Premysl Ottokar II a jadis envoyé l’abbé de ce monastère en pèlerinage en Terre sainte. L'abbé a visité la montagne sacrée du Calvaire et en a rapporté des terres. De retour à la maison, il la dispersa dans le cimetière local.

Après cela, les terres du cimetière ont commencé à être considérées comme saintes. Ici, je voulais trouver des représentants de la paix de nombreuses familles nobles de la République tchèque et même d’autres pays. Le territoire du cimetière s'est rapidement développé.

Au 14ème siècle, une terrible épidémie de peste se répandit en Europe et des dizaines de milliers de personnes en moururent. Au siècle suivant, un grand nombre d'habitants sont morts à la suite des guerres hussites. Bientôt, il s’est avéré qu’il n’y avait plus de lieu d’enterrer les morts, puisqu’il n’y avait pratiquement aucun lieu propice à l’inhumation.

Le nombre d'os humains est terrifiant! Armoiries de la famille Schwarzenberg

C'est alors que l'Europe centrale a commencé à enterrer les morts pour la deuxième fois. Les os qui gisaient dans le sol ont été déterrés et empilés dans les chapelles - les soi-disant «ossaires», et les tombes ainsi libérées ont de nouveau été utilisées pour l'inhumation. Une telle chapelle située dans la partie centrale du cimetière de Sedlec a été construite vers 1400. Il a été érigé en temple gothique avec une tombe spéciale - un ossuaire pour stocker les restes squelettiques des morts.

On sait qu’au XVIe siècle à Sedlec, des squelettes ont été découverts par un moine à demi aveugle, dont le nom n’a pas été préservé dans l’histoire. Il a blanchi les os et les crânes extraits de la terre et les a mis en pyramides. Beaucoup de travail a été fait et le moine a plié six hautes pyramides à partir de squelettes humains et de fragments d'os séparés. À la mort du moine, les membres de la communauté monastique ont verrouillé la chapelle, mais les pyramides en os à l'intérieur ne se sont pas touchées.

Au début du XVIIIème siècle, l'église fut reconstruite. L'un de ses murs a commencé à rouler vers l'extérieur et une nouvelle entrée a été ajoutée au temple, ce qui pourrait renforcer le mur. En outre, le niveau supérieur de l'église à la mode a été reconstruit dans le style baroque.

En 1794, par décret de l'empereur, le monastère cistercien fut fermé et les terres du monastère et de son ossuaire commencèrent à appartenir à la noble famille noble de Schwarzenberg. En 1870, le célèbre sculpteur tchèque Frantisek Rint entreprit pour leur compte de décorer le Kostnice à Sedlec avec des os accumulés pendant plusieurs siècles. Il blanchit à nouveau des parties des squelettes avec de l'eau de javel et en créa la composition et les éléments de décor individuels pour l'intérieur de l'église catholique. Les résultats de son travail ont été préservés à ce jour.

Signature Pyramid of Bones

Que peut-on voir dans l'église

Chapelle de la Toussaint

En dehors de Kostnitsa en République tchèque n’est pas remarquable. C'est un temple gothique, légèrement sombre vers l'extérieur, dans lequel règnent formes simples et lignes strictes. Il a des fenêtres cintrées et plusieurs petites tours.

Mais l'intérieur de l'église est incroyable. Dans les coins du bâtiment se trouvent des piles d'os en forme de cloches énormes. L'iconostase, les voûtes et les arches sont aménagées avec des restes humains squelettiques. Des vases et des décorations de plafond en sont fabriqués.

Dans la nef de l'église, il y a un grand candélabre orné de guirlandes de crânes. Même les montages de ce lustre au plafond sont en os. Selon la même technologie, la monstrance de l'autel et les armoiries patrimoniales de Schwarzenberg, bordées d'une couronne en os surmontée d'une croix, sont disposées.Même sa propre signature sur le mur, que l'on peut voir à droite de l'entrée de l'église, le sculpteur Rint construit en os.

Les visiteurs de la Kostnitsa à Sedlec avaient plusieurs coutumes. L'un d'eux consiste à laisser des pièces près des crânes. Comme il y a des touristes du monde entier, il y a des pièces de monnaie de différents pays dans une église tchèque.

Informations utiles pour les touristes

Le costume à Sedlec peut être visité tous les jours de la semaine. Il est ouvert du matin au soir, sauf pour Noël. De novembre à février - de 9h à 16h, d'avril à septembre - de 8h à 18h, en mars et octobre de 9h à 17h et le dimanche de 9h à 18h.

Prix ​​d'entrée: pour les adultes - 90 CZK, pour les enfants - 60 CZK. Il y a des réductions pour les familles et les billets de groupe.

Il est interdit de prendre des photos avec un flash à l'intérieur du temple. Si quelqu'un essaie d'enfreindre la règle, l'alarme sonne.

Reconstruction de Kostnitsy en République tchèque

Depuis 2014, des travaux de reconstruction sont en cours à Kostnitsa, qui dureront jusqu'à 10 ans. Contrairement aux informations erronées répandues sur le réseau, l’entrée pour les visiteurs est ouverte et seuls les lieux où des réparations sont en cours ne sont pas disponibles.

Comment s'y rendre

Cimetière près des murs de Kostnitsa en République tchèque

De Prague à Sedlec peut être atteint de différentes manières. Des bus publics desservent la gare routière de Florence à Kutna Hora. De Kutna Hora à Sedlec, il est facile de conduire en navette ou à pied.

De la gare centrale de Prague (Hlavní Nádraží) à Kutna Hora, des trains circulent toutes les 2 heures. En une heure environ, ils atteignent la gare principale de Kutná Hora (Kutná Hora hlavní nádražíi). D'ici à la Kostnitsa à Sedlec, il y a des autobus à 8 places "Bus touristique".

Si vous arrivez à l'église en voiture, vous devez partir de la capitale tchèque pour aller vers l'est et suivre la E67 sur environ 50 km, puis tourner vers le sud-est en direction de Kolin et après 30 km au sud-ouest en direction de Kutna Hora.

Kouřim

Kourim - une ville de la région de Bohême centrale de la République tchèque, à 45 kilomètres à l'est de Prague.

Histoire

Les environs de la ville étaient habités dès le Néolithique, au 6ème siècle. Les Slaves de la tribu Zlichan viennent ici, au 7ème siècle. à la place de l'ancienne colonie slave sur les rives de la rivière Kourizhimka, l'ancien site de l'ancienne colonie Kouřim apparaît. Un établissement important et bien fortifié était un concurrent du centre tchèque - Prague. La légende chrétienne raconte le duel entre le prince Kourchim Radslav et le prince tchèque Václav, dans lequel, effrayé par le signe de Dieu, Radslav se rendit sans combat. Enfin zlichan gagne frère Vaclav Boleslas I, puis passe en la possession de la principauté dynastie Slavnik, qui a construit un nouveau fort sur une colline au-dessus d'un méandre de la rivière, la vieille Kouřim a été abandonnée en 938 g et la dynastie Slavnik étaient dangereux rivaux sorte Přemyslides, le conflit a pris fin la destruction de la dynastie Slavnik dans Libice en 995 après quoi la région de Kouřím est finalement devenue une partie de l’État tchèque. Les nouveaux maîtres ont établi un château fort au confluent de la crique Kouřimku Жdanické, un important centre administratif de la principauté croissante de la Tchéquie. Le château a été détruit lors de la répression du soulèvement du prince Dnepolt III (de la branche cadette de Przemyslovich) contre le prince tchèque, futur roi, Premysl I d'Ottokar. La ville moderne de Kouim a été fondée, semble-t-il, par le roi Vaclav Ier aux borgnes en 1260. Kouřim était l'une des plus grandes cités royales tchèques. L'apogée de la ville, suspendue seulement brièvement par les guerres hussites, se poursuivit jusqu'en 1547, date à laquelle la ville fut punie de confiscations pour avoir participé au soulèvement contre les Habsbourg. La ville est finalement tombée en ruine après 1620, pendant la guerre de trente ans. La ville a été presque détruite, la plupart de ses biens ont été confiés à Charles, prince de Liechtenstein. La ville déserte a été volée à plusieurs reprises par les troupes suédoises.

Les curiosités

  • Basilique romane-gothique de sv. Stephen, échantillon soi-disant. À la bourguignonne. Construit lors de la fondation de la ville dans les années 1260.
  • Clocher gothique-Renaissance construit en 1525 près de la basilique
  • Vestiges des remparts avec la porte de Prague préservée
  • Chapelle de la Vierge Architecte assistant Santini, construit en 1727 sur le site de l'incendie de cinq moines par les Hussites
  • L'église gothique-renaissance de la Sainte-Trinité, construite en 1591
  • Musée de l'architecture populaire à ciel ouvert

Kutná Hora

Kutna Hora - une ville en République tchèque, un lieu surnaturel et surréaliste. Il semble que toute la ville soit entrée en hibernation il y a plusieurs siècles pour devenir une sorte de magnifique musée d'architecture.

Informations générales

Il y a environ 700 ans, Kutna Hora était célèbre en Europe en tant que précieux cercueil de terres tchèques, associé à l'extraction de minerai d'argent. Peu à peu, le village minier est devenu une riche ville royale dotée de tous les privilèges. En 1300, le roi Wenceslas II légalisa les normes juridiques et les conditions techniques à l'origine du début de l'extraction incontrôlée du minerai d'argent. En 1541, la mine est inondée et au cours des 200 années suivantes de guerres, de peste et de famine, la ville est presque abandonnée. En 1770, la mine était fermée. En vous promenant dans les rues étroites d'aujourd'hui, au bout desquelles des forêts verdoyantes commencent à entourer la ville, vous oubliez les défis que les habitants de ce lieu magnifique et prospère ont dû affronter.

Une autre attraction de la ville de Kutna Hora est un monument absolument surréaliste dans l'agglomération de Sedlec. Il s'agit de l'église du cimetière de la Toussaint avec un ossuaire, où sont conservés les os de plus de 40 000 victimes de la peste des XIVe et XVe siècles. Ils ont été empilés jusqu'en 1870, puis l'un des sculpteurs sur bois, engagé par des propriétaires terriens locaux, a décidé d'utiliser les vestiges cauchemardesques du passé pour décorer l'église. Quatre pyramides d'os accueillent les visiteurs dans la chapelle. Une énorme lampe de crânes et d'os est suspendue au centre de la nef, des guirlandes de voûtes à crânes et l'autel sont décorés de monstrueux ornements en os et d'autres détails ornementaux cauchemardesques.

Quand venir

D'avril à septembre, des concerts de festivals de musique ont lieu dans l'amphithéâtre naturel de la vallée forestière de la rivière.

Ne manquez pas

  • La place principale est un endroit merveilleux pour réfléchir.
  • La cathédrale de l'Assomption de Notre-Dame du XIIe siècle, construite par les cisterciens.
  • Le musée de l'industrie minière dans le bâtiment Gradek près de la cathédrale de Sainte-Barbara.
  • Les galeries du XVIIe siècle, qui s'étendent sur 500 mètres de profondeur dans la montagne.
  • Résidence royale de Wenceslas IV.
  • L'église gothique de St. Jakub avec une flèche de 83 mètres de haut.

Devrait savoir

Le dollar américain a été nommé d'après le tolar d'argent de Kutna Hora.

Cathédrale Sainte-Barbara (Chrám svaté Barbory)

Cathédrale Sainte-Barbara - Le temple le plus célèbre de Kutna Hora, le deuxième plus grand et le plus important temple gothique de la République tchèque, construit dans le style gothique tardif. Il fait partie des structures gothiques les plus insolites de ce type en Europe centrale. La cathédrale Sainte-Barbara est située sur le point culminant de la ville et constitue donc le point de repère principal de Kutna Hora.

Faits saillants

La cathédrale Sainte-Barbara a été construite non pas sur ordre de certaines organisations religieuses, ni pour les besoins liturgiques de la paroisse, mais comme un grand bâtiment représentatif initié par de riches bourgeois de la ville de Kutna Hora. Selon le droit canon, ce n'était à l'origine qu'une chapelle. Cependant, l’architecture peut concurrencer en toute sécurité la cathédrale de Prague. Il exprime les tensions modernes entre Prague et Kutna Hora, ainsi qu'entre Kutna Hora et le monastère de Sedlets, qui a eu une grande influence. Ainsi, l'église a été construite à l'extérieur des murs de la ville sur le sol de la tête de Prague.

La construction de la cathédrale frappe par sa monumentalité. Le regard entier ne peut être qu’à une certaine distance. Une multitude de tourelles et d'arches soutiennent le toit, surmonté de trois tours en croupe avec des flèches pointues et inégales. Les façades, de style néo-gothique, sont ornées de riches ornements.

Au lieu de murs épais et massifs qui portent le poids de la voûte, la cathédrale de Sainte-Barbara est complètement disséquée par des fenêtres à travers lesquelles la lumière se déverse simplement dans le temple. Une partie de la charge de la voûte est distribuée aux contreforts par l’arc gracieux des arcbanes. Par conséquent, il est devenu possible de couper à travers les murs avec de larges voûtes de fenêtres.

Lorsque vous vous dirigez vers la cathédrale sur la terrasse, le long d'une falaise abrupte, vous ne faites plus attention à rien. La vue passe du haut de la colline à celle de la ville, passe à travers les silhouettes des saints situées au bord de la terrasse et se concentre uniquement sur le temple.

L'intérieur de la cathédrale n'est pas moins frappant que l'extérieur. Des sols habiles, des arcs réticulés, des vitraux colorés de grandes fenêtres, une lumière qui se réfracte, des fresques de chapelle racontant la vie des mineurs, des corniches complexes, un vieil orgue, des bancs en chêne sculpté décorés de sculptures - tout cela peut être regardé pendant des heures, en admirant le travail des sorciers. Dans le bâtiment de la cathédrale sont des concerts de musique d'orgue.

Décorations cathédrale

Dans l’autel de la cathédrale Sainte-Barbara se trouve une pâtisserie gothique tardif de l’atelier de Matthias Reisek, qui appartient aux environs de 1510. Les stands des choeurs sont décorés de sculptures du maître sculpteur Jakub Nymburk.

Les remarquables fresques gothiques tardives sur le thème de l'exploitation minière dans certaines des chapelles de la cathédrale sont remarquables et uniques dans l'art médiéval tchèque. Par exemple, dans la chapelle de Hashplir, vous pouvez trouver une œuvre illustrée avec un treuil. La poursuite médiévale de pièces de monnaie est représentée sur les murs d'une autre chapelle. Cependant, les décorations les plus uniques de la chapelle Smishkovsky (1485-1492) illustrent de manière typologique les scènes "La reine de Saba revient au roi Salomon, à la cour de Trajan et à la crucifixion". Dans la partie inférieure de la chapelle, ces scènes sont complétées par un tableau encore plus remarquable, "Literati" - la préparation d'appareils liturgiques pour le culte. L'artiste qui a créé ces peintures était non seulement très compétent, mais était également bien informé sur la peinture italienne moderne.

Les plus belles parties de l'extérieur de la cathédrale Sainte-Barbara sont des sculptures situées dans la partie la plus élevée du bâtiment, en particulier sur le contrefort. En plus des tours à fleurs mentionnées ci-dessus, vous pouvez trouver une variété d'images de la faune et de la flore, des figures satiriques, des démons et des créatures mythiques.

Histoire

L'histoire de la construction du temple est digne d'attention. Il est rempli de moments intéressants, il semble y avoir des parallèles apparemment complètement inattendus. Dans la cathédrale Sainte-Barbara, vous retrouvez le travail de maîtres dont les créations ornent les lieux emblématiques de la République tchèque.

Le début de la construction date de la fin du XIVe siècle. S'étant enrichi d'argent, Kutna Gora a cherché à rivaliser non seulement avec le monastère cistercien voisin, mais même avec la capitale elle-même. Pas étonnant que les architectes de la cathédrale Saint-Guy de Prague aient un coup de main dans la petite église de la ville. Le projet du temple a changé plusieurs fois. Et combien d'architectes ont travaillé sur sa construction! Après tout, il a été construit sur 500 ans! Pour commencer, le fils de l'illustre Peter Parléř, dont nous avons parlé à Kolín, Jan, a été le premier concepteur du temple. Il a prévu que la cathédrale serait deux fois plus longue. Mais les difficultés financières, puis le début des guerres hussites, ont retardé tout travail de construction pendant près de cent ans. Depuis 1482, les travaux reprenant plus ou moins, les maîtres locaux ont même essayé de suivre le projet initial.

Mais la véritable avancée dans l'érection de l'église est liée au nom de Matthew Reysek, le maître de Prague, qui a d'abord travaillé comme professeur de dessin à l'école Tyn de Prague. Et déjà dans la capitale, il s'est essayé dans le domaine de l'architecte - il a participé à la création de la Powder Tower. Rasek couvrait la voûte de la cathédrale Kutnagorsky. (La photo montre clairement la voûte en treillis du presbytère - la création de Reysek, 1499.) Matvey est décédé à Kutna Hora en 1506 et ses projets ont été réalisés pendant six ans.

En 1512, Benoît Reight arriva de Prague à Kutná Hora. À son compte était déjà Prague Vladislav Hall.La voûte avec laquelle il couvrait la salle du palais du château de Prague était la plus grande structure de soutien en Europe. Il s'est révélé être un brillant maître à Kutna Hora. Il existe un avis selon lequel lors de la construction de l'église Sainte-Barbara, l'architecte a appliqué son projet non réalisé de construction de l'arc de la cathédrale Saint-Guy. Le constructeur a audacieusement modifié le projet de la basilique de cinq à trois nautiques et l'a fermé avec une voûte à nervures annulaires. Actuellement, nous pouvons voir les œuvres des deux maîtres: Matthew Reysek et Benedict Reith. (La photo montre le cercle de Benoît Reith).

La page suivante de l'histoire du temple est écrite par les jésuites. Ils ont beaucoup modifié conformément au style baroque qui prévalait à cette époque, qui mettait l'accent sur la grandeur et le pouvoir de l'Église catholique. Cependant, les textes jésuites énumérés dans le livre de pierre de la cathédrale n’ont presque pas survécu.

Et encore une fois - pendant de nombreuses décennies, pas une seule entrée n'a été faite dans les annales en pierre de la construction du temple. Le dernier point de l’histoire de la création de la cathédrale ne se situait qu’en 1905. Et à partir des années 50 du XXe siècle, une restauration progressive, étape par étape, a été entreprise. Au cours des travaux de restauration, de nouvelles lettres avec les noms d’artistes, d’architectes et d’informations inconnues sur la technologie et les progrès de la construction de la cathédrale ont été découvertes.

Depuis 1995, la cathédrale est un monument culturel national. En décembre 1995, elle a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial, culturel et naturel de l'UNESCO.

Informations pratiques

Prix ​​du billet:
Enfants et étudiants: 40 CZK
Adulte: 60 CZK

Calendrier de la cathédrale de Sainte-Barbara:
Lundi-Résurrection: 10h00-16h00 de novembre à mars
Lundi-Résurrection: 9h00-18h00 d'avril à octobre

Comment s'y rendre

La cathédrale Sainte-Barbara est située à l'adresse suivante: Barborská ul., 284 01 Kutná Hora, Česká Republika

Coordonnées GPS - W: 49 ° 56 '42 "/ D: 15 ° 15 '49'

Pour arriver à la cathédrale de Kutna Hora elle-même de plusieurs façons. Tout d’abord, un bus touristique quitte la gare de la ville, qui longe le centre et la partie historique de Kutna Hora. Vous pouvez également utiliser les services de bus urbains et de taxis. Si vous le souhaitez, vous pouvez marcher. La longueur de la ville entière est d'environ 3 kilomètres (ce qui n'est pas beaucoup), et une promenade apportera beaucoup d'impressions vives et laissera de nombreux souvenirs de la ville et de ses sites touristiques.

Vous pouvez vous rendre de Prague à Kutna Hora (66 km) par vos propres moyens, en train, en bus interurbain ou en voiture (par la D11, sortie 39 Poděbrady-sud, puis par la ligne 38 via Kolín), ainsi que dans le cadre d’une excursion organisée.

Lac Mach (Máchovo jezero)

Mach Lake - l'un des lacs les plus propres de la République tchèque, entouré de forêts de hêtres et de pins avec champignons et baies, est situé à 65 km de Prague. Le poète et artiste tchèque Karl Hynek Machi a également rendu hommage à la beauté de cet endroit, qui a souvent rendu visite à des amis dans la ville voisine de Hirschberg.

Informations générales

Le lac Makhovo est réputé pour son magnifique lieu de villégiature, conçu pour des vacances en famille ou en amoureux. En règle générale, la majorité des touristes visitent le lac Makhovo en été, lorsque vous pouvez bronzer sur la plage, faire du bateau, des yachts, des bateaux, des vélos aquatiques. Des parcours de minigolf, des courts de tennis, une variété de sentiers de randonnée pour le cyclisme, la randonnée et l'équitation séduiront les amateurs de plein air.

Sur la rive du lac se trouve la ville de Doksy (Doksy), qui est considérée comme le point de départ et un lieu de villégiature populaire sur le lac. Le centre d’information se trouve là, sur la place nám. Republiky 191 et est ouvert aux visiteurs selon l'horaire suivant:

  • Octobre-mai: lundi-vendredi de 8h30 à 16h00, pause de 12h00 à 13h00.
  • Juin, septembre: du lundi au vendredi de 9h00 à 17h00, pause de 12h00 à 13h00; Samedi de 9h00 à 12h00.
  • Juillet et août: du lundi au samedi de 9h00 à 18h00; Dim de 9h00 à 14h00.

Un afflux important de touristes y est observé de la deuxième quinzaine de mai à septembre.À ce stade, la température de l'air varie de 25 à 30 degrés Celsius. Et la température de l'eau monte à 22 degrés.

Histoire

À cet endroit, depuis l'époque du Tertiaire de l'ère cénozoïque, se trouvait un réservoir - une partie de la mer antique. Au cours de la dernière période glaciaire, il s'est asséché, laissant derrière lui des tourbières.

Au XIVe siècle, le roi Charles IV souhaitait avoir un lieu où il pourrait venir avec une suite et prendre une pause du brouhaha des grandes affaires publiques. Sur son ordre, un barrage a été construit ici et un réservoir artificiel a été créé pour la culture du poisson.

Plus tôt, jusqu'au milieu du XXe siècle, ce réservoir aux eaux les plus pures s'appelait Big Pond. Il a ensuite été renommé en l'honneur du poète romantique tchèque, artiste et philosophe Karel Hynek Machi, qui vivait au début du XIXe siècle. Il a décrit dans ses œuvres la beauté magique de la nature locale, car il la connaissait bien, souvent dans ces lieux. Il est venu rendre visite à ses amis dans la ville de Hirschberg, idéalement située au bord d'un lac aux eaux miroitantes ...

Vues du lac Macha

Les endroits autour du lac Macha sont célèbres pour leur nature unique et leurs anciens châteaux, construits au XIIIe siècle.

Au milieu du lac Macha, il y a deux îles - le château de la souris et l'île de Kahni (traduit du tchèque - canard). Ils sont considérés comme les principales attractions de ces lieux et sont des sanctuaires d'oiseaux, car il y a beaucoup d'oiseaux rares ici.

Sur la rive orientale du lac se trouve un marais, considéré comme un monument naturel. Le marais s'est formé sur des sédiments alluvionnaires et est considéré comme le plus petit endroit au monde avec une teneur élevée en huiles essentielles.

Dans la ville de Doksy, l’église de Saint-Barthélemy, construite dans le style baroque tchèque (1638), est remarquable. Château Renaissance situé dans un parc à l'anglaise; Musée nommé d'après KG Machi - Hospitalek, situé dans le plus ancien bâtiment de la ville et construit dans le style de maisons à colombages. Le musée propose deux expositions, l’une consacrée à la vie et à l’œuvre d’un poète romantique tchèque, la seconde à la pêche et à la pêche à Ceska Lipa.

Au nord de Doksa se trouvent les montagnes Polomene hory, où sont préservées les murailles de Hradčany (Hradcanské stěny), inaccessibles jusqu'à une date récente, comme dans une zone militaire. À l'ouest de la station balnéaire de Staré Splavy (Staré Splavy) se trouve la grotte Braniborská jeskyně, qui est un dais de sable qui a été utilisé comme logement pendant la guerre au XVIIIe siècle.

Au sud-ouest de Doksy se trouve la zone de conservation de la nature de Kokorinsko, sur le territoire de laquelle se trouvent des canyons et des formations rocheuses, dont la plus connue est Poklicky. Les ruines du château de Kokořín, situé à 30 km de la ville, sont particulièrement intéressantes. Le château est ouvert aux visiteurs d'avril à octobre. En été, de juillet à août de 10h00 à 17h00. Le prix d'entrée est de 60 CZK.

Le château-forteresse Bezděz de style gothique est situé sur une haute colline à 8 km du lac Macha. Il fut érigé sur ordre du roi de Bohême Premysl Ottokar II en 1264-1278. Jusqu'à la fin du XVIe siècle, le château demeura la résidence royale. Jusqu'en 1785, il fut un lieu de pèlerinage à la statue de Montserrat ou à la "Vierge Noire". De sa grande tour de quarante mètres s'ouvre la vue imprenable sur la beauté du lac Makh. Bezdez est ouvert aux visiteurs d'avril à octobre. En été, de mai à septembre - de 09h00 à 16h30.

Le château gothique Houska, construit au XIIIe siècle dans le style Renaissance, se dresse à 14 km sur les hauts sommets rocheux. Le château est ouvert aux visiteurs d'avril à octobre. En été, de juillet à août - de 10h00 à 18h00.

À 40 km de la ville se trouvent une ville rocheuse et une friche de Sloup v Čechách avec des grottes artificielles et des cellules. Il était une fois une forteresse des brigands et un sketch monastique. Et maintenant, la saveur médiévale de cet endroit attire non seulement les touristes et les amateurs d'antiquité, mais aussi les nouveaux mariés.Dans l'église de roche, des mariages et des concerts sont souvent organisés.

La forteresse médiévale avec des éléments de la Renaissance - Château Frýdant mérite une attention particulière. Grâce à une collection unique d'articles en porcelaine et en verre, de pipes et d'armes anciennes, le château a commencé à être considéré presque comme un musée. En outre, il y a une charmante chambre d'enfants avec des jouets de la fin du XIXe siècle, une chambre à coucher, une galerie d'art et une salle pour les fêtes et les fêtes.

Toujours dans la ville de Novy-Bor, les touristes se voient proposer une excursion à l’usine de fabrication du verre et aux ateliers de peinture.

L'infrastructure

Entourées de forêts de conifères parfumées, les plages offrent toutes les conditions pour se divertir en été: courts de tennis, terrains de volley-ball, mini-golf, parc aquatique Staré Splavy avec une piscine avec hydromassage et de nombreuses attractions aquatiques, promenades en catamarans, yachts, bateaux et bateaux à moteur situés au bord du lac. , planche à voile et pêche merveilleuse. En passant, vous pouvez aller pêcher au lac Fly à tout moment, car vous pouvez louer des palans sur le rivage. Et pour noter une bonne prise, car il n'y en a pas d'autre ici, vous pouvez le faire dans l'un des bars de la plage ou des restaurants.

Les amoureux du tourisme vert et des randonnées trouveront ici beaucoup de merveilles naturelles et historiques, que vous devriez absolument considérer et capturer. Les environs du lac Macha sont imprégnés d'un réseau de sentiers de randonnée, de pistes cyclables et de sentiers d'équitation.

Même si votre voyage sur les lacs de la République tchèque tombe au cours des mois d'hiver, assurez-vous qu'en hiver, le lac Makhovo reste une région de villégiature tout aussi attrayante. Il y a des patinoires, des promenades dans la forêt de conifères enneigée et du skateboard sur des voiliers. Les châteaux médiévaux à proximité, les ruines d'anciennes forteresses, les réserves naturelles et les villes primitives et les stations balnéaires rempliront la route touristique d'impressions non moins vives que les plages ensoleillées de la saison estivale.

Pêche sur le lac Fly

Pas seulement le vieux roi creusait cet étang. Passionné de pêche, il a d'abord conçu le lac Makhovo pour la pêche royale, puis pour le reste. Des siècles ont passé et la pêche sur le lac est restée royale.

Les énormes carpes anciennes et les cupidules, tels que le sang noble, accrochés à l'appât, devraient être immédiatement, avec des excuses, remis à l'eau. Seuls les poissons dont la longueur ne dépasse pas 70 cm sont autorisés, moyennant un paiement au poids.

Si la pêche à la mouche est interdite pour une raison quelconque, vous pouvez lancer des cannes à pêche dans les étangs voisins, Nova, Chepelski, après avoir payé environ 60 couronnes pour une demi-journée de pêche. Vous pouvez louer du matériel ici.

Comment s'y rendre

Il est possible de se rendre au lac Máchova en train depuis Prague en train, qui relie Bakov nad Jizerou à Ceska Lipa en passant par Doksy.

Sur le lac, les bateaux de plaisance qui font escale font escale sur quatre plages. Doksy peut se déplacer en ville à cheval ou à vélo.

Moravský Kras

Kras morave, ou, comme on l'appelle, Karst - un système de grottes en République tchèque d’une longueur totale d’environ 25 km, l’un des plus grands d’Europe. Le complexe naturel est situé dans la partie orientale du pays, au nord de Brno, près de la ville de Blansko. Au total, il y a plus de 1 100 grottes dans la beauté morave, mais seulement 5 d'entre elles sont accessibles aux touristes. En fait, c'est beaucoup: il faut au moins deux jours pour se familiariser avec les salles et les couloirs ouverts aux visiteurs. Au cours des excursions, les clients inspecteront les abysses du lac et de la rivière, verront les stalactites et stalagmites géantes, apprendront tout sur le travail de l'usine secrète souterraine et, s'ils ont de la chance, ils assisteront au concert de musique de chambre.

Histoire des études de beauté moraves

Les premières âmes courageuses sont descendues dans les grottes de Krasus moraves au début du XVIIe siècle, lors de l'exploration des vastes salles de Vypustek. Le reste des sites disponibles aujourd'hui pour les touristes ont d'abord traversé un siècle.Bien entendu, aucune expédition scientifique n'était hors de question, mais les mesures les plus simples de la taille des grottes ont été effectuées. Cavers a entamé une étude systématique du karst morave au XXe siècle, au moment du passage des abysses de Macocha et de Punkva. Depuis lors, les recherches n'ont pas cessé et, en 1956, le système de grottes a été déclaré réserve d'État.

Itinéraires touristiques

Carte de réserve

Pour les touristes qui sont venus à Moravsky Kras, des itinéraires d'excursion à travers les grottes de Punkva avec l'abysse de Macocha, le sous-système Stolbsko-Šošuvska, les grottes uniques de Katerina et Balzark ont ​​été développés. Au cours de la dernière décennie, la grotte des libérations est devenue disponible, auparavant réservée aux besoins de l'armée.

Les grottes de Punkva et les abysses de Macocha

Le système tire son nom de la rivière Punkwe, qui coule au fond des abysses de Macocha, le plus profond d'Europe centrale. Sa profondeur est de 138 m et sa largeur de 76 m Il est possible d'y pénétrer par les grottes de Punkva, situées à 2 km de Rocky Mlyn, principal point d'information du karst morave. À l'entrée, les invités sont accueillis par le hall d'accueil avec la stalactite sentinelle. Après avoir inspecté les étranges personnages, le guide guide le groupe à travers un couloir siphon sec qui mène aux salles de l’argile et à la cathédrale du Milieu, le long des voûtes supérieures qui longe l’imprenable Corridor de Cristal. Après la cathédrale arrière, la partie sèche de la route est terminée et la route mouillée commence, qui est traversée par bateau. Les clients nagent à travers les lacs souterrains jusqu’à la cathédrale du conte de fées avec leurs sculptures naturelles pittoresques et continuent leur voyage à travers Punkva.

Vous pouvez également explorer les Abysses de Macochu par vos propres moyens sans rejoindre le groupe. Vous devez d’abord utiliser les services de la télécabine et vous rendre au belvédère Upper Bridge sur un rocher situé à l’abîme. Mieux encore, le fond depuis le pont inférieur est vu depuis une hauteur de 92 m. De là, vous pouvez même voir des bosquets d’herbes dorées rares, qui fleurissent de mai à juillet avec des cloches violettes. Les deux ponts ont été construits au 19ème siècle, lorsque le potentiel touristique de la Krasa morave est devenu évident - Upper en 1882, Lower - en 1899. La rivière forme deux lacs souterrains, un plus petit, à une profondeur de 13 m, peut être vu depuis le pont, un lac de 30 mètres de profondeur est caché dans les traces du glissement de terrain qui a formé Macochou.

Grotte de balzar

À Balzark, dans la partie nord de la beauté morave, la nature a créé les stalactites les plus spectaculaires. En outre, de nombreux artefacts datant de l’âge de la pierre ont été trouvés ici - armes en silex et en os, outils créés il ya environ 15 000 ans. L'entrée de la grotte est le grand portail qui mène à la rotonde Wilson. De la grande cathédrale, les invités montent à la galerie. Dans la cathédrale de Doom, une cascade de stalactites les attend. Le nom terrible est associé à l'effondrement du plafond de la grotte, à la suite duquel de belles figures sont apparues. Dans la cathédrale de la recherche, les murs sont recouverts d’une floraison laiteuse formée par l’action de microorganismes souterrains.

Catherine Cave

À un kilomètre à l'est de Rocky Mlyn se trouve la grotte Catherine, célèbre pour ses stalagmites. Sa cathédrale principale, la plus grande de la beauté morave, est si grande qu'elle accueille des concerts de musique. Puis commence la forêt de bambous - un groupe de gros stalagmites. Le nom Catherine Cave tire son nom en mémoire du jeune berger. La jeune fille erra dans une grotte à la recherche d'un agneau égaré, erra longtemps dans des passages difficiles et mourut de froid et de fatigue. Pour les touristes célibataires, il a été ordonné à l'entrée de la grotte Catherine d'éviter de répéter le terrible destin du berger, car il est très facile de dévier de l'itinéraire sans guide expérimenté.

Grottes de Stolbsko-Šošuvské

Le complexe est situé au sud du village de Sloup, ce qui signifie «pilier». C'est pourquoi le système russe s'appelle Sloupsko-Shoshuvskaya et Stolbsko-Shoshuvskaya. La deuxième partie du nom est donnée sur la ville de Shoshuvka située à l'est du complexe. L'une des salles du système est équipée d'une salle de concert pour la musique de chambre.Parmi les sites les plus spectaculaires figurent la grotte Elishtina et le Nagelova, un abîme de 90 m de profondeur surmonté par la rivière Stolbskaya. La longueur totale de la partie explorée des grottes est d’environ 4 km. De 0,9 à 1,7 km sont accessibles aux touristes, en fonction de l’itinéraire choisi.

Problèmes de cave

Le dernier des cinq sites touristiques du karst morave a été ouvert récemment en 2005. Avant cela, Releases était une installation militaire du régime. Les fouilles archéologiques montrent que les gens vivaient ici il y a 15 000 ans. En 1936, la défense de la grotte fut évaluée par l'armée et y organisa un arsenal. En 1944, ils lançèrent un atelier de production de moteurs d'avion pour les Allemands. Dans les années 60, le quartier général de l'armée de la Tchécoslovaquie s'est installé à Vypustek. C’est l’homme le plus modifié de la grotte morave de Krasa: ses cathédrales spacieuses ont été transformées en salle de conférence et en chambres bien ventilées d’une longueur totale de 170 mètres.

Information touristique

Les touristes visitent le karst morave toute l'année, mais le pic de visites vient l'été, lorsque tous les itinéraires sont ouverts. À ce stade, il est recommandé de réserver les billets à l'avance afin de garantir une entrée à l'intérieur garantie. Le principal centre d’information est situé à Blansko, sur le Rocky Mill ou à Mlyn, avec des restaurants et des boutiques de souvenirs ouverts à proximité.

Vous pouvez explorer pleinement le système de grottes en 2 jours. Les touristes qui viennent sans nuit doivent se limiter à 2-3 itinéraires. Le territoire de la réserve est fermé pour le transport automobile, mais pour les touristes, il y a un téléphérique et un train sans danger pour l'environnement, le coût du billet aller-retour est de 80 CZK. À l’intérieur des grottes, il fait froid et ne dépasse pas + 8 ° C. Des vêtements chauds et des chaussures confortables sont indispensables. Se déplacer dans la Moravie Krasa ne nécessite aucune formation particulière: les grottes de Stolbsko-Šošuvské et Vypustek sont accessibles aux visiteurs en fauteuil roulant.

Heures d'ouverture et coût de la visite

En basse saison, d'octobre à mars, la réserve morave de Kras est ouverte de 8 à 15 heures. Le groupe le plus élevé entre dans les grottes à 16h30. Pour l'hiver, Balzarka et la grotte Katerzhinsky sont fermés, le reste des excursions est limité à 3 par jour. La longueur du parcours est de 600 à 1700 m, la durée de l'excursion est de 40 à 180 minutes.

Des billets complets pour Balzarka et Kataržynska valent 100 couronnes, pour les grottes Sloupsko-Šošuvské - 110-140 couronnes, pour Vypustek - pour 120 couronnes, les grottes de Punkva - 110 CZK de manière sèche, 160 couronnes - avec la navigation de plaisance sur une rivière souterraine. Un itinéraire aventureux dans un groupe de 10 personnes âgées de plus de 10 ans traversant les grottes de Stolbsko-Šošuувvské coûtera 500 couronnes par touriste. Les étudiants et les retraités bénéficient d’une réduction de 20 à 25% pour les itinéraires standard et de 40% pour les enfants de 6 à 15 ans.

Comment s'y rendre

Les villes les plus proches du karst morave sont Brno au sud et Blansko au nord. Environ 30 km de Brno à Rocky Mlyn, de nombreux touristes arrivent à Blansko directement de Prague en 3,5 heures de train. Les bus s'arrêtent à Rocky Mill. Les voyageurs doivent se rendre de Prague à Brno par la route E65, puis par la route locale E461, puis virer 379 en direction du pointeur du moulin rocheux où vous pourrez vous garer.

Olomouc

Olomouc - une ville à l’est de la République tchèque, au centre de la région d’Olomouc. Il est situé au centre de la région historique de la Moravie, sur les deux rives de la rivière Morava.

Imaginez que vous deveniez le propriétaire de tout Prague: une architecture étonnante dans le style gothique, Renaissance et baroque, de merveilleux cafés, les absurdités de l'époque de la république socialiste, des palais, des cathédrales, des ruelles pavées, une foule animée d'étudiants et d'ouvriers absorbés dans leurs affaires, de la musique, des théâtres , châteaux, toits pointus et vues infinies. Et pas un seul touriste, sauf ceux qui sont venus avec vous. Olomouc incarne ce rêve, un véritable trésor, non seulement de la République tchèque, mais peut-être de l’ensemble de l’Europe. Malgré le fait que la ville se situe dans une région morave très accueillante et gaie du Ghana, peu viennent ici.

Informations générales

Olomouc est l'une des plus anciennes villes universitaires d'Europe. Les bâtiments de l'université sont tissés dans un tissu millénaire centré sur l'architecture, la culture et l'art.

À tout moment de l'année, des festivals de folklore et des festivals d'art classique y sont organisés, ainsi que des événements tout à fait inattendus, principalement à l'initiative d'étudiants. L'arrière-plan bouillonnant correspond harmonieusement à la grandeur séculaire de la Rome Ganatsky, ainsi appelée Olomouc pour son abondance de sites historiques.

Passant inévitablement les banlieues sans visage et la gare, construite dans les années 1950, sur la façade en mosaïque sont représentés des ouvriers heureux et des paysans dansant autour de la faucille et du marteau, vous vous retrouvez dans une magnifique ville baroque. Olomouc est en réalité beaucoup plus âgé. C'est la ville principale de la Moravie du XIème siècle. jusqu'en 1642, et depuis lors beaucoup a été préservé. En plus de plusieurs palais, la Renaissance est représentée par un complexe de manoirs marchands, appelé «sous la crama bohatique». Olomouc a inscrit l'une des pages les plus sombres de l'histoire de la République tchèque en 1306: le dernier roi de la dynastie des Premysloviches, Václav III, a été tué dans le bâtiment du siège.

À l'époque baroque, l'image d'Olomouc s'est formée après un développement à grande échelle à la fin de la guerre de trente ans. Les places centrales supérieures et inférieures de la ville sont vraiment impressionnantes - elles sont couronnées d'une colonne de la Très Sainte Trinité, érigée à Olomouc en signe de gratitude pour s'être débarrassée de l'épidémie de peste. L'empereur de la famille des Habsbourg Maria Theresia consacra la colonne en 1754 et, comme le rapportent les historiens, elle était mécontente du fait que la colonne d'une hauteur de 35 m était plus haute qu'une colonne similaire à Prague!

Festivals à visiter

Parmi les festivals les plus intéressants, citons le festival des chants de mai, une revue internationale de chorales qui chantent non pas sur scène, mais uniquement en regardant la ville ou dans un café. Olomouc June City Art Festival - 10 jours de concerts continus, de représentations théâtrales, d'expositions.

Ne manquez pas

  • Les salles, la chapelle et les tours de l'hôtel de ville de style Renaissance (1444) - une énorme horloge médiévale fut détruite pendant la Seconde Guerre mondiale. En 1953, elles furent remplacées par une version inspirée du réalisme social.
  • Terrasse de café entre la cathédrale de St. Wenceslas XI. et carré.
  • L'ancien monastère de Hradisko - le plus ancien de Moravie.
  • La façade gothique stricte de l'église de St. Morrozius avec de superbes intérieurs baroques.
  • Palais Gauenshild, où Mozart a écrit la sixième symphonie.

Devrait savoir

Olomouc produit des fromages vieillis à l'arôme prononcé. Il est vendu dans des récipients avec un couvercle et des pastilles à la menthe sont proposées aux clients pour rafraîchir leur haleine et un cure-dent.

Ville d'Ostrava (Ostrava)

Ostrava - une ville située à l'est de la République tchèque, près des frontières polonaise et slovaque, le centre administratif de la région de Moravie-Silésie. C'est la troisième ville du pays en termes de population, qui pour 2017 s'élevait à 291 634 personnes. La superficie d'Ostrava est de 214 km².

Faits saillants

Ostrava a été fondée en 1267 au carrefour des routes commerciales (dite route de l'ambre) et est restée pendant longtemps une petite ville artisanale. Le tournant décisif dans le développement de la ville fut la découverte de gisements de charbon dans la seconde moitié du XVIIIe siècle et la croissance de l'industrie minière. Une fois la construction de la Northern Railway achevée, la ville a connu un saut industriel qui a entraîné une croissance industrielle, une augmentation de la population et une montée de la culture.

À Prague, à propos d’Ostrava, le stéréotype est devenu une ville industrielle. La majorité de la population est constituée par la classe ouvrière, ce qui n’est pas surprenant, Ostrava est célèbre pour sa métallurgie et son charbon. Il y a 15 ans, le charbon était transporté d'une usine à une autre le long des téléphériques qui surplombaient les habitants de la ville. En outre, les habitants de la ville parlent un dialecte tchèque particulier, qui est différent du discours habituel des résidents métropolitains et ressemble au polonais.

Le soi-disant «cœur d'acier de la république» s'appelait également le «premier oiseau» de la République tchèque.La ville se lève à quatre heures du matin, comme en témoigne le début du mouvement des tramways. Après 30 minutes, les kiosques à journaux ouvrent et à six heures, les établissements de bière commencent. Mais la nuit vient ici relativement tôt (environ 10 heures).

Climat et météo

En raison du climat tempéré, l'été est assez chaud ici et l'hiver est humide et froid. Comme la ville est située dans la partie orientale du pays, le climat continental y est légèrement plus net que dans la plupart des territoires de la République tchèque. La température moyenne annuelle est de 8,6 ° C (17,8 ° C en juillet et -2,4 ° C en janvier), les précipitations moyennes annuelles étant de 600 mm. Humidité relative de l'air - 77,6%. et la vitesse moyenne du vent est de 3,6 m / s.

La nature

La ville est située à l'est de la plaine pittoresque et fertile de la Moravie, qui est couverte de petites collines. La ville est entourée de nombreuses terres agricoles, de prés d'eau et de forêts de conifères (épinettes et pins).

Ostrava se trouve littéralement au confluent de trois rivières - Ostravice, Audra et Opava, qui ont ici un caractère plat et calme. A proximité se trouve la belle forêt de Polanski, qui est une réserve protégée. Ainsi, malgré le fait que la ville soit l’un des plus grands centres industriels du pays, elle renferme de nombreuses oasis naturelles bleu-vert.

Les curiosités

Dans la partie centrale de la ville se trouve une grande zone rectangulaire. Masaryk, qui attire absolument tous les visiteurs de la ville. Ici se dresse la tour de l'ancien hôtel de ville de la Renaissance. Maintenant, il abrite le musée d'Ostrava. A proximité se trouve un pilier "peste" avec l'image de la Vierge Marie, il a été installé par les citadins médiévaux en remerciement pour avoir débarrassé la ville de la peste. Ici vous pouvez voir l'église gothique de sv. Wenceslaus.

Les autres sites historiques de la ville incluent: la basilique du Sauveur du Seigneur dans le style "néo-renaissance", le nouvel hôtel de ville avec ses terrasses panoramiques et l'église en bois de Sts. Katerina.

Les endroits intéressants incluent la zone urbaine Poruba avec une architecture moderne audacieuse. Les bâtiments et structures industriels ont été préservés ici depuis l'époque de la prospérité des industries minière et métallurgique. Le musée de la mine de Landek et le monument national de la culture de la mine de Miechal peuvent vous raconter clairement l'histoire de l'industrie minière dans la région. Avec des expositions amusantes et inhabituelles, les touristes peuvent découvrir le musée de la lutte contre les incendies et le centre culturel de la cithare Citrera.

Pouvoir

La cuisine nationale tchèque est assez inhabituelle pour ses plats gras, salés et riches en calories, mais incroyablement délicieux. La composition de la plupart des plats comprend du porc ou du boeuf. Aussi des plats très populaires de la carpe et de la truite, préparés pour Noël. La garniture propose des pommes de terre, du chou braisé et des boulettes de pâte, qui sont des crêpes épaisses composées de farine de blé et de pommes de terre. Des portions servies traditionnellement très grandes. Et sans exception, tout le monde s'enivre avec de la bière, la boisson la plus appréciée et la plus populaire du pays. Vous pourrez déguster des plats tchèques et moraves dans les restaurants à la mode, ainsi que dans les bars à vin, les tavernes et les pubs.

La bière en République tchèque est une sorte de culte. Il existe des centaines de variétés dans chaque ville et région du pays. Depuis 1897, Ostrava brasse sa propre bière sous la marque Ostravar. Une atmosphère unique règne dans les nombreuses brasseries et pubs de la ville. Les collations à la bière noyées (saucisses bleu-vert) et le camembert mariné sont considérés comme les plus délicieux à Ostrava.

Pour les touristes ainsi que pour les populations autochtones d'Ostrava, il existe des restaurants classiques et des hôtels qui servent une cuisine tchèque et étrangère. Dans le centre de la ville, vous trouverez de nombreuses pizzerias, cafés, snack-bars et restaurants de restauration rapide, tels que McDonald's.

Le logement

La ville peut offrir un large éventail de conditions pour un hébergement confortable et l'hébergement des touristes, qui dépendent des préférences financières et territoriales.Toutes sortes d'hôtels, d'hôtels et de pensions attendent les invités, où un service professionnel, le confort et l'attention sont offerts.

Les plus célèbres et les plus confortables sont les hôtels quatre étoiles Zamek Zabreh, le Mercure Ostrava Centre et l’Hôtel Brioni. Il existe de nombreuses options d'hébergement économique, y compris la location d'appartements et de chambres, toutes sortes de dortoirs.

Le coût de la vie dans un grand hôtel du centre-ville varie de 300 à 25 dollars par jour et dépend du nombre et de la gamme de services. Les petits hôtels et les pensions en dehors du centre offrent des prix plus raisonnables, à partir de 14 dollars par jour.

Divertissement et loisirs

Ostrava est surtout célèbre pour ses nombreux festivals. L'un des plus populaires est le festival culturel irlandais, qui a traditionnellement lieu en mars. Pendant le festival, des concerts de musique et de danse irlandaises sont organisés chaque année, des groupes musicaux d'Irlande et de République tchèque se produisent, des expositions, des foires et des dégustations. L'entrée à de nombreux événements, y compris la plupart des concerts, est gratuite.

Non moins populaire est la fête traditionnelle des sorcières en flammes, qui a lieu le 30 avril dans la nuit philippine-yakubskaya. Une partie de la fête ne comprend pas seulement le rituel «brûler des sorcières» sur le bûcher, mais également des concerts, des bazars et d’autres divertissements.

Le festival "Dance of Ostrava", le festival international de musique Colours of Ostrava et les célébrations de Shakespeare méritent toute notre attention.

L'endroit le plus intéressant de la ville est le parc "Minouni". La particularité du parc est que, sur son territoire compact, il est possible de voir environ 30 modèles miniatures d'attractions célèbres du monde entier. Parmi eux se trouvent la tour Eiffel, le Colisée, la porte de Brandebourg, les pyramides et bien plus encore.

Ostrava est également célèbre pour son zoo, situé sur un vaste territoire avec une forêt mixte, de vastes prairies et des étangs. La spécialisation du zoo est une faune rare, en particulier le lynx des Carpates.

La rue Stodolín, située au centre d'Ostrava, est le centre de la vie nocturne de la ville. Tous les soirs, discothèques, bars et restaurants travaillent jour et nuit. Et les amateurs d'activités culturelles classiques pourront toujours se rendre à l'opéra, à la philharmonie ou au théâtre.

Les achats

La ville est considérée comme le lieu central du commerce et du shopping dans la région. Il abritait d’impressionnants hypermarchés, centres commerciaux et petits magasins. Il y a des marchés partout où vous pouvez acheter des fruits, des légumes et des fleurs frais.

Depuis 2001, la ville a ouvert la plus grande librairie du pays, "Librex", située dans un bâtiment de cinq étages.

Toutes sortes de souvenirs et de cadeaux mémorables qui symbolisent la ville sont vendus partout: dans les agences du service d'information d'Ostrava, sur la terrasse d'observation du nouvel hôtel de ville, dans les gares et à l'aéroport.

Transport

La ville dispose d’un réseau de transport urbain bien développé et performant. Étonnamment, le type de transport principal et principal ici sont les tramways, avec eux dans le système de transport urbain comprend les trolleybus et les autobus. Horaire des itinéraires urbains affichés à tous les arrêts de la ville, d'ailleurs, c'est étonnamment précis.

La ville est divisée en quatre zones tarifaires (le centre est constitué de trois parties). Le coût du paiement dépend du nombre de zones traversées. Deux types de billets à usage unique sont proposés (pour une ou deux zones), le prix du billet est d'environ 0,4 USD pour une zone et de 0,5 USD pour deux. En plus des billets simples, des billets de voyage sont disponibles (1, 2, 3 ou 4 zones) avec des périodes de validité différentes.

En plus des transports en commun, la ville regorge de services de taxi et de transporteurs privés.

Connexion

En ville, tous les types de communication fonctionnent, du téléphone à la connexion par satellite. Depuis la machine, vous pouvez appeler la carte téléphonique, elles sont vendues partout. Vous pouvez appeler du bureau de poste. Les tarifs pour les appels à l’étranger varient en fonction du temps.

La communication en République tchèque est considérée comme assez coûteuse.Le coût d'une minute de conversation en itinérance coûtera environ 0,50-1,20 USD (dépend de l'heure de l'appel). Pour les négociations internationales, il est plus rentable d’acheter des cartes téléphoniques de grande valeur (environ 20 dollars). Un appel téléphonique depuis n'importe quel hôtel coûtera beaucoup plus cher.

La ville compte de nombreux salons connectés aux opérateurs de téléphonie mobile locaux. Tout touriste peut devenir un abonné du réseau local pour passer des appels dans le pays, ce qui réduira les coûts de communication liés à la commande.

Il existe plusieurs fournisseurs de services Internet dans la ville et les cybercafés sont ouverts partout, où vous pouvez toujours entrer en contact avec Skype. Le coût d'une heure sur Internet coûtera environ 1 à 3 dollars.

La sécurité

Ostrava est une ville assez sûre, la police respecte strictement l'ordre public. Les touristes sont les bienvenus ici et il n'y a pas de normes de comportement distinctes pour eux.

Le code de la route est conforme aux normes internationales générales, mais l’alcool au volant est strictement interdit. Le soi-disant «style de conduite européen» est adopté à Ostrava: attitude polie envers les piétons et absence de violations. Tous les passagers sont obligés de porter la ceinture de sécurité dans la voiture. Sur les routes en dehors de la ville, vous devez faire attention - les animaux sauvages locaux n'ont absolument pas peur des voitures.

Climat des affaires

Les opportunités d’affaires à Ostrava sont presque illimitées. La principale prérogative de l’organisation des entreprises est de fournir le maximum de liberté possible. Ostrava, avec Prague, est l’un des objectifs les plus prometteurs en matière d’investissements et d’investissements. L'inspection fiscale est nécessairement effectuée une fois tous les 7 ans.

La ville a une position géographique avantageuse, les marchés polonais et slovaque sont accessibles. En outre, il dispose d'une infrastructure de transport développée et d'un potentiel énorme de ressources humaines. Des investisseurs importants tels que Siemens, PEGATRON Czech, CTP Invest et d'autres sont basés dans ce pays.

Immobilier

Ostrava immobilier est généralement considéré comme une classe de luxe sur les marchés mondiaux et européens.

De nombreuses entités étrangères, avec de l’argent gratuit en circulation, acquièrent des biens immobiliers à Ostrava afin de recevoir de nouveaux passeports de l’Union européenne. L'achat et la vente de biens immobiliers commerciaux et résidentiels ne nécessite pas de licence.

Conseils touristiques

Avant le voyage, il est utile de maîtriser plusieurs phrases courantes en tchèque ou d'emporter un guide de conversation russo-tchèque.

Sur présentation d'un certificat ISIC et d'une carte jeune (GO-25), divers rabais et avantages sont fournis.

Lac Lipno (Lipno)

Lac Lipno - C’est une superbe station balnéaire située à 220 km de la capitale de la République tchèque. Des paysages époustouflants, une eau limpide, une nature magnifique, des occasions de pratiquer des sports actifs attirent les touristes tout au long de l'année pour se reposer sur le lac Lipno. En été, le lac peut constituer une compétition à part entière pour des vacances à la mer. Des plages joliment aménagées, des terrains de jeux, des sentiers, des promenades en bateau et des sorties en eau dans des châteaux médiévaux font que les excursions au lac Lipno sont très populaires. En hiver, la saison touristique ne se termine pas .

Le repos sur le lac Lipno ne cédera pas aux stations européennes largement annoncées. Tous ceux qui visiteront le lieu le plus pittoresque du sud de la République tchèque y retourneront certainement.

Origine inhabituelle

Le lac Lipno - le résultat de la coopération entre l'homme et la nature. Son origine est due au barrage sur la rivière Vltav, construit en 1959. Le résultat fut un parc aquatique extraordinaire avec un grand nombre de ramifications, ainsi que de petites îles. La taille du réservoir s'est arrêtée à 48 kilomètres carrés. Au début, le lac était fermé au public. Ce n’est que récemment qu’il a été décidé d’organiser une station de vacances ici. Un nombre incroyable de poissons, de plantes et d'oiseaux sont sous l'œil vigilant.

La légende

Sur une altitude de deux kilomètres au milieu de la forêt, un rocher-monticule apparaît soudainement.Ici vit une légende. Les habitants sont convaincus qu'il s'agit d'une farce du diable lui-même. Et ils appellent ce monticule un enfer d'un mur. Cependant, les légendes sont enveloppées dans presque toutes les maisons, toutes les rues.

Climat du lac

L'air dans ces régions est extraordinaire, faussement propre et frais. Le temps change très vite. Non loin de la côte, il y a de petites montagnes et des rochers. Cela peut donc prendre une heure ou deux du temps ensoleillé aux orages. Le climat est tempéré, humide et chaud, mais le soleil est insidieux à cause de cela. Les bains de soleil doivent être pris avec précaution. Après une randonnée à la plage, le soir, vous pouvez être surpris de constater que le dos est devenu rouge.

Hébergement au lac Lipno

Lors de l’achat de circuits au lac Lipno, vous devez choisir la ville côtière dans laquelle vous irez. Frymburk, Lipno ou Marina Lipno, qui présentent chacune des avantages et des caractéristiques propres, mais toutes sont situées sur la côte de Lipno, ce qui élimine tous les doutes. Un grand nombre d'hôtels et de pensions offrent la même gamme de services, chacun valorisant son nom et son statut; on peut même dire que tous les hôtels se font concurrence, si bien que le niveau de service est élevé. Pratiquement dans chaque hôtel il y a une connexion wi-fi pour les clients, il y a une possibilité de prendre soin des animaux domestiques. Pour les enfants équipés de petites aires de jeux et les animateurs qui les surveillent, ne laissez pas votre enfant s'ennuyer.

L'infrastructure

Chaque hôtel a son propre restaurant, en général, partout il y a une grande variété de bars, cafés, boulangeries et restaurants. Tous les plats tchèques traditionnels possibles sont inclus dans le menu à des prix relativement raisonnables par rapport aux grandes villes de la République tchèque. La carte des vins comprend des vins tchèques, qui sont très populaires ici. Bien sûr, vous trouverez sans problème de la bière avec de la viande traditionnelle et des snacks salés. Un grand nombre de terrasses vous permettent de profiter de paysages magnifiques pendant un repas ou autour d'une tasse de café aromatique. Des zones de loisirs bien équipées vous permettront de préparer vous-même vos repas sur un feu ouvert, peut-être même à partir de poisson, que vous attraperez vous-même. Et pour ceux qui n'aiment pas vraiment l'indépendance, dans les hôtels et les restaurants, vous pouvez contacter le chef qui prépare gentiment votre plat sur un feu ouvert.

Dans chaque hôtel et dans les villes, vous trouverez un grand nombre de boutiques de souvenirs dans lesquelles vous pourrez acheter divers produits, allant des aimants de réfrigérateur standard aux décorations en verre. Dans les magasins, vous pouvez acheter du vin tchèque en souvenir du reste et, à votre arrivée à la maison, prenez-le avec des amis et montrez des photos de vos vacances. À partir de souvenirs non standard, nous vous conseillons d’acheter une collection d’herbes parfumées récoltées dans les prés, du miel et différents types de confiture au parfum étonnant, conditionnée dans de petits pots, qu’il convient de donner en souvenir.

Loisirs d'été

Sur le lac Lipno propose des promenades dans les zones protégées. Bien que le territoire du lac ait été fermé au public, les sentiers de randonnée sont bien équipés. Les itinéraires sont aussi courts, par exemple sur la montagne où se trouve la chapelle Sainte-Marthe, et des randonnées de plusieurs kilomètres sont proposées aux personnes en quête de sensations extrêmes. Le meilleur développement du tourisme de transition est également facilité par le fait que les bus constituent un phénomène rare et très coûteux. À l'arrêt de bus, vous pouvez passer quelques heures.

Pour ceux qui veulent passer du temps seuls mais activement, le cyclotourisme est développé. Plus de 200 kilomètres de parcours variés satisferont à la fois un athlète expérimenté et un débutant.

Les rouleaux sur les parties plates des pistes de Lipnen seront également des endroits où tourner. Le chemin privilégié entre Brimburk et la ville de Lipno est particulièrement apprécié. Une belle vue sur le lac depuis la route ajoutera des sensations vives.

Outre la randonnée à pied et à vélo, le lac Lipno, connu bien au-delà des frontières de la République tchèque, s'est développé et propose des sports nautiques.Yachting, plongée, planche à voile, rafting, kitesurf, ce n’est pas toute la liste de ce que vous pouvez faire dans cet hôtel.

Les pêcheurs se sentent comme au paradis ici. Brochet, poisson-chat, perche, petit ou grand, en grande quantité, cette pêche ravira même les professionnels expérimentés.

Activités d'hiver

À 7 km du lac, vous trouverez l'un des meilleurs centres de ski de la République tchèque et un parc à neige de grande qualité. La station de montagne comprend 5 kilomètres de pistes de montagne et une zone de snowboard de plus de 20 hectares. La saison de ski dure généralement jusqu'au début avril en raison de la neige artificielle. Les enfants ont aussi leur propre parc. Foxpark est équipé d'un ascenseur pour enfants. Des passerelles mobiles garantissent aux jeunes voyageurs une expérience inoubliable.

En plus du ski de fond et du ski alpin, en hiver, vous pouvez patiner sur la glace du lac. La pêche hivernale avec l'arrivée du froid gagne du terrain. Foires, excursions, danses, concours, magnifiques feux d’artifice, que l’on peut regarder depuis la terrasse panoramique, ne constituent pas une liste complète des divertissements hivernaux.

Et si vous avez besoin de soins, vous trouverez de nombreux centres de villégiature et de loisirs sur les rives du lac, au grand plaisir des touristes.

Comment se rendre au lac Lipno

Le lac est situé à environ 220 km de la capitale de la République tchèque, d'où il est facile de se rendre sur ses rives. Mais avant de partir en vacances, vous devez choisir la ville dans laquelle vous allez. Vous pouvez aller à la ville de Frymburk, qui est près de la frontière autrichienne. Vous pouvez choisir la ville de Lipno nad Vltava ou Marina Lipno, chacune des options a ses avantages. Et chacun d'entre eux ne peut être atteint sans transferts. Sauf si vous louez une voiture à Prague. Dans ce cas, la route ne posera aucune difficulté particulière et, après avoir soigneusement examiné les routes et leur coût (il existe des routes à péage en République tchèque), vous pouvez vous rendre à la localité choisie.

Si vous prenez le train pour, par exemple, Lipno nad Vltava, préparez-vous à passer 4 à 4,5 heures sur la route, en payant un total de 13 EUR et en effectuant deux transferts à České Budějovice et à Rybnik. À partir de České Budějovice, vous pouvez prendre un bus, mais, hélas, cela ne vous évitera pas les transferts. Mais le bus vous aidera si vous allez à Frymburk. Sur le trajet de Prague, cette ville se trouve en face de Lipno nad Vltava. Vous pouvez vous y rendre en seulement 4 heures et demie avec Cesky Krumlov.

Ville de Pilsen (Plzeň)

Pilsen - une ville en République tchèque, centre industriel, commercial, culturel et administratif. À première vue, Pilsen est perçue comme une ville industrielle ultramoderne, ce qui cadre tout à fait avec son importance économique en République tchèque. Voici un grand nombre de brasseries et en l'honneur de la ville nommée l'une des bières. La société automobile "Skoda", créée en 1859 par Emil Skoda, se trouve également ici. Mais Pilsen était une ville tout aussi prospère quatre siècles avant la révolution industrielle.

Histoire

La ville de Pilsen a été fondée en 1295 par le roi Wenceslas II et est rapidement devenue le plus grand centre commercial de Bohême, en maintenant des contacts étroits avec les villes allemandes voisines de Nuremberg et de Regensburg. C'est ici en 1468 que le premier livre tchèque, The Trojan Chronicle, a été publié. À l'époque des guerres hussites, le centre de la résistance catholique se trouvait ici. Pendant une courte période (1599-1600), Pilsen devint la capitale de l'empereur Rodolphe II, mais après la fin de la guerre de trente ans, la ville se délabra. À cette époque, d'authentiques chefs-d'œuvre architecturaux sont apparus ici, décorant toujours le cœur de la ville. L'immense place sur laquelle se dresse l'église Saint-Barthélemy, construite dans le style gothique à la fin du XIIIe siècle, avec une flèche de 102 m de haut, avec des traits de la Renaissance et du début du baroque, mais avec des traits tchèques et allemands. Chaque bâtiment, malgré sa vocation, est conçu dans le style impeccable de son époque.Les magnifiques rues adjacentes à la place forment sur le plan une grille rectangulaire. Sur l'ordre de Wenceslas, elles sont conçues d'une largeur inhabituelle, ce qui souligne leur élégance et leur noblesse.

L'intégrité historique de Pilsen est également perceptible sous terre. Du XIIIème au XIXème siècle. dans la ville, un vaste complexe de caves et de tunnels a été creusé, descendant sur 2 ou 3 niveaux, en particulier au centre. En temps de guerre, d'épidémies et de famine, ils ont aidé la ville à survivre. Ces catacombes sont également disponibles pour inspection.

Festivals à Pilsen

Le festival des arts a lieu au printemps, le festival de jazz en été et le festival du film en automne.

Ne manquez pas

  • Hôtel de ville dans le style Renaissance du milieu du XVIème siècle.
  • Galerie d'art de la Bohême occidentale.
  • Musée de la brasserie - à partir de là, visite des brasseries.
  • Monastère franciscain.
  • La Grande Synagogue, construite en 1892, se distingue par une combinaison harmonieuse de tous les styles, du mauresque à l’Art nouveau. C'est la troisième plus grande synagogue au monde après Budapest et Jérusalem.

Devrait savoir

Pilsen a été libérée des nazis par la 3ème armée américaine sous le commandement du général George S. Patton le 6 mai 1945.

Ville de Prague (Prague)

Prague - la capitale de la République tchèque; la plus grande métropole et le centre touristique le plus populaire d’Europe, accueillant chaque année plus de 6 millions de visiteurs. Dans cette ville élégante et bienveillante, quiconque rêve est un peu versé dans la beauté de l'architecture et de la bière veut visiter. Depuis l'Antiquité, Prague est considérée comme la plus belle ville d'Europe. Ses noms en parlent avec éloquence: "Prague dorée", "Stone Dream", "Ville aux cent flèches". Prague est une ruelle pavée, le pont Charles, de nombreuses attractions uniques, une cuisine tchèque inoubliable.

Histoire

Prague au coucher du soleil

La date exacte de l'origine de la ville est inconnue, mais déjà au 6ème siècle, des colonies et des foires ont eu lieu près du confluent des rivières Berounka et Vltava. Au IXe siècle, le château de Prague commence à se former et au siècle suivant, Prague devient la capitale du royaume tchèque. Au XIIe siècle, la ville se développa rapidement et devint la capitale de l'empire austro-hongrois.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Prague était occupée par les Allemands, mais heureusement, les hostilités n’ont pratiquement pas affecté l’architecture de la ville.

À l'époque soviétique, un métro est apparu à Prague et la construction active de nouveaux quartiers était en cours.

Après la révolution de velours et le renversement du régime communiste, Prague est devenue l'une des villes européennes les plus visitées, dont le centre historique est protégé par l'UNESCO.

Aujourd'hui, la population de la ville compte plus de 1 300 000 habitants.

Climat et météo

Le climat de Prague est doux, avec un été assez chaud, mais pas chaud et des hivers doux et neigeux. En hiver, les températures restent autour de zéro, chutant rarement jusqu'à -10 °. La température moyenne estivale est de + 22 ... + 27 °, il y a parfois des journées chaudes lorsque l'air se réchauffe jusqu'à + 35 °. Les mois les plus humides sont ceux de mai, juillet et août, les plus venteux sont les mois de décembre, janvier et mars. Bien que Prague soit à l'aise en toute saison, le meilleur moment pour visiter la capitale de la République tchèque est le printemps et le début de l'automne.

Hiver Prague Prague Printemps Vue sur la rivière Prague Vltava

La nature

Prague se trouve sur les rives de la Vltava, dont la longueur à l’intérieur des limites de la ville est de 23 km. Ses eaux sont baignées par huit îles reliées aux ponts de la ville. Sur le territoire de Prague, le fleuve fait un tour et se jette dans le Laba.

La rive gauche de la Vltava est surélevée et abrupte, tandis que la rive droite ne dépasse que légèrement le niveau de la rivière. Sur le territoire de la ville, la rivière Berounka se jette également dans la Vltava.

Prague est située sur neuf collines (selon le service d'information de Prague), ce qui crée un panorama impressionnant sur les vues uniques sur la ville, où les jardins de Prague n'occupent pas la dernière place: de vastes espaces verts.

Panorama de la ville

Vues de Prague

Portes de poudre à Prague

La ville est divisée en 15 districts numérotés en fonction de la distance qui les sépare du centre. Sur la carte, ils sont situés dans le sens des aiguilles d'une montre.

Prague 1 - le plus ancien quartier, considéré comme le plus beau et comprenant les quartiers historiques de la vieille ville (vieille ville), Mala Strana et le château de Prague (Hradcany).

Il est recommandé de commencer par une promenade dans la vieille ville à partir de la Porte des poudres, en empruntant la rue Celetnaya, où vous devrez porter une attention particulière à plusieurs objets remarquables: le bâtiment de la menthe; maison "À la mère noire de Dieu" - un échantillon de cubisme tchèque; ancienne maison numéro 2, dans laquelle ils habitaient Kafka, Faust et Pétrarque.

La rue Celetnaya vous mènera à la place de la vieille ville, réputée pour ses nombreuses attractions, dont la plus célèbre est l'horloge astronomique avec personnages en mouvement de l'hôtel de ville. En face de l'hôtel de ville se dresse l'église Notre-Dame de Tyn et sa décoration intérieure la plus riche qui soit - un bel exemple du style gothique. Vous pouvez entrer gratuitement dans la cathédrale, mais les prises de vue photo et vidéo sont interdites. La beauté de l'intérieur avec l'église est rivalisée par l'église de Saint-Nicolas, le style de cet édifice religieux est baroque.

Au centre de la place se trouve un monument au héros national du pays, Jan Hus.

Old Place Monument à Jan Hus Panorama de la place de la vieille ville

Le quartier juif historique (Josefov) est très intéressant dans la vieille ville, où les juifs persécutés ont commencé à s'installer au XIIIe siècle. Aujourd'hui, il s'agit du seul ensemble architectural de ce type dans lequel des synagogues anciennes, un cimetière et une mairie ont été conservés.

Il vaut la peine d'explorer le bâtiment de la plus ancienne université européenne Karolinum et Clementum - un ancien collège appartenant à une institution éducative, qui se trouve maintenant dans le bâtiment est la Bibliothèque nationale.

Château de Prague quartier juif à Prague

Le château de Prague est l’un des symboles de la République tchèque, un vaste ensemble de bâtiments de château uniques, inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO et dans le Livre Guinness des records. À Grad, il y a plusieurs beaux jardins et de nombreux palais, églises et bâtiments anciens, ainsi que la résidence du président de la République tchèque. Toutes les heures, une garde d’honneur a lieu près du bureau du chef de l’État. Il est préférable de regarder la cérémonie à midi, lorsqu'elle est accompagnée par la musique d'un orchestre militaire. Le château de Prague est une source de chefs-d’oeuvre d’architecture, les plus célèbres étant la cathédrale Saint-Guy, la Ruelle d’or, l’ancien palais royal, l’église de Lorette, le monastère de Saint-Georges, le jardin royal et le monastère de Strahov.

Des catholiques du monde entier se rendent à Mala Strana pour visiter des églises locales, des temples et des monuments religieux. Sur la place Malostranskaya, construite avec des palais baroques, se dresse la majestueuse cathédrale de Saint-Nicolas.

Eglise de Saint Mikulas Tulipes sur la place Venceslas

La tour du même nom, une réplique de la tour Eiffel, apparue ici en 1891, est située dans la partie occidentale du Petit Pays sur la colline Petršinsky. La hauteur de la structure est de 60 mètres. Vous pouvez l'escalader en téléphérique, en ascenseur ou à pied par 299 marches. La tour abrite une plate-forme d'observation, un café, une boutique de souvenirs et un musée du héros littéraire tchèque Jar Zimmermann. Le palais Wallenstein, la rue Nerudova et la place Krizhovnitskaya méritent d’être signalés.

La place Venceslas, centre de la vie en ville, est située dans le même quartier. Il y a beaucoup de magasins, cafés, restaurants, sites culturels, casinos et hôtels sur la place même et dans les rues environnantes. Les amateurs de théâtre peuvent visiter le musée national.

Mala Strana et la vieille ville sont reliées par le pont Charles, qui s'étend sur la Vltava sur 502 mètres et est l'un des endroits les plus populaires de Prague. Un pont piétonnier d'une largeur de 9,5 mètres est orné de 30 sculptures. Toutefois, des copies et des originaux historiques sont conservés au Musée national.

Pont Charles, la nuit

À Prague 2, vous trouverez les quartiers de Nové Mesto (nouvelle ville) et de Vyšehrad, célèbres pour leurs monuments architecturaux.

Eglise des Saints Pierre et Paul

Vyshegrad est une ancienne forteresse construite au Xème siècle sur laquelle vous pourrez voir de nombreux bâtiments mémorables. Il vaut la peine de visiter situé dans le quartier de l'église des Saints Pierre et Paul, le cimetière et le jardin de Visegrad.

Le district de Vinohrady, situé dans le même district, est retiré des circuits touristiques. Voici les quartiers résidentiels à la mode.

Prague 3 est connue pour le quartier de Zizkov, le soi-disant Montmartre tchèque, où se concentrent de nombreux lieux de divertissement et des lieux intéressants. Ici vous pouvez visiter le cimetière avec la tombe de Kafka, voir la plus grande statue équestre d'Europe - un monument dédié au héros national Jan ижižka, escalader le plus haut bâtiment du pays - la tour de télévision Zizkov, dotée d'une terrasse d'observation et d'un restaurant.

Prague 4 est le plus grand quartier de la ville, connu pour son parc Folimanka avec ses fontaines en cascade et ses belles statues.

Prague 5 est situé près de l'aéroport de Ruzyne, où se trouvent de nombreuses cathédrales, églises et monuments historiques. Dans la région de Smikhov, près de la station de métro Andel, un ange du pop art attire l’attention de tous. Il y a une fabrique de bière Staropramen à Smichov, dans le bar, où une excellente bière fraîche est servie.

Monument à Jan Zizka Statues du parc Folimanka Statue du cimetière de Vysehrad

Prague 6 est le quartier des affaires de la ville, mais les touristes y arrivent également. Le quartier de Bubeneče regorge de monuments architecturaux.

Prague 7 est connue pour ses parcs pittoresques (Tromovka, Letna). Et dans le parc Troisky se trouve le zoo de Prague, un ancien château construit au XVIIe siècle et un jardin botanique avec une collection de papillons exotiques. Vous pouvez passer une merveilleuse soirée à U Výstaviště, 1/20, en profitant du spectacle aquatique des fontaines de Krizik.

Prague 8 est un quartier résidentiel de Kobylisy et de l'historique Karlin.

Prague 9 est un quartier résidentiel de Prosek et le quartier industriel du Black Bridge.

Prague 10 - la zone des villas où vivent les résidents de Prague, désirant se détendre après l’agitation de la grande ville. Dans le district sont les districts de Vrshovitsa, Strasnitska et Skalka. Le premier est toujours bondé - il y a de nombreux cafés et bars sur son territoire vendant une excellente bière de toutes sortes. Strasnitska est un lieu de shopping populaire. Ici, à côté de la station de métro du même nom, se trouvent deux grands centres commerciaux proposant des prix abordables.

Les comtés de Prague numérotés de 11 à 15 sont des quartiers résidentiels de la ville.

Mala Strana: Mala Strana est ce qui rend Prague inoubliable. Depuis les premiers pas, cette région conquiert ... Josefov: Josefov est le quartier le plus mystérieux de Prague, couvert de nombreuses légendes, traditions et mythes. Jusqu'en 1850 ... Pont Charles: le pont Charles est le célèbre pont de Prague, lieu de promenade privilégié des citoyens, rempli de légendes et de ... Château de Prague: Le château de Prague est la plus grande forteresse tchèque qui longe le sommet de la colline à gauche ... Cathédrale Saint-Guy: La cathédrale Saint-Guy est un temple ornant le centre historique de la capitale tchèque; Prague domine ... Vysehrad: Vysehrad est une ancienne forteresse et un quartier historique de Prague situé sur la rive rocheuse de la rivière ... Nové Mesto: Nové Mesto est l'un des quartiers historiques de Prague, fondé en 1348 sous la direction de l'empereur ... Old Town Square: Old Town Square, occupant un espace de quinze mille ... Place Wenceslas: La place Wenceslas à Prague est un lieu de prédilection non seulement pour les touristes, mais également pour les résidents de Prague. Les voyageurs, ... Dancing House in Prague: Dancing House est un bâtiment non standard situé dans le centre de Prague, près de Reslova ... Hradcany: Hradcany est l'un des quatre quartiers historiques de Prague. Chaque rue et chaque maison sont conservées dans ... Petrin Hill: Petrin Hill - not la plus haute colline de Prague, mais la plus pittoresque et la plus attrayante de ... Tous les sites de Prague

Loisirs et divertissements

Musée des machines sexuelles

Une des raisons de la popularité de Prague est que la ville offre des divertissements et des loisirs pour tous les goûts. Vous y trouverez des dizaines de salles de concert, cinémas, discothèques, galeries et musées. Prague est le lieu de nombreuses célébrations et festivals, les plus remarquables étant: les festivals de musique du printemps et de l’automne; Festival international de musique d'orgue; festivals de cinéma Karlovy Vary et Febiofest; Festival du monde de Rome.

Les institutions culturelles les plus célèbres de la ville:

  • Théâtre d'état;
  • La galerie Rudolfinum (l'une des meilleures expositions d'art moderne);
  • Orchestre symphonique de Prague;
  • Opéra d'État;
  • Théâtre national;
  • Musée Naperkov;
  • Galerie nationale;
  • Galerie Josef Sudek;
  • Musée du jouet.

À Prague, il y a même un musée des fantômes (Mostecká, 18 ans) et un musée des machines pour le sexe (Melantrichova, 18 ans). Visite du musée du chocolat (Celetná, 557/10).

De nombreux défilés de mode sont constamment organisés sur les podiums.

Au centre d'art contemporain DOX (Poupětova, 1), les visiteurs inspectent des expositions d'architecture, d'architecture, achètent des albums d'art dans une librairie et, dans la boutique Qubus, des accessoires originaux, des produits en verre et en porcelaine de designers tchèques.

Ghost Museum Musée du chocolat à Prague Dinosaur Park (Dinopark)

Naturellement, dans la capitale du pays, célèbre pour sa bière, une grande fête de cette boisson a lieu. En règle générale, le moment de l'action à grande échelle est de la mi-mai au début juin. D'énormes tentes sont érigées dans toute la ville, pouvant accueillir jusqu'à 10 000 personnes, où jusqu'à 70 bières et plats nationaux sont servis aux invités du festival. Il existe également à Prague un musée de la bière appelé «U Fleku» (Křemencova, 11).

Une visite inoubliable au zoo de Prague, qui possède une riche collection de faune et de flore. Dans le zoo, célèbre pour son succès dans la reproduction et la préservation d'espèces animales menacées d'extinction, vous verrez un cheval Przewalski, un panda chinois, un rhinocéros au nez arrondi, une tortue géante.

Les amateurs de danse auront un bon moment dans le club "Karlovy Lazne", le club "Reduta Jazz Club" invite à des soirées de jazz et de blues.

Toute la famille peut se rendre au parc des dinosaures (Českomoravská, 15-A), où sont placées plus de 50 personnages de dinosaures préhistoriques, ainsi qu'au cinéma 4D, qui diffuse de fascinants films de science populaires.

Noël à Prague

Les achats

Centre commercial de Prague

Prague est un endroit paradisiaque pour les bonnes affaires. les prix dans les magasins de la ville sont plus abordables qu'à Moscou, Milan ou Varsovie. La ville est un paradis pour ceux qui veulent acheter des chaussures de bonne qualité auprès de fabricants locaux, des marques de vêtements bien connues de la série Massmarket, des produits en verre et en porcelaine, d'excellents bijoux tchèques, des boissons et des produits de haute qualité.

Les rues des accros du shopping les plus visitées: Na Příkopě, où se trouvent une multitude de magasins multimarques; Rue Paris (Parižska) - quartier des boutiques.

Le centre de divertissement Palladium sur la place de la République, proposant une bonne sélection de magasins, est très prisé des touristes. Il convient également de noter les centres commerciaux Flora (à côté de la station de métro du même nom) - vous pouvez faire une pause dans les magasins au cinéma iMAX; Arkády (station de métro Pankras); Nový Smíchov (station Anděl); Chodov et Černý (dans les stations du même nom); Kotva (métro Namesti republiky). Harfa (métro Českomoravska), outre le shopping, propose aux acheteurs de visiter le parc des dinosaures, situé sur le toit, et de se réchauffer sur la patinoire.

À la périphérie de la ville, dans la région de Prague 5, se trouve une grande zone commerciale Zlicin (station de métro du même nom) avec de nombreux magasins, dont les plus grands sont Metropole Zlicin, Tesco et Gigasport. Presque toutes les marques connues de vêtements de sport sont rassemblées dans Alpin Pro sur Prshkop.

Des produits en cuir et des chaussures à des prix abordables sont vendus à Bata sur la place Wenceslas, 6. Immédiatement sur la place se trouve le magasin de jouets le plus populaire, Sparkys.

Magasin d'absinthe à Prague Magasin traditionnel

Plus de 50 magasins proposant des articles de marque se trouvent dans le pavillon Vinogradsky (métro ligne A, station Muzeum).

En vacances, ainsi que pendant les vacances de Pâques et de Noël, de nombreuses places de la ville de Prague organisent des foires où les produits originaux d’artisans locaux sont vendus à des prix attractifs.

Plaisir séparé - vente dans les magasins de Prague. Le point de référence pour l'acheteur qui recherche un rabais est le mot SLEVA, qui le représente, ou le signe%. Un rabais important sur les produits est disponible début juillet et octobre, fin avril et décembre. La saison des réductions les plus significatives est Noël, janvier et la moitié de février.

Mode de fonctionnement des magasins: en semaine - de 09h00 à 18h00, le samedi - de 09h00 à 12h00, dimanche - jour férié, mais certains grands centres commerciaux sont ouverts ce jour-là. Vous pouvez payer en espèces ainsi qu'avec tous les systèmes de cartes connus.

Magasin de fleurs

En plus des magasins, il vaut la peine de visiter les marchés de la ville. L'un des plus célèbres et des plus importants d'entre eux est situé près de l'arrêt Pražska tržnice. Dans chaque district, il y a des marchés de producteurs où vous pouvez acheter les produits les plus frais.

Pour les amateurs de vieux, il sera curieux de regarder les marchés aux puces - sur la Place du Arrière (ouvert le samedi jusqu'à midi) et à la station de métro Kolbenova (ouvert le week-end de 07h00 à 13h00).

N'oubliez pas de remplir le formulaire TAX FREE pour un remboursement de taxe si vous avez acheté des produits dans le magasin pour un montant de 200 €. Au départ de Prague sur les documents présentés, la taxe sur les achats vous sera remboursée.

Pont Charles à Prague (Pont Charles)

Pouvoir

Les Tchèques attachent une grande importance à la question de la cuisine. C'est pourquoi nous pouvons affirmer avec confiance que Prague est une ville de restaurants. Les restaurants de Prague sont un mélange de nourriture délicieuse, de divertissement et de société agréable. En fonction de la capacité financière, vous pouvez facilement choisir l'institution du niveau souhaité.

La cuisine tchèque est réputée pour ses desserts et les plats nationaux sont toujours riches et étonnamment savoureux. Ici, les traditions incroyablement mélangées des Européens occidentaux et occidentaux.

La cuisine nationale se caractérise par un grand nombre de plats à base de viande de bœuf et de porc, et le poisson n’est pas très populaire ici. Les plats tchèques traditionnels sont la chaudrée aromatique à l'ail, des boulettes de pâte et du ragoût de porc au chou. Pour le dessert, des dumplings fourrés aux fruits et des crêpes sont proposés.

Spécialités de viande Set de bière Tubes traditionnels à la crème

Pour manger à Prague, il n'est pas nécessaire d'aller dans un café ou un restaurant. Les vendeurs de rue qui vendent du vin chaud, des hot dogs, des sandwichs à Prague (pomme de terre) et de la bière travaillent partout. À propos, la bière tchèque a longtemps été considérée comme un sujet de fierté nationale. Il existe une quinzaine de variétés de bière tchèque parmi les plus populaires et les plus célèbres. Chaque variété est bonne à sa manière et différente des autres. C'est pourquoi une partie importante de la ville et de sa culture sont les pubs à bière (hospod), représentés ici à l'infini. Le panneau vert au-dessus de la porte du pub suggère que les meilleures bières de la ville sont servies ici. Il propose un grand nombre de collations copieuses - des saucisses frites et des saucisses.

Bien entendu, la cuisine tchèque n'est pas la seule dans la ville. Prague est prête à offrir une cuisine pour tous les goûts: japonais, chinois, britannique, arabe, cubain, brésilien, russe, etc.

Chocolats taverne médiévale U Pavouka

Les cafés ouvrent assez tôt, entre 7 et 8 heures du matin, et offrent aux visiteurs d'excellentes pâtisseries et un café délicieux.

Les établissements alimentaires ont des portions assez grandes, vous pouvez donc économiser en commandant un plat pour deux.

Les pourboires sont les bienvenus, mais une grosse récompense n’est pas acceptée ici, 5% du montant de la commande suffit.

En passant, les pourboires pour les serveurs ne sont pas laissés sur la table, mais ils indiquent le montant qu'ils ont l'intention de payer en réglant l'addition.

Café populaire U Zlate Ruze Café-tram original Café en plein air typique

Cafés et restaurants populaires:

  • Phenix (Smetanovonábřeží, 22 ans, près du pont Charles) - un menu varié;
  • Ambiente Pasta Fresca (Celetná, 11);
  • Bellevue (Smetanovo nábřeží, 18 ans);
  • Marina Grosseto Ristorante (Alšovo nábřeží) - Cuisine italienne;
  • Mlynec (Novotného Lávka, 9) - cuisine tchèque traditionnelle;
  • Sa SaZu Prague (Bubenské nábřeží, 306) - Cuisine asiatique;
  • Terasa (U Zlate Studne, 166/4) - un restaurant raffiné proposant une cuisine tchèque et française;
  • V Zatisi (Liliova, 1) - Cuisine européenne et nationale.
Grand hotel europa

Le logement

À Prague, une vaste sélection de lieux de séjour, chacun peut choisir l’option qui vous convient le mieux. Ici, vous pouvez choisir des appartements dans le centre ou dans le quartier des affaires (de 50 à 600 USD par jour) et vous installer dans un hôtel économique ou une maison d’hôtes loin du centre (à partir de 18 USD). Les hôtels les plus célèbres et les plus confortables à Prague sont Josef, Aria, Alchymist Grand Hotel and Spa, etc.

Vous pouvez réserver une chambre sur notre site Web. L'essentiel est de s'occuper du toit au-dessus de votre tête à l'avance, car il y a beaucoup de touristes dans la ville à tout moment de l'année.

La location d'appartements est souvent plus rentable qu'une chambre d'hôtel, surtout si vous venez longtemps à Prague. Vivant dans un appartement privé, vous n’avez pas besoin de payer pour le service de blanchisserie, Internet et autres. Une cuisine entièrement équipée sera à votre disposition, ce qui permettra d’économiser considérablement votre budget en nourriture.Les appartements à louer peuvent être trouvés sur www.prague.tv, www.bohemianbagel.cz.

Offres spéciales pour les hôtels

Coucher de soleil sur prague

Conseils de voyage

Les habitants de la ville de plus de 40 ans comprennent parfaitement le russe et les jeunes Tchèques maîtrisent bien l'anglais, mais il est souhaitable de retenir quelques phrases courantes en tchèque. Cela permettra de gagner du temps lors de la visite de divers établissements et lieux de restauration.

Lorsque vous voyagez en transport en commun, il est important de rappeler que les contrôleurs de Prague travaillent partout et que la pénalité pour un voyage sans billet est assez impressionnante - 27 $.

Le soir et la nuit, dans les gares, les fraudeurs exigent le paiement d’une lourde amende pour un billet prétendument invalide.

Malheureusement, les arnaqueurs aiment avant tout les touristes russes, alors soyez à l'affût, communiquez avec tout fonctionnaire, demandez un document et appelez la police au moindre soupçon.

Des ponts dans le mur de Prague Avant de mourir, je veux ...

À Prague, comme dans tous les grands centres touristiques, le risque de devenir un pickpocket est extrêmement élevé. Leur plus grande concentration se situe dans les places Wenceslas et Old Town, dans les transports publics, sur le pont Charles, près des stations de métro. Il est déconseillé de porter des objets de valeur dans les sacs à dos. Soyez prudent - un enfant ou un adolescent qui est souvent utilisé par des criminels peut être un voleur à la tire, car les mineurs ne sont pas tenus responsables pénalement en République tchèque. Ne transportez pas d'argent dans la poche arrière du pantalon, ne montrez pas de grosses sommes à d'autres personnes, faites attention aux objets de valeur. Rappelez-vous que les policiers tchèques, en règle générale, ne parlent pas d'autres langues que le tchèque et ne sont pas toujours corrects.

Spectacle de lumière à Prague

Échangez de l'argent uniquement dans les banques ou les offices de tourisme, évitez les bureaux de change et n'utilisez en aucun cas les services de bureaux de change. Dans les bureaux, avec l’aide de divers trucs, l’échange peut être moins rentable que ce qui est écrit sur le panneau et les changeurs d’argent peuvent vous échapper contre des factures contrefaites.

Numéros de téléphone d'urgence: police - 158, ambulance - 155, service d'incendie - 158, assistance d'urgence - 112, assistance technique sur l'autoroute - 154 et 123.

N'oubliez pas que tous les quartiers historiques de Prague sont recouverts de pavés. Par conséquent, vous ne devez pas porter de chaussures à talons ou à semelles minces.

Les habitants de Prague, comme tous les Tchèques, sont des gens ouverts et amicaux, sourient lorsqu'ils communiquent avec eux et disent toujours bonjour au magasin.

Romance urbaine

Connexion

Maison de danse

Vous pouvez appeler à la fois en ville et à l'étranger depuis un distributeur automatique de rue. Les cartes et les pièces sont acceptées comme moyen de paiement. Chaque téléphone public a un numéro individuel que votre correspondant peut vous rappeler.

Si vous avez besoin d’appeler de Prague en Russie, composez le 007, puis l’indicatif régional et le numéro souhaité. Le code de la République tchèque est le 42, celui de Prague le 02. Le moyen le plus économique est de téléphoner de sept heures du soir à sept heures du matin et le week-end, lorsque le tarif le plus bas est en vigueur.

Chaque cabine d’un téléphone public est dotée d’un répertoire téléphonique dans lequel sont indiqués les codes des villes tchèques et internationales.

Les cartes téléphoniques sont vendues dans les bureaux de transport public, les kiosques d’impression et les magasins.

Il est facile de se connecter à Prague. Il existe un réseau développé de cybercafés dans la ville. Dans nombre d’entre eux, les ordinateurs sont équipés d’un clavier russe.

Des spots Wi-Fi sont disponibles dans toute la ville, mais parfois le panneau correspondant sur un café ou un restaurant est un geste marketing malhonnête. Avant de passer une commande, vérifiez si vous êtes connecté à Internet.

Vue de la ville depuis la Vltava

Immobilier

L'immobilier à Prague est un investissement sûr pour les étrangers. Ses prix sont toujours restés dans des limites raisonnables, n'ont jamais baissé fortement et, pendant la crise, ils n'ont diminué que de 9% (dans les autres pays européens - de 20 à 23%).

Au début de 2015, le prix moyen du mètre carré à Prague à Prague s'élevait à 2 600 dollars, contre 8 800 dollars dans le centre. L'appartement moyen de 60 m² vaut maintenant environ 150 000 $.

Les biens acquis peuvent toujours bénéficier de conditions très favorables toute l'année.

Transport

Les transports urbains de Prague comprennent des réseaux de métro bien développés, des bus et des tramways. En outre, il existe des traversées en ferry, un funiculaire, l'ascension de la colline de Petršinsky et des véhicules de loisirs nautiques. Le métro est ouvert de cinq heures du matin à minuit, le week-end jusqu'à une heure du matin.

Les tramways de Prague commencent à transporter les passagers à 4h30 du matin. Le calendrier de leurs déplacements est indiqué à chaque arrêt. Les routes de jour cessent d'être desservies à minuit, puis les citadins et les touristes sont transportés par des tramways numérotés de 51 à 59. L'intervalle pour les tramways de nuit est d'une demi-heure. À côté de la place Venceslas se trouve la station Lazarska, où tous les itinéraires nocturnes se croisent, ce qui permet d’atteindre n’importe quelle zone souhaitée. De fin mars à mi-novembre, l'ancien tramway numéro 91 traverse les rues de Prague, les citadins l'appellent "nostalgique". Les personnes intéressées peuvent le parcourir à travers le centre-ville les week-ends et les jours fériés. Le tramway part de l'arrêt Vozovna Střešovice toutes les heures de 12h00 à 18h00.

Bus de tramway de Prague

Les bus de jour commencent à 04h30. La nuit, à Prague, vous pouvez vous déplacer sur les itinéraires n ° 501-514, sur les lignes de banlieue, les bus n ° 601-607 en nappe. Sur les lignes de bus de nuit, l'intervalle de circulation est d'une heure.

Les billets pour les transports publics sont vendus aux kiosques de Tabak ou de Trafica, aux guichets ou aux distributeurs automatiques dans les stations de métro, aux arrêts de bus. Outre les billets à usage unique, il existe des abonnements uniques, appelés ezdenki, qui permettent de se déplacer dans la ville à l’aide de n’importe quel type de transport en commun pendant un certain laps de temps.

Taxi

Un taxi légal de Prague est nécessairement équipé d'une lampe TAXI. Le nom de l'entreprise et la plaque d'immatriculation de la voiture sont inscrits sur les portes avant de la voiture. Le passager peut se familiariser avec les prix pour voyager dans la cabine de taxi. À la fin du vol, le conducteur doit fournir au client un chèque indiquant le tarif. N'utilisez que des transporteurs officiellement enregistrés afin de ne pas monter dans une voiture contrôlée par un gang criminel, demandant plusieurs fois un nouveau prix aux visiteurs.

Le téléphérique qui relie la gare de Újezd ​​au sommet de la colline de Petřín est ouvert tous les jours de 9h00 à 23h30. La durée du trajet est de 10 minutes en été et de 15 heures en hiver. À Petršin, outre la tour d'observation, se trouvent un observatoire et une roseraie.

Panorama de Prague en hiver

Comment s'y rendre

Envolez-vous pour Prague!

Des vols directs vers Prague sont effectués à partir de nombreuses villes russes: Moscou, Saint-Pétersbourg, Novossibirsk, Iekaterinbourg, Rostov-sur-le-Don, Kazan, Samara, Ufa et autres. Vous pouvez également vous rendre de la Russie à la capitale tchèque via des vols de correspondance via Istanbul, Vienne, Helsinki, Frankurt on the Main, Oslo, Bruxelles et Genève. Les résidents de Vladivostok et de la région d'Irkoutsk à Prague seront livrés par la compagnie coréenne Korean Air, avec un atterrissage à Séoul.

De la gare de Biélorussie à Moscou, le train n ° 21 part quotidiennement pour Prague. La durée du trajet est de 33 heures.

Il existe également un service de bus entre Moscou et Prague.

Calendrier des prix bas

Hradčany

Hradchany - L’un des quatre quartiers historiques de Prague, chacune de ses petites rues et chacune de ses maisons garde l’histoire séculaire de la ville. Le quartier est originaire de la porte ouest de la ville, tout d'abord il est intéressant par l'abondance de monastères et de palais.

De nos jours, Hradcany est considéré comme un quartier cher et prestigieux, mais auparavant, ceux qui desservaient Grad vivaient ici: domestiques, palefreniers, fauconnerie. Tout a radicalement changé après un incendie de grande ampleur en 1541, qui a détruit leurs bâtiments pauvres. Cette affaire s'est empressée de profiter de la cour, une famille riche, pour acheter des terres plus proches de la résidence du roi. Littéralement en 30-40 ans, la région a complètement changé - des palais-résidences pompeux du style de la Renaissance italienne ont été érigés.

Les curiosités

L'un des objets principaux de Hradcany est considéré comme le château de Prague, qui a donné son nom à l'ensemble de la région. Ce bel édifice a longtemps servi de résidence aux rois. Maintenant, certains représentants de familles royales sont enterrés ici. Au début du XXe siècle, le château de Prague devint le siège du président du pays.

Pour vous rendre au château, vous devez passer par la porte de la place Hradčany. Ils sont gardés par d'incroyables figures de géants, créées par Ignác Platzer (Ignác František Platzer). Tous les jours à midi, vous pouvez assister à la relève de la garde.

La deuxième cour du château est séparée par la belle porte de Mateusz. Vous pourrez voir de plus près la chapelle de la Sainte-Croix et la galerie d'art du château de Prague. Une fontaine se trouve au centre de la cour. La galerie expose les œuvres remarquables de grands maîtres européens tels que Titian, Brandl, Rubens, Veronez et d’autres. La décoration de la collection est à l'image de Madonna Ara Coeli, réalisée au XIVe siècle.

De la deuxième cour, vous pouvez accéder à la troisième. Au centre se trouve la cathédrale de Saint-Guy. Pendant plusieurs siècles, il a servi les fidèles. Il y avait des couronnements, des rites de baptême, des funérailles ou des mariages. L'intérieur du temple enchante par sa magnificence. Vingt-deux grandes chapelles sont uniques, chacune d’elles est faite d’or et de pierres précieuses. Au centre se trouve la tombe et au coin se trouve l'entrée d'une chambre spéciale où sont conservés les trésors des souverains tchèques. Les clés du coffre-fort sont avec le chef de l’Etat et des représentants clés du gouvernement.

Le début historique de Hradčany est l'actuelle place Hradčanska, située juste à côté du château de Prague. C'est ici que vous pouvez voir les plus magnifiques palais de Prague, et c'est ici, sur la place à l'entrée principale du château de Prague, tous les jours à midi que se déroule l'événement solennel traditionnel, accompagné de la musique, de la relève de la garde d'honneur.

Les palais situés autour de la place Hradchanskaya sont de précieux monuments architecturaux. Le palais de l’archevêque du début du XVIe siècle, orné de colonnes et de stuc, a su préserver jusqu’à présent les riches intérieurs baroques. Et le Palais Martinic conserve dans sa forme originale ses dessins de façade uniques (sgraffites) représentant des scènes religieuses. Le magnifique palais toscan, construit dans le style baroque en 1691, est orné de nombreuses sculptures de valeur de maîtres tchèques et italiens, notamment des statues des sept arts libres, ornant la balustrade et la sculpture de Michel Archange.

Le palais Sternberg, construit au XVIIIe siècle, abrite aujourd'hui une exposition d'art européen de la Galerie nationale de la République tchèque. Et dans le palais de Schwarzenberg, un monument architectural du XVIIe siècle, qui a presque entièrement préservé son extérieur et son intérieur d'origine, notamment des graffitis de façade uniques et des peintures d'art d'intérieur, abrite toujours le musée d'histoire militaire.

Sur le territoire de la place Hradčany, se trouve également la colonne des Mariannes, également appelée "colonne de la peste". Ce monument a été érigé en 1726 pour remercier les habitants de la ville d'avoir éliminé la peste. Au sommet de la colonne se trouve une statue de la Vierge Marie. Sur le piédestal de la colonne se trouvent des sculptures de saints patrons, à qui la population et le clergé ont prié pour le salut de la maladie.

À la fin du XVIe siècle, l'autonomie gouvernementale fut accordée aux Hradchans. Il était donc nécessaire de construire un hôtel de ville dans lequel s'exercerait cette autonomie gouvernementale. La mairie de Hradčany fut construite en 1598 dans le style "Renaissance" et servit de résidence aux autorités locales jusqu'à l'union des villes de Prague en 1784. Lorsqu'il ne fut plus nécessaire, l'hôtel de ville fut transformé en immeuble d'habitation, comme il l'est aujourd'hui.La principale valeur historique porte aujourd'hui la façade de la mairie de Gradchansky, conservée dans sa forme originale, sur laquelle on peut encore voir les dessins anciens - sgraffites des armoiries Impériale et Gradchansky et Allégorie de la Justice. Et cloué sur les portes en bois de la mairie, à première vue, un rail en métal est une mesure exacte de la longueur en vieux tchèque, appelée "coude tchèque", égale à 59,4 cm.

Loreta (Pražská Loreta) est l’un des sites les plus célèbres de Prague. Il s’agit d’un ensemble d’édifices religieux, dont Prague Loreto proprement dite (église de la Nativité du Seigneur), le monastère, le trésor de Lorette ainsi que la hutte de la Vierge Marie de Lorette, créée à l’image du sanctuaire italien. avec lequel en 1626 a commencé la construction de Prague Loreta, qui a duré plus de cent ans. Le Trésor de Prague Loreta abrite la plus précieuse collection d'œuvres d'art et d'objets religieux anciens tchèques en métaux précieux et pierres précieuses, dont la plus ancienne est le calice gothique en argent doré de 1510 - un bol avec des images des saints patrons de la République tchèque. Parmi les objets les plus précieux de la collection, citons le Monstation de 1698 dit "Soleil de Prague" ou "Diamant" - un tabernacle doré incrusté de plus de six mille diamants. La tour du monastère de Loreta est ornée d'anciens carillons mécaniques avec 27 cloches, qui ont déjà plus de quatre cent ans. Les carillons se rencontrent à chaque nouvelle heure avec un carillon mélodieux - l'hymne à la Vierge Marie.

Une autre attraction intéressante de la place Loretan est le palais Cherninsky, construit par ordre de l'ambassadeur du roi Jan Chernin dans le style baroque au début du 18ème siècle.

Le monastère de Strahov, qui porte son nom du mot "garde", est l'un des plus anciens monastères des prémontrés (ordre monastique catholique) au monde. En effet, la région de Hradcany où le monastère a été construit a longtemps été le site des gardes royaux gardant les chemins menant au château de Prague. Le monastère a été fondé en 1140 et construit dans un mélange de styles roman et gothique. Les portes baroques de l'entrée centrale du monastère de Strahov sont couronnées d'une sculpture de Saint-Norbert, fondateur de l'ordre des prémontrés. Et la basilique de l'Assomption de la Vierge Marie (église Strahov) est décorée de fresques, chacune représentant une page de la vie de saint Norbert. L'église est un ancien orgue. On dit que Mozart lui-même a joué dessus.

Parmi les autres temples intéressants se trouve l'église de la Nativité du Christ (années 1730). L'intérieur du monastère émerveille par ses fresques et son magnifique orgue. Les cloches musicales de la fin du 17ème siècle installées sur le clocher. ils ravissent toujours l'oreille avec une sonnerie mélodieuse. Il convient également d'explorer l'ancien puits, les fontaines baroques et la galerie entourant la cour, au deuxième étage de laquelle se trouve le trésor du monastère. Il présente le célèbre monstrance (1699), également connu sous le nom de "Soleil de Prague". Cette merveille de bijoux est faite d'or et d'argent, décorée de 6222 diamants et pèse 12 kg.

Après avoir exploré tous les palais et églises riches en Hradčany, vous pourrez vous promener dans la petite rue Novy Svět, qui a été choisie à la fin du XIXe siècle. représentants de la Bohême et considéré à son époque comme "Prague Montmartre". Une plaque sur la maison n ° 1 indique que Tycho Brahe, l'astronome royal, y a vécu.

Ne pas oublier de regarder la célèbre Golden Lane (Zlata Lane). Il représente un groupe de petites maisons où se trouvent des boutiques de souvenirs et des galeries. Il y a plusieurs siècles, des artisans joailliers et des alchimistes vivaient ici.

Comment s'y rendre

Métro: Malostranska (ligne A), puis tram 22 jusqu'à Prazsky Hrad ou Pohorelec.

Adresse: Praha 1 - Hradčany

Pont Charles (Karlův most)

Pont charles - le célèbre pont de Prague, lieu de promenade favori des citadins, rempli de légendes et de croyances.Le pont lui-même est extraordinairement beau et est presque le plus beau d'Europe. L'histoire de ce bâtiment est également très intéressante.

Informations générales

Avant la construction du pont Charles sur la Vltava, le peuple de Prague tenta de construire deux fois des ponts, mais aucun ne dura longtemps. Ils ont été détruits par les inondations. Il a semblé aux résidents locaux que les forces supérieures ne permettaient pas de construire un passage entre les rives gauche et droite. Mais le roi Charles IV a décidé de ne pas se rendre et d’aborder à fond la construction du pont. Pour cela, il rassembla des astrologues et leur ordonna de calculer le temps favorable pour la construction. La date a été fixée. La construction a commencé en 1357 le 09.07 à 5h31. Comme vous pouvez le constater, cette heure n’est pas accidentelle, c’est un palindrome, c’est-à-dire qu’elle est également lisible dans les deux sens.

Le pont Charles, construit à une date aussi magique, s'est révélé fort. Aucune inondation ne lui a fait mal. De plus, il ne nécessite toujours pas de refonte majeure et n'est que rarement restauré. Un autre fait remarquable est que l'architecte du pont, Peter Parlerzh, était encore très jeune quand ce projet lui a été proposé. Il avait à peine 22 ans. Ceci est assez inhabituel, car pour recevoir un tel ordre, il fallait avoir une expérience et une renommée considérables. Mais Peter s'est bien débrouillé et a répondu aux attentes du roi.

La construction du pont Charles a aussi sa propre légende. On pense qu'au lieu d'un mélange de ciment pour la fixation de blocs de pierre, l'architecte a ordonné l'utilisation de blanc d'œuf. Par conséquent, sur l'ordre du roi, les messagers sont allés recueillir l'hommage de la population avec des œufs de poule. La rumeur dit que, grâce à ce matériau, Charles Bridge est si puissant.

Cependant, il existe une légende plus effrayante. On pense que Peter Parler a passé un accord avec le diable si seulement le pont restait immobile et ne s’effondrait pas. En échange, le diable a demandé à l'âme immortelle du premier de traverser le pont, et l'architecte a accepté. Mais le rusé Méphistophélès a décidé d'attirer sur le pont son petit fils Peter, qui jouait à proximité, mais à la dernière minute, son père a remarqué le garçon et l'a sauvé. Et le premier sur le pont laissa un coq noir, qui bannit le diable et nettoya le pont.

Malgré une légende aussi effrayante à propos de la construction du pont Charles, ce lieu est considéré comme un lieu très lumineux à l'énergie positive. Même le dalaï-lama, qui a traversé le pont en 1990, a déclaré que marcher dans cet endroit était bon pour la santé.

Mais le pont lui-même n'est pas tout, il a reçu un charme particulier seulement en 1683, lorsque des sculptures ont commencé à apparaître dessus. Ils ont été ajoutés jusqu'en 1714. Un peu plus tôt, le pont semblait plus effrayant et pas du tout attrayant, car de 1621 à 1631, des chefs de seigneurs tchèques exécutés qui rejoignaient le soulèvement contre les Habsbourg étaient pendus sur le pont. Mais maintenant, toutes ces terribles représailles sont oubliées et les sculptures ne se souviennent plus de l'horreur des temps passés.

Sur le pont Charles, il y a 31 sculptures. Cependant, presque toutes les sculptures sont des copies et les originaux sont conservés dans le musée, mais ils ne sont pas moins charmants et attrayants. De nombreuses sculptures ont aussi leurs propres légendes et croyances, et certaines portent même de la chance. La statue de Jan de Nepomuk est particulièrement appréciée. Il est plus facile que jamais de le trouver pour faire un vœu, car les touristes l'ont frôlé pour briller et il se démarque du reste des statues.

La figure de bronze de Nepomuk a 5 étoiles situées autour de sa tête. Pour réaliser un vœu, chaque doigt de la main droite doit être appuyé contre une étoile. Et avec votre main gauche, touchez les pieds du saint. Dans ce cas, le pied droit doit toucher le clou d'or du trottoir. Désir de le faire dans cette position, alors seulement, il deviendra réalité.

Vous pouvez également faire un voeu à l'entrée du pont Charles si vous parvenez à trouver le cinquième martin-pêcheur. Et à la sculpture d'un garçon nu, ces femmes qui veulent tomber enceintes font un voeu. Le pont Charles lui-même est un lieu plutôt étonnant et coloré, ce qui explique probablement pourquoi il compte tant de légendes et de contes, ainsi que des histoires vraies qui se sont transformées en épopées et en contes.Alors, après avoir visité Prague, promenez-vous le long de ce pont pittoresque et n’oubliez pas de faire au moins un souhait.

Malá Strana

Mala Strana - un monument unique d'architecture baroque, le plus vieux quartier historique de Prague. Mala Strana est situé au cœur de Prague, entre la rivière Vltava et deux collines ornées de terrasses pittoresques. Cet endroit contient de nombreuses preuves du développement de Prague et de ses dynasties royales. Les rues pavées du quartier rappellent Mozart, qui est souvent venu ici.

Malgré la compacité de la région, de nombreuses églises, villas et palais baroques se trouvaient dans le petit pays. Mala Strana - un lieu de pèlerinage pour les photographes - où, sinon, vous pouvez capturer les vues magnifiques sur la capitale de Prague avec ses toits de tuiles rouges caractéristiques et ses bâtiments médiévaux.

Quelle est la zone remarquable

Rue étroite

Mala Strana est littéralement l'un des sites à ne pas manquer pour saisir pleinement le charme du vieux Prague. Il y a 37 palais magnifiques, dont le plus remarquable est le palais Wallenstein avec ses parcs et jardins magnifiques avec ses grottes, ses serres et ses oiseaux exotiques. Maintenant, voici le Sénat de la République tchèque. Le week-end, le palais est disponible pour inspection.

Le pont Charles, qui relie Mala Strana à d’autres quartiers de la ville, est un lieu de culte de Prague. Il est toujours encombré de monde. Le pont est décoré de 30 sculptures uniques et de la tour de la vieille ville, magnifique exemple d'architecture médiévale.

La caméra est toujours le grand moulin Przhevorskaya et l'église Saint-Laurent, lieu du festival "Printemps de Prague".

La partie centrale du petit pays, à la fois maintenant et dans les temps anciens, était la place Malostranskaya. Auparavant, il y avait un marché où de joyeuses foires côtoyaient de terribles exécutions médiévales. Les panneaux de la maison méritent une attention particulière, - les chiffres des personnes et des animaux, ne regrettent pas le temps pour leur inspection. C’est pour eux que les facteurs de l’antiquité ont été guidés et ont transmis des messages au destinataire, car la numérotation des maisons n’a été introduite qu’à partir de 1770.

Conte de Charles en hiver

La place dominante - la cathédrale Saint-Nicolas - est un véritable diamant du baroque européen. À l'intérieur, un impressionnant bâtiment de 79 mètres de haut est décoré de magnifiques peintures et statues. Sur les arches de la cathédrale, un regard choqué semble être une impressionnante fresque de 1500 mètres carrés. mètres Les touches de l'orgue sont sanctifiées par le toucher du grand Mozart qui l'a joué en 1746.

En face de la cathédrale se trouve une colonne de la peste, décorée d'étoiles et de sculptures des saints patrons de la République tchèque.

Immédiatement se dresse le palais du Liechtenstein, le premier grand bâtiment à Prague de style baroque construit au XVIe siècle.

Place Malostranskaya Cathédrale Saint-Nicolas La Peste Colonne Mur de John Lennon Église de la Vierge Marie

L'église de la Vierge Marie sous la chaîne est située sur le territoire du monastère maltais, depuis lequel les croisés ont mené leurs campagnes. En 1980, l'un des murs du monastère est devenu un repère moderne du pays mineur - le mur de John Lennon.

Dans l'église de Notre-Dame victorieuse, vous pouvez vous tourner vers le bébé Jésus de Prague, Ezulatko, et lui demander de réaliser son souhait chéri, cela deviendra réalité!

Dans le petit pays, vous pourrez admirer le jardin Vrtbovsky, l’un des plus beaux jardins d’Europe. C'est assez petit, mais vous pouvez voir par vous-même tous les éléments de la culture du jardin baroque - escaliers, balustrades, terrasses, clôtures.

Sur les pentes de la colline de Petřín, vous verrez une vue unique sur Prague historique. Au sommet de la colline, vous pouvez monter le funiculaire ou, si vous êtes en bonne forme physique, faire 299 marches. Ici, vous pouvez errer dans le labyrinthe de miroirs, visiter la tour d'observation très semblable à l'Eiffel et l'observatoire.

À Mala Strana, vous trouverez également une île, l’île de Kampa, lieu de villégiature préféré des natures romantiques. Dans le bâtiment le plus ancien de ce lieu, «Owl’s Houses», se trouve une galerie d’art moderne.

Vue de Prague depuis la colline de Petršina à l'île de Kampa

À côté de U Lužického semináře, les amateurs de curiosités peuvent se promener dans la rue la plus étroite de Prague. Ici, deux personnes ne pourront pas se disperser et l'entrée de la rue est équipée d'un feu de signalisation.

Au musée Franz Kafka, les admirateurs de son travail peuvent voir des curiosités uniques.

L'une des communes de la région s'appelle "Prague Venise". Les bâtiments situés le long de la rivière Chertovka se trouvent à proximité de l'eau, rappelant ainsi une ville italienne.

Et ce ne sont pas tous les attraits du petit pays. Assurez-vous de vous promener le long des rues pavées, de regarder dans chaque maison, de vous promener dans les charmants jardins - vous découvrirez de nombreuses autres plus intéressantes et surprenantes!

Musée des expositions Kampa

Histoire

Maison Beethoven

Les premières colonies sont apparues ici au premier millénaire, à la place de la route commerciale eurasienne. Mala Strana acquit le statut de ville en 1257, mais les habitants ne purent exercer les droits des citadins. Otakar II expulsa les Tchèques et s'installa dans la région avec des artisans allemands. Jusque dans les années vingt du siècle dernier, cette région demeurait à prédominance allemande et les Tchèques ne la considéraient pas comme une partie de Prague tchèque.

Plusieurs fois, Mala Strana a été détruite par les guerres et les incendies. Après la restauration de la ville, il ne reste plus aucun édifice de style gothique ni Renaissance. Tous les édifices sont alignés dans le style baroque. Petite région a commencé à être appelée à partir du XVIIe siècle.

Faits intéressants

  • Dans la maison "At Glaubitsu" ouvrez la bière, balayant vouloir la bière depuis plus de 700 ans.
  • Le pont Charles porte le nom de l'empereur Charles IV, qui avait posé la première pierre de la fondation du pont en juillet 1357.
  • Il n'y a pas un seul bâtiment moderne dans le petit pays. Toutes les réparations sont soumises au même objectif - préserver l’aspect historique de la région.

Comment s'y rendre

À pied de la place de la vieille ville le long du pont Charles et plus loin dans la rue Nerudova, l’une des principales attractions du quartier. Les artisans et les artistes vivaient dans les bâtiments colorés locaux, il y a maintenant de nombreux magasins et restaurants, un lieu de pèlerinage pour les touristes.

Prenez la ligne de métro A jusqu'à la station Malostranska.

Si vous décidez de vous rendre à Mala Strana en tramway, les lignes 12, 20, 22 et 57 vous conviennent, vous devez descendre à Malostranské náměstí.

Panorama du pont Charles

Musée d'Alphonse Mucha (Muchovo muzeum)

Musée Alphonse Mucha - Le musée du premier artiste moderniste tchèque est situé dans le centre de Prague, dans l'aile sud du palais de Kaunitz, dans le bâtiment 7 de la rue Panskaya. Le palais a changé de propriétaire et a été reconstruit à plusieurs reprises. En liaison avec le caractère historique du bâtiment, la municipalité de Prague a annoncé en 1996 un concours de restauration, remporté par la société "COPA s.r.o.". Les excursions dans le musée se déroulent en tchèque, anglais, allemand, français et russe. Toutes les salles d'exposition sont entièrement accessibles aux fauteuils roulants.

Informations générales

Le musée expose non seulement des images du plus grand artiste de la République tchèque, mais également des bijoux qui s'y rapportent, ainsi que de rares photos du maestro et de sa famille. Voici les effets personnels de l'artiste. Cela rend le musée intéressant non seulement pour ceux qui aiment la peinture, mais aussi pour tous ceux qui s'intéressent à la vie d'Alfons Mucha ou qui sont engagés professionnellement dans des recherches sur ce sujet.

Les organisateurs de l'exposition ont porté une attention particulière à la période parisienne du travail de création de la mouche (1887-1904), car cette période a été l'une des plus productives pour l'artiste. À cette époque, la célèbre actrice Sarah Bernard a peint un portrait qui a laissé une grande empreinte sur la vie de la mouche. Ce portrait, ainsi que d'autres relatifs à la période parisienne, fait l'objet d'une exposition séparée.

Une autre exposition porte sur la période de créativité de la mouche après son retour dans son pays (1918-1939). Ici, il y a des peintures, des dessins, des croquis et juste des croquis pour les sujets les plus divers.Une salle séparée est également consacrée à la reconstruction de la situation qui se trouvait dans l'atelier de Mukha au moment où il créait ses chefs-d'œuvre. Cette salle présente de vrais meubles, des photographies et d'autres objets appartenant à Fly.

Alphonse Mucha est la fierté de l'art tchèque. Les résidents de Prague apprécient le talent et la créativité du grand artiste moderniste. Le musée dédié à Alfons Mucha a donc été ouvert. Aujourd'hui, ce musée est l'un des musées les plus romantiques de la ville. Les visiteurs peuvent non seulement se familiariser avec la vie et l'œuvre d'Alphonse Mucha, mais aussi acheter des souvenirs avec des motifs de peintures de l'artiste légendaire.

Objectifs de création

Le musée a été inauguré par les descendants d'Alphonse Mucha en 1998 à Prague avec l'aide de la "Fondation Alfons Mucha" en collaboration avec la société "COPA sr.o." pour le soin du patrimoine de l'artiste, la vulgarisation de son travail et le réapprovisionnement de la collection. Toutes les expositions sont fournies par la famille Flies. Parallèlement à l’exposition du musée de Prague relatant la vie et l’œuvre de l’artiste, la Fondation organise de nombreuses expositions d’Alfons Mucha dans le monde entier.

L'histoire de la créativité s'envole

Alphonse Maria Mucha (1860-1939) - graphiste tchèque, peintre, virtuose des arts décoratifs et appliqués. Son nom est associé à l’émergence d’un nouveau style artistique, né au début des 19e et 20e siècles. Dans l'art européen, ce style s'appelle moderne ou art nouveau. Un trait distinctif des œuvres de style moderne est le rejet des lignes droites au profit des courbes naturelles. Alphonse Mucha était le maître reconnu des nouvelles formes exquises. Ses talents multiples ont influencé de nombreux architectes, artistes et graphistes européens.

Alphonus Mucha a exploité magistralement les vastes possibilités de la technique de lithographie (impression à partir de la surface d'une pierre traitée avec une composition chimique spéciale) dans ses œuvres. Avec son aide, il a réalisé un jeu de textures unique renforçant l'expressivité artistique d'oeuvres connues dans le monde entier. La technique de la lithographie permet la reproduction, chaque empreinte conservant son originalité artistique. Pour cette raison, l'artiste s'est rapidement fait connaître à travers le monde. Dans de nombreuses maisons, on pouvait voir des images de ses belles femmes.

Le parcours créatif de Mucha était très difficile. Jusqu'en 1881, il travaille comme artiste de théâtre, crée des décors et travaille également comme portraitiste dans les rues. Mais quand Alphonse Mucha a rencontré le comte Kuehn-Belazi, sa vie a changé. Le comte a chargé Mukha de décorer le château ancestral, pour lequel il a payé l'artiste pour étudier les arts en Allemagne. C’est en Allemagne qu'Alphonse Mucha a appris à travailler avec la technique de la lithographie, qui est devenue par la suite l’une des principales passions de l’artiste.

Après avoir obtenu son diplôme, Mucha s'installe à Paris et entre à l'Académie Julian, puis à l'Académie Kolarossi, l'une des plus célèbres écoles d'art de son temps. C'est en France que la première exposition de l'artiste a été inaugurée - plus de 400 œuvres du maître lui ont été présentées. Cette exposition a rendu Mukha célèbre. Ses expositions ont donc été organisées dans d'autres villes européennes et ont eu le même succès. Mukha est également connu pour avoir publié 2 livres sur la décoration et a également enseigné au Chicago Institute of Arts.

Sections d'exposition

Affiches de maître d'art

L'exposition commence par une sélection d'œuvres de peinture décorative créées par Alfons la Mouche au tournant des XIXe et XXe siècles. Les panneaux muraux contiennent tous les éléments typiques des affiches d'art, alliant élégance, richesse décorative et beauté des images féminines.

Percée parisienne

Dans cette partie de l'exposition, vous pouvez voir deux empreintes typographiques des affiches de la production théâtrale "Gismond".

L’affiche créée par Fly à la demande de Sarah Bernard a été une véritable révolution dans le domaine de la conception d’affiche. La forme allongée et étroite, les couleurs pastel collées et l '"effet nimbé" autour de la tête de la personne représentée sont restés pour la vie les éléments indispensables des affiches d'art de l'artiste.À l'origine de Zhismondy, le style spécial de la mouche "Le Style Mucha", et Mucha se qualifie désormais en tant que représentant exceptionnel du style du moderne parisien.

Dessins d'une belle époque

Le nouveau XXe siècle a été marqué par le progrès technique et la production en série. La demande en bijoux, coutellerie, arts de la table, tissus, etc. augmente de plus en plus, ce qui incite Mukh à créer le Handbook for Art Crafts, qui contiendra tous les modèles et instructions nécessaires à la mise en œuvre du style moderne. Le musée présente des pages de l'édition "Documents décoratifs" publiée en 1902 et "Figures décoratives" publiée en 1905.

Retour en République Tchèque

Mucha retourne en Bohême (République tchèque) en 1910 et consacre le reste de sa vie à la création de 20 peintures qui composent son épopée slave. Cependant, il trouvait toujours le temps de réaliser des projets qui lui tenaient à cœur - des peintures murales décoratives et des fresques du Salon Mayor à Prague, des affiches de pièces de théâtre tchèques, des timbres et des billets de banque.

Atelier de peinture et d'art

À l'exception des toiles monumentales du cycle «Epos slave», le tableau de la mouche est relativement peu connu. La sélection d’œuvres pour l’exposition du musée répond à la plupart des aspirations personnelles de l’auteur. Ici et ses premiers travaux "The Prophet" et le tableau "Woman in Red" (manteau rouge), commandés par le théâtre "German Theatre" à New York, le tableau caractéristique "Winter Night". À l'aide d'objets authentiques, on tente de recréer l'atmosphère de Paris de cette époque et l'atelier de Mucha, rue du Val de Gras. Beaucoup de ces objets sont visibles sur les photos des mannequins et de ses amis réalisées par Mucha en studio.

Dessins et Pastels

L'exposition présente également des croquis et des croquis qui sont devenus la base des travaux futurs. Mucha soigneusement préparé pour de nouvelles œuvres. Il a fait des croquis partout - au dos du menu, sur des enveloppes, etc. Les collections de ses croquis regorgent de tracés réalistes, de croquis et de commentaires. La mouche possédait diverses techniques de peinture, mais préférait les couleurs pastel, notamment pour créer des esquisses originales.

Informations pratiques

Heures d'ouverture: tous les jours (10h00-18h00)
Prix ​​du billet: 180 CZK (complet), 490 CZK (famille)
Adresse: Panská 890/7, Praha 1
Téléphone: +420 224 216 415
Site web: www.mucha.cz
Arrêts de transport: Václavské náměstí (tr), Jindřišská (tr), Mstek (métro)

Musée Franz Kafka

Musée Franz Kafka - une exposition itinérante qui est restée à Prague pendant une assez longue période (10 ans). L'exposition s'appelle "Franz Kafka et Prague". Son exposition durera jusqu'en 2015 dans les locaux de l'ancienne briqueterie. Pour attirer les visiteurs dans la cour de la maison, ils ont construit un monument-monument dédié aux hommes pissant (inspiré par les créateurs de la statue du garçon pissant à Bruxelles). Quiconque souhaite assister à cette exposition à Prague a encore cinq ans.

Faits saillants

Sur l'exposition, si vous êtes intéressé par la personnalité et la créativité de cette personne extraordinaire, vous pouvez trouver des réponses aux questions suivantes: où il vit à Prague, où il a travaillé, pour en savoir plus sur le lieu de rencontre de Kafka avec Milena Yesenskaya.

La partie de l'exposition intitulée "Espace existentiel" présente aux visiteurs la vie de l'écrivain. De vieilles vidéos montrent la place de la vieille ville, la maison où Kafka a passé son enfance, vous pouvez voir des photos de ses femmes bien-aimées, ainsi que celle de la rue Dorée, où Kafka a écrit ses œuvres.

Kafka est considéré par beaucoup comme un écrivain allemand. En effet, il écrivait en allemand, mais la couleur très mystique de ses œuvres, ses héros étranges, son mystère - tout cela est né à Prague. Franz Kafka est enterré dans le cimetière juif de Strasnitsa - district de Prague, ce qui indique également qu'il réside à Prague.

Histoire

L'histoire du musée Franz Kafka à Prague (1883-1924) a commencé à la fin du XXe siècle en Espagne. C’est alors que le culturologue espagnol Juan Insua du Centre de culture contemporaine a organisé le cycle d’exposition «Les villes et leurs écrivains».Dans le cadre du projet de 1999, l'exposition "Ville de K. Franz Kafka et Prague" a été inaugurée à Barcelone. En 2002, elle a déménagé à New York et en 2005, elle s'est installée à Prague, lieu de naissance de l'écrivain. Ici, dans le bâtiment de l’ancienne briqueterie, elle s’attardera, au moins jusqu’en 2015.

Cour du musée

N'ayant toujours pas franchi le seuil du musée, le visiteur sera assommé par la fontaine du scandaleux sculpteur David Black, située dans la cour. Dans une piscine peu profonde dont les contours coïncident avec les contours de la République tchèque sur la carte de l'Europe, une paire de sculptures en bronze représentant des hommes nus faisant pipi est installée. Les chiffres ne se résument pas à verser de l'eau, mais à diffuser les mots que tout visiteur peut envoyer par SMS à un numéro de téléphone spécial. Les sculptures de D. Černý ont souvent des nuances satiriques et politiques brillantes. Selon une version de l'interprétation de la composition - il s'agit de l'opposition de Brno et de Prague, de l'autre - l'ambiguïté des avantages pour la République tchèque de devenir membre de l'Union européenne est en train d'être bafouée.

À l'entrée même du musée, deux lettres colossales «K» apparaissent sous la forme d'un livre étendu devant les excursionnistes. En accord avec les noms de l’écrivain et les "noms" des personnages de ses œuvres, ils servent de prélude à l’immersion des visiteurs dans les événements de la difficile biographie de F. Kafka et dans le monde sombre et irrationnel de ses romans. L'exposition du musée lui-même comprend deux parties: "Espace existentiel" et "Topographie imaginaire". Une fois la visite terminée, vous pouvez, si vous le souhaitez, visiter la boutique du musée pour acheter des livres de l'écrivain ou des souvenirs.

Exposition

L'inspection de l'exposition commence au deuxième étage du bâtiment. Cette partie parle de Prague au début du XXe siècle, de l'influence de la ville sur la formation de la personnalité de l'écrivain, de sa vision du monde et de ses sensations. Les halls crépusculaires aux fenêtres minuscules, les passages étroits complexes entre eux créent une atmosphère de mystère. Dans les halls, exposaient des documents documentaires, des photographies et des objets liés à la biographie de l'écrivain et à la ville qu'il aimait et craignait. Il présente des manuscrits et des éditions anciennes d’œuvres de F. Kafka, ainsi que de nombreux dessins d’auteurs. L'exposition utilise activement des moyens techniques, notamment un film sur la ville préparé spécialement pour le musée: un monde en noir et blanc s'ouvre devant le spectateur, froid et hostile envers le petit homme. Sur les vieux enregistrements vidéo, Old Town Square s'anime, la maison «À la minute», où est né l'écrivain, et la maison de la voie dorée, où il a créé ses œuvres.

Les murs des halls sont écrits avec des citations de lettres, de journaux intimes et de livres de F. Kafka dans diverses langues. Partout un visiteur est accompagné de sons: bruissements et soupirs, jeu de violon strident et musique oppressante moderne dorn am ambient, bruissement de pages de livre ou sinistres corbeaux de corbeaux.

La vie personnelle de l'écrivain est reflétée dans l'une des salles: une relation complexe avec son père, les connaissances de Kafka, des amis et des femmes qui sont entrés dans son destin. Les images de Milena Yesensk, de Felicia Bauer, de Flora Klug et d’autres, modelées par la technologie moderne, sont enfermées dans une boîte en verre, suspendues à des chaînes .... L'exposition se termine à la vitrine par l'acte de décès de l'écrivain tuberculeux.

Topographie imaginaire

Dans cette partie de l'exposition, le visiteur se familiarise avec la manière dont Kafka décrit la ville dans ses œuvres. Il présente les œuvres audiovisuelles préparées pour le musée sur la base des œuvres les plus célèbres de l'écrivain: "Le château", "Processus", "Réflexions". "Cour", "Amérique". L'une des pièces les plus brillantes de cette partie de l'exposition est la maquette de la voiture (instrument d'une exécution douloureuse), inventée par le directeur de la colonie pénitentiaire dans l'un des récits. À l'intérieur de la voiture - le corps nu crucifié d'un petit homme au visage déformé par la douleur et des yeux fous. Pour sortir de cet endroit étrange, vous devez parcourir de longs couloirs avec une archive stylisée de documents, sur laquelle se trouve le nom du responsable des romans de l'écrivain. La particularité du patrimoine littéraire de F.Kafka permet de le considérer comme un «prophète du vingtième siècle» qui a prédit les horreurs de la vie dans un État totalitaire et les cauchemars des camps nazis.

Prix ​​du billet

Adulte: 180 CZK.

Etudiants et seniors: 120 CZK.

Famille: 490 SEK (2 adultes, 2 enfants).

Comment s'y rendre

Le musée Franz Kafka est situé à Cihelná 2b 118 00 Praha 1

Vous pouvez prendre le métro ligne A ou tram 1.8, 12, 18, 20, 22, 91 jusqu'à l'arrêt Malostranská

Musée Kampa

Musée KampaFondé en 2003 à Prague, il représente l'art tchèque du XXe siècle. Il est situé dans le bâtiment historique des moulins de Sovov du XVIe siècle, qui a été spécialement reconstruit à cet effet. Maintenant, il y a beaucoup d'éléments du modernisme comme un balcon en verre et un toit en verre inhabituel, des expositions qui rencontrent le visiteur dans la cour. L'entrée du musée est ornée de la devise de Jan Mladek: "Si la culture survit, il en sera de même pour le peuple".

Faits saillants

Le musée Kampa a été créé à l'initiative de Jan et Meda Mladkov. Pendant la majeure partie de leur vie, ils ont rassemblé les œuvres de leur artiste émigré tchèque bien-aimé, Frantisek Kupka (1871-1957). Meda Mladkova, célèbre phrase: "Dans ma vie, il n'y avait que deux hommes: mon mari et Frantisek Kupka."

Mladkovs a non seulement rassemblé la plus grande collection de F. Kupka au monde, mais a également popularisé son travail. En conséquence, de nombreux critiques mettent aujourd'hui Frantisek Kupka sur un pied d'égalité avec des fondateurs de l'art abstrait tels que Wassily Kandinsky et Kazimir Malevich. Le musée contient des œuvres d'artistes de la seconde moitié du 20e siècle originaires de Pologne, de Hongrie, de Slovaquie, de la République tchèque et de Yougoslavie. Au cours des années 1960-1980, les Mladkov achètent des tableaux d'artistes interdits aux autorités de s'exposer. Grâce à cette partie de la collection (et, bien sûr, aux œuvres de F. Kupka), le Kampa Museum a pénétré dans le nombre honorable de musées et de galeries entrées en 2011 dans le projet Google, aux côtés de la Tate Gallery de Londres, du Metropolitan Museum of Art de New York, etc. à ce jour, le seul musée tchèque dans ce projet). Le musée propose une bonne sélection d'œuvres du célèbre sculpteur cubiste Otto Gutfreund et du grand maître des collages Jiří Kolář. Récemment, Meda Mladkova a reconstitué le musée avec quarante autres peintures de Kupka.

Exposition du musée

L'exposition permanente présente la collection de Yana et Meda Mladkovy, divisée en plusieurs parties. La collection a vu le jour dans la première moitié des années 50, lorsque Meda Mladkova a étudié l'histoire de l'art à Paris et y a rencontré l'artiste tchèque Frantisek Kupka. 215 de ses œuvres - dessins, peintures et graphiques - sont devenues la base de sa collection, qui représente aujourd'hui une énorme valeur.

Il comprend des esquisses et des peintures anciennes, des esquisses ultérieures de la période du début du siècle ainsi que des dessins expressifs de la période précédant la créativité abstraite. Parmi les œuvres les plus significatives de l'artiste exposées dans le musée, on peut citer la «cathédrale» (1912-191377.), «Le marché». La série de dessins de diverses peintures est également intéressante, sans laquelle aucune grande exposition rétrospective ne peut faire. La collection a déjà été présentée à plusieurs reprises en République tchèque, en Slovaquie, en Autriche, en Hongrie, en Finlande et dans d'autres pays.

Créativité František Kupki

La collection du musée comprend des peintures et des esquisses anciennes, des esquisses ultérieures des années 1890, des esquisses créées au tournant du siècle et, bien sûr, des œuvres expressives antérieures au début de la période de l'art abstrait. L'exposition comprend également des croquis d'illustrations de livres (par exemple, E. Reklu, un homme multivolume et la terre).

Le principal dans son travail était la peinture. Fasciné par les hypothèses scientifiques de la couleur et de la lumière, l'artiste est progressivement passé du néo-impressionnisme et du symbolisme à des compositions non objectives. On peut distinguer une série d'œuvres de cette période, le printemps cosmique (1911 - 1920), qui est représentée au musée. Les œuvres les plus significatives de František Kupka, exposées ici, incluent la cathédrale et le marché.L'intérêt est également une série de croquis pour une variété de peintures, sans laquelle aucune exposition rétrospective.

Sculptures d'Otto Gutfreund

Le musée présente 17 sculptures en bronze illustrant le travail du sculpteur sur l’époque d’avant-guerre du cubisme. Ils ont été créés en 1911-1914. Un peu plus tard, plusieurs de ses sculptures ultérieures ont été ajoutées à la collection.

Art contemporain d'Europe centrale

Cette collection regroupe des œuvres uniques d'artistes tchèques et polonais, slovaques et hongrois datant des années 1960 et 70. Certaines sections ont ensuite été complétées par des œuvres de la jeune génération d’artistes. La section la plus vaste de la collection est consacrée à l'art tchèque et slovaque et comprend un ensemble de peintures, sculptures, dessins et gravures. Toutes les expositions de Med Mladkova ont été sélectionnées personnellement et visités dans les studios des artistes. Le résultat de ses efforts est une magnifique collection au contenu unique.

Grâce aux efforts du mécène, les visiteurs ont aujourd'hui l'occasion d'apprécier les œuvres de Vaclav Ziegler, Adriena Shimotova et Stanislav Kolibala, Vladimir Janošek et Karl Maliha. Les artistes slovaques sont représentés ici par les œuvres d'Alex Mlinarchik et de Zdeno Mayerchak, Milan Dobesh. Parmi les œuvres polonaises, les œuvres de Magdalena Abakanovitz et Isabella Gustovskaya présentent un intérêt particulier.

Œuvres de Jiří Kollář - maîtres du collage

Cette collection fait partie de l'exposition d'art contemporain d'Europe centrale, mais elle est particulièrement appréciée des visiteurs. La collection de Jiri Kollarzha comprend 240 œuvres. Ses premiers travaux sont particulièrement précieux. Cependant, son travail des années 1950 et 1960 est également pleinement représenté. A cette époque, les principales méthodes de son travail. Ce sont des mouches, les journaux froissés sont utilisés comme matériau principal pour la création d'un collage et ses hismazhi sont des peintures créées à l'aide de découpes en pages imprimées. Également intéressants sont les rouleaux - bandes de reproductions différentes alternent ici.

Collection pour Jiri Khalupetsky - aide d'artistes dans la lutte contre la maladie

Une place spéciale dans l'exposition du musée appartient à la collection d'œuvres rassemblées pour Jiri Khalupetsky. La collection a été rassemblée à la fin des années 80 et comprend des œuvres d'auteurs slovaques et tchèques. Initialement, il était prévu de le vendre aux enchères et le produit serait utilisé pour soigner un théoricien gravement malade, Jiri Khalupetsky, auteur de nombreuses œuvres fondamentales sur l'art contemporain de la République tchèque. Mais la vente aux enchères n'a pas eu lieu, la situation a été résolue différemment et la collection a été transférée au musée d'art moderne.

En plus de l'exposition permanente, qui comprend les collections susmentionnées, le musée accueille en permanence des expositions intéressantes de jeunes artistes, ainsi que des séminaires pédagogiques et des conférences, des excursions et des séminaires organisés en 4 langues: tchèque, allemand, italien et anglais.

Informations pratiques

Temps de travail: 10h00 - 18h00 sans congés

Prix ​​du billet (musée et exposition): adultes - 220 CZK, étudiants, retraités - 110 CZK, enfants de moins de 6 ans - gratuit, billet familial - 350 CZK

Plus d'informations sur les billets: www.museumkampa.cz/cs/Vstupne-31.htm

Adresse: U Sovových mlýnů 2 118 00 Praha 1 - Malá Strana

Site web: www.museumkampa.cz

E-mail: [email protected]

Téléphone: +420 257 286 147

Comment s'y rendre

1. Métro Staroměstská (ligne A), traversez la Vltava par le pont Charles et, au bout du pont, descendez les escaliers menant à l'île de Kampa, où se trouve le musée Kampa.

2. Métro Malostranská (ligne A), puis tramway n ° 12, 20, 22 jusqu'à l'arrêt Malostranské Náměstí, de là situé ul. Mostecká au pont Charles. Au début du pont, descendez les escaliers à droite de l'île de Kampa et en 5 minutes, vous êtes à destination.

District Nové Mesto (Nové Město)

Nové Mesto - l'un des quartiers historiques de Prague, fondé en 1348 par ordre du Saint-empereur romain germanique et du roi tchèque Charles IV sur le site d'anciennes colonies.

Histoire

Selon la légende, des astrologues auraient appris à Charles IV que les quartiers de Mala Strana et Stare Mesto à Prague étaient menacés de destruction par le feu et l’eau. Changer le destin et empêcher ainsi la catastrophe ordonnée par Charles IV de construire Nove Mesto, qui relierait la vieille ville à la forteresse de Vysehrad et contribuerait également à accroître le prestige de Prague.

Toutefois, l'intention de Charles IV était de faire de Prague la résidence permanente des empereurs du Saint Empire romain germanique. C’est probablement précisément à cet égard que les travaux d’urbanisme à grande échelle menés à Prague pendant l’époque de son règne ont été reliés. Fait intéressant: la largeur des rues de Nové Mesta au milieu du XIVe siècle était de 23 à 27 mètres, alors que celle des plus grandes rues de Paris et de Cologne n’excédait pas toujours 10 mètres.

La construction de la ville a commencé en mars 1348. Pour stimuler la relocalisation de personnes d'autres villes de Prague dans une nouvelle ville, Charles IV a aboli le paiement des impôts pendant 12 ans. En outre, l'empereur a ordonné à chaque personne déplacée de construire une maison sur le site choisi. Novye Mesto a principalement délocalisé des artisans - forgerons, ferblantiers, etc. - Trois marchés - les marchés de Sennaya, du Cheval et du bétail - ont été à la base de la Nouvelle Ville. À côté d'eux ont été construits la première maison.

Les curiosités

Le bâtiment de luxe du musée national se dresse au début de Watslavak (comme on dit couramment la place Venceslas). Les collections rassemblées dans le musée et ses intérieurs sont impressionnantes.

Le théâtre national sur le quai Masaryk (Masarykovo nabr.) Est l'un des symboles de Prague. L'inauguration eut lieu en 1883. Le théâtre national devint le centre de la vie culturelle du pays. Je suis venu ici en tournée et théâtres russes. Ils se rendirent solennellement au théâtre de Pyotr Ilyich Tchaikovsky, à la troupe du théâtre Alexandrinsky et au théâtre d'art de Moscou, sous la direction de Stanislavsky et de Nemirovich-Danchenko.

Rudolfinum est un autre symbole de la renaissance nationale de la République tchèque, avec le Musée national et le théâtre. De 1918 à 1938, le Parlement tchécoslovaque siégeait dans cet édifice de style néo-Renaissance. On y trouve maintenant une salle de concert et une galerie d'art.

Le palais Adria, construit sur ordre de la compagnie d'assurance italienne, ressemble un peu aux palais vénitiens de la Renaissance. Les décorations du bâtiment sont des ornements en pierre et le groupe de sculptures "Seafaring".

Café "Louvre" sur l'avenue du peuple (Národní tř. 20) - c'est le légendaire café de Prague, qui était au début du XXe siècle l'un des centres de Prague allemande. Des écrivains et des poètes, des artistes et des philosophes ont passé la soirée ici.

La maison dansante (1992-1996) est la structure architecturale la plus intéressante de Prague. Selon l'une des versions, le bâtiment est dédié aux danseurs Fred Aster et à son partenaire Ginger Rogers (stars des comédies musicales hollywoodiennes des années 30). Et en effet, la partie de la maison faisant face à la rivière ressemble à un cylindre masculin, et la moitié en verre est la silhouette d’une femme vêtue d’une robe fluide. La maison est le bureau de la compagnie d’assurances néerlandaise, qui était le client de la construction. Sous le pont Yiraskov près de la «Maison dansante», les Prague adorent nourrir les cygnes. Nous vous conseillons de suivre leur exemple ici ou en aval après le pont Palacky. Les cygnes, ainsi que les nombreux canards, sont complètement apprivoisés et mendient avec impatience, ou plutôt demandent de la nourriture.

Eglise des Sts. Cyril et Méthode - la principale église orthodoxe à Prague. Il y a un petit musée dans l'église consacré à l'histoire des parachutistes tchèques qui, en 1942, a tenté d'assassiner R. Heydrich et a essayé de se cacher dans ce temple de la persécution.

La place Charles est la plus grande place de Prague, fondée en 1348 par Charles IV, elle ressemble à un parc. Sur le côté nord de la place se trouve le nouvel hôtel de ville, construit sous Charles IV, et complètement reconstruit en 1905. À l'entrée de l'hôtel de ville est attaché au mur "coude tchèque" - une ancienne mesure de longueur. Du sud, la place est fermée par la maison de Faust - un bel immeuble rose. Selon la légende, le Dr Faust lui-même vivait dans cette maison, transportée par Méphistophélès à travers un trou dans le toit.

Eglise de Saint Jean sur Skaltse. Comme son nom l'indique, le temple est situé sur une élévation rocheuse, vous pouvez y accéder par les escaliers. La fresque à l'intérieur du temple représente l'ascension du ciel. Jean de Nepomuk, le saint le plus vénéré à Prague. La statue du saint, dont une copie est située sur le pont Charles, est ornée d'un autel.

Le monastère d'Emauzy a été construit par Charles IV en 1347. L'église monastique est célèbre pour ses fresques de 1372 et sert de salle d'exposition. Le monastère a été gravement endommagé lors du bombardement des forces alliées le 14 février 1945, lorsque des avions américains ont attaqué par erreur Prague au lieu de Dresde. Il a été restauré dans les années 60.

Dans l'une des rues de Nové Ké, Ke Karlovu abrite deux musées intéressants: le musée du compositeur Antonín Dvořák et le musée de la police tchèque, situés dans le monastère Charles de Saint-Augustin. Le temple principal du monastère est dédié à la Vierge Marie et à la .. Charlemagne Il était supposé que l'église deviendrait le temple le plus important de Prague. Dans l’autel, en direction de Charles IV, ont placé trois dents de saint .. Charles et la cathédrale elle-même ont été érigés en imitant la construction de la chapelle du couronnement de la cathédrale d'Aachen. La riche décoration du temple n'est pas conservée.

Colline Petřín (Petřín)

Colline de petrin - pas la plus haute colline de Prague, mais la plus pittoresque et attrayante parmi les autres. Situé sur le territoire de Mala Strana dans sa partie ouest sur la rive gauche de la rivière Vltava. La colline de Petrin regorge d'attractions et son histoire est riche en événements intéressants.

Informations générales

Comme nous le savons, Petrshin Hill portait plusieurs autres noms. Au début, cela s'appelait une montagne, puis Kopets ou la colline de Saint-Laurent la portait, puis une croix y était installée.

Le nom Petršin a été attribué à la colline en raison de l'abondance de roches. "Petrae" signifie simplement "roches" en latin. Mais on sait qu’à Prague au Moyen Âge, on parlait latin.

La hauteur de la colline est d'environ 327 mètres et seule une petite version de la tour Eiffel, construite en 1891 pour l'exposition anniversaire, s'élève au-dessus de celle-ci. La hauteur de la tour est de 60 mètres, ce qui ne semble pas être une magnitude particulière, jusqu'à ce que nous prenions en compte le fait qu'elle se dresse fièrement au sommet d'une colline surplombant tout Prague.

L'origine de la colline de Petršina

Les premières carrières ont commencé à se développer dans la région de Petršina à l'époque romaine. La pierre de la colline a ensuite été utilisée comme matériau de construction pour de nombreuses maisons à Prague. Une colline couverte d'arbres plus tôt, a commencé à "chauve."

Il y avait aussi une potence à côté de l'église Saint-Laurent. Des criminels ordinaires ont été exécutés ici, mais également des personnes condamnées pour des motifs politiques.

Lorsque des représentants de la famille Przhemyslovich ont été tués par des membres de la famille Slavniki à Libitz en 995, c'est ce qui s'est passé sur la colline de Petrshin. Ils ont tout simplement été arrêtés à la potence. Des exécutions ultérieures ont eu lieu en dehors de la ville ou sur les fortifications de Sibenicni, une colline «spécialement équipée» pour cela.

Lorsque le mur de la faim a été achevé sur l'ordre de Charles IV, de nombreux artisans ont été forcés de s'installer dans les environs. Les ferblantiers, les forgerons et autres ont commencé à s'y installer. À cette époque, des vignobles étaient plantés à Petršin.

À la Renaissance, sous le règne de l'empereur Rodolphe II, Petřín était un lieu prisé pour les promenades et les excursions. C'est pourquoi les arbres et les arbustes d'ornement ont progressivement formé un jardin, assez agréable à visiter sous la chaleur estivale.

Plusieurs fois dans son histoire, Petršina a été un lieu de déploiement pour les troupes. En 1611, il devint le lieu où était installé le camp de Léopold von Habsburg. Qu'il était pendant la guerre de trente ans.

De nombreuses tentatives ont été faites pour réparer Petršin, un village abandonné et détruit, mais au lieu de jardins, les fortifications militaires ont repris leur croissance. C'était un temps sans paix.

Après de nombreuses années, au XVIIe siècle seulement, de magnifiques parcs remplis de statues de personnalités tchèques ont été créés ici. Ici, on peut visiter la tour d'observation, le labyrinthe de jardin, l'observatoire et d'autres monuments.

Vues de la colline de Petrin

Funiculaire

Le charmant funiculaire victorien est l’un des sites les plus populaires de Prague. Les premières stations Ujezd et Lanova Draha ont été construites en 1891 pour la même exposition que celle de la tour Petrshin. Après que le funiculaire ait survécu à plusieurs reconstructions.

Pour utiliser le funiculaire, vous devez acheter un billet régulier.Si vous utilisez les transports en commun et que vous disposez d'un ticket supplémentaire, vous pouvez l'utiliser, sinon, vous pouvez l'acheter dans le bâtiment même, à l'aide d'une machine spéciale.

La file d'attente en tant que telle n'existe qu'à la hausse, lorsque vous descendez, de telles files d'attente ne seront pas observées.

Les funiculaires élèvent et abaissent les touristes toutes les 10-15 minutes. L'intervalle d'attente dépend du temps. Par exemple, lorsque le flux de touristes n’est pas assez important, du 9-00-10-00 au 18-00-23-00, le funiculaire monte et descend toutes les 15 minutes, le reste du temps - toutes les 10 minutes.

À l'entrée du hall, qui mène au funiculaire, se trouvent des composteurs et des inspecteurs. Si vous avez une carte de voyage pour un jour, trois ou un mois, elle conviendra également pour utiliser le funiculaire.

Le funiculaire lui-même accueille exactement 100 personnes. Il y a 30 atterrissage et 70 debout. Le funiculaire se lève assez vite. Il y a deux arrêts, le premier s'appelle Nebozizek et le second mène à la colline de Petrin.

Tour de Petrin

L'observatoire de Petřín (Petřínská Rozhledna), réalisé sous la forme d'une copie miniature de la tour Eiffel, a été construit en 1891 pour l'exposition anniversaire. La hauteur de la tour est de 60 mètres. Cela peut paraître bas, mais n'oubliez pas qu'il se trouve au sommet de la colline de Petrin, qui culmine à 318 mètres.

Couvrez 299 marches pour atteindre son sommet et profitez de la vue magnifique sur tout Prague, qui s'ouvre à partir de là. Par temps clair, vous pouvez voir le plus haut sommet de la République tchèque, Sněžka, à 150 km!

La tour Petrin se dresse dans de beaux jardins, où il fait bon flâner à tout moment de l’année. La colline abrite également la galerie des glaces, l’observatoire Stefanik, ouvert au public, l’église et la roseraie (billets d’observatoire économiques, une tour de guet, une galerie des glaces peuvent être achetés sur place, il est inutile de réserver à l’avance).

La plupart des pierres utilisées pour la construction des principaux sites touristiques de Prague ont été extraites de la colline de Petrin. Maintenant, il est bien caché par l'herbe et les arbres qui couvrent la pente.

Prix ​​du billet pour la tour d'observation:
120 CZK pour les adultes, 65 CZK pour les étudiants et les enfants.

Heures d'ouverture:
Octobre, mars: tous les jours de 10h00 à 20h00
Novembre-février: tous les jours de 10h à 18h
Avril-septembre: tous les jours de 10h à 22h

Mirror Maze

Dehors, c’est le château miniature habituel, et à l’intérieur, vous vous retrouvez dans un espace infini. C'est le labyrinthe des miroirs. Ici, ce sera intéressant, adultes et enfants. À la fin de la promenade, vous entrerez dans la salle avec des miroirs tordus, où vous pourrez passer un bon moment.

Le bâtiment en bois a été construit en 1891 en tant que pavillon d'exposition de l'exposition Jubilee, consacrée aux réalisations des Tchèques dans les domaines de la culture, de l'art et de la construction. Ce bâtiment était intéressant car il imitait complètement les tours Vysehrad de la guerre de trente ans. Lors du passage de l'exposition, il y avait toujours à son entrée un portier vêtu de vêtements d'époque. Il a tenu une lanterne dans ses mains et a salué les invités avec les bruits de la cheminée du palais.

Après la fin de l'exposition, on s'est interrogé sur le sort futur du bâtiment et il a été décidé d'y placer le Mirror Maze.

Les miroirs ont été montés pendant plusieurs années, produisant l’effet des interminables salles gothiques. Un système complexe de miroirs crée des tunnels bizarres, coupés de la réalité et créant un sentiment absolu d'absence de sortie.

Selon une légende, un groupe de jeunes gens est entré dans le labyrinthe et ne l'a jamais quitté, perdu dans le labyrinthe du temps. Jusqu'à présent, ils errent dans le labyrinthe, essayant de trouver un moyen de s'en sortir, mais en vain ...

Tous les tunnels sans fin de labyrinthe sont créés avec seulement 31 miroirs. 14 miroirs déformés se trouvent dans la salle du rire, qui a été ajoutée au labyrinthe en 1911.

Après avoir passé le Labyrinthe, en récompense, un diorama historique avec une représentation de la bataille entre les Tchèques et les Suédois en 1648 ouvre ses yeux.La combinaison de l’image en relief et du plan plat donne une impression réaliste que vous êtes au cœur des événements.

Observatoire Stefanik

Sur la colline Petršinsky se trouve une institution scientifique dont le nom est inscrit en lettres d'or dans l'histoire de l'astronomie. C'est l'observatoire nommé d'après Milan Stefanik.

Milan Stefanik, l'un des fondateurs de la Tchécoslovaquie, est un pilote et astronome-scientifique légendaire qui a beaucoup contribué au développement de cette science en République tchèque. Un monument lui est placé devant le bâtiment.

L'observatoire dispose actuellement de trois télescopes qui permettent d'observer les corps célestes et d'obtenir des données scientifiques extrêmement précises.

L'un des télescopes installés en dernier lieu n'est utilisé que par des scientifiques et les deux autres sont accessibles à tous ceux qui s'intéressent à d'autres mondes.

Les employés de l'observatoire ont mis au point un certain nombre de programmes éducatifs destinés à diverses catégories de la population - des personnes âgées à la retraite au plus petit. Ces programmes sont très populaires car les galaxies lointaines se sont toujours attirées.

Travaux dans l'observatoire et sa propre exposition. Son exposition présente l'histoire de l'observatoire lui-même, des faits intéressants, des exemples de recherche, des photos rares du ciel étoilé, des morceaux de météorites pouvant être achetés comme souvenir de la visite.

Au fil des années, plus de 120 études ont été réalisées à l'observatoire de Stefanik.

Église catholique de Saint-Laurent (Vavrzhyntsa)

La cathédrale Saint-Laurent est un temple à un seul temple chrétien classique, construit sous la forme d'un quadrilatère allongé, avec une partie avant convexe, ornée au-dessus de son fronton d'une statue représentant Saint-Laurent.

Il existe plusieurs versions de base expliquant pourquoi ce saint a été choisi comme saint patron de ce temple de Petršin. Une des versions dit que son nom est en accord avec le nom de la colline en allemand - Lawrenceberg. Selon une autre version, Saint-Laurent protège l’ancienne tradition tchèque, non seulement les pâtissiers, les brasseurs et les chefs, mais aussi les montagnes tchèques. Selon la troisième version, ce saint a été choisi parce qu'il est mort dans le feu et cette nouvelle église avait pour tâche principale non seulement de détruire les temples païens, mais également d'attirer les païens qui adoraient le feu dans l'église chrétienne.

Le bâtiment principal de cette église a été construit dans le style gothique et a été construit à cette époque, le Hungry Wall. De 1735 à 1770, l’église subit une restructuration à grande échelle, lancée par Christopher Dinglingofer et réalisée selon des schémas destinés à la cathédrale Saint-Guy. Fin des travaux de reconstruction de Francis Casimir Strakhovsky, à l’aide des projets Ignatius Palliardi. L’église a reçu son aspect moderne précisément grâce au travail de ces deux architectes talentueux. Elle ressemble à un temple à une nef, doté de deux tours jumelles, construite dans le style du baroque tchèque traditionnel. La même ancienne chapelle romane s'intégrait organiquement dans le bâtiment en tant que sacristie (tabernacle).

Visiter l'église Saint-Laurent peut être tous les jours de 10 à 15 heures.

Jardins Petrin

Les jardins de Petrin frappent par leur beauté, en capturant dans la mémoire de nombreux touristes des images d'allées fleuries et d'une architecture élégante.

Au pied de la colline, il y a le jardin Seminarsky, dans sa partie supérieure se trouve une tour d'observation fondée en 1891, ceinte d'un jardin adjacent portant le nom le plus logique, «Le jardin de la tour d'observation». À propos, si vous voulez voir la ville comme il se doit, alors 299 marches de cette attraction vous amèneront à des hauteurs telles que tout sera clairement vu. Outre ce qui précède, le complexe comprend: le jardin Nebizezek, nommé d'après le vignoble, les jardins Seminarsky et Strahovsky, ainsi qu'un magnifique jardin de roses, étalant toute sa verdure sur une superficie de 5,6 hectares.

Le versant nord de la montagne est protégé par deux jardins clos - Schönborn, utilisé par l’ambassade américaine et Lobkowitzky en terrasse, occupé par l’ambassade d’Allemagne, ainsi que le magnifique jardin Vrtbovsky, qui n’ouvre ses portes au public qu’à certaines heures. Les touristes devront porter une attention particulière au dernier coin de la nature, car celle-ci est décorée avec le palais Vrtbovsky, que beaucoup voudront voir. De plus, pour les amateurs d'art, visiter la loggia du jardin du château sera particulièrement agréable, car il accueille des concerts de musique classique et la galerie du palais accueille souvent toutes sortes d'expositions d'art.

Château de Prague (Pražský hrad)

Château de prague - La plus grande forteresse de la République tchèque, qui longe le sommet de la colline sur la rive gauche de la Vltava. C’est un centre historique, politique et culturel majeur du pays, fondé au IXe siècle. Le château de Prague est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO et le livre des records Guinness à la plus grande résidence présidentielle et au plus grand château du monde. Le complexe de palais et de temples couvre une superficie de plus de 7 hectares, alors attendez-vous à en voir beaucoup ici.

Histoire

Le château de Prague a été fondé vers 880 par le prince Borzhivoï de la dynastie des Přemyslovich. Le château situé sur une haute colline au-dessus de la Vltava servait de résidence aux princes tchèques et de siège de l'évêque de Prague. Le premier bâtiment en pierre du château était le temple de la Vierge Marie, dont les vestiges ont survécu jusqu'à nos jours. Au Xème siècle, la basilique et le monastère de Saint-Georges ont été fondés. Le bâtiment dominant - la cathédrale Saint-Guy - a été fondé au XIème siècle. Dans ses murs, ils ont couronné et enterré les dirigeants de la République tchèque, ainsi que les archevêques de Prague.

Le règne de l'empereur Charles IV au milieu du IVe siècle marque l'apogée de la prospérité du château de Prague - le château devient la résidence impériale du souverain du Saint-Empire romain germanique. Le palais royal a été reconstruit, les fortifications ont été renforcées et la cathédrale Saint-Guy a été reconstruite dans le style des cathédrales françaises gothiques. L'expansion du château se poursuivit également sous le règne de son fils Wenceslas, mais avec le début des guerres hussites, le château fut abandonné. Ce n'est que vers la fin du XVe siècle, lorsque le roi Vladislav Yagellonsky s'est installé dans le château de Prague, que le complexe a été restauré, de nouvelles tours de guet ont été ajoutées et le grand hall de Vladislav a été construit - l'un des premiers exemples de la Renaissance en République tchèque.

Avec l’arrivée au pouvoir de la dynastie des Habsbourg en 1526, la restructuration du château de Prague dans le style de la Renaissance, devenue à la mode en Europe. La famille royale s'installe à Vienne et le château de Prague sert principalement à la détente. Le Royal Garden Hotel, le palais du Belvédère et la salle de bal ont été construits.

La reconstruction fut complétée par l'empereur Rodolphe II, qui voulait faire du château un élégant centre de pouvoir attirant artistes, scientifiques et diplomates étrangers. Dans l'aile nord du palais et dans la salle espagnole, se trouve une immense collection d'art et de science impériale.

Après la chute de l'empire austro-hongrois en 1918, le premier président de la Tchécoslovaquie fut accueilli au château de Prague. Après 1989, une partie du château a été ouverte au public. Aujourd'hui, le château de Prague est le siège du président tchèque et le monument le plus visité de Prague.

Les curiosités

Le château de Prague se compose de trois cours, où se trouvent de nombreux palais, temples et monastères de tous les styles architecturaux du dernier millénaire. Les musées contiennent des joyaux royaux, des reliques chrétiennes, des œuvres d'art de valeur et un certain nombre de documents historiques importants. Ici, vous verrez également une galerie d'art avec les collections de Rudolph II, un musée du jouet et de magnifiques jardins.

L'entrée du château de Prague depuis la place du château mène à travers les portes aux statues de titans (XVIIIe siècle) jusqu'à la première cour, la «cour d'honneur». Voici les salles de cérémonie du château: la salle du trône et la salle espagnole (ouvertes au public pendant les vacances nationales tchèques).

La porte Mathias (XVIIe siècle) mène à la deuxième cour, au centre de laquelle se trouve la fontaine de Léopold de style baroque précoce.D'une part, vous verrez la chapelle de la Sainte-Croix (XVIIIème siècle) avec d'anciennes peintures bibliques. D'autre part, il y a une galerie de peintures de Rubens, Titien, Véronèse et d'autres artistes célèbres. Sur le côté nord se trouve l'écurie impériale et le hall d'exposition.

L'attraction principale de la troisième cour est la cathédrale Saint-Guy (XIVe siècle) avec le mausolée des rois tchèques. Il y a aussi la chapelle Saint-Venceslas, décorée de fresques gothiques avec des pierres précieuses.

Ensuite, vous serez conduits sur la place Saint-Georges, où se trouve l'ancien palais royal. Ce palais fut la demeure des rois tchèques pendant plusieurs siècles. Derrière se trouve le premier monastère tchèque - le monastère de Saint-Georges (Xème siècle), où l'exposition permanente de la Galerie nationale de Prague est maintenant ouverte.

Ensuite, vous pouvez descendre la voie dorée - une ruelle pittoresque avec de petites maisons colorées du XVIe siècle. Selon la légende, des alchimistes vivaient ici et pourraient transformer des pierres en or. Voici également l'ancienne résidence du maire de Prague, et maintenant la salle d'exposition et le musée du jouet.

Sur le versant sud sous le château de Prague, vous trouverez de luxueux jardins royaux historiques avec une belle résidence d'été des rois de Bohême dans le style de la Renaissance.

Informations pratiques

Le château de Prague est ouvert tous les jours de 5h00 à 24h00 en été et de 6h00 à 23h00 en hiver. Les musées et expositions sont ouverts de 9h00 à 17h00 en été et jusqu'à 16h00 en hiver. Les salles de cérémonie sont ouvertes au public deux fois par an: le 8 mai et le 28 octobre (Journée de la libération du fascisme et du jour de la fondation de la République tchécoslovaque).

Fermé le 24 décembre.

Coût: l'entrée dans les cours est gratuite. Visites de palais et de musées à partir de 2 $. Billet de forfait environ 15 $. Il y a des visites avec un guide russe. Chaque billet est valable le jour de l'achat et le lendemain.

Site officiel: www.hrad.cz

Cathédrale Saint-Guy (Katedrála svatého Víta)

Cathédrale Saint-Guy - le temple qui orne le centre historique de la capitale tchèque; dominante du château de prague. Il s’agit de l’un des projets de construction à long terme les plus célèbres d’Europe: l’authentique gothique médiéval est combiné de manière organique avec des éléments du baroque et d’habiles stylisations néo-gothiques. Les voyageurs qui se sont rendus dans des temples d'Europe occidentale, comme Notre-Dame de Paris, ont une idée précise de l'art spectaculaire mais sombre du Moyen Âge. La cathédrale Saint-Guy remplie de lumière détruit complètement ce stéréotype. Il se trouve que le gothique peut non seulement rappeler l’insignifiance d’une personne, mais aussi l’inspirer pour lui donner une nouvelle force.

Histoire de la cathédrale Saint-Guy

Comme de nombreux édifices religieux, la cathédrale de Saint-Guy n’est pas née de rien. Environ 4 siècles plus tôt, une église ronde compacte de style roman a été construite, puis une basilique plus spacieuse dans laquelle étaient couronnés les monarques de la première dynastie tchèque de Przemyslovich. Avant le nouveau bâtiment construit en 1344, des tâches non moins sérieuses avaient été définies: la cathédrale devait être le lieu du couronnement et du repos des personnalités royales, et en même temps, le principal trésor du pays.

Cathédrale Saint-Guy Cathédrale orientale Des éléments néo-gothiques de la cathédrale coexistent avec les bas-reliefs du XXe siècle.

Le célèbre architecte flamand Matthias d’Arras, Matthias, a commencé son travail mais, en raison de son décès, cette tâche a été confiée au spécialiste allemand Peter Parler, qui a déterminé l’apparence architecturale de tout le centre historique de Prague. Parmi ses œuvres figurent le pont Charles et l'église de la Toussaint de la capitale, ainsi que de nombreux petits temples en République tchèque et en Allemagne. Le nouveau maître était un sculpteur expérimenté. Il s'est donc concentré sur le décor volumétrique de la cathédrale. À la fin de sa vie, il ne parvint à terminer qu'une partie du transept et du choeur. Les fils de l'architecte ont complété le côté sud du temple et une partie de la tour. Il n'a pas réussi à terminer le travail, le plan était trop volumineux. Au cours des siècles suivants, la construction progressa extrêmement lentement pour des raisons financières ou en raison des hostilités.

Aux XVe et XVIe siècles, les architectes B. Reith et B. Volmut ont poursuivi leurs travaux sur la cathédrale Saint-Guy.Grâce à leurs efforts, la partie nord de la cathédrale avec une tour a été construite, ce qui a permis de célébrer des offices et de célébrer des cérémonies dans une église encore inachevée.

La construction de la cathédrale ne s'achève qu'au début du XXe siècle. La partie ouest a été réalisée selon les plans de Peter Parler par des architectes tchèques. Les principaux travaux sur la conception du temple achevés en 1929.

Le nom de la cathédrale

Autoportrait de Peter Parler dans la cathédrale Saint-Guy (vers 1370-1379)

Saint Vit, le saint patron du temple, était un martyr romain du début du christianisme, qui n'avait aucun lien direct avec la République tchèque. En 1997, en l'honneur du millénaire qui s'est écoulé depuis la mort de Mgr Adalbert, évêque de Prague, ou, selon la tradition tchèque, de Vojtěch, la cathédrale reçut un nouveau nom - Saint-Guy, Václav et Vojtěch. Wenceslas est également un personnage important: il s’agit d’un prince de la famille Přemyslovic, saint patron de la République tchèque. Les touristes, cependant, utilisent toujours l'ancien nom, sous lequel le temple est devenu célèbre dans le monde entier.

La valeur du temple pour la République tchèque moderne

Chaque nouvelle ère a ajouté ses propres caractéristiques à la cathédrale Saint-Guy. Une nouvelle vague de sentiments patriotiques au XIXe siècle a amené les Tchèques à revenir à la question de l'achèvement de la construction. Un groupe d'architectes, connaisseurs du gothique, a conçu la partie ouest du bâtiment aussi proche que possible de la version d'origine. Des vitraux brillants apparurent déjà au XXe siècle dans la partie nord de la cathédrale. Enfin, ce n’est qu’en 1929 que la construction est officiellement terminée. Aujourd'hui, c'est le plus grand musée et centre religieux de la capitale, une salle d'orgue dotée d'une excellente acoustique, un référentiel de l'histoire tchèque et un symbole de la cohésion de la nation. Des cérémonies importantes y ont encore lieu, comme les adieux à Vaclav Havel, le premier président de la République tchèque.

Éléments de la façade de la cathédrale Saint-Guy Intérieur de la cathédrale de Saint-Guy

Caractéristiques architecturales

Vous pouvez apprécier l'immense taille du bâtiment de loin en admirant le panorama de Prague. De près, en raison du développement dense de la place, il est impossible de couvrir d'un coup d'œil tout le bâtiment et de réaliser une photographie générale à part entière des murs sombres gothiques avec leurs dômes de cuivre baroques recouverts d'une patine. Pour apprécier la beauté de la cathédrale, il faut constamment marcher les yeux au ciel - c’est peut-être l’intention des architectes. La longueur du temple est de 124 m, la hauteur des tours de 82 à 96,5 m. La rosace ronde sur la façade de la cathédrale, l'un des derniers ajouts du XXe siècle, atteint 10 m de diamètre.

Intérieur de la cathédrale Saint-Guy

La grandeur de l'édifice est pleinement comprise lorsque les invités sont à l'intérieur. Hautes arches, arcs de lancettes et fenêtres, conservés depuis le Moyen-Âge, galeries mystérieuses dans les bas-côtés, séparées de l'espace principal par de puissantes colonnes - tout cela peut être considéré pendant des heures. La lumière pénètre à l'intérieur de la cathédrale à travers des vitraux colorés, faits après l'histoire biblique. Les plus récents d'entre eux sont réalisés par des maîtres d'après les croquis d'Alphonse Mucha, le plus grand artiste tchèque de l'ère moderne. Sur les niveaux supérieurs autour du temple, se trouve un balcon avec des bustes: non seulement les monarques et les responsables d'église sont représentés dans l'histoire, mais également les architectes qui ont participé à la construction.

Pierre tombale de Jean de Nepomouk de l'argent Plafond de la cathédrale de Saint-Guy Rond-rosace

Royal Regalia

Copie exacte de la couronne de saint Wenceslaus

La cathédrale Saint-Guy est toujours le dépositaire des trésors royaux, bien que la République tchèque ait longtemps cessé d'être une monarchie. Le trésor de l'art gothique est la chapelle Saint-Venceslas, construite à l'époque de Charles IV par Peter Parler (achevée en 1367). Le corps du souverain et protecteur éternel du pays repose ici et, au-dessus de la chapelle de la Chambre de la Couronne, est soigneusement protégé des regards indiscrets par la couronne dorée de Saint-Venceslas, constituée de 4 lignes héraldiques ornées de grosses pierres - spinelles et rubis rouge sang, de saphirs bleus sans fond et de vert sombre émeraudes. La légende dit que celui qui le met pas de droit ne vivra pas un an. Ils disent que seul le protecteur de Hitler, R., a décidé de le faire.Heidrich, et moins d'un an plus tard est décédé pendant la tentative (1942). Un chef-d'œuvre de joaillerie légèrement sursaturé en bijoux a été créé au XIVe siècle, puissance plus modeste avec des reliefs de l'histoire du roi David et Adam et du sceptre - un peu plus tard. Les reliques ne sont pas exposées plus d’une fois par décennie, mais les touristes se voient présenter des copies fidèles du costume royal. Vous pouvez les voir dans la salle de conférence Sejm, dans l'ancien palais royal, située directement sur le mur sud de la cathédrale.

Cathédrale Orgue Orgue de la cathédrale Saint-Guy

La voûte du temple est soutenue par 28 colonnes. Vingt maîtres à différents moments ont créé des vitraux pour le temple, dont le moderniste Alfons Mucha. L'orgue de la cathédrale Saint-Guy est considéré comme l'un des plus beaux d'Europe.

Les murs de la chapelle sont décorés de fresques habiles, d'or et d'une mosaïque de pierres précieuses. Au centre se trouve la figure de Saint-Venceslas en armure de bataille.

Vitrail d'Alfons Mucha

Dans la chorale, vous pouvez voir les pierres tombales des souverains et des évêques tchèques. Dans la chapelle Sainte-Marie-Madeleine se trouvent les restes de Mathieu Aras et Peter Parler. Une pierre tombale en argent pesant environ deux tonnes est située dans la chapelle de Jan Nepomuk. Au total, la cathédrale compte 23 chapelles.

L'espace du temple est divisé en deux triforium. Cette galerie de balcon divise horizontalement la cathédrale Saint-Guy en une partie terrestre et une sphère céleste. Les bustes des représentants des dynasties royales, des archevêques et des architectes - fondateurs de la cathédrale - sont conservés dans le triforium.

Devant l'autel principal, créé au XIXe siècle par les maîtres Kranner et Moker, se trouve une pierre tombale en marbre blanc du Hollandais Molina (1589). Sa couverture est décorée d'images en relief de Ferdinand Ier, de sa femme, Anna Yagellonki, et de leur fils, Maximilian II. C'est la partie surélevée du mausolée - en bas se trouve la crypte royale. L'entrée s'ouvre sur la chapelle de la Sainte-Croix.

En descendant dans la crypte, les visiteurs découvriront les vestiges des fondations de l'ancienne rotonde découvertes par les archéologues. Voici la crypte royale avec les sarcophages de Charles IV, Wenceslas IV, Georges de Podebrady, Rodolphe II et d'autres dirigeants de la République tchèque.

La cathédrale Saint-Guy est comprise dans le nombre d'attractions à voir absolument lors des excursions autour du château de Prague.

Cimetière royal de la cathédrale Saint-Guy devant la cathédrale

Information touristique

Cathédrale Saint-Guy dominant Prague

La cathédrale est ouverte aux visiteurs de 9 à 18 heures au plus fort de la saison touristique, d'avril à octobre. De novembre à mars, il ferme plus tôt, à 16 heures. Dimanche, les visiteurs sont attendus à partir de midi. L'entrée à la cathédrale Saint-Guy est gratuite, mais toutes les chapelles et les salles secrètes ne sont visibles que dans le cadre d'une visite payée du château de Prague. La connaissance du «petit quartier» coûte 250 CZK, la «grande» - 350. L’église accueille des concerts de musique pour orgue selon un programme spécial, qui peut être spécifié sur le site officiel.

Comment s'y rendre

Le château de Prague étant fermé aux transports, les touristes doivent beaucoup marcher. Pour vous rendre à la cathédrale Saint-Guy, le moyen le plus pratique est de vous rendre à l'arrêt de tramway situé sur la route 22 du château de Prague. Le tramway à Prague est la principale forme de transport public au même titre que le métro. Pendant les heures d’ouverture de l’église, il circule strictement toutes les 10 minutes en moyenne. Depuis l'arrêt de bus, vous devez vous diriger vers le sud à environ 300 m, en tournant vers l'est juste après la galerie de photos du château de Prague. Si les forces restent après l'inspection de la cathédrale, vous pourrez visiter cet intéressant musée présentant des peintures de Titien et de Rubens pour 150 CZK.

Staré Mesto (Staré Mesto)

Vieille placeou Vieille ville - le quartier de Prague, dans lequel sont concentrées un grand nombre d'attractions, et c'est ici que tout touriste venu visiter la capitale de la République tchèque se rend en premier. Des sentiers de promenade dans les rues étroites et les cours aux arcades se cachent derrière des maisons à pignons, des églises, des tavernes et des petits magasins, laissent des impressions inoubliables aux visiteurs de la ville.

Chaque rue de la vieille ville est une galerie de monuments d'art, qui conserve soigneusement la mémoire de l'époque médiévale et son patrimoine, exprimés par des repères architecturaux. Au cours de l'histoire millénaire de la vieille ville, un grand nombre de maisons et d'églises se sont concentrées sur son territoire. C'est un complexe architectural unique, chaque pierre qui respire l'histoire.

Histoire

La vieille ville était le site initial d'une colonie à Prague, qui est apparue à un important carrefour de routes commerciales entre l'ouest, l'est et le long des rives de la Vltava au VIIIe siècle. Au 9ème siècle, les premiers bâtiments chrétiens ont été mentionnés. Au 10ème siècle, Przhemsiliches s'est déjà installé à Prague. Après un siècle, le commerce s’y développa activement. La ville était de l'autre côté du château de Prague, ce qui lui donnait une certaine liberté. Staré Mesto était situé dans une zone basse, la Tchèque Chronicle parle d'une inondation en 1118, qui a coûté de nombreuses maisons.

Le pont Yuditin fut construit en 1158, le précurseur du pont Charles, le deuxième pont d'Europe. Il a connecté Stare Mesto et Malá Strana.

On pense généralement qu'au 12ème siècle, seuls les diplômés de Prague étaient protégés par des murs (Château de Prague, Vysehrad). L'absence de murs est devenue particulièrement dangereuse quand, au début du XIIIe siècle, en Europe centrale, il y avait un risque d'invasion des Tatars. Par conséquent, Vaclav j'ai ordonné de clôturer les murs de la ville, de protéger l'arbre et la pierre, de forcer les moines et les séculiers à la construction de douves et de remparts. Il est supposé que vers 1250 les fortifications étaient terminées. Ils mesuraient 1 700 mètres et limitaient le territoire à 140 hectares.

Au XVIIIème siècle, Joseph II commença à mettre en œuvre de nombreuses réformes. Durant les dix années de son règne (1780-1790), il réussit à changer radicalement Prague. Par décret de 1784, il ordonna l'unification des villes de Prague en une - hlavní město Praha, puis Stare Mesto devint Prague I, Nove Mesto - Prague II, Mala Strana - Prague III, Hradcany - Prague IV. Joseph II a licencié de nombreuses institutions religieuses, organisations médiévales, tribunaux. En tant qu'instance dirigeante à Prague, un magistrat a été nommé. Il est installé dans l'ancien hôtel de ville. Pour cela, il a fallu reconstruire partiellement, la salle médiévale a été détruite. L'empereur a commencé à élaborer des codes du bâtiment, des règlements sur les incendies et a recommandé d'approuver des projets mettant l'accent sur la force et la précision et sur des rues simples. En fait, il a apporté les mêmes idées qui ont dominé la restructuration de Prague après 100 ans.

Sites et musées

The Public House (1905-1911) est un exemple luxueux de la modernité de Prague, construit sur le site des ruines de la cour royale. Au-dessus du portail se trouve la mosaïque "L'adoration de Prague" et les armoiries de Prague, la salle des bourgmestres est peinte par A. Mucha sur des thèmes nationaux et la salle principale porte le nom du célèbre compositeur tchèque Bedrich Smetana. Tout cela indique clairement que la maison a été construite à une époque où toute l'attention de la société était rivée sur la culture et l'histoire nationales. Le 28 octobre 1918, une République indépendante tchécoslovaque est proclamée ici.

Les portes de poudre, préservées près de la maison publique, ont été construites du XV au XVI siècles. Au XVIIIème siècle. un entrepôt de poudre a été mis en place dans la tour - d'où son nom. La vue actuelle de la tour est le résultat de sa restauration en 1886. À présent, l'exposition historique est placée dans la tour (avril-septembre de 10h à 18h, octobre-mars de 10h à 17h).

La place de la vieille ville est la place principale de la vieille ville. Sur son côté est se dresse l'église gothique de la Vierge Marie devant Tyn avec deux tours pointues (1339-1511). L'espace intérieur de l'église est décoré de peintures murales réalisées au XVIIIe siècle par le peintre de la cour, K. Schkothey. Les chefs de ces 12 nobles, exécutés pour avoir participé à la bataille de White Mountain et enterrés à la vue du pont Charles, sont enterrés dans la cathédrale. Entrée du temple depuis la place - sous les arcades.

L'attraction principale de la place est l'horloge astronomique. Ce n’est pas seulement une horloge qui indique l’heure du jour, mais aussi un mois et la saison en cours.En outre, ils montrent les signes du zodiaque (le zodiaque traditionnel), la position du soleil et les fêtes du calendrier chrétien. Toutes les heures, un personnage de la mort (squelette) apparaît et sonne une cloche, après quoi des personnages des douze apôtres apparaissent au-dessus. En outre, lorsque les statuettes ressemblent à un coq, comme un Turc secouant la tête avec incrédulité, l'avare regarde son sac d'or et Vanity se regarde dans le miroir.

La partie la plus ancienne de l'horloge est constituée de montres mécaniques et de disques astronomiques, qui appartiennent tous les deux à l'année 1410. On pense que le cadran d'horloge et le calendrier ont été ajoutés vers 1490. Les statues ont été ajoutées au XVIIe siècle et les apôtres lors de réparations de 1865 à 1866.

Les visiteurs peuvent également monter à l'intérieur de la tour de l'horloge pour admirer la vue imprenable sur les toits rouges de la ville.

Hôtel de ville - le bâtiment principal sur la place. Au Moyen Âge, l’hôtel de ville était le centre de la vie politique de Prague. Après l'insurrection de mai du 8 mai 1945, il ne reste que la tour et un petit fragment de la maison adjacente. Une plate-forme d'observation est aménagée sur la tour (entrée par l'office de tourisme d'avril à octobre de 9h00 à 18h00 et de novembre à mars de 9h00 à 17h00). Sur le mur sud de la mairie, il y a de très curieux carillons astronomiques installés par Orloj. Toutes les heures, des fenêtres s'ouvrent en haut de l'horloge et 12 apôtres «passent» derrière eux. D'autres chiffres entrent également en mouvement. Une foule de touristes regarde cela et la photo dans son ensemble est très amusante.

Le monument à Jan Hus (1915), situé dans la partie nord de la place, a été érigé à l'occasion du 500e anniversaire de la mort du prédicateur et est devenu l'un des symboles de l'indépendance de la République tchèque.

L'église Saint-Jacques a été fondée par Vaclav Ier en 1232 et au tournant des XVIe-XVIIe siècles. reconstruit en style baroque. L'intérieur de l'église est luxueux: il y a 21 autels, les restes de nobles retrouvés dans les sarcophages richement décorés, et l'orgue local est le plus grand et le plus ancien de la République tchèque. Ne soyez pas alarmé de voir une brosse humaine desséchée suspendue à un crochet à l'entrée du temple: il s'agit de la main d'un voleur puni par la Vierge Marie alors qu'il tentait de voler.

Une des rues les plus sinueuses de Prague - Charles - mène de la petite place au pont Charles. Il est agréable de se perdre dans les rues piétonnes touristiques de Prague et de flâner du restaurant au pub, du pub au magasin de souvenirs, et après avoir quitté le magasin, retournez au café.

Dans la vieille ville, il y a des musées intéressants: le musée du cubisme tchèque, le musée de Smetana, le musée historique et culturel de Naprstek, le musée de Kafka. À propos, vous ne devriez pas être conduit au panneau "Fly, Museum" sur le bâtiment près de la place de la vieille ville. Le musée de la mouche est situé dans la région de Nové Mesto et constitue un attrait pour les touristes souhaitant vendre des reproductions.

Les faits

  • La désignation "vieille ville" est restée inchangée lorsque l'empereur Charles IV, au XIVe siècle, a fondé Nove Mesto. Dans la partie nord-ouest de la vieille ville, bordant la Vltava, se trouve la ville juive de Prague.
  • L'ancienne place est construite autour d'une immense place du marché. Après près de 300 ans, sous le roi Wenceslas Ier, la ville fut encerclée par un fort mur fort et obtint le droit de cité.
  • L'ancien hôtel de ville et la tour ont été construits sur la place de la vieille ville. L'horloge et le calendrier ont été placés sur la tour.
  • Les rois tchèques ont déménagé ici leur résidence au XVe siècle.
  • À côté de la tour de la vieille ville se trouve la place des Croisés, où un monument a été érigé à l'occasion du 500e anniversaire de la fondation de l'Université de Prague (Charles).
  • En 1556, les moines de l'ordre des jésuites ont construit à Stare Mesto Clementinum - une institution éducative entièrement subordonnée à l'Église catholique.
  • Après 1893, une partie des quartiers médiévaux de la vieille ville a été démolie et le territoire a été reconstruit.
  • Le quartier juif a grandi dans la ville au milieu du XIIIe siècle. Les Juifs vivaient en dehors de la population chrétienne et ne pouvaient donc pas participer à la vie politique de la ville. De plus, ils étaient souvent soumis à des pogroms. Les Juifs n’ont finalement obtenu les droits civils et politiques sur le sol tchèque qu’en 1848.
  • En 1850, le ghetto de Prague devint l'un des quartiers de Prague. Il a reçu le nom de "Josefov", en l'honneur de l'empereur autrichien Joseph II, qui a publié les premiers décrets sur l'égalisation des droits des Juifs avec la population locale.
  • Au tournant du XIX-XXe siècle, lors du déblayage des bidonvilles, la plupart des anciens bâtiments ont été démolis et des maisons d'habitation à plusieurs étages ont été construites à leur place.
  • Dans la rue Celetnaya, Staré Mesto ressemblait à une route royale.

Place de la vieille ville (Staroměstské náměstí)

Place de la vieille ville - on l'appelle aussi le style russe de la vieille ville - il est situé dans le centre historique de Prague, dans le quartier de Stare Mesto, ou la vieille ville. C'est l'une des plus anciennes places d'Europe et du monde: elle est connue depuis le XIIe siècle. Grand, beau, majestueux, entouré de chefs-d’oeuvre architecturaux de différentes époques et de différents styles, la place de la vieille ville est un monument que tout touriste en visite à Prague devrait visiter.

Faits saillants

Old Town Square est un endroit vraiment unique. Ici se trouvent des bâtiments concentrés construits dans les styles rococo et baroque, gothique, classicisme et avant-gardiste, ainsi que dans la Renaissance. D'elle, comme des rayons, débouchent des rues étroites et médiévales sur lesquelles le temps n'a pas été puissant: elles ont été préservées jusqu'à ce jour dans leur forme originale. La zone des sites les plus célèbres de Prague est d'environ 15 000 mètres carrés. Ce vaste territoire n'est presque jamais vide. La place de la vieille ville est toujours bondée: les passants marchent, il y a des couples amoureux. Et il y a aussi beaucoup de touristes, voyageant seuls ou en groupes, accompagnés de guides.

Les visiteurs de la ville sur la Vltava ont littéralement tout ici, car c’est d’ici, de la région de Stare Mesto, que la belle Prague a commencé il y a plusieurs siècles. La place de la vieille ville est un symbole de son histoire ancienne et recèle de nombreux mystères non résolus. A propos, tous les amoureux de l'inconnu seront certainement intéressés par une exposition unique "Prague mystique", située dans le sous-sol de l'ancien hôtel de ville.

Venir dans la capitale de la République tchèque et ne pas visiter la place de la vieille ville est impossible à imaginer! Ici, le cœur de la vieille ville bat et la vie moderne bat son plein. Ici, tout est imprégné du souffle des générations passées, et en même temps, on peut facilement sentir ce que vit aujourd'hui Prague, quelle est la mentalité des habitants, ce à quoi ils sont intéressés et accro. Une telle connexion étonnamment harmonieuse de temps et de générations ne peut qu'impressionner.

Sur la place de la vieille ville, vous pouvez non seulement marcher et admirer la beauté, mais aussi vous reposer. Il a de nombreux restaurants et brasseries médiévaux. De plus, un petit restaurant est disponible au sous-sol de presque chaque maison. Le restaurant vous proposera un verre d'excellentes bières tchèques de renommée mondiale et des plats de la cuisine nationale, réputés pour leurs délices culinaires et leurs traditions séculaires.

Rester au coeur du vieux Prague promet d’être un événement réel, dont le souvenir se réchauffera très longtemps. Nous vous disons donc: bienvenue sur la Place de la Vieille Ville, un lieu où la modernité ne lâche pas le passé et où le passé ne pense même pas à sombrer dans l’oubli.

Histoire de la place de la vieille ville

La place principale de la capitale tchèque est si ancienne qu'elle rappelle l'époque où le centre historique actuel n'était pas encore construit. Et elle, alors appelée Velka-Bolshaya, existait déjà, mais n'était pas un domaine au sens classique. C'était un grand marché où coulaient des routes commerciales de toute l'Europe.

Au XIIIe siècle, la région s’est fortement développée. Environ 300 à 400 maisons et plus d'une douzaine d'églises catholiques ont été érigées. Les processions royales luxuriantes l'ont traversé, provoquant une tempête de joie et d'admiration pour les gens ordinaires. Et en même temps, la place a connu de nombreux événements tragiques. Plus d'une fois, les pierres de son pavé ont été souillées par le sang de personnalités publiques que les autorités détestent.Ici, les partisans actifs du mouvement hussite, Jan Zelivsky et Jan Rogach, exécutés respectivement en 1422 et 1437, ont retrouvé la mort. En 1621, ils ont détruit la vie des participants au soulèvement des domaines tchèques, opposés à la dynastie des Habsbourg. Au total, 27 personnes ont été décapitées, parmi lesquelles se trouvaient de nombreuses personnalités de la science et de l'art. En mémoire de ces pages tragiques de l'histoire de la République tchèque, sur le trottoir près de l'ancien hôtel de ville, se trouve le même nombre de croix. Sur eux, vous pouvez voir l'emblème de l'épée et la couronne dans les épines.

Au même XIIIe siècle, la place s'appelait le vieux marché et, à partir du siècle suivant, le marché de la vieille ville. Au XVIIIe siècle, la série de renomations se poursuit. La place principale de Prague s'appelait la Place de la Vieille Ville, puis la Place de la Vieille Ville et plus simplement - la Grande Place. Le nom moderne n’a été officiellement attribué qu’en 1895.

Revenons maintenant un peu en arrière dans la chronologie pour dire comment le territoire de la place de la vieille ville a été construit. En 1365, l'église de Tyn a commencé à être érigée à côté. Au début du XIVe siècle, le célèbre hôtel de ville est érigé. L’horloge astronomique, connue aujourd’hui sous le nom de Orloj Prague, a été installée ici en 1410. La fontaine Krotsinov Kashna est apparue en 1591 et, en 1650, pour marquer la libération de Prague des envahisseurs suédois, le pilier marial a été installé sur la place jusqu'en 1918, c'est-à-dire jusqu'à l'indépendance de la Tchécoslovaquie par l'Autriche-Hongrie. À sa place se trouve maintenant une tablette commémorative. Et au milieu de la place de la vieille ville, juste sur le trottoir, vous pouvez voir ce qu'on appelle la marque de midi - l'endroit où l'ombre du pilier Mariana est tombée à midi.

À la fin du XIXe siècle, certains bâtiments ont été démolis. En conséquence, la place de la vieille ville est devenue encore plus large. En 1915, l'un des monuments les plus célèbres de Prague est apparu ici - le héros national Jan Hus, qui a dirigé le mouvement réformiste contre la domination de l'Église catholique au 15ème siècle. Dans les années 60 du XX siècle, il est devenu une zone piétonne.

Vues de la place de la vieille ville

La première chose qui attire l'œil lors de la visite de la place de la vieille ville est l'église de Tyn, véritable joyau architectural de style gothique, situé du côté est. Le temple, qui porte officiellement le nom de la Vierge Marie avant Týn, est la caractéristique dominante de la place. Et même si vous ne l'avez jamais vue auparavant, y compris dans les images, il est impossible de confondre cette structure avec une autre. Le bâtiment emblématique si reconnaissable fait deux tourelles caractéristiques, faites dans le style du gothique tchèque. Si vous vous dirigez vers la place de la vieille ville depuis les rues avoisinantes ou depuis les deux autres places - Wenceslas et la République, elles constitueront un excellent point de référence.

Pourquoi ce temple a-t-il été nommé ainsi? La légende a été préservée. Nous découvrons que derrière la place, si vous vous dirigez vers la tour poudrière, alors que vous vous retrouvez derrière le temple, il y avait une cour qui s'appelait Tn. Ici, les marchands vivaient et menaient leurs affaires, et la douane y était située. Et puisque le temple était "en face de Tyn", ceci a prédéterminé son nom. Pendant longtemps, elle a servi de cathédrale principale aux Hussites, mais au 17ème siècle, elle a été choisie par les jésuites. Dans l'église de Tyn se trouve un intérieur riche, sur lequel travaillaient non seulement des artisans tchèques, mais aussi d'éminents artisans étrangers. Le bâtiment culte est également connu pour le fait que les cendres du célèbre mystique tchèque, alchimiste et astronome Tycho Brahe sont enterrées ici.

Le monument à Jan Hus déjà mentionné est également impossible à ne pas remarquer. Le héros national apparaît dans cette statue, la tête haute, démontrant ainsi la constance de ses opinions et de ses convictions. Le fait que cette figure du Moyen Âge soit honorée en tant que héros a son propre paradoxe. La plupart des Tchèques professent le catholicisme et Jan Hus adhère à des conceptions hérétiques. Néanmoins, la population locale le vénère de génération en génération. Près du monument, vous pourrez vous détendre en vous asseyant sur les bancs situés autour.Ici, les talents de rue de Prague se produisent souvent et, tout en écoutant une musique agréable, le temps passe.

Mais l’attraction la plus célèbre et la plus populaire de la place est le vieil hôtel de ville. C'est un complexe de bâtiments où se trouvaient les autorités de Stare Mesto au Moyen Âge; le quartier historique était alors une ville indépendante. Dans le nouveau temps, à savoir après 1784, la municipalité de l'ensemble de Prague était située ici. La tour de 56 mètres sur laquelle est installée l’horloge astronomique est l’élément dominant de l’hôtel de ville, qui ravit toujours les touristes avec une performance étonnante. À midi exactement, les personnages qui symbolisent de nombreux vices humains, tels que la mort et la récompense des péchés, commencent à bouger. Le squelette tire les cloches par la corde, et l'Ange lève l'épée de punition et l'abaisse sans pitié.

Le complexe de ses bâtiments comprend également cinq maisons et une chapelle avec une baie vitrée. Nous avons déjà dit plus haut qu'il existe un mémorial à la mémoire des participants décapités au soulèvement contre la dynastie des Habsbourg. Ajoutons à cela que les têtes de 12 des 27 ans exécutés étaient suspendues dans des cages du pont Charles. Comme on dit, à des fins éducatives, pour que les autres hussites soient dégoûtés.

Les touristes ne passent pas par les autres sites de la place de la vieille ville - l'église de Saint-Mikulas ou, dans le style russe, l'église de Saint-Nicolas. Sans exagération, cet édifice religieux peut être qualifié de grandiose. Elle est construite dans le style baroque et est la principale église de l’église hussite tchécoslovaque, qui a été fondée par le même Jan Hus. Au début, il y avait une des vieilles églises de la ville, probablement érigée au XIIe siècle. Le look moderne du temple principal des Hussites acquis dans la première moitié des années 1900. Il y a quelques années, l'édifice religieux a fait l'objet d'une rénovation en profondeur. Sa façade a été fermée par un treillis, mais cela n'a pas empêché les touristes d'admirer la beauté de l'édifice, même de loin.

Le palais Kinsky, résidence d'une famille noble influente dans le passé, est également situé sur la place de la vieille ville. Sa construction est remarquable à tous points de vue: elle ne se situe pas dans la même ligne que les autres bâtiments mais la représente. Kinsky Palace est connu non seulement pour son style architectural distinctif, mais aussi pour le fait que Bert Kinsky est née et a passé son enfance ici. La célèbre écrivaine et militante sociale est entrée dans l'histoire en tant que deuxième femme de l'histoire - lauréate du prix Nobel. Comme vous le savez, la première physicienne et chercheuse en radioactivité, Maria Sklodowska-Curie, a reçu ce prix prestigieux. Kinskaya est devenue la première femme à recevoir le prix de la paix de la Fondation Nobel: cela s’est passé en 1905.

L'esprit de liberté et d'aisance qui règne ici, associé au sentiment de certaines vacances médiévales, complète - ou même complète - les anciennes demeures. Ce ne sont bien sûr pas des palais au sens littéral du terme, mais, par leur originalité du style architectural et leur popularité, ils ne sont pas inférieurs. Par exemple, la maison «À la cloche de pierre»: la façade principale de la maison bourgeoise de ce bourgeois, située dans la partie est de la place, a l’apparence d’une tour gothique. Il a reçu ce nom par le signe original de la maison - sous la forme d’une cloche en pierre. Le bâtiment a été construit dans l'esprit du romanisme classique. Ses halls et autres salles ont été restaurés. Plusieurs d'entre eux comportent des expositions d'art moderne.

Au 15ème siècle, une autre maison est apparue ici, appelée "La Licorne Blanche", plus connue sous le nom de Maison Trchkovo. Pendant longtemps, il servit de résidence à la famille des Trchkov, nobles influents, originaires de Lipa. Au milieu du siècle dernier, le manoir a été reconstruit, ce qui lui confère des caractéristiques classiques. Mais la maison Shtorkhovsky est au centre de plusieurs styles.Sur sa façade, on voit à cheval des images de Saint-Wenceslas et du célèbre professeur Jan Amos Komensky, ainsi que des fresques avec des blasons. Toutes les décorations sont de style Renaissance et en parfaite harmonie avec le balcon (ce dernier est de style néogothique). Au-dessus de l'entrée du bâtiment se trouve une statue de la Vierge Marie, comme si elle rencontrait des visiteurs. Sous le balcon, vous pouvez voir les chiffres "1897", indiquant la date à laquelle la maison Shtorkhovsky a retrouvé son apparence actuelle.

Dans la maison de la Licorne d'Or se trouvait la première bibliothèque publique de Prague. En 1781, elle a ouvert les portes de tous les amoureux du livre avec hospitalité. Karel Havlicek-Borovsky, l'un des législateurs du journalisme tchèque, a vécu ici entre 1829 et 1939 parmi les fondateurs de la critique littéraire nationale. Cette maison est également associée au nom du célèbre compositeur Berdzhikh Smetana (accent mis sur la première syllabe), qui a ouvert ici sa propre école de musique. Une plaque commémorative a été installée en son honneur, on peut la voir au coin du bâtiment. Aujourd'hui, il y a une petite galerie dans la maison. Il expose le travail de maîtres d'avant-garde.

Un autre signe de maison mystérieux - un agneau avec une corne - peut être vu sur la maison "At the Stone Lamb". Il est possible que le signe ne représente pas un agneau mais une licorne. Si tel est le cas, le nom de la maison n’est pas exact. Cependant, tout le monde s’y est habitué et il n’est guère conseillé de le changer.

En 1907-1914, un salon littéraire populaire appartenant à Bertha Fantova-Vertime travaillait sur la place de la vieille ville. Il était situé dans la maison "À la table de pierre". Des personnalités telles qu'Albert Einstein, Max Brod et Franz Kafka aimaient venir ici. Une plaque commémorative à Einstein témoigne du fait que le grand scientifique était vraiment tombé ici. Grâce à elle, nous apprenons que le père de la théorie de la relativité a rencontré ici non seulement des écrivains, mais aussi ... joué du violon.

En plus de ces maisons, il y en a d'autres sur la place de la vieille ville avec des noms non moins intéressants: «À la couronne d'or», «Au cheval d'or», «À l'oie bleue», «À la cigogne», «À Kamenets», «Au renard rouge» , "À l'ange d'or", "À Krishtof", "Au bœuf". Deux grands bâtiments sur la place de la vieille ville sont des bâtiments gouvernementaux, occupés par le ministère du Développement régional de la République tchèque. Derrière eux commence l'ancien quartier juif, également connu sous le nom de Josefov.

L’école Tyn, l’un des trois plus anciens établissements d’enseignement de la capitale tchèque, complète une visite touristique. Comme vous le comprenez, il est également situé sur la place principale de Prague. L'école a été fondée à la fin du XIIIe siècle, toutes les disciplines y sont enseignées en latin. Au milieu du XIXe siècle, l’école organisa une fête de pendaison de crémaillère et s’installa dans l’église Saint-Jacques. Le bâtiment de l'école de Tyn est décoré d'une fresque exclusive du 18ème siècle. Il représente l'Assomption et parmi les éléments de la façade est dominant. Dans la cour se trouve un sgraffite de la Renaissance. Son âge n'est pas connu avec précision, mais les historiens pensent qu'il est aussi vieux que l'école elle-même. Maintenant, dans ce bâtiment historique, il y a un magasin. Voici la billetterie de Via Musica, une société spécialisée dans l’organisation de concerts de musique pour orgue, musique classique et jazz à Prague.

Comment s'y rendre

Se rendre à la vieille ville n'est pas difficile si vous êtes au centre de Prague. Vous pouvez facilement vous y rendre à pied depuis le célèbre pont Charles, la place Venceslas ou le théâtre national de la République tchèque.

Si vous vous trouvez dans un autre quartier de la ville, utilisez le tram numéro 17 ou numéro 18. Stop - "Staromestskaya".

Vous pouvez également rejoindre la place de la vieille ville en métro. Vous devez descendre à l'arrêt "Staromestskaya" (ligne verte), puis sortir dans la rue Kaprov et marcher dans la direction opposée à la rivière Vltava.

Ancienne Nouvelle Synagogue (Staronová synagoga)

Ancienne Nouvelle Synagogue - La plus ancienne synagogue d’Europe, située à Prague, dans le quartier juif appelé Josefov.Cette synagogue est toujours le centre religieux des Juifs de Prague. Les offices divins y sont toujours célébrés (la synagogue n’interrompit ses activités qu’en 1941-1945 - pendant l’occupation allemande).

Histoire

L'ancienne nouvelle synagogue a été construite en 1270 sur le site d'un autre sanctuaire situé à cet endroit. Elle s'appelait donc New. Mais au fil des années, d'autres synagogues sont apparues dans le quartier juif - des plus récentes - et c'est ainsi qu'est devenue la nouvelle synagogue de Staronova. Selon l'une des légendes, les anges ont eux-mêmes transféré la synagogue à cet endroit depuis la Terre promise et, selon une autre légende, ils ont construit une synagogue à partir des pierres du temple démoli à Jérusalem.

Que voir

La Synagogue Vieille-Nouvelle se distingue par son architecture extraordinaire. Il s’agit d’un édifice gothique de grande valeur, à l’intérieur duquel se trouvent deux énormes piliers supportant une voûte côtelée. Au milieu de la synagogue, il y a une tribune d'où sont tenus les discours. Elle est entourée d'un réseau gothique. Pendant plusieurs siècles d'existence d'une synagogue, le niveau de la rue a augmenté, de sorte que la synagogue est partiellement "submergée" dans le sol et que l'intérieur est plutôt sombre. La charpente, le pignon et le mur latéral remontent au Moyen Âge.

L'intérieur est un volume de deux huiles, recouvert de six voiles de voûte en voûte, soutenues par deux puissants piliers. L'original, le long de la circonférence des murs, l'emplacement des sièges orientés vers le centre, où l'élévation est située avec une table pour tori, a été préservé. Il existe également de nombreuses légendes associées. Les rabbins étaient les plus grands érudits de la communauté juive de Prague: le rabbin Löw, Ezehiel Landau et d'autres.

Dans la synagogue, il y a 5 fenêtres situées du côté nord, 5 fenêtres du côté sud et 2 fenêtres du côté ouest. Ces 12 étroites fenêtres à lancettes symbolisent les 12 tribus d'Israël. Du côté est, il y a 2 petits vitraux autour des fenêtres, découpés plus tard: au départ, il n'y avait qu'une fenêtre à travers laquelle l'aurore était visible.

Selon la coutume orthodoxe, les lieux réservés aux hommes et aux femmes pendant le service sont situés séparément. Les femmes sont assises dans la pièce extérieure avec de petites fenêtres menant à la pièce principale.

Le timpan, situé au-dessus de l'entrée du hall sud, est décoré de vignes en pierre. Depuis le hall sud, vous accéderez à l'annexe occidentale des XVIe et XVIIe siècles. De là, dirigez-vous vers la partie nord de la synagogue (XVIIIe siècle) avec ses petites fenêtres: à partir de là, les femmes assistaient au culte (selon les anciennes traditions du judaïsme, hommes et femmes devraient être assis pendant la prière endroits différents).

Les intérieurs médiévaux de la vieille et nouvelle synagogue avec leurs arches du XVe siècle, leurs anciens bancs en pierre et leurs candélabres, sont uniques et frappants par leur harmonie.

Il convient de prêter attention à la voûte à cinq nervures, soutenue par deux colonnes octaédriques, et à la chaise cantor, fermée par une calandre forgée à motifs, combinant des caractéristiques du gothique tardif et du début de la Renaissance.

L’arche de l’alliance, où sont conservés les rouleaux de la Torah sacrés, fait l’impression terrible. Et le tympan au-dessus de l'arche est décoré d'ornement en feuilles (XIIIe siècle).

Une caractéristique inhabituelle est le grand drapeau sur l'étendard sur le pilier occidental, qui représente l'étoile de David, le texte de Shema Yisrael et le chapeau juif, qui est devenu un symbole de la communauté juive à Prague depuis le 15ème siècle. Le droit d'avoir un drapeau, symbole de l'autonomie de la communauté, a été accordé par l'empereur du Saint Empire romain germanique, Ferdinand II, en tant que reconnaissance des mérites des Juifs pour la défense de Prague des Suédois. Le drapeau actuel a été donné aux Juifs par Charles VI (le drapeau actuellement présenté en est une copie conforme).

La chaire du rabbin Lev (1520-1609), connu pour être le créateur du géant de l'argile Golem, est également située dans la synagogue (ses restes, selon la légende, sont entreposés à l'intérieur de la synagogue, mais personne ne pouvait les trouver) et était une figure marquante des cercles juifs. à la fin du XVI - début du XVII siècle.

Sur la place devant la synagogue se trouve une statue de Moïse.Créé en 1905 en bronze par le sculpteur symboliste Frantisek Bilek, il resta longtemps dans la cour de sa maison et ne fut installé à proximité de la synagogue qu'en 1937. Pendant la Seconde Guerre mondiale, la sculpture a été fondue, mais en 1946, elle a été restaurée à l'aide d'un modèle en plâtre conservé par la veuve de Bilek. En 1947, la statue de Moïse a retrouvé son emplacement d'origine près de la synagogue.

Golem de Prague

On dit que dans le grenier, où est conservée la geniza de la communauté de Prague, repose le corps de Golem, créé par le rabbin Judah ben Bezalel. La légende parle d'un agent nazi qui, au cours de la Seconde Guerre mondiale, est monté au grenier et a tenté de frapper le Golem, mais a été tué. L'escalier menant au grenier de l'extérieur a été supprimé et le grenier est fermé au public. Les guides de la synagogue affirment qu'il s'agit d'une légende que personne ne prend au sérieux.

Comment s'y rendre

Adresse: Maiselova 18, Praha 1
Métro: Staroměstská
Tram: 17; 53
Arrêt: Právnická fakulta

Monastère de Strahovsk (Strahovský klášter)

Monastère de Strahov - Le plus ancien monastère de Prague, situé sur une colline près du château de Prague. On peut facilement le voir debout sur la terrasse de la place Hradcany.

Au cours des siècles d'existence du monastère de Strahov, l'une des meilleures collections de textes philosophiques et théologiques au monde, comprenant des manuscrits enluminés et les premières éditions de livres, a été rassemblée. Des bibliothèques richement décorées contenant plus de 125 000 volumes, avec deux salles de lecture - voilà le principal attrait pour les touristes. Malheureusement, une partie de la bibliothèque a brûlé lors d'incendies. Au total, il existe environ 130 000 livres, 1 500 publications imprimées, 2 500 manuscrits, plusieurs milliers de feuilles graphiques dans les voûtes du monastère. Les archives littéraires de la bibliothèque contiennent environ 3 000 000 d’archives et plus de 1 200 exemplaires de livres d’écrivains tchèques.

Histoire

Le monastère de Strahov a été fondé en 1140. Il fait partie des plus anciens monastères de l'Ordre des Prémontrés dans le monde.

La zone où se trouve le monastère Strahov tire son nom du mot "garde". La garde se tenait ici, gardant les abords du château de Prague, alors encore une fortification sur la colline de Prague.

En 1140, la première année de son règne, le jeune Vladislav II y fonda un monastère de l'ordre des Prémontrés. Le monastère et l'église, fondés en 1140 par le prince Vladislav II à l'initiative de l'évêque d'Olomouc, Indřich Zdiq, pour les chanoines de l'ordre monastique des prémontrés, étaient initialement en bois, mais ils ont été remplacés en 1143 par des bâtiments en pierre.

Le monastère possédait de riches terres arables et des vignobles, des forêts et des prairies. Les granges et les entrepôts occupaient beaucoup plus d'espace que les cellules et les temples. De plus, le château de Prague n'avait toujours qu'un seul étage, et les bâtiments de deux ou trois étages étaient déjà très hauts. Et dans l'un d'entre eux, la bibliothèque était placée.

Initialement construit dans le style roman, le monastère a été restructuré à plusieurs reprises, notamment en style baroque à la fin du XVIIe siècle. Le destin du monastère était assez difficile ...

En 1258, à cause de la faute d'un moine qui dormait devant la bougie allumée, le monastère fut incendié et les flammes détruisirent surtout la bibliothèque. La couleur rose des dalles calcaires calcinées des murs du monastère (à l’origine blanche) rappelle encore cette calamité.

La deuxième bibliothèque, assemblée au monastère de Strahov, a été incendiée en mai 1420 lors du siège du monastère par les Hussites.

Dans les documents du début du XVIIe siècle, la bibliothèque Strahov est à nouveau mentionnée comme étant riche et nombreuse. Il a été créé aux dépens de nombreux testaments du monastère, ainsi que par l’achat ciblé de livres à l’étranger et a été composé de plus de trois mille volumes.

Un nouveau désastre pour les livres de Strahov n'a pas tardé à attendre. En juillet 1648, les Suédois s'approchèrent de Prague, occupèrent Strahov, Hradchany, Malaya Strana et les pillèrent. Vingt-six navires au trésor, dont dix-neuf boîtes de livres monastiques, se sont dirigés vers le nord. Des livres ont enrichi les bibliothèques d'Uppsala et de Stockholm.Compte tenu de l'exactitude des Suédois, il était possible de supposer qu'ils avaient tout pris. Mais ils ont quand même sous-estimé les moines Strahov. Malgré le manque de temps, ils ont réussi à cacher une partie importante de la bibliothèque, en distribuant des livres pour le stockage aux citoyens les plus pauvres!

Pour les fonds croissants de la quatrième bibliothèque a dû construire un nouveau bâtiment. Douze mille livres ont été transférés dans une salle de style baroque qu'ils ont commencé à appeler théologique.

À la fin du XVIIIe siècle, le monastère est à nouveau menacé. L'empereur Joseph II a ordonné la fermeture de tous les monastères qui ne pouvaient prouver qu'ils bénéficiaient à la société. L'abbé de l'époque, Vaclav Mayer, regarda instantanément. Il a immédiatement mis les collections de livres de Strahov à la disposition du grand public et a construit en un temps record une nouvelle bibliothèque. Il a bien servi les collections de livres d’autres monastères fermés. Au lieu de se répandre dans des collections privées et dans des bibliothèques ou tout simplement de se perdre, les livres ont été transférés dans des wagons entiers aux Strahov.

Et pas seulement des livres. Du monastère de Louk près de Znojm sur une centaine de charrettes transportées d'étagères en noyer sculpté d'une incroyable beauté, fabriquées à l'occasion de la fin de la guerre de 30 ans. Pour leur installation dans la nouvelle salle philosophique de la bibliothèque, le plafond a été soulevé, ce qui a donné lieu - s’il s’agissait tout de même d’ennuis inutiles - de le recouvrir de fresques sur le thème de l’allégorie des sciences et des voies menant à la sagesse éternelle.

Que voir

La perle du monastère est une ancienne bibliothèque située dans les salles de théologie et de philosophie. Dans les années 1950, les archéologues ont découvert lors des fouilles sur le territoire du monastère les vestiges de bâtiments monastiques de l'époque romane. Les plus importantes d'entre elles sont des fenêtres encastrées avec de petites colonnes dans la partie est de la galerie, trois salles dans l'allée opposée du bâtiment (la seconde avec une colonne au milieu, la troisième avec les restes de quatre colonnes de l'ancienne double nef et des arcades anciennes sous la voûte de la Renaissance), ainsi que largeur du mur entre les première et deuxième salles. La bibliothèque contient des monuments de la littérature tchèque de l'Antiquité (les plus anciens appartiennent au milieu du XIIe siècle) aux temps modernes.

L'entrée principale du monastère se fait par une porte baroque avec une sculpture de Saint-Norbert.

Saint Norbert est né vers 1080 en Nadrenia. Il était un chanoine régulier à Xanten. Désireux de mener une vie entièrement basée sur l'évangile, il fonde en 1120 l'ordre des premonstratov. Bientôt (en 1126), il fut nommé archevêque de Magdebourg, où il travailla au renouveau de la vie de l'église. Particulièrement marqué par la vénération de l'Eucharistie et de la Vierge. Il mourut à Magdebourg le 6 juin 1134.

À gauche de la porte se trouve l'église Saint-Roch, une ancienne église paroissiale de style Renaissance avec des éléments prononcés de style gothique. Au centre de la cour extérieure se trouve un pilier en pierre surmonté d'une statue de Saint-Norbert (oeuvre de I. Quitiner, 1755), suivi de la façade de l'église de l'Assomption de la Vierge Marie. L'aspect actuel du bâtiment (y compris ses deux tours) de style baroque est préservé depuis la perestroïka de 1742-1758 (architecte Lurago). C'était autrefois une basilique romane, reconstruite d'abord dans le gothique, puis dans le style de la Renaissance. La décoration baroque intérieure remonte aux environs de 1750. L'autel principal est décoré avec les reliefs de Platzer, les autels latéraux - Quitiner. Durant son séjour à Prague, V.A. a joué de l’organe de cette église. Mozart

A droite de l'entrée de l'église se trouve un bâtiment de style classique, qui abrite la célèbre bibliothèque monastique avec les salles dites philosophiques et théologiques. Le bâtiment est apparu à la suite de la perestroïka en 1783 de l'ancienne grange (Palliardi).

Sur le territoire du monastère de Strahov, il y a un musée de littérature nationale, ainsi qu'une galerie d'art, qui comprend des collections de peintures de style gothique, baroque et rococo. L’étude des curiosités, une sorte d’analogue de la Kunstkamera, qui contient des collections d’histoire naturelle, est également intéressante.

Il faut également visiter les anciennes presses à imprimer, les autels et les vestiges de ..Norbert, le fondateur de l'ordre des prémontrés, qui fut transféré à l'église principale du monastère de l'Assomption de la Vierge Marie. Et les moines brassent leur propre bière, "St. Norbert", selon les touristes, l'un des meilleurs de la ville. Il est plus fort que d'habitude, il contient 14% d'alcool. Au prix coûtant, il est presque 2 fois plus cher que Pilnsner, mais ça vaut le coup. La brasserie Strahov Monastic Brewery est très populaire, alors n'oubliez pas de réserver une table avant la visite du monastère.

De la terrasse devant le monastère, vous pourrez admirer un magnifique panorama sur le château de Prague et les toits de tuiles rouges de la ville. Ceci est une vue panoramique classique, qui peut être trouvée dans toutes les photos de Prague. Depuis les portes du monastère, un labyrinthe (appelé en tchèque "Fornication") mène à la colline de Petrin. Vous pouvez traverser le parc et vous rendre à la tour Petrin.

Informations pratiques

Vous pouvez visiter le monastère de Strahov tous les jours, de 9 h à 17 h, en transports en commun jusqu'à l'arrêt Pohořelec. Adresse du monastère: Strahovské nádvoří, 1.

Pour une visite, préparez-vous à mettre 40 couronnes, pour l'entrée de la galerie et de la bibliothèque - 80 couronnes chacune.

Maison de danse à Prague

Maison de danse - Bâtiment non standard situé dans le centre de Prague, près de la rue Reslova. Le bâtiment, conçu par les architectes Vlado Milunich et Frank Giri, ressemble à deux ballerines dansantes de loin. Et pour cause - après tout, l’idée architecturale principale était un parallèle avec le célèbre couple de danseurs de l’époque, Fred Astaire et Ginger Rogers. "Dancing House" a suscité la controverse parmi les concepteurs et les critiques, mais le dernier mot a été réservé au président Vaclav Havel, qui a approuvé un projet intéressant.

Informations générales

La maison de danse à Prague se compose de deux tours - à la courbe et normale. La tour normale symbolise le principe masculin Yang dans la philosophie chinoise, tandis que la tour incurvée symbolise le principe féminin Yin. Selon les architectes, le féminin bat le mâle pour le transformer. La tour féminine courbe s'appelait Ginger, en l'honneur de la danseuse Ginger Rogers, et la tour des hommes, Fred, en l'honneur de la danseuse Fred Astaire.

Cependant, toutes les idées des créateurs de "The Dancing House" n'ont pas été concrétisées. Il était prévu à l'origine que cette maison devienne un temple de la culture, qu'une bibliothèque et une galerie d'art y soient installées. Il existe désormais des bureaux de différentes sociétés dans la Maison dansante.

Les "maisons dansantes" de Prague sont traités différemment, la majorité (68%, selon les sondages) aiment ce miracle architectural qui, à leur avis, s’intègre parfaitement dans le style de Prague - la "ville aux cent tours", mais il y en a qui sont contre à la maison. Les opposants disent que près de la "Maison Drunk" se trouvent les sites classiques de Prague, par exemple le Théâtre national et le Château de Prague, avec lesquels le style fantaisiste de la maison est totalement incompatible. En tout cas, "Dancing House" ne laisse personne indifférent.

Histoire

L'histoire de l'immeuble est assez intéressante. La maison, qui se trouvait auparavant sur le site de la "Maison dansante", a été détruite en janvier 1945 lors d'un raid aérien mené par un avion américain. Pendant un demi-siècle, l'endroit était libre jusqu'à l'intervention du président tchèque Vaclav Havel. Le fait est que le voisin avec la maison détruite a été construit par le grand-père du président tchèque et jusqu'à la nationalisation était la propriété de la famille Havelov. Il est maintenant difficile de dire si cette situation ou une autre était la raison du début de la construction, mais quoi qu'il en soit, le président tchèque a décidé de construire une autre maison sur le site d'une friche, conçue par l'architecte tchèque aux racines croates Vlado Miluni.

Cependant, la compagnie d’assurance qui a acheté le terrain a demandé à un architecte occidental bien connu de participer au projet. Le choix s’est porté sur le célèbre architecte déconstructionniste canado-américain, lauréat du prix Pritzker, Frank Gehry. La construction de la "maison ivre" a été réalisée de 1994 à 1996, sous la supervision personnelle de Vaclav Havel.L'idée architecturale principale du bâtiment était l'analogie avec le célèbre duo de danse Fred Astaire et Ginger Rogers, connus sous le nom de "Ginger et Fred". Un simple coup d'œil sur le bâtiment suffit pour voir cette conception architecturale. Une des deux parties cylindriques, celle qui s’agrandit vers le haut, symbolise une figure masculine (Fred), et la deuxième partie du bâtiment ressemble visuellement à une figure féminine avec une taille fine et une jupe qui danse (Ginger).

En 1994, la construction a commencé, à laquelle ont participé l'architecte croate Vlado Milunich et l'architecte canadien Frank Gehry. Ils ont créé la "Maison dansante" dans le style de la déconstruction. La construction a été achevée en 1996 et a provoqué une tempête de mécontentement de la part des citoyens, la «Maison dansante» ayant été construite dans un style complètement différent de celui des maisons voisines. Mais la controverse n'a pas duré longtemps. Bientôt, ce zeste de Prague fut reconnu comme "l'emblème de Prague".

Maison de danse de l'intérieur

Il n'y a rien de surnaturel à l'intérieur de "Drunk House": il y a beaucoup de bureaux, ainsi qu'une construction sur le toit appelée Medusa, où se trouve un restaurant français assez cher et une vue panoramique de Prague. Les prix élevés des plats servis dans ce restaurant s'expliquent apparemment par le désir des responsables qui y travaillent de facturer non seulement les plats eux-mêmes, mais également par la magnifique vue romantique sur la capitale tchèque ouverte aux visiteurs de ce restaurant. Ici, vous pouvez souvent voir des jeunes mariés célébrer leur mariage officiel ou symbolique dans la capitale tchèque. Dans la soirée, vous pourrez vous rendre au pont d'observation, d'où il est très fascinant d'observer le flux sans hâte de la vie de Prague.

Comment s'y rendre

La maison dansante est située à Prague 2, au coin de la rue Resslovaya et de Embankment (au coin de Resslova et de Rasinovo nabrezni). Si vous marchez du pont Charles le long du remblai, vous pouvez vous rendre en 10-15 minutes.

Métro: arrêt Malostranske namesti (ligne B)

Tram: arrêt Jiraskovo namesti (tram 14, 17, 21)

Eglise Tyn (Eglise Notre-Dame avant Tyn)

Église tynou Eglise Notre-Dame avant Tyn - une structure remarquable de la capitale tchèque, avec des tours imposantes dominant les toits lumineux des maisons de la place de la vieille ville. Son nom vient de la cour murée derrière l'église, connue sous le nom d'Ungelt. L'église Tyn est une église fonctionnelle érigée dans le style gothique avec des éléments baroques du célèbre architecte et sculpteur allemand P. Parler.

Histoire et architecture

La construction du temple a commencé en 1339, au XIVe siècle, et ne s'est achevée qu'en 1551, au XVIe siècle. Déjà dans la première moitié du 15ème siècle, l'église devint le principal temple hussite, dont l'archevêque était Jan Rokitsany. Malgré le fait qu'il ait brûlé en 1679, il réussit à conserver sa majesté et à acquérir un caractère unique. Après tout, on sait que c’est après l’incendie que la nef principale est devenue beaucoup plus basse et qu’au XVIIe siècle, des tours de style baroque ont été restaurées sur le site de tours gothiques détruites par un incendie et atteignent une hauteur de 80 mètres. Si vous les regardez attentivement, vous constaterez que la largeur des tours est complètement différente.

Aujourd'hui, l'église est une basilique avec des tours occidentales et trois chorales. La longueur totale du temple est de 52 mètres, 28 mètres de largeur, la hauteur des tours de 70 mètres et les allées latérales moyennes de 44 et 24 mètres.

L'intérieur du temple

À l'intérieur du temple sont:

  • 19 autels décorés;
  • 14 grandes toiles, écrit par F. Chermak;
  • Deux boutiques exécutées dans le style gothique;
  • La plus ancienne fonte d'étain de 1414, sur laquelle sont appliqués les reliefs des apôtres;
  • Chaire gothique en pierre du XVe siècle;
  • La statue de la Vierge à l’Enfant est située dans l’autel de la nef latérale droite;
  • Les images de K. Shkreta «L’Ascension de la Vierge Marie» et «La Trinité» sur l’autel principal méritent une attention particulière;
  • Le travail de M. Reysek en 1493 sous la forme d'un dais en pierre ne peut être ignoré.
  • Fresque gothique représentant saint Jérôme avec un lion du XIVe siècle, soigneusement caché dans l'un des autels du temple et découvert par les restaurateurs en 2000.

Le véritable joyau des artefacts à Prague est l'ancien orgue de l'église de Tyn. Ceci est la création de Mundt, un maître allemand qualifié, daté de 1673. À ce jour, dans sa forme originale, il n'a pas survécu, mais à Bonn, un bon travail a été accompli pour la restauration de l'orgue. En 2000, il est retourné à Prague.

La valeur du temple réside non seulement dans son unicité, son architecture et sa décoration intérieure, mais aussi dans 60 tombes de grands et d’inconnus, dont la poussière et les vestiges sont conservés avec un soin et un respect particuliers. Le plus célèbre d'entre eux est la tombe de T. Brahe, l'astrologue qui a servi avec Rodolphe II. Ce n'est pas la seule sépulture intéressante du temple. À l'intérieur se trouvent les tombes de Mgr Lucian, un garçon juif et de Shimon Abeles, le fils d'un commerçant âgé de dix ans, qui est allé secrètement au monastère pour prêcher et a ensuite été baptisé. En apprenant cela, son père lui ordonna de le tourmenter pendant un long moment, puis de le tuer. Après l'ouverture de la tombe d'un jeune homme, le corps était parfaitement conservé. Après cela, Simon a été enterré solennellement dans l'église en tant que martyr.

Faits et légendes intéressants

Au début du 15ème siècle, la statue principale s'est avérée être sans une coupe en or, à laquelle une petite légende amusante est associée. Ce bol en or a été choisi par la famille des cigognes qui y ont fait leur nid. Comme toutes les cigognes, celle-ci portait des grenouilles à sa famille, qui tombait périodiquement du bec de la famille. Une fois, une grenouille est tombée sur la tête d’une personne importante, pour laquelle cette personne a été ridiculisée par les citadins. Après cela, les cigognes ont été expulsées et le bol a été retiré (selon une autre version - recouverte de planches).

La construction de l'église de Tyn est tissée avec un cas intéressant survenu lors de la construction du toit. Cet arbre a été emprunté pour la construction de la potence destinée à l'exécution d'un grand nombre de personnes sur la place de la vieille ville.

La légende raconte que l'église de Tyn a inspiré Walt Disney au château de la Belle au bois dormant. Vrai ou pas, le temple fait certainement une impression énorme, surtout la nuit, très éclairée dans le ciel sombre.

Si vous regardez attentivement les flèches, vous pouvez voir qu'elles ne sont pas symétriques. Ils représentent les côtés masculin et féminin du monde. C'est typique de l'architecture gothique de cette période.

Une autre caractéristique intéressante des citoyens est la conviction que le moyen le plus sûr de se débarrasser d'un mal de dents est de marcher sur une pierre tombale. C'est pourquoi certains d'entre eux sont endommagés.

Comment s'y rendre

L'église Tyn peut être vue de presque n'importe où à Prague. Il est situé sur la place de la vieille ville, en face du bâtiment, avec une horloge astronomique. Pour vous y rendre, vous devez vous rendre dans le quartier de Prague 1. Cela peut être fait en prenant les tramways nos 8, 14, 26 et 91. Vous devez descendre à l'arrêt Dlouhá třída (Tlouha trida)

Mode de fonctionnement

La cathédrale est ouverte les mercredis de 17h00 à 18h30, les jeudis de 10h00 à 12h00 et de 17h00 à 18h30, les vendredis de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 30h00. avant 16h00. Le week-end, l'église Tyn est ouverte de 10h00 à midi. Lundi et mardi, il se repose.

Que voir

À l'intérieur du temple se trouve un corps ancien, qui est valide. Et parmi les pierres tombales, vous trouverez la boîte à bosse Tycho Brahe - le célèbre astronome danois.

Souvenirs

Sur la place à côté de l'église Tyn, il y a plusieurs cafés et restaurants. Une collation légère peut être une alternative au dîner habituel. Dans la rue, vous rencontrerez sûrement des vendeurs de saucisses frites. Il y a aussi des magasins avec des souvenirs. Vous voulez économiser de l'argent - achetez quelques boîtes d'allumettes avec l'image de Prague.

Comment ne pas essayer, adapter Tyn Church dans un cadre est difficile. Surtout près de la parcelle de la place de la vieille ville. Mais l’essentiel n’est même pas la vue de cette grande structure ni la beauté de la riche décoration à l’intérieur.Après la visite de l'église de Tyn, la série «I was here» suscite une fierté particulière: après tout, la cathédrale est un véritable symbole de la vieille ville tchèque.

Place Venceslas (Václavské náměstí)

Place Venceslas à Prague - un lieu de prédilection non seulement pour les touristes mais aussi pour les résidents de Prague. Les voyageurs qui sont arrivés dans la capitale de la République tchèque arriveront tôt ou tard dans cette région, même s'ils ne se sont pas fixé cet objectif. Le fait est que la place Venceslas est située en plein centre de Prague et est reliée à de nombreux autres sites.

Faits saillants

La place Wenceslas revêt une grande importance pour les citoyens de Prague. Historiquement, c’est ici que se sont déroulées toutes sortes de manifestations, vacances et réunions publiques. Par exemple, en 1945, la fin de la guerre était annoncée sur la place Venceslas. Gagarine exultait ici, le dalaï-lama s'inclina et le président américain sonna de la liberté.

Le lieu est nommé en l'honneur de St. Wenceslas - le saint patron de la République tchèque. Fait intéressant, les bâtiments sur la place sont construits de manière à former de nombreux passages - des cours traversantes reliant la place Wenceslas à de nombreuses rues animées de la ville. Les résidents de Prague sont souvent abrégés comme la place Vaclavak.

Sur la place Wenceslas, vous pouvez voir des monuments historiques, des bâtiments remarquables à l'architecture unique, et de nombreux bâtiments, des plaques: ils vous indiquent exactement comment une maison est associée aux événements clés qui se sont déroulés à cet endroit il y a des dizaines et des centaines d'années.

Sur la place se trouvent également de nombreux lieux de loisirs et de divertissement: cafés, restaurants et magasins.

Histoire

La plupart des attractions de la place peuvent être considérées comme relativement "jeunes", compte tenu de leur âge. Tout a commencé avec une petite colonie, qui s'appelait Stare Mesto et se trouvait en 1348 ici.

À cet endroit, il y avait aussi plusieurs grands marchés. Le marché équestre, renommé place Wenceslas en 1848, a duré le plus longtemps.

Et seulement au début du 20ème siècle, lorsque la place était entourée de divers magasins et boutiques, cet endroit devint considéré comme une zone résidentielle d'élite.

Ce genre de carré, qui a été formé en 1920, peut être observé même maintenant.

Pratiquement tous les bâtiments de cette époque ont survécu, et sans les nombreuses lumières des magasins modernes, on peut affirmer sans crainte que la place a conservé les caractéristiques traditionnelles du vieux Prague.

L’apogée de la nuit a été la fin du XXe siècle: c’est après l’unification de Prague avec la banlieue que plusieurs banques ont été érigées ici, une rangée médiane pour les tramways et un grand parking créé.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, les envahisseurs utilisèrent cet endroit pour de nombreuses manifestations. Les habitants de Prague jurèrent massivement leur allégeance au Reich en 1942.

En 1948, les communistes arrivent au pouvoir à Prague, sur la place du 25 février 1948, un autre serment est prononcé, cette fois aux idées communistes.

Les chars soviétiques ont traversé cette zone en 1968 lors des événements du Printemps de Prague. Ensuite, lors des affrontements armés, le bâtiment du musée national a été endommagé.

Le musée a été restauré par la suite, mais les murs ont été endommagés. Le 16 janvier 1969, un étudiant de l'Université Charles, Jan Palach, a commis un acte d'auto-immolation.

Le jour où la Tchécoslovaquie a célébré le 70e anniversaire de son indépendance (28 octobre 1988), la manifestation la plus massive qui ait eu lieu dans le pays a eu lieu sur la place.

Attractions Square

En dépit de ces événements turbulents et controversés, la place Wenceslas n'est pas associée aujourd'hui par la population locale à ces temps difficiles.

C'est le centre de la ville, de nombreuses attractions et monuments y sont concentrés. En même temps, la place n'est pas une «place» au sens traditionnel du terme. Elle ressemble plutôt à un large boulevard que beaucoup de gens marchent à tout moment de l'année.

L'un des monuments intéressants que l'on peut voir à Prague est le monument à Saint-Venceslas.La première version du monument se trouvait sur ce site en 1680.

Le monument que l'on peut voir maintenant a été érigé en 1812. C'est devant le monument que Jan Palach s'est brûlé: au même endroit, quelques jours plus tard, un autre élève, Jan Zayits, a procédé à la même immolation.

De toute évidence, la place a été nommée après un homme nommé Vaclav. Ce personnage est le favori de tous les Tchèques: au 10ème siècle, ce prince dirigeait le pays et était un exemple pour ses sujets en matière de religion. Élevés dans une famille orthodoxe, les catholiques respectent également cette personne.

Wenceslas voulait implanter le christianisme dans toute la République tchèque, qui à cette époque ne se distinguait pas par l'unité de la religion.

Les plans de Vaclav incluaient également une croisade en Allemagne, mais ils n'étaient pas destinés à se réaliser: l'adversaire de la foi chrétienne, le frère cadet de Vaclav, avait assassiné par la traîtrise le souverain juste à l'entrée de l'église.

Juste derrière le monument, vous pouvez voir le célèbre bâtiment du Musée national, érigé à Prague en 1890 et, à l'exception de la restauration après 1968, n'a subi aucune modification importante.

Le bâtiment a été construit à l'origine dans le but d'y exposer des expositions. C'est la raison pour laquelle le Musée national a conservé un grand nombre d'expositions au cours de son existence.

Cela ne veut pas dire que le bâtiment est grand, mais du point de vue de la valeur culturelle et de la valeur des objets exposés, c'est le musée le plus important de Prague.

En général, toute la place Wenceslas est une grande attraction et presque chaque maison est célèbre pour quelque chose ici.

Le numéro 34 de la maison sur la rue Václavské náměstí (adresse de la place elle-même - Václavské náměstí, 1) a été construite en 1896.

Il porte le nom de l'architecte qui l'a conçu - la maison de Wil. Actuellement, ce bâtiment abrite une grande librairie.

En face de la maison, Ville est un bâtiment de style Art nouveau. Il est intéressant de noter qu’étant construit en 1905 sur le modèle des architectes Gippmann, Bindelmayer et Driak, ce bâtiment n’a jamais été restauré. Aujourd'hui, ce bâtiment est l'un des hôtels les plus prestigieux de Prague.

Un autre bâtiment célèbre - un monument sur la place Venceslas - le palais "Crown". Le bâtiment a été construit en 1914 et tire son nom du fait d’une grande couronne lumineuse installée sur son toit.

Dans le secteur de la place, il reste encore de nombreux sites et monuments d’architecture intéressants. Les touristes seront également intéressés à visiter les magasins, les bars et les clubs qui se trouvent à la fois sur la place et à proximité.

Dans les environs immédiats de la place, vous trouverez plusieurs hôtels qui, malgré leur emplacement dans le centre-ville, proposent des chambres à bas prix.

Ainsi, l’hôtel quatre étoiles Boutique Seven Days est à trois cents mètres de la place, un peu plus près est l’Ambassador, un hôtel plus cher (5 étoiles). Cet hôtel est situé dans l'un des bâtiments, qui est un monument architectural.

Comment s'y rendre

La place Venceslas est située à l'adresse suivante: Prague, Václavské náměstí, 1.

Vous pouvez y accéder en métro avant d'arriver à la station Muzeum.

Les lignes de tramway 91, 14, 24, 9 et 3. desservent également la place, il faut descendre à l'arrêt Václavské náměstí.

Château de Vysehrad (Vyšehrad)

Vysehrad - une ancienne forteresse et quartier historique de Prague, situé sur la rive rocheuse de la rivière Vltava. Ce quartier, avec le célèbre château de Prague, est l’un des symboles les plus importants de l’état de la République tchèque et une source de fierté non seulement pour le peuple de Prague, mais pour tous les autres Tchèques. Ce n'est pas pour rien qu'ils disent que, qui n'a pas visité Vysehrad, il n'a pas bien compris l'esprit de Prague.

Histoire

La forteresse de Vyšehrad a été construite au Xème siècle. La légende attribue sa fondation au prince Kroc, père de la princesse Lybusch. Traditionnellement considéré comme l'un des premiers centres de l'Etat tchèque, ainsi que le château de Prague de l'autre côté.

Selon la légende existante, c'est ici que la légendaire princesse Libuse a prédit le succès et la renommée mondiale de la capitale tchèque, Prague.

Sous le souverain tchèque Vratislav II du clan Přemyslovich, Vyshegrad était à son apogée. En 1070, Vratislav II créa un chapitre indépendant à Vyšehrad, indépendant de l'évêché de Prague. Sous lui étaient posées la basilique de sv. Pierre et Paul, la rotonde de Saint-Martin. Une pièce de monnaie tchèque a été frappée à Visegrád. À la fin du XIe siècle, la construction des fortifications est terminée. Ensuite, la valeur de Vyšehrad est tombée.

Cela a continué jusqu'au XIVe siècle, lorsque Charles IV a décidé que Prague deviendrait la résidence des empereurs du Saint Empire romain germanique. C'était un cas exceptionnel, car auparavant les empereurs n'avaient pas de résidence permanente. Vous pouvez donc expliquer le travail de planification urbaine à grande échelle à Prague. En 1348, il publia un décret sur la fondation de Nove Mesto. En tant que descendant de Premysloviche, il a essayé de faire revivre la gloire de Vysehrad. Charles IV reconstruisit le palais royal, construisit de nouvelles fortifications, les reliant à Nove Mesto, construite par lui. Sur ses instructions, l’approche principale en provenance du sud de Prague s’effectuait maintenant par Vysehrad. L'église de sv. Pierre et Paul - à la place de l'ancienne basilique démolie, la construction d'une nouvelle cathédrale de style gothique a commencé. À l'époque de Charles IV, le cortège de couronnement des rois tchèques a commencé à Visegrád et s'est poursuivi le long de Nové Mesto, Staré Mesto et Malá Strana, conduisant au château de Prague. Dans le Code du couronnement des rois tchèques, Charles IV a décidé que chaque souverain à la veille de son couronnement devait adorer à Vyšehrad leur ancêtre commun - Preamyslu-Pahar, fondateur de la dynastie Przemyslovich. Ici ont été conservés appartenu à la Souffleur Soum et luka chaussures - symboles de la famille royale. Ainsi, les rois (maintenant de la dynastie des Luxembourg) auraient dû se souvenir de la simple origine de leur lointain ancêtre.

Après la mort de Charles IV, la construction à Vyshegrad a presque cessé. Connu pour être connu, il ne le trouvera jamais. À l'avenir, Vyshegrad se développe davantage comme une forteresse militaire que comme une ville. Pendant les guerres hussites (1420), Vysehrad fut gravement endommagé et vidé.

Au 17ème siècle, Vyšehrad a été reconstruit sous la forme d'une forteresse baroque avec de puissants murs de briques. En 1866, la forteresse était fermée. Après la fermeture de la forteresse militaire, l'ancien cimetière du chapitre de Vyshegrad a été créé par les prouesses patriotiques de Vatslav Shtlutz et Mikulas Karlach dans le cimetière national - le lieu de sépulture de représentants éminents du peuple tchèque. Voici les tombes de plus de 600 personnalités de la culture nationale, parmi lesquelles l'écrivain Karel Čapek et son épouse, l'actrice et écrivain Olga Shainpflugova, les compositeurs Antonin Dvořák et Bedrich Smetana. Les pierres tombales astucieusement conçues forment une galerie de sculptures commémoratives. Le mausolée Slavin, construit en 1893, fait également partie du cimetière dans lequel sont enterrés plus de 50 personnalités. Le cimetière est un ensemble artistique harmonieux, un monument national important de l'histoire tchèque ancienne et moderne.

En 1883, Vyshegrad a été annexée à Prague et est depuis lors l'un de ses districts administratifs.

Légendes de Vyšehrad

Legends of Libuse

Selon cette légende, le prince Kroc, l'un des dirigeants tchèques les plus en vue, qui a décidé de diriger son peuple après une longue période de ruine et d'anarchie, a eu trois belles filles, Kazi, Theta et Libuse. Cependant, le plus beau et le plus sage d'entre eux était Libuse. De plus, contrairement à ses sœurs, elle était la seule à porter des idées chrétiennes.

C’est Libuse, debout sur le rocher de Visegrád, qui prédit qu’il y aura bientôt une belle ville à cet endroit, dont la gloire atteindra le ciel. De plus, on pense que, avec ses yeux prophétiques, la princesse Libuse elle-même a pu choisir un mari sans même le voir. De plus, son élue n'appartenait pas à la famille princière, mais était une simple agricultrice nommée Przemysl.

C'est de lui, comme on le croit, que la puissante dynastie royale tchèque de Przemyslovic a commencé son développement.

Et ils vous diront que la princesse Libuše, après le mariage de son premier enfant, l'a bercée dans un berceau d'or. Après que le fils ait grandi, la princesse a jeté le berceau directement dans la piscine profonde, située sous le rocher de Vysehrad. Ensuite, Libuse a prédit que le berceau apparaîtra à la surface de la Vltava au moment de la naissance du souverain tchèque, digne de l'être.

Pendant de nombreuses années, le berceau n’est pas apparu à la surface et n’a fait surface que lorsque la petite reine Vaclav, qui deviendra plus tard empereur Charles IV, est née de la reine Eliška, dernière représentante de la famille de Přemyslicech.

La légende des bergers de pierre

Il était une fois, lors du déclin du château de Vyshegrad, près de ses murs en ruines, les deux filles d'une pauvre veuve aimaient nourrir les chèvres, qui étaient l'unique source de toute leur famille. Leur mère leur a constamment interdit de s'approcher des falaises pour ne pas perdre les animaux.

Cependant, une fois que les filles ont commencé à jouer et n'ont pas remarqué comment les chèvres se sont égarées jusqu'au bord de la falaise, sont tombées dans la Vltava et se sont noyées. La mère en colère maudit ses filles en criant de désespoir: "Pour que tu sois pétrifié"! Donc c'est arrivé. Malgré toutes les plaidoiries de la mère, les filles se sont transformées en deux roches sortant de l'eau, que les habitants appellent encore «Deux bergères».

La légende des pierres du diable

Dans le jardin de Visegrad, on peut encore voir extraordinairement debout, appuyés les uns contre les autres, trois parties d'une colonne de marbre, verte avec le temps et recouverte de profondes égratignures. Comme le dit la vieille légende, cette colonne elle-même était entre les mains griffues du diable.

Et c'était dans la vieille dispute d'un des prêtres de l'église locale de St .. Pierre et Paul, qui a promis à son impur son âme, s’il parvient à apporter de Rome l’une des colonnes du temple de marbre à Vysehrad jusqu’à ce que le prêtre termine la messe catholique. Et le diable aurait gagné la discussion si, à cause des prières du prêtre, il ne serait pas dérangé par le saint patron de l'église de Visegrad, Saint-Pierre.

Plusieurs fois, il jeta de ses épaules une colonne de démon volant sans relâche directement dans la mer agitée. En essayant de le ramasser, le diable et laissé des marques sur ses griffes sur le marbre délicat. Naturellement, arrivé sur les lieux de la dispute, un esprit impur se rendit compte qu'il avait perdu le pari. Dans un élan de désespoir, il jeta la colonne directement sur le toit de la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul, qui, après avoir traversé le plafond, tomba sur le sol en marbre et se scinda en trois parties.

La légende raconte que l'épave de la colonne a longtemps été étendue sur le sol du temple, gênant les paroissiens. Seul un ordre de l'empereur Joseph II a emmené douze soldats puissants dans le jardin de Vysehrad, où ils se trouvent encore aujourd'hui.

Curiosités de Vyšehrad

Aujourd'hui, Vysehrad est un système de fortification comprenant une forteresse dotée de structures défensives, dont la plupart datent des XVIIe et XVIIIe siècles. À l'intérieur des murs de la forteresse, vous pouvez passer par deux portes, construites à peu près à la même époque (milieu du XVIIe siècle) et proches l'une de l'autre: Taborsky et Léopoldovs.

Rotonde romane Saint-Martin

C'est le monument architectural le plus ancien de Vysehrad, qui attire le regard immédiatement après votre entrée dans la forteresse. Ce chef-d’œuvre de l’art roman a été construit au milieu du XIe siècle par le roi Vratislav I. Au cours des années de son existence, la rotonde a changé de vocation à maintes reprises. À divers moments de la journée, il y avait un abri pour les nécessiteux, un service de police, un arsenal et un entrepôt habituel. Mais l'aspect architectural de la structure est resté pratiquement inchangé.

Il est intéressant de noter qu'en 1757, lorsque les troupes russes ont pris d'assaut Prague, l'un des boulets de canon tirés par elles n'a pas explosé et s'est retrouvé coincé dans le mur de la rotonde, où il se trouve aujourd'hui. Pour le moment, la rotonde Saint-Martin est fermée au public, vous ne pouvez donc la voir qu'à l'extérieur.

Eglise de sv. Pierre et Paul

Un édifice non moins ancien et intéressant sur le territoire de Vyšehrad est une église dont les patrons célestes sont les saints apôtres Pierre et Paul.L'idée de sa construction appartient également au roi Vratislav Ier, qui, en se séparant complètement de l'influence du diocèse de Prague en la personne de son chef et de son frère Jaromir, a cherché à créer son propre chapitre subordonné directement au pape.

En même temps, le roi envoya même une délégation à Rome censée non seulement recevoir une bénédiction du chef spirituel romain pour la construction de l'église, mais également étudier le temple romain de Pierre et Paul, qui devait servir de modèle à la nouvelle église.

Et il en est résulté l'apparence, ainsi que l'intérieur de l'église Visegrad de St .. Pierre et Paul rappellent à bien des égards son frère aîné. Après que les hussites, sous la direction de Jan ижižka, aient complètement détruit le magnifique temple, il a fallu le réparer et le reconstruire.

Pendant plusieurs siècles, l'église majestueuse a changé ses accents architecturaux de l'ancien style roman au baroque élaboré. Et ce n’est qu’en 1885, le talentueux architecte Josef Mokker lui donne un aspect moderne, reconstruisant conformément aux canons néo-gothiques. L'aspect final du temple a été corrigé par Frantisek Miksas, qui a achevé la construction de deux tours néogothiques, ce que tout touriste ayant visité Prague aujourd'hui connaît. A propos, aujourd'hui, dans l'une des deux tours de l'église, se trouvent des images de la galerie d'art "Vyshegrad".

L’autel du moderniste, sculpté par le maître du travail du bois, J. Kastner, rappelle l’intérieur du temple. À l'intérieur de l'autel se trouvent de nombreuses images des saints patrons de la République tchèque, réalisées par les artistes Frantisek et Maria Urbanov.

De plus, sous le toit de l'église se trouve le tombeau ancestral des rois tchèques. C'est ici que sont enterrés les glorieux représentants de la famille Przhemslovich: Vratislav II, son frère cadet Konrad, Sobeslav I et Sobeslav II.

Le sarcophage de Saint Longin, le centurion romain qui crucifia le Christ et devint son ardent disciple, est tout aussi intéressant. Bien que les historiens prétendent que les restes du sarcophage appartiennent probablement à un membre de la dynastie royale de Premyslovich.

Cimetière commémoratif de Visegrad

À la fin du XIXe siècle, lorsque le culte de l'identité nationale est apparu en République tchèque, certains représentants de l'intelligentsia progressiste ont proposé de créer une sorte de panthéon dans la partie historique de Vychhegrad, dans lequel les plus brillants représentants de la nation tchèque pourraient être enterrés. Ainsi, le panthéon slavin est apparu à Vyshegrad, ce qui peut être comparé au mur du Kremlin soviétique.

Les architectes Antonin Wigl et Josef Maudre ont réalisé la construction du cimetière commémoratif en 1889-1890, grâce aux efforts qui ont permis la création du complexe actuel de Slavin, qui est une sorte de musée de sculptures à ciel ouvert. Aujourd'hui, plus de six cents personnalités politiques, artistes, écrivains, sculpteurs et poètes tchèques ont trouvé leur dernier refuge dans le panthéon de Slavin, qui a apporté une précieuse contribution non seulement à la culture tchèque mais également à la culture mondiale.

Visegrad Garden

Tout l'espace autour de l'église des Saints Pierre et Paul occupe un magnifique jardin regorgeant d'attractions locales, chacune ayant sa propre histoire. Pour y accéder, il faut passer par le portail, construit dans le style architectural baroque du milieu du XVIIe siècle, qui faisait autrefois partie de la construction d'un arsenal de serfs.

Comme le territoire sur lequel le jardin a été aménagé au début du XXe siècle faisait autrefois partie d’une cour forteresse, il n’est pas surprenant que l’on y trouve des fragments à moitié détruits d’anciennes structures. Vous pouvez voir ici les ruines de l'ancien pont construit dans le style roman dès le XIe siècle, les ruines du palais royal érigées par Charles IV, une partie de la tour du château datant du XIVe siècle et le soi-disant bain de Libušnaya, ancienne fortification.

Dans le jardin, de nombreuses sculptures ont été créées par le talentueux maître tchèque Josef Myslbek, qui représente divers héros de l'épopée locale et des légendes de Vysehrad. Une fois sur le pont Palacky, ils ont été gravement endommagés lors de la Seconde Guerre mondiale et ont été envoyés pour être restaurés. En 1948, il a été décidé de transférer les sculptures à Vysehrad.

La statue équestre de Saint-Venceslas, qui est un mécène de prédilection de Prague pour les Tchèques, n’intéresse pas moins les visiteurs du jardin de Visegrad. En même temps, l'endroit pour l'installation de la sculpture n'a pas été choisi par hasard: Saint Wenceslas est située sur l'ancienne route qui menait du château de Visegrad à la Vltava. C'est pour elle que le patron de la ville s'est rendu de Vyšehrad à Prague de son vivant.

Auparavant, le monument à Saint-Venceslas se trouvait sur le marché aux chevaux (à cet endroit se trouve la place qui porte son nom), puis a été hissé sur la fontaine située en face de la rue Indřížska. Au cours des années suivantes, la statue changea plusieurs fois d’enregistrement jusqu’à atteindre Vyshgrad, Vatslav Shtultz, qui l’installa à son emplacement actuel.

Ici, dans le jardin de Vysehrad, se trouve également la célèbre colonne en marbre du diable divisée en trois parties, que nous avons déjà mentionnée parmi les légendes de Prague. Les personnes les plus impressionnables affirment que si vous vous tenez près de la colonne un après-midi ensoleillé, vous pouvez clairement sentir le soufre qui en provient. Les scientifiques sont plus sceptiques à propos de cette structure, considérant que la colonne est soit les restes d'un cadran solaire, soit un matériau de construction qui n'était pas nécessaire pour la construction de l'église Saint-Pierre et Paul.

Casemate de Visegrad

Un autre lieu intéressant à visiter à Visegrád est sa casemate. Il a été posé lors de la construction de la forteresse locale par l'empereur Ferdinand III. Au milieu du XVIIIe siècle, lorsque les troupes françaises occupèrent Prague, celles-ci continuèrent à étendre leurs fortifications, y compris la casemate.

Il contient tous les attributs naturels de ces structures: des couloirs étroits et longs avec des niches pour stocker des armes et des munitions, ainsi que des espaces plus spacieux pour l'accumulation de soldats. Il est un fait historique que le donjon, comme l’ensemble de la forteresse de Vysehrad, a été presque complètement détruit après l’abandon de la ville par les troupes prussiennes en 1744. Seule la bravoure désespérée de plusieurs citoyens, qui ont réussi à neutraliser un engin incendiaire spécial laissé par les soldats, a permis d'empêcher une explosion de caves à poudre dans le cachot.

Aujourd'hui, dans les cachots, l'éclairage électrique a été réalisé pour la première fois à la fin du XIXe siècle par le célèbre ingénieur électricien tchèque, inventeur et entrepreneur Frantisek Krizik. Et bien que la casemate elle-même s'étende sur de nombreux kilomètres sous terre, pour des raisons de sécurité, les visiteurs ne sont autorisés à en inspecter qu'une petite partie.

Quartier juif de Josefov (Josefov)

Josefov - le quartier le plus mystérieux de Prague, couvert de nombreuses légendes, traditions et mythes. Jusqu'en 1850, c'était le cœur de la communauté juive à Prague, c'est pourquoi on l'appelle aussi le quartier juif. La zone est située entre la rive droite de la rivière Vltava et la place de la vieille ville. Le quartier Josefov tire son nom du nom de l'empereur Joseph II, dont les réformes améliorèrent les conditions de vie des juifs à Prague.

Histoire

Le ghetto juif a vu le jour au XIIIe siècle, c’est à cette époque que les rues à forte population juive sont unies dans une zone séparée - la ville juive. Ainsi, à l'intérieur des fortifications de Stare Mesto, une enclave fortifiée a été formée avec une porte, qui a servi de sortie pour les Juifs, au monde chrétien souvent dangereux.

Toutes les activités de la population en dehors de la ville juive étaient strictement réglementées par de nombreuses règles et décrets. Ainsi, si par le passé, les Juifs pouvaient se livrer à toutes sortes d’activités, elles sont désormais limitées à un petit nombre de professions, principalement l’usure.La période du Moyen Âge portait l'empreinte évidente, maintenant plus modérée, de l'intolérance envers les Juifs, acceptant parfois le caractère de persécution manifeste.

Malgré toutes les persécutions et les oppressions, le ghetto s'est développé au cours de plusieurs siècles et a renforcé sa position. Après l'abolition de la «Palière de la colonisation» au 18ème siècle, la partie la plus aisée de la population quitta le quartier juif pour s'installer dans les banlieues, plus sûres du point de vue sanitaire et social, et peu à peu le ghetto devint un refuge pour les juifs pauvres et orthodoxes qui ne voulaient pas s'assimiler au monde extérieur. À la fin du XIXe siècle, la ville juive était finalement devenue un taudis surpeuplé, où les vices et les maladies se développaient.

Entre 1883 et 1913, une reconstruction complète a été réalisée à l’initiative de la municipalité de la ville dans le quartier juif de Prague. En conséquence, la région a changé de façon incomparable - sur le site des anciennes cours sales, des ruelles sombres et de larges ruelles bordels ont été construits et des maisons luxueusement décorées dans le style de «Prague Secession» se sont développées.

Grâce aux efforts de l'intelligentsia de Prague, le centre historique de Josefov a été sauvé de la démolition et, un demi-siècle plus tard, après six synagogues anciennes, l'hôtel de ville juif et le vieux cimetière juif, «chanceux» à nouveau dans l'ère sombre du protectorat hitlérien (1930-1945) , lancé sur le territoire de l’ancien ghetto «Musée de la race disparue».

Les érudits juifs se voyaient accorder temporairement la vie et le droit d'y travailler afin de dresser l'inventaire des objets les plus précieux livrés à Prague par les synagogues de l'Europe occupée. Grâce à leur dévouement, la grande majorité des objets exposés ont été préservés.

Quartier juif - la légende du Golem

Dans l'obscurité de la nuit sur les rives d'une rivière voisine, le rabbin Löw a aveuglé une figure en argile ressemblant à un homme avec une tablette magique, sur laquelle était écrit le nom secret de Dieu, il a ravivé son idée. Golem est devenu un serviteur obéissant du rabbin et l'a aidé dans son ministère dans la synagogue et autour de la maison. Chaque samedi, lorsque le sabbat arrivait, la tablette magique était retirée de la bouche du Golem et le monstre devenait immobile. Mais un jour, la fille bien-aimée du rabbin est tombée malade et il a oublié, par mécontentement, de retirer le symbole de la bouche du Golem. Le monstre faisait rage et commençait à tout détruire autour de lui. Le rabbi entendit les cris terribles des voisins, courut et saisit la tablette de la bouche du monstre d'argile. Le golem s'est émietté et s'est transformé en un tas d'argile, qui est encore conservé quelque part dans le grenier de la vieille synagogue.

Le conte du Golem existe sous différentes versions dans d'autres quartiers juifs d'Europe.

Les curiosités

Ancien cimetière juif

Les juifs ont été enterrés dans l'ancien cimetière juif pendant plusieurs siècles, notamment de 1439 à 1787, jusqu'à ce que l'empereur promulgue un décret interdisant les inhumations dans le quartier juif. Au total, plus de 80 000 personnes y ont été enterrées, mais la taille du cimetière étant petite, 12 personnes ont parfois été enterrées au même endroit et à des moments différents. La plupart des tombes sont devenues sans nom, les inscriptions ont été effacées sous l'influence du temps, de nombreuses inscriptions ont été perdues au Moyen-Âge, les anciennes pierres tombales ont été jetées pour enterrer un autre corps. Mais les pierres tombales de certaines personnes célèbres ont survécu. Par exemple, la tombe du légendaire rabbin Lev (Yehuda ben Bezalel). Selon la légende, il aurait créé le célèbre Golem, le monstre d'argile.

Ancienne Nouvelle Synagogue

La construction de ce bâtiment a été achevée vers 1270. Il s’agit de l’une des plus anciennes structures gothiques de la République tchèque et de la plus ancienne synagogue en activité du monde.

L’histoire de la construction et le nom même de l’ancienne et nouvelle synagogue sont entourés de mythes et de légendes. Selon l'un d'eux, elle était construite en pierres extraites des ruines du temple de Jérusalem et, après la venue du Messie, la synagogue devait être transférée à Jérusalem.

C'est dans cette synagogue que le rabbin Yehuda ben Bezalel, légendaire créateur du Golem, le colosse d'argile, a été servi, dont les restes seraient toujours conservés dans ses profondeurs.

Sculpture de Moïse

En 1905, Frantisek Bilek a créé une statue représentant Moïse, mais 32 ans plus tard, cette statue a été installée non loin de la vieille et nouvelle synagogue. Elle se trouvait jusque-là dans la villa d'un remarquable sculpteur de l'époque moderniste.

Monument à Franz Kafka

En 2003, à l’occasion du 120e anniversaire de la naissance de Franz Kafka, une statue inhabituelle, haute de 3,5 mètres, a été installée. Son auteur, le sculpteur Yaroslav Ron, s’inspire de la première nouvelle de l’écrivain «Une description d’un combat», qui parle d’un certain homme qui a erré dans Prague, assis sur les épaules d’une autre personne. Le sculpteur a décidé de représenter Kafka sur les épaules d'un costume géant sans tête. Cette composition paradoxale ressuscite l'image légendaire du Golem et symbolise le chagrin d'amour et la confusion qui se sont installés de manière permanente dans l'âme du grand écrivain.

Au fait, le guichet est situé juste à côté du monument, vous pouvez acheter un billet pour tous les objets du quartier juif. Le site du Musée juif, en russe, présente une sorte de pépin, mais vous pouvez estimer le coût des billets et l’horaire en anglais.

Synagogue espagnole

La synagogue espagnole, construite en 1864-1868 dans le style néo-mauritanien qui était très populaire à cette époque, est l’une des rares contributions du XIXe siècle à l’architecture de Josefov. Son nom préserve la mémoire des Juifs séfarades, expulsés d'Espagne au XVIe siècle, qui trouvèrent refuge à Prague puis s'installèrent finalement aux Pays-Bas.

Haute synagogue

La haute synagogue a une histoire commune avec la mairie juive: elles ont été construites à la même époque et pendant longtemps, elles ont formé un tout. Il a reçu son nom en raison du fait que la salle de prière, reliée au passage vers la salle de l'hôtel de ville, était située non pas au rez-de-chaussée, mais au deuxième étage. Au XIXe siècle, les bâtiments ont été divisés et la synagogue a reçu une entrée séparée avec un escalier.

Synagogue Mayselov

Construit en 1592 pour organiser des services de culte de famille, le chef de la communauté juive de Prague, Marek Mordechai Meisel, reste à la mémoire du peuple, propriétaire généreux et loyal d'innombrables richesses. La synagogue a été sérieusement endommagée par un incendie, restaurée et finalement reconstruite en 1905 dans un style néo-gothique.

Monastère de St. Anekha de la République Tchèque

Le monastère n'est pas inclus dans le nombre de musées juifs de Prague, mais il est situé à proximité et peut donc également être visionné.

Le monastère des claritistes, fondé en 1234 par le roi Wenceslas Ier sur l'insistance de sa soeur Anezhka (Agnès) et l'un des meilleurs exemples d'architecture gothique sur le sol tchèque, abrite aujourd'hui la collection d'art médiéval de la Galerie nationale.

La photo suivante montre clairement que le monastère se dresse comme dans un trou. Cela est dû au fait qu'il a été construit avant la décision d'augmenter le niveau de la côte afin de se protéger contre les inondations. La plupart des vieux bâtiments de Prague sont soit dans une fosse, soit leur premier étage était couvert et est devenu un magnifique sous-sol.

Eglise des Saints Simon et Judas

Cette église n'est pas non plus liée au musée juif, mais est située dans le quartier juif. Et aussi, comme le monastère de St. Anezhka de Česká, se trouve dans une fosse.

Zlata ulička

Zlata Street - une vieille rue sans issue du château de Prague. Connu pour ses maisons naines de 2 étages, construites dans le mur de la forteresse. Les maisons sont peintes de couleurs vives, ressemblent à des jouets et sont très populaires auprès des touristes. Souvent, la rue est appelée "un morceau du vieux Prague".

Informations générales

La rue Zlata a été construite au Moyen Âge. Initialement, il s'appelait Zlatnitskaya ou Bijoutier, car ses principaux habitants à cette époque étaient des orfèvres. Cependant, ils n'étaient pas les seuls habitants de la rue: les archers de l'armée royale vivaient ici, ils servaient aux portes de la ville, puis des artisans, des cuisiniers, des tailleurs et plus tard, seuls les pauvres commencèrent à s'installer dans les rues.

Il existe une légende selon laquelle les alchimistes ont vécu ici et devaient inventer un moyen d'obtenir de l'or pour le roi Rodolphe II, mais les historiens le nient complètement. Cependant, même sans les alchimistes, Zlata Lane compte des locataires célèbres: les écrivains Franz Kafka (numéro 22), Jan Marzhanek, le poète Jaroslav Seifert, le compositeur Jaroslav Ezhek, la prophétesse Madame de Phoebe (maison 14), dont le travail a été interrompu par la Gestapo, habitée ici, parce qu'elle n'aurait pas rempli la condition selon laquelle ses prévisions ne concerneraient pas des événements militaires.

Après une reconstruction à grande échelle, la rue Zlata était à nouveau accessible aux touristes. Les maisons ont été réparées et transformées en partie en boutiques de souvenirs, en partie en galeries et en expositions consacrées à la vie des habitants de Prague au Moyen Âge.

Que voir

En passant par le tourniquet, vous verrez immédiatement l'entrée de la salle d'exposition avec une exposition d'armures de chevalier et d'autres attributs thématiques. Commencez votre connaissance des maisons légendaires mieux de gauche à droite.

Numéro de maison 27

Dans le numéro de domaine 27 de la rue Zlata, il y avait un guérisseur. À l'intérieur, des herbes sèches sont suspendues, divers pots-bouteilles, des dispositifs spéciaux pour la fabrication de médicaments sont disposés.

En entrant dans la maison, vous verrez devant vous un verre clair qui protège l'exposition du pogrom de nombreux touristes, sans toutefois empêcher l'odeur des herbes médicinales. Dans la maison il y a une petite pièce où un lit est installé, évidemment, le médecin s'est reposé après une dure journée.

Numéro de maison 26

Dans la maison sous le numéro 26, vivait une couturière. Différents tissus, une machine à coudre, des costumes sur des mannequins aident à déterminer le type d'activité. Le fait qu'une femme ait vécu ici suggère propreté et confort, une combinaison de couleurs, de plats.

Numéro de maison 25

Dans la maison 25, il y a une exposition avec des photographies décrivant la vie des habitants d'une petite rue des années 50 du 20ème siècle.

Numéro de maison 24

Dans la maison de 24, habitait Mme Magdalena, l'une des premières à avoir introduit l'idée de peindre des maisons dans la rue de différentes couleurs. Sa maison était un exemple pour les autres. C’est grâce à cette innovation que des sommes modestes ont été prélevées sur ceux qui souhaitaient regarder des maisons inhabituelles.

Les conditions de vie de la maison ont été recréées: un lit a été installé, des décorations ont été suspendues, il y a des meubles.

À travers cette maison, vous pouvez vous rendre au couloir de la défense - il y a une exposition d'armes et d'armures appartenant aux gardiens de la ville. Le couloir mène aux tours de Daliborka et de Belaya, qui ont servi aux XVe et XVIIIe siècles. dans les prisons.

Numéro de maison 22

Dans la maison 22, vous trouverez une librairie dans laquelle vous pourrez acheter non seulement des livres sur Prague, mais aussi les cartes nécessaires de la ville et des souvenirs. Au fait, Franz Kafka lui-même habitait dans cette maison. Ceci est démontré par l'inscription à côté de la fenêtre de droite.

Numéro de maison 21

Dans la maison 21, vous trouverez un magasin de produits cosmétiques tchèques à base de levure de bière - Manufactory.

Numéro de maison 20,19,18,17

Dans les maisons numérotées 20, 19, 18, 17 se trouvent des magasins vendant des souvenirs tchèques traditionnels. Divers marionnettes, plats, aimants et plus.

Numéro de maison 16

Dans la maison située au numéro 16, se trouve une taverne de la Renaissance du XVIIe siècle, dans laquelle ils préparaient des prisonniers à Daliborka ou à la Tour blanche. Décor rugueux d'une taverne, une puissante table, des chaises taillées, des bancs, une armoire avec une étain et de la faïence, sur le mur il y a une image et une inscription correspondant à l'heure. Sur la table des pichets, des tasses, des assiettes. La pièce de gauche est équipée comme une cuisine avec feu ouvert et garde-manger.

L’intérieur de la cuisine de la période de la première république ou du premier protectorat de la maison était de 14 čp. Jusqu’à la fin du XIXe siècle, les habitants des rues n’avaient que des toilettes et, pour l’eau, ils allaient à la fontaine de la place Irzh, en face de l’église de Sts. Jiri.

Un coffre-fort lourd, un bureau avec différents outils, un lit et une cage avec un oiseau comme indicateur vivant de la présence de substances nocives dans l'air - tout cela était nécessaire pour que les bijoutiers travaillent et vivent. Que la rue s'appelle Zlata à cause des bijoutiers est une question controversée.

Numéro de maison 15

Dans la maison 15 se trouvent l'atelier et le logement du bijoutier. Divers outils, ainsi que le mobilier, ressemblent à l’espace de travail et de séjour du bijoutier.

Numéro de maison 14

Dans la première moitié du 20e siècle, la maison 14 abritait le légendaire clairvoyant Matilda Prushova, qui mourut plus tard. camp en raison du non-respect des conditions ne prédisent pas les événements liés aux hostilités.

Numéro de maison 13

Dans la maison 13 se trouve la résidence du tireur rouge. Vous pouvez voir ici les armes, les vêtements et les escaliers sur lesquels vous pouvez monter sur un lit suspendu.

Numéro de maison 12

Dans la 12e maison se trouve la résidence de l'historien amateur Josef Kazda, qui a rassemblé de vieux films tchèques et américains. Ici, vous pouvez voir non seulement une pile de cassettes vintage, mais aussi assister à la séance de cinéma de cette époque.

Près de la 12e maison, il y a une descente vers une petite plate-forme. Sur la gauche, vous verrez la tour Dalibork, que vous devrez certainement entrer. Ici vous pouvez voir des instruments de torture et plus.

Informations pratiques

Boutique et exposition jusqu’à 18h00. Pour les inspecter, vous devez acheter un seul billet qui vous permettra de vous familiariser avec les objets du château de Prague. Le billet le moins cher coûte 250 CZK et donne une passe, en plus de Golden Street, au Palais Royal, la basilique de Sts. Jiri et l'église de sv. Vita

Après 18h00, l'entrée dans la rue dorée est libre.

Adresse: Zlatá ulička, Praha 1 - Hradčany

Tel: 224 372 423

Comment s'y rendre

Vous pouvez accéder à la rue Golden en métro jusqu'à la station Malostranska (ligne A), puis en tram 22 jusqu'à Prazsky Hrad ou Pohorelec. L'arrêt Prazsky Hrad offre le chemin le plus court jusqu'au château de Prague. Et en sortant à l’arrêt Pohorelec, vous pouvez faire une petite promenade à travers Hradcany.

Château de Český Šternberk hrad

Château de Cesky Sternberk - Une forteresse en plein centre de la République tchèque, située au sommet d'une falaise et suspendue d'un côté au-dessus du village et de l'autre au-dessus de la rivière Sazava. Au Moyen Age, grâce à cette position, le château était considéré comme imprenable.

Histoire

Le château de Český Šternberk a été construit par l'aristocrate local Zdeslav Divishovtsev et s'appelait pour la première fois «la perle de Posazavi». Ensuite, les représentants de la famille Divishovtsev, comme de nombreux autres aristocrates tchèques, ont changé leur nom de famille pour adopter les mœurs allemandes. Le blason de la famille est représenté par une étoile à plusieurs branches située sur un fond bleu. Le nom de l'emblème, traduit de l'allemand par "étoile de montagne", est né d'un nouveau nom de famille Shterenberk, car l'étoile est en allemand - "Stern", la colline - "berg". Le genre Shternberkov fait donc maintenant partie des dynasties aristocratiques connues depuis l'Antiquité en République tchèque. Ensuite, c'était la forteresse la plus puissante de la République tchèque et elle était considérée comme étant sûre en raison de son terrain imprenable. La forteresse de style gothique original est située au sommet d'une haute falaise suspendue juste au-dessus des rives de la magnifique rivière Sazava, près de la ville de Benesov. Pendant les pluies, l'eau de la rivière atteint la limite de la côte, ce qui ne fait qu'ajouter à l'inaccessibilité des murs de la forteresse.

Le temps a passé. Surtout, le château a changé pendant les guerres hussites, tandis que le propriétaire Zdenek Sternberk s'est rebellé contre le roi, pour lequel il a été complètement détruit et pillé. Par conséquent, à l’avenir, les propriétaires ont décidé de la renforcer, pour laquelle une nouvelle tour a été ajoutée. Le château a été progressivement délabré, de sorte que lentement lors des réparations, le bâtiment a perdu ses véritables caractéristiques gothiques et en a acquis de nouvelles, les goûts des propriétaires du château ayant changé. Par exemple, de 1693 à 1945, les propriétaires du Liechtenstein ont introduit un peu de baroque et, en 1886, l'architecte viennois K. Kayser a conçu et supervisé la construction de nouveaux objets de forteresse, modifiant l'aspect du château avec des éléments romantiques.

En 1907, à quelques années près de la forteresse, un parc fut créé. Le château a un peu souffert pendant la Seconde Guerre mondiale, mais après restauration, il a de nouveau été ouvert au public en 1947.

Le bastion fortifié de Gladomorna se trouve dans la partie méridionale du château. Il s'agit d'un exemple presque parfaitement conservé de fortifications de l'époque gothique tardive. Dès le 16ème siècle, Peter Holitzky Sternberk commença à le construire, mais il n’avait pas le temps. C'est donc son fils Jan qui acheva la construction.Le siège et la prise du château en 1467 ont montré à quel point la partie sud de la forteresse était faible pour la défense. C'est pourquoi cette construction a été entreprise. Il fut séparé du château à l'aide d'une galerie et, une fois placé sur une colline, il fut fortifié avec des structures en pierre. Tout en haut de la tour se trouve un escalier, tordu par une spirale, permettant de tirer à travers les trous. Le sous-sol local a été utilisé pour stocker des armes à feu. Des remparts en forme de fer à cheval sont empilés autour du bastion, mais malheureusement, celui-ci n'a pas été entièrement préservé.

Un fait remarquable est que, depuis sa fondation jusqu'à nos jours, seul le genre Sternberg réside dans le château. C'est un château vraiment unique, dont les murs sont "vus" par les nouvelles générations, à commencer par le fondateur du château, Zdeslav. Cependant, aujourd'hui, pour la famille Sternberg, le château n'est pas seulement une maison, mais également une source de revenus. Ici, vous pouvez vous promener avec un guide et même louer des salles pour un mariage à l’ancienne.

Que voir

Le château de Český Šternberk comprend quinze salles et salles de luxe. De la porte, les touristes entrent dans la salle des chevaliers, où ils peuvent voir de nombreux artefacts historiques. Ensuite, par la chapelle Saint-Sébastien, passez au Salon Jaune, où vous pourrez admirer les fresques de la période baroque et vous asseoir sur un mobilier de l’époque de Louis XIV. Les pièces suivantes - salon des femmes et bibliothèque. La bibliothèque du château contient plusieurs milliers de livres uniques et les murs sont décorés d'œuvres de Peter Bradla. La salle à manger accueille la collection de portraits de représentants de la famille Sternberk, ainsi que d'argenterie et d'ustensiles de la famille. La visite se poursuit dans le hall d'entrée, décoré dans un style oriental, et pénètre dans la salle de petit-déjeuner. Elle présente une collection de figurines et de figurines en argent. Dans le bureau de Jiri Sternberk, on a représenté l’arbre généalogique de la famille. Il présente les six générations de Sternberkov en 63 portraits. Les quatre salles suivantes sont décorées dans différents styles - du rococo au baroque. La salle suivante ne laissera pas les hommes indifférents, car il y a placé des trophées, obtenus lors de la chasse Sternberkov. Et au niveau de l'escalier principal, où se termine la promenade dans le château, il est impossible de ne pas remarquer la photo de Philip Sternberk, qui représente des scènes des batailles.

Une des collections illustre la vie du prince Kaspar Sternberg, célèbre personnage tchèque de l’ère de la renaissance nationale. Et bien sûr, la célébrité Cesky Sternberg est une collection de 545 gravures sur cuivre sur un thème historique. Les événements de la guerre de trente ans apparaissent sur ceux-ci tels qu’envisagés par Jiri Sternberk. La statuette gothique en pierre - une relique du genre, exposée dans la chapelle, date du 14ème siècle. Le château regorge simplement d'échantillons d'armes anciennes de différentes époques. Les visiteurs sont fascinés par le mobilier unique, les papiers peints en cuir naturel, les peintures d'artistes néerlandais et italiens des 17 et 18ème siècles, les cheminées avec tuiles, les expositions du musée de l'Horloge et les vitraux colorés.

La légende du trésor perdu

Comme n'importe quel château qui se respecte, Cesky-Sternberg est couvert de légendes. Selon l’un d’eux, l’un des graphiques a vendu avec beaucoup de succès une des serrures qui lui appartenait, lui donnant une fortune - un coffre rempli d’or. Ne trouvant pas de meilleur usage pour la préservation de la richesse, il prit avec lui une partie de l'or pendant un long voyage et laissa une partie dans le château, lui demandant de protéger son fidèle serviteur Hynek. Le gynéc, incapable de supporter le fardeau de la responsabilité et qui s'était endormi, décida de cacher l'or dans les montagnes. Quelques jours plus tard, il tomba de son cheval et mourut bientôt. Avant sa mort, dans un état à demi conscient, il a essayé d'utiliser des gestes pour expliquer à l'employé où il avait caché le trésor, mais il ne l'a pas compris. Peu importe la façon dont ils cherchaient un trésor dans le château et ses environs à partir de ce moment-là, ils ne pourraient pas le trouver. Peut-être encore de l'or médiéval, quelque part dans les environs de Cesky Sternberk, attend un homme chanceux qui peut le trouver.

Information touristique

Une visite guidée du château dure environ une heure et est dirigée par le comte Zdenek Sternberk lui-même, non sans plaisir, racontant au visiteur l'histoire compliquée de sa famille et de l'ensemble du château. L’histoire peut se dérouler dans différentes langues, mais le coût de la tournée s'élève dans ce cas de 4 à 7 EUR. Il y a une mise en garde: le groupe minimum est de 10 personnes. Si vous ne voulez pas attendre ou si votre entreprise est plus petite en nombre de personnes, vous devez toujours payer l'excursion à dix. En règle générale, les visiteurs sont acceptés de 9 à 17 heures (en été jusqu'à 18 heures). Toutefois, moyennant un supplément de 10-11 EUR (par personne, le groupe minimum est également de 10 personnes), vous pouvez participer à une impressionnante visite nocturne.

Les alentours du château attirent les touristes. Un petit village du même nom appelle à la promenade. Le week-end, vous pouvez faire un tour en train touristique sous les sifflets d'une vieille locomotive à vapeur. Le chemin longe les gorges de la rivière Sazava - Posazavsky Pacifik, célèbre pour ses vues pittoresques.

Il n'y a pas du tout besoin de retourner dans les hôtels à Prague, car le Parkhotel est situé juste en face de Cesky Sternberk. Il y a 18 chambres standard pour deux ou trois personnes avec salles de bain obligatoires. Mais seuls huit d'entre eux donnent une vue sur le château depuis les fenêtres.

L'hôtel dispose d'un bar et d'un restaurant où les chefs familiarisent les touristes avec une cuisine tchèque authentique. Le déjeuner sur la terrasse d'été ravira les paysages de grêle. L'hôtel accueille les touristes et les hommes d'affaires en République tchèque. Les salles sont ouvertes pour des séminaires ou des conférences, le matériel et le matériel de bureau sont prêts.

Vous ne vous ennuierez pas dans le département: parapente, rafting, vélo, canoë, alpinisme et pêche sportive attendent le reste. Voici du matériel prêt pour la pratique du ping-pong, du tennis, du football, du volley-ball, du billard, des fléchettes et de l’équitation.

Les banquets organisés à l'hôtel sont accompagnés de programmes et de rénovations historiques, tandis que les clients sont divertis par les jongleurs, les fakirs, les cracheurs de feu et les danseurs.

Comment se rendre à Cesky Sternberk

Adresse: Český Šternberk 1
257 26 Český Šternberk, République Tchèque

Malgré la proximité de la capitale (à seulement 50 km au nord-ouest du château) et de la ville de Benešov, qui constitue un point de passage vers d’autres points de repère de la région, il n’est pas très pratique de se rendre à Český Šternberk. C'est pourquoi beaucoup de gens préfèrent faire un tour à Prague. Mais le problème est que souvent les guides prennent un peu de temps pour inspecter ce château, combinant une visite à Cesky Sternberg avec une visite à d'autres châteaux. Si vous souhaitez l'explorer en détail et de manière réfléchie, pour profiter d'une promenade dans les environs et prendre des photos, vous devez y aller vous-même.

En bus

Le château lui-même est situé près du village de Český Šternberk, ou plutôt, la colonie s'est développée à un moment donné autour du château. Cette ville de Prague est accessible en train ou en bus. Vous trouverez des informations à jour sur ce site Web formidable de Jizdnirady. En choisissant un bus pour Cesky Sternberg (au départ de la gare routière de Roztyly), faites attention au fait qu'il y a peu de bus directs qui le desservent et qu’ils prennent un temps assez long (2-2,2 heures). Mais ils coûtent 3 à 4 EUR pour l’ensemble du trajet, ainsi qu’un transfert et, en règle générale, aucun problème. Si vous combinez toujours un voyage à Český Šternbeck et un voyage à Karlštejn, ou pour une autre raison que vous obtiendrez de Benešov, cela vous coûtera 1 à 2 euros, prendra environ une heure et il y aura beaucoup plus de vols directs.

En train

Voyager en train, hélas, ne vous épargne pas non plus des transferts. Si vous venez de Prague, de la gare principale de la capitale (Hlavní Nádraží) ou de la gare de Benešov u Prahy, vous devrez prendre un autre train électrique à la gare de Cercany, puis vous rendre à la gare de Cesky Sternberk. La durée du trajet depuis Benešov est d'environ 1,5 heure et le prix du trajet est de 2,5 EUR. Le trajet depuis la capitale prend 2 heures et coûte 4 EUR.

Château de Detenice (Dětenice)

Detenice - C'est un magnifique château de la fin du baroque, entouré d'un pittoresque parc anglais.Ce magnifique monument architectural est situé sur le territoire d'une réserve naturelle à quatre-vingts kilomètres de Prague. La Dnejnice, érigée au XIe siècle, a souvent changé de propriétaire tout au long de son histoire, en tant que représentants de familles de chevaliers et de familles nobles. C'est pourquoi le bâtiment a été reconstruit à plusieurs reprises selon le style de cette époque, passant d'une forteresse gothique à un magnifique palais baroque.

Histoire

Selon une légende du 11ème siècle, sous le règne du prince tchèque Ulrich, une colonie serait apparue à cet endroit. Alors qu'il chassait avec sa suite dans les bois voisins, il a trouvé des enfants abandonnés. En tant qu'homme noble, le prince les prit pour lui et par son ordre fut construit un village, appelé Detenice (traduit du tchèque, le mot signifie littéralement «enfants»).

Le château dans ces lieux est apparu beaucoup plus tard - au 13ème siècle. C'était une forteresse de style gothique, remplaçant de nombreux propriétaires. Initialement, la forteresse appartenait à des familles de chevaliers, puis passa aux mains des nobles. La forteresse a été reconstruite plus d'une fois, rendant constamment hommage à la mode de son époque. Le château de la Renaissance a été reconstruit au cours de sa possession de la dynastie Krzynetski. Le domaine leur appartenait depuis plus de 100 ans. En 1619, un représentant de cette famille noble a construit une grande tour et c'est grâce à lui qu'une légende est apparue qui a perturbé les esprits à ce jour.

Fuyant l'exécution, le propriétaire du château s'enfuit en Saxe mais cachait ses trésors à la hâte dans les labyrinthes souterrains situés sous le palais. Vrai ou fiction, il est difficile de le dire aujourd'hui sans équivoque, mais les passionnés continuent inexorablement de chercher un trésor. Après ces événements, le château passa aux mains des Waldstein - une des plus nobles familles de Bohême - la République tchèque. Le château leur appartenait, comme la Křínieckie depuis un siècle, après quoi il fut acheté par le riche comte tchèque Jan Christian Clam-Gallas. Le XVIIIe siècle était déjà dans la cour et le comte ordonna la reconstruction du château selon les plans de l'architecte de la fin du baroque, Zahariyyash Figuert.

C'est sous cette forme qu'il nous est présenté aujourd'hui. Au début du XIXe siècle, une révolution éclate en Autriche et le célèbre baron autrichien Wisserberg - le président du Conseil des ministres de Habsbourg est contraint de s'enfuir à Dietenice. Puis le palais est passé en possession de son fils. Au cours de sa vie dans le château est apparu un décor dans le style des classiques tardifs. Son Visserberg a légué l'ordre des Chevaliers de Malte. En 1903, ils vendirent le château à un magnat juif, dont le fils perdit tous ses biens à la bourse. Après cela, jusqu'en 1927, le château de Detenice n'avait pas de propriétaire spécifique jusqu'à ce qu'il soit acheté par le constructeur Rzhegak.

Il a commencé les réparations et la restauration du château. Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, le palais servit d'école de jardinage pour les filles.

Detenice appartient actuellement à la famille Ondrachkov. Depuis 2000, le château est ouvert aux visiteurs.

Les curiosités

Bien que les habitants de la République tchèque se soient eux-mêmes appelés le château de Detenice, il s’agit en fait d’un palais de luxe. Les touristes ont tendance à venir ici pour sentir dans leur peau ce que signifie être un roturier dans l'Europe du XVIe siècle.

Le château est riche en divers éléments de l'intérieur des temps médiévaux et les visiteurs peuvent voir de leurs propres yeux le mode de vie des nobles tchèques: comment ils se sont amusés, ce qu'ils ont mangé et ce qu'ils ont dormi. À l'intérieur du château-palais, une grande variété d'œuvres d'art et autres objets de valeur appartenant à ses propriétaires à différentes époques apparaîtront aux touristes. Ce sont des peintures, des meubles, des animaux empaillés et des oiseaux, des armes des chevaliers maltais, divers éléments de décoration, de la vaisselle, des livres et bien plus encore. Tout cela - une riche collection, qui compte plus de cent magnifiques expositions. Le soir, des feux d'artifices sont organisés au château.

Le château comprend également une galerie sur des colonnes à l'entrée de Detenitsa. Sous c'est un restaurant d'été.Et dans le parc anglais, vous pourrez admirer des arbres de plus de 400 ans, des fontaines intéressantes ornées de sculptures représentant des créatures mythiques, ainsi que d'autres œuvres en pierre inspirées du classicisme.

Restaurant et brasserie

Après l'excursion et l'inspection de l'intérieur, les clients sont invités à se rendre à la taverne médiévale, où ils servent des plats cuits au four. Vous devez manger avec vos mains et boire du vin dans de lourdes tasses. La taverne elle-même est conçue pour que les personnes qui s'y trouvent aient complètement perdu leur sens du temps et se sont plongées dans le Moyen Âge. Tout l’intérieur de la taverne y contribue parfaitement, même les sols sont recouverts de paille, les couloirs sont éclairés aux flambeaux, les peaux de bêtes sauvages sont suspendues aux murs et les sons environnants se dissolvent dans la musique médiévale.

Les yeux n’auront pas le temps de s’adapter pleinement à la noirceur lorsque vous entendez la voix de quelqu'un en demandant avec désinvolture: "Que mangerez-vous?". Ne comptez pas sur un traitement plus délicat - la tendresse au Moyen Âge ne sont pas en circulation. Le personnel est non seulement habillé à la mode d'il y a 400 ans, mais se comporte également en conséquence: par exemple, en acceptant une commande d'un visiteur, il le crie sans ménagement afin que les chefs puissent être entendus dans la cuisine. Et apportant de la bière, frappez fort la tasse sur la table. Ce n'est qu'ici que le visiteur attentif remarquera que, dans ce cas, aucune goutte n'est déversée ...

Dans les quatre salles du restaurant, il y a des tables et des bancs bruts en bois, un sol en paille, des peaux d'animaux sur les murs fumés. En ce qui concerne les friandises, les portions sont grandes et la nourriture est délicieuse. Mais voici une malchance: pour de nombreux plats à base de viande, vous ne serez pas servi avec des fourchettes et des couteaux. Vous devez donc manger avec vos mains. Assurez-vous de commander le pain: il est cuit ici, dans la cuisine du restaurant, des herbes épicées sont ajoutées à la composition et servies chaudes ou tièdes à table. Et bien sûr, de la bière. Ici, ça coule comme une rivière. Avec un vrai goût, fabriqué dans notre propre brasserie selon de vieilles recettes - cette bière ne peut pas être goûtée.

Les plus chanceux qui ont goûté à la cuisine de Detenitsky recommandent: si vous vous trouvez dans un rayon de 50 km du restaurant, ne soyez pas paresseux pour faire un cercle et y dîner. Vous aurez quelque chose à retenir!

Il y a un hôtel à côté du château, donc rien de grave ne se passera si votre déjeuner se passe sans encombre au dîner - il n'est pas difficile de vous rendre à un lieu de repos après avoir tout mangé et bu

À la taverne, les voleurs, combattants, mendiants, vagabonds avec offre de jouer aux dés et autres personnages du Moyen Âge vous harcèlent périodiquement. Les jolies filles au comportement douteux ne vous quitteront pas avec leur attention. Mais, les hommes, ne vous flattez pas, les femmes, ne faites pas de scènes de jalousie. Après tout, nous ne devrions pas oublier que les filles ne sont que des actrices dont le comportement frivole convaincant n’est qu’une partie de la performance théâtrale globale.

L’accompagnement musical rehausse l’impression générale: des mélodies d’une beauté surprenante, sonnent doucement et silencieusement dans les salles.

Aucune autre station de la République tchèque ne pourra vous offrir une telle immersion dans l'atmosphère de l'antiquité tchèque, comme dans le restaurant Detenice. C'est drôle, mais pour être complet, tout ce qui manque ici, ce sont des chiens qui, au Moyen Âge, couraient dans les tavernes et servaient les visiteurs ... avec des serviettes. Oui, tout à fait, car à cette époque, les gens s'essuyaient les mains grasses après un repas pour chien sur de la laine pour chien.

Tous les jours, à l'exception des dimanches et des lundis, des spectacles d'artistes itinérants sont organisés dans la taverne, un spectacle fascinant. Les programmes médiévaux comprennent des artistes d'escrime, des fakirs avec des serpents et du feu, des bûches brûlantes, des danses du ventre et bien plus encore.

Non loin de la taverne, vous trouverez la célèbre brasserie Detenice, où vous pourrez notamment visiter le musée de la brasserie. Vous pourrez évaluer la qualité des produits locaux lors de dégustations de bière. C’est très intéressant, ne serait-ce que parce qu’il est préparé à Detenitsa à l’aide d’anciennes technologies. qui n'ont pas changé au cours des siècles. Les Tchèques eux-mêmes viennent ici pour apprécier l'art de brasser leurs ancêtres.

Coût de

Les prix des billets commencent à 21 euros, des réductions sont prévues pour les groupes de plus de 3 personnes.

Le billet comprend 2 visites: un château et une brasserie, un dîner de trois plats dans une taverne locale et une bière ou un vin pour une dégustation à la brasserie.

Temps de travail

Le château est ouvert au public les mercredis et vendredis de 6h30 à 22h00.

Comment s'y rendre

Adresse: Dětenice 1, 507 24 Dětenice, République Tchèque
Téléphone: 493 596 132
Arrêt: Dětenice
GPS: 50.367855,15.170231

En bus

Un bus quotidien numéro 314 part de la gare routière de Black Bridge à Prague pour un transfert dans la ville de Mladá Boleslav. Il n'y a pas de vols directs de Prague à Detenice.

À votre arrivée à Mladá Boleslav, vous pouvez prendre un taxi ou utiliser les transports en commun pour vous rendre à la gare routière principale et acheter des tickets de bus pour le château.

Presque à l'arrêt du château, les bus numéros 31.35 et 38. Le prix du billet pour ces bus est de 28 CZK.

Se promener dans la ville sans une personne connaissant le parcours est très dangereux. Nous vous recommandons vivement de ne pas vous promener seul dans la ville.

En voiture

Pour vous rendre au château en voiture, vous devez sortir de Prague au nord-est sur la route 10 (E65). La route est assez facile, car il vous faudra pratiquement tout le chemin pour rouler sur cette route. Après 40 km, prenez la sortie 16 et continuez sur la route 280.

Après avoir parcouru 18 km sur l'autoroute 280, vous vous arrêterez à la porte du château. Le stationnement est sur la place principale. Garé, vous pouvez vous rendre à la billetterie pour acheter des billets pour la visite ou simplement vous promener dans le château.

Château de Dobris

Château de Dobris - l'un des châteaux les plus célèbres de la République tchèque, construit dans le style rococo, a été construit dans la seconde moitié du XVIIIe siècle selon les plans de l'architecte de la cour de France de Cotteio. Le château de Dobris incarne un exemple étonnant de l'époque galante de Louis XV sur le sol tchèque. La plupart des châteaux de la République tchèque sont fermés en hiver. Cependant, le château de Dobris, situé à 35 km de Prague, est ouvert au public toute l'année. D'en haut, Dobrish ressemble à un fer à cheval. À l'intérieur du château se trouve un grand nombre de balcons, de fenêtres et d'arches.

Au château de Dobrish, vous pourrez non seulement admirer une exposition unique sur la vie des aristocrates, mais aussi manger un morceau, manger un anniversaire, célébrer un mariage, passer la nuit et même organiser un congrès. Skoda Auto utilise chaque année la dernière offre et organise régulièrement des présentations de nouveaux modèles à Dobrish.

De nombreux films ont également été tournés ici: la série télévisée "The Immortal", "The Shanghai Knights", "From Hell" avec Johnny Depp, "Au Pair 2", "The Prince and Me 2" et d'autres.

Histoire du château

Selon la légende, la ville de Dobrish a été fondée par un dirigeant Dobrich, qui n’a pas été établi de manière fiable. Néanmoins, la première mention écrite de Dobříš date de 1245, année de la construction du manoir royal. Dans la première moitié du XIVe siècle, Yag de Luxembourg ordonna la construction de la forteresse gothique en pierre de Varkach, dont les ruines surplombent le château actuel.

À la fin du XVIe siècle, un château de la Renaissance fut construit à Dobrishi. En 1630, le principal trappeur royal, Bruno Mannsfeld, achète l'empereur Ferdinand II pour 40 000 pièces d'or. Après sa mort, son fils, Frantisek Maximilian Mannsfeld, lui succéda. Dans les années 1675-1678, il reconstruisit le château de la Renaissance en une demeure baroque dotée d'un vaste jardin. En 1713, une épidémie de peste se déclara à Dobrishi, au cours de laquelle Adam Mannsfeld, le prochain propriétaire du château de Dobrish, décéda en 1717.

Le château a été gravement endommagé par un incendie qui a éclaté en 1720. À l’époque, le domaine était géré par la veuve d’Adam Mannsfeld, Eleanor, avec son jeune fils, Yndřich Pavel Mannsfeld. C’est le même Jindrich Pavel Mannsfeld qui a commencé la construction d’une nouvelle partie du château en 1745, selon le projet original de l’architecte français Jules Robert de Cotte et du décorateur italien Giovanni Kikolo Servandoni. Le château a été achevé en 1765.Autour du château ont émergé 2 parcs: français (2 hectares) et anglais avec des paysages naturels (30 hectares).

En 1771, Isabella, fille de Jindřich Pavel Mannsfeld, épouse de Františk Gundakar Colloredo, à la condition que le nom Mannsfeld soit conservé sous le nom de famille des jeunes mariés. Ce nouveau nom, Colloredo-Mansfeld, a été signé en 1775 par l'impératrice Maria Theresia, ce qui a abouti à l'unification officielle du Mannsfeld Dobříš et du Kolloredowski Opocna. En 1879, Colloredo-Mannsfeld est acheté et le domaine à Zbiroh.

Ces trois châteaux étaient la propriété de la famille Colloredo-Mannsfeld jusqu'en 1942, date à laquelle le château de Dobris fut aliéné par les nazis. Cela a été suivi de la confiscation de tous les biens de la famille en faveur du Reich allemand. Il y avait quelque temps la résidence du protectorat impérial adjoint de Kurt Dalueg.

En 1945, le château de Dobrish fut confisqué pour la deuxième fois par le régime communiste en tant que propriété allemande. Puis le château pendant près de 50 ans fut la Maison des écrivains. Le dernier propriétaire du château, Vikard Collorado-Mannsfeld, est décédé gratuitement en 1946, à l'âge de 36 ans. Son frère cadet et héritier de Bedrich Collorado_Munnsfeld est décédé en 1991. C'est pourquoi son frère aîné, Jérôme Collorado-Mannsfeld, a déposé en 1992 une requête en restitution du château. La dispute réparatrice dura six ans et se termina le 30 janvier 1998, lorsque la construction du château et des deux parcs fut transférée à des particuliers. (Les biens meubles sont restés la propriété de l’État). Cependant, le 2 décembre 1998, son neveu, le fils de Bedrich, Jérôme Colloredo-Mannsfeld de l’autrichien Oblarn, en devint propriétaire.

Que voir

L'élégance du style rococo est transmise en dobrish à l'aide de nombreuses arcades, balcons, fenêtres et éléments en plastique. Devant le château se trouve un parc à la française, ainsi qu'une fontaine avec une serre.

Dans la cour arrière du château se trouve le jardin anglais de style traditionnel. Voici une grande et belle fontaine.

L'intérieur du château rappelle le règne de Louis XV. C'est pourquoi ce château peut être appelé le petit Versailles. L'intérieur du château se compose de 11 chambres luxueuses: Hunter, Mirror, Italian, Ladies 'Hall et Ladies' Hall, ainsi que du Tapestry Hall, de la bibliothèque et de la galerie de la famille Mansfeld.

Toute cette richesse cherche à voir un nombre énorme de touristes du monde entier.

Seulement ici, vous pouvez pleinement ressentir l’époque du Moyen Âge, la vie de ces temps et l’immersion dans un passé lointain.

Coût d'entrée

Adulte: 130 CZK
Enfants, étudiants, retraités: 80 CZK
Famille: 340 CZK

Mode de fonctionnement

Novembre - mai: de 8h00 à 16h30
Juin - octobre: ​​de 8h00 à 17h30

Comment s'y rendre

Adresse: Náměstí Svobody 1, 263 01 Dobříš, République Tchèque
Téléphone: 318 521 240
Arrêt: Dobříš, nám.
GPS: 49.781389,14.178889

Vous pouvez vous rendre au château en voiture ou par les transports en commun.

En voiture

De Straitná et Svornosti, sortez sur Strakonická (Praha 5). (5,7 km, 9 min.)
Sur les routes n ° 4 et R4, dirigez-vous vers la route n ° 11628 (Dobříš). À partir de la R4, prendre la sortie 27 (33,9 km, 22 min.)
Continuer sur la route numéro 11628. Continuer en direction de Pražská numéro 114. (2,5 km, 3 min.)

Un parking est disponible à 150 mètres du château. Garé, vous pouvez vous procurer des billets à la billetterie ou simplement vous promener dans l'enceinte du château.

En bus

Les bus desservent deux gares routières de Prague: Na Knižeči (35 minutes de route) et Smíchovské nádraží (55 minutes de route, gare de Smíhovsky à proximité).

Château Hluboká nad Vltavou (Zámek Hluboká)

Château Hluboka nad Vltavou Il est situé près de České Budějovice, à deux heures au sud de Prague. Formellement, le complexe date du XIIIe siècle, mais en fait du premier gothique et, en même temps, de plusieurs bâtiments subséquents à sa place ne sont plus restés. Les propriétaires du château, appartenant à différentes familles nobles d'Europe, se sont unis pour reconstruire Hluboku nad Vltava au-delà de toute reconnaissance.La version moderne du milieu du XIXe siècle est conçue dans un style néo-gothique - un bâtiment lumineux orné de tours et de flèches sculptées, de trophées de chasse des derniers propriétaires et de balcons ajourés. Le château est entouré d'un parc à l'anglaise avec des espèces d'arbres et des étangs décoratifs rares pour la République tchèque.

L'histoire du château Hluboka nad Vltavou

Pour la construction du château au Moyen Âge, sous Przhemysle Ottokar II, une colline de 82 mètres de haut a été choisie tout près de la Vltava, le principal fleuve tchèque, lieu idéal pour une forteresse gothique fortifiée. Certes, le bon emplacement n’est pas revendiqué: Gluboka n’a pas participé à des opérations militaires sérieuses, mais il n’a toujours pas été préservé dans sa forme originale en raison de la passion irrépressible de ses propriétaires pour la modernisation. Mais les propriétaires du château médiéval en avaient beaucoup: certains ne pouvaient pas se permettre de conserver un immense complexe, d'autres vendaient Glubok à de puissants clients pour des raisons politiques.

Château à l'ère de Schwarzenberg

À la fin, le domaine était entre les mains de Schwarzenberg, une des familles les plus influentes d’Europe centrale. Leurs noms sont liés à l'histoire des châteaux tchèques Orlik, Zvikov, du palais Schwarzenberg à Vienne et d'une douzaine d'autres monuments architecturaux. Les restes d'aristocrates sont enterrés dans la chapelle familiale de la cathédrale Saint-Guy de Prague, le lieu de sépulture le plus prestigieux de la République tchèque. Avec Schwarzenberg traité selon le schéma standard: ils ont acheté un sombre château médiéval, comme Krumlovsky, et l'ont transformé en un nid familial confortable. Au début du XVIIIe siècle, ils se sont installés à Hluboku, ce qui en fait un domaine baroque spectaculaire.

Dans la première moitié du XIXe siècle, le château est passé aux mains d'un homme qui a joué un rôle crucial dans l'histoire de Hluboká nad Vltavou, mais aussi de l'ensemble de la République tchèque. Johann Adolph II, le douzième duc de Krumlov, a reçu une brillante éducation économique, a été formé à la cour royale britannique et est tombé amoureux de la culture anglaise pour toujours. Grâce à ses connaissances après les réformes de 1848, lorsque les derniers vestiges du servage ont été supprimés en République tchèque - travail obligatoire pour le propriétaire, Hlubok a été sauvé, malgré la perte des deux tiers des terres. Le duc entreprit des réformes à grande échelle dans l'agriculture, la pêche et la chasse dans la région et transforma les terres tchèques d'un coin arriéré de l'Europe en une terre prospère. Le château de Hluboká nad Vltavou devint sa résidence. On y retrouva des trophées de la chasse du duc, des artefacts liés à l'histoire de la famille Schwarzenberg et des peintures de valeur d'artistes européens. Hluboku a été reconstruit pendant 30 ans, en s'appuyant sur le modèle - le château anglais de Windsor. En raison de l’emploi constant du duc, son travail était dirigé par son épouse Eleanor, née Liechtenstein.

Nad vltavou profond aujourd'hui

Les descendants de Schwarzenberg ont vécu à Glubokoye jusqu'en 1939, date à laquelle le dernier propriétaire, qui porte ironiquement le nom de famille Adolf, est contraint d'émigrer à cause des persécutions nazies. Après la guerre, la propriété ne devait plus être restituée à ses propriétaires: en 1947, un décret spécial fut adopté concernant la nationalisation de tous les biens de la famille. Le château est devenu un trésor national, ouvert aux touristes. Sur les 140 chambres de la maison, loin de toutes encore disponibles, des travaux de restauration des chambres d'enfants sont en cours.

Tours de château

Dans le château Hluboka nad Vltavou ouvrent 4 itinéraires touristiques de coût et de durée différents. Le principal connecté avec le côté public de la vie Schwarzenberg. Une collection d'armes et de peintures hollandaises des XVIe et XVIIIe siècles, une bibliothèque avec des milliers de livres en différentes langues, les salles de réception d'Eleanor, un fumoir, une salle de réception matinale et une salle à manger sont présentés aux clients. Les murs et les plafonds en bois sculptés des salles du château et la céramique de Delft méritent une attention particulière. Le second tour montre aux visiteurs les appartements privés des propriétaires du château - les intérieurs de la seconde moitié du XIXe siècle dans le bureau, les chambres à coucher. En outre, les clients peuvent voir comment les chambres pour les domestiques, les toilettes et les salles de bain, les ascenseurs et les ascenseurs ont été aménagées. Les deux visites durent 55 minutes.Le troisième itinéraire, d'une durée de 35 minutes, montre une cuisine de style anglais avec tout un arsenal de vaisselle et d'appareils électroménagers anciens. Il est situé dans le sous-sol de la partie nord du château, de sorte que les odeurs de cuisine ne parviennent pas aux maîtres. Il s’agit d’un complexe composé de plusieurs salles - séparément pour la préparation de plats chauds et froids et de confiseries.

La tour du château d'une hauteur de 52 mètres avec 245 marches peut être visitée sans limite de temps et sans la participation d'un guide. Jusqu'à récemment, le château de Hluboká nad Vltavou était fermé du 31 octobre au 1er avril en raison de problèmes de chauffage, mais une partie de l'exposition du premier étage est également disponible en hiver. Une nouvelle visite hivernale de 40 minutes montre les appartements privés des quatre dernières générations de propriétaires de châteaux situés au premier étage du bâtiment principal.

Information touristique

Dans un château plein de valeurs, les ordres sont stricts. Vous ne pouvez vous déplacer que dans le cadre d'un groupe. Si vous réservez une heure à l’avance, les invités se verront proposer une visite en russe: le guide ira d’un sujet à l’autre et comprendra un enregistrement audio. Sinon, vous devrez vous connecter à une excursion aléatoire en tchèque ou en anglais. Prendre des photos dans Deep est interdit.

Dans le parc, vous pouvez marcher gratuitement, l'entrée du château est payante. Le prix du billet dépend de l'excursion choisie. L'horaire est flottant, changeant sous l'influence de la saison et des jours fériés les plus proches, la possibilité de la visite doit toujours être spécifiée à l'avance. Réserver une visite de Hluboké nad Vltavou en dehors des heures de travail coûtera deux fois plus cher. L'option la moins chère est une visite avec un guide tchèque. Le coût de l'inspection des appartements - 150-260 CZK pour un adulte, cuisine - 90-170 CZK, route d'hiver - 140-250 CZK. La réservation est de 10 CZK par personne. La montée sur la tour coûte 70-100 CZK. Les enfants de moins de 6 ans sont admis gratuitement. Les pensionnés, les écoliers et les étudiants jusqu'à 26 ans peuvent bénéficier de réductions.

Comment s'y rendre

Les touristes se rendent de Prague à České Budějovice par l’autoroute, puis prennent le bus qui s’arrête 10 minutes plus tard au point «Sous l’église», non loin de l’église de Jan Nepomuk, du même âge que la dernière reconstruction du château. De là à la forteresse environ un demi-kilomètre en haut de la colline.

Le château peut être atteint en train. A 1,5 km à l 'est de Hluboka, sur la rive opposée de la rivière, se trouve la station Hluboka nad Vltavou - Zamosc. De l'autre gare, Hluboká nad Vltavou, allez un peu plus loin au château, à environ 3 km au nord-est. Il n'y a pas de voie ferrée directe au départ de Prague, vous devez changer à la gare de Ceske Budejovice. À l’avenir, il est prévu de construire un aéroport international à proximité de la ville, principalement pour les vols charters.

Karlštejn Castle (Karlštejn)

Château Karlstejn - Le plus célèbre château tchèque, l'un des symboles du royaume tchèque de l'apogée du gothique. Conçu comme un symbole du pouvoir impérial et du Saint-Empire romain germanique, le château est devenu en même temps une forteresse imprenable permettant de stocker les documents d'état les plus importants, les symboles tchèques et impériaux du pouvoir d'État, les joyaux et les saintes reliques.

Au fil des ans, le château s'est transformé en un monument culturel magique, qui reçoit des centaines de milliers de visiteurs chaque année. Sa riche histoire est associée à une variété de noms, titres, choses et événements.

Le château de Karlstejn est situé sur une falaise sur les rives de la rivière Berounka et se compose de plusieurs étages. Au point culminant, à savoir dans la grande tour de la chapelle de St .. La croix abritait les insignes royaux et les bijoux.

De l'architecture

Le château de Karlstejn se compose de trois bâtiments principaux, défendant une seule unité et des fortifications indépendantes. L'empereur Karl a confié à cette forteresse la tâche d'être non seulement une forteresse imprenable, un "écrou de pierre", mais aussi de devenir le centre de la vie religieuse et politique de l'Europe, à l'instar de la montagne sacrée de Jérusalem.

Une grande tour en plan est rectangulaire - 25 par 17 mètres. L'épaisseur moyenne des murs du château est d'environ 4 mètres, celle du côté nord de 6 mètres.

Château à plusieurs niveaux, en fonction du degré de signification religieuse de chaque bâtiment. Le niveau inférieur, burggrafstvo, plus loin le palais de l'empereur, son logement séculaire. Et enfin, la grande tour, dans laquelle se trouve un "saint des saints" - la chapelle de la Sainte Croix. Le complexe a été conçu comme un chemin de pèlerin vers la "source sacrée".

Au niveau le plus bas et le moins significatif, une cour extérieure est construite, où se trouvent la burgraphie et les domestiques occupés à des tâches ménagères: la lessive, la cuisson du pain, la fabrication d’armes et le stockage des fournitures.

La chapelle de la Sainte-Croix est décorée à l'image de la Sainte-Chapelle (Père Sainte Chapelle) - la chapelle du palais royal de l'île de la Cité à Paris, où Charles IV est allé prier enfant. Le plafond et les murs sont décorés de quatre mille assiettes de jaspe, d'agate, d'onyx et d'améthyste, encadrées d'assiettes dorées portant l'emblème personnel de Charles et du lion tchèque. Le rayon de soleil, une fois pénétré à l'intérieur, ne disparaît pas, errant et se reflétant dans les milliers de surfaces polies de fragments de pierre. Le verre vénitien est suspendu au-dessus de l’image du soleil, de la lune et des étoiles. La chose la plus précieuse dans la chapelle est l'autel avec 130 images de saints et de papes. Parmi les portraits figure une image de l'empereur Charlemagne, un lointain ancêtre du roi de Bohême.

La première salle où vous entrez dans le château est la salle Mansky. La salle impressionnante est décorée avec un plafond en bois et une cheminée d'origine du 14ème siècle. Dans cette salle, rassemblaient de la mana ou des vassaux à qui était confiée la protection du château.

Dans la salle du Luxembourg se trouve une galerie de portraits du genre, la plus grande galerie de portraits de dirigeants tchèques du pays. Plusieurs portraits ont été réalisés pour la galerie par le grand maître Theodoric (l'auteur du magnifique dessin de la chapelle de la Sainte-Croix).

Histoire

En 1347, Charles IV, le roi tchèque, entre à Rome et acquiert la couronne du Saint Empire romain germanique.

En 1348, Karl entreprit d'importants travaux de construction dans son nouvel empire: il fonda la nouvelle ville de Prague, l'université de Prague ainsi que le château de Karlštejn.

La première pierre de Karlštejn (Karlstejn - le château dit de Karlov Kamen) a été posée par Arnost de Pardubice, premier archevêque de Prague et conseiller le plus proche du roi.

En 1365, le «cœur du château» fut consacré - la chapelle de sv. Croix La construction n'a été achevée qu'après 20 ans.

Parallèlement à l'achèvement de la construction, des travaux coûteux de décoration et de décoration des intérieurs du château ont été réalisés.

À Karlštejn, l'empereur recueillit les objets les plus précieux pour tout le christianisme: la lance de Saint Longin, un gros morceau de l'arbre de la croix du Christ, sur lequel subsistaient des trous pour les ongles, une éponge acquise à Monastère bénédictin de Saint André et deux épines de la couronne du Christ conservées Eglise de Saint-Chapelle à Paris (Sainte-Chapelle) et offert par Jean le Bon, le roi de France. Pour stocker ses sanctuaires, Karl construit la Big Tower, dans laquelle il construit 4 portes en fer puissantes avec des serrures ingénieuses.

La gestion et la défense du château à cette époque étaient confiées au burgrave, auquel était subordonnée la garnison vassale, composée de chevaliers habitant dans les domaines situés autour du château.

En cas de danger, ils étaient obligés de se rendre dans le château et d'assurer sa protection. Le deuxième type de vassaux, les soi-disant "vassaux serfs", devait constamment surveiller la porte, sonner les cloches et maintenir l'ordre dans tout le château.

M.Wurmser, T.da Modena, ainsi que le plus célèbre des artistes gothiques tchèques - Maître Theodoric ont participé à la décoration du château. Pour l'oeuvre d'art unique sur le design d'intérieur, il s'est vu attribuer un manoir sur Mozhine et d'autres privilèges.

À ce moment-là, Karl a personnellement supervisé l'achèvement de ces travaux, s'arrêtant souvent au château. La dernière fois que le roi fut dans le château fut deux ans avant sa mort, en 1376, avec son fils (de son deuxième mariage) et l'héritier de Vaclav IV (Vaclav, Wenceslaus IV), qui aimait visiter le château avec sa première femme.

Au début des émeutes hussites, craignant des guerres imminentes, des costumes tchèques et plusieurs trésors de nombreux monastères, notamment ceux du monastère de Zbraslavsky, ont été transportés à Karlštejn. Donc dans la chapelle de saint La croix a été conservée pendant un certain temps ensemble avec les costumes tchèques et impériaux du château de Prague.

Les précautions n’ont pas été vaines - les rebelles ont réussi à garder Prague et son château jusqu’en 1434.

Cependant, les Hussites ont tenté d'attaquer et Karlštejn, occupant toutes les collines environnantes et bombardant les murs du château avec des pierres et une torche ardente, ils se sont tenus en 1427 pendant 7 mois sous les murs du château, mais ils ne se sont même pas introduits dans la cour.

L'empereur Sigismund (latin Sigismundus, tchèque. Zikmund; 1368-1437), le deuxième fils de Charles IV, célèbre pour la condamnation à mort de Jan Hus, a ordonné de retirer tous les trésors de Karlštejn. 1436 ont déjà été retournés à Karlštejn.

Malgré cela, les trésors impériaux sont restés à jamais en dehors de la République tchèque et constituent à ce jour une partie du trésor de Vienne.

Lorsque le roi Wladyslaw Jagiello (Wladyslaw II Jagiello) se présente une nouvelle vague de grandeur, Karlstejn. A cette époque, une reconstruction à grande échelle du palais et d'autres bâtiments, principalement le complexe Burggraf du château de style gothique.

Après un grand incendie à Prague en 1541, lorsqu'un grand nombre de livres judiciaires ont été incendiés, il a été décidé de transférer des copies des originaux brûlés à Karlštejn, où se trouvaient déjà de grandes archives de lettres et de registres. En 1609, le célèbre décret suprême de l'empereur Rodolphe II, déclarant la liberté de religion dans l'État, fut déposé au château avec de grands honneurs. Sous Rodolphe, les réparations et la reconstruction du château Renaissance sont effectuées.

Au début de la guerre de trente ans, les trésors de la couronne tchèque ont été transportés de précaution au château de Prague.

En 1620, Karlštejn est assiégé par les Suédois. Ils réussissent même à percer la première ligne de fortifications, mais ils ne vont pas plus loin.

En général, Karlštejn a davantage souffert des défenseurs que des assiégés. Presque tous les soldats de la garnison considéraient qu'il était de son devoir de saisir quelque chose "en souvenir".

En 1625, après la répression du soulèvement des classes tchèques, l'empereur Ferdinand II liquida la burgraphie de Karlstein, abaissant le statut de la grêle pour le domaine, et le château lui-même avec ses terres adjacentes, qui devint une dot des reines tchèques, le présenta à sa femme Eleanor. Ce dernier le déposa chez Jan Kavke depuis жíčan, aggravant ainsi son déclin. Ce genre de château appartenait au début du XVIIIème siècle. Puis tous les trésors de Charles IV ont finalement été transportés au château de Prague. Les reliques étaient énormes, elles étaient stockées dans 22 énormes armoires. Ce sont eux qui ont constitué l'essentiel du célèbre trésor de grêle de la cathédrale Saint-Guy.

La veuve de l'empereur Léopold (lui. Léopold Ier, 1640-1705) a réussi à rendre Karlstein, en payant le dépôt.

Maria Theresia (lui. Maria Theresia, 1717-1780), qui possédait le château après Elizabeth (l'épouse de Karl Habsburg), le transmet à l'auberge de jeunesse noble de la ville. Les nouveaux propriétaires utilisaient le château principalement à des fins commerciales, servant parfois de masse dans certaines chapelles. La pension est considérée comme le dernier propriétaire de l’objet avant que celui-ci ne devienne la propriété de l’État.

Lorsque l'empereur François Ier (Franz I. Stephan, 1708-1765) et sa fille Louise visitèrent Karlštejn en 1812, le souverain décida de lancer d'urgence des travaux de restauration pour sauver le château en ruine et alloua même des ressources financières.

Cependant, dans la tourmente générale, Franz a ordonné que certains de ses meubles d'origine, y compris certains des revêtements en bois des murs, soient enlevés de Karlstein à Vienne.

L'empereur François-Joseph Ier (allemand Franz Josef Ier) a agi avec plus d'humanité et a dirigé les travaux de restauration de la Commission centrale pour la protection des monuments sous la direction de F. Schmidt (professeur à l'Académie des beaux-arts de Vienne, qui a ensuite donné des directives à son élève Josef Mocker).Ce dernier était réputé pour avoir restauré de nombreux châteaux en République tchèque et avait notamment pu mener à bien la construction de la cathédrale Saint-Guy au château de Prague.

L'architecte Mokker a consacré Karlshtein toutes les dernières années de sa vie. Son mérite (comme, incidemment, un gros motif d’attaque) réside dans le fait que la reconstruction (choisie une fois pour toutes par Mocker) a été réalisée selon la méthode du purisme, qui vise à obtenir la pureté du style architectural du monument typique du Moyen Âge, en supprimant d’autres styles toutes les extensions de la burgraphie de la Renaissance), qui a une valeur artistique et historique exceptionnelle. Grâce à la reconstruction de Mokker, on peut voir la grêle à travers les yeux d'un "Charlemagne" tchèque contemporain.

Cependant, selon certains experts, Charles IV ne reconnaîtrait pas son château après les «travaux de restauration» à l'aide de ciment Portland. On pense que pour cette raison, l'UNESCO n'est pas pressée de reconnaître le château en tant que site du patrimoine mondial. Cependant, ces subtilités ne semblent guère préoccuper les touristes, car Karlstein occupe la deuxième place en République tchèque après Prague.

Informations pratiques

Comment s'y rendre

Le château est situé à 35 kilomètres de Prague, au sud-est. Le train de la gare principale de Prague prend 35 minutes, trains toutes les heures.

Site du château Karlštejn: www.hradkarlstejn.cz

Temps de verrouillage

9 mars: de 15h à 15h, tous les jours sauf le lundi;
Avril à octobre, de 9h00 à 16h00, tous les jours sauf le lundi;
Mai, juin, septembre, de 9h à 17h, tous les jours sauf le lundi;
Juillet - août de 9h00 à 18h00, tous les jours sauf le lundi;
en novembre: 01.11-26.11, 09.00-15.00, tous les jours sauf le lundi;
9 décembre 00h00-15h00, tous les jours sauf le lundi du 26 décembre au 31 décembre;
9 janvier de 15h à 15h; tous les jours sauf le lundi de la période du 01/01/08;
En février, le château est malheureusement fermé aux visiteurs.

Coût de

pour les adultes - 220 Kc;
pour enfants, étudiants et retraités - 120 Kc.

Château de Konopiště (Konopiště)

Château Konopiste Il est considéré comme l'un des plus beaux et des plus populaires de la République tchèque. Ce bâtiment majestueux construit depuis plus de sept cents ans s'élève à 45 kilomètres au sud-est de Prague, près de la ville de Benešov.

Faits saillants

Initialement, le château était une tour de défense cylindrique avec un fossé et un pont suspendu. Au fil du temps, Konopishte a été étendu dans l'esprit du gothique français à une puissante forteresse: deux ceintures murales avec un parkan, sept tours rondes (quatre tours d'angle, l'une au centre des murs est et ouest, ainsi qu'une tour principale avec des portes - la toute première tour ayant survécu à notre époque. jours)

Chaque époque a apporté quelque chose de nouveau dans le look du château. Au XVIIe siècle, son apparence gothique a été modifiée sous l’influence de la Renaissance; au XVIIIe siècle, Konopishte fut complètement reconstruit dans le style baroque et, sous cette forme, il a survécu jusqu'à ce jour. La dernière reconstruction à grande échelle du château a été réalisée sous l'archiduc François-Ferdinand d'Este de Habsbourg. Selon ses souhaits, les architectes Josef Mokker et Franz Schmorantz ont équipé Konopiště des technologies les plus récentes de la fin du XIXe siècle: eau, électricité et eaux usées ont été retenues dans le château, un stand de tir mécanique et un ascenseur hydraulique ont été construits sur un barrage situé à proximité. Au même moment, Konopiste a divisé un parc anglais sur 225 hectares avec roseraie, terrasses et statues de marbre.

L'archiduc Franz Ferdinand appartient principalement aux mérites de l'intérieur du château. Aux collections déjà existantes de meubles, peintures, tapisseries, verre, porcelaine, armes, armures et trophées de chasse, le nouveau propriétaire a ajouté ses vastes collections, et toute cette magnificence a été presque entièrement préservée à ce jour. Franz Ferdinand, grand collectionneur et chasseur, s’occupe également du catalogage précis de ses collections. Ainsi, grâce à un catalogue détaillé et à des photographies, il était désormais possible non seulement de restituer tous les objets de Konopišt (à l’exception de deux objets perdus), mais également de les installer et de les suspendre exactement aux endroits qu’ils occupaient pendant la vie de l’archiduc.

Trois des assemblées représentées dans le château sont considérées comme les plus importantes. Tout d'abord, il s'agit d'une collection d'armes et d'armures, parfois appelée chambre d'armes d'Esteine. Il comprend les collections des genres Obicci, d'Este et Habsburg, accumulées pendant plusieurs siècles et héritées de Franz Ferdinand.Après y avoir ajouté ses propres pièces à conviction et des exemplaires déjà disponibles à Konopištė, l'archiduc a créé l'une des plus grandes collections d'Europe d'armes et d'armures de chasse et d'armes de chasse des XVIe et XIXe siècles, comprenant près de cinq mille pièces, parmi lesquelles se trouvent de très rares spécimens.

Konopiste présente également une riche collection de chasse de Franz Ferdinand, qu’il a collectionnée dans le monde entier. Le nombre de trophées atteint environ 300 000, ils sont décorés avec toutes les chambres et les couloirs du château. Chaque épouvantail, peau, cornes, etc. avec indication précise du lieu et du moment où le trophée a été remporté. Alors l'archiduc a essayé de mettre sa passion pour le service de la science.

Un autre joyau des collections du château est la collection de St. George. Il comprend des objets d'art, des objets d'art et des objets d'art populaire représentant Saint George. La collection contient environ quatre mille objets des XVe-XIXe siècles et est aujourd'hui exposée dans la galerie spéciale du château de Saint-Jiri.

Histoire du château

Le château a été construit au XIIIe siècle par l'évêque Tobias de Benešov et était un bâtiment de style gothique, reconstruit plusieurs fois par la suite. À l’origine, le château de Konopiště a été modelé sur le château français comme une puissante forteresse gothique rectangulaire avec des tours rondes aux angles, ce qui a permis de défendre le plus efficacement possible pendant les sièges. Au total, le château comptait 7 tours: 4 dans les angles, 1 au centre du mur nord et 2 au centre des courts murs occidentaux et orientaux. Les fortifications du château complétaient les remparts de douves et de terre.

La famille Benesovic était propriétaire du château jusqu'en 1327, date à laquelle le château a été transféré à la noble famille de Šternberk, également propriétaire du château de Český Šternberk, situé près de la ville de Benešov. Au 17ème siècle, les propriétaires du château de la famille Sternberg ont reconstruit le château dans le style gothique tardif et plus tard dans le style Renaissance tardive. Pendant les guerres hussites, le château fut soumis à un long siège de troupes royales qui dura 17 mois. En 1468, il fut conquis par les troupes du roi George de Poděbrady.

En 1648, pendant la guerre de trente ans, le château fut capturé et mis à sac par l'armée suédoise, après quoi il tomba en ruine. Le château délabré a été acquis aux enchères par un noble tchèque Jan Josef Vrtba (tchèque. Vrtba). Au début du XVIIIe siècle, le château fut à nouveau reconstruit par la famille Vrtba dans le style baroque. Au lieu d’un pont-levis, un pont en pierre a été érigé, une nouvelle entrée du château a été coupée dans la tour est, la hauteur des tours a été réduite au niveau des bâtiments du château et une grande dépendance sud a également été construite.

En 1887, le château fut vendu pour 2 millions d'or à l'archiduc François-Ferdinand d'Este, héritier du trône austro-hongrois, à l'initiative de laquelle il fut reconstruit de manière fondamentale en 1889-1894. La reconstruction du château a été réalisée sous la direction d'architectes viennois, Josef Motsker et Franz Schmorantz. Grand amateur de chasse, l'archiduc a aménagé une salle de tir mécanique dans le château, élargi la collection d'armes et d'armures déjà stockées et créé plusieurs "couloirs de chasse" décorés de trophées - des milliers de bois de cerf, de sangliers, de tigres de renards, d'animaux exotiques et d'oiseaux. En outre, lorsque l’archiduc avait un système d’alimentation en eau, un système d’égout, l’électricité était installée dans le château, un ascenseur hydraulique était installé dans l’aile centrale du château (travaux sur le barrage de l’étang le plus proche) et plusieurs autres innovations techniques étaient introduites à cette époque.

Au même moment, autour du château, un parc à l'anglaise avec terrasses, roseraie et statues de marbre était aménagé. Le château de Konopiste était le lieu de repos et de chasse préféré de l’archiduc François-Ferdinand. Outre les trophées de chasse, Franz Ferdinand a rassemblé dans le château une importante collection d'armes historiques et divers objets. Lorsque Franz Ferdinand est tué en 1914, ses enfants héritent du château et des collections qu'il contient.

Depuis 1921, le château est devenu la propriété de l’État de la Tchécoslovaquie.En 1943, le château devint le siège du quartier général des troupes SS en Bohême et servit jusqu'en 1945 également en tant que dépositaire d'œuvres d'art capturées. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, une partie importante des œuvres d'art et des objets de collection fut retirée de Konopiště, mais en 1946, la plupart d'entre eux avaient été rendus au château. Certains objets d'art de la collection Konopishtska sont actuellement conservés à Prague.

Après la Seconde Guerre mondiale, le château appartenant à l'État a été ouvert aux touristes. Actuellement (au début du XXIe siècle), le ministère tchèque de la Culture consacre environ 800 000 dollars à l'entretien du château, compensant partiellement ce montant par le tourisme.

Les touristes

Le château est ouvert d'avril à octobre du mardi au dimanche de 9h à 17h (16h certains mois).

En novembre, du mardi au dimanche de 9h à 15h.

La meilleure période pour visiter le château: de mai à août - toutes les expositions et les sites touristiques sont disponibles pour la visite à cette heure-ci. Au cours des autres mois, certains d'entre eux sont fermés, plus d'informations sur le site officiel du château.

Pause au guichet, au stand de tir et au musée de Saint-Georges de 12h00 à 13h00.

Le château offre plusieurs possibilités d'excursions:

1 - Chambres d'hôtes et couloir de chasse (aile sud)
2 - Manège militaire, chapelle, bibliothèque (partie ancienne du château)
3 - Salons de la famille Franz Ferdinand.

Le prix du billet est de 90-310 couronnes suédoises, en fonction de l’itinéraire choisi, de la langue dans laquelle il est tenu et des droits d’un touriste donné à certains privilèges. Les billets pour le champ de tir, la roseraie et une visite à la collection St. George coûteront de 15 couronnes (par personne) à 80 couronnes (avec une famille, une visite dans une langue étrangère). Lorsque vous achetez des billets pour plusieurs itinéraires à la fois, des réductions sont disponibles pour les visites d'autres excursions. Informations plus complètes sur le site officiel du château.

Il convient de noter que le château tente de gagner de l'argent sur presque tout. Il propose donc une large gamme de services supplémentaires, tels que la fauconnerie devant le château, les promenades dans le jardin, les promenades autour de l'étang, le week-end, vous pouvez écouter des concerts de musique, etc.

Il est également possible d'organiser diverses réceptions et mariages.

Comment s'y rendre

Adresse: Konopiště 1, 256 01 Benešov
GPS: 49.779444,14.656667
Téléphone: +420 317 721 366

En train

Pour vous rendre à Konopiště en train, vous devez acheter un billet à Prague en train, en direction de Benešov, de là au château situé à 2 km. Immédiatement à la gare, il faut tourner à droite, traverser le pont sur la voie ferrée et se rendre au premier marqueur jaune. À côté du château peut être atteint par des balises. Durée du trajet de 40 minutes à une heure, prix du billet 45 couronnes.

En bus

Vous pouvez également vous rendre à Benešov en bus depuis la gare Florenc de Prague. Des bus desservent également la station de métro Roztili, un billet coûte 45 couronnes suédoises et la durée du trajet est d'environ 45 minutes. Vous pouvez vous rendre à la gare routière. Parfois, des chauffeurs arrêtent le bus sur le chemin de la forêt, affirmant qu'il était plus facile de se rendre au château - et c'est vrai. Vous devez vous déplacer le long de la route goudronnée dans la forêt, puis continuez le long des balises jaunes et vous serez en place dans les 25 minutes.

En voiture

En voiture, vous pouvez vous rendre à Prague en 40 minutes. Le chemin doit être gardé sur Benesov (à 45 km de Prague), en passant par les points Kamenica, Senograbi. Après 43 km, après avoir tourné sur Vatslavice, il y aura un virage à droite. Au bout d'un kilomètre et demi, vous devrez encore tourner à droite et vous y serez.

Château Krshivoklat (Krivoklat)

Château de Krivoklat - l'un des châteaux les plus célèbres et les plus anciens de la République tchèque, où la situation du Moyen Âge est restée pratiquement intacte. Il est situé sur une haute colline, avec une vue magnifique sur la réserve naturelle de la vallée de Kokorzhinskaya. Le château de Křivoklát a été construit dans un style gothique et a longtemps servi de résidence royale. C'est l'un des châteaux les plus mystérieux de la République tchèque, avec de nombreuses légendes associées. En outre, Krsivoklat est devenu un lieu de prédilection pour les jeunes mariés et les directeurs de la photographie. Aucun film n'a été tourné ici, y compris The Chronicles of Narnia.

Histoire

La première mention en date remonte encore à 1110, mais la plus ancienne maçonnerie du château est considérée comme celle du XIIIe siècle. C'est pourquoi les historiens suggèrent que le château mentionné dans les annales, et le Kshivoklat actuel, sont deux structures différentes. Cependant, il n'y a pas de version unique. Très probablement, Krshivoklat a été fondée au XIIIe siècle par le roi de la République tchèque Premysl Otakar Ier. Le château acquit un aspect fini sous le règne du prince Wenceslas, futur empereur Charles IV, qui aimait beaucoup la chasse et qui se rendait souvent ici. Krshivoklat devint une sorte de château pour hommes: c’est là que des membres de familles royales et des aristocrates venaient chasser. Ils restèrent ici plusieurs jours de suite. Ils se reposaient non seulement au travail, mais aussi parfois de la part de leurs épouses, discutaient, savouraient une délicieuse bière d'une brasserie locale et discutaient des trophées de chasse.

La légende du chemin chantant est également liée au nom de Charles IV. Sa jeune épouse, Blanca Valois, aspirait à la vie sociale dans le désert de la maison forestière. Karl, remarquant qu'elle aime marcher au coucher du soleil le long d'un chemin longeant la rivière, ordonna aux domestiques d'attraper le plus grand nombre d'oiseaux chanteurs de la région et de les relâcher au château le soir. En écoutant de beaux chants, Blanca se réjouit. Ils disent que les oiseaux sont restés vivre près des murs de Kshivoklata, ravissant le merveilleux trille des touristes, et que le chemin menant du château à la crique est appelé chant.

Après le château, Krsivoklat a été incendié à plusieurs reprises dans le feu des guerres hussites, mais il a toujours été entièrement restauré. Au XVe siècle, une luxueuse salle de cérémonie de style palais et une chapelle richement décorée de sculptures et de sculptures en bois ont été construites.

Krshivoklata est devenu un palais vraiment magnifique à l'intérieur d'une puissante forteresse. Mais en tant que résidence royale, le château n'a jamais été utilisé. À partir du 16ème siècle, il a servi de prison à des prisonniers particulièrement importants. Ici, par exemple, l'évêque de la communauté des Frères tchèques, Jan Augustus, l'épouse de Ferdinand of Tirol, Velsu, a été retenu, mais Edward Cayley était le prisonnier le plus mystérieux.

Edward Callie est un célèbre alchimiste anglais qui a promis au comte Rosenberg, favori du roi tchèque Rodolphe II, de créer une pierre philosophale permettant de transformer le plomb en or pour reconstituer le trésor royal. Mais Kelly n'a jamais été en mesure de remplir sa promesse, il a été arrêté et jeté en prison à Krshivoklat. La participation inattendue dans le destin de l'alchimiste a pris la reine Elizabeth d'Angleterre, qui a exigé sa libération de Rodolphe II. Mais, en fin de compte, le patronage de la reine a joué une blague cruelle - Rudolph était seulement convaincu que l'escroc valait beaucoup, et a ordonné à Kelly d'être placée dans une grande tour ronde et de doubler la garde.

Le prisonnier était muré dans la tour la plus inaccessible, dans une cellule dépourvue de portes et de fenêtres, et de la nourriture était déversée dans un trou au plafond. Après 30 mois d’emprisonnement, ayant perdu tout espoir de grâce, Kelly a décidé de s’échapper. Ayant tordu la corde de la feuille déchirée, il commença à descendre de la tour. Mais la corde ne pouvait pas supporter un fugitif assez gros et se briser. Kelly tomba et mourut bientôt des suites de ses blessures.

Selon la légende, Kelly parvient toujours à obtenir la formule de la pierre du philosophe, mais ne veut pas la révéler à Rudolf II et la cache quelque part à Kshivoklata. Selon la légende, après la mort du scientifique, le roi aurait fouillé tout le château, mais il n’aurait jamais rien trouvé.

Une autre légende est associée au nom de la tour Guderka, qui dérive du mot tchèque «hudba» - «musique». Comme déjà mentionné, aux XVIe et XVIIe siècles, le Krsivoklat était utilisé comme prison pour des criminels particulièrement importants. La chambre de torture était située juste sous la tour, et bien sûr, de là venaient les cris infernaux des prisonniers. Pour noyer les gémissements, les musiciens ont souvent joué dans la tour, avec le plus fort volume possible.

En 1733, le château en ruine fut racheté par la dynastie Fürstenberg, qui utilisa Křivoklát comme résidence familiale et le reconstruisit après l'incendie le plus dévastateur de 1826. En 1929, ils vendirent le domaine à l’État tchèque. Pendant un certain temps, il y avait une brasserie et, à la fin des années 70, de nombreuses recherches archéologiques et la reconstruction de bâtiments ont été entreprises.

En 1989, le château de Křivoklat a été déclaré monument culturel national de la République tchèque et ouvert au public.

Curiosités du château et de ses environs

La perle de Krshivoklata est l’une des chapelles gothiques les mieux conservées d’Europe avec un autel du XVe siècle orné des sculptures les plus fines et les plus détaillées. Les statues des douze apôtres, comme si elles étaient vivantes, planent haut au-dessus des murs. Jésus se tient près de l’autel, accompagné de deux anges aux ailes dorées. On dirait que vous pouvez voir comment le doux vêtement de Jésus flotte au vent.

Une autre attraction est la bibliothèque royale, assemblée au XVIIIe siècle, qui contient 53 000 volumes de livres uniques. La collection contient les premières publications imprimées dans plusieurs langues européennes, ainsi que des livres écrits avec une aiguille en or. Le plus grand livre pèse 11 kg et compte 2500 pages.

La Grande Salle Royale, la deuxième plus grande en République tchèque après le Palais de Prague, impressionne par sa portée. Dans la salle du Grand Chevalier, vous verrez d’excellentes statues, une collection d’armes et des trophées de chasse. La galerie d'art présente une exposition de peinture et de sculpture gothiques.

En grimpant les 72 marches d'un étroit escalier en colimaçon menant à la tour de 42 mètres, vous aurez une vue magnifique sur les environs pittoresques. Et dans les sous-sols de cette tour se trouve "katovna" - des cellules de prison avec des instruments de torture.

Après l'excursion, vous pourrez vous essayer au tir à l'arc ou visiter les boutiques de souvenirs.

Une visite à Krshivoklat peut être combinée avec le château de Karlštejn, qui est très proche, mais très différent de celui-ci. Le château de Prague est à 40 km. Je recommande également de voir le château Loket près de Karlovy Vary et le château Hluboka près de Ceske Budejovice.

Heures d'ouverture

Krshivoklat travaille toute l'année. Novembre-mars - de 10 à 15 heures; Avril et octobre - jusqu'à 16h00; Mai-juin et septembre - jusqu'à 17h00; Juillet-août - jusqu'à 18h00. Fermé le lundi, en janvier-mars - dimanche. En novembre-décembre, le château n'est ouvert que les samedis et les dimanches.

Coût de

Il existe deux types de billets d'entrée. Inspection du palais gothique - 110 CZK, enfants de moins de six ans - gratuit, de plus de six ans - 80 CZK, billet familial (deux adultes et jusqu'à trois enfants) - 290 CZK. Visite guidée complète - 190 CZK, billet enfant - 130 CZK, famille - 490.

Comment s'y rendre

Adresse: Křivoklát 47, 270 23 Křivoklát, République Tchèque
Téléphone: 313 558 440
Arrêt: Křivoklát
GPS: 50.036944,13.878611

En train

Il est impossible de se rendre directement au château de Prague. Il faut prendre le train, en partant de la gare centrale, en direction du château avec un transfert à Beroun. Là, dans le train local pour se rendre au village de Krivoklat, et le château devra marcher pendant 15-20 minutes.

En voiture

Si vous préférez voyager en voiture, vous pouvez rejoindre le château de Prague en parcourant environ 50 km sur l'autoroute Prague-Karlovy Vary, en suivant les panneaux touristiques.

En bus

De nombreux bus partant de la gare routière de Florence à Prague relient les quartiers centraux de la capitale aux banlieues et banlieues. Les autobus du Krivoklat au château circulent le week-end.

Lednice Castle (Lednice)

Château de lednice considéré comme l'une des attractions romantiques de la République tchèque. Le château est situé au sud de la Moravie, à 12 km du village de Mikulov et à environ 50 km de la ville de Brno, sur la rive droite de la rivière Dyje. Lednice est entouré d'un magnifique jardin à la française et d'un parc à l'anglaise. Avec le palais voisin de Valtice, il a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial appelée complexe culturel de Lednice-Valdice.

Histoire

Histoire intéressante du nom Lednice. Dans les documents historiques relatifs à l'histoire du château, de 1222 à 1414. Il y a le nom allemand "Icegrub", qui signifie "glacier, fosse de glace". Le nom tchèque du château ne figure dans les documents qu'en 1412. Lednice, en traduction de l'ancien tchèque, signifie «la rivière sur laquelle flotte la glace».

Le château de Lednice est situé presque à la frontière autrichienne. La première mention de la forteresse gothique située ici fait référence à 1222.C'est ce château médiéval que le baron Premysl a présenté au Liechtenstein à son époque. Depuis lors, les propriétaires du château n’ont pas changé, le Liechtenstein a été propriétaire de Lednice pendant 600 ans, jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale, où ils ont été forcés de fuir, accusés d’avoir des liens avec les nazis.

Tout au long de son existence, le château a été reconstruit plusieurs fois, au profit de styles architecturaux qui ont dominé à une certaine époque. Au XVIème siècle. Lednice a été reconstruit dans le style Renaissance. Pendant la guerre de trente ans, le château fut sérieusement endommagé par les attaques des forces suédoises.

Après la fin de la guerre, le château fut complètement rénové et devint une résidence baroque. Le château a été reconstruit jusqu'au milieu du XVIIIe siècle, ce qui a été favorisé par les grands maîtres de la construction. Aux XVIII et XIX siècles. la restructuration et les petites rénovations ont complété et modifié le complexe, mais tous les bâtiments n'ont pas été bloqués par de nouveaux bâtiments.

Les curiosités

Dans le château, il y a un grand nombre de pièces qui surprennent par leur élégance et leur luxe. Le hall de chasse, par exemple, est rempli d'aigles empaillés, car il a été maintenu dans le château pendant de nombreuses années. Et au milieu de ces épouvantails, apparaît soudainement le regard d'une grande licorne blanche comme neige, dont la corne est faite à partir de la dent du poisson le plus rare de Narva. Directement du hall de chasse, vous serez conduit à la salle dite africaine, qui contient les trophées de la famille liechtensteinoise: cornes, peaux, vêtements traditionnels, bijoux, etc. Certes, vous serez surpris par une salle de bain spacieuse avec une baignoire rosâtre créée dans un cube en marbre massif et une magnifique toilette en forme de poisson. Dans le hall bleu du château, vous pouvez voir le portrait de la femme du Liechtenstein, qui a eu 24 enfants ensemble pour leur mariage, et qui n'a eu que deux jumeaux.

Le Cabinet chinois est célèbre pour son papier peint extraordinaire en papyrus de riz, où les gens sont représentés avec une taille beaucoup plus petite que celle des animaux, témoignant ainsi de l'immense pouvoir de la nature. Dans l'aile gauche du château, vous trouverez un magasin de vins qui vend des boissons produites localement. Les dégustations de vin sont souvent organisées en dégustations.

Dans le complexe du château, vous pouvez visiter le musée de l'agriculture, qui abrite une chose unique - la tête d'un mammouth. Vous devriez certainement regarder les ruines artificielles de Yanograd, où les couples se promènent souvent. À propos, sur le territoire des parcs, vous pouvez monter à cheval ou à vélo, et le long de la rivière Dyje - en bus fluvial.

Magnifique parc, brisé autour du château. Le parc anglais se fond doucement dans le paysage libre, qui comprend la rivière Dyje, trois lacs artificiels créés au XVIIe siècle. et un immense lac naturel parsemé de petites îles. En raison de la grande quantité d'eau autour du parc, c'est un refuge pour la sauvagine. Au fil des siècles, différents bâtiments de l'empire ont été érigés dans le parc: gazebos, temples, pavillons, ruines de châteaux artistiques, grottes artificielles, aqueduc et bien plus encore. La structure la plus intéressante du parc est, bien sûr, l’énorme minaret construit en 1802 avec une plate-forme panoramique à la turque. L’Autriche est visible d’ici par beau temps. La serre à palmiers présente un intérêt particulier: de nombreuses plantes tropicales y sont cueillies. À propos, dans la serre, on cultive des dattes et des bananiers, qui produisent même une récolte.

Bien sûr, cela vaut au moins une fois de visiter Lednice, où vous plongerez dans l’atmosphère de conte de fées inhabituelle de sophistication et de luxe.

Frais d'entrée et de sortie

Une visite guidée complète en russe coûte 360 ​​CZK. Préférentiel - 260, famille (deux adultes et jusqu'à trois enfants) - 980 couronnes. Vous pouvez voir les salles principales pour 200 couronnes ou des appartements privés pour 200 couronnes. La grotte, la serre, le minaret, le temple d’Apollon et les chambres d’enfants sont desservis par des itinéraires distincts. En tchèque, le trajet complet coûte 260 CZK.

Temps de travail

En avril et octobre, le château est ouvert les samedis et dimanches de 9 heures à 16 heures. En semaine - sur rendez-vous uniquement.Mai-septembre - tous les jours, sauf le lundi, de 9 heures à 17 heures. La serre fonctionne en février-mars, novembre-décembre - les samedis et dimanches de 9h à 15h30. En avril et octobre - tous les jours, sauf le lundi, de 9h à 15h30. De mai à août - tous les jours, sauf le lundi, de 9h à 16h30. Le minaret est ouvert en avril et en octobre tous les jours, sauf le lundi, de 9h à 15h30. De mai à août - tous les jours, sauf le lundi, de 9h à 16h30. Gardez à l'esprit que le déjeuner au guichet de 12 à 13 heures. Le parc est ouvert de six heures du matin à 22 heures du soir, l'entrée est gratuite.

Comment s'y rendre

Adresse: Zámek 1, 691 44 Lednice, République Tchèque
Téléphone: 519 340 128
Stop: Lednice
GPS: 48.799919,16.803394

En bus

Il n'y a pas de vol direct de Prague à Lednice, vous pouvez prendre un bus depuis la gare routière principale jusqu'à Břeclav, où vous pourrez vous rendre au bus avec le dernier arrêt dans la ville de Mikulov. Ce bus entre Lednice sur le chemin.

Vous pouvez également vous rendre de Brno à Prague et vous pouvez déjà prendre un train ou un autre bus. De la gare de Black Bridge à Brno, les bus 437, 419 et 13-3 circulent toutes les heures pour Brno. Sur le chemin, vous passerez environ 5 heures.

De Brno au château peut être atteint en bus ou en train. Des bus portant les numéros 34,38,42 et 46 arrivent au château, qui part de la gare routière principale. Temps de trajet - pas plus d'une demi-heure.

En train

Si vous décidez de vous rendre au château en train, vous ne pourrez pas vous passer des transferts. Le fait est qu’il n’ya pas de vols directs vers le château, vous devrez donc changer de train à Podiviné ou à Břeclav. Les gares de ces villes sont situées à proximité et la transition ne prendra pas plus de 3 minutes.

En voiture

Tout d'abord, vous devez vous rendre à la ville de Brno, il sera donc plus facile de trouver un château et de ne pas vous perdre. Quittez Prague en direction du sud-est, en suivant les E50 et E65. Après avoir parcouru près de 200 km, vous vous retrouverez à Brno. De Brno, vous devez prendre l'autoroute D2 en direction du sud, après avoir parcouru 42 kilomètres, vous devrez emprunter la route 422. Au bout de 7 km, vous serez déjà juste devant l'entrée du château.

Château Loket (Hrad Loket)

Loket - Un beau château gothique situé à l'ouest de la République tchèque et entouré d'une petite ville presque joueuse. Il est situé à 120 km de Prague, près de Karlovy Vary, dans la zone naturelle protégée de la forêt de Slavkovsky. Perchée sur une colline surplombant la rivière Ogre, la ville de Loket semble très pittoresque.

Faits saillants

Le château de Loket tire son nom du mot "coude", car le coude de la rivière Ogre ressemble à une main humaine pliée en forme de coude. La date de fondation du château n'est pas connue avec certitude, probablement plus de huit cents ans.

Loket est entouré de nombreuses histoires et légendes extraordinaires. La légende du château raconte la vie d'un terrible dragon vivant dans une tour et gardant une multitude de fantômes errant dans les sous-sols du château. Une autre légende associée à l'empereur Charles IV. Lorsque l'empereur chassa une nouvelle fois dans les environs du château de Loket, son cheval trébucha et une source de guérison apparut à cet endroit. Aujourd'hui, à cet endroit exploite la célèbre station tchèque - Karlovy Vary.

Visiter Loket signifie être témoin de plusieurs époques historiques et toucher aux secrets mystiques du cœur même de la Bohême médiévale.

Histoire du château

Les premiers documents écrits du château de Loket ont marqué 1234 ans. À ce jour, il y a eu des disputes sur le fondateur du château. Cependant, trois chefs qui auraient pu établir le château de Loket - il s'agit du prince Vladislav II, du roi Premysl I Otakar et du roi Vaclav I, ne savent toutefois pas qui a publié le décret sur la construction du château.

Une des nombreuses légendes dit que le but de la construction du château est de diviser le terrain. Ainsi, au Moyen Âge, le château de Loket était une forteresse frontalière qui séparait les terres tchèques des terres allemandes.

Dans la seconde moitié du XIVe siècle, lorsque Charles IV a été élu empereur du Saint Empire romain germanique, le château de Loket a perdu son statut apparemment important de poste frontière.En revanche, le château prit encore plus d’importance: il devint le siège des rois tchèques.

Lorsque le fils de Charles IV, Wenceslas IV, est arrivé au pouvoir, la force de la forteresse n'a fait que grandir: la forteresse a été achevée et est devenue la structure la plus importante du pays tchèque.

Sous le règne de Sigismund au XIVe siècle, le château fut transféré à la célèbre famille Shlik. Au fil des ans, le château de Loket a perdu son ancienne autorité et a décliné.

Des siècles plus tard, en 1822, une prison se trouvait sur le territoire du château de Loket, qui a fonctionné jusqu'en 1949.

Ce n’est qu’en 1968 que le château de Loket a été reconnu monument national. Depuis lors, un musée a été ouvert ici, dans les murs duquel vous pouvez voir les empreintes des événements des siècles passés.

Que voir dans le château de Loket

Le château de Loket se dresse sur une puissante fondation rocheuse et est extérieurement la continuation d'un bloc de granit gris, il semblait avoir grandi à la demande de la nature et non de l'homme. Les tours angulaires, le rectangle massif de la maison de Markgraf - le dirigeant local et les murs lisses et imprenables forment un tableau harmonieux et complet. Pas étonnant que le château soit un morceau savoureux pour les photographes, car vous pouvez simplement l'admirer, debout dans la rue.

Mais si vous entrez à l'intérieur, vous pourrez apprendre beaucoup de choses intéressantes sur l'histoire médiévale de la République tchèque et de toute l'Europe. La première exposition du musée est consacrée aux maîtres de porcelaine tchèques, dont les secrets ont été révélés tardivement. Ensuite, vous serez conduit à la salle archéologique. La plupart des objets trouvés appartiennent à cet endroit, les autres ont été rapportés des environs. La salle d'armes est la fierté du musée, si ce n'est des chambres de torture.

Ils vous montreront tout le matériel réel et souvent utilisé dans le passé, machines, outils et techniques de torture. Les intérieurs sont décorés dans un style médiéval, tout est fait de pierre et de gros bois, les couloirs sont sombres et les escaliers étroits.

Le deuxième étage propose de regarder des choses plus pacifiques - une exposition de superbes porcelaines tchèques. Vous pouvez également écouter une conférence sur l'histoire de Loket.

La tour et le château font 26 mètres. Remarquez le dragon noir aux yeux enflammés qui se tient sur ses gardes. Il existe des légendes selon lesquelles les maîtresses de Loket se rendent régulièrement chez le dragon pour y faire du feu. De plus, le dragon garde les fantômes du château.

Dans la dépendance près de la tour se trouve un musée d'armes. Si vous arrivez au deuxième étage de l'aile est, passez par la salle principale pour la salle de mariages et de cérémonies souhaitée. Faites attention aux peintures murales et aux portraits de personnages célèbres. Puisque la salle est louée, tous les membres de l’ancienne salle des mariages et des cérémonies peuvent organiser une cérémonie correspondante avec un bal et d’autres festivals des siècles passés.

Ceux qui aiment chatouiller leurs nerfs sont invités à visiter le sous-sol. C'est là que se trouve la chambre de torture, à l'endroit le plus approprié. Les restaurateurs ont essayé de le garder intact. Ici, des criminels ont été torturés tout au long de la période où Loket était une prison. Pour des raisons de crédibilité, plusieurs mannequins mécaniques montrent exactement comment la torture a été pratiquée. Dans le sous-sol du château de Loket, des cris et des gémissements sont toujours entendus, de sorte que les visiteurs puissent sentir l'atmosphère de ces temps pervers. Dans l'un des appareils photo, vous pouvez trouver Shrakal, un gnome échevelé qui punirait des enfants désordonnés et désordonnés. Les visiteurs sont autorisés à prendre des photos, enchaînés au mur du château.

La cour du château de Loket est très petite, mais vaut la peine d'être explorée. Vous trouverez ici plusieurs statues de personnages de la mythologie tchèque. La tournée comprend également une présentation intéressante - une imitation d'une exécution publique avec un véritable bourreau et une fille fragile. Ils se feront un plaisir d'organiser un spectacle pour un rappel si vous le demandez.

Jetez un coup d'œil à la chapelle de la rotonde, qui est la structure la plus ancienne du château. Les études archéologiques ont établi une date approximative de construction - nous sommes en 1170. Le petit diamètre intérieur de 3,6 mètres a permis à la chapelle de disparaître sous les escaliers jusqu'en 1966.

Depuis les étroites meurtrières des tours, on aperçoit une vue colorée de la rivière au pied du rocher, ainsi que des forêts aussi épaisses qu’il ya plusieurs siècles. Marchez le long du mur de la forteresse et essayez de vous imaginer à la place de ceux qui ont tenté de le prendre d'assaut, surmontant ainsi la résistance des soldats et des falaises abruptes.

Le château est adjacent à la maison Markgrafsky, décorée dans le style roman tardif. Vous pouvez voir ici quelques pierres tombales, précédemment situées au cimetière de Loket. La maison du Markgraf a été détruite par un incendie en 1725. Cependant, une fois sa restauration achevée, une exposition permanente de porcelaine a été placée dans les murs. L'exposition présentée contient des objets exposés provenant d'usines non existantes.

Au-delà des murs du château, les touristes semblent tomber dans un conte de fées. Des maisons colorées, des rues étroites, une végétation luxuriante et un magnifique hôtel de ville avec une horloge sur la tour.

Faits intéressants

  • En 2006, le château tournait le film "Casino" Royal ", bien que dans le film, ce château soit présenté comme un château au Monténégro.
  • Chaque année, le festival de l'opéra a lieu au château de Loket, où l'opéra national tchèque se produit dans l'amphithéâtre ouvert. La serrure agit comme un fond.

Informations pratiques

D'avril à octobre, le château de Loket est ouvert au public de 9h00 à 16h30 et jusqu'à 15h30 de novembre à mars. Les billets coûtent à partir de 4,5 euros, il y a des réductions pour les enfants, les retraités et les étudiants, ainsi que des offres spéciales pour les familles. Vous pouvez vous inscrire à un groupe de voyage avec un guide en russe ou obtenir le texte qui l'accompagne. Il contient des descriptions de toutes les salles et expositions du musée. La visite dure environ une heure.

Site officiel: www.hradloket.cz

Comment s'y rendre

De Karlovy Vary à Loket, il se trouve à seulement 15 km. Il est facilement accessible grâce aux services de bus réguliers.

Château Nelahozeves (Zámek Nelahozeves)

Château Nelahozeves De style Renaissance, situé sur une haute falaise surplombant la Vltava, à 30 km au nord de Prague. Le château abrite l'une des meilleures collections d'art privées d'Europe centrale. Dans les salles historiques se trouvent des peintures de Canaletto, Bruegel et Velasquez, qui méritent certainement l’attention et un court voyage hors de la ville. En plus de la collection d’art, le château raconte l’histoire fascinante des trésors des aristocrates, du gouvernement communiste et de la famille royale de retour. Cela ajoute une dimension politique moderne à la signification actuelle de l'histoire de l'art.

Histoire

Le château a été construit vers 1553 par Florian Grispek de Grispach, haut responsable influent de la cour de Ferdinand I. Le poste de gardien de tous les bâtiments royaux de la République tchèque lui permettait d'engager les meilleurs constructeurs tels que Bonifaz Wolmuth, architecte de la cour. En conséquence, un château est apparu sur les rives de la Vltava, ressemblant à un palais italien et combinant des caractéristiques architecturales tchèque et italienne. Grâce à la maçonnerie, au fossé réel et aux bastions d'angle, le bâtiment comprend tous les éléments des fortifications médiévales qui impliquent la force et le potentiel défensif. Le château est décoré de sgraffites étonnants, représentant des scènes allégoriques et reflétant son objectif principal: servir de manoir noble et luxueux.

Peu de temps après l'achèvement de la construction du château, Grispek a souffert de la révolution tchèque de 1618 et tous les biens qu'il a acquis ont été confisqués. La famille aristocratique Lobkowitz était du côté des vainqueurs de la révolution et en 1623, Nelahozeves parvint à acheter Polyksen de la famille Lobkowitz (1566-1642). La famille Lobkowitz devint l'une des dynasties tchèques les plus influentes, conservant son influence jusqu'à l'ère tchécoslovaque moderne. Maximilian Lobkowitz (1888-1967) était ambassadeur en Grande-Bretagne dans les années 1930, puis ministre des Affaires étrangères auprès du gouvernement en exil pendant la Seconde Guerre mondiale. Pendant ce temps, les fascistes ont capturé de nombreuses valeurs et collections d’art de la famille Lobkowitz, dont les meilleurs exemples devaient être reconstitués avec le Rijksmuseum de Hitler.En 1945, de nombreux objets de valeur ont été rendus, mais seulement 3 ans plus tard, les communistes ont pris le contrôle du pays et la famille Lobkowitz a été obligée de quitter le pays les mains vides. Il en était ainsi jusqu'aux années 1990, lorsque le président Havel signa la restitution de propriété, ce qui donna à la famille Lobkowitz le droit de restituer la plupart de leurs biens. Les membres de la dynastie des Lobkowitz étaient de grands collectionneurs d’objets d’art et de chefs-d’œuvre, qui ont été confisqués et exposés à la Galerie nationale tchèque à partir de 1948 (ainsi que les œuvres restées dans les coffres), puis ont été rendus à Nelahozeves.

Que voir

Le château est appelé le "Louvre tchèque" - une collection de peintures médiévales est la meilleure de la République tchèque. L'intérieur et l'intérieur de Nelahozeves ressemblent davantage à un salon d'art ou d'antiquité qu'à des salles de repos. Ici, les salles spacieuses avec des cheminées alternent avec des boudoirs confortables avec des plafonds en stuc, des nappes lourdes brodées avec des murs peints, des bougeoirs en bronze avec des portraits de famille du magnifique travail des artistes de cette époque.

L'exposition "L'art des six siècles" raconte le travail ardu de la famille dans la collecte d'œuvres d'art. Il faut dire que la famille Lobkowitz n’a pas travaillé en vain: on peut y voir aujourd’hui une collection de portraits espagnols de la Renaissance, et les travaux de l’ancien et du jeune Cranach, de Bruegel l’ancien, de Véronèse, de Rubens et de Velasquez. En outre, il existe des échantillons de meubles anciens et d'instruments de musique, des manuscrits de grands compositeurs (Mozart, Beethoven), des articles de décoration en porcelaine et en faïence, et bien plus encore.

Les visiteurs peuvent accéder au château par un pont sur le fossé principal qui mène à la cour avec une boutique de souvenirs, une caisse et un restaurant. Pour voir les collections, vous devez réserver une visite guidée (il existe 2 visites différentes dans le château). La deuxième tournée passe par le magnifique Renaissance Knight’s Hall et par 9 galeries où sont exposés paysages, portraits de famille, tapisseries et mobilier. La collection de chefs-d'œuvre de la famille Lobkowitz est visible lors de l'excursion 1 et de l'exposition permanente intitulée «Collections de Lobkowitz: 6 siècles de philanthropie».

Temps de travail

Nelahozeves est ouvert aux visiteurs d'avril à octobre.

Horaires d'ouverture de 9h00 à 17h00

Prix ​​du billet

Le billet coûte 95 couronnes, pour les enfants de moins de 14 ans - 55 couronnes. Un billet familial peut être acheté pour 200 couronnes. En hiver, pour vous rendre au château, peut-être uniquement avec une visite guidée.

Comment s'y rendre

Adresse: 277 51 Nelahozeves u Kralup nad Vltavou, République Tchèque
Téléphone: 315 785 099
GPS: 50.26102,14.30119

En voiture

Se rendre au château est facile. Il y a plusieurs options. S'il s'agit d'un trajet en voiture, vous devez sortir de Prague en direction nord sur la rocade, prendre l'autoroute E55 et parcourir environ 18 km. Vous prendrez ensuite la sortie pour Slaný Mélnik, puis tournez à gauche et prenez la route numéro 16, qui indique Zamék Nelahozeves et Létište. Sur cette route, vous devez parcourir 300 mètres et tourner à gauche sur l'autoroute 608 en direction de l'aéroport. Après trois km. La ville de Veltrusy, à quelques kilomètres de laquelle se trouve le château.

En train

Pratique pour se rendre au château en train. Depuis la gare de Prague, depuis la gare de Masarýkovo namésti, toutes les heures, à partir de 8 heures, des trains desservent Usti nad Labem. Ce sont tous les trains avec le numéro initial 69. Un billet coûte 49 couronnes, vous pouvez aller au château en une demi-heure. De la gare au château Nelahozeves deux minutes à pied.

En bus

Ceux qui choisissent le bus, en attente d'un transfert. De la gare de Kobylisy au village de Kralupý nad Vltavou. Puis sur n'importe quel itinéraire allant directement au château.

Nelahozeves doit être visité pendant son séjour en République tchèque. C'est le seul château dont les intérieurs sont complètement ouverts au public et recréent en détail l'atmosphère du Moyen Age. Presque toutes les salles du château sont ouvertes aux visiteurs. Articles ménagers parfaitement conservés, une immense bibliothèque, la salle des chevaliers. Vous pouvez voir des collections de porcelaine tchèque ancienne et d'instruments de musique.

Château d'Orlik (Orlik)

Château Orlik, dont le nom traduit en russe signifie "nid d'aigle", est situé sur une falaise rocheuse, baignée par les eaux du réservoir Orlitsky sur la rivière Vltava. C'est seulement 82 kilomètres de Prague, ce qui le rend encore plus attrayant pour les touristes.

Histoire

Le château a été fondé au XIIIe siècle à la fin du règne du roi tchèque Premysl Otakar II en tant que petite forteresse royale pour la protection du gué à travers la Vltava. A cette époque, la traversée de la Vltava avec l'utilisation d'un gué était payante et était soumise à une obligation royale. Le château Orlik était donc la personnification du pouvoir du pouvoir royal. À l'origine, c'était un petit bâtiment d'un étage. Lors des fouilles archéologiques de 2000, des fragments de la colonie ont été découverts dans la cour du château, qui date de la deuxième moitié du XIIIe siècle. Au tout début du XIVe siècle, un mur de forteresse fut érigé, complété plus tard du côté de l'aile nord-ouest du château. Au cours de cette période, les bâtiments du château comprenaient une partie résidentielle du sud-ouest et la tour de fortification principale d’environ 10 mètres de diamètre située au centre du mur ouest. La tour servait à contrôler les entrées du château. À la même époque, une chapelle a été érigée près du mur sud du château, ainsi qu'un hall de chasse.

Jusqu'au XVIe siècle, le château était constamment en construction. Au début du XVIe siècle (en 1508), Orlik connut un grand incendie. La restauration du château a été réalisée dans le style Renaissance. Quelques années plus tard, avec l'autorisation du roi, le château a été transféré à l'héritage de la noble famille de Shvamberk. A cette époque, la reconstruction active et la construction du château ont commencé, son intérieur a également changé. En 1575, le château est devenu supérieur d'un étage. Après 1620, lorsque tous les biens des Shvamburks ont été confisqués, le château Orlik est passé aux mains de la famille Eggenberg. En 1719, Orlik hérite de sa tante, le prince Adam Franz zu Schwarzenberg.

Après la création de la République tchécoslovaque, la propriété de Schwarzenberg, y compris le château d'Orlik, a été confisquée et, après la "révolution de velours", a été restituée à la noble famille de Schwarzenberg, à qui appartient désormais le château.

Après la construction du barrage Orlitskaya sur la Vltava, le château a perdu de sa grandeur. Initialement, le château denté se trouvait au bord d'une falaise. Maintenant, les eaux de la rivière, s'étant élevées de plusieurs dizaines de mètres et inondant les basses terres, se sont approchées du pied du château.

Que voir

De l'extérieur, le château semble peu attrayant, car il servait initialement de forteresse et ne portait aucune charge esthétique. Cependant, plus tard, aux XIIIe et XIVe siècles, à la suite d'une restructuration, il acquit l'apparence d'un château gothique. Par la suite, en 1508, l'incendie qui s'est déclaré a conduit à une nouvelle reconstruction du château, après quoi le château acquit les traits du style Renaissance.

L'intérieur d'Orlik se distingue par une combinaison de styles de romantisme, d'empire et de nouveau gothique. La salle bleue du château porte l'empreinte de la tendresse et de la grâce, elle est faite dans le style rococo. La palette de couleurs des murs, ainsi que la garniture des meubles rembourrés, ainsi que les motifs au plafond, ressemblent aux motifs de Gjel. Un petit salon étonne par ses contours clairs et ses formes exquises, tout en préservant son confort et son intimité inhérents.

L'exposition au premier étage du château Orlik présente l'histoire de la famille Schwarzenberg. Quatre pièces laissées par la princesse Schwarzenberg en 1948 sont restées intactes. Parmi les pièces exposées figurent les pedigrees des membres de la famille Schwarzenberg, des photographies anciennes, une collection d'ordres de mérite diplomatique que les membres de la famille de la famille Schwarzenberg pourraient se vanter, ainsi que des récompenses militaires impressionnantes.

Dans les salles, on trouve également des portraits de famille, des armes de l’époque, une collection de poteries. Outre les objets personnels des habitants de la maison, le musée présente d'intéressantes collections d'artefacts archéologiques découverts dans la région.

La salle Teskov respire la romance, c’est l’une des pièces les plus extraordinaires du château. Le plafond, les murs et même les portes sont composés de différentes essences de bois (chêne, poirier, noyer et tilleul). Au-dessus des magnifiques sculptures qui décoraient la pièce, le maître Jan Teski travaillait.Les armoiries de Schwarzenberg sont suspendues au-dessus de la cheminée de l'armurerie. Il est fait de chaux et d’une seule pièce de bois et donne une impression inoubliable.

En outre, le château est célèbre pour son ancienne bibliothèque, qui a rassemblé plus de 18 000 éditions uniques. L'un des objets les plus précieux de la bibliothèque est un ensemble de 4 livres, qui n'existe dans le monde qu'en trois exemplaires et s'appelle "Le Musée Français".

Faits intéressants

En 1422, Jan Zizka, célèbre dirigeant hussite et héros national de la République tchèque, se rendit à Orlik.

Dans presque toutes les zones résidentielles du château, il y a d'énormes poêles en forme de colonne avec des vases au sommet. Auparavant, ces vases étaient remplis de pétales de fleurs et de divers encens. Lorsque le poêle a été chauffé, leurs odeurs ont noyé toutes les autres odeurs. C'était une nécessité vitale, car à cette époque les gens ne se lavaient pas avant plusieurs mois!

Comme le niveau de l'eau dans la rivière a augmenté, le poisson peut être attrapé directement aux fenêtres du château.

Dans l'une des salles d'Orlik se dresse un buste de Napoléon portant une couronne d'olivier, présenté par l'empereur lui-même.

Et dans le château il y a une image très intéressante! Initialement, l'homme sur elle était peint dans des bottes françaises, couvrant complètement ses genoux. Mais pour une raison quelconque, l'artiste a été renvoyé au bout d'un certain temps et a reçu l'ordre de redessiner les bottes françaises malheureuses de l'Austro-Ougrien, qui étaient à quelques centimètres plus bas! L'artiste, sans y penser à deux fois, s'est couvert les genoux de peinture blanche. Ce "chef-d'œuvre" attire directement le regard, mais le client semble être ravi.

Le château d'Orlik est habité jusque-là. Maintenant, il appartient à l'un des descendants de la famille Schwarzenberg de Karl Vll, qui était si gentil qu'il a permis à des touristes du monde entier de pénétrer dans son domaine.

Temps de travail

Le temps de visiter le château commence en avril et dure jusqu'en octobre.

  • En avril, le château peut être visité de 9h00 à 16h00.
  • En mai de 9h00 à 17h00.
  • En été, les visites sont ouvertes jusqu'à 18h00.
  • En septembre de 9h00 à 17h00.
  • En octobre de 9h00 à 16h00.

La durée de la visite du château est d'environ 60 minutes de tous les temps. Sur demande, vous pouvez commander une visite complète, qui comprend une visite du château Zvikov. Cette excursion est effectuée par voie fluviale sur le bateau. Certes, en avril, septembre et octobre, les touristes sont pris en bus. La durée de cette promenade est de neuf heures et coûte 50 euros pour les adultes et 40 euros pour les enfants.

Prix ​​du billet

Un billet adulte coûte 90 CZK et pour les enfants et les étudiants, le prix est réduit à 50 CZK. Une excursion en langue étrangère pour un adulte est de 160 couronnes, et pour les enfants et les étudiants de 90 couronnes.

Comment s'y rendre

Adresse: Orlík nad Vltavou 112, 398 07 Orlík nad Vltavou, République Tchèque
Téléphone: 382 275 101
GPS: 49.512778,14.169722

En bus

Le château ne peut être atteint qu'en bus. Pour ce faire, à Prague, depuis la gare routière "Na Knizeci", prenez le bus pour la ville de Pisek. Ce bus vient de traverser le village d'Orlik. La sortie est nécessaire sur la place principale, il y aura un pointeur indiquant la direction du château. De la place devra marcher un peu moins d'un kilomètre pour être à l'objectif. La durée totale du voyage prend environ une heure. Vous pouvez également quitter la gare routière "Florenc" à partir du 25ème arrêt. Le bus va directement au château. Un aller simple coûtera 50 CZK.

En voiture

Pour vous rendre au château avec votre voiture, vous devez quitter Prague par la 4 direction de la ville de Mnisek pod Brdy. Continuez sur la même route, en passant par Dobris et Milin. En arrivant dans la ville de Mirovice, après 8 km, prenez la route 19 et, en direction de la rivière Vltava, vous serez au bout de quelques kilomètres. La distance totale entre Prague et le château d'Orlik sera de 80 kilomètres, mais si vous suivez cet itinéraire.

Le long voyage, quel que soit le moyen de transport utilisé, vaut la peine de voir la beauté inhabituelle du château, d'entendre l'histoire générique et de profiter de la beauté de cette région.

Château Pernštejn

Pernstein - L’un des châteaux les plus intéressants et les plus anciens de la République tchèque, situé à 40 km de Brno. Il est enterré dans des forêts infranchissables sur l'une des collines surplombant la rivière Svratka. Le château de Pernstein semble fabuleux. En le regardant, il semble qu'il vient de sortir de l'écran sur lequel se déroulaient les événements des temps chevaleresques. Contrairement à beaucoup d'autres châteaux anciens, Pernstein a réussi à survivre dans sa forme originale à ce jour. C'est donc un véritable monument de l'époque gothique.

Faits saillants

Le château de Pernštejn est une structure puissante et bien fortifiée qui, comme une garde, domine la vallée de la rivière. Les murs de ce château sont un monolithe de roches naturelles et de maçonnerie artificielle, sur lesquels il est difficile de distinguer la frontière entre eux. Un exemple frappant d'architecture gothique est la tour de château monumentale avec ses nombreux détails saillants. Parfois, il semble qu'il n'obéisse pas à la loi du monde.

La tour à cornes, qui ne peut être pénétrée qu’au niveau du dernier étage du bâtiment central longeant le passage, donne une impression formidable. La tour à cornes est l'un des bâtiments les plus intéressants du château. Également attiré l'attention des balcons avec machikulyami situés aux coins de la tour.

Une fois à l'intérieur du château, vous serez fasciné par l'histoire du Moyen Âge, en passant par ses passages étroits reliant les pièces intérieures du château et des escaliers vertigineux, visitant ces appartements, faisant connaissance avec les cours, les puits. Le plus grand intérêt parmi les intérieurs du château est la salle des chevaliers de style gothique tardif et la salle des conspirateurs avec une mosaïque inhabituelle en "diamant". La chapelle baroque est décorée de fresques sur le thème héraldique de Pernšteyn, illustrant la bataille entre l'homme et le bison. La bibliothèque a 6188 volumes. Vous devriez également faire attention à la collecte des armes de la famille Mitrovsky, à la cuisine, à la prison et à la chambre de la torture.

Vous ne pouvez visiter l’intérieur du château qu’avec une visite guidée. Si vous n’êtes pas en groupe, les visites guidées se feront probablement en tchèque. Vous ne pouvez pas prendre de photos d'intérieurs.

Dans le château de Pernstejn, vous pourrez goûter aux célèbres vins de Moravie.

Histoire

Le château de Pernštejn a plus de sept siècles. La première forteresse sur ce lieu a été construite en 1285. Il demeura le siège du clan des Pernstein jusqu'à la fin du XVIe siècle. Peu de temps avant le changement de propriétaire, une reconstruction globale a été réalisée, ce qui a transformé la forteresse en un château imprenable. Construit selon toutes les règles de la fortification, il était entouré de douves bien équipées. Cela a porté ses fruits: pendant la guerre de Trente ans, le château a été assiégé à plusieurs reprises par les Suédois, mais n'a jamais été pris.

Au 14ème siècle, la famille Pernšteyn était considérablement affaiblie par les conflits civils liés à l'héritage. Wilhelm Ier commença à faire revivre le clan et ses héritiers, son fils et son petit-fils, contribuèrent de manière significative à l'expansion et à la consolidation du château aux XV-XVI siècles. En 1596, le château fut vendu à Pernshteymi car William II, le petit-fils de Guillaume Ier, entreprit une immense reconstruction du château. Le château a été transformé en une résidence de luxe avec des chambres entièrement rénovées et des salons décorés dans un style Renaissance. Une telle reconstruction entraînait des dépenses énormes, la famille Pernstein était endettée. Par conséquent, ils ont été forcés de vendre la propriété, y compris le château reconstruit.

Après la vente du château par les Pernstein, il changea plusieurs fois de propriétaires. Mais, malgré les fréquents changements de propriétaires, la vue sur le château reste inchangée. Des corrections mineures ont été apportées dans le style baroque, le classicisme, mais cela ne s'est reflété que dans le changement de l'intérieur, sans affecter l'extérieur extérieur. Quelques autres dépendances ont été construites et un parc a été aménagé.

À partir de 1818, le château appartint à la famille Mitrovsky, qui en resta propriétaire jusqu'en 1945. Les plans de ces propriétaires comprenaient une restructuration globale du château, mais ces plans ne furent pas mis en œuvre.

Légendes du château Pernštejn

Comme tous les châteaux, Pernstein enveloppe les légendes.L'un d'entre eux raconte l'histoire d'une pierre encastrée dans une niche avec l'inscription «Tous ceux qui la touchent mourront dans un délai d'un an». Par conséquent, marcher le long du château doit être prudent.

Une autre mentionne un if rouge poussant à la porte principale du château, qui aurait été attribué au personnel de l'apôtre Mifodiya - tant que l'arbre sera vivant et indemne, le château sera incassable.

Beaucoup voient le fantôme de White Pani - une fille qui est amoureuse de sa beauté et demande à toutes les femmes visiteurs du château de se regarder dans le miroir, mais vous ne devriez pas le faire, une légende dit que quiconque regarde dans ce miroir perdra sa beauté.

Informations pratiques

Temps de travail:

Le château de Pernštejn attend ses visiteurs d'avril à octobre inclus.
En vacances, samedi et dimanche de 9h00 à 15h00,
Septembre, mai, juin - sauf lundi, tous les jours - de 9h00 à 16h00,
En août et juillet - tous les jours sauf le lundi de 9h00 à 17h00,
Le déjeuner ici ne dure qu'une heure - de midi à 13h00.

Coût:

Circuit "Du gothique au 20ème siècle"
Adultes - 120 CZK,
Etudiants, enfants de moins de 6 ans - 80 couronnes suédoises,
Famille (2 adultes et pas plus de 3 enfants) - 320 CZK.

De la tour à la bibliothèque
Adultes - 120 CZK,
Etudiants, enfants de moins de 6 ans - 80 couronnes suédoises,
Famille (2 adultes et pas plus de 3 enfants) - 320 CZK.

Le château entier (visite dure 90 minutes)
Adultes - 180 CZK,
Etudiants, enfants de moins de 6 ans - 120 CZK,
Famille (2 adultes et pas plus de 3 enfants) - 480 CZK.

Des remises
Enfants de 6 à 15 ans,
Etudiants de 15 à 26 ans
Détenteurs de ZTP

Gratuit
Enfants de moins de 6 ans en dehors d'un groupe organisé,
Personnes handicapées
Le responsable du groupe réservé de 20 personnes,
Travailleurs LNH + max 3 personnes
Titulaires de cartes, ICOMOS, ICOM, AMG,
Journalistes (avec une visite de travail).

Comment s'y rendre

Adresse: 592 62 Nedvědice
GPS: 49.45083,16.31888
Téléphone: +420 566 566 101

Vous pouvez vous rendre au château de Pernštejn en achetant l'un des circuits intéressants et fascinants de la République tchèque. Par exemple, CZ-U République tchèque - CZ-RO Vacances d'été en République tchèque, les meilleurs monuments de l'UNESCO. Le coût de ces circuits varie de 335 à 620 €, selon le circuit et le nombre de places.

Pour vous rendre au château de Prague par vous-même, sans avoir recours aux services d'agences de voyages, vous pouvez utiliser la voiture ou les transports en commun avec plusieurs transferts.

En voiture

En quittant Prague par la D1 (E65), dirigez-vous vers le sud-est en direction de Brno (152 km), en direction de Velké Meziříčí. Route D1 - payé, le coût d'une "vignette" de 10 jours pour une voiture - 310 couronnes. La sortie de l'autoroute à Velke Mezirzhichi se trouve à droite, au 147ème km. Suivez la route 602 le long de la ville, puis tournez à gauche sur la route 360. Suivez ensuite 16 km vers le nord-est en direction du village de Moravec. À Moravec, tournez à droite vers l'est et suivez les 3,5 km de la route 389 jusqu'à Strazek (Strážek). Immédiatement à l'entrée de Strazhek, tournez à gauche et passez le pont pour rejoindre la route 3853. Roulez 4,3 km dans cette direction jusqu'au village de Nizhnyaya Rozhenka (Dolní Rožínka). Là vous devez tourner à droite et sur la route 38710 aller à la place de 11,4 km. Le parking est situé à proximité du château. La distance totale de Prague sera de 187 km, la durée du trajet est d'environ 2 heures 10 minutes (sans tenir compte des éventuels embouteillages).

En transports en commun

La destination Prague - Brno est la plus populaire de la République tchèque. Il existe donc de nombreuses options de transport en commun. Mais comme vous pouvez vous rendre à Nedvedice en seulement trois ou quatre correspondances, il est conseillé d’utiliser des itinéraires prêts à amarrer afin de ne pas perdre de temps.

En train

Quitter le train à grande vitesse EC 273 "Avala" pour se rendre à Brno. Après avoir effectué un transfert, vous devez vous rendre à la ville de Kurim (Kuřim). Le temps de transfert à Brno est seulement six minutes. À Kurim, vous devrez faire une courte promenade jusqu'à la gare routière et vous rendre en bus à Nedvědice. Tout le trajet depuis Prague (304 km) dure 3 h 57 min. Le coût total du voyage est de 406 couronnes.

Deuxième itinéraire: Prenez le train jusqu'à la gare de Zdar nad Sazavou (Žďár n.Sázavou). De la gare à l'arrêt de bus à 2 minutes à pied. Ensuite, en bus, aller à Bystrice (Bystřice n.Pern).De Bistritsa il y a un bus pour Nedvedice. La durée totale du trajet est de 4 heures 19 minutes et coûte 287 CZK.

Château de Rožmberk (Rožmberk nad Vltavou)

Rozmberk - l'un des châteaux les plus mystérieux de la République tchèque situé dans le sud du pays, près de la frontière autrichienne. Entouré de forêts denses, ce château gothique s’intègre si bien dans le paysage qui l’entoure qu’il semble être une continuation naturelle des contreforts des montagnes de la Šumava qui le dominent. C’est à partir de là que suit la traduction du nom du château. Rappel de l'allemand Rosenberg signifie "montagne rose". Mais avec le temps, le peuple a commencé à prononcer le nom souvent Rozmberk, et c’est ce nom qui a servi de nom à la famille tchèque qui l’a fondé.

Histoire

Le château de Rožmberk a été construit dans la première moitié du XIIIe siècle par Vitek de Prčice, membre de la puissante famille Vitkovic, qui s'est appelé plus tard Wok de Rožmberk après le nom du château. En peu de temps, le château fut doté de puissantes fortifications. Il devint le centre administratif et économique de la propriété familiale, que Wok donna en partie au monastère cistercien fondé dans le Haut-Brod. En 1302, lorsque la branche cadette de Krumlov Vitkovic fut interrompue, les Rosenberg héritèrent de Cesky Krumlov et y transférèrent leur résidence.

En 1420, Oldrich II de Rožmberk (1403-1462) fut contraint de fonder le château de la famille Wallsee en Autriche pour financer son armée dans la guerre contre les Hussites. Oldrich était le père de Peshta ("Dame blanche"). La première caution a été payée, mais en 1465, le château fut à nouveau construit par la famille Lobkovitsy. Ce dépôt a également été payé.

En 1600, Peter Vok de Rožmberk légua le château et ses biens à son neveu John Zriny (1565-1612) qui le renouvela dans l'esprit de la Renaissance. À sa mort en 1612, les biens de cette famille ont été hérités par les proches de Rozmberk, Schwamberk. Cependant, ils ont rapidement perdu le château ainsi que tous les biens qui ont été confisqués après la bataille de Belogorsk et transférés au commandant de l'armée impériale, le comte Bükua. Buqua, dont la résidence principale était à New Grad, était propriétaire du château jusqu'en 1945, date de sa nationalisation après la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Le château a été ouvert aux visiteurs au milieu du XIXe siècle et comptait parmi les premiers musées de Bohême.

Légendes et traditions

Dame blanche

Peut-être le fantôme le plus célèbre des châteaux tchèques est la Dame blanche (ou la Dame en blanc, comme on l'appelle). Ce fantôme habite dans le château tchèque Rožmberk nad Vltavou. Le Baron Rožmberk a vécu autrefois dans ce château tchèque. C'était un homme rusé et gourmand, qui ne recule devant aucun moyen pour reconstituer son état déjà considérable.

Le principal homme de confiance du baron Rožmberk était un moine qui compilait tous les documents pour son maître et aidait ainsi à capturer de plus en plus de terres et d'objets de valeur. Mais une fois que le baron avait décidé de s'emparer de manière injuste d'une autre friandise, une parcelle de terrain. Mais les parents du moine vivaient sur cette terre et il refusa de compiler des documents. Pour cela, le baron Rožmberk a exécuté le moine. En mourant, il maudit le baron et tous ses descendants.

Et Baron avait une fille unique - Perkhta, complètement obéissante à sa volonté, qu'il cherchait du mieux que possible à épouser. Enfin, un jeu approprié a été trouvé dans la personne du comte Lichtenstein. Ils ont joué un mariage, les jeunes sont allés au palais du marié. Mais le baron gourmand a refusé de donner la dot promise. Sans hésiter, le jeune mari a renvoyé sa femme chez son père. Elle a donc vécu toute sa vie dans le château de Rozmberk, son malheureux Perkhta, dans son château, maudissant son destin malheureux. Et déjà à un âge avancé, de nombreuses années plus tard, son mari, qui l'avait rejetée, est venu demander pardon, mais Perkhta l'a refusé. Et puis le comte de Liechtenstein maudit à nouveau la famille Rožmberk.

Apparemment, ces malédictions avaient un certain pouvoir, car Perkhta vivait toujours dans ce château tchèque, maintenant sous la forme du fantôme de la Dame blanche, ainsi nommée en raison de la couleur de sa robe. Vous pouvez le voir assez souvent. Ils disent que les manches de la robe de la dame blanche ont la capacité de changer de couleur - si les manches sont blanches, celle qui a vu le fantôme attend le mariage.Les manches rouges - un feu se produira, mais si noir - attendez un gros problème.

Il y a un portrait de la dame blanche dans le château tchèque Rožmberk nad Vltava. Et dans le portrait, il y a une inscription faite avec l'aide d'une police mystérieuse, avec le commentaire: "Lisez ce qui est écrit ici et devenez le propriétaire d'une richesse fabuleuse." De nombreux cryptographes ont essayé de résoudre le mystère de l'inscription, mais sans succès jusqu'à présent.

Éléphant en bronze

Quelque part dans les labyrinthes des salles et des couloirs du château tchèque, Rožmberk nad Vltavou rôdait une statue d'éléphant en bronze. Ils disent que si vous le caressez le long du tronc, la famille retrouvera la paix, l'amour et la tranquillité. Et si vous montez sur le dos ...

Donc, si vous rencontrez des touristes errant dans les couloirs du château gothique de Rožmberk nad Vltava, sachez qu’ils cherchent un éléphant de bronze.

Excursions et attractions

Après avoir admiré la grandeur inoubliable des murs de pierre blanche de ce château tchèque et ses nombreuses promenades, n'oubliez pas les choses intéressantes qui se trouvent à l'intérieur. Outre la Dame blanche et l'éléphant de bronze, le château de Rožmberk abrite de magnifiques collections de porcelaine, d'armes, de peintures et d'autres objets d'art rassemblés au 19e siècle par l'un des derniers propriétaires du château, Jiři Jan Indřich Bukoy. Dans la cour du château se trouve le musée de la torture, l'un des plus originaux de la République tchèque. Chacun peut se juger en tant que bourreau et victime.

Le musée public à l'intérieur du château est divisé en deux parties. L'une est dédiée aux fondateurs du château de Rožmberk, l'autre aux futurs propriétaires des colonnes de Buqua. À l’époque de Rožmberk, les visiteurs du château se souviennent de la décoration de la façade Renaissance et de la belle décoration intérieure pittoresque. L'héritage de Buqua est représenté par des intérieurs réalisés dans le style néo-gothique romantique. Il s’agit d’un couloir avec un escalier en bois richement décoré et de la galerie des croisés, où sont représentés des portraits et des armoiries des chevaliers, ainsi qu’une armurerie contenant une collection d’armes et d’armures de différentes époques de l’histoire. Des échantillons de meubles anciens, spécialement conçus pour le musée, ont été placés par des maîtres expérimentés en menuiserie.

La collection de peintures du château comprend des œuvres des célèbres artistes tchèques Karel Škreta, Jan Kupecki et Norbert Grund, ainsi que des portraits de personnages historiques. Parmi eux, le portrait de la fille de la célèbre figure historique de la famille Rořmberk Aldrich II, Perkhta Rozmberk, associée à la mystérieuse «Dame blanche» (le fantôme d'une fille figurant dans les châteaux patrimoniaux de Rozhmberk) est mis en évidence.

200 marches mènent au point culminant du château, au sommet de la tour anglaise. De sa hauteur, il y a de magnifiques paysages romantiques, des rivières de la Vltava et des collines boisées qui s'étendent sur ses rives.

Pour les fantômes et les amateurs d'exotisme, le Glomb Hunters Club organise une excursion très intéressante dans le château tchèque de Rožmberk. Pour une somme symbolique de 120 CZK, une véritable excursion nocturne au château patrimonial de Perkhta sera organisée pour vous. Même si le fantôme ne se fait pas sentir, la tournée ne laissera pas indifférent - c'est tout le spectacle, dont les principaux participants sont les guides eux-mêmes, déguisés en costumes des héros des légendes tchèques populaires. Au cours d'un fascinant voyage dans le passé, vous pourrez visiter la chambre à coucher de Perkhta, inspecter les salles principales du château, les sous-sols, la salle de torture et assister aux drames familiaux déchirants interprétés par les acteurs. Malheureusement, cette visite n’est disponible qu’en été, les samedis et les dimanches, et trois fois par nuit (début des excursions à 21h, 22h, 23h). Soit dit en passant, en plus de Rožmberk nad Vltavou, la Dame blanche apparaît également dans Cesky Krumlov, Hindrec, Indřichov, Telce et Trebon.

Temps de travail

  • D'octobre à avril de 11h à 13h, les samedi, dimanche et jours fériés de 11h à 15h.
  • en mai et septembre, horaires de travail de 9h00 à 15h30, en juin de 9h00 à 16h30
  • Juillet-août de 9h00 à 17h00
  • Fermé le lundi

Coût de

Billets d'entrée à la tour - 40 CZK pour tous, au château de 60 CZK pour les enfants et les étudiants, 70 CZK pour les retraités et jusqu'à 100 CZK pour les adultes, en fonction du parcours.Si vous achetez un billet pour deux visites à la fois, les réductions sont valables. Le programme complet coûtera 110 couronnes pour les enfants, 130 pour les retraités et 170 couronnes pour les adultes.

Comment s'y rendre

Adresse: Hrad Rožmberk 382 18 Rožmberk nad Vltavou (gps: 48.656111,14.365556)

En voiture

En voiture, c'est facile à faire. Il est nécessaire de quitter Prague par l’autoroute E49 en direction du sud-est. Après la ville d'Otrashin, gardez 122 routes, puis 160. Après la ville de Český Krumlov, à 25 km de Rožmberk.

En bus

En bus depuis la gare de Prague Na Knizeci, prenez le bus n ° 133109 en direction de Český Krumlov - à 7h00, 11h00, 13h00 et 15h00. Le temps de trajet est de 2 heures 55 minutes. Là vous devez faire un transfert à Rozmberk. Le bus numéro 330065 part à 11h00, 14h30, 16h35 et 19h00. Ce trajet ne prend que 40 minutes. Le prix du voyage sera d'environ 8 euros.

En train

La gare étant située à 4 km de la ville, il n’est pas très pratique de prendre le train. Toutefois, si un tel désir se présente, les trains partent à 7h16, 9h16 et 11h16 de la gare de Prague Hlavní Nádraží.

Château Zbiroh (Zámek Zbiroh)

Château de Zbiroh - une des plus anciennes forteresses de la République tchèque. Pendant plusieurs siècles, le château fut recouvert d'un halo de mystère. Par exemple, une légende dit que Zbiroh protège et même soulage les personnes qui y vivent du mauvais œil. Aujourd'hui, le château est un monument de la culture et de l'art, qui concentre de nombreux styles et tendances architecturaux.

Faits saillants

Les invités du château de Zbiroh sont invités à participer aux tournois de chevaliers, qui se déroulent sur le territoire de vastes exploitations du château. À la taverne, ils offrent des dîners avec de nombreux gâteries médiévales, accompagnés d'un programme médiéval stylisé avec la participation de fous et de musiciens.

La cellule de prison située dans la tour, située sur une falaise avec une terrasse d'observation, est présentée à l'attention des touristes. Vous pouvez visiter la cave à vin, où les nazis ont effectué leurs rituels magiques secrets. Dans la cour du château se trouve le puits le plus profond de toute l'Europe, où les archives nazies ont été retrouvées. Une attention particulière est attirée sur le passé maçonnique de ce château avec ses rites. Le château médiéval de Rudolph se trouve également dans les locaux du château de Zbiroh. Il est doté de l'atmosphère du passé, d'un intérieur médiéval et d'une excellente cuisine.

Dans le château de Zbiroh, vous pouvez même organiser un mariage. La cérémonie du mariage est offerte à plusieurs endroits au choix: dans la chapelle de la Vierge Marie, dans l'une des salles historiques ou dans le belvédère dans la cour du château. Zbiroh offrira un programme de mariage inoubliable avec un banquet de luxe dans les salles du château, où l’esprit du Moyen Âge se mariera harmonieusement au confort de la modernité.

Et bien sûr, il est impossible de ne pas mentionner que Zbiroh est un hôtel-château. Et un hôtel de grande classe. Les pièces du château ont été reconstruites en magnifiques pièces dont l'intérieur est conçu dans un style médiéval - beaux meubles anciens, éléments classiques et gothiques. Toutefois, n’ayez pas peur de rester sans télévision, ni Internet ni salle de bain familière. Les concepteurs ont réussi à faire entrer les commodités modernes dans un intérieur ancien.

Réservez une chambre dans le château Zbiroh s'il vous plaît cliquez ici.

Il convient de noter que le château est toujours utilisé par les maçons "sur rendez-vous": les jours où il n'y a pas de touristes, ils tiennent leurs cérémonies à Zbiroh.

L'histoire du château Zbiroh

Le château de Zbiroh est situé dans l'ouest de la République tchèque, près de la ville de Rokycany, ou Rokycany. Il y a une légende à propos de son apparition à cet endroit. Il est dit que dans la première moitié du XIIIe siècle, Zbynek Zaits et son équipe sont partis à la chasse. L'équipe s'est perdue et a été forcée de passer la nuit au sommet d'une colline. Au réveil, Zbynek et ses guerriers trouvèrent de nombreux bois de cerf autour de lui. Les zaits ont ordonné de les ramasser et de construire un château sur cette place. Le nom "Zbiroh" vient des mots "sbírat rohy", ce qui traduit du tchèque signifie "ramasser des cornes".

La première mention du château roman se trouve dans des documents datant de 1230.Le roi de la République tchèque, Premysl Otokar II, fut l'un de ses premiers propriétaires. Au 14ème siècle, le château passa à la famille Rosenberg et au 15ème siècle aux Kolovrats qui le reconstruisirent dans le style gothique tardif. Dans la seconde moitié du XVIe siècle, des représentants de la famille Lobkowitz, qui procéda à sa reconstruction suivante, devinrent propriétaires de Zbiroh. Cependant, au début du 17ème siècle, l'empereur du Saint Empire romain germanique, Rodolphe II, confisqua le château, qui devint plus tard une prison pour des prisonniers de haut rang.

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, Zbiroh devint la propriété d'un grand industriel, le baron Bethel Henry Strausberg. Le nouveau propriétaire a ordonné à l'architecte Augusta Orta de reconstruire le château dans l'esprit de la néo-renaissance. Cependant, Strausberg a rapidement fait faillite et Zbiroh a été vendu aux enchères. Il a été acquis par la famille Colloredo-Mansfeld. Ses représentants, qui possédaient le château avant la Seconde Guerre mondiale, louèrent Zbiroh. L'un des locataires était Alfons Mucha, célèbre peintre, illustrateur et créateur de bijoux tchèque, qui a travaillé ici sur le cycle de peintures "L'épopée slave".

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le siège principal de la SS était situé dans le château. Beaucoup d'officiers de haut rang de cette milice étaient des maçons. Après la fin de la Seconde Guerre mondiale et jusqu'en 1997, le château appartenait au département militaire. C'était une station radar. Après la reconstruction achevée en 2004, le château de Zbiroh est devenu un site touristique.

Dans l'après-guerre, la station radar du pacte de Varsovie était située dans l'enceinte du château. Après le départ des services militaires de Zbiroh dans les années 90, le château est devenu la propriété de la ville. Les autorités de la ville ont à leur tour procédé à sa reconstruction en aménageant un centre touristique doté d'un musée d'objets médiévaux.

Quartier du château

Non loin du château de Zbiroh, il existe un grand nombre d'attractions qui valent également le détour. Parmi ces attractions, on peut citer le château de Krivoklat, construit par Wroclaw I. Ce château a été incendié à plusieurs reprises par des incendies, qui l'ont détruit presque jusqu'au sol. Krivoklat a le plaisir d’offrir à ses touristes des festivals, des foires, etc.

La deuxième attraction importante, située à 28 km de Zbiroh, est le monastère de Plasy. Ce monastère a été fondé au XIIe siècle, détruit au XVe siècle, puis reconstruit et reconstruit au XVIIe siècle. Dans ce monastère, vous verrez plusieurs passages souterrains, ainsi qu'une chapelle, décorée de fresques peintes par de grands maîtres du XIIIe siècle.

Les ruines du château en ruine de Tochnik sont une autre attraction qui mérite l'attention des touristes. Ce château était autrefois l'un des plus beaux endroits de Prague. De plus, le fils du roi Charles IV y séjourna souvent lors de ses voyages.

Temps de travail

Vous pouvez visiter le château, été comme hiver. Il est ouvert aux touristes toute l'année. Son temps de travail commence de 10h00 à 18h00 du lundi au vendredi et le samedi, les travaux du château commencent de 11h00 à 17h00. Cette fois, visiter le château, est conçu pour des excursions en hiver et en automne. D'avril à août, le château de Zbiroh commence ses travaux de 11h00 à 23h00 le soir.

Excursions

Une visite en bus du château de Zbiroh avec dîner et programme folklorique médiéval coûte 60 euros pour un adulte et 45 euros pour un enfant.

Prix ​​du billet

Si, toutefois, vous souhaitez visiter le château en vous limitant à une simple excursion vers les sites touristiques du château, il vous en coûtera 60 adultes et un enfant de 40 couronnes pour un adulte. Il existe également des réductions pour les retraités, les handicapés, les étudiants et les enfants jusqu'à 15 ans - 40 couronnes. Le billet pour les enfants de moins de 6 ans coûte 5 couronnes.

Comment s'y rendre

Adresse: Zámek 1, 338 08 Zbiroh, République Tchèque
Téléphone: 371 784 598
GPS: 49.858333,13.762222

En train

Vous pouvez accéder au château depuis Prague depuis la gare principale, située à la station de métro Hlavni nadrazi, dans le centre-ville, près de la place Venceslas, en train avec un changement de direction pour Beroun. Depuis la gare principale Hlavni Nadrazi et la ville de Beroun, les trains circulent assez souvent.

Les heures de départ sont les suivantes: 8h26, 9h26, 11h26 et 12h26. De retour de cette ville, ils partent à 13h57, 14h57, 15h57, 16h57 et ainsi de suite jusqu'à 23h57.

Après avoir effectué un transfert dans la ville de Beroun, il est nécessaire de prendre le train qui va de Prague à Munich. Traversant Beroun quotidiennement, deux trains circulent dans cette direction. Ils arrivent de Prague le matin et de Munich le second. L'horaire de ces trains dépend de la période de l'année. Par conséquent, il est préférable de clarifier les horaires de train à la gare principale de Prague. Le trajet jusqu'au château dure environ une heure et demie. Un tel voyage avec des transferts dans une direction vous coûtera environ 70 CZK.

En voiture

Si vous décidez de garder votre propre chemin sur votre voiture, vous devez vous rendre à la E 50 en direction de Plzen. Après avoir passé la ville de Beroun, vous devrez parcourir un autre chemin de 30 kilomètres le long de cette route en direction de la petite ville de Zbiroh, où se trouve le château de Zbiroh.

Château de Zvikov (Zvikov)

Château de Zvikov - un château gothique bien conservé, perché sur une falaise au-dessus du confluent des rivières Vltava et Otava. Il est considéré comme l'un des plus beaux bâtiments médiévaux de la République tchèque. Auparavant, ce château avait le droit d'être appelé le roi des châteaux tchèques pour la hauteur et l'inaccessibilité de ses murs, mais il a perdu ce statut après la création du réservoir Orlik en raison de l'inondation d'une partie des fortifications médiévales.

Actuellement, le château de Zvikov a le statut de «Monument culturel national» et appartient à Schwarzenberg. La maçonnerie originale du château a une couleur rose et est légèrement différente de la pierre utilisée lors de la reconstruction. Les touristes disent que le plus impressionnant Zvikov regarde le coucher du soleil.

Dans le château lui-même préservé des locaux construits au 13ème siècle. Certains d'entre eux et d'autres peuvent être visités.

Histoire

Selon des historiens, le château de Zvikov aurait été érigé par le roi de la République tchèque Premysl Otakar I sur le cap, au confluent d'Otava et de Vltava, afin de protéger les routes du fleuve à la fin du XIIe siècle. La première mention de cette forteresse se trouve dans des documents en 1234. Vaclav Ier, le successeur de Premysl Otakar Ier, y construisit un palais royal au milieu du XIIIe siècle.

Au début du XIVe siècle, le roi Rodolphe Ier transféra le château à la famille Rosenberg, mais en 1318, Johann de Luxembourg remit Zvikov à la couronne.

Durant la période des guerres hussites (1420-1434), les moines du monastère de Milevsky se cachèrent dans la forteresse, quittant leur monastère et emportant avec eux le corps de Yarlokh, le premier abbé. En 1429, Zvikov a résisté à un siège de quatre mois des troupes hussites. Mais après la fin des hostilités, le roi Sigismond Ier de Luxembourg remit à nouveau le château à Rosenberg en échange de leurs autres terres. La forteresse endommagée a été renforcée par la construction de six bastions quadrangulaires et un approfondissement du fossé.

En 1473, le représentant de la famille Rosenberg chargé des dettes transféra Zvikov et ses autres biens à la famille Shvamberk. Les nouveaux propriétaires ont reconstruit le château dans le style de la Renaissance, créant ainsi des fortifications et des dépendances supplémentaires. Également à Zvikov a ouvert une grande brasserie royale.

Au début de la guerre de trente ans, le protestant Pierre II de Schwamberk prit un certain nombre de mesures pour assurer la sécurité du château. Grâce à cela, la garnison de Zvikov, composée de 140 soldats, a pu repousser l'assaut de l'armée impériale, qui comptait 4 000 hommes. Cependant, en 1622, le château fut livré à l'ennemi en échange de la promesse du départ libre de ses défenseurs. Lors du vol qui s'ensuivit, Zvikov fut sérieusement endommagé puis vendu à Peter de Sternberk.

En 1623, le prince Eggenberg devint propriétaire du château. Les fortifications de Zvikov, qui constituent toujours un objectif stratégique important, ont été reconstruites et renforcées quelques années plus tard avant l’avancée attendue des forces suédoises.

En 1710-1945, les propriétaires du château étaient des représentants de la famille Schwarzenberg, propriétaire d'autres terres, dont le centre était Cesky Krumlov. En raison de son éloignement de la résidence principale, Zvikov a été adapté aux besoins des ménages. Par exemple, le palais royal a été utilisé comme grenier. Le château a été délabré et détruit.Sa révision et la reconstruction Schwarzenberg ont eu lieu seulement en 1880.

Depuis 1950, Zvikov est la propriété de l'État et un monument culturel national.

Un changement à grande échelle dans le château de Zvikov s'est produit dans les années 1960 et 1970, lorsqu'un barrage a été construit dans la région d'Orlik qui formait le grand lac Orlickoy. Ses eaux atteignirent les murs du château et inondèrent une partie des fortifications médiévales. Au cours de ces années, la dernière restauration du château a été effectuée.

Maintenant, Zvikov occupe la 9ème place du nombre de touristes parmi tous les châteaux tchèques. En 2011, il a été visité par près de 37 000 personnes. En 2002, le tournage du film-opéra "Roméo et Juliette" réalisé par Barbara Willis Sweet a eu lieu dans le château et ses environs.

Légendes et traditions

Comme beaucoup d'autres châteaux médiévaux, Zvikov est entouré de mystères et de légendes. L'un d'eux parle de l'origine du nom de la forteresse. Selon elle, l'ancien père Ček, fondateur de la dynastie Przemyslovic, avait une fille. La fille est tombée amoureuse d'un jeune homme qui n'aimait pas ses parents. Son père, son père, a chassé sa fille de la maison. La fille et son amant longèrent la rivière Vltava et fondèrent une colonie à l'endroit qui leur plaisait. Quelques années plus tard, lors de la chasse, l'ancien père Cech a rencontré deux beaux enfants. Ils l'ont emmené chez leur mère, qui s'est avérée être une fille bannie. Le père ravi a construit une grande maison sur le site de la colonie, qui s'appelait Zvykov, dérivée du mot tchèque "zvyk" - "habitude".

Après l'acquisition du château tchèque de Zvikov par la famille Shvamberk en 1576, les nouveaux propriétaires entament une reconstruction à grande échelle dans le style de la Renaissance. Supervisé le travail de maître Vlach. C’est lui qui a été le premier à signaler le mauvais esprit qui s’était retrouvé dans le château médiéval de Zvikov, qui a tourmenté les constructeurs avec toutes sortes de farces et d’astuces: le seau de peinture se renversait du bois, puis le plâtre fraîchement posé s’effritait de tous les murs. Ces astuces ont été attribuées au lutin dans le château (en tchèque - "rarašeku").

Apparemment, le château Zvikov imp impressionné. Parce que les habitants de ce château tchèque racontaient parfois des histoires similaires sur toutes sortes de petites farces. Par conséquent, décidant de visiter le château tchèque de Zvikov dans le noir (et c’est tout à fait possible), soyez prudent - si vous ne faites pas plaisir au diablotin, il peut construire toutes sortes de manœuvres, comme une porte ouverte claquant derrière vous rire. Mais ne vous inquiétez pas beaucoup - le lutin est inoffensif, il ne vous fera pas beaucoup de mal.

Selon une autre légende, tous ceux qui osent passer la nuit dans la tour du château (appelée Marcomanca) meurent au bout d'un an. Une autre légende raconte un passage souterrain secret menant du château à la chapelle Sainte-Anne (XIIIe siècle) dans la ville d’Oslo. Selon la légende, ce mouvement est gardé par deux chiens aux yeux de feu.

Que voir

Si dans les temps anciens Zvikov dominait une falaise, il se trouve aujourd'hui sur une île formée après l'inondation d'une plaine. Néanmoins, le château est incroyablement beau et la région qui l'entoure est pittoresque. Au-dessus de l'eau se dresse la tour de guet de 32 mètres, Glaska, équipée d'un poste d'observation. De là, il y a une vue magnifique sur les environs. Cette tour était conçue comme un élément de coin sur lequel devaient être aménagées les ailes du château.

L'aile de l'église a été construite sous le règne du roi Wenceslas I. Et avec l'aide de Premysl Otakar II, quatre ailes supplémentaires ont été ajoutées, ce qui est une configuration inhabituelle pour l'époque.

Le château possède de nombreux salons confortables, notamment dans les ailes nord et ouest, et dans l'aile est se trouve une grande salle des représentants.

Dans l'aile sud, à l'étage inférieur, se trouve la magnifique chapelle Saint-Venceslas construite au XIIIe siècle. Il contient des fresques uniques créées deux siècles plus tard.

Toutes les salles et les chambres sont reliées les unes aux autres par des galeries d'arcade. Les peintures de la salle des mariages et des galeries gothiques dans la cour font forte impression sur les invités de Zvikov.

Dans la salle héraldique, qui a été restaurée après 1829, des fragments des peintures murales d'origine ont survécu, pour laquelle la salle a également reçu son nom. Les peintures murales ont été restaurées conformément à la description de 1616 et ont été réalisées après 1900 dans un style historique caractéristique.

La salle des chevaliers est l’une des plus grandes salles du château, on lui a donné l’aspect gothique original. L'intérieur est complété par un mobilier approprié.

Dans les bureaux, il existe une maquette de l’ensemble du château et, sur les murs, de soi-disant transferts (transitions), des peintures murales prises et transférées depuis des endroits où elles étaient menacées de destruction en raison d’une protection insuffisante et de mauvaises conditions climatiques. La plupart des peintures survivantes remontent à la fin du 15ème siècle.

La tour la plus ancienne du château est considérée comme la tour Glizova, construite en 1230. La principale caractéristique de cette tour est la construction de marques sur les murs que les chercheurs ont confondu par erreur avec des runes allemandes. Sa forme caractéristique est formée de 44 couches de blocs de pierre grossièrement taillés. En raison de la couleur de la pierre, elle s'appelait autrefois "Noir". Retour au début du XXe siècle. il était possible d'affronter l'argument qu'il s'agissait d'un monument à l'histoire de II. J.-C., restant des tribus germaniques (d'où le deuxième nom de la tour - "Marko").

Les caves de Zvikovskie étaient les locaux économiques du château. Le plancher le plus bas du sous-sol en pierre, qui peut être vu, servait d’épicerie. Un sous-sol, creusé dans un sous-sol en pierre, se cache sous les anciennes chambres royales. Il a une projection horizontale carrée et peut servir de réservoir.

Vous ne pouvez entrer dans le château que par un seul chemin par un pont étroit, passé les tours de guet. Maintenant, le pont est en pierre, avant qu'il ne soit levé. En cas de danger, toute la noblesse locale et une partie du reste de la population se cachaient dans le château, ils pouvaient se défendre jusqu'à épuisement des provisions, de l'eau dans le château autant que vous le souhaitez.

Dans les environs du château de la bière brassent la célèbre cour Zvikov. Les variétés locales sont appelées "Golden Swan". Et selon la légende, le diable de Zvik, qui habite dans le château, organise de joyeuses aventures pour les invités de la brasserie.

Temps de travail

Palais Royal Château de Zvikov

  • Avril - uniquement les samedi, dimanche et lundi. Heures d'ouverture: 9h30 - 12h00 et 13h00 - 15h30.
  • Mai - tous les jours, sauf le lundi (si c'est un jour férié le lundi, il est fermé le mardi). Horaires d'ouverture: 9h30 - 12h00 et 13h00 - 16h00.
  • Juin - tous les jours, sauf le lundi (si c'est un jour férié le lundi, il est fermé le mardi). Heures d'ouverture: 9h00 - 12h00 et 13h00 - 17h00.
  • Juillet - tous les jours, sauf le lundi (s'il s'agit d'un jour férié le lundi, il est fermé le mardi). Horaires d'ouverture: 9h00 - 17h00.
  • Août - tous les jours sauf le lundi. Horaires d'ouverture: 9h00 - 17h00.
  • Septembre - tous les jours, sauf le lundi (si c'est un jour férié le lundi, il est fermé le mardi). Horaires d'ouverture: 9h30 - 12h00 et 13h00 - 16h00.
  • Octobre - seulement samedi et dimanche. Heures d'ouverture: 9h30 - 12h00 et 13h00 - 15h30.

Le territoire du château Zvikov

  • Avril - octobre - tous les jours de 8h00 à 22h00.
  • Novembre - mars - tous les jours de 8h à 18h.

Coût de

  • Un billet complet pour adultes coûte 70 CZK.
  • Pour les enfants, les étudiants, les personnes handicapées et les retraités, l'entrée coûte 45 couronnes.
  • L'entrée de la famille vous coûtera 185 couronnes.

Comment s'y rendre

Zvíkovské Podhradí 1, 397 01 Zvíkovské Podhradí (gps: 49.43935,14.192019)

En voiture

De Prague, le moyen le plus simple de s'y rendre est de prendre Strakonická jusqu'à la route n ° 4 en voiture. Derrière le village de Čimelice, prendre la route n ° 121 menant au village de Zvíkovské Podhradí. Pour Zvíkovské Podhradí, il y a un parking pour les visiteurs du château.

Environ 400 mètres à pied sur la route goudronnée et vous y êtes!

En bus

À 11h15 (l'heure peut varier), un bus portant le numéro 320007 quitte Prague depuis la gare routière de Na Knížecí pour se rendre à la ville de Písek. Le temps de trajet est d'environ 1 heure et 15 minutes. Il faudra transférer dans un autre bus. Il vous emmène directement au château. Le temps de trajet est encore quarante minutes. Le bus part à 12h35 (le temps peut varier), son numéro est le 360007.

Le voyage coûtera environ 140 couronnes.

En train

Les gares les plus proches sont Vlastec, à 7 km du château et Smetanová Lhota, à 10 km. Prendre le train n’est donc pas l’option la plus pratique.

Ville de Zatec (Žatec)

Zatec - La plus ancienne ville du nord de la République tchèque, sur la rivière Ohře. La population est de 19 193 habitants (2017). La superficie de la ville est de 42,7 km². Zatec est un nœud ferroviaire. C'est le centre du district du houblon et de la brasserie; parfois on l'appelle la "capitale du houblon". Les touristes russophones connaissent la ville grâce à la bière Zhatetsky Gus, mais cette marque est en réalité le fruit du travail de spécialistes du marketing russes. Elle n’existe pas en République tchèque, elle porte le mot "Gus".

Histoire

Au cours du premier millénaire, la tribu de Lutsk vivait sur le territoire de Zatzc, nommé d'après le lieu-dit Luka, où la ville fut construite plus tard. Le terrain était riche en prairies et a donc reçu un tel nom ("luca" en latin signifie "prairie").

Zatec est mentionné pour la première fois dans la chronique de l'évêque allemand Titmar de Mersebourg en 1004. Sources écrites des XI-XIIIe siècles. Décrivez la ville comme un centre religieux et administratif important. De 1083 à 1108, ils appartenaient à Vrshovtsy, un noble genre tchèque; Le souverain de la ville à cette époque était le dieu de la famille Vrshov.

Zatec est devenue une ville féodale grâce à la charte royale de 1256, lorsque le roi tchèque Premysl II Otakar lui accorda des droits et privilèges spéciaux. L’artisanat, l’agriculture et le commerce étaient à l’origine de la prospérité de la ville à cette époque. Par la suite, Zatec est devenu un centre de brassage et de marchandisage bien connu.

L'école latine était également située à Zatzec. Son recteur était environ 1400, Jan de Zatz, l'auteur de "Bohemian Plowman". Sous sa direction, l’école devint l’un des établissements d’enseignement les plus célèbres et les plus respectés de Bohême.

Au XVème siècle, Zatec manifesta de la sympathie pour le mouvement hussite et fut donc anathème. En 1421, l'armée des croisés (2e croisade) est défaite contre les murs de la ville.

Au XVIème siècle. Zatec était l'une des villes les plus densément peuplées de Bohême. La vue antique de la ville est capturée dans un tableau de Jan Willenberg (1602). Mais à cause de la guerre de trente ans, de nombreux habitants ont émigré de la ville et sa situation économique a commencé à se détériorer. Même la composition religieuse et nationale de la ville a changé. Malgré cela, Zatec demeura le centre de la Bohême jusqu'en 1850.

Chronologie

  • 9ème siècle - Les premiers villages fortifiés sur le territoire de la future ville
  • 1004 - la première mention écrite de Zatzet dans la chronique de Tithmar de Merseburg
  • 1083 - Vršovians reçoit la possession de атatec (ainsi que Litomerice)
  • 1099 - Břetislav II et le jeune Boleslav III (futur souverain de la Pologne) passent Noël au château de Zatec. Pendant les vacances, Boleslav, âgé de 14 ans, a été, avec l’assentiment de tous les comités (grands), l’épée de son oncle, avec un salaire honorifique de 100 hryvnia argent et 10 hryvnia or
  • 1101 - Zatec retourne à Vrshovtsu, emmené lors de son expulsion du pays
  • 1111 - Sobeslav était propriétaire de la ville (le frère du prince Vladislav Ier)
  • 1248 - la première mention de цеatec comme ville médiévale
  • 1261 - Les brasseurs ont le droit de brasser de la bière
  • 1265 - Premysl II Otakar accorde d'importants privilèges à la ville
  • 1335 - Jean de Luxembourg accorde à Zatzu le droit de choisir le recteur et les enseignants de l'école latine
  • 1348 - La première mention du houblon à Zlatz
  • 1405 - Artisans expulsés les patriciens du conseil municipal
  • 1415 - Ville anathématisée par le pape
  • 1421 - Zatec repousse avec succès l'attaque de la deuxième armée croisée
  • 1539 - Un caractère spécial commence à être utilisé pour authentifier le houblon.
  • 1567 - La population de la ville atteint un nombre de 5 mille personnes. (700 maisons)
  • 1582 - 150 inondations entraînent 150 morts
  • 1602 - La plus ancienne représentation de Zatz et de son beau-frère - Jan Willenber
  • 1619 - "Le roi de l'hiver" Frederick Faltsky visite la ville
  • 1621 - Le maire Maximilian Hoshtalek exécuté à Prague
  • 1640 - Peste, 1000 victimes
  • 1767 - Il y a 4 brasseries et 20 malteries dans la ville
  • 1788 - Zatec devient la résidence du consul régional; le feu a détruit 284 maisons
  • 1801 - Ouverture de la brasserie de la ville sur la place Zizkov
  • 1827 - Nouveau pont sur les chaînes traversant Ohře
  • 1833 - L'Association des brasseurs prend des mesures pour protéger la qualité du houblon.
  • 1860 - Ouverture du marché de Hmelet dans les États-Unis
  • 1884 - Ouverture de la bourse Chmelet-Trade
  • 1929 - Concert de la célèbre danseuse française Josephine Baker
  • 1930 - La population atteint 18,1 mille personnes.
  • 1934 - 161 entreprises d’élevage et de commercialisation du houblon et 53 établissements de conditionnement du houblon
  • 1997 - L'inauguration du musée du houblon
  • 2004 - Millénaire de la ville (à partir de la date des premières références écrites)

Loading...

Catégories Populaires